Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Ma deuxième grossesse : dernière ligne droite


Publié le 8 mars 2017 par Madame Vélo

Je t’ai laissé la dernière fois à 7 mois de grossesse avec ma fatigue et mes états d’âme.

15 décembre :

Ça y est, je suis officiellement en congé maternité. Il aurait dû commencer une semaine plus tôt, mais je l’ai repoussé pour aller jusqu’aux vacances scolaires (je suis gentille avec mes employeurs, je leur évite de trouver quelqu’un juste pour une semaine !). Je suis contente car j’ai réussi à me déplacer à vélo jusque maintenant, mais il est grand temps d’arrêter. D’ailleurs ça fait un mois que je suis passée au vélo à assistance électrique, car je peinais trop avec mon vélo classique. Je vais rentrer maintenant dans une période de « tout voiture » et ça m’attriste un peu !

Par contre Crapouillou a chopé la gastro il y a deux jours et ça n’a pas loupé : je l’ai attrapée moi aussi. J’ai donc testé pour toi la gastro à 8 mois de grossesse…. Une nuit entière à vomir mes tripes, à en avoir des contractions, à en flipper car impossible de boire même une seule gorgée d’eau, et à se retrouver dans un état d’épuisement extrême (aller, le 3ème depuis le début de cette grossesse !!). Mon mari reste même à la maison le jour où je suis le plus mal car je ne suis pas du tout en capacité de m’occuper de Crapouillou.

Crédit photo  : photo personnelle 

23 décembre :

J’avais peur que cette semaine soit compliquée : en effet la nounou de mon fils est en vacances et gérer seule toute la journée ce petit garçon adorable mais prenant avec un ventre énorme et une fatigue bien présente, ça ne m’enchantait guère. Heureusement, ma belle-sœur est venue passer 2 jours à la maison et ça m’a permis de bien souffler. Rends-toi compte, j’ai pu prendre 30 minutes rien que pour moi dans la salle de bain à me pouponner ! (oui bon, j’ai juste pris une douche, étalé de la crème anti-vergeture sur mon ventre et coupé mes ongles… mais tout ça tranquillement sans être dérangée par un « mamaaann »). D’ailleurs depuis deux jours Crapouillou a enfin compris et accepté que je ne puisse plus le porter, et ça aussi ça fait un bien fou.

31 décembre :

J’ai survécu à la semaine marathon de Noël. Crapouillou a été adorable, bien que baladé de maison en maison tous les trois jours. Il y avait toujours du monde pour s’occuper de lui, le porter quand c’était nécessaire, et ça m’a fait du bien. Par contre on ne s’est pas vraiment reposé : ce genre de semaine ou tu manges beaucoup, te couches plus tard qu’habituellement mais te lève toujours aussi tôt, tu sors peu, tu vis en communauté (chez ma belle-famille c’est monté jusqu’à 15 personnes sous le même toit, dont un bébé de 12 jours). Mais on a apprécié nos vacances. Et surtout je n’ai pas eu à accoucher à 300 km de chez nous !

1er janvier :

Nous sommes rentrés à la maison hier après-midi. Le trajet en voiture m’a donné des contractions, qui ont continué tout l’après-midi et même toute la soirée. Couchés vers 2h du matin, je suis réveillée à 5h par des contractions un peu plus fortes, presque douloureuses. D’un côté je trouve ça cool d’accoucher un 1er janvier (date d’anniversaire de mon grand-père) mais d’un autre côté je panique : mon chéri a beaucoup trop bu, il ne serait pas capable de me conduire jusqu’à la maternité. Non, il ne faut pas que ça arrive maintenant. Au bout d’une heure et demi je fini par me rendormir. Fausse alerte.

5 janvier :

Je dors mal depuis quelques jours. Et cette nuit une inquiétude m’a tenu en éveil : finalement je ne suis pas convaincue par le prénom de garçon que nous avons choisi. Un autre me plait beaucoup, mais Monsieur Solex ne veut pas en entendre parler. Je cherche, cherche, cherche, comme depuis 3 mois, mais ne trouve pas. Croisons les doigts pour que ça soit une fille, au moins elle aura un prénom à sa naissance !

Sinon tout est enfin prêt. Je suis prête aussi dans ma tête. Les valises sont faites (bon, elles étaient faites pour partir en vacances), le matériel est complet. J’ai cousu la couverture pour le bébé. J’ai réglé les derniers dossiers administratifs qu’il me restait à faire. On a acheté un sèche-linge. Il ne reste que quelques menus détails à peaufiner. Et la valise de Crapouillou à préparer.  Et ma prise de sang pour l’anesthésiste à réaliser (mais comme je compte bien ne pas en avoir besoin j’ai du mal à me motiver !).

