Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon fils est précoce : le diagnostic


Publié le 25 février 2015 par Mademoiselle Violette

J’ai la chance d’être maman de deux horribles monstres que j’aime et qui me le rendent bien… Sauf que !

Quand mon grand était à la crèche, on me disait souvent qu’il n’était « pas en retard ». Oui bon, ok. Il a su marcher vite. Monsieur est perfectionniste en plus, il s’est entraîné à la crèche et n’a marché à la maison que le jour où il était sûr de son coup. Il parlait plutôt bien. What else ? Bon, à côté de ça, il était un peu bagarreur, mais c’est l’héritage de famille (mais je ne cautionne pas du tout) !

enfant précoce - le diagnostic

Crédits photo (creative commons) : Phalinn Ooi

Puis il est rentré à l’école, avec une maîtresse très attentive à ses élèves. Une chance pour lui, il était chez les petits/moyens. Vive les classes à double niveau ! C’est vraiment ce que nous souhaitions pour lui, puisqu’il était déjà très demandeur et avait soif de connaissances. Deux semaines après la rentrée, la maîtresse demande à nous voir. Oups, ça sent le roussi !

Rendez-vous est pris et nous discutons. Il semble que Pioupiou soit un peu plus que « pas en retard »… La maîtresse nous oriente vers une pédopsychiatre pour faire un test de QI. Je t’avoue qu’on s’est demandé quel intérêt on pourrait y trouver. On aurait un résultat, et alors ? Mais la maîtresse a su nous expliquer qu’en mettant le doigt sur une éventuelle précocité, on aurait aussi des conseils de la part de la psy pour la gestion quotidienne de notre fils… Sans que ce soit une maladie, la précocité demande une adaptation du quotidien pour être en phase avec l’enfant/l’adolescent.

Pioupiou fait le test. Enfin, « fait » est un bien grand mot. Ce monsieur ayant un caractère assez affirmé, il a tout simplement décidé de ne faire que les exercices qui l’intéressent… Sans commentaire ! La psy nous prévient tout de suite que le résultat sera faussé et qu’on aura une idée d’un minimum de QI, sans vision réelle de son potentiel. Résultat ? Pioupiou est au moins à 134. En clair, il est précoce mais nous ne savons pas à quel point.

J’avoue que ça nous est tombé dessus un peu brutalement. Notre première réaction a été de « nier » un peu ça. Ça ne change rien pour lui. Puis il a fallu faire face. Certes, ce n’est pas une maladie, notre fils est en pleine forme. Mais plein de questions arrivent : comment répondre à sa soif de savoir ? Comment jongler avec un système scolaire qui n’est pas toujours adapté aux enfants précoces ? Que faire pour qu’il vive ça comme un don et non pas comme un problème ?…

Le point positif dans tout ça, c’est que ça nous a aussi permis de comprendre les difficultés qu’il éprouve au niveau social. Il est un peu brutal pour la simple et bonne raison qu’il ne sait pas comment exprimer son trop-plein émotionnel. Tout est toujours too much pour lui. Pouvoir mettre le doigt là-dessus, c’est que qui va nous permettre de l’aider à avancer !

Et toi ? Tu as un enfant diagnostiqué précoce ? Tu as toujours eu conscience qu’il était très en avance, ou ce sont d’autres personnes qui t’ont alerté là-dessus ? Tu as eu du mal à l’admettre au début ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

15   Commentaires Laisser un commentaire ?

Caramelle

Merci pour ton article ! J’ai hâte de savoir la suite… En effet mon fils (qui vient d’avoir 3 ans) a été « repéré » par la directrice de la crèche qui pense qu’il est « précoce » ou bien selon ses termes « à haut potentiel ». Elle a juste émis l’hypothèse car il y a des signes bien spécifiques (extrêmement curieux -il a commencé les « pourquoi » à 2 ans-, la parole très bien développée, très moteur depuis tout petit…). Son propre fils a été diagnostiqué comme à haut potentiel donc elle connaît ces signes. Pour autant nous attendons l’entrée en école primaire pour voir si cela se confirme ou pas. Tout ça me fait un peu peur… :-S

