Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Petit Prince et ses lunettes : un traitement qui a tardé…


Publié le 8 octobre 2018 par Étoile

Cela fait une éternité que je n’ai pas écrit ici, et j’en suis bien désolée. Ce n’est pas que je n’avais plus envie d’être là, mais je manque cruellement de temps. Comme expliqué dans Sous Notre Toit, il y a eu pas mal de bouleversements pour notre famille (positifs bien sûr !).

Où en sommes-nous aujourd’hui ? Petit Prince va bien tôt avoir trois ans (déjà), et la grande nouveauté de ces derniers mois, c’est que mon petit garçon porte des lunettes. Un effet à retardement de sa plagiocéphalie ? Je ne saurai jamais.

Premiers signes & premières démarches

Nous avons détecté très tôt un problème avec les yeux de Petit Prince. La première alerte : à un an, par notre super ostéopathe. Lors des séances avec Petit Prince, elle a détecté très vite qu’un oeil « partait ». Nous l’avons donc emmené chez un ophtalmologiste conseillé par cette dernière qui nous a révélé que Petit Prince était hypermétrope, pathologie qui n’est pas inhabituelle pour un bébé. A l’époque, nous nous étions pas posés trop de questions, car la capacité visuelle des bébés continue à évoluer rapidement et favorablement généralement. En effet, l’oeil déviait mais ce n’était pas flagrant. Cet ophtalmologiste a donc conclu qu’il n’était pas nécessaire de faire quelque chose en disant que Petit Prince était trop petit et qu’il fallait voir comment cela évoluerait dans le temps.

Un an plus tard, les auxiliaires de la crèche nous disent qu’elles trouvent que les yeux de notre petit garçon « dévient » de plus en plus. En fait, un de ses yeux « part » surtout lorsqu’il est fatigué. Ma famille l’avait aussi remarqué. Mon mari n’était aussi pas très convaincu par le premier diagnostic. Rebelote : à deux ans, nous consultons donc un nouveau ophtalmologiste très réputé (le premier médecin rencontré ayant pris sa retraite). Sa réponse : « De quoi se mêlent les auxiliaires de la crèche ? Elles ont qu’à coucher les enfants plus tôt ! » Je suis très perturbée par cette réponse, car les yeux de Petit Prince s’aggravent… et je ne l’ai pas trouvé très sérieux. Il a examiné mon fils même pas une minute…

En outre, c’est aussi à cette période que nous constatons que notre fils a beaucoup de mal à se concentrer sur des jeux demandant de l’attention et de la minutie : c’est un enfant dans l’action. Il n’est pas hyperactif, mais c’est clair qu’il a du mal sur certains jeux et s’énerve. Bref quoique disent ces deux premiers spécialistes, nous ne sommes pas du tout convaincus ! Pour nous, c’est clair : il y a un soucis.

Le diagnostic, un an et demi après les premiers doutes

Bref, nous essayons quelques mois après un troisième ophtalmologiste. Petit Prince a maintenant deux ans et demi. Sans lui faire part de nos précédents rendez-vous, le verdict tombe : hypermétropie qui n’est pas symétrique entre les deux yeux, ce qui crée le strabisme de mon fils. Car oui, un oeil qui dévie même si ce n’est pas permanent, c’est du strabisme. La correction s’avère plutôt conséquente. De mémoire, 3 & 5 à chaque oeil, quelque chose comme cela…

Je me demande comment les médecins précédents ont pu être aussi « mauvais ». Ils s’attendaient peut-être que cela se résorbe avec le temps – comme expliqué par le premier médecin rencontré ? Sauf que c’est tout le contraire qui s’est produit… Entre temps, nous avons re-changé d’ophtalmologiste (oui, tu as bien lu, on en a fait 4 au final !). Après en avoir parlé à notre super pédiatre, nous nous sommes tournés vers quelqu’un qu’il nous a recommandé, car il faut reconnaitre que ophtalmologiste n°3 est certes compétent mais très désagréable et peu patient avec les enfants. Ophtalmologiste n°4 a confirmé la correction de Petit Prince et a décidé de pousser les examens un peu plus loin. En effet, Petit Prince va passer prochainement un bilan avec un orthoptiste pour compléter éventuellement le port des lunettes par des séances de rééducation ou un cache. Je comprends que jusqu’à 5 ans, les choses peuvent aller dans le bon sens, sinon ce sera une opération à 18 ans.

Photo : Pixabay – RondellMelling

Aujourd’hui où en sommes-nous ?

Cela fait maintenant 5 mois qu’il porte ses lunettes. Le strabisme de Petit Prince s’est stabilisé, ce qui est déjà une très bonne nouvelle. En outre, il a très vite accepté ses lunettes, ce qui nous laisse penser qu’il en avait d’autant plus besoin ! De plus, le port des lunettes a « changé » notre petit garçon : le langage a explosé du jour au lendemain, et il a commencé à s’intéresser aux jeux de construction et de concentration (et je pense qu’il a progressé considérablement à ce niveau là !). Parallèlement c’est aussi à ce moment là qu’il a commencé à jouer tout seul. Bref, nous avons vite réalisé à quel point ses yeux étaient un handicape auparavant. Je regrette juste d’avoir mis autant de temps pour le soigner et d’avoir du voir autant de spécialistes.

