Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon deuxième trimestre commencé dans l’angoisse


Publié le 10 avril 2017 par Melimelanie

Oui mon titre est racoleur, je le reconnais. Mais bon il faut bien donner envie de lire mon article sur mon deuxième trimestre alors que l’ancien n’est pas si vieux que ça étant donné mes grossesses rapprochées.

Alors oui cet article va venir faire le point sur ce qui a suivi la découverte de la suspicion de séroconversion à la toxoplasmose et sur la suite de mon deuxième trimestre que je viens tout juste de finir.

L’énigme du monde médical

Je t’ai donc expliqué avoir eu en janvier une prise de sang mettant en évidence des anticorps testé pour détecter la toxoplasmose et être entrée directement dans une prise en charge de possible séroconversion à la toxoplasmose.

Alors que s’est t’il passé depuis ces deux prises de sang?

Dans un premier temps comme je te le disais en commentaire j’ai vu une gynécologue obstétricienne spécialiste de la toxoplasmose pendant la grossesse. Elle m’a énormément rassurée. Je suis ressortie de ce rendez-vous soulagée et sereine. Pour elle mes prises de sang n’étaient pas significatives et elle doutait réellement que ce soit la toxoplasmose.

J’ai aussi beaucoup appris sur ce que pouvait entraîner une séroconversion pendant la grossesse, et que les cas graves étaient vraiment rares de nos jours. Que d’ailleurs on était un des seuls pays du monde a faire ce dépistage systématique et pourtant il n’y avait pas de différence dans les pourcentages d’effets secondaires, dus à la toxoplasmose, observé sur les bébés.

Il en reste que trois mois après je ne suis pas plus avancée. Mes prises de sang sont toujours les mêmes.

Avec ce taux positif que personne ne sait expliquer.

Ma gynécologue a même appelé le directeur du service de la meilleure maternité de Haute-Garonne pour lui demander son avis. Et ils en sont tous au même point. Ils n’ont jamais vu ça dans leurs carrières.

Mais apparemment ça ne peut vraiment pas être la toxoplasmose. Et mon bébé va très très bien.

Donc j’ai eu le droit d’arrêter les antibiotiques au début de mon sixième mois (au bout de deux mois donc) et je repars dans un suivi « classique » de toxoplasmose avec une prise de sang par mois.

Mon petit loulou en pleine forme (Source : Photo personnelle)

Utérus contractile le retour

Le gros événement du mois de janvier a aussi été le retour des contractions.

Alors je le sais chez moi c’est physiologique je ne peux pas y échapper. Ma morphologie fait que j’ai tendance a contracter très tôt dans la grossesse.

Donc là dès le début du quatrième mois j’ai la joie de voir arriver les fameuses contractions, mais cette fois ci changement : le fait que je sois beaucoup plus active que pour ma précédente grossesse me fait expérimenter des contractions douloureuses.

Je me retrouve a prendre du spasfon pour essayer de limiter les dégâts et me repose un max quand je ne suis pas au boulot.

Mon col tient le coup pour le moment donc pas (trop) d’inquiétudes.

En revanche vers la fin de mon cinquième mois mon kiné tire la sonnette d’alarme. Il me trouve épuisée et très tendu a cause des contractions et me demande de faire un point sur la situation avec mon médecin traitant car il est inquiet de mon état général.

La sentence tombe : ma médecin traitant préfère ne pas tenter le diable et m’arrête pour que je me repose. J’aurai tenu un mois de moins que mon objectif, je suis dépitée. Mais en revanche j’ai réussi a négocier quelques jours avant mon arrêt afin de pouvoir partir sereinement du travail.

La transition se fait en douceur et je le prends moins mal que pour ma première grossesse mais je suis quand même en colère contre mon corps de ne pas être capable de tenir un rythme classique tout en menant une grossesse.

Mon état général

Je crois qu’épuisement est le terme qui résume tout. Lors de ma première semaines d’arrêt j’ai passé mes journées à dormir. Incapable de faire autre chose.

Nouveauté de cette grossesse je mange comme un ogre! Je suis affamée et j’engloutis des quantités que je ne me serais jamais cru capable de manger.

Je mange toute la journée et mon poids sur la balance me le rends bien. Durant ce deuxième trimestre j’ai pris presque 10 kilos. Alors je pars de loin donc ça ne me dérange pas mais je dois reconnaître que ma gynécologue a quand même tiqué sur le coup… Surtout sur les quatre kilos pris sur le sixième mois et mon beau gigot estimé très haut dans les courbes de croissance.

Du coup je m’arrondi doucement mais surement. Et j’adore ça. J’ai vraiment le physique de femme enceinte et ça me plait.

Evolution de mon ventre durant le deuxième trimestre (Source: Photos personnelles)

Et alors dans mon bidou c’est une vrai java! Je suis beaucoup moins centré sur mon ventre pour cette grossesse que quand j’attendais Petit Habitant mais je peux te dire que Petit Excité se remémore très fort à moi très régulièrement.

Très vite j’ai pu voir des vagues agiter mon ventre et sentir de vrais coup francs de mon deuxième fils (et oui c’est un garçon!)!

Je me rends compte que je suis de plus en plus pressée de rencontrer ce petit bébé. Va t’il ressembler à son frère? Comment va se dérouler l’accouchement? De quelle couleur seront ses yeux? (Gris comme Petit Habitant ou marron comme c’est le plus probable génétiquement)

Petit à petit nous nous préparons à l’accueillir et l’arrivée de ce troisième trimestre me réjoui car j’ai hâte!

