Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Les écrans dans la vie de nos enfants


Publié le 18 novembre 2016 par Mlle Mora

L’autre jour, je suis allée chez l’ophtalmo pour ma fille de 2 ans et demi. Ne t’inquiète pas, elle a une très bonne vue, mais comme il y a des antécédents de rétinite pigmentaire dans la famille, il faut surveiller sa vue.

À la fin du rendez-vous, il nous a dit que trois quart des enfants qui naissaient aujourd’hui finiraient par être myopes. Naïvement, j’ai demandé pourquoi… Et sa réponse a été sans appel : c’est à cause des écrans. Bien sûr, il ne jette pas la pierre aux écrans qui envahissent nos vies (bah oui, lui, il a du job assuré pour les prochaines années !), mais clairement, ça a une influence sur la vue.

Les jeunes enfants et les écrans

Crédits photo (creative commons) : Nana B Agyei

J’ai une excellente vue, sans me vanter : je vois très bien. Pourtant, il y avait la télévision chez moi, et j’ai commencé à fréquenter les écrans d’ordinateur vers 12 ans, puis j’ai eu un portable vers 14 ans (bon, ce n’étaient pas les écrans d’aujourd’hui non plus, hein !).

Mais contrairement à ma fille, je n’ai pas été exposée aux écrans quand j’étais bébé. Enfin, peut-être que ma mère me donnait le biberon en regardant un feuilleton à la télé, mais bon, je devais être tellement concentrée sur le biberon que ça n’a pas dû me marquer. Et puis, il n’y avait pas tous les programmes pour tout-petits qu’on trouve aujourd’hui. Du coup, mon exposition à la télévision a commencé assez tardivement, comparé à ce qu’il se passe pour les enfants d’aujourd’hui.

Je n’ai pas la télévision chez moi, mais il y a deux ordinateurs et deux smartphones. Au départ, on était plein de principes, un peu comme Florence Foresti : notre fille ne serait pas exposée aux écrans avant 3 ans. Oui mais seulement, comment dire à ton enfant : « Non, tu ne regardes rien du tout ! » alors que toi-même tu passes beaucoup de temps devant l’ordinateur ?

Et puis, le jour arrive où tu es débordée et où la petite n’arrête pas de hurler sans que tu ne saches pourquoi, et où tu cherches une comptine sur Internet pour lui faire écouter. Et paf, ça y est, elle est scotchée devant les images, et toi, tu peux t’occuper de tout ce dont tu devais t’occuper.

Voilà, pour moi, c’est arrivé quand Babygirl avait 16 mois environ. Au début, c’étaient juste des comptines, et puis, on a trouvé des dessins animés courts sympas et pour son âge. C’était totalement sous contrôle au départ : on mettait un épisode, et on arrêtait sans difficulté.

Et puis le terrible two est passé par là. Depuis quelques semaines, elle râle quand on lui dit d’arrêter, il faut ruser pour la faire décrocher. De plus, on a remarqué que certains dessins animés la rendaient particulièrement énervée après le visionnage, du coup, on ne la laisse plus les voir.

Alors qu’au début, on avait tendance à lui mettre sans qu’elle ne le demande (bah oui, elle n’avait pas eu l’idée d’elle-même), maintenant et depuis plusieurs mois, on ne lui met que quand elle demande et que le moment s’y prête bien, autrement on préfère l’orienter vers d’autres activités.

C’est hyper culpabilisant quand on est occupé et qu’on la laisse regarder des dessins animés : personnellement, j’ai l’impression de l’abandonner. Mais je suis fière d’elle quand elle arrête d’elle-même pour faire autre chose : elle met sur pause avec la barre espace sur le clavier et s’en va. Du coup, je me dis qu’on n’a pas tout raté non plus… ou alors elle n’est pas encore complètement lobotomisée !

Le smartphone de son père lui est interdit d’accès, il ne la laisse pas s’en approcher. Quant au mien, elle aime regarder des photos (d’elle !) dessus, et parfois, elle voudrait jouer sur des applications, mais elle n’y arrive pas, et j’avoue que je ne l’encourage pas non plus à le faire.

Je me dis aussi que les écrans font partie de leur vie. Il me faut bien me rendre à l’évidence : on ne pourra pas y échapper, et ce ne serait pas très sympa non plus pour elle de l’isoler complètement de tout ça et qu’elle passe pour une extraterrestre quand à l’école, tous les autres enfants lui parleront de choses qu’elle ne connaîtra pas (déjà qu’on n’a pas la télé…).

Je ne pense pas que les écrans soient une mauvaise chose. Je veux dire, ils nous rendent bien service, ce serait hypocrite de ma part de dire que c’est mauvais alors que j’en utilise tous les jours. Tout dépend de l’usage qu’on en fait, j’imagine.

Et je ne pense pas non plus que les enfants d’aujourd’hui sont moins dégourdis que ceux d’avant à cause de ça. Ils ont développé des facultés que nous-mêmes ne développions pas à leur âge, et ils doivent vivre dans la sollicitation constante de tous les côtés dès le plus jeune âge, tout en apprenant et en devant se concentrer. Je suis plutôt admirative de ces enfants nouvelles technologies.

Je crois que la difficulté est, en tant que maman, d’arriver à trouver le « bon » curseur d’exposition. Celui qui ne frustre pas mon enfant, tout en ne le plongeant pas totalement dans un monde virtuel. Je ne voudrais pas qu’à 2 ans et demi, elle préfère regarder un dessin animé plutôt que d’aller courir au parc – on passe tellement de temps assis sur un fauteuil, alors autant se dépenser quand notre corps le réclame tellement, au début de la vie.

Et puis, apparemment, elle sera myope, c’est l’ophtalmo qui l’a prédit. Bon, Chouchou est myope, et il vit très bien avec ses lunettes.

Je me demande comment je vais parvenir à suivre : je ne suis pas réfractaire au changement, mais le décalage de génération fera qu’inexorablement, j’aurai du mal à accepter que les habitudes de mes enfants ne soient plus celles que j’aurai connues. Je ne sais pas à quel âge on « peut » donner un portable à son enfant, je ne sais pas à quel âge on « peut » laisser son enfant avoir sa propre tablette ou son propre PC… Toutes ces questions que nos parents n’ont pas eu à se poser car on était déjà des grands quand ces choses-là sont apparues.

Quant à l’usage que mes filles en feront, là, je pars encore plus loin dans la projection, je me dis que nous verrons bien comment Internet aura évolué d’ici quelques années. Vaste question.