Nous continuons à faire suivre notre fils en région parisienne malgré notre déménagement. On a trouvé un bon ophtalmologiste donc on le garde, même si cela nous oblige à faire des allers-retours. Au regard de toutes les péripéties que nous avons eu, il est hors de question de commencer un nouveau protocole avec quelqu’un d’autre.

Conclusions & ressentis

J’aimerai finir mon article par une note positive. Je sais que pour certains parents, c’est dur de se dire que son enfant – surtout aussi petit – va porter des lunettes. Quand le cousin de Petit Prince a eu des lunettes, ça était « le drame » pour la famille. « Mais pourquoi ? Cela vient d’où ? etc… » Pour notre part, nous l’avons vécu comme un soulagement. On savait que notre fils en avait besoin, et on le vit très bien quotidiemment. Petit Prince n’a jamais eu de soucis avec les autres enfants à la crèche qui n’ont jamais cherché à enlever / jouer avec ses lunettes. De plus, on s’y habitue très vite, même si c’est vrai que notre fils « est plus beau sans ses lunettes ». Au fond, ce n’est qu’un « problème d’esthétisme », alors que ses yeux, il va les utiliser toute sa vie.

Je pense aussi qu’au moindre doute, il ne faut pas hésiter à consulter. Beaucoup trop d’enfants sont détectés tardivement lors de l’entrée à l’école (cela a été le cas pour le petit cousin de Petit Prince), alors que la marge de progression est bien meilleure avant 5 ans. Certains soucis oculaires peuvent aussi expliquer certains comportements qui peuvent paraitre hyperactifs ou colériques. Ce n’était pas vraiment marqué chez mon fils, mais il y avait un vrai soucis de concentration avant le port des lunettes.

Et toi, est-ce que ton petit bout de chou porte des lunettes ? Comment l’as-tu découvert ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

+1 pour la conclusion. J’en rajoute sur l’aspect confort de l’enfant. Deux enfants de nos familles n’ont été détectés qu’à l’école après de nombreux épisodes de maux de tête. Ça gâche complètement leurs premières années de maternelles. Pareil ici, ma fille n’a que 18 mois mais j’ai posé la question à 2 ophtalmo croisés par hasard et leur réponse est la même « attendez l’école ». Je ne comprends pas pourquoi on attend que l’enfant en souffre ou subisse des retard de développement pour des soucis qui se soulagent avec un simple port de lunette.
En plus, je n’en porte pas et mon mari non plus mais j’imagine que plus l’enfant les porte tôt plus il les accepte facilement, non ? Puisqu’il grandit avec ? Si en plus des « anomalies » peuvent être corrigées avant 5 ans, on aurait vraiment tout à gagner à un diagnostic précoce. Je ne comprends vraiment pas.
Je pense avoir une première réponse à cette incohérence : tous les ophtalmo ne sont pas équipés pour vraiment diagnostiquer un enfant en bas âge. Apparemment, les appareils sont un peu différents car le jeune enfant n’est généralement pas hyper coopératif ou ne comprend pas ce que le doc attend de lui. Du coup, nous sommes en province et on nous a dit que « si vraiment vous avez un doute sérieux, rendez-vous compte ! Il faut aller jusqu’à Paris ! Je vous conseille plutôt d’attendre l’école ».
Pour l’instant, nous n’avons pas de doute particulier mais, dans le cas contraire, je réagirais comme vous, tant pis pour la distance. Non mais vraiment, j’aimerais bien les voir avec des migraines ophtalmiques tous ces docteurs !

le 08/10/2018 à 08h59 | Répondre

Marie Obrigada

Ma fille porte des lunettes depuis cet été, myope comme ses parents. Elle était suivi depuis ses 18 mois, le défaut s’est accentué et maintenant elle dit bien voir le différence avec et sans lunettes.
Cela m’a fait un petit pincement au coeur au départ et puis finalement, ça lui va bien, c’est assez commun et surtout ça la soulage et nous n’avons pas tardé.
Nous ferons attention également avec la seconde, le premier rdv est déjà pris.

le 08/10/2018 à 09h49 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Mon mari avait un fort strabisme étant petit qui a nécessité une opération et est astigmate. A la visite des 9 mois, la pédiatre nous a donc orienté naturellement vers une visite ophtalmo ou orthoptiste même s’il n’y avait rien d’apparent. En ter me de délai et de facilité d’accès, j’ai choisi l’orthoptiste. On y est allé quand elle avait environ 1 an. Elle a eu pas mal de tests adaptés à son jeune âge à réaliser et tout va bien. C’est tellement précieux de trouver les bons professionnels de santé qui nous écoute et savent prendre en charge nos enfants!

le 08/10/2018 à 11h36 | Répondre

Mélinda

Quelle persévérance il vous a fallu pour faire traiter Petit prince… Si je me souviens bien, vous avez dû également insister pour que sa plagiocéphalie soit prise en compte ? C’est un peu décourageant de constater qu’on ne peut pas faire confiance à 100% aux professionnels de santé à qui on adresse nos enfants.

