Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon accouchement au dénouement imprévisible


Publié le 13 septembre 2017 par Melimelanie

Alors le titre est un peu exagéré je te l’accorde. Imprévisible oui et non, je n’ai pas non plus accouché d’un petit ours mais bien d’un bébé humain de sexe masculin comme c’était prévu. Mais le début ne me laissait pas présager ce qui allait se passer ce 29 mai 2017…

Les premières contractions

Suite à mon alitement j’ai eu le droit de me lever pour le week end prolongé de l’Ascension (étant donné que mes parents venaient nous voir). Je me suis donc levée à 36 sa + 3 avec quand même comme consigne de ne pas trop forcer pour essayer d’atteindre les 37sa au minimum.

Monsieur Génial avait ce week end là l’enterrement de vie de garçon du parrain de Petit Habitant. Il est donc parti du vendredi soir au dimanche midi et vu mon terme j’étais bien contente que mes parents soient là « au cas où ».

Dans la nuit du samedi au dimanche j’ai commencé à avoir des contractions de pré-travail qui m’ont réveillées toutes les heures (jusqu’à m’empêcher de dormir a partir de 4h du matin…). Ce n’était pas douloureux mais je les sentais bien.

Tout au long de la matinée elles ont continué en devenant de plus en plus régulière. Mon col étant déjà ouvert à deux depuis plusieurs semaines et sur conseil de ma sage femme (« c’est un deuxième enfant ça peut aller plus vite ») je n’ai pas trop tardé pour parler d’aller à la maternité.

Le départ à la maternité

Vers 15h je décide de faire un peu plus attention à mes contractions et me rend compte qu’elles sont toutes les cinq minutes. Je vais donc prendre une douche voir si ça s’arrête pendant que Monsieur Génial s’occupe de Petit Habitant et cherche chez qui on va bien pouvoir le déposer si je dois aller à la maternité.

En sortant de la douche les contractions sont toujours là. Monsieur Génial va déposer Petit Habitant chez sa nounou (je vous ai déjà dit que notre nounou était extraordinaire?) et on va à la maternité.

On arrive vers 17h30 la bas et je suis mise tout de suite sous monitoring. Les contractions sont effectivement régulières mais le col n’a pas vraiment bougé…

Ça semble partir comme pour l’accouchement de Petit Habitant. On m’envoie marcher 1h/1h30.

Crédit : pixabay.com (Creative commons)

Quand le travail se met vraiment en route

Après avoir fait au moins mille allers-retours dans le hall de la maternité je reviens à 19h30 pour un nouveau monitoring.

L’examen est encourageant le col a bien bougé même si je suis à peine à 3cm. On me dit même que j’ai le droit de demander la péridurale si je veux. Mais je ne veux pas. Je ne veux pas me retrouver presque dix heures sous péridurale comme pour la dernière fois.

Les contractions sont douloureuses mais ça va, donc je refuse gentiment la péridurale et demande plutôt un ballon.

22h on m’examine de nouveau et on me dit que le col n’a pas bougé donc si je veux aller marcher encore ça serait bien. Mais d’un coup les contractions changent et je sens que ça pousse très fort vers le bas. Je suis incapable de marcher je demande à être réexaminée parce que ça a forcément du bouger, ce n’est pas possible autrement!

La sage femme de nuit m’examine et me dit que non ça n’a pas bougé du tout en 2h… et que je devrais accepter la péridurale.

Elle me demande pourquoi je refuse cette péridurale. (A savoir je suis actuellement en salle de pré-travail tant que je n’accepte pas la péridurale et si je l’accepte je change de service. Elle préférerai donc me voir l’accepter ça lui ferait quelqu’un en moins à gérer…).

Il est 23h, Monsieur Génial me rappel que je tenais vraiment à essayer sans péridurale et qu’on pourrait peut être en réfléchir au calme tous les deux (sans l’autre qui fait « pression » pour que j’accepte).

Mais au bout de 30/45 minutes de contractions vraiment fortes toutes les trois minutes je cède en disant que je ne tiendrais pas 7 a 9h comme ça. (1 cm par heure puis 2h environ pour laisser descendre).

