Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Attendre son deuxième enfant, ça change quoi ?


Publié le 31 mai 2016 par Floconnette

À l’heure où je t’écris, mon fils aîné vient de fêter ses 2 ans, et il sera grand frère en août. Je suis donc dans mon cinquième mois de grossesse, déjà !

Concrètement, qu’est-ce que ça a changé, par rapport au premier bébé ?

Changements d'une deuxième grossesse

Crédits photo (creative commons) : Ben Grey

La décision

Pour prendre notre décision, peu de différences. On avait envie d’un autre enfant tous les deux, on se sentait prêts.

À la base, je voulais attendre plus longtemps, trois ans/trois ans et demi d’écart, pour bien profiter de chacun dans la petite enfance. Mais je ne me sentais pas de tout recommencer plus tard. Là, déjà, notre fils dort jusqu’à 9h, et même jusqu’à 10h souvent le weekend (oui, tu me détestes, je sais…). Il mange de tout, on l’emmène partout : en soirée, au resto, en balade, en voyage, à la piscine, à vélo… Il est sage en voiture et aime voir du monde.

Des fois, il pique des crises, mais c’est normal, il est encore petit ! Mais à côté de ça, on se sent libres, pas « bloqués », donc on n’a pas eu envie d’attendre encore, et d’être « déçus » de se bloquer à nouveau. Donc l’envie est venue plus tôt, dans le courant de sa deuxième année, doucement.

Attention, je ne critique pas les grands écarts d’âge ! Je suis d’ailleurs issue d’une fratrie aux différences d’âges plus conséquentes, et je l’ai très très bien vécu ! Seulement, notre façon de penser a été celle-ci.

La découverte

Occupée par mon fils, je prêtais moins attention aux « symptômes », même si j’en cherchais quand même.

Pour ne pas être déçue, j’ai attendu longtemps pour faire mon test : 5 semaines d’aménorrhée (SA). Mais j’étais déjà à quasi 4 semaines de grossesse, en fait, car je ne suis pas très régulière (taux de 7800 à la prise de sang le lendemain !). Du coup, pas de faux négatif chez moi ! J’avais d’ailleurs déjà attendu un moment pour le premier.

Je le « sentais » bien un peu, mais je n’arrivais pas trop à y croire. C’était moins flagrant que pour mon aîné, où j’en étais presque sûre.

Je l’ai annoncé à mon mari, et hop, c’était reparti : on allait avoir un bébé !

Le premier trimestre

J’avais les mêmes symptômes que pour mon aîné : nauséeuse et barbouillée, le matin essentiellement. Mais mon fils étant une marmotte, je le réveillais après moi, et je déjeunais donc seule et tranquillement, le temps de faire passer les malaises. Donc, en gros, ça n’a pas changé grand-chose à mon quotidien. Quand j’arrivais au travail, c’était à peu près passé.

J’ai refait une migraine, qui a duré près de cinq jours, mais une seule, alors que j’en avais eu deux, plus violentes, pour mon aîné.

Niveau fatigue : pour mon premier, je pensais être au bout de ma vie tellement j’étais fatiguée ! Alors avec en plus un petit de 22 mois à gérer, je n’osais pas imaginer ! Mais en fait, non, ça allait !

J’étais un peu fatiguée, mais je gérais le boulot, le petit, etc. Comme avant. Mon mari faisait beaucoup de choses à la maison aussi, donc le quotidien ne me fatiguait pas tant que ça. Je pense que psychologiquement, comme je savais qu’il « fallait tenir », mon cerveau ne sombrait pas en mode « J’en peux plus, je veux mon lit ! ».

Par contre, le soir, une fois posée dans le canapé, impossible de reprendre une activité : toute la fatigue venait d’un coup. Il m’arrivait de m’endormir subitement pendant dix ou quinze minutes, vers 19h, pendant que le petit buvait son biberon avec son papa !

