Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon corps avant, pendant et après la grossesse


Publié le 20 février 2018 par Onedaymaybe

Ma fille vient d’avoir neuf mois, soit autant de temps « dedans » que « dehors ». Et aujourd’hui je me regarde moi, moi et mon corps de femme, de femme devenue mère.

Photo personnelle

Avant la grossesse

Je n’ai jamais été mince, je suis une gourmande, adepte de la cuisine et de la pâtisserie…et plus ou moins allergique au sport !

Dans mon enfance et mon adolescence, j’ai souvent vu ma mère faire des régimes,  et l’ai souvent entendu se plaindre de mon poids en plus du sien. Elle m’a même offert un pèse personne pour l’un de mes anniversaires (« Euh… merci? »). Je sais aujourd’hui que ma mère voulait le meilleur pour moi, qu’elle ne souhaitait pas que je connaisse les mêmes problèmes de poids qu’elle mais hélas…. l’inverse s’est produit.

Ajoute à cela le fait que j’ai été réglée et formée très jeune (9 ans). Mes seins ont très vite grossi et ne se sont pas arrêtés de sitôt : je fais donc à l’âge adulte un bon 95E.

Bref, je suis ronde. Et je ne l’assume pas toujours. Je refuse néanmoins les régimes car j’ai peur de l’effet yoyo.

Je suis aussi attaquée depuis le début de mon adolescence par l’acné. J’ai même eu un traitement intense et atroce controversé à l’âge de 15 ans. Mais ça continue, même à l’âge adulte…

Je suis très blanche de peau, et très brune. Autant te dire que ma pilosité est plus que visible ! De plus, mes poils poussent super vite. Mon rasoir et ma pince à épiler sont mes meilleurs amis !

Je porte des lunettes, car je suis myope depuis l’âge de 20 ans.

Pendant la grossesse

A partir du moment où mon ventre s’est arrondi, j’ai commencé à me sentir à l’aise avec mon corps. Comme si, « pour une fois », mes rondeurs étaient acceptables, avaient une raison d’être.  Mes seins ont une bonne raison d’être si ronds et imposants.

Et puis le diabète s’installe. Je dois apprendre à manger différemment. Mon poids se stabilise, augmente peu. Je me sens belle, mon image dans le miroir me plaît.

J’ai la chance de passer à côté des oedèmes, de la rétention d’eau, des nausées violentes, de la chute des cheveux…

Mon acné disparaît complètement ! Et mes poils cessent de pousser (du moins beaucoup moins vite).

Après la grossesse

Aujourd’hui où en suis je avec ce corps qui est le mien?

A peu de choses près,  je suis revenue à ce qui existait avant que j’ai un bébé.  Sauf que… mon acné n’est jamais réapparue. J’ai perdu mes cheveux par poignées pendant un temps. Mes poils ont repris leur courbe de croissance habituelle. Mes kilos en trop et mes rondeurs sont toujours là. (La période post diabète a été terrible… je me suis un peu lâchée…).

Sauf que… Mes seins font toujours la même taille mais n’ont plus la même forme. Mes hanches m’apparaissent plus présentes.

Mon périnée rééduqué va bien. Mon dos en revanche un peu moins.

J’ai perdu un peu de ma vue déjà bof bof.

J’ai retrouvé mes complexes, comme avant.

J’aimerais que ma fille soit fière de sa maman, qu’elle me trouve belle…mais au delà de ça, je veux surtout que ma fille comprenne que oui, évidemment,  je lui transmets une part de génétique  (« tu ne feras probablement jamais 1m80… et tu auras probablement des formes féminines prononcées… »). Et en même temps que quelque soit son physique elle pourra avoir la vie qu’elle souhaite, aimer, être aimée, poursuivre ses rêves… j’espère ne jamais lui transmettre ce dégoût de son corps, cette idée qu’elle « ne sera jamais assez bien ». Elle aura sûrement des complexes, peut être qu’à certains moments son image ne lui plaira pas et que, comme beaucoup d’entre nous, elle « n’aura rien à se mettre » ! Quoiqu’il arrive, j’essaierai de lui dire que son corps ne la résume pas, qu’il sera sans cesse en transformation, en changement, qu’il y aura des moments de plénitude,  et d’autres plus difficiles.

La maternité n’a pas changé ce à quoi je ressemble. Mais elle m’a changée.

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

J’avais écris un article dans l’idée du tien ! Je me retrouve complètement dans ce que tu dis, mais dans l’effet inverse ! Avant ma première grossesse j’étais un petit gabarit (1m60 pour 50kg) avec peu de complexes physiques « visibles » mais profondément marquée par des périodes d’anorexie et de boulimie.
Quand je suis devenue enceinte de ma fille, j’ai mangé tout ce dont j’avais envie sans me restreindre et j’ai pris 21kg. Le post grossesse a été très compliqué ! J’ai mis beaucoup de temps à perdre ce poids et je ne m’assumais pas. Pour cette grossesse, je fais un peu plus attention mais les violents vomissements jusqu’à 6 mois combinés à 4 gastro ont fait que je n’ai pris que 8kg à l’aube de mon dernier mois de grossesse.
Quand on a un rapport difficile avec son corps, la grossesse peut être un excellent moyen de se réconcilier avec!

le 20/02/2018 à 07h50 | Répondre

Mélodie

Je me retrouve complètement dans ton article ! J’accepte mon corps car je n’ai pris du poids que dans le ventre et peu je de kg de trouve (j’en suis à 13) ! A la base je suis également en surpoids et j’ai également eu ma maman présente pour me le rappeler..! Je dois accoucher dans quelques jours et j’angoisse un peu du « après » j’ai peur de ne m’accepeter Encore moins qu’avant ! Enfin, l’essentiel c’est que mon bébé soit en bonne santé ! Il va passer avant mes préoccupations et j’espère que ça va m’aider pour la suite ..!

le 20/02/2018 à 08h04 | Répondre

Rigel

Je trouve ta photo magnifique !

