Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Ma mère n’aime pas le prénom choisi pour mon bébé !


Publié le 27 mai 2014 par Alice la lutine

Tu es enceinte… Avec le papa, vous avez eu un coup de cœur pour un prénom (disons Prune, pour l’exemple). Seulement, quand tu es allée annoncer ça, toute guillerette, à ta maman… Elle t’a tout de suite dit qu’elle n’aimait pas du tout ce prénom.

Du coup, tu es toute perdue et ne sais plus quoi faire. Pour toi, c’est très important que ta mère apprécie le prénom de ses petits-enfants. Mais en même temps, tu adores vraiment ce prénom, tu as envie de le donner à ta fille !

Alors… Comment se sortir de cette situation ?

photo bébé fille dans un panier dans l'herbe

Crédits photo (creative commons) : Inspired Photography CT

Avant toute chose, avant de se monter le bourrichon… Est-ce que ta mère serait vraiment embêtée que tu donnes un prénom qu’elle n’aime pas ?

Après tout, peut-être qu’elle t’a dit qu’elle n’aimait pas juste comme ça, pour te donner son avis, mais sans attendre pour autant que tu en changes !

Dans le cas où vous n’avez pas parlé du prénom plus que ça, demandes-lui clairement si ça lui poserait problème d’avoir une petite-fille dont elle n’aime pas le prénom, tu seras fixée.

Si elle t’a clairement dit que ce prénom serait difficile à vivre pour elle… Là aussi, il peut y avoir plusieurs cas de figure.

Elle n’aime pas CE prénom, et est généralement assez ouverte aux prénoms dont tu parles.

Il va falloir essayer de comprendre ce qui la dérange dans ce cas précis. Discute avec elle !

Va savoir, peut-être a-t-elle connu une Prune qui lui a mené la vie dure, et elle n’arrive pas à entendre ce prénom sans repenser à cette personne !

À moins que problème soit que, pour elle « ce n’est pas un prénom ! » ou « c’est ridicule ! »… Et en plus, elle est sûre que « ça sera difficile à porter ».

N’hésite pas à lui rappeler que les prénoms attribués aujourd’hui sont de plus en plus variés. On adhère ou pas, il n’empêche qu’un prénom original passe bien plus inaperçu maintenant qu’il y a 50 ou même 20 ans !

Elle pense peut-être à sa copine Marie-Lou. C’était très rare à l’époque. Et on se moquait d’elle tout le temps à propos de son prénom !

Bien sûr, inutile de nier que Marie-Lou a souffert de moqueries à l’école. Mais rappelle à ta maman qu’un exemple ne fait pas une vérité absolue ! D’accord, Marie-Lou aurait préféré s’appeler Marie tout court, ou peut-être Françoise ou Catherine.

Mais toi, ton amie Emilie a toujours détesté devoir être appelée « Emilie B. » pour être différenciée des deux autres Emilie de la classe ! Elle enviait beaucoup votre copine Flavie, en soupirant que « elle au moins, elle a un prénom original, on n’a pas besoin de l’appeler par son nom de famille… ». Et d’ailleurs, Flavie elle-même adorait voir la surprise des gens quand elle se présentait.

Eh oui, l’avantage avec un exemple… c’est qu’on peut facilement trouver des contre-exemples. Ta mère peut donc comprendre qu’on ne peut pas prédire comment réagira la personne qui porte le prénom.

Et puis, rappelle-lui un peu… Dans la cour de récréation, est-ce que Marie-Lou était la seule à se faire embêter ? Non, il y avait aussi Michel pour ses lunettes, Christine pour ses taches de rousseur, Alain parce qu’il zozotait, Martine parce qu’elle était la chouchoute de l’institutrice… et Annie avait été surnommée « Annie Pipi ». Pendant ce temps pourtant, Timothée était tranquille.

