Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le neuvième mois, ce dernier looooong mois de grossesse


Publié le 17 décembre 2016 par Freesia

Ça y est, ça sent la fin ! Je suis énoooooooorme et Cookie a l’air de bien prendre ses aises aussi ! J’ai envie de te parler de ce neuvième mois. Ce trop long dernier mois de grossesse.

[Avant tout, je me sens obligée de te contextualiser le truc.

La date butoir présumée est le 24 avril. Ou le 22, selon les praticiens. J’ai toujours pensé que je ne mènerais pas cette grossesse au terme, que j’accoucherais avant. Faut dire qu’autour de moi, les exemples allaient tous dans ce sens. Je suis née à 8 mois de grossesse, ma sœur et l’amoureux aussi, mes cousins sont tous nés entre 6 et 7 mois, mon neveu à 8 mois et ma belle-sœur (qui avait sa DPA quatre jours après moi) a accouché un bon mois et demi en avance. Ça m’a d’ailleurs chamboulée ! Zut, si elle, elle accouchait, ça voulait dire que ça pouvait m’arriver à n’importe quel moment aussi. Pression !

Quand j’ai fait ma prédiction quant à la date de naissance de Cookie (à ma baby shower), j’ai misé sur le 7 (pour des histoires de lune, de grandes marées, tout ça, tout ça), et l’amoureux sur le 12. Bref, tu l’auras compris, je me disais que le 10 avril grand max, j’aurais bébé dans les bras !

En plus, l’amoureux n’avait pas la possibilité de s’absenter entre le 11 et le 22 avril, étant donné qu’il était seul au bureau (formation, congés des collègues…). Bref, je me retrouverais seule à la maternité, surtout si Cookie se décidait entre le 17 et le 22 où là, c’était vraiment NO WAY. Oui, je sais, l’amoureux avait légalement le droit de s’absenter trois jours pour la naissance. Mais s’il le faisait à cette période, c’était toute sa boîte qui perdait une semaine de chiffre d’affaires pour cause d’effectifs nuls. Autant dire qu’on avait une sacrée pression sur les épaules. Pourvu qu’il arrive avant, qu’on en profite bien !

Ah, et… l’anniversaire de l’amoureux, c’est le 19. Je préférais qu’il n’arrive pas ce jour-là. Ni dans les dates proches. Voilà, tu sais tout !]

Je suis au huitième mois de grossesse, j’ai enfin du ventre. Je suis occupée. L’amoureux est avec moi. Je suis bien. Vraiment bien.

J’apprends un dimanche soir que ma belle-sœur est à l’hôpital, elle a perdu les eaux. Ça me perturbe. Je n’ai même pas fait ma valise, moi ! Et je suis supposée accoucher avant elle.

Au final, deux jours plus tard, je vais la voir à la maternité et elle a encore son gros ventre. Enfin, plus pour longtemps, puisqu’elle m’appelle à 5h du matin pour me dire qu’elle accouche. Youpi, j’ai une petite nièce !

IMG_6445

Crédits photo : Photo personnelle

Ma belle-sœur et moi la veille de son accouchement (32 SA)

Bon, c’est pas tout mais… Cookie, il arrive quand ? J’ai hâte de savoir si c’est une fille ou un garçon, moi ! Je parle, danse avec mon gros ventre. J’ai hâte de danser avec un bébé dans les bras.

Et pfiou, je grossis ! Moi qui enrageais parce qu’on ne voyait pas que j’étais enceinte à 6 mois, voire à 7 mois, là, on ne remarque que ça. Mon ventre grossit, grossit, grossit… J’ai l’impression de le voir grossir de jour en jour. Je me tartine de crème, d’huile. J’espère éviter les fameuses zébrures.

Je prépare ma valise. Je plie, déplie. Range. Lave. Plie. Déplie. Range. Dérange. Fais une liste. Refais une autre liste. Laisse la valise dans un coin de la pièce. ON NE SAIT JAMAIS, si j’accouche en deux secondes !

Le lundi, c’est piscine et « shopping ». Je suis à une heure de route de chez moi. Je me lève à 6h50, pars à 7h30 et ne reviens qu’à 16h15. Le jeudi, même programme. J’attends ensuite l’amoureux, à moitié endormie, affalée sur le lit ou sur mon nouveau canapé, que je reçois enfin.

Le mardi, je suis trop fatiguée pour bouger : c’est ma journée cocooning. Chaussons et pyjamas informes, bonjour !

Le mercredi, j’ai la préparation à la naissance entre 13 et 14h. Je vois les copines de gros ventre. Parfois, on papote après. Parfois, j’ai rendez-vous avec Super-Sage-Femme. Parfois, l’amoureux vient me chercher et on part se promener.