le 25/02/2015 à 08h53 | Répondre

Mademoiselle Violette

Merci beaucoup !
Caramelle, je t’encourage à aller faire un test rapidement, plutôt que d’attendre… Je comprends parfaitement tes inquiétudes, mais pour ton enfant, ce sera mieux de savoir, et tu pourras plus facilement t’adapter à lui…

le 08/03/2015 à 14h55 | Répondre

Virginie

C’est hyper intéressant, on entend souvent parlé des « surdoués » ou autres termes du même type mais, derrière, à part Malcom de la télé on n’a rien à y mettre ! Pourras-tu nous tenir informées des conséquences pour lui ? Qu’entend-tu par trop-plein d’émotions ? Ils ne savent pas les gérer ? Surtout, n’hésite pas à poursuivre ton histoire, à mon avis, elle en intéressera d’autres qui sont dans le même cas.

le 25/02/2015 à 09h11 | Répondre

Mademoiselle Violette

Virginie, oui, quand on parle d’enfant précoce, on voit Malcolm, mais c’est plutôt les « bons » côtés… Mon fils n’est pas comme ça, sans doute parce qu’il est encore petit. Pour le moment, on en est à lui apprendre à gérer ses émotions. Tout prend une ampleur démesurée. Une remontrance et ça devient une affaire d’état. Et à l’opposé, quand il est content, il saute et court partout dans la maison, littéralement… C’est épuisant. On essaie de lui expliquer chaque jour comment gérer ce qui se passe, comment se calmer quand il est en colère,…

le 08/03/2015 à 14h58 | Répondre

Julia

Bonjour,
En général la pomme tombe près de l’arbre. Avez vous des antécédents dans vos familles ?
Et avez vous fait des test de quotient émotionnel pour diagnostiquer l’hyper-sensibilité ou bien est ce que vous vous en êtes rendu compte par l’observation ? En tout cas, c’est un sujet intéressant, j’ai hâté de savoir comment vous gérez tout ça !

le 25/02/2015 à 09h20 | Répondre

Mademoiselle Violette

Non, nous n’avons jamais fait de test nous-même mais le doute s’est porté longtemps sur mon conjoint. Pour ma part, j’étais plutôt du genre à en faire le minimum à l’école et j’ai fait un bac + 5 sans avoir l’impression de forcer…
Côté émotionnel, le médecin nous a conseillé d’attendre encore un peu pour éventuellement déceler l’hyperémotivité, plutôt vers 6-7 ans … On verra ce que ça donne !

le 08/03/2015 à 15h00 | Répondre

Madame Vélo

Merci pour cet article, moi aussi j’aimerais connaître la suite de ton « histoire », savoir quelles décisions et adaptations vous avez faites et ce que cela change pour vous au quotidien, pour lui à l’école, les conseils que vous avez reçu, etc. Mon mari a sauté 2 classes et moi 1 classe, on a donc des chances d’avoir un enfant « précoce ». Et je sais que mes beaux-parents se sont posé beaucoup de questions à l’époque pour prendre les bonnes décisions concernant mon mari. Et si moi j’étais très adaptée au système scolaire, mon mari l’était beaucoup moins, ce qui n’a pas toujours été facile pour lui.
(et sinon en effet, le tricot n’est plus un truc de grand-mère, moi aussi je tricote un peu !)

le 25/02/2015 à 10h50 | Répondre

Madame Pelote

Merci pour cet article. Il y a un petit bout d’histoire qui ressemble à celle de mon fils. Il est en petite section et après les vacances il va passer un test de QI lui aussi. Nous, c’est assez compliqué à gérer à l’école (qui d’ailleurs n’est pas forcément adaptée), il a un fort caractère qu’il utilise pour masquer son hypersensibilité. Du coup c’est très rare quand on me dis que ça s’est bien passé à l’école… :/. J’espère que tu nous écriras pour nous raconter la suite, et nous raconter comment vous arrivez à gérer tout cela…