Quand on veut se moquer de quelqu’un, on trouve toujours un moyen. On se moque des personnes qui sont plus fragiles, et pas des autres. Le prénom n’y change rien, ce peut être un moyen pour se moquer, mais ce n’est pas la cause.

Enfin et surtout, dis à ta maman tout ce qui te plaît dans ce prénom ! En lui montrant à quel point tu adores ce prénom, elle le verra un autre angle, et, qui sait, peut-être même qu’elle commencera à le trouver plutôt plaisant, finalement ? Et puis, voir des étoiles dans les yeux de sa fille, même sans partager son enthousiasme… Ça fait réfléchir !

Elle critique tous les prénoms dont tu lui parles. Elle essaye en permanence de t’amener vers ses goûts, très éloignés des tiens.

Si ça revient sur le tapis seulement de temps en temps, quand tu abordes la question, c’est une chose. Tu peux essayer, comme je te le proposais précédemment, de voir si ça lui pose un réel problème, de comprendre ce qui lui déplaît, lui montrer pourquoi ça te plaît à toi, etc.

Mais peut-être qu’elle « descend » tous les prénoms que tu aimes, et revient à la charge très souvent, alors que tu n’as pas du tout commencé à parler prénoms de près ou de loin ! Elle fait du chantage affectif et t’assure même que « si tu l’appelles Prune, de toute façon, moi, je l’appellerais Lisa, c’est tout ! ». (Entre nous, si elle fait ça pour cette histoire de prénom… elle le fait sans doute pour plein d’autres choses…)

Là, malheureusement… Il va falloir mettre les points sur les i : quelque soit le choix que vous ferez, il est hors de question qu’elle l’appelle par un autre prénom que le sien. (Si tu souhaites tempérer et que tu n’as rien contre les surnoms, tu peux proposer qu’elle l’appelle plutôt « la puce » ou « Pitchounette », au moins ça ne remplace pas un prénom !)

Si malgré toutes tes tentatives, tu ne parviens toujours pas à apaiser les tensions, il faudra se rendre à l’évidence : un compromis est impossible. Soit tu te plies complètement à ses choix. Soit c’est hors de question de choisir selon ses goûts, et là… autant aller carrément dans les tiens ! Elle ne sera de toute façon pas satisfaite, donc fais-toi plaisir en donnant ton coup de cœur, plutôt qu’en essayant de trouver un prénom qui est vaguement « moins ceci » ou « plus cela ».

À toi de voir ce qui sera le plus difficile pour toi. Prononcer 100 fois par jour le prénom de ton enfant, choisi « par défaut » ? Ou risquer de te brouiller avec ta maman ? Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, chacun a une sensibilité différente !

Et toi ? Tu as été confrontée à ce genre de problème avec tes parents ? Leur avis comptait dans ton choix, ou pas du tout ? Raconte !

Toi aussi, tu es tiraillée par des questionnements autour des prénoms ? N’hésite pas à faire part de tes interrogations en commentaire, j’essayerais d’y répondre dans un prochain article !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

24   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Violine

Ah le prénom… Je suis enceinte de mon 3ème enfant, et comme à chaque grossesse j’ai tout de suite arrêté les conversations (avec les proches – parents, frères etc..) concernant les prénoms. C’est vraiment une chose que je ne supporte pas, entendre dire (même si on ne propose pas de prénom) « ah qu’est-ce que j’aime pas ce prénom ». C’est au père et à la mère de choisir un prénom (c’est déjà parfois un peu difficile déjà de se mettre d’accord), alors, en plus, si maman et belle-maman s’en mêlent !!!!!
Donc, avant la naissance, aucun de nous ne parlons de prénom et quand on nous demande, c’est « on ne sait pas – on réfléchit – mais de toutes façons, vous ne saurez pas avant la naissance ! » (assez fermement, comme ça, ils ne rebondissent pas 😉 )

le 27/05/2014 à 09h27 | Répondre

Mademoiselle Zola

De toutes façons, le prénom choisi ne plaira jamais à tout le monde. Le mieux c’est de ne rien dire avant la naissance. Et puis même si on n’aime pas le prénom en question, on s’y habitue toujours. J’ai une nièce qui a un prénom très très original que je ne trouvais pas joli du tout, Babett. Maintenant je trouve ça trop chou et ça lui va tellement bien !!

