Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Ma grossesse par don d’ovocyte : le début de l’attente


Publié le 3 novembre 2015 par Madame Arwen

Dans mon article précédent, je te parlais des interrogations qui se sont bousculées au fur et à mesure du temps qui passait. Le problème d’attendre sans n’avoir rien d’autre à faire, c’est que nous réfléchissions beaucoup !

Pourtant, nous avons eu l’organisation du mariage à gérer, la construction de notre maison, la naissance de la fille de ma meilleure amie, puis l’organisation de notre voyage de noces à New-York. Beaucoup de projets qui ont pris du temps, et de la bande passante dans nos cerveaux !

Mais malgré ces superbes projets, j’ai eu une année plutôt difficile par moments. Ces petits moments où une période creuse venait chambouler ma sérénité apparente. Ces moments où, en navigant sur des forums, je trouvais des raisons d’espérer encore une grossesse naturelle « miraculeuse ».

Attente

Crédits photo (creative commons) : Olga

J’ai demandé à ma gynécologue des examens complémentaires, parce qu’au final, je n’avais fait qu’une prise de sang avec mes taux d’hormones. J’ai donc réalisé une échographie pelvienne et un dosage d’AMH (hormone antimullérienne). Ces deux examens devaient déterminer si j’avais encore quelques ovocytes bien cachés.

Résultats : l’échographie a montré des ovaires atrophiés, qui dormaient comme s’ils avaient fait leur boulot et profitaient d’une retraite méritée, et le taux d’hormone rasait les pâquerettes.

Je me suis sentie tellement bête ! Je le savais : on m’avait bien dit qu’il n’y avait pas d’espoir… Et pourtant, j’y ai cru avant chaque examen. Et j’ai toujours eu une douche froide lors des résultats, et la culpabilité d’y avoir cru.

Mon traitement hormonal était plutôt lourd au quotidien, entraînant de grosses fatigues, nausées, migraines, etc. Et comme on n’apprend jamais rien, je me suis surprise quelques fois à penser que j’étais enceinte, à faire des tests de grossesse, toujours négatifs, quand Monsieur Aragorn n’était pas là, et à me flageller d’y avoir cru… jusqu’à celui d’après.

Je faisais mes tests quand Monsieur Aragorn n’était pas là pour deux raisons :

  • une partie de moi savait qu’ils seraient négatifs, et je ne voulais pas lui infliger cette peine, ni lui montrer que j’y avais cru,
  • et la partie de moi qui y croyait malgré tout se disait que ce serait vachement cool de lui annoncer la bonne nouvelle !

J’ai même arrêté complètement mon traitement hormonal, car j’avais des symptômes qui correspondaient à une surdose d’œstrogènes. J’ai alors pensé que mes ovaires avaient décidé de se remettre au boulot ! Au bout de dix jours d’arrêt, les bouffées de chaleur et les kilos sont revenus, la désillusion qui les accompagnait également…

J’ai écumé tous les forums, blogs et articles traitant du don d’ovocytes. Je lisais les échecs douloureux et les réussites miraculeuses. Je lisais des parcours de PMA qui me faisaient me dire qu’on avait encore beaucoup d’épreuves devant nous, et d’autres histoires où les choses avançaient beaucoup plus rapidement.

Entre intenses bonheurs, projets à mener, ponctuelles déceptions et mini-dépressions, l’année 2013 s’est écoulée. L’année 2014 s’annonçait dans la même veine.

Jusqu’en août 2014, où j’en ai eu franchement marre d’attendre !

Et toi ? Est-ce que tu as attendu longtemps que les choses sérieuses commencent en PMA ? Comment as-tu géré cette période ? Que faisais-tu ? Viens en parler…

Pssst ! Coucou, c’est Camille ! Pense à revenir à 11h : il y aura un joli concours sur le blog ! 😉

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

Ton petit texte de présentation a spoilé la suite des épisodes! En tout cas tu as beaucoup de courage et j’adore ton article!

le 03/11/2015 à 08h57 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je ne peux qu’imaginer ta déception et ta culpabilité à chaque fois.
Ça a été un parcours long et douloureux. Vous avez vraiment beaucoup de courage et de force morale tous les deux.

le 03/11/2015 à 10h22 | Répondre

Madame D

Je n’ose même pas imaginer ce que vous avez pu ressentir dans ses temps d’attentes.

le 03/11/2015 à 15h00 | Répondre

Louna

Comme je te comprends de ne pas vouloir y croire, d’avoir besoin de ces analyses complémentaires et de tout de même rêver et s’imaginer à chaque fois, et croire au miracle…. Le ton poignant de ton article montre bien combien ces mois ont été durs pour toi, pour vous, et comme, malgré vos beaux projets, ce projet bébé peut vite devenir une obsession.
Heureuse de savoir que le dénouement en valait la peine !
Merci à toi, encore une fois, pour ce témoignage.

le 03/11/2015 à 15h08 | Répondre

Chaperon Rouge

c’est tellement LONG parfois! et les gens autour de toi (ou les articles que tu trouve) ne font toujorus qu’état de ce sgens pour qui ca a marché / il y a eu un miracle / les vacances ont fait du bien etc…

le 03/11/2015 à 19h59 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?