Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le point couple de Mélimélanie : quand le couple parental prend trop de place


Publié le 27 juillet 2018 par Melimelanie

Cet été, ça va être caliente ! Les chroniqueuses brisent les tabous. Régulièrement, elles viendront lever le voile sur leur couple. De la sexualité à leur vie de famille, en passant par l’équilibre parfois difficile, elles te raconteront tout.
Aujourd’hui, c’est au tour de Mélimélanie de prendre la parole !

Je ne te l’apprends sûrement pas : une relation de couple c’est multi facettes.

Quand tu deviens parents tu rajoutes une nouvelle facette : le couple parental.

Cette nouvelle partie du couple vivra, quoi qu’il arrive, jusqu’à la mort de tes enfants (le plus tard possible et si possible après ta mort à toi on est bien d’accord).

Peu importe ce qui arrivera vous serez à jamais les parents de cet enfant que vous avez conçu à deux.

Quand on se perd

Si tu me suis tu le sais, nous avons fait le choix avec Monsieur Génial de faire deux enfants avec 18 mois d’écart. Ce qui fait que nous gérons en simultané deux enfants encore très dépendants.

Nous avons aussi une règle : nous refusons de laisser nos enfants trop petits à quelqu’un d’autre que leur nounou.

Pour les laisser nous voulons qu’ils soient un minimum capable de se faire comprendre. Qu’ils marchent. Qu’ils mangent presque normalement. Qu’ils dorment.

Et il faut le reconnaître (ici on se dit tout, c’était le deal) c’est épuisant. J’ai passé les trois dernières années à tenter de survivre.

Entre les grossesses « à problèmes », le harcèlement au travail, puis gérer un, puis deux enfants, je me suis épuisée.

Monsieur Génial aussi. Il n’a pas vécu les mêmes choses que moi mais il a souffert aussi dans ce tunnel que l’on a traversé (et dont, soyons honnête, on ne voit pas encore très bien la fin).

Il a tout géré pendant mes MAPs.

Il a supporté mon affaiblissement général avec les enchaînements des grossesses et des allaitements.

Et il supporte encore les maladies que j’enchaîne, trop épuisée pour lutter contre tous les microbes que me rapporte à la maison la chair de ma chair (et qu’ils me crachent allégrement dessus avec les divers fluides qu’ils peuvent produire…).

Du coup pour faire face on s’est concentré sur l’essentiel : nos enfants.

J’étais réduite à mon état de mère cohabitant avec le père de ses enfants.

Crédits photos: PIRO4D(CreativeCommons)

Quand on recommence à vivre

Honnêtement cette situation ne m’a pas gêné pendant un long moment. Me dédier corps et âme à mes enfants me convenait parfaitement. Et je partais du principe que Monsieur Génial faisait de même.

Puis j’ai commencé à sortir la tête de l’eau.

J’ai changé de travail et je m’épanouis enfin avec des collègues super. Ma meilleure amie est arrivée à Toulouse et m’a motivé à sortir et à penser à moi. Mes copines tribulettes ont eu l’idée folle d’organiser un week-end parisien entre nous ou j’ai pu m’échapper de mon rôle de mère.

Et là je me suis violemment pris un mur de plein fouet en regardant l’état de mon couple.

Je te l’ai mentionné plus haut, j’ai réalisé que je ne faisais plus que cohabiter avec l’homme que j’aime. Nous ne partageons plus rien.

Trop épuisé nous avons mis toutes nos ressources sur nos fils, et nous alors?

Respirer et innover

Les variables restent les mêmes : nous ne voulons pas laisser nos enfants pour le moment.

Mais j’étouffe, on étouffe. Je veux le retrouver, je veux nous retrouver.

Mais Monsieur Génial n’est pas facile à convaincre. La solution? Le piéger.

Nous ne pouvons pas sortir le soir à cause des enfants. Au final les seuls moments ou les enfants peuvent être gardés c’est la journée en semaine.

Alors innovons. Avec le concours de la nounou j’ai fait croire à Monsieur Génial qu’il fallait qu’il pose une journée de congés pour garder les enfants le jour de son anniversaire (pour ceux qui se demandent : non il n’a pas a un seul moment vu le coup venir).

J’ai de mon côté moi aussi posé ma journée en secret et je nous ai organisé une journée en amoureux!

C’était court, mais c’était du temps pour nous deux. Et surtout ça à permis de montrer à Monsieur Génial que c’était faisable. Que trouver du temps pour nous ne tenait en fait qu’à nous.