le 27/05/2014 à 09h52 | Répondre

Alice la lutine

Je suis effectivement d’avis que ne pas annoncer le prénom avant la naissance peut éviter pas mal de déconvenues… Mais je comprends aussi qu’on puisse avoir envie de le partager, d’en discuter avec les proches. 🙂
Il y a une grande différence entre donner son avis simplement (avec mes goûts chelous, je dis généralement que ce n’est « pas mon genre de prénom »), et le faire en poussant les hauts cris, version « mais quelle horreeeeeeeur !!! »… Ou complimenter le prénom en dénigrant d’autres prénoms, sans se soucier du fait que, peut-être, les personnes présentes adorent ces prénoms.

le 27/05/2014 à 11h02 | Répondre

Pauline

Ici, pour nos 2 filles, on a décidé qu’on ne dirait pas le prénom avant la naissance (et pour l’ainée, on n’a même pas dit que c’était une fille!). Par contre, on a fait participer l’entourage en leur demandant s’ils avaient un avis ou des idées à nous proposer. Ca s’est même transformé en pari pour des copains!
Par contre, même si l’avis des grands- parents ne devrait pas compter, c’est dur parfois d’en faire abstraction complètement!

le 27/05/2014 à 14h26 | Répondre

Sophie

Ici de toute façon les proches n’ont jamais eu le choix des prénoms de mes enfants.
mon premier, même mon chéri n’a pas vraiment eu le choix (enfin, si, mais entre deux prénoms, quoi).
Mon deuxième, on avait choisi, et puis finalement on a abandonné le prénom, ca ne nous plaisait plus tant que ça. J’ai flashé sur un prénom, mais ce prénom était déjà porté par un « copain » de ma soeur (qu’elle détestait), je lui ai demandé si ca ne la dérangeait pas que je donne le même à mon fils/son filleul. Ca ne la pas dérangé 🙂
Ma troisième, on s’est décidé très très très tard (j’ai accouché peu après) mais on arrivait pas à se décider, et les proches ont été sollicités. Mal nous en a pris, on a été harcelé, puis les gouts des gens même les plus proches ne sont pas forcément les notres…

le 27/05/2014 à 14h49 | Répondre

Béré

Ce point est tellement personnel… je trouve toujours dommage de connaître le prénom de l’enfant à naître à l’avance. Il n’y a plus de surprise à part la date de naissance !
Pour mes 2 enfants, on a eu du mal à tomber d’accord tous les 2 et je n’imagine même pas si nos parents sen étaient mêlés. En tant que mère-fille on peut avoir bcp d’autres sujets à aborder. Encore que cela aussi puisse polluer une grossesse !
Tout le monde a su le prénom une fois bébé dans nos bras, devant sa bouille toutes les folies de prénom sont reléguées au second plan.
Moi je me reconnais dans la Flavie que tu décris : et mon prénom est presque l’élément qui fait que les gens se souviennent de moi et particulièrement dans le boulot.
Et j’en suis très fière ! Je m’appelle Bérénice ! Mais il paraît que ma grand mère a mis des mois à s’y faire !

le 27/05/2014 à 15h02 | Répondre

Chat-mille (voir son site)

Moi la première réaction de ma mère a été : « Tu trouves pas bizarre de lui donner un prénom qui ressemble tellement à celui du petit chat très malade qui va sûrement y rester ? » Douche froide. Sur le coup, je l’ai vraiment mal pris, j’ai engueulé ma mère et pleuré toute une soirée. Surtout que je lui avais annoncé le prénom qu’on avait choisi juste après une proposition qu’elle avait faite spontanément. Je pense qu’en fait, il y avait peut-être une volonté plus ou moins consciente de « s’approprier » ma fille avec un prénom de SON choix.