J’appelle et je demande la péridurale. Là miraculeusement, au moment de m’examiner avant de partir en salle de naissance, mon col à pris plus d’un centimètre en 30 minutes… (oui j’aurai du réagir mais je ne réfléchissais plus bien à ce moment là).

J’arrive en salle de naissance à minuit comme pour Petit Habitant.

En Salle de Naissance

En voyant l’heure je repense à mon ancien accouchement. Le déroulement n’a pas été top et j’ai l’impression que ça s’achemine dans la même direction.

J’arrive seule en salle de naissance, Monsieur Génial n’a pas le droit de rentrer avant qu’on m’ai posé la péridurale, le moral n’est pas au top mais je me réconforte en me disant que s’il fait comme son frère j’aurai Petit Excité au plus tard a 9h30 dans mes bras.

Les contractions deviennent de plus en plus difficiles à gérer. Je gémis de douleur à quatre pattes quand la sage femme m’annonce qu’il y a trois péridurales à poser avant moi. Pas de problème je peux attendre mais elle « m’harnache » et sors.

Je me retrouve sur le dos avec le monitoring, le bracelet pour prendre la tension sur un bras, la perfusion sur l’autre bras, seule.

Je ne peux plus bouger pour gérer mes contractions.

Et à ce moment là je perds la notion du temps. Je me concentre sur les contractions qui sont de plus en plus fortes. Toutes les trois minutes vu qu’elles sont pile poil en même temps que cet idiot de brassard me prend la tension.

La sage femme revient dans la pièce. Il est une heure du matin passé (je ne me suis même pas rendu compte qu’une heure était passée).

L’anesthésiste est là il me pose la péridurale. L’équipe réalise que je suis seule depuis plus d’une heure et me demande si quelqu’un m’accompagne. Ils vont enfin chercher Monsieur Génial (qui s’était endormi dans la salle d’attente…).

Vers 1h15 il arrive enfin dans la salle de naissance mais à ce moment là je n’en peux plus je hurle comme un cochon qu’on égorge à chaque contraction.

Il se décompose en me voyant comme ça et la sage-femme le rassure et lui explique que les contractions sont très très fortes et très rapprochées d’après ce qu’elle lit sur le monitoring. Que l’anesthésiste va bientôt injecter la première dose d’anesthésiant puis reviendra 10 minutes après pour réinjecter plusieurs doses d’un coup pour « rattraper la douleur » donc que je vais bientôt être soulagée.

Avant de partir elle m’examine : je suis à six large. Il est 1h30.

Quatre hurlements de douleurs (quatre contractions quoi), une poche des eaux percée, et 10 minutes plus tard je les vois revenir dans la salle.

Je lui préviens que la poche des eaux s’est percée et lui demande de rassurer Monsieur Génial qui panique parce que le cœur de Petit Excité à ralenti énormément au moment de la rupture de la poche des eaux.

Elle lui explique que c’est normal et que tout va bien pendant qu’elle change les draps du lit (merci la poche des eaux) et que l’anesthésiste m’injecte coup sur coup trois doses d’anesthésiant.

Tu te demandes ce que je fais pendant ce temps? Moi je hurle. La première injection de péridurale n’a eu aucun effet, les contractions sont toujours aussi douloureuses, j’ai le bras ruiné par le brassard de prise de tension qui serre ultra fort vu que je bouge à chaque fois qu’il essaie de prendre ma tension (pendant une contraction je te rappelle. J’ai gardé une trace sur le bras pendant une semaine…).

1h40: La sage-femme décide de rester un peu avec nous voir si le produit fait effet et surtout arrête cet idiot de brassard. Elle me tient la main et ça me fait beaucoup de bien de lui broyer la main à chaque contraction.

Pendant ce temps là Monsieur Génial commence à paniquer parce que le rythme cardiaque de Petit Excité diminue à chaque contraction. Au bout de 5 minutes environ avec nous (je compte plus en temps à ce moment là mais en contractions donc d’après mes calculs ça faisait environ cinq minutes) je commence tout doucement à sentir le produit qui fait effet.

