Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le marathon du biberon


Publié le 19 juin 2018 par Rigel

Comme tu le sais, j’ai choisi de ne pas allaiter (ni Choupinette, ni Numérobis). Sauf qu’il faut bien les nourrir, ces enfants. Donc il faut trouver LE biberon (oui, l’enfant est fétichiste, et n’accepte pas les yeux fermés n’importe quelle tétine), LE lait, l’Eau (oui, avec un E majuscule, tu comprendras pourquoi).

LE biberon

Pour Choupinette, en jeune mère ignorante et préoccupée par toutes les affaires de perturbateurs endocriniens, j’avais jeté mon dévolu sur les biberons en verre Nuk (et aussi parce que les tétines Nuk sont parmi les moins chères, donc tant qu’à faire, autant choisir ces biberons là). J’ai donc acquis avant la naissance un magnifique ensemble de trois biberons en verre, religieusement nettoyés et rangés dans la cuisine. Sur les bons conseils des puéricultrices de l’hôpital, j’avais testé ces beaux biberons dès le deuxième jour. Alors que Choupinette acceptait parfaitement la tétine du biberon en plastique de l’hôpital, impossible de lui faire accepter la tétine plate en silicone Nuk. Argg ! Au retour à la maison, je fonce acheter un biberon -en verre- Avent, avec une tétine à vitesse. Même échec. La pharmacie du coin nous offre, en guise de cadeau de naissance, un lot de trois biberons (en plastique) Luc et Léa. Pas mieux. On se dit que la tétine des biberons dodie ressemble furieusement à celle des biberons de l’hôpital. Échec. Donc, après 15 jours, Choupinette utilise toujours les biberons en plastique de la maternité (heureusement que j’en avais 3). Sauf qu’ils ont une petite contenance (120mL), qu’ils sont jetables, et que les tétines s’usent. Ces biberons sont de la marque Beldico, introuvable en France ! Fort heureusement, le XXIème siècle et internet m’aident à régler le problème. Depuis maintenant plus de deux ans, je me fais donc livrer par colis de 15 des biberons de cette marque.

Je te la fais courte : pour Numérobis, même topo (sauf que lui refusait carrément la tétine qui s’adapte sur les petites dosettes de lait). J’ai -vainement- tenté de recycler mes beaux biberons. Il a accepté sans chipoter les mêmes biberons jetables que sa sœur. Au moins, le tâtonnement a été plus court !

Crédit photo : photo personnelle

Je fais un court aparté : les biberons que  nous utilisons, tout comme le Avent ou le dodie de la photo ci-dessus, sont équipés de tétine à vitesse. M. Tad et moi, la première fois qu’on nous a parlé de tétine à vitesse, étions persuadés qu’il s’agissait d’un truc hyper high-tech, genre des boutons tout autour de la tétine, ou des choses à enclencher. Quelle déception quand nous avons vu qu’il s’agissait uniquement d’une tétine classico-classique avec une fente au lieu d’un trou, d’où la variabilité du débit !

LE lait

Pour Choupinette, le choix du lait a été décidé de façon totalement fortuit. Un de mes collègues avait un bébé âgé de 6 mois de plus, donc cela coïncidait avec le passage du lait premier âge au lait 2ème âge. Il m’a donc revendu à prix d’ami trois boîtes encore fermées de Milumel. Depuis le scandale de fin d’année dernière, la production de ce lait a été stoppée. Pour Numérobis, le sponsoring de l’hôpital faisait que le lait proposé était du Guigoz. Parce que oui, si tu n’as pas encore d’enfants, tu l’ignores peut-être, mais les hôpitaux fournissent gracieusement le lait qui est fourni par les laboratoires. Donc ce n’est pas forcément le meilleur lait pour ton bébé. Numérobis avait un reflux gastro-oesophagien. Donc on lui a donné du Guigoz AR. Toujours du reflux. De retour à la maison, on a testé le Gallia normal. Échec. Puis le Blédilait premium épaissi. Toujours du reflux. On est donc passés au Nidal épaissi. Et là… Toujours du reflux. Sur les conseils de la pédiatre, nous avons donc opté pour le Nidal AR HA. Il a toujours un peu de reflux, mais beaucoup moins (on ne lui donne quasi plus de polysilane). C’est déjà ça ! Ce lait se trouve uniquement en pharmacie. Les tarifs pour les laits ne sont pas fixes, les pharmaciens peuvent définir librement le prix. Mon pharmacien du coin, qui s’est dit que puisque j’avais deux reins, je pouvais bien en vendre un, vend ce lait 30€ la boite de 800g. Qui dure 5 à 6 jours. Oui, oui, oui. Donc XXIème siècle, internet, et quelques clics plus tard : je commande les boites dans un pharmacie en ligne qui, certes, prépare la commande en une semaine. Mais les boîtes ne coutent plus que 16€ (soit quasiment le prix d’une boite classique).