Mais on a tenu bon dans notre résolution et maintenant tout va bien, tout le monde nous dit que c’est original mais mignon 🙂 (au départ, on ne voulait pas le dire, mais mon mari a vendu la mèche dans sa famille et j’ai fait pareil pour ne pas créer de déséquilibre… mais les autres gens ne l’ont découvert qu’à sa naissance !)

le 27/05/2014 à 15h19 | Répondre

Nathanaëlle

A ma naissance, quand mes parents ont annoncé à mon arrière grand mère Gisèle (elle se faisait appeler par son 2e prénom car elle détestait le 1er, Roberte) que je m’appelais Nathanaëlle, elle a répondu que c’était trop compliqué, qu’elle ne s’en rappellerait pas et donc qu’elle m’appellerait Nathalie. A ça mon père lui a répondu que si c’était comme ça il ne l’appellerait plus Gisèle mais Roberte ! Curieusement mon arrière grand mère ne m’a jamais appelée Nathalie ^^ comme quoi vaut mieux parfois savoir imposer ses choix !

le 27/05/2014 à 19h12 | Répondre

Elodie

Pendant ma grossesse, toute notre famille nous a harcelé pour connaître le prénom, mais pour nous c’était niet on ne dit rien. Du coup la majorité des gens ont laissé tomber, mais ma nièce tenait à le savoir et elle la devine toute seule. Par contre ma belle mère n’a pas arrêté de nous questionner et de nous faire des propositions pour savoir si elle avait trouve. J’avoue qu’à la longue c’était pénible. Et quand Valentin est né, ce prénom a plu à tout le monde. Dailleurs Alice, je veux bien que tu me parles de ce prénom!

le 27/05/2014 à 19h24 | Répondre

Alice la lutine

Je note Valentin sur ma liste ! 🙂

le 27/05/2014 à 19h53 | Répondre

Sophie

c’est le prénom de mon deuxième…
A la base pas trop un prénom que j’aurais donné: mais comme aucun prénom ne nous plaisait, on a pris le calendrier et on a regardé les fetes du mois de février.
seul Valentin nous plaisait suffisamment.
J’ai eu très très peur d’accoucher le 14 (je devais accoucher le 23) mais finalement il est arrivé le 10, ouf!!

le 28/05/2014 à 20h24 | Répondre

Malthéa

Nous aussi on a gardé le prénom d’Octave top secret avant la naissance… Du moins presque, je l’ai confié à sa future marraine (qui a adoré!).

Quelque jour après sa naissance, ma mère m’a lâché qu’elle trouvait ce prénom « un peu dur », mais maintenant elle s’y est habituée, et son prénom a toujours beaucoup de succès!

le 02/06/2014 à 20h45 | Répondre

Alice la lutine

Aimerais-tu que je fasse un article sur le prénom Octave ? 🙂

le 03/06/2014 à 20h17 | Répondre

Malthéa

Je ne dis pas non à un petit article sur Octave, même si j’avais déjà été lire quelques trucs avant que le choix soit fixé 😉

le 04/06/2014 à 19h00 | Répondre

Alice la lutine

C’est noté alors ! 🙂

le 05/06/2014 à 09h15 | Répondre

Mademoiselle Zola

Ho c’est trop mignon Octave ^^ Hop, je le glisse dans ma liste !

le 04/06/2014 à 15h25 | Répondre

Malthéa

Il faut simplement se préparer à entendre souvent « Il va devenir musicien » mdr

le 04/06/2014 à 19h01 | Répondre

Meenah (voir son site)

Le prénom était secret jusqu’à la naissance et je ne m’occupe pas de l’avis des autres, l’essentiel est qu’il me plaise à moi, à nous !