Mon deuxième trimestre se fini sur une très bonne nouvelle : pas de diabète gestationnelle je peux continuer à manger comme je le veux et je profite de ces derniers moments avec un gros ventre. De cette dernière grossesse qui est loin d’être parfaite mais qui me correspond.

Et on croise les doigts pour éviter la MAP ce coup ci!

Et toi comment s’est passé ton deuxième trimestre? As-tu eu des frayeurs comme moi avec la toxoplasmose? Tu as aussi dévoré tout ce que tu croisais? L’épuisement ne t’a pas quitté?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit pour obtenir sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté cet été pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

Quelle aventure cette toxoplasmose ! C’était mon angoisse permanente pendant toute ma grossesse à tel point que mon entourage ne comprenait pas ma psychose !

le 10/04/2017 à 08h31 | Répondre

Melimelanie

Au final je me rends compte que cette histoire de toxoplasmose je n’y ai jamais vraiment cru car je fais aussi super attention.

Du coup l’avantage qui en est ressorti c’est que je n’ai plus AUCUNE remarque sur ce que j’accepte de manger ou non et ça fait du bien!!!

le 12/04/2017 à 10h54 | Répondre

CupCake

j’espère plus de peur que de mal !
C’est vrai que ce serait dommage de « gâcher » ta dernière grossesse par des grosses inquiétudes …. mais même quand tout se passe bien on n’est jamais vraiment tranquille (en tout cas moi j’ai réussi à ne pas profiter de ma première grossesse parce que j’avais la trouille que ça se passe mal dans mon ventre alors que tout allait – et est allé – trés bien ! Comme Doupiou j’avais peur de la toxo d’ailleurs)
Et wow ton bidon ! On doit avoir un format pas trop éloigné (je fais 1m73 pour 53 kg) et là à ma première grossesse impossible d’avoir un bidon avant le début du 5ième mois + j’ai fini ma grossesse avec un ventre comme sur ta photo avec le pull bleu (mais plus bas du coup ^^).
Du coup je me dis que pour la deuxième (et aussi dernière comme toi) grossesse j’aurai peut être plus de ventre ??? tu avais aussi un tout petit ventre à la première ?

le 10/04/2017 à 09h53 | Répondre

Melimelanie

Pour le moment et comme toujours (et j’espère que ça va continuer) il y a effectivement plus de peur que de mal.
Je suis quand même en relative bonne forme et mon bébé est en parfaite santé.Oui j’ai des contraintes mais je m’y suis faite et la je suis plus dans l’optique « Profite c’est la dernière fois ».

Niveau morphologie je fais 1m77 et faisais 59 kilos avant le début de la grossesse (je n’arrivais pas à remonter à mon poids de forme d’avant grossesse de 63 kilos) et pour le ventre il a effectivement été très discret pour la première grossesse et n’a vraiment poussé qu’au huitième mois pendant que j’étais alité.

Cette fois ci très vite j’ai eu du mal à le camoufler (merci les vêtements d’hiver) et il a été visible beaucoup plus tôt et beaucoup plus fort! Va-t’il continuer sur sa lancée je ne sais pas. Après on m’a toujours dit que vu ma taille mes bébés avaient de la place à l’intérieur donc poussaient moins vers devant.

le 12/04/2017 à 11h04 | Répondre

Claire (voir son site)

J’adore les photos, surtout celle de l’échographie 🙂

le 10/04/2017 à 15h03 | Répondre

Melimelanie

Merci 🙂
Je suis très contente d’avoir pu faire mes échographies avec ma gynécologue car elle essaie a chaque fois de me faire une jolie image de profil alors que pour ma précédente grossesse dans un centre échographique le seul profil qu’on a eu c’est à l’écho T1…

le 12/04/2017 à 11h05 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

C’est drôle parce que cette « deuxième fois » avec un utérus et un col de pacotille, je vis cela différemment de toi. Moi aussi je contracte déjà, mais je n’en veux pas à mon corps, au contraire, je me sens beaucoup plus détendue sur ce point que la première fois. Je me dis que c’est comme ça, que je ne peux pas le changer et j’accepte sans me poser de question de réduire déjà au maximum mon rythme. J’espère que ça suffira pour m’éviter une fin vraiment compliquée… et j’ai déjà hâte de savoir ce qu’il en sera pour toi 🙂 .

le 10/04/2017 à 21h36 | Répondre

Melimelanie

Je me sens aussi plus détendue et quand on a voulu m’arrêter je n’ai pas lutté et j’ai beaucoup mieux accepté la situation.

Mais je t’avoue que le fait que je me repose depuis presque 1 mois et demi et que j’ai toujours des contractions et un col qui se raccourci au fur et à mesure ça je ne le vis pas trop bien.

Ce n’est pas tellement l’hospitalisation ou la MAP en tant que telle qui me fait peur mais plutôt Petit Habitant (et monsieur Génial).

Rester alitée c’est ultra chi**t mais je sais faire. Je sais prendre sur moi pour le bien être de mon bébé. En revanche ne plus pouvoir m’occuper de mon aîné ça ça me terrifie. Et j’espère bien qu’à l’écho T3 (prochaine écho ou on vérifiera mon col) je ne passerai pas en MAP! (Sachant que j’ai aussi le suivi hebdomadaire ou on peut me passer de MAP légère a MAP sévère avec hospitalisation… le chemin est semé d’embûches 😀 )

le 12/04/2017 à 11h14 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?