Tu te dis peut-être : « oui mais si tu avais allaité, tu n’aurais pas eu ces problèmes pour trouver le lait ». Oui, certes. Mais si j’avais allaité, je faisais comment pour épaissir le lait ? Hum ? En ne mangeant que du riz et des bananes ? (on me dit dans l’oreillette que le régime riz-banane n’a d’efficacité qu’en cas de gastro).

Crédit photo : photo personnelle

L’eau

Je ne le savais pas avant d’avoir Choupinette, mais le transit d’un bébé peut en grande partie se réguler avec de l’eau. C’est comme ça que nous avons découvert que l’Evian constipe. Au bout de 5 jours sans selle, Choupinette nous avait fait paniquer. Le problème a été réglé avec de l’Hépar (attention, pas sans avis médical, cette eau est très chargée en magnésium, et chez les tout-petits, elle fait trop travailler leurs reins). Et finalement, nous avons trouvé l’équilibre avec de la Volvic (qui en plus, se vend en fontaine, donc ça fait moins de déchet en plastique). Pour Numérobis, le problème de transit était secondaire par rapport au reflux. La Volvic semble plutôt bien adaptée, même si nous varions un peu avec de la mont Roucous. Il semblerait que la Cristaline soit adaptée (mais attention, la Cristaline a plusieurs sources d’approvisionnement, elles ne conviennent peut-être pas toutes). Comme quoi la composition d’une eau est complexe et a bien plus d’influence sur notre santé que ce qu’on pourrait penser de prime abord !

Le combo gagnant

Numérobis a donc de magnifiques biberons jetables en plastique avec tétine en thermoplastique. Ces biberons sont vendus à l’unité en sachet stérile. Sauf que ça coûterait un peu cher à mon porte-monnaie et à la planète de les jeter systématiquement. Donc nous lavons les biberons, comme des biberons en plastique normaux, et nous les jetons lorsque les tétines sont trop usées. Je pense que ces tétines s’usent plus rapidement que celles en silicone ou même en latex, car elles sont beaucoup plus fines. La pédiatre pense à un problème purement mécanique pour expliquer le reflux. Donc Numérobis aura du lait Nidal AR HA, pendant au moins ses quatre premiers mois (jusqu’au début de la diversification), et probablement jusqu’à ce qu’il tienne assis voire debout.

Crédit photo : photo personnelle

Et toi, as-tu tâtonné pour trouver la combinaison parfaite eau-biberon-lait pour ton enfant ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

Quelle galère ces biberons ! J’aimais bien les biberons de l’hôpital avec les vitesses mais ni PetitePerle ni Barbouille n’en étaient fan. Pour PetitePerle après avoir tâtonné avec plusieurs formes de tétine comme toi ce sont les mam avec la forme aplatie qui lui convenait. Pour Barbouille je n’ai pas cherché plus loin et lui ai proposé les mêmes qu’il a tout de suite acceptées !
Concernant l’eau je ne me suis jamais posée de question : je buvais de la cristaline pendant ma grossesse alors ce sera cristaline pour les bib. En plus il parait qu’il vaut mieux choisir une eau de source qu’une eau minérale. Le seul problème de cette eau c’est que le plastique de la bouteille n’est pas costaud et comme elle sont très remplie, c’est compliqué à servir sur les premiers biberons…
Pour le lait, PetitePerle était en allaitement mixte avec du guigoz (ce que l’hôpital fournissait, je n’étais pas allée chercher plus loin). Sauf que ma médecin était persuadée que ma fille était APLV, elle m’avait fait acheter un lait végétal à 35€ la petite boîte, que PetitePerle détestait ! Retour au guigoz sans aucun soucis !
Pour Barbouille c’était du gallia à la maternité mais il a eu besoin d’un lait spécial prématurés les premières semaines. Une fois la prise de poids bien amorcée : no prise de tête, je l´ai passé au guigoz sans soucis !

