Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon fils fait des terreurs nocturnes


Publié le 14 mai 2015 par Camomille

Peut-être as-tu la chance d’avoir un enfant qui n’a pas de problèmes de sommeil. Si c’est le cas, tu ne peux pas savoir comme je t’envie ! Pour ma part, le sommeil de mon fils est plutôt chaotique. J’imaginais naïvement qu’un enfant en bas âge dort beaucoup. Du genre, à 20h dodo, et nous, on a notre soirée pour bouquiner, regarder un film, recevoir des copains… Bref, on a notre soirée. La bonne blague !

J’ai l’impression que les enfants des autres sont tous comme ça (oui, je me doute bien qu’on n’est pas les seuls à galérer, mais la rationalisation dans ce cas n’est pas facile !), mais notre fils nous donne du fil à retordre ! Ça a surtout été très dur pendant un mois, le mois des terreurs nocturnes.

Tu te demandes peut-être ce que c’est ? C’est un enfant qui se réveille en hurlant pendant la nuit. Quand tu l’entends, tu ne sais pas si c’est un cauchemar ou une terreur nocturne. Tu te lèves, tu vas le voir. Et là, deux options :

  • ton enfant se calme à ta vue, dans tes bras. C’est un cauchemar. Il a fait un mauvais rêve qui lui a fait peur ou l’a perturbé. Mais il sait que c’est un rêve, il sait qu’il est dans sa chambre. Et puisque Papa ou Maman est là, tout va bien. (Bon, on est d’accord, pour le rendormir c’est pas forcément évident !)
  • Mais il se peut aussi que tu sois là ou pas ne change rien : ton enfant hurle, et c’est tout. Tu essayes de le prendre dans tes bras pour un câlin ? Il se débat. Tu essayes de lui chanter une berceuse pour le calmer ? Il hurle de plus belle.

Et tu réalises vite qu’il n’est pas réveillé. Comme un somnambule se lève et se promène en dormant, la terreur nocturne se manifeste par des hurlements à te fendre le cœur (il a mal ? Il a peur ? Il a faim ?) alors que ton enfant dort. Régulièrement, mon fils hurlait de 2h à 6h du matin… C’était vraiment dur ! D’autant plus qu’il avait peur de se coucher le soir, et s’endormait rarement avant 23h/minuit (hum hum, je ne te raconte pas notre productivité au boulot, surtout que j’étais enceinte de 5 mois !).

terreurs nocturnes

Crédits photo (creative commons) : Sharon Mollerus

Mais que faire alors ?

La réponse est désespérante : rien ! Il y a des choses à ne surtout pas faire :

  • le réveiller,
  • lui crier dessus,
  • le changer de pièce…

Parce que quand ton enfant se réveillera, il ne se souviendra pas de cet épisode et ne comprendrait pas ce qui lui arrive. Et c’est reparti pour un tour de pleurs parce qu’il se sent dépassé ! Tu peux juste t’assoir à côté de lui, lui parler à voix douce en espérant que ça le calmera (ça marche une fois sur deux pour mon fils).

À quoi c’est dû ?

Un épisode de terreur nocturne isolé peut être dû à tout et n’importe quoi. Quelque chose a probablement perturbé l’enfant dans la journée qu’il vient de passer, et c’est sa manière à lui de l’extérioriser.

Si ce sont des terreurs nocturnes toutes les nuits, c’est probablement quelque chose d’une plus grande envergure. Dans mon cas, elles ont duré un mois et ça coïncidait avec un deuil, un déménagement et une grossesse : de quoi perturber n’importe quel enfant de 18 mois !!! Maintenant, mon fils nous en fait ponctuellement, mais rien à voir cet horrible mois.

C’est grave ?

A priori, non pour un enfant en bas âge. Nos enfants ont le droit d’être perturbés, de grandir, et c’est une de leur façon de l’exprimer.

Néanmoins, si tu es inquiète, n’hésite pas à consulter : si ton enfant traverse une période difficile, il a besoin de te sentir stable et confiante ! Et si ça dure trop longtemps, peut-être que ton enfant a besoin d’être aidé ? Une séance avec un psy peut faire des miracles !

Et pour tenir, dis-toi que ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Même si ces heures sont interminables, ça finit toujours par s’arranger !