La sage-femme décide alors de m’examiner avant de faire de tour des autres chambres. Et là, surprise, je suis à dilatation complète. Elle me dit qu’on s’installe très vite parce qu’elle voit la tête (pas besoin d’attendre qu’il descende…)

La naissance

Tout s’active, on m’installe et on me demande de pousser à la prochaine contraction.

Je pousse sur deux contractions et il est là, Maxence mon amour est né à 1h58. Ma deuxième merveille est là.

Petit excité porte bien son nom et nous a fait une grosse surprise. Un accouchement (presque) sans péridurale qui m’a pris de court moi qui pensait partir pour un deuxième accouchement « long ».

Il est en parfaite santé et reste en peau à peau avec moi tout de suite. Après deux heures en observation (ou on est resté tous les deux tout le temps ça m’a changé de mon premier accouchement) je peux enfin remonter en chambre.

Je retrouve le brancardier qui m’avait descendu en salle de naissance et il rigole sur la rapidité de mon accouchement et son étonnement quand il a vu mon nom sur le panneau indiquant qu’il devait déjà me monter en chambre.

Crédit : Photo personnelle

Le 29 Mai 2017, notre famille est enfin au complet. Monsieur aura attendu pile 37 sa pour nous montrer sa bouille (copie conforme de celle de son grand frère…) et m’aura permis de vivre un accouchement presque parfait.

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit pour obtenir sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté cet été pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Chacha d'avril

J’en reviens pas. Tu as du tellement souffrir immobilisée comme ça et seule en plus !! Est ce qu’ils étaient débordés ? Parce que de ce que tu en décris, ils n’étaient pas vraiment empathique…
En tout cas, félicitations pour cet accouchement, tu m’impressionne par ton courage !! Et bien évidemment, félicitations pour l’arrivée de Petit Excité !! ❤

le 13/09/2017 à 08h04 | Répondre

Melimelanie

Ils étaient effectivement débordés (j’ai d’ailleurs passé les 2h d’observation en salle de réveil parce qu’ils avaient besoin de place…)
Je suis persuadée que j’aurai effectivement mieux supporter la douleur si je n’avais pas passé cette heure seule (et je pense que j’aurai même accouché plus tôt pour être honnête…)

le 13/09/2017 à 13h39 | Répondre

Doupiou

Quelle horreur l’immobilisation ! c’était la crainte de mon accouchement aussi ! En tout cas félicitations pour cet bel accouchement et l’arrivée de Petit Excité !

le 13/09/2017 à 09h02 | Répondre

Melimelanie

Je dois avouer que l’immobilisation c’est pire que tout. Je pense que si je n’avais pas été si prise par les contractions très (trop) proches j’aurai retiré le brassard et le monitoring pour pouvoir bouger (quitte à ce qu’ils déboulent en quatrième vitesse pour m’engueuler mais je pense que vu comme ils étaient occupé j’aurai eu plusieurs minutes tranquille!)

le 13/09/2017 à 13h41 | Répondre

Charlotte aux petits pois (voir son site)

Je suis heureuse de lire que tu n’as pas accouché d’un ours ;-).
Plus sérieusement, quelle histoire et quel accouchement finalement bien différent que pour ton petit A.!
Et j’aime ta phrase sur ton sentiment de complétude. Ca doit être tellement gai de sentir que là, ça y est, on est au complet.
Et puis cette photo de vous 4… <3
(Je ne sais pas ce que j'ai mais je suis un peu paillettes et licornes ajd :-))
Bienvenu à ce petit loulou. Soyez heureux tous les 4 🙂

le 13/09/2017 à 09h19 | Répondre

Melimelanie

Merci 🙂
Tu es effectivement toute chamallow aujourd’hui 😉

le 13/09/2017 à 13h44 | Répondre

Albertine (voir son site)