le 19/06/2018 à 07h42 | Répondre

Banane

Nous aussi on a galéré à chaque fois avec les biberons et le lait.
Pour le premier, qui a une malformation de la bouche, je n’avais pas connaissance des problèmes avec le plastique (il y a 11 ans) et ça nous a fait un souci en moins, mais pour les suivants c’etait biberon en verre exclusivemen »

le 19/06/2018 à 07h49 | Répondre

Merle

Ouf heureusement que ça a été moins galère pour la puce ! Elle a bien accepté les biberons en verre avens (mini lot acheté avant la naissance), et le lait de la maternité (guigoz) passait sans soucis. On est passé à un autre lait à notre déménagement à l’étranger, et au lait classique à partir de ses 1 an. Idem pour l’eau ça a été l’eau du robinet… sauf un week-end chez des amis où elle a passé le séjour à hurler à chaque bib ! L’eau ne devait pas lui convenir, on a donc pris l’habitude de prendre une bouteille d’évian en déplacement. Et idem après un week-end de pleurs au moment des bib on s’est aperçu qu’elle les préférai tiède finalement donc achat d’un petit chauffe biberon (pas de micro-onde et un peu plus facile que la casserole quand il faut aussi surveiller bébé).

le 19/06/2018 à 08h32 | Répondre

Mme Grenouille

Nous avons acheté 2 biberons en verre MAM (un pour nous et un pour la nounou), et je ne regrette pas du tout. Les tétines sont robustes, pas le temps qu’elles soient abîmées avant de passer à la taille au dessus. Bon pour l’instant elle n’a pas de dents, ça joue peut-être aussi !
Choupinette est vraiment un bébé parfait 😍 : elle est passée du sein au biberon (de lait maternel) avec plaisir à 1 mois et le passage au lait infantile (Babybio + eau de source de Montagne Leclerc) en une semaine sans sourciller quand j’ai dû arrêter brutalement l’allaitement pour ses 3 mois (la morphine c’est pas bon pour les bébés !).

le 19/06/2018 à 08h40 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Super idée d’article ! Ici aussi on a pas mal tâtonné… J’ai abandonné le verre à cause de trop de casse. Et j’ai du changer plusieurs fois de lait et d’eau a cause du transit pour mon aîné. En revanche mes deux enfants n’ont jamais été sensibles aux changements de tétines / marque !

le 19/06/2018 à 08h55 | Répondre

Claire

Ma question va peut être paraitre bête mais pourquoi vouloir absolument épaissir le lait ? Le reflux c’est physiologique (sauf si il est douloureux bien sur, dans ce cas mon commentaire n’a pas de sens !) et même si il peut être très impressionnant (et salissant) chez certains bébés ça n’a rien de grave en soi.
Je me souviens de la fille d’une amie, allaitée jusqu’à ses 1 ans, qui produisait de véritables jeysers de lait, c’était surtout pénible la nuit mais ça a fini par passer.

Sinon j’ai eu du bol pour mon loulou (allaité également), il a accepté les tétines MAM dès le début, avec biberons en verre.
Par contre quand j’ai voulu passer en mixte vers 6 mois et demi il a catégoriquement refusé le lait en poudre pendant 1 mois et demi… Et maintenant il engloutit ses biberons de lait infantile avec plaisir.
On a choisi la marque prémilait (bio) car je ne voulais pas d’huile de palme ni de taurine dans la composition.

le 19/06/2018 à 09h01 | Répondre

Rigel

C’était bien un reflux interne, pas juste des régurgitations. On l’entendait s’étouffer à moitié plusieurs heures après son biberon avec le lait qui remontait dans l’oesophage et le fond de la gorge. Du coup il souffrait, ça le faisait tousser et il ne se nourrissait pas assez. Il a toujours des régurgitations à l’heure actuelle mais ça sort de façon plus ou moins abondante et il gazouille. Tout va bien 🙂

le 19/06/2018 à 09h51 | Répondre

Marie B

Pour l’eau : toutes les eaux de source conviennent! Il n’y a que les eaux minérales qui peuvent ne pas convenir et sur lesquelles il faut vérifier que c’est marqué « peut convenir à l’alimentation des bébés ».
D’ailleurs, il me semble qu’en France c’est l’eau du robinet qui est recommandée (mais je dis peut être une bêtise)

