Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le morning run


Publié le 30 mai 2018 par Rigel

Le « morning run », et son copain du soir nommé « evening rush » sont ces périodes forts sympathiques qui débutent et clôturent ta journée. Je vais donc te faire une description circonstanciée de la façon dont ça se passe à la maison.

Le morning run

2 ans BC (Before Choupinette)

Avant Choupinette, mon réveil sonnait à 7h20 pour un départ à 07h50. Un café, deux tartines, un passage rapide par la salle de bain, je m’habillais. Voilà. Simple, efficace. Le week-end, pause bien méritée entre deux périodes de 5 jours de travail, je dormais jusqu’à 11h, heure à laquelle M. Tad et moi nous nous octroyions un brunch. Parfois, en cas d’insomnie, nous allions au marché vers 10h30, où nous constations avec effarement le nombre de poussettes dans les allées. Nous rentrions alors avec un panier rempli de produits du traiteur italien ou libanais.

2 ans AC (Après Choupinette)

Avec Choupinette, en pleine phase d’opposition, les matins de semaine sont une lutte. « Choupinette, viens t’habiller s’il-te-plait » « NON !!! » Et ladite Choupinette s’enfuit à travers l’appartement, au mieux en pyjama, éventuellement juste en couche, voire toute nue (dans ce dernier cas, ma jolie petite fille éclate de rire et galope partout en répétant à tue-tête « tounu, tounu, tounu ! »). Après avoir menacé « tu vas aller au coin », négocié « si tu me laisses enfiler ton body, tu pourras enfiler toute seule tes chaussettes ! », parlementé « mais siii, il est top ce sweat zippé, il a des poches ! », Choupinette est prête (je passe sur l’épisode dans la salle de bain, pour t’épargner une scène pénible, lectrice !).  Il est temps de partir pour la crèche « Choupinette, viens pour que je t’installe dans la poussette ! » « NON ! ma’cher ! » « Non, Choupinette, tu vas dans la poussette, nous sommes en retard, tu ne marches pas encore assez vite » « NON, NON, NON, NON !!!!!!! ». Deux scénarios en fonction de l’humeur du jour : bouderie intense, manifestée par une proéminence marquée de la lèvre inférieure et menton rentré dans la poitrine ou hurlements de coyote avec jambes chamallow (l’enfant refuse alors de tenir sur ses jambes, et lorsque je la soulève pour la mettre debout, elle se laisse mollement tomber au sol). Dans 50% des cas, Choupinette fait le trajet posée dans sa poussette, les jambes par dessus l’arceau (dans les 50 autres %, elle s’est enfouie dans la chancelière, merci le temps froid !). Je suis  rouge, échevelée et… en retard ! Nota : comme nous passons devant la gare à l’heure de pointe, j’ai au choix droit à des regards compatissants (les déjà-parents) ou consternés (les pas-encore-parents. J’étais comme eux, avant !), lorsque Choupinette est posée comme un paquet de linge sale, ou lorsqu’elle hulule sa désapprobation.

Crédit photo : RyanMcGuire

Le samedi matin, Choupinette accompagne M. Tad au baby-gym (rebaptisé par mes soins « papa-gym », vu que les parents sont physiquement mis à contribution). Il n’y a plus de grasse matinée (sauf si l’on considère que 8h, c’est une grasse matinée). Le dimanche est super long par rapport à avant, et nous devons trouver des activités variées susceptibles de fatiguer divertir le fauve jeune individu. Les sorties au marché consistent à poursuivre Choupinette dans les allées, avec le carrosse (= la poussette) chargé de cabas de fruits et de légumes.

Depuis l’arrivée de Numérobis, le scénario est le même, sauf qu’en plus de Choupinette, Numérobis hurle sa faim (ou son envie de câlin. Ou un rot bloqué. Ou un truc de bébé que je ne peux pas comprendre). Il faut préparer Choupinette ET Numérobis avant de partir pour la crèche. Heureusement, l’un est plus docile que l’autre. Je suis encore en congé maternité, donc même si nous sommes en retard, ce n’est pas si grave. Par contre, j’appréhende le moment où les deux iront à la crèche et moi au travail. Ce matin encore, nous sommes tous tombés dans une faille spatio-temporelle. Nous étions réveillés à 07h15, prêts à 08h30 (vêtus, débarbouillés, dents lavées), et je ne sais pas pourquoi à 09h00 nous n’étions pas encore partis ! S’il faut que le réveil sonne à 05h30 pour pouvoir être à 08h00 à la crèche, ça va piquer !