Le début du deuxième trimestre

À l’heure où j’écris, je suis donc à 20 SA révolues, et je me sens très bien. Comme pour l’aîné, la magie du deuxième trimestre a opéré : regain d’énergie, petit bidon bien rond, cheveux brillants… Je me sens super bien, et je savoure ces moments, car je sais que tout peut basculer d’un moment à l’autre…

Je me sens maman ET future maman à la fois, ce qui est très différent (pour moi en tout cas !) de la sensation que j’ai eue à me sentir uniquement future maman, puis maman. Je trouve ça agréable.

De plus, mon bébé bouge autant que le premier, et ça, je ne m’y attendais pas. Je ne pensais pas qu’on pouvait avoir un autre bébé aussi actif ! Je l’ai senti très très tôt, du coup, vers 13/14 SA (17/18 SA pour le premier) ! Incroyable ! Et il donne déjà des coups qui me déforment le ventre depuis quelques semaines. Bref, niveau activité, il a l’air comme son frère !

Ai-je une attitude différente ?

Alimentation et mises en garde

Je fais autant attention que pour le premier, en me prenant moins la tête. S’il est pasteurisé, je mange du fromage, croûte ou pas croûte, par exemple. Mais globalement, j’ai la même attitude. Le gros changement réside dans le fait que j’ai repris quelques petites habitudes de « diabétique » (surtout au petit-déjeuner et en cas de fringale) et que je vérifie ma glycémie.

Je sais aussi comment faire plus attention pour éviter les douleurs ligamentaires, et quels changements de position (me lever rapidement, par exemple) me font mal : je me suis donc adaptée plus vite. Par contre, je découvre aussi de nouvelles « douleurs » (saleté de symphyse dès le quatrième mois !!).

État d’esprit

Pour mon premier, j’avais hâte d’atteindre chaque échéance : première écho, contrôle des 4 mois pour connaître peut-être le sexe, deuxième écho, ventre qui se voit, etc. etc. Le temps me paraissait passer si lentement !

Là, je suis confrontée à une dualité : le temps passe lentement quand on est enceinte, mais si VITE quand on a son enfant avec soi ! Et donc moi, je vis les deux ! Et c’est largement le fait que le temps passe trop vite qui l’emporte. Au lieu de me dire : « Pfioooou, encore une semaine avant mon écho… », je me dis : « QUOOOI ? Je suis déjà à 3 semaines de mon écho morpho !! Déjà à presque 21 SA !! »

J’ai aussi une plus forte volonté de profiter absolument de cet état, même si ce n’est pas toujours agréable, car je sais que je vis sans doute mes dernières semaines de femme enceinte. Il me reste moins de cinq mois, et je suis déjà presque nostalgique…

Du coup, pour le moment, je relativise plutôt bien l’éventualité d’une hospitalisation ou d’un alitement… On en reparle quand je serai au troisième trimestre, hein ! Mais pour l’instant, je PROFITE !

Les questions que je me posais et pour lesquelles j’ai ma réponse

« Comment je vais faire avec un petit ?? Il faudra le porter, s’en occuper… Je vais être exténuée, je n’y arriverai pas ! »

Eh ben, on fait avec ! Le porter, on limite au max, mon mari le gère quand il est là (il le met pour moi sur la table à langer, par exemple, même si c’était moi qui m’en occupais à ce moment). Je lui ai appris à monter seul dans son siège auto, mais il n’en était de toute façon pas loin. Je joue avec lui, je m’en occupe autant qu’avant, même si quelques mouvements deviennent plus difficiles.

« Je suis sûre que je me ménagerai beaucoup plus pour éviter l’alitement ! »

Euh, ben… non, en fait. C’est même l’inverse : tant que ça va, je profite à fond, et je fais toutes les activités que je veux ! Je nage seule une fois par semaine, on va à la piscine à trois le weekend. On sort, on vadrouille… Et quand je suis fatiguée, je le dis, et on fait une pause.

« Est-ce que, parce que les sensations sont connues, on stresse moins ? »

Oui, quand même. Je suis tombée dans l’escalier à près de 2 mois de grossesse, et comme tout allait bien, je n’ai pas consulté avant mon écho officielle, qui tombait trois semaines plus tard… Je reconnais des douleurs, d’autres sont plus inhabituelles, mais je stresse beaucoup, BEAUCOUP moins !

