Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon accouchement un peu longuet!


Publié le 22 février 2017 par Madame Choux

Je vous avais laissé dans le récit au début d’un dimanche matin d’octobre, à 6h11 pour être précise (oui mon cerveau stocke des informations inutiles comme cette heure exacte…). Je suis à J-1 de mon terme français et J+2 de mon terme américain, jusque là je ne sais pas ce qu’est une contraction, ou alors une vue extrêmement vague, j’en avais eu quelques unes lorsque je sortais trop vite de la voiture. Mais à 6h11, je ressens des douleurs de règles un moment, puis ça passe… puis rebelotte 12 min après, puis encore 11min après… Cela dure 4h, des contractions, pas très fortes ni douloureuses, je commence à me dire que peut être, éventuellement, il est possible que la naissance approche à grands pas! J’en informe Mr Pithivier, qui au début n’en croit pas ses oreilles puis qui court dans la chambre vérifier la valise de maternité 🙂

  • A 10h, ça s’arrête, plus rien. Zut c’était donc une fausse alerte? Jusqu’à 13h, rien du tout du tout. Je suis un peu déçue! Puis ça recommence doucement, une puis une autre après 35min, puis une autre après 25min, puis après 40min… Bref pas du tout régulier et plus très rapproché. On fait notre vie tranquillement en restant à l’appart’ tout de même, faut pas exagérer. A 17h, voici le retour des contractions tous les 10min, puis elles commencent à faire mal quand même, il faut que je me concentre un peu plus sur la respiration quand elles arrivent.
  • A 18h, elles sont toutes les 5 min, là encore un peu douloureuses. On se fait vite fait un plat de pâtes dans l’optique d’une nuit un peu longue, je passe sous la douche en espérant que l’eau chaude soulage un peu. A 19h, toujours pareil, toutes les 5min. A 19h30, on commence à songer à partir à la maternité, on nous avait dit de partir si les contractions étaient là toutes les 5min depuis 2h, j’y suis presque!
  • A 20h, on part! En fermant la porte de l’appart’, je me dis qu’en revenant on sera 3! Et je dois dire que ça fait tout bizarre!

A cette heure-ci, le trajet en voiture se passe sans problèmes, trouver une place de parc à la maternité est un jeu d’enfant. On marche les 300m qui nous sépare du bâtiment et on arrive devant la porte des salles de naissance. Dans l’ascenseur, on a croisé une fille qui était avec moi en cours de préparations à l’accouchement, visiblement c’est aussi le grand jour pour elle! Je passe en salle d’auscultation, la sage femme est pas hyper agréable, elle me fait mal en m’examinant et me dit « votre col n’est pas centré et à 0, vous pouvez rentrer chez vous ». Hein???? Pardon??? Elle me dit que c’est probablement du faux travail, elle me donne 3 spasfons et me fait un monitoring pour 1h pour voir l’état des contractions. Les spasfons ne font absolument aucun effet, j’aurai pris des bouts de sucre, ça aurait été pareil. Le monito montre bien des contractions régulières mais pas hyper fortes (chiffre 50 sur l’écran). La sage-femme nous donne le choix de rester ou repartir au risque de revenir dans 2h. On reste, j’ai aucune envie de refaire 20min de voiture aller et revenir dans 2h. Elle me laisse le monitoring.