Fille ou garçon ? J’ai de plus en plus hâte de le savoir !

Crédit photo  : photo personnelle 

La couverture toute douce et moelleuse ! (Et on ne fait pas attention aux coutures irrégulières, je suis encore débutante !) 

8 janvier :

Les derniers détails se finalisent, notamment concernant la valise pour Crapouillou. A la fois j’ai envie d’être vraiment prête et en même temps je sais qu’une fois que tout sera prêt il n’y aura plus qu’à attendre, et cette attente m’ennuie et me fait peur d’avance. L’après-midi je rédige enfin mon projet de naissance, espérons que l’équipe médicale appréciera mes traits d’humour !

Ma belle-mère se tient prête à venir en urgence pour garder Crapouillou. Elle me précise juste que si ça pouvait attendre la fin de la semaine elle préfèrerait car elle a des choses de prévues le lundi, le mardi et le mercredi. C’est tellement gentil de sa part de se rendre disponible que je culpabilise de l’empêcher de se prévoir ses activités !

9 janvier :

Crapouillou a de la fièvre depuis hier soir. Mince, encore malade : décidément cette année on est servi ! Sa nounou préfère ne pas le garder car selon sa maladie il peut être contagieux. Et puis il vaut mieux qu’on aille voir un médecin. Sauf que ma matinée est déjà bien chargée, j’ai deux rendez-vous de prévus. Monsieur Solex prend donc sa matinée et emmène Crapouillou chez le médecin. Résultat : angine blanche. Il prendra donc ses premiers antibiotiques de sa vie, et je pense avec tristesse à sa flore intestinale.

Mon premier rendez-vous est à 9h chez la sage-femme pour une séance d’acupuncture. Pas pour déclencher comme la première fois ! Non, là je n’ai pas « d’impératif de déclenchement » et le terme est encore « loin ». C’est pour le sommeil, ma tête qui gratte et mes suées nocturnes.

Ensuite je passe au labo pour enfin faire ma prise de sang. Prise d’un moment de panique je demande si les résultats seront disponibles dès cet après-midi. Sait-on jamais…

L’après-midi Monsieur Solex retourne travailler. Crapouillou, bien que malade, est en pleine forme. Pendant sa sieste je commence à ressentir quelques contractions. Mais bon, comme j’en ai tous les jours depuis une dizaine de jours je ne me formalise pas. Il y en a bien quelques-unes qui sont légèrement plus intense. Et en deux heures j’en ai toutes les 15 minutes. Mais huit en deux heures c’est rien, et je ne retrouve pas les sensations que j’avais ressenties pour le premier accouchement. Finalement lorsque Crapouillou se réveille de sa sieste et qu’il faut que je m’occupe de lui je ne fais plus attentions à elles et elles se calment.

Jusqu’à 19h…

 

Et toi ? As-tu attendu le dernier moment pour préparer la naissance ? Aurais-tu osé passer les fêtes loin de chez toi à moins de 3 semaines du terme ? Qu’as tu prévu comme cadeau d’accueil pour ton bébé ? Avez-vous eu des doutes et des difficultés à trouver un prénom ? Racontes ! 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Lisa

Hâte de connaître la suite et de savoir si bébé est une petite fille ou un petit garçon.
Le rythme était bien chargé avant l’accouchement entre les fêtes, les maladies, la fatigue et les derniers préparatifs. J’espère que votre nouvelle vie à 4 se passe bien :). Enceinte de bébé 2, ce serait un garçon et c’est vrai que le choix du prénom est bien plus difficile, pour une fille on a 3 prénoms coup de cœur en réserve, pour un garçon pour l’instant il y a un prénom qu’on adore, mais des amis ont un fils qui porte un prénom qui se rapproche à une lettre près, la phonétique diffère un peu alors je ne sait pas si ça les dérangerait ou non que l’on choisisse ce prénom.

le 08/03/2017 à 09h29 | Répondre

Marie B

Demandez leur si ça les dérange! Une amie a eu un coup de coeur pour le prénom de ma fille. Quand elle est tombée enceinte elle m’a demandé si ça me gênerait qu’elle appelle son bébé comme ça si c’était une fille! Maintenant on a chacune une petite Clémence !