Réinventer notre couple

Et c’est bien là tout le challenge.

On n’est plus le couple d’amoureux d’avant. On en a traversé des choses.

On a créé à deux les plus beaux petits garçons du monde (objectivité quand tu nous tiens).

Nous ne sommes plus les jeunes adultes qui se sont rencontrés alors qu’ils avaient tout juste 20 ans.

Il faut qu’on se ré-apprivoise, presque qu’on se redécouvre. Nous ne sommes plus les mêmes. Je ne suis plus la même.

Il faut qu’on arrive à prendre du temps pour nous différemment, à ne pas parler uniquement des enfants.

Il faut réussir à pardonner certaines choses aussi. Élever des enfants ce n’est pas facile et il est tellement simple de blesser l’autre et de ne pas faire attention.

C’est tellement facile de s’aimer quand il n’y a que nous. Maintenant il faut apprendre à switcher de rôle, à se séparer de ces bébés qu’on aime tant. Apprendre à les laisser pour se retrouver.

Le chemin n’est pas simple et j’attends avec impatience le moment ou on se sentira de les laisser un week-end pour se retrouver tous les deux, mais, on construit et on avance, petit à petit.

Je me rends compte que mon article peut faire peur et donner l’impression que mon couple est au bord de la rupture.

Avoir des enfants c’est un ouragan, ça engloutit tout et ça nous change profondément. C’est un tsunami dans lequel on peut se noyer. Je n’ai jamais rien vécu de si intense et je ne pense pas pouvoir être un jour à ce point transformée par un autre évènement dans ma vie.

Au final il est plutôt normal que le couple sorte de tout ça changé…

Et la vérité c’est que non, nous allons bien, nous nous sommes juste perdus temporairement. Mais nous nous aimons toujours comme au premier jour, même encore plus fort qu’au premier jour, et c’est bien là le plus important.

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

26   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Merci pour cet article, nous n’avons pas fait les mêmes choix du tout puisque nous n’avons qu’un enfant et avons commencé à la faire garder toute petite. Après 16 ans de vie commune, il nous paraissait hyper important de sortir de temps en temps du couple parental. Et pourtant, nous aussi avons traversé l’hiver et ses diverses joies (entendre par là poussées dentaires couplées aux maux hivernaux partagés en famille youpi !) En mode survie, ici aussi la sensation d’un long tunnel.
Ton article est une très bonne prévention 😉 oui, être parent est une belle aventure mais, comme tout aventure, elle a ses embûches 🙂

le 27/07/2018 à 08h28 | Répondre

Melimelanie

C’est plutôt rassurant de savoir qu’on aurait traversé ce tunnel même en faisant des choix de garde différent. Pour le moment on est en accord avec Monsieur Génial sur le fait de ne pas faire garder les enfants donc on serre les dents encore quelques mois et bientôt on s’autorisera de nouveau des sorties voir même des vacances en amoureux!

le 06/08/2018 à 11h56 | Répondre

Charlotte aux petits pois (voir son site)

Tu m’as beaucoup émue dans ce billet. Je suis admirative de ta volonté à toute épreuve pour te retrouver comme un couple avec ton mari.
Autour de moi, il est vrai que les parents d’enfants très rapprochés disent souvent qu’ils ont du faire le choix de n’être que parents quelques temps… Chez nous, on a pris une autre voie (en partie volontairement, en partie totalement involontairement) puisqu’actuellement il y aura au moins 3 ans et demi entre notre ainée et un éventuel deuxième. Et paradoxalement, dans notre histoire, c’est « être maman et papa de plusieurs enfants » qui nous manque cruellement.
Je vous souhaite de vous reconnecter encore et toujours et de trouver la place pour votre vie de couple… Et puis, vos enfants grandiront et vous trouverez vite de nouveaux moments. Tout ça n’est jamais qu’un CDD : être parents de très jeunes enfants. Même si ça peut sembler long. Même si c’est un vrai cataclysme dans un couple.
En avoir conscience est déjà 90% du travail de conservation de l’amour et de la vie de couple.
Je t’embrasse

le 27/07/2018 à 10h05 | Répondre

Melimelanie

Merci <3
J'espère que très vite votre envie d'être parents de plusieurs enfants sera réalisée!!
Nous avons fait des choix (et eu la chance que la nature soit clémente aussi ne nous le cachons pas) et nous les assumons du mieux que nous pouvons. Et comme tu le dis si bien : après tout ce n'est qu'un CDD!