« Est-ce que je serai plus sereine à l’idée de gérer un bébé, puisque je sais ce que c’est ? »

Ben justement, je sais ce que c’est, et combien c’est DUR de ne pas dormir pendant dix ou onze semaines (oui, mon fils a fait ses nuits tôt, je sais que tu me détestes… désolée !). Mais surtout : je sais ce que c’est de gérer UN bébé, oui. Un SEUL bébé. Sans grand frère. Donc si, je stresse un peu en pensant à cette organisation à deux enfants. Mais je suis sûre que ça ira : d’autres y arrivent bien !

« L’accouchement me fera-t-il plus ou moins peur ? »

Les deux !! J’ai bien plus peur maintenant que je sais ce que ça peut être : j’ai eu mal comme jamais de ma vie, et j’ai cru mourir de douleur. (Oooups, désolée future maman si je t’ai effrayée ! Ne lis surtout pas mon récit d’accouchement, alors !) MAIS je me dis aussi que j’ai survécu, que j’en suis fière, et que la naissance est tellement belle que ça vaut le coup !

« Vais-je avoir du ventre plus vite pour mon deuxième ? »

Pas vraiment, ça a fait comme pour le premier. J’ai réussi à le cacher jusqu’à 13 SA sans souci. Mes parents n’ont même pas compris mon annonce, tant ils n’avaient rien remarqué ! J’ai bien géré les fêtes, je n’ai pas été démasquée. Comme j’ai toujours un peu de bidon, le bidon du début est passé inaperçu. Par contre, entre 3 et 4 mois, mon ventre est bien sorti, d’un coup ! Et là, plus de place au doute !

Les questions sans réponse à ce stade

  • « Est-ce que j’aurai du diabète de grossesse de nouveau ? Un alitement ? Une pré-éclampsie ? » (Je suis suivie pour la pré-éclampsie, j’ai de l’aspégic nourrisson, on verra si ça marche… Pour le diabète, je fais attention, je prends ma glycémie de temps en temps, et à 24 semaines, je ferai le test… Et pour l’alitement, ça m’inquiète avec un aîné, mais j’y échapperai peut-être !)
  • « Est-ce que je vais prendre plus de poids ? » (Je suis bien partie pour, là…)
  • « Est-ce que mon fils aîné sera jaloux ? »
  • « Est-ce que, cette fois, j’accoucherai en moins de vingt-quatre heures ? »
  • « Est-ce que je vais réussir à me tenir à mon souhait de limiter les visites ? »
  • « Est-ce que je vais survivre à deux enfants ??? »
  • « Est-ce que mon deuxième dormira aussi vite et aussi longtemps que le premier ? » (Pitié, oui !!)
  • … et tant d’autres !

(Petite mise à jour avant publication : OUI, j’ai du diabète, et je devrais savoir à la parution de l’article si j’ai droit à l’insuline, car je suis limite…  La pré-éclampsie me pend au nez vu mes analyses, et niveau poids, je suis pareille. Mais mon ventre est énorme ! Enfin, pour la réponse vis-à-vis de l’accouchement, il te faudra tout de même encore attendre !)

Et toi ? Tu as géré comment la deuxième (ou troisième, quatrième, etc.) grossesse ? Ou bien, si tu ne t’es pas encore lancée, tu l’imagines comment ? Tu as envie d’un autre enfant, ou pas encore ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

28   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

Merci pour cet article car l’envie d’un pti deuz se fait doucement ressentir mais j’ai peur de ne pas arriver à gérer le combo grossesse + autre enfant ! Du coup ça me rassure ! Comment ton petit Loulou vit ta grossesse ? Il comprend que tu as un bébé dans le ventre ? Il n’est pas jaloux ? Désolée si les questions sont personnelles mais ce sont vraiment des doutes que j’ai dans l’optique d’un pti deuz !

