Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

L’inscription de notre fils sur notre livret de famille


Publié le 26 janvier 2016 par Anne

Je t’ai laissée le 12 mai 2015, quand je croyais avoir obtenu l’adoption plénière de mon fils (biologique, mais que ma compagne a porté)…

Il nous restait à faire inscrire notre fils sur notre livret de famille commun, après avoir reçu son nouvel acte de naissance. Cet acte de naissance peut encore être modifié après la demande de changement des informations à la mairie de naissance et les quinze jours de rétractation octroyés au parent adoptant (des fois que je change d’avis et ne veuille plus adopter mon fils…).

Et de fait, les rebondissements ne se sont pas arrêtés une fois le jugement rendu.

Fin juin 2015, nous avons reçu un nouveau recommandé : il s’agissait d’un deuxième jugement, rectificatif du premier, parce que sur le premier, le Tribunal de Grande Instance (TGI) avait oublié de notifier les prénoms de l’enfant (le pauvre n’avait plus de prénoms !). Nous avions vu cette erreur, mais comme nous n’avions pas modifié les prénoms de notre fils, nous n’avons pas pensé que ça aurait une conséquence. Nous avons donc dû encore attendre les quinze jours de rétractation obligatoires, et comme tout ça nous menait à l’été, nous avons laissé passer les vacances.

Début septembre, j’ai appelé le TGI pour savoir où en était notre dossier, et si la demande de transcription du nouvel état civil de Théophile avait été faite. Réponse : « La mairie nous a renvoyé le dossier, car il y a eu une erreur dans le jugement : nous avions mis la ville de naissance de l’enfant dans le mauvais département et ils ont donc refusé la transcription. Mais le jugement va être refait le 8 septembre… »

Patience étant mère de toutes les vertus, nous avons donc attendu de recevoir le troisième jugement, en espérant que ce soit le dernier ! Puis il a fallu attendre encore quinze jours afin que je puisse éventuellement me rétracter. (Note que ça m’a laissé beaucoup de temps pour réfléchir à la question : bah voui, parfois, c’est un enfant un peu pénible, et j’aurais pu ne plus vouloir être sa mère… Ahem…)

Après ce délai, j’ai rappelé le TGI, qui m’a dit (ô miracle !) que l’ordre de changer l’acte d’état civil de mon fils partait le jour même à sa mairie de naissance.

En attendant, nous avons fait une grande fête le 10 octobre. Nous avons invité les amis qui nous avaient soutenus, et nous avons trinqué à la nouvelle famille légale que nous n’allions pas manquer de devenir ! (Il ne faut jamais louper une occasion de festoyer, tu ne crois pas ?)

Dessin famille homoparentale

Crédits photo : Dessin de Théophile

Quelques semaines plus tard, le 22 octobre 2015, j’ai appelé la mairie de naissance de mon fils, pour savoir s’ils avaient reçu l’ordre de modifier l’acte de naissance de Théophile. Je suis tombée sur une charmante dame, qui m’a dit qu’elle était en train de le modifier, justement (c’est ce qui s’appelle un timing parfait) ! J’ai donc immédiatement demandé l’acte de naissance intégral avec mentions de filiation de mon fils sur le site internet de la mairie.

Une petite semaine plus tard, le 27 octobre 2015, j’ai reçu une lettre de la mairie, j’ai ouvert fébrilement l’enveloppe… pour découvrir que l’acte de naissance était complètement faux ! Mon fils était subitement né le 24 janvier 2015 (au lieu de 2011), et les noms des parents n’apparaissaient plus du tout : c’était comme s’il était né de… personne ! J’ai rappelé la mairie, qui m’a dit qu’effectivement, il y avait un problème, qu’ils allaient le résoudre, etc. Moi, j’étais furieuse : ça faisait si longtemps qu’on attendait !

Finalement, nous nous sommes tous les trois déplacés à la mairie le vendredi 30 octobre, munis de notre troisième jugement, de nos deux livrets de famille et de nos trois cartes d’identité. Nous avons été rapidement reçus par une employée de mairie, qui nous a enfin délivré le précieux sésame : l’acte de naissance modifié de notre fils, avec son nom désormais complet, et la mention de ses deux parents : mon épouse et moi-même ! Cette employée, dans la foulée, a inscrit notre fils sur le livret de famille délivré lors de notre mariage, presque deux ans auparavant jour pour jour…

Nous sommes rentrés à la maison, et nous avons pris des selfies de nous trois avec nos papiers à jour. Puis nous avons bu le champagne avec mes parents, qui venaient passer le weekend avec nous.

Cette fois, je crois qu’on peut le dire, nous sommes une famille réelle et reconnue : un enfant et deux parents légaux (deux mamans, c’est vrai !)… Quel soulagement, mais quel parcours du combattant ! Mais quand je vois le sourire de mon petit loup, je me dis que ça valait vraiment le coup de se battre. Vive les familles et vive l’amour !

