Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon premier trimestre, version cool !


Publié le 7 octobre 2016 par Madame Choux

Après un aperçu du suivi de grossesse aux USA, je te raconte mon premier trimestre de grossesse.

La découverte de la grossesse

On est en plein mois de février, il fait froid il ne fait pas froid du tout (eh oui, ça a des avantages de vivre en Californie) et le surlendemain, c’est l’anniversaire de Monsieur Pithiviers. Tout au long de cette journée, j’ai quelques signes qui me font des petits tilts dans la tête.

Le tout premier : je me fais mal à la poitrine (toute seule) en ouvrant le micro-ondes. Geste que je fais tous les matins depuis… des années. Tiens, bizarre, mais je ne me focalise pas dessus : j’ai l’impression d’avoir des signes tous les mois depuis le début des essais (soit depuis onze mois !).

Le reste de la journée se passe à papoter avec une copine, activité ponctuée là encore de petites douleurs à la poitrine. Bien bien bien. Je ne dis rien à personne, ce n’est pas énorme. D’ailleurs, « douleur » est peut-être un bien grand mot, je dirais « sentir quelque chose » plutôt. J’arrive à m’auto-convaincre que ce n’est pas encore le bon mois, on commence même à écrire le mail au médecin pour évoquer notre année d’essais infructueux.

Le soir même, je me refais mal toute seule à la poitrine, et je laisse échapper un « aïe ». Monsieur Pithiviers, aux aguets, me dit : « Tu viens de te faire mal juste avec ce petit coup ? » « Huuum oui… » Je lui explique alors que j’ai eu la même chose le matin et pendant la journée. Monsieur Pithiviers me répond alors : « Peut-être que ce serait bien de faire un test, non ? C’est quand même bizarre, là. »

Mes règles doivent arriver deux jours après, soit le jour de son anniversaire. Mais comme on a eu onze déceptions auparavant, on se dit que je vais faire le test le lendemain, pour éviter la déception le jour de son anniversaire.

test de grossesse

Crédits photo (creative commons) : Steid

Le lendemain matin, 6h du mat’. Qui c’est qu’a les yeux grands ouverts ? C’est nous ! Qui c’est qu’a mal dormi en ne pensant qu’au test ? C’est nous !

Je file donc dans la salle de bain et je fais mon test. Et voici le déroulé de la minute qui suit :

  • Je regarde le test et je vois la barre.
  • Je le pose sur le lavabo et me lève des toilettes (quand même !).
  • J’ouvre la porte à Monsieur Pithiviers, qui se rue sur le test.
  • Il s’exclame : « Ben, pourquoi tu ne dis rien ?! C’est positif, on voit bien le + !! »
  • Je m’apprêtais à lui demander la notice (que j’ai pourtant lue des tonnes et des tonnes de fois !).
  • Moi : « Ben c’est positif, alors ? »
  • En cœur (ou presque) : « Non, c’est pas vrai ! T’es sûr(e) ? Mais ça a marché, alors ??? Hiiiiiiiiiiiiiiii !! »

Bref, ça a été le blanc total dans ma tête ! Pourtant je l’ai vu, le résultat : il a tourné positif en moins de deux secondes. Et du coup, Monsieur Pithiviers a pensé que c’était encore négatif, puisqu’il s’attendait à des cris de joie dans le cas contraire.

Je pense que ça a été le blanc total parce que je savais (rapport aux signes de la veille), mais qu’en même temps, je ne voulais pas y croire (rapport aux onze mois d’essais) : du coup, mon cerveau de Madame Choux a disjoncté !

Bonjour le premier trimestre !

Du point de vue de la santé

J’ai juste envie de dire : parfait ! (Oui, tu as le droit de me haïr !)

Pendant ces trois premiers mois, je n’ai eu aucunes nausées, aucun vomissement, aucun dégoût pour une odeur ou un aliment (même pas pour le café), aucune envie particulière (même pas des fraises à 3h du matin, et pourtant, c’est la saison en Californie, en février, donc ça se trouve facilement), aucune douleur nulle part, aucun problème d’ordre médical. J’ai même continué à faire des randos avec les copines…

Le seul « désagrément » que j’ai eu, c’est la fatigue. J’ai dormi pendant deux heures tous les après-midis ou presque. Heureusement, je ne travaillais pas, donc ça n’a pas du tout posé de problèmes, et je faisais ma nuit de huit heures sans souci ensuite !

Juste au niveau alimentation, pendant une semaine, j’ai eu des faims intenses. Je n’avais pas faim à un moment donné, et trois minutes après, j’avais une faim énorme, à devoir absolument manger quelque chose dans les secondes suivantes. Du coup, je me baladais toujours avec des barres de céréales dans mon sac ! Mais ce n’étaient pas des envies de quelque chose en particulier : j’aurais aussi pu manger un fruit ou un plat de pâtes, peu importait.