Hihi Petit excité porte bien son (sur)nom : quelle arrivée 🙂 Je n’en reviens pas quand même qu’ils t’aient laissé toute seule pendant une heure ! En tout cas vous êtes très beaux tous les 4 <3

le 13/09/2017 à 11h54 | Répondre

Melimelanie

Un vrai boulet de canon…
C’est vrai qu’en y ayant repensé plus tard beaucoup de monde m’a dit : « Mais pourquoi tu n’as pas sonné pour appeler et dire que ça n’allait pas? » Mais sur le moment j’étais tellement dans mes contractions que je ne réfléchissais plus de façon rationnel. A posteriori il y a pleins de choses que j’aurai géré différemment effectivement!

le 13/09/2017 à 13h45 | Répondre

Miss Chat

Rho mais le personnel, c’est dingue de t’avoir laissé seule aussi longtemps ! :/
Juste une précision, quand tu dis « je ne tiendrais pas 7 a 9h comme ça. (1 cm par heure puis 2h environ pour laisser descendre). » mais quand on n’a pas de péridurale, la descente ne prend que quelques minutes seulement 😉
Je trouve que du coup, tu as très bien géré ! Et c’est dommage comme tu me disais de ne pas avoir été plus suivie par le personnel, je crois que ça aurait pu faire une différence…

le 13/09/2017 à 12h09 | Répondre

Melimelanie

Tu vois c’est ce que je te disais. Niveau accompagnement pour accoucher sans péridural ils ont été 0 pointé!
Je suis persuadée que j’aurai accouché 1h plus tôt sans besoin de poser une péridurale inutile si je n’avais pas été seule, sur le dos dans le noir…

(Et oui j’ai bien vu que la descente était plus rapide pour le coup 😀 )

le 13/09/2017 à 13h48 | Répondre

Claire (voir son site)

Je suis vraiment ravie que tu ai bien vécu ton accouchement et c’est bien ça le principal.
Mais pour ma part, j’ai vraiment été choqué sur son déroulement à plusieurs reprise.
Déjà, qu’on insiste pour que tu prennes la péri je trouve ça vraiment pas professionnel du tout.
Ensuite que tu doivent rester toute seule en attendant la péri, je ne comprends vraiment pas pourquoi. mon mari est sortie de la chambre le temps qu’on me la pose mais uniquement durant ce temps là.
Et puis alors qu’on te contraigne à rester allongé avec tout l’armada a été pour moi le pompon!
A ton récit, j’ai plus l’impression d’assisté à un numéro qu’à une personne humaine.
Déjà que tes grossesse n’avaient pas été simple.
Enfin, ce n’est que mon ressenti personnel. Et effectivement, on peut toujours dire que le principal c’est que tout le monde aille bien mais quand même.
Je suis certaine que si tu avais juste été un peu plus aidée, tu l’aurais fait sans péri.
Bon, après, je sais que tu ne testera pas une troisième fois pour savoir 😛

le 13/09/2017 à 13h21 | Répondre

Melimelanie

Et je suis entièrement d’accord avec toi.
Je suis contente de mon accouchement parce qu’au final je considère avoir réussi mon challenge d’accoucher sans péridurale! Que Petit Excité n’a pas eu du tout les effets de la péridurale étant sorti très vite et que j’ai pu le garder avec moi.

Mais pleins de choses me rende folle aussi. Le fait que j’aurai surement accouché une heure plus tôt s’ils avaient laissé rentrer Monsieur Génial avec moi (je suis persuadée que j’ai tout retenu inconsciemment pour ne pas accoucher seule sans mon mari). Que je n’ai pas du tout était entouré pour essayer d’accoucher sans péridural par le milieu médical. Que derrière mes premiers moments avec mon fils ce sont déroulés en salle de réveil ou on a menacé de me le prendre si je ne l’empêchait pas de pleurer a un moment parce que « vous comprenez c’est une salle de réveil donc vous ne devez pas faire de bruit ».

En fait comme pour mon premier accouchement je me rend compte que j’ai les mêmes griefs contre cette maternité. C’est une usine et le personnel n’a pas le temps. Mais j’ai accouché là avec mes raisons donc je ne peux que l’accepter.