Et toi ? As-tu la télévision et tes enfants la regardent-ils ? Quel âge avaient tes enfants lorsqu’ils ont commencé à être en contact avec les écrans ? Es-tu pour un encadrement strict ou les laisses-tu choisir leurs programmes ? Te sens-tu déjà « larguée » ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

58   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mariounche

Je me reconnais bien dans tes questionnements. Ici ca a commencé un peu comme toi, un petit dessin animé sur l’ordinateur pour un temps plus calme (nous ne regardons jamais la télé, ils n’y sont donc pas habitués.). Par contre, nous les parents sommes beaucoup sur les écrans et desfois je m’interroge sur l’exemple qu’on leur donne… Cependant en ce moment je suis contente car nous avions pris la « mauvaise » habitude de leur faire regarder une demie-heure de dessin animés chaque soir mais depuis quelques semaines ils préféraient jouer, du coup nous avons arrêtés les dessins animés en semaine, et ils regardent une demie-heure en fin de journée le w-e et c’est tout. Mais bon, c’est clair qu’il faudra trouver le bon équilibre entre tout et rien, ils vont grandir avec ça… Quand au fait d’être myope, ici nous le sommes tous les deux depuis l’enfance alors je ne me fais pas trop d’illusions pour mes enfants 😉

le 18/11/2016 à 07h16 | Répondre

Mlle Mora

C’est clair que quand ma fille me voit sur le PC et que du coup, elle veut aussi l’utiliser, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même ! Les enfants nous imitent !
Tes enfants s’auto régulent, incroyable !! 🙂 La nôtre avait quasiment arrêté pendant un moment, mais depuis deux jours, elle en réclame de nouveau !

le 18/11/2016 à 14h31 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

C’est intéressant ! Moi à l’inverse j’ai l’impression que mon fils passera moins de temps que moi devant les écrans. En tout cas quand j’étais petite mes parents ne contrôlaient pas du tout, je pense qu’il n’y avait pas encore de discours culpabilisateur sur le sujet et j’ai passé des heures entières devant TF1 puis Canal J. Alors que moi je ne laisse mon fils presque rien regarder (une fois par semaine seulement maximum). Et j’ai la conviction peut-être trop optimiste que nos enfants sauront aussi mieux se réguler que nous même face a toutes ces tentations, parce qu’ils y sont confrontés très jeunes et que nous en connaissons désormais les limites.

le 18/11/2016 à 07h36 | Répondre

Mlle Mora

Oui, j’ai tendance à me dire aussi que peut-être ils arriveront mieux à réguler car exposés très jeunes…

le 18/11/2016 à 14h32 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

N’ayant pas encore d’enfant, je suis en pleine phase « principes », du coup avec tous les discours sur les risques de myopie mais aussi sur les méfaits des écrans pour le cerveau/l’imagination/les émotions (rayez la mention inutile) je suis contre avant 3 ans, mais nous-même passons beaucoup de temps devant (travail, loisirs) donc ce sera sans doute difficile… En phase essai, on est en mode « quand on aura un enfant, on mangera moins de cochonneries, on passera moins de temps devant les séries, on arrêtera les les perturbateurs endocriniens »… mais je me doute que la vérité sera plutôt « on fait ce qu’on peut en mode zombies épuisés prêts à beaucoup pour gagner 5 minutes de préparation du repas ou 5 minutes de détente »
Sinon, mon frère a fait l’expérience du 0 écran absolu avec ses enfants, et j’ai pu voir l’intensité de la fascination quand les petits tombaient devant chez les autres, je pense qu’un apprentissage progressif est important pour qu’ils ne basculent pas dans l’excès avec la privation !

le 18/11/2016 à 08h30 | Répondre

Mlle Mora

Oui, les principes se heurtent souvent à la réalité ! hihi
Mon cousin aussi était un enfant sans TV, et à chaque fois qu’il avait l’occasion de la regarder, c’était une fascination pour lui, on pouvait plus lui faire faire autre chose, alors que ma soeur et moi, on n’avait aucun mal à s’arrêter… Je pense aussi que tolérance zéro c’est pas forcément une bonne chose…

le 18/11/2016 à 14h35 | Répondre

sabine

Je crois qu’on se pose toutes et tous cette question.
Ici, ma fille a 2 ans et a part Skype et regarder photos sur tablette ou portable, rien d’autre. Pas de télé pour le moment.
On s’est fixe pas avant 3 ans et pour l’instant on y arrive. Futur bebe arrive en mars donc on verra si on tiens encore…

On fais tous de notre mieux et c’est le plus important

le 18/11/2016 à 08h36 | Répondre

Mlle Mora

Bien joué, je suis admirative !
Chez nous, pas de TV donc c’est facile, par contre elle a déjà quelques dessins animés fétiches !

le 18/11/2016 à 14h37 | Répondre

sabine

Merci c’est gentil.
On est très musique, radio via internet donc au courant quand même des infos dans la journée lol.

On verra si on tiens pareil avec bb2, pour le moment on arrive à gerer et la : famille respecte donc ça aide aussi. Quand on va chez nos parents respectifs pas de tele quand puce est là ?

le 18/11/2016 à 15h09 | Répondre

Étoile (voir son site)

Ah je suis en plein questionnement aussi ! Ton article tombe bien. On a jamais « vraiment » mis Petit Prince devant la télé, sauf qu’il est dans le salon quand la télé est allumé. On a remarqué qu’il commençait à regarder et à se retourner exprès parfois. Du coup, quand on voit que c’est « trop prenant » et qu’il en joue même plus : on éteint. Pas facile de se priver de regarder les informations 🙁 Je réfléchis très sérieusement à passer à la radio le matin pour éviter qu’il voit l’écran dès le réveil même si c’est quelques minutes !

le 18/11/2016 à 08h54 | Répondre

Mlle Mora

Ah oui, je comprends… c’est vrai qu’au début, ça ne les intéresse pas du tout, mais là ça va devenir plus prenant pour lui. La radio c’est une bonne idée, au moins il ne verra pas des choses qu’il n’a pas besoin de voir si tôt dans sa vie ! 😉

le 18/11/2016 à 14h38 | Répondre

Anne

Article très intéressant ! Bébé n est pas encore encore qq la semaines mais c est un gros sujet de discussion à la maison… Monsieur à ete privé de tv qd il était jeune et est aujourd hui subjugué par la tv qq soit l émission et ne veut pas que ses enfants soient pareil. De mon côté je pouvais la regarder le week-end le matin avec autorisation après avoir préciser le programme… Et aujourd hui je ne suis pas très fan je préfère le cinéma et les films. Mais à l époque comme tu le dis très bien il y avait moins de sollicitations pas de téléphones, tablettes …. Je pense que nous essaierons de tenir les fameux 3 ans en travaillant sur nous même je ne sais pas si on y arrivera….

