Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le sexe du bébé


Publié le 16 février 2018 par Rigel

Lors de l’échographie du premier trimestre, le médecin nous avait dit « ohh je pourrai éventuellement savoir, mais le bébé est mal placé, alors bon, vous saurez la prochaine fois ». Bon, bon, bon. Soyons patients !

Pour l’échographie du deuxième trimestre, la médecin qui nous reçoit nous demande si nous souhaitons connaitre le sexe. Oui, oui, oui ! Cent fois oui ! Moi, j’ai BESOIN de savoir pour me projeter, et j’admire la patience de celles et ceux qui font le choix d’attendre. Ce n’est pas comme si je ne pouvais pas savoir (par exemple, dans certains pays tels que l’Inde, il est strictement interdit de révéler aux futurs parents le sexe du bébé), et à partir du moment où je suis rassurée sur la santé globale du bébé, le but de cette échographie pour moi était de savoir ! Je crois que j’aurai été incapable de penser à autre chose pendant la grossesse et l’accouchement. Et donc nous avons su. Apparté : je remercie les médecins et sage-femmes de nous redemander systématiquement à chaque examen si nous savons/voulons savoir, je trouve que c’est un grand respect de leur part que de tenter au maximum de garder la surprise pour les couples qui le souhaitent.

J’aime beaucoup l’idée américaine de la « Gender Reveal Party », mais ce n’est pas vraiment dans notre culture (et surtout, je n’aurai absolument pas le temps de m’en occuper !). Si tu ne connais pas, c’est une fête durant laquelle le sexe du bébé est révélé aux proches (et même éventuellement aux parents), sous forme d’un gâteau dont la génoise est colorée

Crédit photo : LAWJR

Et nous… Nous avons fait le choix de garder le secret pour nous ! Dans notre entourage, il y a eu plusieurs phases :

  • le déni : « non, mais vous ne tiendrez JAMAIS autant de temps, forcément vous allez craquer ! » ;
  • le marchandage  :
    • de la part de ma maman « on mais que tu ne le dises à personne, OK, mais MOI, je ne dirai rien à PERSONNE ! Je suis ta mère quand même ! » (oui maman, mais nous savons toutes les deux que « personne », ça veut uniquement dire que tu ne le diras pas à la voisine du 3e étage, quand tout le reste de l’immeuble sera au courant !) ;
    • de la part d’amies « si tu ne me le dis pas, le jour où je serai enceinte, je ne te dirai RIEN ! » (et c’est sûr qu’à aucun moment je ne m’en rendrai compte, je croirais simplement que tu fais de l’aérophagie !) ;
    • globalement « non mais si vous ne nous dites pas, on ne pourra pas acheter des trucs pour le bébé ! » (ou alors vous achetez des cadeaux non genrés ? ou pas de cadeau du tout, ce n’est pas grave !) ;
  • la résignation (ou presque) : « non, mais on s’en moque en fait, du sexe, vous pouvez nous le dire ! Garçon ou fille, ça sera une bonne nouvelle ! Alors, c’est quoi ?! ».

Pourquoi fait-on ça ?

Déjà, parce qu’avec M. Tad, nous préservons notre bulle. Nous avons, pour quelques mois, l’impression que ce bébé nous « appartient » exclusivement. Que notre petit secret grandit. Que nous sommes les seuls à pouvoir le projeter tel qu’il ou elle sera. Et c’est agréable, d’avoir cela à partager uniquement en couple !

Ensuite, parce que Numérobis est le deuxième bébé de la famille. Lorsque j’étais enceinte de Choupinette, toute l’attention se focalisait sur l’arrivée de ce bébé. Tout le monde savait qu’elle serait une petite fille, c’était l’Héritière en titre. Pour Numérobis, l’annonce de la grossesse n’a pas suscité le même « enthousiasme ». En fait, tout le monde est content, mais l’attrait de la nouveauté n’apparaitra que quand le bébé sera présent parmi nous. Les grands-parents sont déjà grands-parents, et les oncles et tantes sont déjà oncles et tantes. Il n’y aura pas de changement de statut. Alors du coup, le fait de ne pas connaitre le sexe renforce l’intérêt que nos proches ont pour cet enfant. En tous cas, c’est comme ça que je le ressens.

Ce qui est plutôt drôle, c’est que depuis qu’on a dit qu’on tiendrait notre langue, tous les pronostics, y compris les plus loufoques, y passent !