Je n’ai pas pris un gramme pendant le premier trimestre, j’ai même perdu un kilo !

Donc autrement dit, un premier trimestre très très cool !

Du point de vue du moral

Très bon, là aussi ! Étant donné que tout se passait sans symptômes, ben j’allais plutôt bien ! Les deux échographies (sixième et neuvième semaines) montraient que notre petit fœtus allait bien et grandissait normalement, alors j’étais zen !

Ceci dit, je crois que je n’avais pas encore réalisé ce qu’il se passait. Je n’avais pas vraiment l’impression que ce petit haricot qu’on voyait à l’écran était dans mon ventre.

L’échographie des 12 semaines a fini de nous rassurer quand on a vu que bébé allait bien, que tout était normal et qu’on sortait de la zone « attention fausses couches possibles ». Cette échographie était vraiment sympa, ça m’a fait bizarre de voir que ça ressemblait un peu plus à un bébé (plutôt qu’à un haricot) et qu’il bougeait dans tous les sens sans que je ne sente rien du tout !

C’est à ce moment-là aussi que l’échographiste nous a dit que c’était certainement (à 85%) une petite fille !

Bref, un premier trimestre que je souhaite à toutes les femmes enceintes !

Et toi, comment as-tu réagi devant ton test positif ? Ton cerveau a aussi eu un blanc total ou ça a été l’explosion de joie dans la salle de bain ? Comment s’est passé ton premier trimestre ? Raconte-nous !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virginie

C’est trop top de lire qu’un premier trimestre aussi cool est possible, lol j’avoue que c’est aussi mon cas. La fatigue, en revanche, dur, dur !
J’espère que ça se passe aussi bien au second ????

le 07/10/2016 à 08h17 | Répondre

Madame Choux

La fatigue des fois gène un peu mais ça va encore 🙂 Ah ah suspens pour le 2eme trimestre!

le 07/10/2016 à 10h18 | Répondre

Mlle Mora

J’avais eu la même chose pour ma 1ère grossesse, aucun symptôme désagréable, « juste » la fatigue – mais moi je travaillais alors jte raconte pas la difficulté de rester éveillée l’après-midi !!
J’adore comment vous avez découvert ensemble que tu étais enceinte ! 🙂

le 07/10/2016 à 09h19 | Répondre

Madame Choux

Ah oui je veux bien te croire qu’au travail ça doit être compliqué en début d’aprem! Les activités ont intérêt d’être passionnantes!

le 07/10/2016 à 10h19 | Répondre

Doupiou

Oh elle est émouvante cette découverte du test positif ! Je suis super contente pour toi que ton début de grossesse se soit si bien passé ! Comme quoi un premier trimestre idyllique ça existe !Vivement la suite !

le 07/10/2016 à 09h19 | Répondre

Madame Choux

Oui ça existe! C’est vrai qu’on entend souvent que tout le monde passe par la case nausées… mais non ! ya des chanceuses au milieu 🙂

le 07/10/2016 à 10h20 | Répondre

Margot

Et bien je suis super contente pour toi, mais moi, j’ai envie de vomir toute la journée!

le 07/10/2016 à 09h55 | Répondre

Madame Choux

Bon courage à toi! C’est pas facile à gérer ces nausées!

le 07/10/2016 à 10h20 | Répondre

Tamia (voir son site)

L’attente du test (et la mauvaise nuit qui va avec), le pressentiment que oui c’est la bonne, chéri qui lit le test et comprend avant toi le résultat, le cerveau qui se déconnecte (et la tête de niais pendant toute la journée qui suit…): bref ton récit a trouvé une résonance particulière chez moi ! Je me suis retrouvée… Par contre, j’ai eu 2 mois tranquille, juste un peu de fatigue, facile à gérer, mais le troisième mois a été plus difficile : bonjour les malaises ! J’ai été arrêté pendant un mois pour éviter de faire des pertes de connaissance dans les transports et au travail…
Mais je suis ravie de lire que des premiers trimestres peuvent très bien se passer ! J’espère que le second c’est aussi bien passé…

le 07/10/2016 à 10h41 | Répondre

Madame Choux

Arf ça c’est vraiment pas cool les malaises! Ah ah donc il n’y a pas que moi qui ait bugué à la vue du test!

le 07/10/2016 à 17h14 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Quelle chance, un premier trimestre presque parfait.
J’aime beaucoup le moment où vous découvrez que ça y est, la grande aventure commence 🙂

le 07/10/2016 à 12h12 | Répondre

Claire (voir son site)

C’est super que ton premier trimestre se soit bine passé. J’espère que les autres aussi parce qu’avec un changement de pays au milieu !

le 07/10/2016 à 14h38 | Répondre

Melimelanie

La jolie découverte après ces mois d’attente!! Très émouvant.

Et la chance pour le premier trimestre au top!!!

le 07/10/2016 à 14h44 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?