le 18/11/2016 à 08h58 | Répondre

Mlle Mora

Je pense que si vous êtes d’accord tous les deux sur ce principe des 3 ans, vous arriverez à le tenir. Après, si ton homme allume souvent la tv, ça risque d’être compliqué vers 2 ans quand bébé s’intéressera aux écrans, mais vous trouverez des astuces !

le 18/11/2016 à 14h40 | Répondre

Weena (voir son site)

Je me pose aussi les même questions, surtout sur les âges …
Je sais que parents ont craqué pour le magnétoscope car on le reclamait dès qu’on arrivait chez des amis à eux …
Mon mari a souffert toute son enfance de la rigidité de ses parents vis à vis de la télé et des jeux vidéo (vous connaissais beaucoup de trentenaire qui n’ont jamais vu albatros ou joué au premier pokemon …)
Bref, chez nous pas de « télé », on la regarde sur l’ordinateur, mais deux ordinateurs, une tablette, deux téléphones … et comme toi, on a du commencé vers 18 mois à lui proposer de petite vidéo, souvent pour patienter en attendant que le repas finissent de cuir ?
Pour l’instant, il adore regarder quand je met une vidéo (pour lui ou pour moi, je doit donc faire attention à ce que je regarde quand il est dans les parrages), mais il ne réclame pas encore. À priori, un peu plus chez la nounou où il est « entrainé » par les autres enfants…
On fait aussi suivre sa vue par précaution car je suis la seule à ne pas avoir de lunette. Mais si il n’en a pas besoin, je me poserais sérieusement la question de lui faire porter des verre anti-lumiere bleue devant les écrans et pourquoi pas à moi aussi.

le 18/11/2016 à 09h00 | Répondre

Mlle Mora

Ça me fait penser qu’il faudra que je pose la question à l’ophtalmo pour la lumière bleue justement !
J’essaye de regarder les dessins animés avec ma fille pour la questionner un peu sur ce qu’elle regarde, et qu’elle puisse partager avec moi le moment (ouh lala Caillou a fait des bêtises, là, pas vrai ?!) 😀

le 18/11/2016 à 14h43 | Répondre

aloréedubois (voir son site)

Pour l’instant nous réussissons à la tenir éloignée de tout ce qui est télé et dessins animés. Notre filel a 21 mois et elle n’a jamais regardé de dessin anilmés, mais elle reste fascinée par les écrans de smartphones… nous essayons donc de faire des efforts pour être moins devant nos écrans quand elle est avec nous… mais c’est très dur ! on fait ce qu’on peut avec nos limites de parents. Effectivement, les écrans font partie de leur vie, on ne peut pas comparer à notre enfance !

le 18/11/2016 à 09h13 | Répondre

Mlle Mora

C’est dans l’imitation de ma fille que je me suis rendue compte que j’étais vraiment beaucoup sur le PC ! Pendant un moment, elle râlait dès que je l’ouvrais, pour que je joue avec elle…
Du coup en général, j’attends qu’elle soit couchée pour être sur le pc (et pis chui en congé mat en ce moment alors j’ai le temps ah ah !)

le 18/11/2016 à 14h46 | Répondre

Claire (voir son site)

Ma fille a 22 mois et nous essayons au maximum de la préserver des écrans, mais ce n’est pas toujours simple, la papa est fana de télé et moi -même je passe pas mal de temps sur l’ordi mais j’essaie d’éviter en sa présence. Donc pour le moment, elle côtoie de loin les écrans. Sauf pour skype, mais je trouve que c’est quand même bien différents que de regarder la télé. Il n’y a pas l’effet passif. Enfin, on fait un peu comme on peut.

le 18/11/2016 à 09h36 | Répondre

Mlle Mora

Oh oui, Skype c’est le téléphone avec l’image, je le compte pas en écran à proprement parlé, comme tu le dis, on n’est pas passif devant skype.

le 18/11/2016 à 14h47 | Répondre

Lily

Oh, merci !! J’aurais pu écrire cet article : pas de télé à la maison, mais on a commencé à lui mettre des comptines et dessins animés à l’ordinateur, sans qu’il réclame au début, 10 minutes max puis il se lassait. Mais maintenant (deux ans et demi), non seulement il réclame, mais il peut rester quasi 1 h devant (oui, c’est déjà arrivé, oui j’ai honte) et parfois il se met en colère quand on arrête (deux ans et demi…). Du coup je suis tentée d’arrêter complètement de le laisser regarder.
Les options, à mon sens :
– limiter le visionnage à des moments choisis (quand il est crevé en fin de matinée, en attendant le déjeuner, et le soir après le bain, en attendant le dîner).
– et mon mari travaille à la dimension « jeu vidéos » : je n’y connais rien, mais lui pense que c’est mieux de trouver (créer, en ce qui le concerne) des jeux interactifs sympas plutôt que de favoriser la légumisation devant un dessin animé 🙂

le 18/11/2016 à 09h45 | Répondre

Mlle Mora

T’inquiète, nous aussi elle peut passer 1h devant si on fait pas gaffe !! J’ai restreint aussi, parce que sinon ça déborde trop et comme tu dis, c’est la crise pour arrêter. Donc rien du tout le matin, et le soir, elle peut regarder si elle promet de s’arrêter quand je dis stop. Ca marche pas mal, car si elle abuse, elle sait qu’elle n’aura plus droit.
On n’a pas tenté les jeux encore, elle est assez joueuse manuellement alors on ne veut pas encore lui montrer qu’elle peut jouer avec les écrans aussi hihi

le 18/11/2016 à 14h50 | Répondre

Lisa

Je suis en pleins questionnements aussi. Au départ, je souhaitais éviter les écrans avant 3 ans et on arrivait assez bien à respecter ce principe. Et puis plus le temps avance plus c’est difficile. Mon mari aime bien regarder la télé de temps en temps et il arrive qu’elle soit allumée et que notre frimousse joue dans le salon. L’ordinateur est également souvent allumé pour le travail. Bref pas évident de faire attractions des écrans, quant aux smartphones, notre fils n’hésite pas à les prendre lorsqu’ils sont à sa portée et faire « Allo ». Tout comme la télécommande, il arrive à allumer la télévision le coquin, puis il dit non non non et fait le geste avec son petit doigt. Il comprends beaucoup de choses, ce qui me rassure d’un certain point c’est que lorsque la télé est allumé cela ne l’empêche pas de jouer et de vaquer à ses occupations. Il nous est arrivé également de lui faire visionner les comptinettes sur l’ordi en lui mettant à une certaine distance. C’est pratique lorsqu’on a besoin de faire certaines tâches. Après je dirais que tout est une question d’équilibre, mesure. Ne pas laisser la télé allumée toute la journée mais le laisser regarder un petit dessin animé adapté à son âge 20 min de temps en temps me semble être un bon compromis. Enfin pas facile, j’imagine qu’à l’entrée à l’école cela doit aussi être une autre paire de manche.

