Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le mode de garde de Petit Viking. Partie 1 : les démarches


Publié le 23 janvier 2018 par Albertine

Aujourd’hui je viens te raconter comment nous avons trouvé le mode de garde de Petit Viking. Si tu as lu mon article sur l’allaitement tu sais déjà que notre choix s’est finalement porté sur une (incroyable) assistante maternelle. Et pourtant ce n’était pas ma première idée.
Je te raconte tout !

Première étape : les demandes de places en crèche

Avant de nous tourner vers les assistantes maternelles j’étais plutôt partie sur une place en crèche pour Petit Viking. Je voyais beaucoup d’avantages : la vie en collectivité, des conditions d’hygiène et de surveillance plus strictes, plus d’activités d’éveil adaptées à chaque âge, etc.

Je suis tombée enceinte en novembre et dès janvier je décrochais mon téléphone pour appeler la mairie. Première douche froide : pas de crèches municipales dans la ville où j’habite, uniquement des associations ou du privé. Ce qui du coup veut dire tarifs fixés librement (et parfois ça pique) et des critères d’attributions… assez opaques. Je vais te la faire courte nous avons rempli dix dossiers différents, visiter des crèches, passer des coups de fils, relancer des dizaines de fois pour finalement zéro retour (oui oui zéro).

Et plus nous avancions dans les recherches, plus je me demandais si le fonctionnement des crèches était vraiment fait pour nous. En effet, comme il s’agit de grosses structures qui accueillent beaucoup d’enfants, il y a obligatoirement un fonctionnement assez strict que ce soit sur les horaires, l’alimentation, etc. Ce qui est tout à fait normal pour « faire tourner la boutique ».

Par exemple certaines crèches faisaient parfois payer toute demi-heure entamée en supplément (avec nos deux boulots respectifs autant te dire que l’heure d’arrivée le soir est assez aléatoire). Sur le lait maternel et les couches lavables certaines crèches étaient réticentes ou partantes mais avec des conditions compliquées. Par exemple les structures ne géraient pas la décongélation du lait ce qui m’aurait obligée à passer à l’allaitement mixte dès 10 semaines.

Crédit photo

Deuxième étapes : direction le RAM

Bref, au printemps je passe au plan B : les assistantes maternelles. Pour le coup le site de la ville est très bien fait et j’y trouve toutes les informations nécessaires, notamment la liste des assistantes maternelles, régulièrement mise à jour, avec les places d’accueil disponibles.  Le côté « parents employeurs » m’effraie un peu : contrats, salaires, congés payés… j’ai peur de ne jamais m’y retrouver. Mais en commençant mes recherches, je me rends compte que finalement les choses sont assez simples !

Au mois d’avril nous prenons rendez-vous avec la responsable du RAM. Elle répond à nos questions sur les contrats et nous parle de ce qui est fait au relais : des formations gratuites tous les ans pour les nounous, de nombreuses activités (ludothèque, bougeothéque, médiathèque et autre trucs en -thèque) où les assistantes maternelles peuvent venir avec les enfants qu’elles gardent.

Elle nous encourage à bien réfléchir à nos besoins en termes d’horaires de manière à ce que ça ne soit pas trop la course au quotidien. Je ressors de ce rendez-vous très confiante en ayant eu toutes les réponses à mes questions ! Il n’y a plus qu’à.

Troisième étape : nos besoins et la préparation des entretiens téléphoniques

Après pas mal de discussions avec L’Amoureux nous partons sur un rythme type : Petit Viking restera avec nous le lundi et sera gardé par l’assistante maternelle du mardi au vendredi, de 8h30 à 18h30, soit 40 heures par semaine. Concernant le nombre de semaine de garde nous choisissons l’année incomplète, c’est à dire que nous ne mettrons Petit Viking que 44 semaines par an. Les 8 semaines restants, il sera en vacances avec nous ou avec ses grands-parents.

Ensuite nous listons tout ce qui était important pour nous avec en priorité la distance de la maison, les activités proposées et bien sur notre feeling. D’autres critères se rajouteront plus tard comme les couches lavables, la mobilité libre et l’allaitement, mais à six mois de grossesse tout ça nous paraît encore bien abstrait.