Les mamans impeccables de la crèche

J’ai un métier qui fait que je dois me trimballer la moitié de mon bureau. Je porte plus probablement des chaussures de sécurité que des escarpins de 12. J’ai un sac à dos plutôt qu’un joli sac à main. J’ai un cabas ikea (oui, le bleu qui pète) avec des fringues de chantier et un casque, plutôt qu’un tote bag avec mes affaires de fitness de la pause midi. Mais comment diable font ces mamans de la crèche, avec toutes les émotions matinales, pour être impeccables, ongles vernis et maquillage nickel ? Elles trouvent de la place sur le parking (et n’ont pas à batailler pour garer leur poussette dans le local exigu). Elles arrivent, portant dans les bras la chair de leur chair, haut perchées sur leurs talons. Ou leurs bambins trottinent sans récrimination à leur côté, acceptant de leur tenir la main. Leurs enfants sont bien obéissants dès le matin, et acceptent sans broncher d’enfiler leurs chaussons. J’ai bien l’impression qu’elles n’ont pas de biscuit écrasé au fond de la poche de leur manteau, ni les mains collantes parce que leur petit dernier n’a pas fini son petit déjeuner (constitué de barquette à la fraise, parce que la tartine a été boudée) sur le trajet. En fait, ces mamans sont pour moi l’équivalent « du blond » du spectacle de Gad Elmaleh. C’est bien simple, ces mamans me donnent l’impression d’ignorer ce qu’est le morning run. Je suis jalouuuuuuuse !

 

Pour toi, le morning run est-il un mythe ou une réalité ? Viens me raconter !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

32   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Choux

Alors tu vois, nous ça c’est un truc qu’on ne connait pas du tout le morning run… parce que Chouquette se lève à 5h30-6h (semaine, week-end peu importe) donc on a laaaaaaargement le temps de tous se préparer malgré les non et autres joyeusetés du matin( type caca dans la couche au moment de partir)… Et pour la partie grasse mat nous c’est à partir de 7h… voila voila

le 30/05/2018 à 08h23 | Répondre

Rigel

05h30… le milieu de la nuit ! Cela dit, à cause de la faille spatio-temporelle, je ne suis même pas certaine qu’on partirait à l’heure si on se levait si tôt !

le 30/05/2018 à 14h45 | Répondre

Marjorie

Cette photo 😁 J’étais morte rien qu’à voir le titre sur l’accueil de DMT. Désolée je voudrais pas narguer, mais ici papa va au boulot quand il veut, maman ne travaille et godzilla ne va pas à la crèche. Du coup forcément c’est plus simple, je la laisse courir toute nues je m’en fou royal ^^

le 30/05/2018 à 08h30 | Répondre

Rigel

Profites-en avant l’école ! Parce qu’en plus, il faut y être ponctuel !

le 30/05/2018 à 14h47 | Répondre

Lilicorne

J’ai adoré ton article ! je me retrouve tellement dedans. Je trouve qu’on parle trop peu de cette cadence infernale qu’ont les working mum. Mon mari travaille avec des horaires décalés donc il part très tôt (5h) et rentre très tard (20h) Ça fait quand même que je dois assurer la majorité de l’intendance crèche, même heureusement il a des jours de congés pendant la semaine pour me soulager de temps en temps.

Ici petit pirate a aussi 2 ans. Le matin je me lève à 6h, j’ai souvent à peine le temps de sortir de ma douche qu’il est réveillé aussi (coucou les lèves tôt ! J’ai fait une croix sur mes grasses mat’ jusqu’à 11h il y a longtemps!), habillage biberon, départ de la maison à 7h, 7h15 à la crèche. J’arrive à 8h15 au boulot, je prends quasi pas de pause de midi pour repartir à 17h tapante et arriver à 18h à la crèche en priant pour qu’il n’y ait pas de bouchons. S’enchaînent repas, bain, dodo à 20h.