Et toi ? Ton enfant a déjà fait des terreurs nocturnes ? Tu as compris ce qu’il se passait ? Ça a duré longtemps ? Viens en discuter !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Yaelle

je compatie ,on y a eu droit pendant un bon moment toute les nuits avec mon fils de 2 ans, des qu’on tentait quoi que ce soit il hurlait plus fort se debattait… aujourd’hui ca va mieux mais on y a droit encore dde temps en temps. .. a côté on a la grande soeur qui elle fait dodo a 20h jusqu’au lendemain ca compense ^^

le 14/05/2015 à 15h11 | Répondre

Camomille (voir son site)

ça rassure toujours de savoir qu’on n’est pas seuls à avoir ce genre de problème !

le 14/05/2015 à 17h38 | Répondre

Madame Lumi

Ah ah, de mon côté c’est moi qui ai fait des terreurs nocturnes vers l’âge de 10 ans. Mes parents s’en surviennent sûrement encore… C’est vrai que ça peut être dur à gérer de voir son enfant paniqué sans rien pouvoir faire pour le consoler. D’expérience, c’est aussi une source d’angoisse pour l’enfant : j’avais du mal à trouver le sommeil… Je ne sais plus ce qui a fait que ça a cessé, mais ça a cessé !

le 14/05/2015 à 16h56 | Répondre

Camomille (voir son site)

10 ans ! ça a du être vraiment dur pour tes parents !!!

le 14/05/2015 à 17h38 | Répondre

Amandine

Pour ma part je fais encore des terreurs nocturnes, j’ai 27 ans… Ça m’arrive quand je suis très stressée ou quand un événement important s’est produit dans ma journée. J’en fais plus ou moins régulièrement du coup mais c’est toujours aussi impressionnant pour moi, comme pour mon mari…

le 14/05/2015 à 20h16 | Répondre

Madame Pelote

Je connais ça aussi avec mon fiston qui a bientôt 4 ans, ça a attaqué vers 18 mois, nous aussi on a eu une période d’un mois et puis après ça c’est calmé. Maintenant c’est ponctuel, c’est surtout quand il a eu une mauvaise journée ou très agitée. J’avoue qu’en tant que parent c’est vraiment déstabilisant car on ne peut rien faire alors qu’on voit la peur dans le regard de son enfant. Chez nous aussi, on lui parle d’une voix apaisante, pour essayer de le calmer et puis au bout de quelques minutes, c’est comme s’il ne s’était rien passé, gros dodo!

le 14/05/2015 à 21h00 | Répondre

Emélie

ca commence réellement a quel age ces terreur nocturne, je pense qu’à 10 mois mon fils en fait en ce moment… 🙁

le 15/05/2015 à 16h23 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je ne pense pas qu’il y ait d’âge, chaque enfant étant différent. 10 mois, ça me semble possible.
Courage, ça finit par passer ! Et dis toi que c’est une preuve de plus du développement cognitif de ton enfant !

le 15/05/2015 à 18h55 | Répondre

Marie

Bonjour,
Ayant été confrontée il y a peu aux terreurs nocturnes et si je peu me permettre j’apporterai quelques précisions :
Les terreurs nocturnes, les cauchemars et les éveils confusionnels ne surviennent pas dans les mêmes moments du sommeil. Les terreurs nocturnes apparaissent généralement en première partie soit 1h30 environ après l’endormissement le cauchemars eux surviennent en deuxième partie de nuit.
Ce lien explique bien les différences : http://naitreetgrandir.com/fr/etape/3-5-ans/comportement/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-enfant-sommeil-dodo-peur-terreur-nocturne
Chez nous un rendez vous avec une psychologie nous a aidé a les supprimer !

le 16/05/2015 à 22h46 | Répondre

michel

Bonjour,

Pensez vous que de telles crises peuvent durer 1h30 ? Nous avons essayé de la calmer mais sans succès… Elle se jette par terre, se roule, hurle, s’arrache les cheveux.. parfois nous avions l’impression qu’elle était réveillé, on lui posait une question, elle répondait non (comme a son habitude en ce moment) et puis de nouveau en crise… ca a durer 1h30 avant que nous lui mettions des comptines pour bébé sur ordi où la elle s’est calmée…

le 31/08/2017 à 09h04 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?