Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Maux de la grossesse au troisième trimestre : avantages, inconvénients, techniques de survie


Publié le 8 janvier 2016 par Étoile

Me voici de retour pour te parler des petits maux de la grossesse au troisième trimestre. Après un deuxième trimestre cool, la fatigue est revenue à grands pas dès le septième mois et de nouveaux symptômes sont apparus. Eh oui, le corps continue de se transformer.

Gros ventre et chaussons

Crédits photo (creative commons) : Charlie Davidson

Le mal de dos, et globalement toutes les douleurs musculaires

Variables d’une femme à une autre, sachant que si tu avais déjà des douleurs dorsales avant la grossesse, elles vont s’accentuer !

  • Avantage : Tu te fais masser par ton cher et tendre, si celui-ci a un minimum pitié de toi.
  • Inconvénient : C’est dur de se mouvoir, de se lever du lit, du canapé, etc. Tu vas devoir te déplacer de plus en plus en mode mamie maintenant.

La solution basique : Se faire masser (par son conjoint ou par l’ostéopathe/le kinésithérapeute).

La solution radicale mais à éviter : La ceinture dorsale. Ça peut être une bonne solution, mais il ne faut pas trop en abuser, au risque de ne plus faire travailler tes muscles. Personnellement, je l’ai finalement très peu portée, car les massages quasi quotidiens de mon mari (Monsieur Étoile assure là-dessus, même s’il râle pas mal pour le faire) et les séances d’ostéopathie ont été très efficaces.

Les premières contractions

Elles apparaissent au dernier trimestre pour la plupart des femmes.

  • Avantages : Ton corps fonctionne bien et se prépare à l’accouchement. Tu peux déléguer à ton conjoint/mari toutes les tâches à risque : faire des courses lourdes, bouger des meubles, etc.
  • Inconvénient : Aucun, sauf si elles deviennent trop régulières. Elles risqueraient de modifier ton col !

Les solutions : S’allonger à volonté, prendre un bon bain (effet quasi immédiat pour moi), et un petit spasfon pour la route si ça ne passe toujours pas ! Bannir toute situation déclenchant les contractions, du genre nettoyer son balcon en pleine canicule à 7 mois de grossesse. J’ai testé et je ne recommande pas. Trois jours d’alitement pour m’en remettre.

Le ventre lourd

Oui, je sais, ce n’est pas un « symptôme » à proprement parler. Il est logique et concerne toutes les femmes. Cependant, il impacte bien ton quotidien de femme enceinte !

  • Avantages : Tu peux passer sans scrupules aux caisses prioritaires, et j’ai aussi remarqué que les voitures s’arrêtaient plus facilement pour me laisser passer aux passages piétons. Il augmente globalement ton capital sympathie.
  • Inconvénients : C’est lourd, tu as mal, ça tire, etc. Et tu as de plus en plus de mal à te mouvoir. La nuit, tu as du mal à respirer et/ou des nausées, car bébé est haut et appuie sur tous les organes du coin.

La solution : Vivre au ralenti, ne pas forcer et bien hydrater son ventre (pour les vergetures, certes, mais aussi pour le détendre). À partir du neuvième mois, bébé descend dans le bassin, donc tu devrais aussi mieux respirer !

La prise de poids incontrôlée

Attention aux sucreries ! Mais c’est très variable d’une femme à une autre. Certaines femmes prendront beaucoup plus de poids au deuxième trimestre qu’au troisième, par exemple. Je n’ai pas vécu ce symptôme, mais comme je connais beaucoup de femmes concernées autour de moi, il me semblait important de le mentionner.

  • Avantage : Bon, j’imagine que tu as dû bien te faire plaisir, non ? Je l’espère pour toi, en tout cas.
  • Inconvénients : Tu risques d’avoir une petite leçon de morale de la part de ton médecin, et tu ressembles de plus en plus à une baleine.