le 18/11/2016 à 09h49 | Répondre

Mlle Mora

J’avoue que l’entrée à l’école avec l’influence des copains, ça me fait pas rêver aussi… vu que pour l’instant tout ce qu’elle voit est très contrôlé (elle ne voit jamais de publicité par exemple…)

le 18/11/2016 à 14h53 | Répondre

Maelisa

C’est un sujet qui me tient vraiment à coeur… Pas seulement pour le côté de la vie personnelle, mais dans le cadre de mon travail.
Je vois quand même la différence entre les enfants qui passent beaucoup de temps devant la télé et ceux qui en ont été préservé. Mais cela dépend d’abord de la relation des parents aux écrans.
Je m’interroge sur un article à rédiger par rapport au développement de l’enfant, lié aux activités qui lui sont proposées, et notamment les écrans. Mais je ne veux pas être moralisatrice non plus.

Nous regardions beaucoup la télé avec mon mari : à table, il y avait toujours les infos, puis le soir, on laissait facilement pour regarder ce qui suivait en soirée (vive les Scènes de Ménages, les émissions ou films). Et les séries à regarder ensemble sur PC.
Mais c’était clair pour moi : pas de télé avant 3 ans. Donc si la télé n’est pas allumée pour elle, elle ne l’est pas pour nous.
Notre fille a 16 mois.
Nous avons une télé qui n’est plus jamais allumée. Sauf pour regarder un dvd en soirée, quand elle dort. Mais c’est plus rare.
Les info ? Il y a la radio, le net.
Les séries ? Quand elle est couchée.
L’ordi ? Très peu en journée, sauf courriel urgent; sinon elle ne nous voit pas souvent dessus. Parfois en fond avec de la musique : deezer est notre meilleur ami : les musiques sans animations de synthèse.
Il n’y a que des sessions Skype avec ses grands parents, car on les voit moins du fait de la distance.
Mais là, pour le coup, elle est active face à l’écran.
Elle prend nos portables pour jouer à téléphoner, mais sans s’en servir (regarder des photos ou autres… Non.)

Et pour glander sur internet… Et bien j’y suis quand même : au boulot !! Quand j’ai une pause entre deux rendez-vous, ou en fin de journée, avant de rentrer. Sur ma pause déjeuner.
Mes amies savent que je suis beaucoup plus active sur FB en journée qu’en soirée ou WE !!

Et le bonus dans tout ça : on prend le temps de faire plus de choses le soir. Si deux soirs par semaine on se regarde un film/une série, les reste de la semaine, c’est lecture, discussions, couture pour moi ou travail à l’atelier pour mon mari (juste en dessous de chez nous, hein!) sur les projets qui traînaient…

le 18/11/2016 à 09h57 | Répondre

Lily

Ce serait très intéressant, je crois, d’avoir un article sur ce sujet avec le point de vue d’une personne travaillant avec les enfants 🙂 Sans moralisation bien sur, les commentaires prouvent qu’en la matière, chacun fait comme il veut/peut 😉

le 18/11/2016 à 10h34 | Répondre

Virginie

Si en plus tu as un point de vue professionnel ou concret sur l’effet des écrans sur les enfants, je suis pour ma part assez preneuse de ton article 😉

le 18/11/2016 à 10h37 | Répondre

Mlle Mora

Oh oui, ton point de vu professionnel m’intéressait beaucoup !
Quand on peut aller sur le net au boulot, c’est vrai que ça facilite pour ne pas y aller le soir à la maison… et après tout dépend de son attachement à la télévision aussi…

le 18/11/2016 à 14h57 | Répondre

Madame D

Ha hahaha !!! Les fameux écrans ! C’est fou ce truc quand même ! Quand j’étais petite il y avait des règles sur les horaires et les programmes que nous pouvions regarder. Je vais faire la même chose avec Princesse. Mais pour le reste j’ai arrêter de culpabiliser. Les dessins animés m’ont sauvé du burn out maternel pendant le terrible two et les repas du soir. Je me dit que de toute façon nous sommes plongés dedans. Moi j’adore mettre la télé en bruit de fond. Alors ne soyons pas hypocrite non plus.

le 18/11/2016 à 10h18 | Répondre

Mlle Mora

Oui, du moment qu’il y a des règles, en général ça se passe bien, les enfants comprennent bien et ont besoin des règles justement.
Moi, les dessins animés m’ont sauvée pendant ma 2ème grossesse, quand j’étais épuisée et qu’il pleuvait dehors !!

le 18/11/2016 à 14h59 | Répondre

Mademoiselle Black

Je trouve que tout dépend de ce qu’on appelle « écran »! Pour l’instant notre fils a 7 mois donc évidemment je ne lui fais pas regarder de dessin animé, et je ne lui montre pas de photos ni rien.

Mais par contre, quand on est ensemble et que mon portable sonne, il regarde l’écran et essaie de l’attraper. Idem quand j’écris un sms (j’essaie de le faire le moins possible devant lui mais parfois pas le choix). Et quand son père travaille à la maison il lui arrive de jeter un œil quelques minutes (le temps que je fasse pipi ou que je sorte le dîner du four).

Donc même si c’est peu je ne peux pas dire que mon bébé n’est « pas du tout exposé » aux ecrans.

Du coup je me questionne: comment font ceux qui se proclament « zéro écran »? Ils ne répondent jamais au téléphone ? N’allument jamais leur ordi ? Ça me semble hyper difficile dans notre vie d’aujourd’hui…

le 18/11/2016 à 10h25 | Répondre

Mlle Mora

Hihi oui vu comme ça, on expose tous nos enfants à nos écrans, très tôt !
Pour ma part, ma réflexion partait du fait de les laisser regarder sciemment l’écran d’ordi, de tablette, de tv ou de smartphone.