Et toi ? Tu as dû supporter une longue procédure d’adoption aux multiples rebondissements ? Comment votre histoire s’est-elle terminée ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virginie

Même si ça doit être frustrant, énervant et tout, vous avez vraiment eu raison d’être patientes jamais rien lâcher ! C’est le secret pour venir à bout de cette chère Administration française.

En tout cas, fé-li-ci-ta-tions ! J’espère que vous en avez profité pour festoyer une nouvelle fois 😉 🙂 🙂

le 26/01/2016 à 09h25 | Répondre

virginie

correction ^^ « sans jamais rien lâcher » 😉

le 26/01/2016 à 09h27 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

C’est vraiment une super nouvelle malgré les nombreuses péripéties. Toutes mes félicitations pour avoir enfin officialisé les choses.

le 26/01/2016 à 10h19 | Répondre

Miss Chat

Vous devez tous les trois vous sentir tellement heureux et soulagés que ça soit enfin fait et gravé dans le ‘marbre’ ! Personne ne pourra plus jamais remettre en cause votre famille, ça valait la peine de se battre 😉 Félicitations, ça fait plaisir de lire que tout s’est bien passé.

le 26/01/2016 à 10h56 | Répondre

CodiePasRond

Entre l’aide médicale pour la conception, puis le parcourt de l’adoption : je suis impressionnée par l’énergie que vous avez dû mettre en œuvre pour vous construire en tant que famille.
Félicitations à vous 3 !

le 26/01/2016 à 12h20 | Répondre

Anne

Merci tout le monde pour votre soutien et vos petits mots gentils !
Oui c’était de l’énergie à dépenser, ça c’est sûr, mais ça en valait la peine ! Notre famille est ce qui m’importe le plus dans ma vie et je suis fière d’avoir réussi à la construire. On a bataillé dur mais on a réussi ! ;o)

le 26/01/2016 à 14h02 | Répondre

isavoyage

Youhou, génial ! C’est super important des témoignages comme le tien pour comprendre ce que vivent vraiment les familles homoparentales. Merci !

le 26/01/2016 à 14h52 | Répondre

Anne

Ça vous intéresse un petit article rigolo sur ce qui différencie ma famille homoparentale d’une famille plus « classique » ? 😉

le 26/01/2016 à 15h08 | Répondre

Mlle Moizelle

🙂 Moi ça m’intéresse! Est-ce qu’il vous appelle toutes les 2 mamans? 🙂

le 26/01/2016 à 16h13 | Répondre

isavoyage

Un article rigolo, ça m’intéresse toujours !
Mais j’aimerais bien avoir ton avis sur cette dénomination de famille HP. Moi, tu vois, je l’ai écrit dans mon commentaire et ça m’a gênée toute la journée. Parce qu’une famille.. est une famille. Comme un couple, ou un individu, n’est jamais homo ou hétéro pour moi. Ce n’est pas qu’une question de mots, mais vraiment de regard. Par contre, ça m’intéresse d’avoir d’autres opinions, car peut-être que se nommer autrement peut être un plus, une forme de reconnaissance et non de stigmatisation. Bref, oui, écris, le sujet est passionnant !

le 27/01/2016 à 11h06 | Répondre

Anne

Le mot consacré est celui-ci, homoparentale, comme il y a des familles monoparentales, recomposées, etc… C’est juste une caractéristique, un type de famille, mais tu as raison, une famille est une famille, et une famille homoparentale est une famille au même titre que toutes les familles. Ne t’inquiète pas, ce mot ne me gène pas, il décrit une réalité qui n’est pas forcément stigmatisante. J’assume avoir fondé une famille homoparentale, j’en suis même fière (comme vous toutes ici pouvez être fières de vos familles et de vos enfants, c’est bien normal !). Cela ne me gène pas, ne t’en fais pas !

le 27/01/2016 à 14h00 | Répondre

Nilith lutine

Pfiou quelle aventure administrative ! Comme si vos déboires précédents n’étaient pas suffisants… Enfin heureusement, tout est bien qui finit bien. 🙂
Est-ce que l’adoption d’éventuels autres enfants nés de toi ou de ton épouse serait facilitée suite à cette première adoption, ou tout repart de zéro à chaque fois ?

le 27/01/2016 à 19h11 | Répondre

Anne

Tout repart de zéro à chaque fois… A chaque naissance, il nous faudrait déposer de nouveau un dossier d’adoption… Mais pour notre part, nous souhaitons nous arrêter là ! ;o)

le 28/01/2016 à 14h18 | Répondre

issabill (voir son site)

Wahou! Quelle aventure… Heureusement que tout se termine bien…
Moi je suis pour un nouvel article sur le fonctionnement de ta famille! Je me sens concernée car un couple d’amies proches commence à réfléchir à l’éventualité d’un enfant 🙂

le 01/02/2016 à 09h10 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?