le 31/05/2016 à 09h09 | Répondre

Floconnette

Hello Doupiou!
Pas de souci pour les questions 🙂
alors pour mon aîné:
-il a fait un gros rejet de sa maman qui m’a brisé le cœur, de décembre à février inclus, donc trois longs mois…. Je n’ai jamais trop su si c’était lié mais j’ai appris ma grossesse début décembre, en effet…
– il dit que j’ai un bébé dans le ventre, mais des fois aussi du chocolat (du moment qu’il le dit pas devant la diabétologue mdr) ou des bulles 😀 . Je ne crois pas qu’il réalise que le bébé va naître et rester avec nous. … Mon mari a refait la chambre du bébé mais il l’appelle encore la chambre d’amis…
– pour la jalousie je ne sais pas, il n’est pas vraiment « jaloux » mais dans une phase de sollicitation extrême et plutôt maman, à présent. Il veut souvent être le centre de l’attention donc je pense qu’il pourra y avoir un conflit car on ne sera plus 100% présents pour lui… IL râle quand je délègue certaines tâches aussi car il « veut maman » alors qu’il y a quelques mois il me frappait en hurlant « veux papa » donc bon… Je sais tellement si c’est lié au bébé ou simplement à son âge et son caractère très fort!

le 31/05/2016 à 11h25 | Répondre

Madame D

Décidement j’aimerais bien qu’on se croise un jour !
Cette situation d’être enceinte d’un petit deuzieme me fait drolement envie mais me panique un peu aussi. Comme toi j’ai eu la chance d’avoir un premier bébé qui a fait ses nuits très vite (entre 6 et 8 semaines) et du coup j’ai peur de ne pas avoir de nouveau cette chance pour un second.
Courage pour ron diabète et l’eclampsie !

le 31/05/2016 à 09h43 | Répondre

Floconnette

merci pour tes encouragements!!!
là je suis à 6 mois et demi passés et si mon analyse dans 2 semaines est OK niveau marqueurs de pré éclampsie, je suis « tranquille » jusqu’à la prise de sang des 8m et là au pire ils pourraient me déclencher.
Pour le diabète j’ai rdv demain mais mes valeurs sont mauvaises, je teste 6/jour depuis 10 jours et tous les matins c’est trop haut donc je pense que je vais être traitée…

Et finalement pour le deuxième je me dis que ces soucis, je les aurais eus là, y’a 1 an ou dans 3 ans donc autant faire le bébé quand on en a vraiment envie. Mais j’admets que ces soucis me font bien passer l’envie d’un troisième! N’empêche malgré tout j’aime bien être enceinte même si le poids du 3ème trimestre se fait sentir. J’ai moins de contractions qu’au premier et je suis quand même occupée par mon aîné donc je stresse un tantinet moins 😉

le 31/05/2016 à 11h30 | Répondre

Madame Vélo

Ah bah moi c’est l’inverse, le premier a été tellement long à faire ses nuits que je ne peux que avoir l’espoir que ça aille plus vite pour le deuxième ! (bon, même si je sais que dans l’absolu ça peut être pire aussi !). Merci pour cet article comparatif, c’est très intéressant de lire ça quand on se projette sur un deuxième. Je me pose aussi plein de questions. D’un côté j’ai hâte de revivre une grossesse, et d’un autre j’ai trop la « flemme » de revivre certains désagréments ! Et alors la fatigue, quand en plus il y a un premier dont il faut s’occuper… !! Surtout que les nôtres auront sans doute moins d’écart que chez toi. Quant à l’accouchement mon premier s’étant très bien passé je stresse beaucoup moins… même si une petite voix me dit de ne pas me reposer sur mes « lauriers » et que le deuxième peut très bien être affreux ! Je te souhaite un meilleur accouchement que ton premier, et j’espère de tout coeur que tu auras moins de problèmes de pré-éclampsie et tout le bazar…