Le vendredi, je suis à 9h tapantes à l’hôpital pour la préparation à la naissance aussi. Re-papotage. Re-éclats de rire. J’en profite généralement pour aller me balader après, faire des analyses, bavarder avec la boulangère et faire des courses. Souvent, l’après-midi, j’ai mon rendez-vous d’hypnose. Ça me repose et je suis parée pour le weekend, qui est chargé !

L’amoureux travaille de 4 à 14h (enfin, ce sont des horaires théoriques) en semaine, et donc le weekend, on est liiiiibres ! On fait le ménage, bricole, peint, part se promener sur la plage, va au resto, s’amuse comme deux jeunes amoureux.

Je prends le bus, le train, la voiture. Je marche. Plusieurs heures par jour. Je découvre ma ville. Je parle aux passants. Je lis. Tous les matins, sur mon mini balcon, sous les rayons du soleil matinal. Je ne me prive pas. Je me sens capable de bouger, je le fais. Un matin, je me sens bof, je reste bien au chaud dans mon lit, et tant pis pour ma journée piscine. Mon chat m’adore, recommence à venir me faire des câlins et s’autorise même à dormir sur le bout du lit. Bref, tout va bien.

Sauf que les jours passent. Le 1er avril marque ma dernière séance de prépa. On rigole un bon coup. Je déclare que j’aimerais accoucher. Ça y est, c’est dit. Je n’en ai pas marre, mais ça commence à faire long. Et j’avais misé sur le 7, donc ça se rapproche quand même.

Super-Sage-Femme, tout à coup préoccupé par mon ventre imposant, me fait une énième écho. J’ai BEAUCOUP de liquide amniotique. Trop. Bébé Cookie est TROP bien dans sa piscine olympique. Il ne se sent pas à l’étroit. Et donc, n’appuie pas sur le col. Ah et… il a l’air de faire 3,5kg. Gloups. Comment je vais sortir une pastèque, moi ? Pourvu qu’il arrive vite fait, que je puisse le sortir sans trop de mal (façon de parler, hein) !

Les jours passent et toujours rien. Aucune contraction. Rien. Nada. Niente. Le 7, on fait une écho de contrôle et un monito. Toujours la piscine. Le monito montre quelques contractions assez fortes. Mais je ne ressens rien. Je suis frustrée.

IMG_6941

Crédits photo : Photo personnelle

40SA

J’ai hâte d’avoir mal. Que quelque chose se passe. La pleine lune passe, j’ai eu tort, Cookie n’est pas là. Je vois les dates défiler, la date butoir approcher. Il ne doit pas se décider à sortir entre le 11 et le 22. Surtout pas entre le 18 et le 22. S’il te plaît, Cookie, écoute Maman. Elle aimerait beaucoup te rencontrer maintenant.

La piscine, c’est fini. Les prépas, c’est fini. L’hypnose aussi. Je m’ennuie. Je marche, monte les escaliers. Je fais le ménage. Rien. Zut à la fin. Je bois trois ou quatre tasses de tisane de feuilles de framboisier par jour, et l’amoureux, chaque soir, me masse religieusement. Rien. Je tourne en rond. Quand l’amoureux rentre à la maison, je lui saute dessus. Rien.

Tous les jours, je reçois des messages de copines, de ma mère, ou d’autres pour me demander où j’en suis. Je déteste de plus en plus répondre que je suis toujours « deux-en-un ». Je suis épuisée d’envoyer inlassablement des photos de mon ventre de plus en plus énorme au lieu de photos d’une jolie petite fille (ou d’un magnifique petit garçon).

En plus, ma sciatique recommence à me faire mal, j’ai les jambes hyper lourdes et à cause de ce fichu beau temps d’avril, je ne supporte pas mes bas de contention (sexy !). Mon ventre décide, pour couronner le tout, de craqueler. Oh, les jolies vergetures qui apparaissent d’heure en heure…

Je suis fatiguée. Et je n’arrive plus à dormir (serait-ce une façon de nous préparer à ne plus dormir pendant de longs mois ?). J’en ai marre. Je veux qu’il se passe quelque chose. Et puis… ça y est, on est dans la période grise : la semaine du 11. Toujours aucun signe. Zut. Ou tant mieux. La semaine passe, et rien.

Mais c’est encore pire. On est lundi 18. L’amoureux n’a plus le choix. Il ne pourra pas s’absenter si j’accouche. Je parle à Cookie. S’il te plaît, reste au chaud encore quelques jours. Rien ce jour. Ni le lendemain, jour de l’anniversaire de l’amoureux. Ça me rassure. Encore un petit peu, Cookie.

Ça y est, on est le 22. Date présumée d’accouchement pour ma gynéco du début. Je marche quatre heures. Rien. Quand l’amoureux rentre, je suis énervée. Je suis en colère. Fatiguée. Je dors mal, en plus.