le 06/08/2018 à 12h03 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Merci pour ce bel article où je me retrouve sur pas mal de points. Nous avons eu 3 enfants en deux ans (des jumeaux et un petit dernier). Nous avons été épuisés, nous nous sommes souvent disputés. Et puis maintenant on sort la tête de l’eau. On se redécouvre. Et on en ressort vraiment, vraiment plus fort.

le 27/07/2018 à 11h11 | Répondre

Melimelanie

3 enfants en deux ans quel courage!! Quand je vois combien les deux m’épuisent je suis admirative des parents de plus de deux enfants!! En tout cas merci pour ton commentaire ça me conforte dans le fait que bientôt ça ira mieux!

le 06/08/2018 à 14h08 | Répondre

Lily

Waouh, c’est très joliment et très sincèrement raconté !
Passer à deux enfants (surtout rapprochés) est un vrai chamboulement… Les premiers mois, voire la première année, est très dure. Tu racontes bien le « mode survie » !!
Ici les moments en amoureux se sont comptés sur les doigts d’une main, depuis la naissance de notre second qui a deux ans et demi. Mais il y a quelques jours, on a laissé les deux garçons pour la première fois pendant trois jours aux grand-parents, fiouloulou !
A présent on envisage de faire ça plus souvent, et notamment à l’occasion des mariages (aaah, un mariage sans les enfants, danser jusqu’au bout de la nuit, l’extase…)
Tout comme vous, on a fait de temps en temps des échappées en amoureux en semaine (un déjeuner au resto, quoi). En effet c’est délicieux 😉
Dernière découverte : l’avantage d’avoir deux enfants rapprochés, c’est qu’ils font tous les deux la sieste l’après-midi, en même temps, même les weekends : un moment tout à fait exploitable pour la vie de couple (l’essayer c’est l’adopter) 😀

le 27/07/2018 à 11h13 | Répondre

Melimelanie

Oui la sieste de l’après midi c’est la vie!! Malheureusement le grand ne va plus la faire très longtemps à mon grand désespoir…
Nous il va falloir attendre encore un an avant de les laisser 3 jours mais au final je ne suis peut être pas encore prête à les laisser si longtemps donc ce n’est pas plus mal. En tout cas j’ai hâte de savoir que notre futur week end en amoureux se rapproche au point de bientôt ne compter qu’en mois la durée qui nous en sépare!
Merci pour ton commentaire et profitez bien de vos moments à deux alors!

le 06/08/2018 à 14h13 | Répondre

aurore

Merci pour ce témoignage, il m’a beaucoup ému (rien à voir avec mes 8 mois de grossesse..!). Ca me fait aussi prendre conscience de ce qui nous mine depuis quelques mois… et de ce qui me manque (mon amoureux).

le 27/07/2018 à 11h34 | Répondre

Melimelanie

Une grossesse ça chamboule déjà pas mal alors si en plus je m’y mets avec mes articles…
La rencontre avec ton petit bout ne doit plus être loin et j’espère que cela vous rapprochera toi et ton amoureux!

le 06/08/2018 à 15h29 | Répondre

Mlle Mora

Comme tu le dis très bien, l’important c’est que vous vous aimez et que vous avez envie d’être ensemble. Plus les garçons vont grandir et plus vous allez vous retrouver, je n’en doute pas !
A renouveler les petites escapades en journée en amoureux : déjeuner ensemble vous pouvez pas ?
Et sinon, le soir quand les enfants sont couchés, une livraison de nourriture qui vous fait plaisir, un bon film, et hop ciné-resto à la maison ! 😀

le 27/07/2018 à 13h00 | Répondre

Melimelanie

J’étais tellement fatiguée pour le moment que même profiter des déjeuner ou du soir une fois les monstres couchés c’était compliqué. Mais là avec les vacances et le fait que je peux enfin dormir des nuits complètes ça va de mieux en mieux et on a pleins d’idées de petits moments à exploiter pour se retrouver!

le 06/08/2018 à 15h30 | Répondre

Reinou

Dans 3 mois, nous allons avoir notre 4eme bébé et mes deux plus grands, qui sont jumeaux, n’auront pas encore 4 ans. Je profite allègrement de ce bel été ou la dernière est moins demandeuse avant le ras de marée qui va nous submerger avec l’arrivée surprise d’un petit dernier. J’adore m’occuper de mes enfants mais je ne suis pas qu’une maman.