le 18/11/2016 à 15h02 | Répondre

Virginie

J’avoue que, sur ce sujet, j’ai des idées plutôt bien arrêtées. Comme Maelisa, j’ai constaté la différence entre les enfants très exposés et ceux qui le sont moins.Or, voir un gosse de 6/7 ans avoir accès à un grand terrain, des vélos et tout ce qu’il veut mais s’ennuyer parce qu’il n’a pas sa console… me déroute un peu. Par ailleurs, je suis concernée à titre personnel par les problèmes engendrés par les écrans (problèmes de vue, maux de tête, etc.) par mon travail puisque j’y passe 8 à 10 heures par jour. Il m’arrive donc de ne même plus supporter la télévision. Du coup, je suis absolument contre qu’un enfant accède trop tôt à tout cela. Je me suis intéressée très tard à la télé, juste pour les films ou les séries quand j’étais ado. A l’inverse, mon mari a eu une console de jeu très jeune. Je constate très souvent nos différences d’approche : même s’il a mal au crâne, au cou, ce qu’on veut, il continue à jouer/regarder la télé. A l’inverse de lui, je suis parfaitement capable d’identifier que mon problème est justement l’écran. Et j’arrive à m’en passer sans souci.
Après, ok, c’est facile de parler comme ça tant que nous n’avons pas d’enfants. Toutefois, cette certitude est tellement ancrée en moi que je ne suis pas certaine de faire marche arrière un jour. Après tout, l’écran de chez nous est celui de mon travail. Notre enfant verra bien que c’est une contrainte et non pas un loisirs. Je ne suis pas non plus mère téléphone, ça a plutôt tendance à me saouler car le réseau passe mal chez nous, je prends donc plus facilement le fixe. La télé ? c’est vrai qu’on la regarde pas mal, en mangeant par exemple. En revanche, j’ai toujours dit à mon mari que, à partir du moment où nous aurions un enfant à table, la télé serait éteinte pour ce temps là, que je trouve privilégié. Si j’ajoute à cela ta réflexion très intéressante sur le fait que ta petiote ne t’aurait rien demandé si tu ne l’avais pas proposé, je me dis qu’on devrait s’en sortir 🙂 En tout cas, je l’espère.
Autre point, je suis un peu inquiète des effets des ondes sur notre cerveau. L’explosion de l’utilisation des portables et autre datent des années 2000, c’est trop peu pour en mesurer les réelles conséquences. Vu les scandales que nous avons vécus, révélés très tard (amiante, sang contaminé, etc.), je ne fais pas confiance à la sphère publique lorsqu’elle nous explique que non, non, ça craint rien. Donc là-dessus mon mode parano est enclenché.
Dernier point et pas des moindres, plus l’enfant sera à l’aise tôt avec le PC, plus il le consultera seul très tôt. Quoi qu’on en dise, on ne peut pas toujours être physiquement derrière son enfant à chaque instant. Or, sur Internet, on trouve le pire et le meilleur.
Tu peux donc constater que c’est mûrement réfléchi. Encore une fois, je parle enceinte, pas maman d’un terrible two 😉 mais j’espère sincèrement resté intraitable sur ce sujet.

le 18/11/2016 à 10h28 | Répondre

Mlle Mora

Je comprends tout à fait ton point de vue, et dans l’absolu je suis d’accord avec toi, car je pensais sincèrement que ma fille ne serait pas exposée aux écrans avant 3 ans.
Je pense qu’elle n’aurait pas demandé si tôt à voir des dessins animés, mais elle aurait forcément fini par demander, nous voyant manipuler l’ordinateur… Je suis donc moins intransigeante sur les écrans en général car je trouve ça difficile de vraiment éviter. Par contre, je suis intransigeante devant le contenu. Je ne veux absolument qu’elle soit exposée à la publicité ou à des dessins animés destinés à des enfants plus âgés ou même ceux de son âge que son papa et moi trouvons trop « abrutissants ». Du coup, je crois qu’elle n’a pas encore conscience qu’il y a des tas d’autres choses à regarder (elle s’en rendra compte bien assez tôt !) 🙂

le 18/11/2016 à 15h09 | Répondre

Marie Obrigada

Ma fille n’a pas encore 2 ans mais j’arrive encore à respecter mon principe (mon mari moins mais quand il commence à lui montrer quelque chose sur l’ordinateur, j’interviens assez vite). La TV n’est jamais allumée en sa présence et les ordis étant dans le bureau à l’étage ça reste limité. Pour l’instant elle ne réclame pas et on ne lui propose pas. Elle connait le mot télé, joue avec la télécommande mais ça s’arrête là pour le moment. Je ne sais pas combien de temps ça durera… j’ai un DVD des premiers Disney à découvrir ensemble, et puis il y aura l’école et peut-être des copains qui regarderont la TV chez nounou. On ne peut pas tout contrôler c’est sûr.

le 18/11/2016 à 10h41 | Répondre

Mlle Mora

Oui, tu as raison, on ne peut pas tout contrôler, et l’entrée à l’école va sans doute marquer un tournant dans nos façons de voir l’éducation de nos touts petits !

le 18/11/2016 à 15h10 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je trouve que tu poses vraiment les bonnes questions pour le futur tout en ayant une attitude raisonnée actuellement.
Ce n’est pas facile de trouver une limite et de s’y tenir d’autant que cette limite dépend vraiment de la personne qui la fixe.
Je n’interdirais pas complètement les écrans car ce serait hypocrite de ma part 🙂
Et j’ai trop vu des enfants qui n’ont pas de télé chez eux, y rester scotcher chez les autres quand ils y sont confrontés.
Et puis l’important c’est aussi de choisir quoi regarder avec ses enfants.
Je ne minimise pas le rôle des écrans dans les problèmes de vue mais perso, je n’ai eu un ordinateur quasi qu’à la fac. Et pourtant ma myopie à commencé juste après le bac. Donc étudier et les livres ce n’est pas mieux. Mais le facteur génétique est prédominant aussi ?

le 18/11/2016 à 10h45 | Répondre

Mlle Mora

Oui, il doit y avoir les 2 facteurs qui jouent, car à expositions similaire, ma soeur est myope et moi non, nos parents ont une excellente vue. Alors facteur pas de chance pour ma soeur… 😉

le 18/11/2016 à 15h12 | Répondre

Cyrielle (voir son site)

J’en ai parlé récemment sur mon blog et de mon point de vue, je ne pense pas que ce soit justifié toute cette culpabilisation autour des écrans à interdire avant 3 ans. Et à 3 ans, ça change quoi ?! Je pense qu’il ne faut pas diaboliser la télé au risque que l’enfant, au final, s’y intéresse encore plus après. Et si c’est modéré et contrôlé, je ne vois vraiment pas le mal…

le 18/11/2016 à 12h50 | Répondre

Mlle Mora

Pour moi, c’est surtout le contenu qui compte, ainsi que l’accompagnement qui est fait. Les écrans font partie de nos vies, et sans doute encore pour longtemps !!

le 18/11/2016 à 15h14 | Répondre

cricri2j

Complètement d’accord!!!