Je prépare un petit questionnaire type pour les appels téléphoniques et je trie la liste donnée par le RAM en privilégiant les assistantes maternelles les plus proches de notre domicile. Il ne nous reste plus qu’à décrocher notre téléphone. 😉  Je reviens vite te raconter la suite !

Et toi ? Tu étais plutôt crèches ou assistantes maternelles ? As-tu changé d’avis en cours de route ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Yoga

Je me retrouve un peu dans ton témoignage (couche lavable et allaitement en moins 😉 ). Nous étions partis sur la crèche pour son côté rassurant et le prix. Malheureusement nous n’avons pas obtenu de place, ni par mon employeur ni en crèche municipale. Je me suis donc tournée vers les assistantes maternelles et j’ai rapidement trouvé une personne qui nous convienne (vive le bouche à oreille!). Nous avons appris il y a qq jours que finalement nous avons obtenu une place en crèche municipale mais avec une entrée différée (recrutement en cours) et maintenant on doute! Ce qui nous retient? Les horaires, elle ferme à 18h30 donc il faut qu’on y soit à 18h15 au plus tard et elle ferme tout le mois d’août, + le rythme, notre bébé n’est pas du tout « réglé » à presque 6 mois et la directrice de la crèche était presque effrayée quand on lui a dit qu’on était à 6 biberons par jour… On continue donc de réfléchir!

le 23/01/2018 à 07h25 | Répondre

Albertine (voir son site)

Bon courage pour la réflexion. Je sais que les horaires ont vraiment joué dans le choix pour ma part car je ne voulais pas courir et me mettre la pression tous les soirs pour quelques minutes de retard (surtout que je suis loin d’avoir un boulot à horaires fixes) ! Et je ne regrette pas 😉

le 24/01/2018 à 12h15 | Répondre

Madame Yoga

Merci! Je viens d’apprendre que j’ai aussi une place en crèche d’entreprise… qui n’ouvre qu’en février donc pas de visite possible! le dilemme!

le 24/01/2018 à 19h56 | Répondre

Jessica C (voir son site)

Pour nous on n’avait que la possibilité Assistante Maternelle du fait que je suis Aide-Soignante donc horaires décalées et mon mari travaillait sur Paris il avait 2h de trajet pour rentrer et vu que c’était par le train il pouvait y avoir du retard. Du coup la crèche ce n’était pas possible pour nous. Néanmoins cela fût difficile de trouver une place chez les nounous certaines n’acceptant pas les horaires décalés d’autres ayant des horaires assez farfelue d’autre encore se disant que mon mari serait en retard tout le temps alors que cela n’a été le cas qu’une fois! On a trouver qu’une nounou acceptant nos critères horaires et lieu de travail (pour ma part j’étais à 5minutes en voiture). Elle allait à la RAM une fois par semaine même si au moment de l’hiver elle y allait uniquement si elle avait envie. Cela a été le seul bémol elle ne proposer pas d’activités aux enfants. Mais nous ne pouvions pas être difficile vu la difficulté rencontré 🙂

le 23/01/2018 à 09h28 | Répondre

Albertine (voir son site)

Oui il faut parfois faire des concessions 🙂 Je pense qu’en effet que quand les enfants deviennent plus grands, une crèche avec plein d’activités est peut-être plus adaptée… mais Petit Viking est tellement bien chez sa nounou que je n’envisage pas de ne plus le mettre l’année prochaine 🙂

le 24/01/2018 à 12h18 | Répondre

Claire (voir son site)

Nous avons obtenu une place en crèche municipale. Nous étions très contents, car cela nous évitait de chercher une assistante maternelle et de faire toute la paperasse. Même si la crèche était très bien, si c’était à refaire, je prendrais une assistante maternelle au moins pour les 18 premiers mois. Car finalement, je trouve que le collectif n’est pas ce qui est le plus adapté pour les petits.
De plus, finalement, il s’est avéré que ma fille a développé une intolérance aux protéines de lait de vache. Hors, on ne peux pas apporter le repas de notre enfant s’il n’y a pas de PAI.

le 23/01/2018 à 10h48 | Répondre

Albertine (voir son site)

Oui c’est le souci des grosses structures, pour les cas particuliers c’est plus contraignant. Du coup comment avez-vous fait pour l’alimentation ?

le 24/01/2018 à 12h19 | Répondre

Claire (voir son site)