Mais je suis effectivement contente de ne plus vouloir d’enfant parce que tu verra la suite du séjour n’a pas été au top non plus… Donc heureusement tout ça est derrière moi!

le 13/09/2017 à 13h54 | Répondre

Madame D

❤️❤️
C’est fou cette manie de nous empêcher de bouger. Pour mon premier accouchement ça m’avait pas dérangé mais pour le second si. J’aurais aimé bouger mais personne ne m’a écouté.

le 13/09/2017 à 13h27 | Répondre

Melimelanie

C’est effectivement dingue de vouloir à ce point nous clouer au lit pour quelque chose qui est quand même censé être naturel à la base.
De plus en plus je me dis que la péridurale c’est pour les soignants plus que pour les patientes…

le 13/09/2017 à 13h56 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

J’ai des frissons et des petites larmes aux yeux à te lire… C’est tellement beau un accouchement qui se passe si bien. Même si avouons le, tu as du avoir vraiment mal et je ne suis pas sûre que sur le coup tu es appréciée…
Bienvenue à ton petit Maxence même si ça fait déjà quelques mois qu’il est là! Vous faites une belle petite famille tous les 4!

le 13/09/2017 à 14h30 | Répondre

Melimelanie

🙂 Merci

J’ai du avoir extrêmement mal pour me mettre a crier comme ça. J’en suis persuadée, mais je n’en ai aucun souvenir… Une fois Petit Excité sur moi j’ai complètement oublié la douleur…
Ça parait complètement fou parce que sur le moment je me disais que j’allais crever si ça continuait. Je me souviens de mes hurlements, de ce que je pensais mais plus du tout de la douleur.
Et plus ça va plus les souvenirs s’éloignent alors que c’est encore récent. L’accouchement de Petit Habitant est beaucoup plus « présent et douloureux » dans mon esprit que celui de Petit Excité…

le 13/09/2017 à 15h23 | Répondre

Weena (voir son site)

Je suis moi aussi offusquée qu’ils t’aient laisser seule une heure !!! 😲
Mon deuxième accouchement ressemble beaucoup au tien : une sage-femme pas emballé pour le sans-peri, une longue heure arnachée parce qu’ils n’arrivaient pas à me poser le cathé, l’insistance pour la peri, le travail qui « stagne » (officiellement, 3 de 9h à 12h30, mais bizarrement j’étais passée à 7 en attendant l’anesthésiste), et une pose pour rien, puisque LutinCoquin a déboulé comme un boulet de canon pendant la pose, mon mari a failli rater son arrivée …😉
J’en garde finalement comme toi un bon souvenir puisque finalement, j’ai aussi eu une péridurale qui ne compte pas, mais je crois que l’heure seule m’aurait mis hors de moi, je leur en veux déjà un peu d’avoir envoyé mon mari prendre un café et d’avoir proposé que je pousse sans lui (la blague … à ma tête, je crois que la sage femme a compris qu’elle avait intérêt à rappeler mon mari dare-dare 😂)

le 13/09/2017 à 15h27 | Répondre

Melimelanie

Effectivement nos accouchements sont très proches!!
Il est vrai qu’en y réfléchissant m’avoir laissée seule une heure c’est énorme. Ils ont d’ailleurs ramené mon mari en quatrième vitesse quand ils s’en sont rendu compte!
Pousser sans lui? Ha oui j’aurai aussi insulté la SF je pense…

le 14/09/2017 à 11h51 | Répondre

Mlle Mora

Quel gros moment de solitude toute seule et sans pouvoir bouger en plus… ça n’a pas dû être plaisant ce moment là… Après, on oublie parce qu’on est juste contente d’avoir un bébé en bonne santé, mais tout de même…
Encore bravo !!

le 15/09/2017 à 13h48 | Répondre

Melimelanie

C’est ça le bébé en bonne santé nous fait oublier beaucoup de choses. Je pense que c’est bien là LA différence avec mon premier accouchement. Petit excité allait très bien et est resté avec moi. Alors forcément je ne peux que trouver cet accouchement magique à côté de l’autre.

le 20/09/2017 à 13h46 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?