le 18/11/2016 à 21h15 | Répondre

Madame Vélo

Je tique un peu sur le fatalisme de ta phrase « Et puis, apparemment, elle sera myope, c’est l’ophtalmo qui l’a prédit. Bon, Chouchou est myope, et il vit très bien avec ses lunettes. ». Même avec des prédispositions génétiques, on peu limiter ou augmenter les dégâts selon l’intensité d’utilisation des écrans. Je l’ai bien remarqué sur moi-même : à mes 21 ans j’ai passé 5 mois à bosser exclusivement sur un ordi, tout pourri en plus, et j’ai énormément perdu de vue. Tandis que l’année d’après j’ai fais attention pendant mon stage de 6 mois à varier les tâches et à avoir un meilleur écran, et je suis restée stable.
Je lis beaucoup aussi dans les commentaires des craintes que si l’enfant n’est pas exposé il en souffrira dans sa jeunesse et aura tendance à être plus accro. J’ai plutôt l’opinion inverse ! Et d’ailleurs moi-même j’ai très peu regardé la télé étant petite, et certes j’étais parfois larguée à la récrée quand la discussion tournait autour d’un dessin animé ou une émission spécifique, mais j’en suis pas traumatisée non plus !
J’avais le principe du pas d’écran avant 3 ans, et je suis contente car pour l’instant on arrive à s’y tenir. On a supprimé la télé alors qu’avant on la regardait tous les soir à table et la soirée. Et pour tout dire, ça ne me manque pas du tout ! Je suis devant l’ordi uniquement lorsque Crapouillou dort (sieste ou le soir), sauf cas exceptionnels (et dans ces cas-là j’essaye de faire vite car forcément il veut regarder ce que je fais). Il a maintenant 18 mois et je commence tout juste à le laisser regarder l’écran de mon téléphone lorsque j’écris un sms en sa présence (ce qui n’arrive pas souvent non plus). Il joue avec le téléphone fixe, ça je laisse faire, c’est tellement rigolo ! Mais il a interdiction de toucher à nos smartphones. Je sais que chez la nounou la télé est parfois allumée, et apparemment des fois il s’y intéresse et des fois pas du tout.
Je sais qu’il va falloir que je lâche du lest à un moment donné, car fatalement sa vie tournera autour des écrans et je ne veux pas en faire un arriéré non plus. Mais ça me désole tellement d’entendre un gamin au centre de loisir dire qu’il n’aime pas venir au centre et qu’il préfère rester chez lui pour jouer à la console !Ou un enfant de 8 ans me dire que la veille il a joué jusqu’à 23h sur sa console ou son ordi ! Les ravages vont bien au delà des problèmes de vue quand il n’y a pas de contrôle et de limitation de la part des parents. Excusez-moi si mon commentaire paraît un peu virulent, mais c’est un sujet qui me tient vraiment à coeur, et en même temps me fait un peu peur !!

le 18/11/2016 à 14h13 | Répondre

Mlle Mora

C’est le manque de contrôle qui ne me plait pas également : pour moi c’est inconcevable de laisser un enfant pendant des heures devant sa console ou la tv au détriment de son sommeil ou d’autres activités (les écrans sont aussi une des causes de l’obésité infantile…)
Pour la myopie, j’essaye de le prendre avec du recul parce que honnêtement, ça m’embêterait qu’elle devienne myope uniquement à cause des écrans – mais je ne pense pas qu’elle y soit trop exposée non plus : elle ne regarde pas tous les jours non plus !

le 18/11/2016 à 15h18 | Répondre

Virginie

En fait, l’article (pardon pardon Mlle Mora) est trop réducteur et se focalise sur la myopie. Or, la question de l’exposition aux écrans est beaucoup, beaucoup plus large.
En tout cas, je suis d’accord avec pas mal de points de Madame Vélo.

le 18/11/2016 à 16h06 | Répondre

Urbanie

Halalala le grand débat que voilà! 🙂

Mon avis là dessus est à contre courant de la majorité: arrêtons de diaboliser les écrans! En fait, arrêtons de diaboliser quoi que ce soit (dans les questions d’éducation, tout est toujours tout blanc ou tout noir, tu as remarqué? Et bien sur, c’est toujours celui ou celle qui édicte ses principes qui est dans le blanc).

Je suis tombée l’autre jour sur une affiche du gouvernement anti-écrans juste hallucinante. Limite si ton gamin n’allait pas devenir analphabète si tu le laissais regarder 5 mn de dessin animé un jour de pluie.

Et j’avoue ne pas comprendre tout ce battage. c’est comme pour tout: il faut un juste milieu. C’est sur que laisser ton bébé ou ton gamin toute la journée devant la télé, c’est pas génial. Surtout si tu as le temps et les moyens de t’occuper de lui.

Mais autoriser les écrans modérément ne le rendra pas idiot (le manque de stimulation intellectuelle en général, oui, mais seulement ça: non). Et on ne pense pas à la pression que cela met sur le dos des parents qui ne savent pas faire autrement ou qui ne le peuvent pas. Je pense aux parents en situation précaire, ou aux familles monoparentales par exemple (d’ailleurs les deux se rejoignent souvent).

Bref, tout ça pour dire que gamine j’étais scotchée à la télé, fascinée (je me rappelle encore de Santa Barbara, c’est dire!), mais que cela ne m’a pas empêché ensuite de faire de brillantes études. Et certes, je suis myope, mais je blâme tout autant (sinon plus) mes lectures tard le soir (télé-maniaque et petit rat de bibliothèque ^^ ) que la télévision (les deux n’étant nullement incompatible).

Mon mari lui est un fou de jeux vidéos depuis sa plus tendre enfance, il n’aime pas spécialement lire: brillantes études également, et pas idiot ni abruti pour un sou (sinon je ne l’aurais pas épousé 😀 ).