le 19/06/2018 à 09h03 | Répondre

Christelle

Oh non l’eau du robinet n’est pas du tout conseillée justement ! Il y a trop de cochonneries dedans et puis selon les régions (comme chez moi) elle est beaucoup trop forte en calcaire

le 19/06/2018 à 10h27 | Répondre

Merle

attention certains eaux de sources contiennent plus de cochonneries que l’eau du robinet dont la composition est très contrôlée. Par contre il faut effectivement voir la composition de l’eau du robinet selon les régions, je sais par ex que du côté de Nice ils ont tendance a beaucoup traiter l’eau du robinet l’été à cause de l’augmentation de la population des vacanciers qui cause une forte demande en eau. Le mieux c’est de se renseigner sur sa région.

le 20/06/2018 à 09h10 | Répondre

Miss Chat

Le calcaire est inoffensif dans l’eau qu’on boit… ça donne juste un goût particulier.
L’eau du robinet est bel et bien recommandée exclusivement dans certains pays donc dire que c’est « pas du tout conseillé », c’est un peu n’importe quoi…

le 21/06/2018 à 13h54 | Répondre

Marie B

https://www.anses.fr/fr/content/biberon-comment-le-pr%C3%A9parer-et-le-conserver

d’après l’ANSES, on peut tout à fait utiliser l’eau du robinet!

le 21/06/2018 à 15h30 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Moi je dois avoir le modèle bouffe tout ! Jamais eu aucun problème pour les tétines et biberons, on en avait des avent en verre que j’avais acheté, un Luc et Léa de la pharmacie offert, un mam offert et dès avent en plastique de ma sœur ! Elle prenait indifféremment dans chaque 😁
Pareil pour le lait, elle a changé plusieurs fois et j’ai jamais vu de différences. Par contre pour sa tétine pour la nuit, elle est plus relou elle veut que l’es avent en taille 6 mois et rien d’autre 😊

le 19/06/2018 à 09h30 | Répondre

Albertine (voir son site)

Et bien dis donc, quel marathon en effet ! J’avoue que naïvement je ne pensais pas qu’il y avait autant de choix que ce soit pour les biberons ou pour le lait ! Ici, comme Madame Fleur, j’ai eu le modèle bouffe-tout. Nous n’avons testé qu’un modèle de biberon (les doodies) qui lui convenait et il est passé du lait maternel au lait artificiel sans souci et pourtant j’achetais une marque de lait différente presque à chaque fois #mèreindigne. Pour l’eau c’était eau du robinet mais il était plus grand (presque 6 mois).

le 19/06/2018 à 09h35 | Répondre

Maud

Bonjour,
Je suis ostéopathe et c’est en cette qualité que je vais répondre car j’ai allaité mes 2 loulous. Non le reflux surtout en jeysers n’est pas normal et il est toujours douloureux. Vous avez surement toutes déjà vomi et bien ça brûle, non? Les bébés s’est la même sensation même si ce n’est pas du vomi!! Concernant les laits, je pense que la première chose à tenter quand on galère à trouver le lait adapté à son bébé, c’est le lait de chèvre ou brebis car ils sont beaucoup plus digeste, la protéine de lait étant différente. Attention je ne dis pas que toutes ces histoires se résument à des allergies, c’est juste une question de facilité à dégrader les protéines de lait de chèvre/brebis qui sont plus proches de l’humain que celles de vaches…

le 19/06/2018 à 09h54 | Répondre

Claire

Je vais de nouveau répondre, et cette fois en qualité de médecin : le reflux chez les bébés est physiologique. Il n’est à traiter que si il est douloureux (et la plupart du temps ce n’est pas le cas, heureusement, les régurgitations n’ont pas le même mécanisme que les vomissements) ou si l’enfant a du mal à prendre du poids (comme était le cas ici)

Le lait de brebis ou de chèvre ça peut être une option mais c’est quand même bien plus cher.

le 21/06/2018 à 12h42 | Répondre

Marie

Mon fils a commencé les biberons vers 6 mois, on lui a proposé les NUK car on nous avait offert un lot et il a tout de suite pris sans problème. La crèche proposait Dodie et Mam mais il s’était habitué au NUK à priori donc on a fourni les biberons parce que sinon il refusait.