  • A 2h du mat, elle revient me voir. Mes contractions se sont vraiment intensifiées depuis 20h, maintenant ça commence à faire très mal (chiffre 70 sur l’écran), elles sont toujours très régulières. Je prie pour qu’elle me dise pas que je suis encore à 0…. Elle examine et dit que je suis à 2. Ouffff, au moins ça a un peu avancé!
  • A 4h du mat, elle revient encore (alors qu’elle avait dit qu’elle repasserait dans 1h m’enfin bref). Là, chaque contraction est une grosse souffrance, j’ai juste envie que ça s’arrête. Elle examine et me dit que je suis à 5. WOOOOOW. Je pars en salle d’accouchement pour la pose de la péridurale.
  • A 5h, ils me posent la péridurale (j’ai absolument pas senti l’aiguille, pas mal, rien), enfin! Certaines diraient Libérééééééeeee, délivréééééeeee. Les chiffres des contractions montent à plus de 100 sur l’écran du monitoring et je ne les sens pas du tout. Bonheur bonheur. La sage-femme me met un glaçon sur le bras, c’est froid (un glaçon quoi, normal), puis sur la jambe, je sens la pression du glaçon mais pas du tout le froid, ça me fait marrer (oui après 1 nuit blanche et des contractions, il me faut pas grand chose). Je peux même m’offrir le luxe de dormir 1h!
  • A 7h, re-examen, je suis à 7, youhou! Opération perçage de la poche des eaux, je ne sens rien du tout. A un moment, le monito indique une faiblesse de la part du bébé, les sage-femmes déboulent en 4eme vitesse. Elles ont du mal à positionner le capteur, Choupette s’est mise dans un angle qui ne les arrange pas du tout visiblement. Le coeur revient à un niveau normal, c’est bon. Je me rendors avec le bruit des chevaux au galop (le coeur du bébé) signe que tout va bien pour elle.
  • Et là jusqu’à 12h, ça avance à pas de souris, visiblement la poche aidait à faire pression sur le col et à ouvrir, du coup c’est très lent d’un coup. Moi qui pensait accoucher avant midi c’est raté. A midi, je suis à 10, ils me laissent encore 1h pour que le bébé commence à descendre sans efforts de poussées, pour ne pas me fatiguer trop. Je fais un test de poussées avec une nouvelle sage-femme (très gentille celle-ci), elle me dit que je m’y prends bien, que si je fais comme ça après, ça ira tout seul.

Dans le feu de l’action

A 12h45, j’ai de nouveau super mal à chaque contraction, comme juste avant la pose de la péridurale. Je n’ose pas re-appuyer sur le bouton, l’anesthésiste m’avait dit de ne pas le faire dans les dernières 30min avant l’accouchement, pour que je puisse sentir ce qu’il se passe. J’envoie mon mari chercher la sage-femme pour lui dire que là clairement c’est douloureux. A 13h, tout le monde est en place, je commence les poussées. Les 3 premières se passent plutôt pas trop mal, j’ai mal à chaque contraction mais au moins j’ai l’impression de faire quelque chose. Mais visiblement la sage femme doute, ça n’avance pas du tout et la tête du bébé n’est pas complètement comme elle voudrait. Ils appellent la gynéco et m’informent qu’ils vont utiliser la ventouse pour aider à mettre la tête dans le sens de la marche.

La pose de la ventouse c’est le début de la fin diront nous. Cela me fait hyper mal, c’est juste atroce. La péridurale ne semble plus du tout faire effet! Je recommence les poussées, elles remettent la tête dans le bon sens, la tête s’engage un peu vers la sortie. Et je suis à mes limites de la douleur. Une crise de panique se déclenche, dans ma tête je n’y arriverais jamais, ça fait 30min que je pousse, ça avance pas, ça fait hyper mal, je maudis l’anesthésiste et je demande de l’aide. Je me fais engueuler par la gynéco parce que du coup je ne pousse plus et qu’il faut aller vite pour pas que le bébé souffre. Donc maintenant en plus, je culpabilise parce qu’elle va moins bien à cause de moi qui n’arrive pas à faire mon job. J’essaye de me re-concentrer sur les poussées, l’anesthésiste est arrivé en catastrophe et fait des trucs dans son coin. Puis j’entends « poussez pour la 1 ère épaule ». Hein? Cela veut dire que la tête est sortie ça non? J’ai appris ensuite de mon mari qu’ils me l’avaient dit que la tête était passée mais j’ai absolument pas entendu dans ma panique totale. Puis j’entends un « floc » (glamour glamour) m’indiquant que tout le reste est passé! A ce moment là je n’ai plus mal, l’effet combiné du bébé qui est sorti et de l’anesthésiste qui m’a remis une bonne dose de calmant. Il est 13h45, Choupette est née!