Tout ça pour dire que nous laissons déjà notre fille faire semblant de taper sur le clavier de l’ordinateur ou allumer et éteindre la télévision parce qu’elle adore nous montrer qu’elle sait le faire; ou encore nous piquer nos portables bien mis sur mode avion (je suis surtout inquiète des ondes plus que de l’écran!). Je pense qu’avec nos « antécédents », nous savons que nous n’avons pas de quoi nous inquiéter à ce sujet là. 🙂

le 18/11/2016 à 14h51 | Répondre

Lisa

Ah bonne idée le mode avion ! Moi aussi c’est surtout les ondes qui me fait peur.

le 18/11/2016 à 15h11 | Répondre

Nilith lutine

Oui puis en plus il y a des choses géniales pour se cultiver sur les écrans ! 🙂 Écran n’est pas forcément synonyme de télé-poubelle.

le 18/11/2016 à 15h12 | Répondre

Mlle Mora

Tout à fait, perso pendant ma 2ème grossesse, quand il pleuvait, que mon mari n’était pas là et que j’étais épuisée, bah j’étais bien contente de trouver petit ours brun… je pense parfois aux mamans solo, je dis chapeau et merci petit ours brun pour leur permettre de souffler (ou juste de préparer le repas…)… Après chez nous ça reste des temps assez courts sur un week end par exemple, elle fait beaucoup plus de choses avec nous ou toute seule que de temps devant son dessin animé.

le 18/11/2016 à 15h23 | Répondre

Nilith lutine

Ha les écrans… Ou devrais-je dire L’écran, car ici c’est l’ordinateur le problème. (LES ordinateurs.) Pas de smartphone, pas de télé. (On se sert beaucoup des ordinateurs comme de téléviseur, mais on ne tombe pas sur des programmes au hasard !)
Malheureusement, Pimprenelle les voit bien trop souvent. On ne la met jamais toute seule devant à regarder quelque chose.
Mais nous, on regarde des choses… Et elle aussi, du coup. Parce qu’à s’occuper d’un bébé 24h/24, des fois, c’est épuisant. Il y a un moment où, si on ne reste que concentré sur elle, c’est la catastrophe annoncée. Alors, on se met un film, une série, quelque chose, pour s’occuper l’esprit. Puis il y a les rares fois où les dents la gênent vraiment beaucoup, et on ne trouve pas mieux qu’une playlist des chansons Disney pour la distraire, dans nos bras, à quelques mètres de l’écran.
Puis quand elle était tout bébé, elle passait LITTÉRALEMENT toute la journée à téter. C’était déjà difficile à vivre, alors si je n’avais pas pu regarder des vidéos pendant ce temps, j’aurais sans doute fait une belle dépression. (Pour le coup à cet âge elle n’en avait rien à faire de l’écran en plus.)
Ça ne me plait guère, mais comme dit M. Lutin, les écrans font partie intégrante de nos vies… C’est normal qu’elle y soit confrontée du coup.
Je ne voulais vraiment pas l’y exposer. Mais tout compte fait, je pense que c’est meilleur pour son équilibre mental (et le nôtre !) de regarder des écrans MAIS d’avoir des parents qui restent cools, plutôt que de ne voir aucun écran mais des parents qui sont à bouts de nerfs ! 😉

le 18/11/2016 à 14h59 | Répondre

Mlle Mora

Oui, et en plus comme tu dis, vous ne tombez pas sur un programme par hasard, elle vous voit choisir ce que vous allez visionner, donc elle sait déjà qu’on n’est pas obligé d’être passif devant son écran, on peut choisir !

le 18/11/2016 à 15h25 | Répondre

Hermy

Je te félicite pour cet article très bien écrit et qui en plus ne porte pas de jugement sur un sujet où en général les gens sont assez bloqués dans leurs convictions.
Chez nous on essaye de limiter la télévision (en général j’essaye qu’elle soit éteinte pendant le repas et jusqu’au coucher du choupi) mais j’avoue que le week end je lache un peu du leste parce personnellement j’aime bien me poser devant et regarder des séries ou des films. C’est assez rare qu’on cale le choupi devant pour avoir la paix (je pense qu’on a du le faire 2 fois) mais je ne jetterai pas la pierre aux parents qui le font et peut être que cela arrivera plus souvent pas la suite.
Après je serais très hypocrite d’interdire les écrans à mes enfants vu que je suis moi-même très souvent dessus et pour en rajouter une couche mon mari bosse dans les jeux vidéos (et y joue beaucoup également). Je pense qu’il faut savoir doser et contrôler les choses qu’ils regardent et laisser expérimenter les écrans car malgré ce qu’on en pense, ils seront amener à en avoir de plus en plus.

le 18/11/2016 à 16h48 | Répondre

Mlle Mora

Merci Hermy !
Ca me parait vraiment compliqué de faire complètement sans, et de toute façon, ils seront amenés à les utiliser dans leur avenir, ne serait-ce que pour le boulot… alors autant qu’ils ne débarquent pas de la planète Mars…

le 18/11/2016 à 18h59 | Répondre

Louna

Merci beaucoup pour cet article, Mlle Mora ! J’ai beaucoup apprécié ta manière d’ouvrir le débat sans stigmatiser ni un comportement ni l’autre, car bien souvent, chacun trouve son équilibre comme il le peut au milieu.

En ce qui nous concerne, notre situation ressemble à la vôtre : pas de télé, mais un ordinateur, un smartphone et une tablette. Pendant la journée, nous n’allumons pas le PC, hormis pour accomplir les tâches administratives, ou au moment de la sieste de ChérieChou. Mais bien sûr, on se rattrape le soir en passant littéralement la soirée devant le PC. Du coup, en règle générale, ChérieChou est très peu confrontée aux écrans.

Par contre, dans des situations particulièrement compliquées à gérer et où on est obligé de lui demander d’adapter son comportement (ne pas courir partout, ne pas faire de bruit, etc), typiquement dans les transports et pour les longs trajets en voiture/train/avion, on lui donne accès à de petits épisodes de dessins animés sur la tablette. Elle n’aime pas regarder toute seule et préfère s’en servir de support comme un livre (en gros, on doit lui raconter ce qui se passe comme on le ferait avec un livre d’images), et souvent, elle s’arrête d’elle-même.
Nous avons commencé lorsque ChérieChou avait 18 mois et que nous avons pris l’avion pour les Caraïbes, et on lui propose régulièrement depuis lors de nos longs trajets. Mais j’ai remarqué que, récemment, c’est de plus en plus difficile pour elle d’arrêter cette activité.

Je ne suis pas naïve, et je sais bien que ce comportement va évoluer avec le temps, qu’il faudra qu’on se mette d’accord avec son papa pour trouver des limites adaptées, mais pour l’instant, je trouve que le compromis avec lequel on fonctionne nous convient à tous, et j’ai l’impression que c’est également votre cas.