Bon par contre faut que je te dise. Je suis une de tes blondes. Je travaille dans la finance et je dépose ptit pirate maquillée, en tailleur et talons. Il adore aller à la crèche et en public il est très réservé donc ça donne cet enfant modèle qui arrive sagement en me donnant la main et qui court rejoindre les copains avec le sourire.
Mais à la maison, le matin c’est la course aussi. La routine est différente et je dois me lever aux aurores pour avoir vaguement le temps de me préparer avant qu’il ne se réveille. Il dit aussi « non » pour mettre sa veste et ses chaussures, et il se roule par terre devant la voiture parce qu’il a oublié son livre à l’intérieur de la maison et qu’il faut absolument celui là pour faire les 5mn de trajet. Il m’est arrivé plein de fois de devoir me changer juste avant de partir pour cause de renvoi/lait renversé/crème/huile/dentifrice ayant atterri sur mes fringues et du coup d’être en retard aussi.

Le soir il pleure quasi systématiquement pendant toute la préparation du repas car mon attention n’est plus fixée à 100% sur lui, je dois négocier pour monter prendre le bain puis puiser dans toutes mes réserves insoupçonnées de patience pour le brossage des dents et réussir à rester zen pour lui enfiler le pyjama et le mettre au lit sans qu’il hurle quand je quitte la pièce. Le week-end, je ne suis pas maquillée, pas coiffée, je porte des sarouels ou des pantalons larges en look grunge, bien loin de l’image bcbg de la semaine.
Donc la prochaine fois que tu croises une blonde à la crèche, tu sauras qu’elle galère autant que toi et que c’est pas parce que ça se voit moins que ce n’est pas le cas !

le 30/05/2018 à 08h43 | Répondre

Rigel

Ah ah ! Tu tentes de redorer le blason des « blondes » 😉 Je suis surtout admirative en fait, je me doute bien que pour la plupart des mamans qui travaillent, c’est la course !

le 30/05/2018 à 14h50 | Répondre

Lilicorne

Ahaha y’a pas d’admiration qui tienne… comme tout le monde, je fais au mieux de ce que je peux avec ce que j’ai !

le 30/05/2018 à 15h50 | Répondre

Mme Espoir

Qu’est-ce que j’ai ri ! AC et BC, il fallait le faire !! 😀

Ici on a toujours réussi à gérer le temps le matin. Quand elle a eu 4 ans nous avons supprimé la télé le matin. C’était pratique de la mettre devant avec son biberon pendant qu’on se préparait, mais elle était complètement amorphe, n’avait pas envie (même si elle ne nous faisait pas le coup du « tounu » !) et on était trop juste au niveau du temps. Avoir dit stop aux dessins animés matinaux nous a obligé à nous réorganiser (et nous lever un peu plus tôt pour nous préparer et être prêts avant de lever Schtroumpfette malheureusement) mais elle était beaucoup plus réactive et nous n’avons plus eu de retard.

le 30/05/2018 à 09h07 | Répondre

Rigel

Les dessins animés c’est la solution de facilité pour nous laisser émerger tranquillement en buvant notre café… Mais nous allons probablement les supprimer nous aussi. En tous cas, au moment de l’école, il n’y en aura plus (rapport au besoin de concentration dans la journée).

le 30/05/2018 à 14h52 | Répondre

La Comtesse Bleue (voir son site)

Je ne peux qu’imaginer les difficultés avec un bébé en pleine phase d’opposition ! Petit Miracle est encore docile, et comme il déteste dormir, le moment du réveil est toujours un plaisir pour lui. La routine du matin se fait donc dans le calme la majorité du temps : le comte s’occupe de bébé pendant que j’émerge puis je prend le relai pour qu’il s’habille. Par contre nous avons tout réduit au minimum. Soyons honnête j’ai la flemme pour le maquillage et les coiffures compliquées et j’aime pas avoir mal aux pieds !. Bref j’aime encore plus les matins qu’avant bébé ! (et dernière confidence j’adore aussi la routine du soir ! mais je pense que je reverrai mon jugement si/quand nous avons/aurons d’autres enfants !)