Sinon, je suis un peu « gênée » par ce passage: »Tu te dis peut-être : « oui mais si tu avais allaité, tu n’aurais pas eu ces problèmes pour trouver le lait ». Oui, certes. Mais si j’avais allaité, je faisais comment pour épaissir le lait ?  »
Mon fils a aussi eu une œsophagite (et avec reflux interne donc pour le diagnostic merci!) et j’ai pourtant continué d’allaiter ( et soutenue par la pédiatre de mon fils)… Cette phrase peut laisser supposer que dès qu’il y a un RGO douloureux il faut passer aux AR et donc arrêté d’allaiter, où je ne suis pas d’accord avec toi. Je pense que cette remarque était uniquement ta stratégie de défense lors des remarques pernicieuses des gens #Tu m’asriendemandémaisjeteledisquandmême, mais elle peut prêter à confusion pour des mamans qui ne savent pas vraiment quoi faire lors d’un RGO.

le 19/06/2018 à 10h25 | Répondre

Audrey

Bonjour,
Pour ma puce, (modèle sans contrainte également) elle a eu droit au Milumel sponsorisé par la Maternité, sans soucis pour elle, mais je ne supportais pas l’odeur (je trouvais que ça sentait le lait caillé, et ça me donnait envie de vomir..) .Nous sommes passé au Picot puis Picot AR (conseillé par ma sage femme). Pour le biberon, on a essayé Avent en verre mais elle n’aimait pas et avait des hocquets. En allant à la pharmacie on nous a conseillé les Mams (avec des trous qui laisse passer l’air). Taille 1 pour le début puis 2 et 3. et on a plus jamais changé de marque, même la tétine elle ne supporte que les Mam. Pour l’eau moins de prise de tête. L’eau du robinet va très bien et de l’Evian ou Mont Roucou pour le transport. :p

le 19/06/2018 à 10h32 | Répondre

Christelle

Pour nous pas trop de galère ! J’avais jeté mon dévolu sur le biberon Nuk (tout le monde a des Mam du coup je ne voulais pas faire pareil 😋) et j’ai bien fait car c’étaient des tétines Nuk à la maternité. Pour le lait c’était également du Guigoz donc on a continué mais on a finalement opté pour la formule épaissie car il avait également un reflux, ça lui faisait mal au ventre jusqu’à en pleurer et impossible ou presque de lui donner du gel de polysilane car il n’aime pas le sucre… Depuis qu’on a changé, son petit ventre va beaucoup mieux !

le 19/06/2018 à 10h33 | Répondre

Flora

Ici je me pensais prévoyante en ayant acheter 3 biberons en verre différents avant la naissance (Avent, Mam et Dr Brown) mais c’était sans compter sur ma puce qui a refusé les 3 ! Elle a jeté son dévolu sur les Tommee tipee et même après l’arrêt de l’allaitement ne veut toujours que ceux là 🙁
Pour le reste elle a un lait différent à la maison et à la crèche et ça ne la dérange pas, le tout à l’eau du robinet.

le 19/06/2018 à 10h38 | Répondre

Sarah

J’ai galéré aussi avec les biberons et le lait à la naissance de ma fille. J’avais acheté un lot de 4 biberons Avent. Sauf que ma fille avait du mal avec la tétine et s’en mettait partout. J’ai ensuite testé les Nuk mais ça n’a pas été concluant non plus. Comme elle avait des coliques, j’ai acheté le biberon de Dr Brown : ça n’a fait aucune différence, en plus d’être cher et d’être galère à nettoyer. Finalement, je me suis fait ramener de France (je vivais à l’étranger) les MAM, et là c’était beaucoup mieux, on les a gardé jusqu’à la fin. Au niveau du lait, j’ai eu zéro conseils médicaux : ça allait du « il faut tester les différents marques » à « vous n’aviez qu’à allaiter ». En allant sur des forums, j’ai entendu parler du combiotic de Hipp Organik et bingo, c’était celui qui convenait.