le 08/03/2017 à 09h54 | Répondre

Madame Vélo

Ah oui tu peux toujours leur demander, si c’est un prénom qui vous tient vraiment à coeur ça vaut le coup de demander !
Oui je n’ai pas vraiment eu le loisir de me reposer avant de commencer la vie à 4… qui est bien fatigante aussi ! Faut vite que j’écrive la suite 😉

le 08/03/2017 à 13h39 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Quel suspens !!!
Et surtout je comprends ta fatigue ! Ça a dû être épuisant tout ça !!!

le 08/03/2017 à 11h29 | Répondre

Madame Vélo

Oui faut que je trouve du temps pour vous raconter la suite !!
C’est vrai que s’il y a une chose que je retiendrais de cette 2ème grossesse c’est la fatigue et l’impossibilité de se (re)poser !

le 08/03/2017 à 13h40 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Roooh c’est pas sympa de nous laisser comme ça 😉
Je vois que tu as été super active jusqu’au bout ! Je comprends que tu aies ressenti la fatigue, moi je n’aurais jamais tenu comme ça (enfin en même temps les médecins on décidé pour moi, arrêt à 28sa 😉 )

le 08/03/2017 à 13h13 | Répondre

Madame Vélo

Désolée ! 😉
Le problème quand on ne travaille pas c’est qu’on ne peut pas être arrêté ! Et que du coup le 1er n’est pas gardé à temps plein et donc on a vraiment très peu de possibilités de se reposer.
Oh j’espère que ce n’était rien de grave pour que tu sois arrêtée à 28sa ?

le 08/03/2017 à 13h43 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Rien de très grave au final : de très nombreuses contractions, mais heureusement sans effet sur le col. J’ai gagné le droit de passé 2 mois dans mon canapé 😉

le 08/03/2017 à 17h48 | Répondre

Madame l'Abeille

Je parie sur un accouchement rapide le 9 au soir, à domicile! Hâte de lire la suite en tout cas.

Pareil ici, on ne connaissait pas le sexe pour le deuxième, et c’est pour le prénom de fille que nous n’étions pas complètement d’accord jusqu’au bout, à tel point que j’ai refait au moins 3 listes dans les jours précédant la naissance… (d’une petite fille 😉

Et pour le vélo ça a été l’inverse de toi : je me sentais incapable d’en faire au 3eme trimestre à cause de contractions, et une fois en congé maternité et reposée j’ai pu remonter dessus.

le 08/03/2017 à 19h26 | Répondre

Madame Vélo

Hi hi, je ne dirais rien 😉 la suite est en cours de rédaction !

C’est stressant quand même quand on n’arrive pas à se décider sur un prénom ! Vous avez fini par décider en salle de naissance ?

C’est vrai que faire du vélo et avoir des contractions est particulièrement pénible !

le 09/03/2017 à 14h20 | Répondre

Madame l'Abeille

On a décidé quelques heures après la naissance, dans la chambre. Oui pendant ce laps de temps je n étais pas très sereine!

le 12/03/2017 à 12h42 | Répondre

Claire (voir son site)

Suspens! J’espère que tu nous racontera vite la suite 🙂
Sinon, j’aime beaucoup la petite couverture, elle est trop mignonne !

le 08/03/2017 à 22h34 | Répondre

Madame Vélo

Merci pour la couverture ! En tout cas elle est hyper pratique, elle me sert même pour poser mon bébé par terre quand je suis dans une autre pièce que celle où est installé son tapis d’éveil.

le 09/03/2017 à 14h22 | Répondre

Melimelanie

Ce suspens alors!!!!
Vu l’état dans lequel je suis pour cette deuxième grossesse j’admire encore plus les femmes qui doivent garder leurs enfants en étant enceinte.
Je ne pourrais pas m’occuper de petit habitant à temps plein et je suis bien contente de le laisser chez nounou toute la journée!

le 17/03/2017 à 15h44 | Répondre

Mlle Mora

Je sais pas comment tu as fait pour tenir aussi longtemps ! J’étais tellement KO à la fin de la 2ème grossesse que j’ai été arrêtée une semaine avant le début du congé mat, et j’étais contente de laisser l’aînée à la crèche même s’il a fallu la garder tout août faute de crèche, c’est épuisant !

le 18/03/2017 à 15h21 | Répondre

Mumu

Hâte de lire la suite moi je gardes mon fils justement je travail normalement donc profite de l’arrêt pour profiter de lui avant l’arrivée de sa soeur dans deux mois .
Une grippe intestinale m’a un peu mise ko dernier trimestre oblige le repos c’est très peu mon premier est plein d’idées concernant les bêtises. …etc et aime bien faire tout comme moi 😁. Mais je me reposerais quand ils seront plus grand 😉

le 19/03/2017 à 02h41 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?