le 30/05/2018 à 10h19 | Répondre

Rigel

C’est super si tu apprécies la routine du matin ! Ce que je n’apprécie pas, c’est le stress qu’il engendre (pour moi, et pour les enfants) 🙁

le 30/05/2018 à 14h54 | Répondre

Virg

Depuis la naissance de BB, je me lève plus tôt pour déjeuner tranquille et n’avoir que BB à m’occuper lorsqu’il se lève entre 6h45 et 7h. Du coup, la nounou à 8h ou 8h15, ça colle généralement bien. Je triche, elle n’a que 13 mois, c’est donc encore facile.
En revanche, j’ai bien ri en lisant faille spatio temporelle parce que ça nous arrive aussi de temps en temps. Ecoute, je n’ai toujours pas trouvé à quel moment y’a un truc qui n’a pas suivi 🙂 🙂 🙂 un moment, j’ai soupçonné mes horloges de s’être liguées contre moi mais, non, elles avancent même toutes de quelques minutes ! Aucune explication rationelle à ce phénomène

le 30/05/2018 à 10h28 | Répondre

Rigel

J’ai remarqué que cette faille se manifeste quand on pense qu’on a le temps. Genre « une demi-heure d’avance par rapport à d’habitude ? Laaaaarge ! » Et paf ! On tombe dedans !

le 30/05/2018 à 14h57 | Répondre

MamBat

Je compatis tellement ! Le matin c’est l’angoisse, entre l’une qui ne veut pas se lever, l’autre qui ne veut pas manger / s’habiller / mettre ses chaussures, j’ai l’impression de courir contre la montre tous les jours, et je refuse de faire sonner mon réveil avant 7h. J’ai d’ailleurs un peu de mal à comprendre comment un trajet de 10 minutes théoriques peut parfois en durer 30, et les 5 minutes théoriques qui nous sépareront de l’école l’année prochaine assorties d’un horaire d’arrivée très précis à respecter me semblent déjà relever du parcours du combattant.

le 30/05/2018 à 10h57 | Répondre

Rigel

J’ai vérifié : aucune loi n’interdit de coucher ses enfants avec leurs vêtements du lendemain sur le dos. Peut-être le début d’une solution pour l’école ? :-p

le 30/05/2018 à 14h59 | Répondre

MamBat

Haha ! J’y penserai et je te dirai si le test a été concluant 😉 cela dit, je me souviens qu’enfant mes parents nous faisaient préparer nos vêtements la veille au soir, et je réalise à l’instant qu’en fait c’était une technique de survie au morning run…

le 30/05/2018 à 17h44 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je reconnais bien là mes matins… C’est de plus en plus sportif d’ailleurs j’ai l’impression plus elle grandit… Mais bon c’est quand même une grosse dormeuse donc je n’ai pas trop à me plaindre de ce point de vue là 😉

le 30/05/2018 à 11h05 | Répondre

bérénice

Ahhh une copine de faille spatio-temporelle !
c’est dingue ça !
ça s’est arrangé un peu le matin quand je leur ai donné plus d’autonomie (s’habiller seul, ranger le déjeuner seul, …)
Et avec le minuteur visuel pour repère : « vous avez un quart d’heure. quand le quartier rouge a disparu, vous devez arriver dans la salle de bain pour brossage des dents et coiffage », par exemple !
les miens sont plus grands et vont à l’école, mais là le retard n’est plus tolérable.

bien sûr les jours où tout le monde se ligue contre moi (le temps, la bouderie, les chamailleries , le rinçage de dent qui finit sur le tee-shirt ou l’envie de caca au moment de fermer le porte d’entrée…) je suis au bout de ma capacité de patience…

dans ces cas-là, mode-dragon ON / je passe à la tâche suivante et si on doit partir on part, tant pis s’il est encore en pyjama, ou en train de se rouler par-terre. je pars (bon en fait, je démarre la voiture et je suis même aller jusqu’à reculer derrière le portail, hein, je retourne le chercher : je vais pas laisser un de mes enfants seul à la maison quand même).