La solution : Pas grand-chose. J’ai envie de te dire qu’il vaut mieux prendre un peu trop de poids avec un bébé en bonne santé que l’inverse. Mais ce n’est que mon humble avis ! Et puis, sincèrement, mes amies ont perdu sans trop de problèmes leurs kilos de grossesse quelques mois après l’accouchement.

La rétention d’eau et les œdèmes

Symptôme très fréquent les deux derniers mois, mais à des degrés variables en fonction de chacune. Intensité à multiplier par deux si tu termines ta grossesse en plein été.

  • Avantages : Tu ne transpires presque plus, puisque ton corps retient tout. Et moi, pour me consoler, je me dis que toute cette eau accumulée devrait vite partir après l’accouchement…
  • Inconvénients : Au secours, tu ressembles à Monsieur Bibendum ! Pour moi, ça a représenté +3 kg à la fin de mon septième mois… Alors que j’étais au total à +4 kg au début… J’ai mal aux pieds, mes jambes sont lourdes, j’ai du mal à taper sur l’ordinateur…

Les solutions : Boire beaucoup d’eau. Et tu peux essayer les bas de contention, les bains tièdes, les bassines d’eau salée… Bref, que des solutions ponctuelles… Pour ma part, j’ai perdu une partie de ces trois kilos pendant mon huitième mois, car les températures étaient beaucoup plus agréables. J’ai donc dégonflé !

Et voilà, j’ai enfin terminé mon tour des symptômes. Je sais que je n’ai pas parlé des réjouissances de type varices, hémorroïdes… tout simplement parce que je n’en ai pas eu.

Comme tu peux le voir, j’ai eu l’occasion de vivre plus d’une dizaine de symptômes pendant toute ma grossesse. Les solutions proposées sont issues de mon vécu, par rapport à ce que j’ai pu ressentir. Elles ne sont donc pas exhaustives ! À toi de trouver aussi tes propres petites solutions.

Certains maux n’ont duré que quelques jours, d’autres plusieurs semaines (oui, j’ai continué à avoir certains maux du deuxième trimestre au dernier trimestre aussi, malheureusement…). J’ai SURVÉCU et je n’en garde pas un mauvais souvenir. Ces désagréments s’oublient très vite face au bonheur d’avoir son enfant.

Finalement, j’ai appris à aimer mon corps qui se transformait pendant tous ces mois.

Et toi, as-tu souffert de maux particuliers pendant le dernier trimestre de ta grossesse ? Comment y as-tu fait face ? Raconte !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Vélo

Très sympa la conclusion de ton article !
Moi j’ai trouvé que le dernier mois était particulièrement intense en terme de catastrophes corporelles : rétention d’eau, vergetures, hausse rapide des kilos, ligaments qui tirent, sommeil léger, vessie à vider la nuit, sommeil léger, et le pire de tout : remontées acides ! Heureusement pour les remontées acides il y a le gaviscon, mais j’ai été bien contente de voir cet allié de tous les jours m’abandonner dès le 1er jour de la naissance 😉

le 08/01/2016 à 08h59 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

J’ai bien aimé tes petites chroniques de symptômes.
Et ta conclusion est parfaite 🙂

le 08/01/2016 à 10h01 | Répondre

Madame D

J’ai eu la meme avec la retention d’eau … en plein décembre ! je ne pouvais plus mettre mes bottes ……..
Par contre, on m’avait dit de ne pas prendre de bain avant le dernier mois ( que des douches) car l’eau ramolissait le col ?

le 08/01/2016 à 12h08 | Répondre

Madame D

« on » : ma belle soeur et pas un medecin, je n’ai pas pensé a verifier l’info

le 08/01/2016 à 12h09 | Répondre

Doupiou

Le ventre lourd ! Quelle horreur ! J’avais beaucoup de mal à respirer la nuit et même la journée car mon bébé n’est jamais descendu dans mon bassin !
J’ai du faire de l’osthéo pour remettre mon diaphragme en place !

le 08/01/2016 à 19h18 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?