Il me change les idées en m’emmenant sur la côte. On y passe la soirée. Je ris de le voir écrire « COOKIE » sur le sable. Je ris de ses blagues foireuses. Je ris de voir le propriétaire du restaurant blanchir quand il apprend que je suis à terme. Je ris de cette si belle soirée. On rentre, tard. Je suis fatiguée. Mais je ne dors pas. Trop à cran. Je ne ressens toujours rien. Ça m’angoisse.

IMG_6992

Crédits photo : Photo personnelle

On t’attend, Cookie…

Samedi 23 avril. Je n’ai dormi qu’une heure et demi. Je suis en forme, quoiqu’un peu fatiguée. On va faire les courses, l’amoureux m’emmène me changer les idées. Je marche, je danse. Je ne ressens toujours rien. Je suis triste.

L’amoureux se couche. Je boude un peu, je ne veux pas aller me coucher. Mais je me fais à l’idée. Jusqu’au bout, j’attends des contractions ou tout autre signe. Mais rien n’y fait. J’avais espéré accoucher avant. Je pensais accoucher avant. J’en étais sûre. Je me résigne, je vais me coucher.

Le lendemain, à 10h, j’ai rendez-vous à l’hôpital pour le jour du terme. Je sais qu’on parlera déclenchement. Super-Sage-Femme avait évoqué cette possibilité à cause de mon trop plein de liquide. Je me fais à l’idée. Demain, j’accouche. Pas comme je le veux, naturellement. Mais je me résigne et pars me coucher. Au moins, je verrai Cookie bientôt.

La prochaine fois, je te parlerai de ce rendez-vous tant redouté.

Et toi ? Tu pensais accoucher rapidement mais tu as attendu loooongtemps ? Avais-tu des échéances qui te faisaient peur ? Comment occupais-tu tes journées ? Viens nous dire !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

31   Commentaires Laisser un commentaire ?

Melimelanie

C’est vrai qu’il s’était fait désirer ce cookie!!! En revanche je ne me souviens pas t’avoir senti désespérée à ce point qu’il ne sorte JAAAAMAAAAAIIIIIS😂. (Je me souviens ne coup des dates interdites c’est vrai)

Mais dis donc par contre que de bébés prématurés dans ton entourage!! C’est fou!! Et 32 sa mon dieu ce que c’est tôt… alors qu’elle a l’air super zen sur la photo. 😰

le 17/12/2016 à 07h10 | Répondre

Freesia

Tous les jours, je cochais cette petite case mentale de « je suis toujours deux en un ». Traumatisme ! 😛

Elle était pluôt zen oui (alors que moi, j’aurais paniqué). Elle est top ma BS !

le 17/12/2016 à 13h31 | Répondre

Doupiou

Il est terrible ce neuvième mois ! Je me rappelle en avoir bavé aussi entre l’ennui, les mauvaises nuits, la chaleur et le poid! Comme toi j’étais sûre d’accoucher bien 2 semaines avant le terme! Finalement je n’ai accouché que 4jours avant !

le 17/12/2016 à 09h11 | Répondre

Freesia

Mais pourquooiiiiii sommes-nous si persuadées qu’on va accoucher avant ? C’est promis, la prochaine grossesse, je ne l’attends pas avant 😛

le 17/12/2016 à 13h32 | Répondre

elodie (voir son site)

coucou, pour ma part a 40 sa + 1 et + 2 pour les 2 🙂 pas de stress. (d’ailleurs va falloir que je fasse le récit de mes accouchement moi aussi un de c’est 4) a bientot

le 17/12/2016 à 10h09 | Répondre

Freesia

Ohlala et tu n’attendais pas leurs arrivées plus tôt ? Serais-je trop impatiente ? 🙂 (après tout, tant que tout va bien, pas de stress !)

le 17/12/2016 à 13h33 | Répondre

elodie (voir son site)

si quand même c’est sur, mais bon plus tard dur la grossesse mieux c’est

le 17/12/2016 à 16h35 | Répondre

Freesia

Oui c’est vrai 😉 mais passé 36 ou 37 sa, je m’y attendais tous les jours ! M’enfin, Cookie préférait la vie paisible intra utérine 😛

le 17/12/2016 à 18h57 | Répondre

elodie (voir son site)

il fait meilleur dedans mdr

le 17/12/2016 à 20h29 |

Madame Fleur (voir son site)

Au moins il a respecté ta volonté ! Même s’il aurait plus sortir plus tôt !!!