le 08/10/2018 à 14h25 | Répondre

Viviane

Avec un père amblyope et une mère myope avec des lunettes à partir de 6 ans, nous avons été vigilants.
Après deux enfants avec une surprenante vue d’aigle, nous avons eu des doutes pour notre 3ème enfant dans la première année. Notre pédiatre nous a envoyé chez un ophtalmologiste qui nous a rassuré. Comme vous nous avons trouvé que les choses s’aggravaient, et nous avons été très mécontents que l’ophtalmologiste nous dise à la seconde visite ne pas être à l’aise avec l’examen des bébés (alors que la pédiatre l’avait spécifiquement recommandée…). Après avoir trouvé la bonne personne il s’est avéré que notre fils est franchement myope, lunettes à deux ans (« il va découvrir le monde.. » il était temps). Strabisme en plus donc cache sur l’œil pendant trois ans puis chirurgie à 6 ans du strabisme.
Il a toujours mis ses lunettes car évidemment il en a besoin. Choisir un opticien compétant pas loin (en primaire il va casser les branches l’une après l’autre). Il a eu des lentilles à partir de 10 ans en port permanent (nuit et jour avec désinfection chaque mois) et lentilles jetables pour la piscine. Cela a complètement stoppé l’aggravation de la myopie.
Et cerise sur le gâteau, il est daltonien 🙂
Je signale que Nantes est spécialisé en ophtalmologie pédiatrique, on a même été y consulter une fois.

le 08/10/2018 à 18h28 | Répondre

lotiris

Nous avons la chance d’avoir une orthoptiste spécialisée pour les moins de 7 ans et une ophtalmo pédiatrique, toutes deux reconnues pour leurs compétences. Mes 2 enfants ont été dépistés dès 9 mois par l’orthoptiste où elle a pu dire s’ils avaient des soucis ou non. Ce dépistage est impératif dans certains cas, en particulier lorsque l’un des 2 parents a lui même eu des lunettes avant 3 ans.

Mon aînée est hypermétrope et avait du strabisme et non, on n’attend pas qu’ils grandissent pour corriger ! L’œil se développe jusqu’à 6 ans, il faut au contraire rattraper le maximum avant cet âge. Elle a eu des lunettes dès ses un an, elle a quasiment 4 ans et porte maintenant un cache pour corriger son amblyopie due à son léger strabisme. Et je suis bien contente qu’elle soit bien prise en charge, c’est finalement plus dur pour nous parents de la voir avec un cache, elle s’y est complètement adaptée !

Pour le strabisme, notre ophtalmo opère dès 3 ans sur les enfants très atteints, j’ai une amie qui l’a fait pour son fils, il revit !

Je dirais que le plus difficile est de trouver le bon spécialiste et qu’énormément d’ophtalmos n’ont pas de connaissances particulières en ophtalmologie pédiatrique et c’est bien dommage !

le 08/10/2018 à 20h35 | Répondre

Weena (voir son site)

Je suis impressionné par les démarches que vous avez du affronter 😥.
Ici, c’est mon beau-père qui le premier a remarqué une petite divergenge, confirmée par le medecin vers les 12 mois de FeuFolet. Premier rendez-vous chez l’ophtalmo vers 21 mois (les délais sont terribles) qui montre une hypermetropie aussi. Un deuxième rendez-vous vers 2 ans et demi qui confirme la correction. Depuis, FeuFolet porte des lunettes, comme son père, je suppose que c’est pour ça que chez nous, ça n’a pas suscité de réactions particulières.🤔
Maintenant, je prends les devants, mes enfants ont un bilan à 12 mois, 18 mois et 2 ans et demi 🙂

le 08/10/2018 à 22h03 | Répondre

Chaperon Rouge

Eh ben, ma pauvre étoile… Je suis dépitée que tu aies a chaque fois tant de déconvenues médicales avant de trouver le bon médecin… 🙁
Je pense que les gens réagissent aux lunettes des petits parce qu’ils sont si jeunes qu’ils ne devraient pas avoir déjà les yeux abîmés… Et puis quand tu vois le nombre de spécialistes qu’il a fallut voir pour en trouver un capable d’un diagnostic, je pense qu’on peut se dire que jusqu’à y a pas si longtemps, ca ne se diagnostiquait tout simplement pas avant 3 ans…
En tous cas cest fou que la parole soit arrivée avec la vue, comme quoi l’enfant a vraiment besoin d’être sorti de sa bulle pour communiquer… J’avais déjà lu ce genre de chose pour des enfants où les oreilles étaient atteintes suite a des otites a répétition. Et après opération, hop! Ils deviennent attentifs, bavards, et plus calmes!

le 09/10/2018 à 06h46 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Les médecins ont toujours tendance à penser que la mère exagère, que de toute manière ce n’est qu’un problème bénin. Notre fils en a fait les frais pour son asthme malheureusement …

le 09/10/2018 à 07h11 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?