le 31/05/2016 à 10h07 | Répondre

Floconnette

Madame Vélo, c’est sûr que la fatigue c’est difficile à gérer… La fin du 2ème trimestre et le début du 3ème ont été assez épuisants, j’étais très fatiguée, je bossais encore à 100% et le soir et le matin je gérais le petit (mon mari rentre parfois tôt mais parfois tard aussi). Le week end ça allait il gérait mais bon quand tu as déjà un enfant, tu vas moins te poser dans le canapé en rentrant, tu vas plutôt faire qqes courses, le repas etc… Même si mon mari me disait qu’il le ferait je préférais « avancer » le boulot si j’étais à la maison avant lui. Mais bon ça « se fait » quand t’as pas le choix ! et avec un petit ben faut bien assurer. Ce qui m’épuise le plus ce sont les crises d’opposition, j’ai tellement envie de céder à tout pour être tranquille mais avec le caractère de mon fils, je ne peux pas, car je suis sûre que le lendemain ça sera encore pire si je cède une fois…

le 31/05/2016 à 11h34 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Oh merci pour cet article Floconnette ! Comme les autres copines chroniqueses, je commence à avoir cette petite idée en tete avec toutes les questions que ca suppose… Ton article est très rassurant en tout cas. Meme si bien sur tu n´as pas encore toutes les réponses. J´ai hate de lire la suite j´espère que tu viendras nous la raconter ! Et je te souhaite beaucoup de belles choses !

le 31/05/2016 à 10h44 | Répondre

Floconnette

Oui je vous raconterai la suite avec plaisir! Là je ne sais pas trop si c’est intéressant mais après la naissance, sûrement!
J’en profite pour tester un tas de prépa à la naissance différentes et je vais faire un article dessus je pense aussi. Pour l’ainé je n’avais fait que la théorie et la piscine (et encore, 2 fois car après j’étais en MAP). Là je suis au stade de ma MAP pour le premier et ça va j’ai quand même bien moins de contractions, quasiment aucune au repos et qqunes quand je force un peu trop. Donc ça s’annonce pas trop mal 🙂

le 31/05/2016 à 11h37 | Répondre

Le koala

Coucou 🙂
Ici on a un petit deuxième de deux mois et demi (l’ainé a 22 mois) ! Bien sûr chaque enfant est différent donc j’ai peu de réponses toutes faites MAIS s’il ya une chose dont je commence à être convaincue, de par ma brève experience et celle d’autres mamans dans le même cas, c’est qu’à cet âge là il ya peu, voir pas de jalousie l’ainé 🙂 au contraire c’est beau de voir l’attachement dingue qui se crée entre les deux 😉 nous on a fait en sorte de préserver beaucoup de moments privilégiés individuels avec le grand malgré un petit très demandeur et pot de colle (papa très présent, ça aide), on lui a beaucoup parlé, et on fait « vivre » le petit pour lui (« ton frère te dit bonjour, il aimerait te faire un petit câlin », etc).
Le manque de sommeil est très dur, mais ça passe (le petit fait ses nuits depuis 15 jours), sachant que notre aîné est aussi un bon dormeur…
Il me semble surtout important de bieeeen profiter du congé mater 🙂 (en laissant si possible le grand chez la nounou deux (trois?) jours par semaine – on l’a fait, c’est salvateur !…) car toute façon quand on gère un enfant de 18 mois, numéro 2 à de fortes chances d’arriver plus tôt 😉
Bon courage pour les derniers mois !! Je te souhaite de ne pas avoir trop de soucis de santé (toutes les grossesses sont différentes…) !

le 31/05/2016 à 11h00 | Répondre

Floconnette

Merci de ton retour le koala!
On va essayer de minimiser les crises de jalousie mais bon son quotidien va changer et il est très « tyran » par moment!!
J’imagine bien que ça passe et comme tu dis, ça ne change finalement pas grand chose l’écart d’âge, ça change la façon dont il faut gérer l’arrivée du petit nouveau. J’avais 6 ans passés à la naissance de mon petit frère et j’étais très jalouse. Mon grand frère avait 4 ans et quelques à la mienne et n’a pas été jaloux du tout. Comme quoi!!!!