Donc bon courage, ça ira mieux quand ils seront un peu plus autonomes !

le 30/05/2018 à 11h08 | Répondre

Rigel

Je te pique l’idée du minuteur à quartier ! C’est une super idée pour le timing dent, habillage, etc ! C’est vrai que le début de l’autonomie allège (sauf quand elle veut tout faire elle-même mais qu’elle met 3 fois plus de temps !)

le 30/05/2018 à 15h02 | Répondre

Nala

Ahaha !!! excellent ton article Rigel, j’en ris encore 😀 (bon discrètement toutefois, je suis au bureau…)

Je te rassure (ou pas, en fait…) mes enfants sont grandes aujourd’hui (6 ans et bientôt 8) mais je morning run je le vis encore quotidiennement ! Taper un sprint pour déposer l’aînée à l’école avant qu’elle ne se retrouve bloquée devant la grille fermée : c’est fait ! Faire demi-tour vers la maternelle et re-courir pour cette fois espérer ne pas finir avec l’étiquette « mauvaise-mère-toujours-en-retard » avec sa plus jeune : c’est fait aussi !

Les grasses matinées ? Le deuil est fait depuis longtemps car ma cadette a toujours été une petite dormeuse…
Prendre le temps de se maquiller et se coiffer avant de quitter la maison ? Impossible (pourtant j’ai essayé à maintes reprises, je suis têtue !), du coup j’ai finit par en prendre mon parti et je me fais une beauté toute relative dans les WC du bureau (instant glamour, bonjour ^^)

Moi aussi, je cherche encore la faille spatio-temporelle que tu évoques si bien… si quelqu’un la trouve avant moi, je suis preneuse !!! 😉

le 30/05/2018 à 11h12 | Répondre

Rigel

Aïe aïe ! je pensais que mes problèmes seraient partiellement résolus dès l’école mais en fait non… Argg !!!

le 30/05/2018 à 15h14 | Répondre

Lud

Mdr tu m’as bien fait rire !
Je ne me considère pas comme une maman « blonde de Gad », mais il me semble que le résultat pourrait s’en approcher. Cependant, pour y arriver ça me demande de l’énergie car j’essaye de ne pas tout leur céder et de gérer le timing ! Donc pas de négociation possible pour changer le menu du petit déjeuner (déj traditionnel ou rien, ou changer la tenue ou ne pas se laver les dents. On fait toute la routine et j’aimerais juste que ce soit sans que je rabâche ou qu’ils rechignent ! Mais j’y crois, un jour tout se déroulera bien ! Ah ah
Bon courage à toi 🙂

le 30/05/2018 à 11h41 | Répondre

Rigel

Seul le résultat compte ! Et oui, un jour on s’en sortira (probablement) (ou ils nous auront totalement usé…)

le 30/05/2018 à 15h16 | Répondre

Claire

Ma botte secrète c’est mon mari.

Moi je gère le matin, lui le soir. Du coup le matin j’ai vachement plus d’énergie à l’idée que je vais pouvoir vautrer dans le canapé à l’heure du dîner, je peux faire l’andouille avec Poussinette et la mettre de bonne humeur ou au contraire gérer l’éventuelle ronchonnade du matin avec philosophie.
Ensuite on s’installe tous en voiture, mon mari étant le seul pourvu d’un permis de conduire, direction la crèche, où je peux me pavaner en talons puisque je ne marche même pas 100 mètres le matin.
Le reliquat de biscotte grignoté dans la voiture finit également dans son estomac, donc ma poche reste intacte.
Et il me dépose ensuite à mon bureau puisque nous travaillons au même endroit.

Longueur totale du trajet du matin : 4 km. Deuxième botte secrète : ma maison et surtout l’emplacement de ma maison.

Le soir, on rembobine. Arrivée fatiguée à la maison, j’enfile mes tongs/ballerines/baskets et je file promener mes chiennes : 30 minutes d’oxygène (ou si pas de chance, de douche).

En option week-end, il emmène Poussinette au marché avec lui le dimanche matin pour que je puisse écluser mon stock de gommages/lotions/crèmes de l’ère pré Poussinnette.