Les gens -et pas forcément des proches, mais aussi certains de mes collègues- sont à l’affût de nos propos « Ah ! tu as dis elle ! C’est que c’est une fille ! » « Mais non, je n’ai pas dit elle ! » « si, si, j’ai bien entendu, tu as dis elle, je le sais, je le savais, c’est une fille ! ». Ils scrutent également ma silhouette « c’est quand même bizarre, pour Choupinette ton ventre n’était pas DU TOUT pareil ! Je suis sûr que c’est un garçon ! ». Il y a eu les méthodes divinatoires « je vais poser la question « est-ce que c’est une fille ? », et si le pendule se met à tourner d’une certaine façon, alors je SAURAI que c’est une fille ! ». Et les méthodes pseudo-médicales « haaaann on t’a dit que si le bébé arrivait à terme, ça serait un gros bébé. Les garçons sont plus gros que les filles ! CQFD ! ». Il y a la méthode d’enquêteur « et la chambre du bébé, elle est quelle couleur ? » (NDLR : jaune, pour info !), « vous avez racheté des vêtements ? » « bah en fait, on a beaucoup de layette mixte, donc aucun problème pour les vêtements ! ». « Et vous avez le prénom ? » « oui » « c’est quoiiiiiii ???? » « Claude-Dominique. Franchement, tu as cru que j’allais te donner le prénom alors que je refuse de révéler le sexe ?! ».

La naissance approche, tout le monde trépigne (même le bébé, qui commence à trouver sa piscine étroite !) et le secret de 2018 sera bientôt révélé !

Et toi, as-tu fait le choix de garder la surprise ? Ou au contraire, toi aussi tu veux savoir pour imaginer ce futur bébé ? Raconte-moi !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Fantomette

On a fait exactement le mm choix et je me reconnais ds chacun des points que tu mentionnes! Sauf que chez nous, les futurs grands-parents voulaient avoir la surprise de toute façon! C’est notre petit secret et on se délecte des paris loufoques de notre entourage sur le sexe du bébé!

le 16/02/2018 à 07h10 | Répondre

Mélodie

Excellent je vis la même chose en ce moment !! Et je dois accoucher dans 10 jours ! En plus c’est le premier bébé des deux côtés donc qu’ils ne sachent pas le sexe et nous oui ça les rend fou! Ils veulent tous savoir mais en même temps non 🙂 ils aiment les surprises ! Mais je suis d’accord avec toi sur le fait que ca m’a aidé à me projeter de savoir ce que j’ai dans le bidou et en même temps de garder l’informartion juste entre moi et mon mari ça nous a permis de rester dans notre bulle! Bon accouchement si c’est Pas déjà fait ! Moi je patiente !! (Mais en même temps j’aime bien le fait de garder bébé rien que pour moi encore un peu ..!)

le 16/02/2018 à 09h14 | Répondre

Rigel

Bon courage pour la dernière ligne droite !

le 18/02/2018 à 20h01 | Répondre

Claire

Alors, nous, nous saurons le sexe dans 3 semaines lors de la 2ème écho et nous n’avions même pas l’idée de le garder pour nous. Le demandant (idem, besoin de se projeter, savoir, imaginer…), il nous semblait logique de ne pas le cacher. Je comprends mieux les arguments à travers ton article…
Mais on le révèlera car je ne vois pas l’intérêt de le cacher, envie de partager ça avec nos familles et amis. 🙂

le 16/02/2018 à 09h39 | Répondre

Choupichette (voir son site)

Pour notre part nous ne souhaitons pas cacher le sexe mais le prénom. Nous avions parfois évoqué certains prénoms et déjà les avis/blagues fusaient et ça nous a franchement emmerdé…
Et, alors que je finis seulement mon premier trimestre, que nous n’avons aucune idée du sexe et pas de prénom définit, on m’embête comme toi pour arriver à savoir le prénom…
Il y a aussi ceux qui veulent un traitement de faveur, ceux qui essaient de te piéger, ceux avec des arguments bizarre (« mais comment je fais si je veux offrir quelque chose de personnalisé ? »)… bref
Au final toutes ces tentatives « d’intrusions » me confortent dans l’idée de vouloir garder ce petit secret pour nous !

le 16/02/2018 à 10h05 | Répondre

Christelle

Je trouve que c’est une excellente idée de ne pas révéler le prénom ! Comme ça pas de remarque déplacée ou autre, un prénom c’est très subjectif et effectivement, il peut ne pas plaire à tout le monde mais c’est s’il plait aux parents c’est l’essentiel ! Une fois que bébé est né, les gens ne se permettent plus de faire de réflexion.
Perso, moi c’est ma soeur qui nous a dit « Non mais franchement, vous n’allez pas l’appeler comme ça, c’est trop moche ! », alors oui, on n’a pas du tout les mêmes goûts mais j’ai trouvé sa remarque très vexante, ça fait mal de voir le prénom qu’on a choisi avec tant d’amour pour notre petit bout se faire dénigrer comme ça, (après c’est ma soeur et elle a toujours été sympa comme ça donc bon 😉 )

le 16/02/2018 à 11h46 | Répondre

Bibichu

On fait la même chose! On connait le sexe, mais ce sera surprise pour les proches et la famille. Idem pour le prénom (que de toute façon nous choisirons le jour J), comme ça on reste dans notre petite bulle d’amour avec monsieur!