Je laisse effectivement mon grand à la nounou le plus souvent possible pour me reposer sinon ce n’est pas possible. Elle sera en congés peu avant ma dpa donc là au pire si j’accouche c’est bon ;-).
Je dois tenir jusque début juillet après c’est OK ! C’est pour mi août mais il y aurait un décalage d’une semaine donc à partir du 8/10 juillet ça devrait être OK .

le 31/05/2016 à 11h41 | Répondre

Weena (voir son site)

Chez nous, petit2 devrait arrivé en Juillet, 20 mois d’écarts.
Comme j’ai adoré mon premier accouchement, je ne suis presque pas inquiète pour le deuxième, même si l’espoir que ce soit plus rapide et de pouvoir le tenter sans péridurale est là.
Par contre, on a énormément souffert de la fatigue les 6 premiers mois et j’avoue que j’angoisse un peu sur l’organisation avec deux enfants en bas âge, répondre à leurs besoins, réussir à leur accordé du temps de qualité à chacun …?

le 31/05/2016 à 11h52 | Répondre

Floconnette

je me pose les mêmes qustions de logistique!!! Aussi pour le matin avant le boulot… Je me disais que ça serait plus simple avec un grand à l’école, mais finalement je me dis que c’est pas plus mal que mon aîné ne soit pas scolarisé car en septembre je pourrai traîner le matin si je suis à ‘larrache vu que je n’aurai pas de contrainte horaire!
Tu nous raconteras ton organisation?

le 31/05/2016 à 16h46 | Répondre

l0uanne (voir son site)

Cet article tombe pile à temps, car on a bientôt tenter le 2éme, et ma fille va avoir 2 ans en octobre, et je me demande aussi comment gèrer une grossesse avec un enfant si jeune,c’est ce qui m’angoisse le plus

le 31/05/2016 à 12h30 | Répondre

Floconnette

De toute façon à un moment faudra gérer le premier quoi qu’il arrive et quel que soit son âge :/
C’est sûr que s’il est propre et autonome c’est plus simple, mais je me connais et replonger dans les couches, RGO et autres coliques trop longtemps après m’aurait déprimée!!!
Ma maman a fait le choix inverse qu’elle ne regrette pas et a donc eu 3 phases « bébé » bien distinctes.
QUand on a envie de toute façon je pense qu’on relativise plus les problèmes, les hormones aidant à nous faire perdre la tête :-p

le 31/05/2016 à 16h44 | Répondre

Camomille (voir son site)

J’ai été bien plus fatiguée pour ma 2ème grossesse que pour la 1ère (25 mois d’écart) mais rien de plus à signaler. Par contre, les 4 1ers mois ont franchement été sportifs ! Mon grand a été un peu jaloux, et j’avais une ventouse au sein… Mais les voir jouer maintenant, c’est génial, et je ne regrette rien ! Tellement rien, que l’idée du 3ème fait doucement mais sûrement son chemin !

le 31/05/2016 à 13h42 | Répondre

Floconnette

Oui ça épuise les aîné(e)s!!!
25 mois c’est plus sport, ici ça fera 29 ou 30 mois environ.
J’admets que sur la « fin » (il me reste plus de 2 mois) là je suis bien fatiguée mais comme il continue d’aller chez la nounou ça va

le 31/05/2016 à 16h42 | Répondre

Melimelanie

Moi ce que j’aime le plus dans ton article c’est que tu dis que cette deuxième grossesse se passe mieux que la première! Tu me rassures à un point que tu ne peux pas imaginer!!

Je suis aussi intéressée pour connaitre l’après! Comment ça se passe avec deux petits bouts. Petit habitant ne faisant toujours pas ses nuits à presque 6 mois je me dit comme Madame Vélo que normalement je ne peux qu’espérer avoir mieux :-p

Et je suis aussi super intéressée par ton retour sur les différentes préparation à la naissance!