Nous avons découvert son intolérance bien plus tard. En même temps, il n’étais pas possible de faire le test quand elle y était car il faut une éviction stricte pendant au moins 1 mois.
Et puis pour ces otites à répétitions, on a mis ça sur le coup de la collectivité alors qu’au final, c’était à cause de l’alimentation 🙁

le 24/01/2018 à 14h18 | Répondre

Élodie

Ici notre bébé de 5 mois est gardé par une nounou qui vient chez nous. On n’a pas de crèche à proximité ni assistante maternelle. On est super contents car elle est top, s’adapte à nos besoins, on ne réveille pas bébé le matin et le gros plus ma maison est nickel. Elle nous fait du ménage quand il dort. Ce n’était pas prévu mais je dois bien reconnaître que ça m’aide énormément

le 23/01/2018 à 11h17 | Répondre

Madeleine

Oh le rêve !

le 23/01/2018 à 14h20 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Pas de crèche municipale non plus chez moi ni même de RAM… Et les assmat de ma ville n’ont pas accès à celui de la ville d’à côté. Du coup ça ne nous a pas facilité le travail mais on a réussi! On est aussi sur une année incomplète à 44 semaines mais sur un 48h semaine… Quand on calcule, c’est effrayant le temps de garde de nos bébés… On a intérêt à trouver la perle rare!!

le 23/01/2018 à 15h20 | Répondre

Albertine (voir son site)

Je suis tout à fait d’accord ! Leurs nounous jouent un rôle tellement important dans les premières années de leurs vies… c’est important d’être en confiance 🙂

le 24/01/2018 à 12h21 | Répondre

Anna

Bonjour j’ai lu un peu tous vos commentaires moi je suis assistante maternelle en alsace j’ai 15 ans d’expérience mon CAP petite enfance et je fais aussi les activités avec les enfants quand je lis vos commentaires je suis un peu effrayée alors que je trouve que la crèche est un moyen de garde n’est pas toujours approprié beaucoup de microbes beaucoup d’enfants pour une seule personne on ne respecte pas le rythme des enfants
Je reçois régulièrement des parents qui souhaitent enlever leurs enfants de la crèche comme ils disent usine a gaz pompe a fric ce n’est pas moi qui le dis je parle surtout des crèches privées.
de plus quand j’entends que certaines mamans souhaitent mettre leurs enfants chez une nounou jusqu’à 18 mois et après les enlever ça m’effraie. vous nous demandez de vous occuper de vos enfants comme si c’était les nôtres ce que l’on fait et après vous nous les arracher ce n’est pas juste.
Sachez que lorsque vous vous engagez avec une assistante maternelle elle compte sur vous car c’est son salaire qui tombe tous les mois. Maintenant faites l’inverse si votre assistante maternelle vous dit au bout de 18 mois je ne garde plus votre enfant parce que les horaires ne lui conviennent plus ou parce qu’elle a trouvé mieux vous faites quoi ?vous trouvez que c’est pas normal non plus. pour finir réfléchissez bien en mode de garde que vous voulez et ne prenez pas une assistante maternelle en attendant d’avoir une place en crèche ce n’est pas juste ni pour l’assistante maternelle qui s’attache à l’enfant ni pour l’enfant qui s’attache à l’assistante maternelle

le 24/01/2018 à 08h50 | Répondre

Miss Chat

Je comprends la deuxième partie de votre message mais si je peux me permettre une remarque concernant les ass mat… Vous dépeignez une image très noire des crèches alors qu’énormément de parents justement leur font confiance. On a rencontré une ass mat dans notre ville et on a vu trop d’inconvénients à ce mode de garde : une seule personne pour tous les enfants (là où dans une crèche, les puer peuvent se relayer en cas de besoin), le prix était encore plus élevé que la crèche, pas de moyen de garde quand elle est malade forcément, peu d’enfants et donc une moindre socialisation, moins d’activités organisées, etc.
Oui, nos enfants auraient été plus maternés (quoique, ça dépend encore de la nounou…) mais ça ne compensait pas suffisamment tout le reste 🙂

le 24/01/2018 à 09h27 | Répondre

Albertine (voir son site)