main bébé naissance Crédits photo (Creative Commons) : Shara91

On me la pose 3 secondes sur moi, je vois juste les cheveux, elle n’a pas crié, et ils partent rapidement avec elle (et Mr Pithivier) en soin et en observations. Une auxiliaire de puériculture revient quelques minutes après pour me dire qu’elle va bien mais qu’ils la gardent une heure en observation. Pendant les 40 premières minutes, je somnole sous l’effet du calmant, j’ai aucun souvenir qu’ils m’aient demandé quelque chose pour le placenta, visiblement ils recousent aussi l’épisiotomie (importante de ce que j’ai compris). Je reprends petit à petit mes esprits et je passe les dernières 20min à regarder la porte par laquelle ils sont sensés revenir! J’ai des nouvelles comme quoi tout va bien et qu’ils ne vont pas tarder.

Enfin ils reviennent, on me la pose sur moi, je peux enfin la regarder! Que d’émotions après cet accouchement très mouvementé! On me dit ensuite que c’est pas très étonnant que j’ai eu mal, la miss faisait 3.8kg et une grosse tête, pour une première c’était pas gagné d’avance donc! Mr Pithivier sort le body et le pyjama du sac, l’auxiliaire lui  demande s’il n’a pas plus grand. Ah ah heu ben non on a pas pris toute sa garde robe non plus, on a du taille 1 mois mais dans la valise pour la chambre. C’est du taille naissance, ça lui va tout juste!

La sage-femme qui a fait l’accouchement revient me voir pour le débrief et pour m’expliquer que si la gyneco m’a engueulée, c’était pour faire un déclic pour sortir de la panique et me faire re-concentrer, c’était pas contre moi. Elle me propose aussi le passage d’une psychologue quelques jours après, pour en reparler (que j’accepte volontiers, d’autant que j’ai tourné et retourné les événements en boucle pendant quelques jours dans ma tête).

Moralité personnelle : la prochaine fois j’appuierai sur ce maudit bouton de péridurale même à la fin, je préfère moins sentir que de revivre ça!!

Et toi, ton accouchement a été long aussi? Tu as aussi eu la péridurale qui n’a pas fonctionné ou pas jusqu’au bout?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

Ton accouchement fait sensiblement écho au mien (du coup je me sens moins seule c’est cool !). J’aurais adoré avoir le passage d’un psychologue !

le 22/02/2017 à 09h33 | Répondre

Madame Choux

Ah je pensais qu’ils proposaient un psy de façon plus systématique dans les maternité? En tout cas, ils me l’ont dit plusieurs fois!

le 01/03/2017 à 07h50 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Cela n’a pas été facile. Mais le principal est là : une choupette en bonne santé et un début de vie à trois.

le 22/02/2017 à 10h50 | Répondre

Madame Choux

Oui c’est ce que ma raison me dit : au final, tout va bien, elle est en bonne santé, moi aussi!

le 01/03/2017 à 07h51 | Répondre

Jahanara

Beaucoup de pounts communs avec mon accouchement aussi (raconté ici aussi). J’ai pu en rediscuter avec une sage-femme trois jours après et ça m’avait fait beaucoup de bien + passage d’un psychologue pour parler de la malformation de notre bébé. J’espère que vos premiers mois à trois se sont bien passés !

le 22/02/2017 à 11h31 | Répondre

Madame Choux

C’est super tu as été bien accompagnée au début aussi! Je viendrais raconter les 3 premiers mois ici dans quelques temps, ça a été… sportif!

le 01/03/2017 à 07h52 | Répondre

Peach

Waw félicitations 😀

le 22/02/2017 à 12h44 | Répondre

Mlle Mora

Je trouve ça bien que la sage-femme t’ai rassurée tout de suite après et orientée vers le psychologue.
C’était pas facile comme accouchement, mais c’est derrière toi et maintenant c’est Choupette qui prime ! 🙂

le 22/02/2017 à 13h26 | Répondre

Madame Choux

Oui c’est top! J’ai été contente qu’on ne me laisse pas toute seule ou qu’on me dise « bah c’est normal c’est un accouchement »

le 01/03/2017 à 07h53 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Waw la fin a été un peu sportive quand même. C’est bien je trouve qu’on t’ait proposé le passage de la psychologue.
Et félicitations pour ce beau bébé, 3,8kg en effet c’est pas mal 😉

le 22/02/2017 à 15h01 | Répondre

Madame Choux

C’est ça, pour un premier c’est pas mal du tout 3.8kg!