En tout cas je te souhaite un bel accouchement!

le 31/05/2016 à 13h53 | Répondre

Floconnette

Oui c’est sûr que dans ce cas c’est plus « difficile » d’envisager de s’y remettre tôt!!!
J’espère que ton fils va bientôt roupiller 12h d’affilée !!!
Les prépas oui j’ai commencé le yoga et je vais commencer la sophro vendredi ça me détend bien!

le 31/05/2016 à 16h39 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je suis désolée de lire que tu as du diabète et encore un risque de pré éclampsie. Néanmoins je ressens comme de la sérénité dans ton récit et dans tes commentaires. Tu as l’air d’en tirer le meilleur parti. J’espère que tout se déroulera bien.

le 31/05/2016 à 14h14 | Répondre

Floconnette

Merci Mme Fleur! J’essaie de ne pas trop angoisser mais j’ai du mal! La vraie différence, c’est que quand je regarde mon fils aîné, je me dis « oui vraiment, ça vaut le coup tout ça! » et ça aide bien 🙂

le 31/05/2016 à 16h38 | Répondre

Mlle Mora

Ah je suis contente de suivre ta grossesse, vu qu’on est enceinte en même temps du 2ème ! 🙂
Arf c’est pénible ces risques de pré éclampsie… et puis j’espère que tu n’auras pas l’insuline – moi ça y est, je l’ai depuis 3 semaines mais que au coucher, j’espère vraiment ne pas en avoir plus au fil de la grossesse…
Je te rejoins sur le fait qu’avoir un 1er enfant super cool, ça précipite un peu la décision d’en avoir un 2ème (la nôtre ne dort pas jusqu’à 9/10h mais 20h-8h ça nous va très bien aussi ! :))
J’espère que la 2ème sera aussi cool, parce que pareil, la nôtre a fait ses nuits assez vite… et comme tous les enfants sont différents, on commence à se demander comment va être la 2ème, tout en devant s’occuper de la 1ère, qui, aussi adorable qu’elle est, est encore petite et a beaucoup besoin de nous !
Bon courage pour la suite de ta grossesse 🙂
PS : « grâce » au diabete gestationnel, je ne prends pas de poids pour l’instant… à ce rythme là j’aurai maigri après l’accouchement… 😀

le 31/05/2016 à 16h30 | Répondre

Floconnette

Merci Mlle Mora on a un mois d’écart si je me souviens bien (mi août ici).
Pour l’insuline justement, j’ai rdv demain, je suis entre 96 et 102 à jeun le matin, je pense que je vais y avoir droit la nuit comme toi :-/
As-tu dû être hospitalisée pour évaluer les doses? Cela m’angoisse au plus haut point.
Pour le poids j’ai quand même pris 7kg à 6 mois et demi donc je ne suis pas au point de perdre, mais si je continue ainsi je vise les 10 maxi, on verra bien!!!

Dans ma tête je projette le 2ème très proche du 1er car la grossesse est plutôt similaire et son comportement in utero aussi! D’ailleurs je vois que tu attends une deuxième poupette alors que moi je joue dans l’équipe garçons 😉

Mon fils est plutôt cool oui niveau coucher mais on a les petites crises dues à son âge et c’est usant moralement, j’espère que ça ira quand son frère sera là…
Courage à toi aussi et bon troisième trimestre 🙂

le 31/05/2016 à 16h36 | Répondre

Mlle Mora

Oui 1 mois d’écart (mi septembre pour moi) et ouais team girls par ici ! 🙂
Je n’ai pas dû etre hospitalisée pour l’insuline, la diabeto m’a dosé elle-même et jusqu’à présent ça n’a pas bougé. Tu as peut-être le verdict maintenant, effectivement avec tes taux, tu risques de l’avoir le soir – je l’ai eu pour moins que ça… grr mais les chiffres, c’est les chiffres hein ! Allez courage !

le 02/06/2016 à 15h55 | Répondre

Floconnette

Coucou Mlle Mora
Alors au final oui , j’ai de l’insuline depuis cette semaine… J’ai commencé au mini, et j’augmente d’une unité tous les 3 jours si ça ne baisse pas sous 90. Pour le moment j’augmente donc et j’ai rdv dans 10 jours à nouveau. Pas d’hospitalisation, ouf, c’est ce que je redoutais le plus! Mais j’admets qu’entre les 6 glycémies par jour (qui me font mal j’ai des bleus aux doigts…) et la piqûre du soir , pfff !!! Mais bon, mon bébé reste « gros » aux échographies, il l’est même plus que son aîné qui était (et est toujours) très bien portant….
Je continue mon régime, je ne prends donc pas trop de poids (mais plus que toi!) je suis dans le 1kg/ mois pour l’instant don cc’est toujours ça de gagné pour la suite.
Au final, c’est un peu contraignant, mais je ne le vis pas si mal car je m’y attendais, et j’ai échappé à la MAP et pour l’instant, à la pré éclampsie encore et toujours. ALors bon quelques piqûres, ça me semble pas grave comparé à tout ça!
Courage à toi pour la suite, tu as eu l’insuline plus tôt que moi au final…