Maintenant la solution du mari parfait a quand même un inconvénient majeur : quand il part en déplacement, je ne vous dis pas comment je flippe !

le 30/05/2018 à 11h42 | Répondre

Rigel

Quelle chance tu as ! M. Tad a un nouvel emploi depuis l’année dernière avec des horaires beaucoup plus exigeant que les miens… Du coup, j’assume ! mais il fait sa part en rentrant 🙂

le 30/05/2018 à 15h18 | Répondre

Hermy

Alors ici, les horaires de l’école nous ont obligés à revoir notre fonctionnement le matin et le soir mais au final surtout pour mon mari (il doit se lever plus tot) car c’est lui qui gère le matin mais je tiens à ce qu’on prenne le petit déj tous les 3. Le soir, c’est la nounou qui le gère jusqu’à ce que je rentre et après s’enchaine relativement bien bain, repas et dodo.
Bon on sait déjà qu’avec deux ça sera un peu différent et il est déjà prévu qu’on se prépare avant de lever les enfants (en espérant que le têtard sera un gros dormeur comme son frère) et que j’aide un maximum mon mari avec le choupi avant de partir au boulot pour qu’il n’est plus que le têtard à préparer.

le 30/05/2018 à 14h29 | Répondre

Rigel

J’espère qu’ils ne te feront pas la même blague qu’à nous : on voulait se lever avant eux (comprendre M. Tad voulait se lever avant eux, moi je déteste me lever !). Résultat : à peine fait-il grincer la première marche de l’escalier que Choupinette hurle « papaaaaaaaaa ! Réveillée !!!!!!!! » (elle a un détecteur je crois). Raté pour le petit déj’ tranquille (et on est quand même en retard…)

le 30/05/2018 à 15h21 | Répondre

Madame Vélo

Ton article m’a bien fait rire ! Et je me retrouve énormément dans la faille spatio-temporelle. Tu crois que t’es en avance (pour une fois !) mais non, t’es encore plus en retard que d’habitude !
On a aussi essayé de se lever plus tôt que les enfants pour au moins manger en paix le matin, mais ça ne marche pas : ils se lèvent plus tôt aussi ! Heureusement que mon mari est très efficace pour se préparer puis pour préparer les enfants.

le 30/05/2018 à 15h37 | Répondre

Onedaymaybe

très drôle cet article !
En revanche, je ne m’y retrouve pas du tout pour le moment… Je gère le matin, le papa gère le soir.
Charlotte se réveille entre 6h45 et 7h la semaine, entre 7h30 et 8h le week-end. Je l’habille, la coiffe, prépare le biberon (pendant que monsieur le mari se lave) puis le papa donne le biberon (pendant que je me lave). On prend ensuite le petit déjeuner tous ensemble. (le papa part au boulot à vélo vers 7h45). On part à 8h de la maison toutes les deux depuis qu’elle sait marcher, car on prend plus de temps (on va chez la nounou à pieds !). A 8h30 je suis dans ma voiture direction le boulot.
Le soir, le papa la récupère à 17h30, je rentre quand je peux. Un soir sur deux c’est le bain, puis le repas à 19h/19h15, et enfin au lit à 20h !
C’est un timing bien respecté, et le week-end on va au marché ! (et on revient parfois avec un plat du traiteur 😉 )
Mais bon, Charlotte n’a que 15 mois, on n’est pas encore dans l’opposition…

le 30/05/2018 à 17h30 | Répondre

Clette

Les jambes chamallow xD !!!!
Ici à 16 mois c’est mon quotidien

le 30/05/2018 à 17h46 | Répondre

Emilie

La seule solution que j’ai trouvée depuis la naissance du Lutin c’est de m’y soustraire 😀 trop anxiogène cet implacable compte à rebours du matin. 5mn de retard c’est 1h dans les bouchons.
Depuis le début papa gère le matin (il travaille à 5mn) et moi le soir.

le 30/05/2018 à 20h40 | Répondre

Chaperon Rouge

C’est tellement ça! Je reprend le travail vendredi mais jusque la le matin… J avais 3 gosses a la maison! Je dois secouer monsieur loup 10x pour qu’il se lève, il passe 30min dans la salle de bain alors que moi a peine 10, et je me retrouve a habiller lueur et lampion pendant que monsieur se fait son café… Ensuite, étant seule détentrice du permis, je dépose tout le monde a la crèche/nounou/gare… Et je rentre faire la sieste! Mais a partir de vendredi, il va devoir gérer les 2 seuls, et faire tout ça a vélo… Je ne sais pas comment il va sen sortir, et comment le Lampion le laissera faire vu que… Les seins ne seront plus là pour le calmer! Moi je gère le soir mais ça roule sans soucis…

le 30/05/2018 à 22h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?