Concernant les complexes, et la perception de nos corps, la société est dure. C’est sur qu’en étant blonde, tout en jambes, en seins et en squelette, on correspond plus aux critères. Le sport m’a beaucoup aidé à m’accepter. Oui, je suis petite et plutôt dodue, mais mon corps n’est pas moins efficace pour nager ou porter des trucs, ou fabriquer des bébés que celui d’un top model. Et puis en plus, j’aime trop manger pour adopter un régime de tortue, alors voilà !

le 20/02/2018 à 08h58 | Répondre

Amand88

Ton article m’a émue aux larmes… en particulier le dernier paragraphe.

Accepter son corps est un travail de toute une vie…
J’ai moi-même des craintes quant au fait que ma fille soit fière de sa maman. Je suis handicapée de naissance et je redoute le moment où elle aura honte de moi quand j’irai la chercher à l’école ou autre (et je ne voile pas la face, je sais que cela arrivera…). Alors oui, contrairement à toi, la génétique n’entre (heureusement) pas en ligne de compte mais les inquiétudes sont pourtant identiques.

Un jour quelqu’un m’a dit : »on est plus riche de nos différentes que nos ressemblances. »

Le fait que tu aies eu à faire face à des critiques par rapport à ton physique fera que le jour où ta fille y sera confrontée (même si ce ne seront pas forcément les mêmes), tu pourras l’aider mieux que personne.

le 20/02/2018 à 09h24 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

J’aime beaucoup la conclusion de ton article. Tu as tellement raison de vouloir faire passer ce message à ta fille. On vit dans un monde où l’image prend beaucoup trop de place. Il faut savoir s’accepter peu importe notre physique. Ce sont je pense les premières armes pour être à l’aise en public, se faire accepter, etc.
S’accepter après une grossesse n’est pas toujours facile mais finalement, si on arrive à prendre un peu de temps pour s’occuper de soi, c’est déjà beaucoup pour le moral.

le 20/02/2018 à 11h08 | Répondre

Claire (voir son site)

Il est vraiment très beau cet article.
Les poils foncés et la peau claire, je connais bien. Quand j’ai commencé à travailler, mon premier achat a été d’investir dans l’e-one, un appareil à lumière pulsée. Le but n’était pas de me débarrasser de tous mes poils, mais de limiter un peu les choses. J’en suis ravie.
Je n’ai jamais vraiment eu de soucis pour accepter mon corps, mais la maternité et l’allaitement m’a permis d’avoir un regard complètement différent. J’étais assez pudique avant et ce n’est plus le cas maintenant (bon, je sais pas non plus si je ferais du nudisme !!)
En tout cas, la maternité permet de porter un autre regard sur notre corps 🙂

le 20/02/2018 à 13h30 | Répondre

Clémence (voir son site)

Il est superbe ton article. J’ai la même maman que toi, la même appréciation de mon corps (la même taille de soutif :/ ) et la même envie que mon/mes enfant(s) soi(en)t bien dans leur peau qu’elles que soient leurs mensurations.
Vu mon matériel génétique et celui de mon barbu, il y des grandes chances pour que nos enfants ne soient pas maigre. Et moi j’ai très peur que ma mère reproduise sur eux ce qu’elle a fait sur moi.
Je n’ai pas encore d’enfants et pourtant cela fait déjà partie de mes plus grandes craintes.

le 20/02/2018 à 14h55 | Répondre

Raphaelle

C’est très compliqué de ne pas transmettre ses complexe (surtout quand nos enfants nous ressemblent!). Quand j’étais enfant je ne trouvais pas ma mère belle (quelle cruauté je sais je sais, mais je ne lui disais pas hein!), pourtant maintenant je vois bien qu’elle a toujours été jolie : je pense juste qu’en tant qu’enfant je ressentais le fait qu’elle ne se trouvait pas belle elle-même : régimes, soupirs, routine cosmétique compliquée, et même les compliments qu’elle me faisait : »ah, j’aurais rêver avoir des jambes fines comme toi » (euh, j’étais enfant, hein, évidemment elles se sont « développées » par la suite hum hum)..

le 20/02/2018 à 18h05 | Répondre

Mélinda

Sur le coup, j’ai survolé ton article et en lisant les commentaires, surtout celui de Raphaelle, j’ai réalisé. Moi aussi, j’ai des rondeurs, qui sont plus importantes après ma grossesse. J’ai la même maman que toi, jusqu’au pèse-personne qui te dit ton taux de gras pour mes 19 ans, et les remarques sur mon poids qui sont toujours d’actualité. J’espère ne pas avoir à mon tour un comportement négatif envers ma fille, et surtout j’ai à cœur de lui donner confiance en elle et en son corps.

le 21/02/2018 à 11h08 | Répondre

Mélinda

Le commentaire de Clémence pardon 🙂

le 21/02/2018 à 11h12 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?