le 19/06/2018 à 11h24 | Répondre

Croco

Chez nous, pas de problème pour le choix du lait et de l’eau : passage progressif du lait maternel au lait de vache entre 1 an et 18 mois. En revanche le biberon, pour l’ainé, ça a été un véritable stress ! uUe semaine avant le début de l’adaptation à la crèche, on a testé 4 modèles différents (dont 2 « spécial bébé allaité »), et notre ainé s’étouffait systématiquement. Après 2 nouveaux tests, nous avons essayé les tétines Calma de Medela, et là, miracle, nous avons réussi à faire boire son premier biberon à notre fils. Comme elles s’adaptent sur les biberons de mon tire-lait ils les a gardées jusqu’à ce que j’arrête de tirer mon lait, vers ses 9 mois (ensuite on est passé aux boissons à la tasse).
Pour le deuxième, on a directement testé celles là, et comme ça lui convient, on continue comme ça. Ouf !

le 19/06/2018 à 11h31 | Répondre

Nala

J’ai donné le biberon à ma fille aînée lorsqu’elle a eu 2 mois – auparavant, j’ai tenté l’allaitement maternel qui fut un échec cuisant…
C’était il y a bientôt 8 ans maintenant, mais de mémoire elle n’a jamais refusé un seul biberon et ne boudait pas si je changeais de marque de lait en poudre 🙂
J’avais investi en urgence dans des biberons en verre mais j’ai vite trouvé galère le moment de les laver. Je suis donc très vite passé aux Dodie (qui se démontent entièrement, hyper pratique et plus hygiénique je trouve), les tétines étaient résistantes en termes de durée.

Concernant l’eau, j’avais adopté la Mont Roucous qui convenait parfaitement au transit. Et cela, pour mes 2 enfants – uniquement des biberons d’eau pour la cadette lorsqu’elle demandait trop de tétées en cas de grosses chaleurs (elle a été allaitée jusqu’à ses 18 mois).
Je confirme qu’un peu d’Hépar fonctionne très bien pour les constipations, mais effectivement toujours après un avis médical pour effectuer le bon dosage 🙂

Lorsque ma fille cadette a été sevrée naturellement, j’ai dû investir dans du lait de chèvre et/ou de brebis car elle était alors intolérante aux PLV. Ce souci s’est finalement réglé de lui-même, à ses 3 ans environ…

le 19/06/2018 à 12h17 | Répondre

Folie douce

Et bien je ne connaissais pas toutes ces galères mais je suis contente d’y avoir échappé…mais bon on en a eu d’autres ! J’ai allaité ma fille 9 mois : au début au sein exclusivement puis allaitement avec moi et biberon de mon lait chez nounou puis allaitement avec moi et biberon de lait industriel chez nounou puis arrêt progressif de l’allaitement au sein… J’ai trouvé que les premières semaines d’allaitement étaient compliquées mais ensuite ça a roulé… tellement bien que la nounou a beaucoup galèré pour lui faire accepter les biberons (pourtant avec mon lait dedans). Mais après plus aucune prise de tête, quelque soit le biberon, la tétine, l’eau, chauffée ou non…visiblement ma fille s’en moque comme de sa première couche! Je me souviens qu’au début j’avais parfois l’impression que c’était parce que j’allaitais que c’était galère et puis je voyais d’autres parents galèrer avec les biberons et j’en me rendais compte et ce n’était pas plus simple. Au final je pense que c’est toujours compliqué de trouver ce qui convient à un bébé, au début on tâtonne, donc autant faire un choix qui nous convienne (quand on a la chance d’avoir le choix).

le 19/06/2018 à 12h51 | Répondre

Céline

Haha! il n’y a pas que chez nous que le biberon a été une étape!
Autant pour l’aînée (2 ans), elle a pris ses biberons Dodie, tétines rondes à vitesses sans problèmes dès la maternité. Donc pour la 2ème (6 mois), on a proposé la même chose. Elle n’arrivait pas à têter et ne mangeait pas. Grâce à une puéricultrice de l’hôpital, qui a supposé que c’était la tétine qui n’allait pas, elle a proposé les mêmes biberons que dans l’article, qui convenait très bien. Nous avons retrouvé un biberon MAM dans le stock, tétine plate, et cela passait aussi nickel! 6 mois après, les dodie sont de retour (mais toujours plate. Pas plus mal pour différencier les débits différents pour mes 2 filles!)