le 01/07/2014 à 23h39 | Répondre

Mademoiselle Fleur

Je pense qu cela m’embeterait beaucoup que ma famille ou ma belle famille critique le premier prénom choisi. Après, je suis sensible à la critique, mais pour une fille, on est déjà d’accord avec mon futur mari, donc je ne me laisserais pas faire. En plus c’est un prenom qui a un sens particulier dans ma famille.
Il y a un autre problème qui me dérange vis à vis des prenoms d’enfants, c’est les amis et la famille qui volontairement te donne les prénoms qu’ils envisagent pour leurs hypothétiques enfants afin que tu ne prennes pas le même.

le 31/12/2014 à 10h10 | Répondre

Elisa

Pendant ma grossesse, avec ma copine on a pas mal galéré pour trouver le prénom de notre fils, parce qu’on voulait un prénom rare qui plaise à toutes les deux (chose pratiquement impossible).
Nos familles respectives nous questionnaient pas mal et nous proposaient même des prénoms. On a un peu tâté le terrain, et le prénom qu’on a finalement choisi ne faisait absolument pas l’unanimité.
Nous nous sommes décidées quelques heures avant la naissance.
Même si certaines personnes détestent ce prénom (notamment ma mère), nous avons tenu bon, car c’était à nous seules de décider quel prénom allait porter notre fils.

( Alice, toi même ayant  » suivi  » ma grossesse, tu sais à quel point ce fut compliqué ! 😉 )

le 31/12/2014 à 14h27 | Répondre

Alice la lutine

🙂 Ce prénom, c’était le sien depuis le début à ce p’tit loup !
De toute façon, y a-t-il vraiment un prénom qui aurait pu faire l’unanimité ? (Celles des proches… ET des parents ?) Je crois que c’est assez rare (impossible ?) de trouver un prénom qui contente tout le monde, surtout quand on souhaite un prénom rare !

le 05/01/2015 à 10h18 | Répondre

Madame Ananas (voir son site)

Sinon il faut faire comme au Mexique, les proches choisissent eux memes comment appeler l’enfant dand un de ses 3 prénoms 😀 Je vous l’accorde ça met le bazar!
Du coup, mon neveu a pour vrai prénom : Nathan, ses parents et sa soeur l’appellent comme ça. Mais son grand pere l’appelle Arturo (2eme prénom) et sa tante l’appelle Marcel (3eme prenom). Et comme ya deja 4 autres garcons/hommes qui ont pour 2 ou 3eme prenom Arturo dans la famille, ça devient le bazar 😀 Mais tout le monde y trouve son compte! Et ils font comme ça pour tout le monde, adultes ou enfants…

le 02/01/2015 à 19h24 | Répondre

Melle Maîcresse

Nous avons tout fait, sans penser à mal, pour mettre nos familles (enfin, ma mère surtout, en fait… :-D) en rogne : garder le sexe du bébé secret (même pour nous, promis maman !)et ne pas dire quels prénoms nous avions choisi pour chaque sexe.
Pour nous, ce fut génial ! Le moment de la délivrance a été d’une grande intensité car nous avons enfin pu découvrir que le petit être que je portais, ma belle surprise, était un garçon. 🙂
Lorsque nous avons annoncé sa naissance et son prénom, nous avons été confrontés à la question « Et si ça avait été une fille ? » et avons commis l’erreur d’y répondre. Ce prénom féminin, je l’aimais particulièrement et ma maman nous a répondu « Heureusement que c’est un garçon. ».
Cette « anecdote » me conforte dans mon choix d’en dire le moins possible afin de savourer ces moments précieux que sont la grossesse, la recherche des prénoms, les moments passés à rêver de son bébé…!

le 10/05/2015 à 15h28 | Répondre

caro

hello, alors pour ma part je suis confrontée à cela avec une amie qui pense que mon prénom est long vieillot … pas à la mode qu’il sera moqué …
à la fois je m’en fous mais en meme temps ca fait bien chier … je lui ai conseillé de trouver un surnom du coup mais bon, c’est triste ;(

le 24/07/2017 à 08h23 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?