le 19/06/2016 à 15h09 | Répondre

Mme Lau

Ton article me parle non pas parce qu’on est déjà au stade du 2ème (en même temps ma 1ère n’a que 3mois) mais parce que très peu de temps après la naissance et tout se passant bien (elle fait ses nuits depuis qu’elle a 3 semaines et il n’y a eu que 2 ratés et en journée aussi elle est très calme) on s’est dit qu’on tenterait le 2ème à partir de janvier (la 1ère aura 11mois). Je pense qu’on s’est dis ça puisque j’ai mis à peu près 1 an pour tomber enceinte la 1ère fois et comme on veut une famille nombreuse on ne veut pas trop d’écart entre chaque. Mais je me pose déjà toutes ces questions et ne sais pas si c’est vraiment une bonne idée de remettre ça aussi tôt…

le 31/05/2016 à 17h22 | Répondre

Floconnette

je peux comprendre si vous avez mis un an! je pense que je voudrais aussi recommencer plus vite dans ce cas, surtout avec une première super facile.
Faites comme vous le sentez avec le papa 🙂

le 31/05/2016 à 20h51 | Répondre

darnaluna

Le 1er avait 16 ans quand la 2eme est arrivée.. et ça a été super top ! j’ai été super sereine, beaucoup plus de recul. Et il y a 32 mois entre la 2eme et le 3eme. Mes grossesses ont été de mieux en mieux, les accouchements pareil. La difficulté pour moi avec les 2 petits c’est leurs rythmes différents : la grande ne fait quasi plus de siestes, alors j’ai pas de pause dans la journée sauf si je la cale devant un dessin animé (mais bon c’est pas top tous les jours)..
du coup je suis épuisée : les 1ers mois réveils toutes les deux heures : pour la tétée du petit et entre deux la grande qui faisait des cauchemars..
9 mois plus tard je peux dire que je lâche de plus en plus sur mes « principes éducatifs » : je suis souvent en mode « survie » = faire bon usage de mon temps et de mon énergie, je lâche aussi des projets que je remets à plus tard car je veux garder de la disponibilité pour les petits. Dur aussi de trouver du temps de couple.. on se croise .. chacun avec un enfant ! Bon, mon mari a en plus des horaires irréguliers.. ce qui rajoute de la difficulté dans l’organisation. Difficile de concilier les besoins de chacun. J’ai parfois l’impression d’en demander beaucoup à ma fille de 3 ans et demi (en comparaison à mon premier qui était fils unique jusqu’à 16ans). .. j’adore voir le lien très fort entre les deux petits et je ne regrette pas leur présence à tous les deux, mais la réalité c’est que c’est hyper dur physiquement de répondre aux besoins de deux petits, qui en plus sont dans des phases de développement différentes. Il y a des choses à inventer en matière de soutien à la parentalité !! (j’espère ne pas trop ternir le tableau) .. et puis je fais partie des « vieilles » mamans : 40 ans passés pour la deuxième et 43 ans à la naissance du dernier, l’énergie n’est pas la même qu’à 30, même si j’ai gagné en patience et serénité !

le 03/06/2016 à 23h49 | Répondre

Floconnette

Ouhlala j’espère que l’organisation ça ira à peu près… C’est ce qui me fait peur!!! J’essaie defaire un maximum de mes petits projets actuellement quand mon aîné est chez la nounou, comme du tricot ou du tri de photos, afin de ne pas être trop frustrée lorsque je n’aurai plus une minute à moi… Et je croise les doigts pour un deuxième loir !!!

le 19/06/2016 à 15h11 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?