Bref, tout ça pour dire, comme l’ont d’ailleurs fait remarquer d’autres commentatrices, que ça ne sert à rien de diaboliser les écrans qui font, qu’on le veuille ou non, partie de notre vie et de celle de nos enfants !

le 18/11/2016 à 21h10 | Répondre

Folie douce

Je n’ai pas encore d’enfant mais je réagis au fait que plusieurs pensent que les enfants « privés » d’écran sont « fascinés » et risquent d’être plus accro. Il n’y avait pas de télé chez moi (ni d’écran à l’époque) quand j’étais petite et je l’ai bien vécu ! J’ai eu une enfance très heureuse pleine de jeux (dont j’inventais une bonne partie), de rire, des copines, beaucoup de lecture… Certes quand il y avait une télé allumée j’avais du mal à ne pas la regarder donc d’un point de vue extérieur je pouvais paraître « fascinée »…Mais ça ne voulait pas dire que j’aimais ça ! Je me souviens très bien qu’une de mes meilleures amies était fan d’Hélène et les garçons et quand je regardais chez elle je trouvais ça stupide et ennuyeux ! Et depuis que je suis adulte je n’ai pas de télé et quand je vais chez des amis j’ai tendance à leur demander d’éteindre. Je trouve ça gênant pour la conversation : ça fait du bruit, ça attire le regard… Bref pas la peine de diaboliser l’absence ou l’accès restreint aux écrans, ça ne fera pas d’un enfant un asocial ou un accro 😉 Et il ne faut pas confondre apparente fascination et réel intérêt/goût !
Après pour ce que nous nous ferons par rapport aux portables, tablette, ordi j’en suis encore aux principes et je tiens au « pas d’écran avant 3 ans », j’espère qu’on pourra s’y tenir globalement. Bon je dis bien « globalement » car entre la théorie et la pratique il y a souvent un décalage et chacun fait comme il peut. Mais l’idée d’utiliser des écrans tout en en éloignant mes enfants ne me pose pas de problème de conscience en tout cas. Si on était œnologues ou cultivateurs de vignes on ne laisserait pas pour autant nos enfants boire de l’alcool !
Sinon je suis très intéressée par un article d’une professionnelle de l’enfance sur ce sujet !

le 19/11/2016 à 23h27 | Répondre

Maman Off

Pour apporter un élément de réponse aux questions : à quel âge on « peut » leur donner leur propre PC, une console… j’ai pu assister à une conférence sur le sujet et on nous a présenté les étapes 3-6-9-12 de Serge Tisseron. Ça donne quelques repères, ensuite à chacun d’en faire ce qu’il veut/peut bien sûr !

le 20/11/2016 à 00h18 | Répondre

Sophie

Je viens d’une famille où la télé, c’est non stop du matin, au soir, en fond. maintenant, il y a même la télé + l’ordi.. J’ai été bercé par les dessins animés de ma génération, le week end. Puis ensuite, les jeux vidéos sur l’ordinateur, puis le début de MSN… bref, bercée par les écrans.
Mon mari, pas du tout. Je suis incollable sur les trucs des années 90 autant que lui sur les sciences, c’est dire (mdr)
Mais avec lui, j’ai appris à vraiment regarder la télé: choisir un programme qui me plait, et j’ai appris à l’éteindre, surtout. Maintenant, c’est la musique en fond, pas la télé que personne ne regarde.
Pour nos trois enfants, c’est assez simple: ils ont 7 et 8 ans bientôt, et férus de nouvelles technologies et dessins animés bien sûr; mais on choisit ensemble, et on limite à 20 min par jour, une h le samedi et le dimanche. Pour les jeux vidéos, étant tous les deux très joueurs, mais ne voulant pas qu’ils passent leurs journées dessus, on a privilégié les jeux en groupe style mario kart. On joue ensemble. Comme on regarde ensemble les dessins animés, ou documentaire. Je ne les laisse pas seuls, en fait.
Ils ont eu une DS chacun, qu’ils ont abandonné en fait (je ne sais plus trop pourquoi), mais ils jouaient ensemble par écran interposé.
Leurs premiers dessins animés, mon premier avait 3 ans, mon second 2 ans. mais ce qui est assez drole avec mon 2e, c’est qu’il regardait 10 min, et il partait faire son propre bolide en lego et faisait ensuite son propre film 🙂
Ma fille, avec ses soucis, n’est pas très intéressée par la télé, sauf les clips ou elle danse dessus (mais comme moi je n’aime pas les clips, c’est rarissime que j’en mette). Par contre, l’ordinateur, nos smartphones… elle se régale avec! c’est un très très bon outil, elle qui ne sait pas empiler de legos, elle sait ou appuyer, faire glisser les images avec ses doigts, elle adore manipuler via l’écran des photos d’elle…

mon grand a un jeu en réseau sur l’ordinateur, qu’on a choisi ensemble.parce que je peux tout controler, il peut interragir avec les autres joueurs mais ne peut pas parler, et c’est que le mercredi après midi. Et il apprends des choses sur la nature, tout en s’amusant.

Je ne suis ni pour ni contre, mon mari également, tant que l’on sait doser, et surtout, nous utilisons les écrans pour encore plus interragir avec eux.

le 20/11/2016 à 19h05 | Répondre

Marine (voir son site)

Waaah c’est tellement pareil chez nous ! Pas de télé, alors on se pensait sauvés ! J’ai même osé juger un peu une amie avec qui on était parti en we et qui pour être tranquille au ptit dej a mis sont loulou devant les comptines sur son téléphone. Et puis… tout comme toi, un jour on a voulu chercher une comptine parce qu’on ne se souvenait plus de l’air ou des paroles – je ne sais même plus – et puis… depuis on a le droit à des « les cro cro, les cro cro » dès qu’il nous voit devant l’écran. Que ce soit de téléphone ou d’ordi… Le lien s’est fait tout seul. Il devait avoir 16 mois aussi et en a 19 auj. Alors pareil, on limite au max, on fait attention aux horaires, on profite de l’extérieur dès que possible, mais parfois c’est dur dur de résister. Et tout comme tu dis, la tranquillité offerte est tellement surprenante, qu’une fois de temps en temps… on se laisse prendre ! Pour regretter juste après… Ici c’est par contre souvent la crise pour arrêter – sauf si en effet ça vient de lui-même, mais ça prend dans ce cas pas mal de temps.

le 21/11/2016 à 22h19 | Répondre

Mlle Mora

Ici, elle ne fait plus de crise pour arrêter, elle en a fait une grosse une fois et du coup on lui a dit qu’elle n’aurait plus le droit de regarder si elle recommençait. On a dû la « priver » un peu pendant quelques temps, du coup elle ne réclamait plus. Là, elle réclame de nouveau, mais elle s’arrête dès qu’on lui dit d’arrêter alors ça reste gérable. Y a des ajustements, on tatonne tous avec nos enfants ! 🙂

le 22/11/2016 à 20h27 | Répondre

collier. jean luc

Bonjour j aimerais en savoir plus car notre fils joue beaucoup à la console et nous avons peur qu’ il soit sujet à la retinite pigmentaire.
Pourriez-vous nos en dire plus.
Merci

le 13/02/2017 à 10h21 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?