le 27/07/2018 à 13h14 | Répondre

Melimelanie

Quatre enfants je t’admire! Profite bien de ce dernier été encore un peu au calme alors avant la prochaine petite tempête surprise!

le 06/08/2018 à 15h39 | Répondre

Le roux sonia

MERCI pour vos témoignages! Je débute ma vie de maman. Très riche en émotions avec déjà un long parcours pour moi et mon bébé car il est né à 6 mois

le 27/07/2018 à 14h19 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton commentaire! Ton bébé est un battant et vous êtes déjà très fort d’avoir passé cette première épreuve du bébé préma qui n’est jamais facile à vivre!

le 06/08/2018 à 16h07 | Répondre

Magalie

Quel bel article où je me retrouve complètement sauf qu’on en a qu’un, que le 2e ne veut pas s’accrocher et que nous n’avons pas réussi à avoir un travail qui nous épanoui… Mais on sais qu’il faut agir car on s’aime et que c’est temporaire.. Merci, je me sens moins seule et ça encourage !

le 27/07/2018 à 14h46 | Répondre

Melimelanie

Merci pour ton commentaire et je te souhaite très vite un bébé 2 qui s’accroche, un travail épanouissant et un couple au beau fixe!

le 06/08/2018 à 16h50 | Répondre

Charlotte - Enfance Joyeuse (voir son site)

Ton billet et magnifique ! Vous avez, ensemble, beaucoup de force pour affronter ces épreuves et en ressortir plus forts, plus amoureux, plus grands. Je vous souhaite plein de bonheur pour la suite !

le 27/07/2018 à 15h41 | Répondre

Tisia (voir son site)

Quel bel article. J’ai l’impression de vivre la même chose mais non pas avec 2 ans de bas âge mais un grand de 6 ans hyperactif et la petite de 2 ans et demi.
On essaie de s’accrocher car ce n’est pas simple tous les jours.
Que nous sommes pas les seuls à être dans ce cas là. Ouffff 😜

le 27/07/2018 à 20h56 | Répondre

Melimelanie

J’imagine que les enfants plus grands c’est du sport aussi!! Ca fait du bien de savoir qu’on n’est pas tout seul à avoir des moments de moins bien! Mais au final quand nos enfants auront grandi on trouvera que tout ça est passé trop vite!

le 06/08/2018 à 16h52 | Répondre

Melimelanie

<3 <3 <3 <3 promis un jour j'aurai assez sorti la tête de l'eau pour aller boire des verres en terrasse avec toi le soir <3 <3 <3

le 06/08/2018 à 16h53 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Ton article est à la fois très émouvant et porteur d’espoir je trouve. Parce que tu nous montres qu’on peut se perdre un peu en tant que couple tout en restant toujours aussi amoureux 🙂
Chez nous il va y avoir un peu plus de 2ans et demi d’écart entre la Biscotte et notre petit deuxième. Nous avons donc la chance d’être sortis de la période couches, nuits hachées, etc. avant d’y replonger.
Mais je dois avouer que, à ma grande surprise d’ailleurs car je pensais être tout l’inverse, je me suis découvert un petit coté mère indigne qui laisse son bébé assez tot pour retrouver du temps avec son amoureux. Je crois bien que notre premier resto en amoureux a du avoir lieu alors que la Biscotte avait 6mois, et nous l’avons ensuite laissée 4 jours avec mes parents pour ses 9mois pour un week end en amoureux à Barcelone. Globalement nous essayons d’organiser quelques jours en amoureux une ou deux fois par an. J’espère que nous arriverons à garder ce rythme après la naissance du second. Mais nous avons aussi la chance de travailler pas très loin l’un de l’autre, alors nous nous accordons très régulièrement des repas en amoureux sur notre pause de midi 🙂 Malgré tout, c’est certain que le couple évolue beaucoup après l’arrivé d’un enfant. Même si j’aime mon mari énormément, je sais que désormais mes enfants passerons toujours avant, c’est viscéral !

le 01/08/2018 à 14h41 | Répondre

Melimelanie

On a eu récemment une discussion sur le fait de laisser les enfants avec des amis à nous. Ils sont plus comme toi et on s’est rendu compte que nous nous étions juste incapable de laisser nos bébés pour le moment. Du coup au final on accepte la situation dans laquelle on s’est mis et on rêve à notre week-end en amoureux dans un an!
Après comme toi mes enfants passent en premier et chez Monsieur Génial c’est pareil du coup on ne le prend pas mal 😉

le 06/08/2018 à 17h11 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?