le 01/03/2017 à 07h53 | Répondre

Madame Bout

Ton accouchement ressemblait au mien jusqu’à la dernière demi-heure… et nos bébés sont nés à la même période…
Pour moi, ils ont rechargé la péridurale car je l’ai eu plus tôt que toi donc j’étais arrivée en fin de « cartouche »… on ne m’avait pas dit de ne plus appuyer à la fin…
Je n’ai pas eu droit à la ventouse mais aux spatules (on m’avait parlé de couvert à salade pendant la préparation à l’accouchement, ils n’ont pas une tête de gentils couverts à salade je trouve quand même… mais je suis contente qu’on m’ait expliqué en cours de prépa à quoi servait chaque ustensiles car ils ne prennent pas vraiment le temps en salle de travail de t’expliquer ce qu’ils font, ils y vont « gaiement ») car Mini-Bout ne rentrait pas le menton donc « on voit sa tête, on re-voit sa tête, on re-re-voit sa tête… mais il ne sort pas! »
L’obstétricienne a débarqué et a engueulé les sage-femmes de ne pas l’avoir appelée plus tôt, pas très rassurant à entendre je l’avoue… elle a fait sortir bébé mais je l’ai quand même entendu lâcher un « merde » et vu une drôle de tête… Bébé avait fini par sortir oui, mais en levant le menton: conclusion une belle déchirure de haut en bas! ça elle me l’a raconté le soir dans ma chambre… heureusement que la péridurale marchait encore!
Après j’ai eu de la chance, bébé a pu être tout de suite en peau à peau, il n’est parti qu’un peu plus tard avec la puer et son papa…
Je garde malgré tout un beau souvenir de l’accouchement, grâce à mon amie péridurale!

le 23/02/2017 à 15h08 | Répondre

Madame Choux

Merci la péridurale effectivement (enfin quand ca marche jusqu’au bout :D)! Ah oui les spatules ca doit etre aussi sympa que la ventouse. Quelle idée aussi pour ces bébés de pas se mettre dans le sens de la marche!

le 01/03/2017 à 07h56 | Répondre

Hélène

J’ai eu le même genre de fin d’accouchement. Sans l’episio et tant mieux. J’ai même insulté la gyneco qui s’occupait de la ventouse. J’ai aussi cru que j’allais mourir. Donc je vois tres bien de quoi tu parles.
Pour tout le reste, mon accouchement que je voulais sans peridurale par choix était top. Pas de faux travail ou de contractions qui viennent puis repartent… Pas de contractions horribles à supporter. En fait, il aurait suffit que la tête de mon fils soit un tout petit peu moins grosse pour que ça passe sans soucis et ça aurait été un accouchement merveilleux.
J’ai bon espoir pour un deuxième.

Je trouve tres bien que l’on te propose le passage d’une psy. Je pense que ça m’aurait évité de culpabiliser d’avoir eu des pensées du genre. « C’est ma faute j’aurais dû pousser plus/différemment/mieux utiliser les positions apprises… ou c’est la faute de la tête de mon fils, j’ai pas été fichue de le fabriquer correctement… ou des petites pensées où j’en voulais à mon fils et je m’en voulais à moi-même de lui en vouloir »
J’ai ruminé un bon moment, pleuré pas mal, et puis j’ai digéré l’affaire…. mais peut être qu’un psy m’aurait aidé à le faire plus vite.

le 23/02/2017 à 20h22 | Répondre

Madame Choux

Pour le coup j’étais contente d’avoir eu la péri au moins quelques heures avant pour pouvoir me reposer. A 6h du mat, après la nuit de contractions j’étais vraiment complètement à plat. La peri m’a au moins permis de dormir 1h.

J’ai eu le meme genre de pensées que toi, mais pas dirigées sur elle par contre, juste sur moi! Je ne sais pas si le psy m’a aidé à le faire plus vite, mais au moins je me suis sentie entourée.

le 01/03/2017 à 08h09 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?