Pour le lait, la maternité proposait du Gallia. Il convenait aux deux mais on est juste passé au gallia épaissi pour la 2ème qui avait un petit reflux. Par contre, on a essayé de la passer au « normal » 2 mois après la diversification, c’est niet! Comme quoi, on tatonne toujours, quelque soit le nombre d’enfants 🙂

Pour l’eau, en revanche, j’avoue ne m’être jamais posée la question: cristalline, evian, ou eau de source. Une fois nous avons proposé de l’Hepar pour quelques jours à mon aînée quand elle était un peu constipée. Je n’avais jamais réalisé avant cet article que ça pouvait aussi jouer!

le 19/06/2018 à 13h59 | Répondre

Lucile

Pour ma part, afin d’éviter que ma fille ne prenne que les biberons fournis par la maternité j’ai emporter avec moi mon biberon. Comme c’est le premier qu’elle a eu à la naissance c’est passé comme une lettre à la poste, elle l’a adopté de suite !
Le lait ça a été une autre histoire….

le 19/06/2018 à 14h00 | Répondre

Mlle Mora

Waouh tu me fais peur pour l’arrivée de ma troiz… Je pensais pas qu’on pouvait autant galérer pour le lait et les biberons !
On a eu de la chance pour les deux nénettes, on a continué sur le lait de la maternité (gallia) et on avait pris des biberons mam, certes un peu chiants à laver au début, mais acceptés par nos pépettes dès le départ donc…
Pour l’eau, on a très vite arrêter l’evian effectivement ça constipait notre 1ère… et on est passé à Volvic, qui, comme tu le soulignes est vendu en fontaine, c’est quand même moins de plastique !

le 19/06/2018 à 15h34 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Nous avions les mêmes biberons que toi à la maternité. Et puis finalement, Tess a accepté sans problème les MAM anti-collique que j’avais acheté. Du coup pas de prise de tête de ce côté là. Pour le lait, on a un peu plus tatonné entre le guiguoz de la maternité puis le gallia AR pour ses reflux pour finalement passer à du lait sans PLV qu’on épaississait et revenir quelques temps après au gallia AR une fois l’intolérance aux protéines de lait de vache passée!
Et pour l’eau Volvic. Ca nous a convenu dès le début d’autant plus que la cristalline n’est pas bonne pour les bébés chez nous.
On verra ce que ça donne pour le second!! Mais je tenterai peut être le tire allaitement 😉

le 19/06/2018 à 16h00 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

J’ai eu le même problème à la naissance des ainés. Ils ne voulaient que la tétine Dodie 3 vitesses mais refusaient le biberon qui allait avec (question de débit ?). Ce fut donc une tétine dodie sur un biberon MAM.

Lorsque Samuel a été hospitalisé, il avait les biberons de l’hôpital exactement comme ceux de la dernière photo. Il a refusé ses anciens biberons MAM. J’ai trouvé les avent classiques qui y ressemblent. Bingo. Mais tous les biberons à changer …

Pour l’eau, on a testé et approuvé Monroucous. Et Gallia AR puis Galliagest en terme de laits.

le 19/06/2018 à 19h20 | Répondre

Galeopsis

Quel marathon en effet ! Je me rends compte que j’ai eu de la chance, mes filles ont tout de suite accepté les biberons, je n’ai jamais eu de galère à ce sujet (marque Avent, et on est restés avec la tétine 1 quel que soit l’âge).

Je voulais juste rebondir sur cette histoire de reflux : « Mais si j’avais allaité, je faisais comment pour épaissir le lait ? »
J’écris là pas tellement pour te répondre, dans le sens où tu as trouvé la solution qui vous convenait, mais plutôt pour les autres mamans qui renonceraient à allaiter suite à ton article, faute de réponse à ta question.
C’est vrai, on ne peut pas épaissir son lait quand on allaite. Par contre, il y a généralement moins de reflux chez les bébés allaités. Et surtout, il faut se pencher sur la cause du reflux : elle est très souvent liée à une difficulté à digérer les protéines de lait de vache. D’ailleurs, c’est semble-t-il le cas de ton enfant puisque son cas s’est amélioré quand tu lui as donné du lait HA. Alors si c’est le cas, quand on allaite, la solution c’est de supprimer les produits contenant du lait de vache de son alimentation, afin qu’aucune protéine de lait de vache ne passe dans le lait maternel. C’est un régime d’éviction qui paraît très pénible au début, mais qui est de plus en plus facile aujourd’hui grâce aux nombreux substituts qu’on peut trouver (notamment en magasin bio) (je le sais pour l’avoir fait, et pour connaître beaucoup de mamans à l’avoir fait !).

le 20/06/2018 à 15h39 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?