le 25/02/2015 à 11h59 | Répondre

Célia

Super article! Je me retrouve dans tes questionnements, sauf que je n’en suis qu’au début : je dois prendre rendez-vous demain avec la psy scolaire. Lou à 3 ans et 4 mois, comme toi à la crèche on me disait qu’il était « vraiment pas en retard celui-là, il a oublié d’être bête! » Comme le tien un caractère très affirmé, assez brutal, ne supporte pas trop les enfants de son age, toujours à chercher le conflit avec les adultes, hypersensible… Et ne fait que ce qui l’intéresse à l’école, j’ai bien rit en voyant que le tien à fait ça aussi pour les tests! Il me rappelle beaucoup le mien! La maîtresse m’a orienté sur la psy scolaire, car entre les problèmes de comportement et, je cite, son « gros potentiel », elle pense qu’il y a de grandes chances qu’il soit précoce… Et peu être aussi un chouilla hyperactif… Combo gagnant!!!
J’avoue que j’aimerai aussi savoir la suite de ton histoire, savoir quels sont les conseils, les moyens mis en place, comment tu t’en sort… Moi je ne sais pas trop quoi faire, j’avais bien repéré les signes, mais ma cousine et d’autres m’ont fait culpabiliser, comme quoi un enfant précoce ça n’existe pas, que de toute façons même si il est plus intelligent que les autres ça ne change rien qu’il n’y a rien a faire… J’ai arrêté d’en parler autour de moi, les gens étaient de suite presque agressifs quand j’en parlait… A croire que c’est quelque chose de honteux, qu’il faut cacher…
Mais maintenant que la maîtresse à mis le doigt dessus elle-même, bien que les tests ne soient pas encore passés, je m’interroge beaucoup… Et si c’est oui, comment ça se passe? Que faut il faire? Vais-je réussir à gérer ça comme il faut et lui permettre de s’épanouir pleinement?
J’ai vraiment hâte d’avoir la suite de tes aventures!

le 25/02/2015 à 13h29 | Répondre

Mademoiselle Violette

Célia, laisse les choses se passer doucement. Chaque étape à la fois… Je sais que c’est dur mais commence par le test, tu verras ensuite comment tu peux t’adapter à ton enfant. Je sais à quel point c’est compliqué de gérer les forts comportements mais en même temps, je me dis que je préfère voir mes fils comme ça plutôt que complètement apathique !… N’hésite pas à venir nous raconter la suite !

le 08/03/2015 à 15h04 | Répondre

Célia

Merci pour ta réponse! J’ai déjà posté un article qui parle de ma « peur », ou de mon manque d’envie plutôt, d’avoir un deuxième enfant… Sans vouloir le charger, en bonne partie par rapport à mon fils et à son comportement exclusif et brutal… Tu as raison, je vais attendre les tests, mais les résultats c’est pas pour demain, la psy étant débordée elle m’a orienté vars le CMPP… 2 mois d’attente minimum avant d’avoir le 1er rendez-vous, qui déterminera si oui ou non ils lui font passer les tests… Pas encore sortie de l’aubergine!!!!

le 09/03/2015 à 12h37 | Répondre

Mademoiselle Violette

Si je peux me permettre, pourquoi tu ne prends pas rendez-vous avec un psychologue hors parcours scolaire ? Tu gagnerais du temps, quitte à retourner voir le psy scolaire plus tard…

Pour ce qui est des comportements excessifs, notre Pioupiou s’est un peu apaisé depuis la naissance de Mini-pousse… Peut-être parce qu’il commence à comprendre qu’on ne peut pas être exclusivement avec lui, peut-être aussi parce que du coup il se sent « responsable » (c’est un grand frère extrêmement attentif), peut-être enfin parce que Mini-pousse fait maintenant le même poids que lui (ils n’ont « que » 2 ans et 9 mois de différence, et Mini-pousse va avoir 2 ans bientôt). Et même si Mini-pousse est parti pour être précoce aussi, ça ne nous freine pas du tout, j’ai même très envie d’un troisième…

le 09/03/2015 à 13h17 | Répondre

Célia

Ahh, les psy hors parcours scolaire… Ben c’est pire que le CMPP, de toute façon entre 3 et 6 mois d’attente pour un RDV… C’est un peu perdu ou j’habite du coup les professionnels de la santé ne se battent pas… On a plus de pédiatre dans tous le département d’ailleurs, le dernier a pris sa retraite et pas moyen de le faire remplacer… Mais je m’égare, pour en revenir au sujet, c’est ce que me dit mon homme aussi, que souvent l’arrivée du deuxième à tendance à bien apaiser le premier, qui se sens plus grand, plus responsable… Je commence à retrouver l’envie petit à petit… Je pense que d’ici mon mariage l’année prochaine, je serait mûre!!!
Mais oui l’explication du poids identique peut jouer aussi hihi!!! Dis donc, il doit être costaud ton petit deuxième!!! Ca ne serait pas étonnant que ton deuxième soit précoce aussi, il parait que c’est plus ou moins « génétique »…

le 10/03/2015 à 13h25 |

activitesmaison (voir son site)