Je pense que c’est comme tout : il y a des supers crèches et des moins biens, des supers nounous et des moins bien. Chacun doit faire en fonction de ses envies, de ses contraintes, de son ressenti et de celui de l’enfant… Il faut que le trio enfant / parent / mode de garde fonctionne pour que les choses soient zens et ça dépend de beaucoup de critères qui sont différents pour chacun 🙂 A défaut de mode de garde parfait on peut au moins viser celui qui convient le mieux à tout le monde !

le 24/01/2018 à 12h25 | Répondre

Claire (voir son site)

Je comprend tout a fait ton point de vue. C’est juste que de mon point de vue de parents, la crèche, globalement c’est plus simple.
Maintenant, je pense qu’une assistante maternelle qui respecte les besoins enfants c’est vraiment beaucoup mieux mais encore faut il trouver la perle rare et gérer la paperasse ! Ce qui se fait sans soucis quand on a pas vraiment le choix.
Personnellement, j’ai fais le choix de la simplicité avec la crèche et m’a par ailleurs donné globalement satisfaction mais je pense que le mieux reste une assistante maternelle surtout pour les plus petits.
Après, je ne suis pas en train de dire qu’il faut retirer l’enfant de chez l’assistante maternelle au 18 mois ! Si l’enfant y est bien, il n’y a aucune raison.

le 24/01/2018 à 14h24 | Répondre

Nfjeng

Ah je suis d accord,enlever un enfant a l assistante maternelle souvent pour la difference d argent,c edt surtout un de chirement pour l enfant.il ne peut pas vous ledire a vec des mots chers pare ts,c est a eux en premier qu il faut penser

le 24/01/2018 à 15h42 | Répondre

Melimelanie

Avant d’avoir Petit Habitant je ne jurais que par la crèche et Monsieur Génial par l’assistante maternelle. Rapport à nos histoires personnelles forcément….

Puis Petit Habitant est arrivé et on avait une inscription en crèche en cours mais « Madame vous ne pensez quand même pas pouvoir une place dès le mois de mars? les rentrée c’est en septembre »… Hum oui Sauf qu’avec un accouchement prévu en tout début janvier je ne pouvais pas reprendre en septembre ce n’était pas possible (surtout avec ma grossesse compliqué ou j’étais déjà arrêtée depuis biiiiiien longtemps)

On s’est donc tourné vers les assistantes maternelles de notre ville. Super bien pris en charge par le RAM on a programmé ai début seulement deux entretiens. Et là…LA perle. On est tombé sur notre nounou qu’on adore! On l’aime tellement que quand on a eu la place en crèche on l’a refusé! Deux fois! Petit Habitant est bien trop heureux chez elle pour qu’on ai envie de le mettre ailleurs. Et elle a demandé son troisième agrément pour Petit Excité.

Les deux sont chez elle et nous on est heureux et rassurés de savoir nos petits garçons en si bonnes mains! Tellement bien chez nounou que j’en redoute la rentrée à l’école en septembre…

le 24/01/2018 à 08h55 | Répondre

Albertine (voir son site)

Holala ne me parle pas de l’école j’en stresse à l’avance 🙂 🙂 🙂 C’est trop chouette qu’elle ai pu prendre ton deuxième Loulou <3 J'espère que ma nounou aura aussi une place de libre pour l'arrivée de numéro 2 !

le 24/01/2018 à 12h28 | Répondre

Davy

Bonjour,
Avec ma femme nous avons eu la même expérience pour nos deux enfants. Le premier a été gardé en crèche familiale (donc chez une assistante maternelle qui travaille pour la mairie) et le second chez une assistante maternelle agrée. Nous ne voulions pas de crèche privé ou collective car c’est véritablement l’usine à bébé et ce n’est pas le meilleur environnement pour un enfant (avis personnel). Notre retour d’expérience est sans appel: l’assistante maternelle agrée c’est top! C’est nous qui avons choisis la nounou, ce qui implique la personne voulut, dans un environnement voulut et des conditions d’accueil qui répondent à nos critères. Les assistantes maternelles agrées sont encadrées par la PMI et n’ont pas la sécurité d’emploi de la mairie. Elles ont donc un plus grand soucis de résultat. La pérennité de leur emploi dépend de leur réputation. C’est malheureux à dire mais cela fait aussi la différence.
Voilà notre avis et merci Albertine pour ce témoignage.

le 24/01/2018 à 12h52 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?