le 16/02/2018 à 16h11 | Répondre

Emilie

Il FALLAIT que je sache ! Non pas que j’ai une préférence mais pour me projeter. Par chance nous avons su dès la première écho.
De même il m’a ensuite semblé naturel de dire le sexe puis le prénom aux personnes qui nous le demandaient. Je ne voyais pas l’intérêt de garder ces infos secrètes jusqu’au jour J.

le 16/02/2018 à 16h43 | Répondre

Rigel

🙂 le fait de savoir le sexe et de dire le prénom permet aussi d’ancrer le bébé dans le monde. Personnellement je suis superstitieuse, c’est pour ça que le prénom est resté secret, même pour le personnel soignant qui prépare les bracelets, jusqu’à ce qu’on nous annonce un bébé en pleine forme !

le 18/02/2018 à 20h41 | Répondre

Lumi

J’ai déjà témoigné sur un récent article mais on a fait tout comme vous : on le savait et on l’a gardé pour nous, sans cacher qu’on le savait. Ma mère ne l’a pas très bien pris !
Et finalement, ça s’est fini en « gender reveal party » pour mon anniversaire, à 1 mois du terme… parce que je me suis coupée devant mes sœurs et que je ne voulais pas faire de différence dans mon entourage.
Je te souhaite de garder le secret aussi longtemps que tu le souhaites 😉

le 16/02/2018 à 16h56 | Répondre

Rigel

Nous avons tenu jusqu’au bout et même au delà : nous avons envoyé une photo de Numerobis juste après sa naissance, avec un petit commentaire « le bébé est né ! ». Cascade d’appels dans la salle d’accouchement ! Nous étions très contents de notre petit effet :-p

le 18/02/2018 à 20h04 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Pour Pimprenelle, on a été un temps dans cette situation. En fait, on avait prévu une de ces gender reveal party qu’on aurait couplé à notre fête d’emménagement. Sauf qu’il y a eu l’incendie…
On a finalement révélé le sexe avec un petit jeu, un peu plus tôt qu’on ne l’aurait fait avec la fête.
Mais ce petit temps (un mois environ) où nous avons été les seuls à savoir a été bien agréable. Pendant cette période où notre vie privée devenait plus « publique » (tout le monde s’intéressant à la grossesse, d’un coup tout le monde connaît tes rendez-vous médicaux et tout le toutim…), il y avait cette petite part qui restait rien qu’à nous.

le 16/02/2018 à 17h01 | Répondre

Rigel

C’est clair que quand tu es enceinte, tu ne t’appartiens plus juste à toi même. Entre les gens qui connaissent tes RDV mieux que toi (maman, si tu me lis…), ceux qui s’immiscent dans tes choix (« péridurale ?! » « allaitement ?! ») et ceux qui s’improvisent médecins ( » non mais franchement je ne comprend pas pourquoi on t’a prescris ça, en plus la grossesse n’est pas une maladie « )… On a beaucoup aimé garder notre secret !

le 18/02/2018 à 20h35 | Répondre

Virg

+1 pour le marchandage des mamans ! tout pareil ici !
Après, si j’avais été sûre que mon mari tiendrait, j’aurais beaucoup aimé faire pareil. L’idée de la bulle et de garder un truc entre les parents me plaisait vraiment. Mais voilà, mon mari est in-ca-pable de garder un secret.
J’ai insisté pour garder le secret du prénom, les commentaires à tout va, non merci. mais le nombre de gaffes qu’il a faites… au secours, heureusement, elles étaient suffisamment discrètes pour que personne ne tilte.

le 17/02/2018 à 10h01 | Répondre

Rigel

Nous avions déjà gardé le prénom secret pour Choupinette, donc pour Numerobis c’était évident que nous ferions de même ! Dans mon entourage les gens se sentent autorisés à donner leur avis sur le prénom avant la naissance du bébé, moins après… Aucune envie d’avoir ded réflexions sur nos choix !

le 18/02/2018 à 20h38 | Répondre

Claire (voir son site)

C’est vraiment une chouette idée de garder le sexe secret pour le deuxième pour garder l’attrait. Mais je n’aurais jamais pu tenir ma langue !!
Par contre, pour le prénom, personne ne saura avant la naissance et pour cause, pour le moment, nous n’en avons nous-même aucune idée !!

le 19/02/2018 à 15h53 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?