Et oui, ces petits zèbres ! En ce qui concerne mon grand (l’aîné qui a maintenant 14 ans), il a parlé très tôt et parfaitement bien, avec un vocabulaire très riche mais a marché tard… On sentait bien qu’il était loin d’âtre bête, et il nous surprenait tout particulièrement par son intérêt pour plein de choses, sa grande mémoire et la façon dont il faisait des liens entre toutes ses connaissances. En petite section, il ne s’est pas trop fait remarquer car il était énormément dans l’observation, c’écrivant pas grand chose sur ses fiches car colorier ne le passionnait pas plus que ça ! C’est en début de grande section que l’on s’est aperçu qu’il savait lire. La maîtresse de CP lui a montré le début du manuel : tralala c’est moi Gafi (Il se souvient encore qu’il avait trouvé ça un peu bébête tellement c’était simple !) et il est passé en CP. Un peu difficile de se faire une place auprès d’un groupe classe déjà formé mais il était content de faire des choses qui le nourrissaient plus. Au CM, la maîtresse nous avait convoqué car elle avait peur qu’il s’ennuie. On a alors décidé de faire un test de QI pour être au clair : 150 … On a cependant décidé de ne pas faire un second saut de classe (d’autant plus qu’il est de la fin de l’année), mais il était bien occupé à l’extérieur (notamment avec la musique, qui je trouve est très bien pour les enfants précoces car ça demande forcément du travail, ce qu’ils ne savent pas toujours faire !). Et puis peu à peu il s’est fait des copains, des nouveaux qui débarquaient dans l’école, et il me semblait de mieux en mieux dans ses pompes. Le collège s’est super bien passé, il faisait toutes les activités proposées en dehors des cours et s’éclatait. Il est maintenant en seconde et tout va bien. Mes autres loulous n’ont pas été testés, mais je les soupçonne d’avoir un QI pas trop mauvais non plus. Par contre une petite dyslexie embête un petit peu mes numéros 2 et 3 (Je ne suis pas un numéro !) même si ça ne les gêne pas trop, ma fille a elle aussi un an d’avance ; pas son frère mais il cartonne au collège et s’éclate littéralement ! Mon quatrième, juste 4 ans, commence à piger la lecture (non, je ne lui apprend pas !). Nous avons la chance que tout se passe bien, avec des enfants avides de connaissances et toujours super motivés, à la grande joie de leurs profs ! Pourvu que ça dure ! Je ne m’inquiète pas pour mon deuxième qui sait travailler, pour l’aîné qui comprend toujours tout tout de suite sans bosser, j’espère qu’il ne va pas tomber de haut quand un jour, il aura vraiment besoin de bosser (ça va bien arriver un jour, ne serait ce que pendant ses études supérieures !). Voilà ce qui se passe dans notre « petite » famille !

le 25/02/2015 à 19h17 | Répondre

la pointe du vent (voir son site)

merci pour ton témoignage !
Mon fils a été diagnostiqué précoce, « catégorie » très supérieure il y a 3 mois… Il a 5 ans « presque 1/2 », lit seul depuis plus de 6 mois, et commence à appréhender les divisions, il est hypersensible. Il est en GS, un passage en CP a été préconisé par la psy mais la maîtresse a refusé (pour des raisons d’organisation) alors qu’il est dans une classe GS/CP… Il s’ennuie à l’école mais s’éclate à la maison, les choses en restent là pour le moment (même si bon…). Nous sommes un peu déboussolés car nous souhaitons le bien de notre fils. On déménage dans quelques mois, on verra comment ça se passera dans la nouvelle école mais l’accueil y est plutôt positif, je suis donc super optimiste pour l’an prochain…En tout cas je ne souhaite qu’une chose, qu’il soit heureux !!!!!!!
J’ai hâte de savoir comment ça se passe pour ton fils…

le 03/03/2015 à 21h16 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?