le 17/12/2016 à 12h06 | Répondre

Freesia

C’est ça 😛 On m’avait dit « DPA le 24 », pourquoi se presser alors qu’on a un bail de location jusqu’au 24 ? 😛

le 17/12/2016 à 13h34 | Répondre

Toscane

Je suis en plein dans cette période…
Mon loulou est en siège… C est mon troisième et c’est la première grossesse qui se passe comme ça. Il a toujours été en siège depuis le début… Donc je me doute qu’il ne se retournera pas. Par contre la césarienne est prévue pour le 4 Janvier… Et pour mois le mois de Janvier c’est pas possible. C’est bête je sais bien mais pas le mois de Janvier… En plus ma mère qui devait me garder mes deux autres loulous, doit finalement rentrer à l hôpital ce jour là aussi.
J’étais persuadé d’accoucher plus tôt… Ca me chamboule complètement de penser que ça ira jusqu’au bout.
Et puis à cause de l’école… Oui oui sinon ça va le faire attendre un an…
Je suis complètement stressée…
🙁

le 17/12/2016 à 14h59 | Répondre

Freesia

Je comprends, je pense fort à toi pour un bébé des fêtes ! Ce serait un joli cadeau 🙂

(Et s’il pouvait faire une énième pirouette, ce serait le ruban argenté qui finit le joli cadeau 🙂 )

le 17/12/2016 à 18h54 | Répondre

Alexia

As-tu essayé l’acupuncture pour retourner bébé? Il parait que ça marche!

le 17/12/2016 à 22h45 | Répondre

Toscane

Je n’ai pas essayé l’accuponcture… Il n’y en a pas par chez nous qui la pratique. (vive la campagne perdue au milieu du rien). Mon amoureux veut que j’aille voir un magnétiseur… Parce que ça forcément il y en a… Il est beaucoup plus stressé que moi par le fait que cecsoir une césarienne. Sauf que je pense que pour ces trucs là, pour que ça marche, il faut y croire… Et je n’y crois absolument pas… Mais si ça peut le rassurer que j’essaye au moins ça… C’est la première fois que je le voit aussi stressé… et au petit soin pour moi… D un côté ça fait plaisir 😉
J’ai passé un scanner hier, j’aurais les résultat tout à l’heure… Et j’ai aussi mn dernier rdv avec mon gynéco tout à l’heure… L’heure du verdict… C’est peut être pour ça qu’il est 6h du mat et que ça fait déjà… 3h que je suis réveillée…
D’ailleurs si vous avez des astuces, trucs de grans-mère ou autres pour qe bébé arrive avant le 31 je suis preneuse… 😉
Je vais quand même voir avec mon gynéco tout à l heure si on peut pas avancée la date… Après tout quatre jours ce n’est pas grand chose…
Sachant, en plus, que mon amoureux reprend le traval à fond début Janvier, que les enfants reprennent l’école, que donc ma mère n’est plus dispo… Je sais bien que ce serait un accouchement naturel je n’aurai pas le choix de la date… Mais là… Non non non…
Je marche beaucoup pour faire avancer les choses, monte les escaliers… J’ai quelques contractions mais rien de bien probant…
J’attends donc et espère… 🙂

le 21/12/2016 à 06h10 | Répondre

Léa

Pour moi c’était l’inverse : on m’a annoncé une DPA au 28 avril, dans ma tête c’était clair que j’accouchais ce jour-là ! Du coup quand j’ai fissuré la poche des eaux le 19 et qu’à la maternité on m’a dit « on vous garde, dans 48h maxi vous avez votre bébé », je n’y croyais pas vraiment… ça a été le choc quand j’ai finalement eu mon fils le 20 au matin ! Et même encore maintenant quand on me demande sa date de naissance, ce qui me vient en tête en premier c’est le 28 avril… !

le 17/12/2016 à 15h31 | Répondre

Freesia

Oh bah ca, c’est drôle que tu penses en premier au 28 plutôt qu’au 19 🙂

le 17/12/2016 à 18h53 | Répondre

Léa

Pendant 9 mois on a parlé du 28 (date d’anniversaire de mon père en plus !), donc forcément ça reste 🙂 mon cerveau était conditionné à ce que ce soit le 28 !

le 17/12/2016 à 18h56 | Répondre

Mademoiselle Un Bébé en premier

J’avais eu le même symptôme ! Je m’étais mise en tête que ma poupée n’arriverait pas en avance, je voulais qu’elle naisse en février et pas en janvier (le plus loin possible de Noël et déjà 3 membres de la famille nés en janvier). DPA le 4/02, je m’étais autorisée une naissance à partir du 1er février… quand la gynécologue de l’hôpital (qui faisait du zèle) m’a dit autour du 12/01 : « on va devoir déclencher avant le terme  » ça m’a bouleversée !! J’ai eu une super grossesse et cette histoire du mois de janvier me désespérait… j’ai essayé de faire venir ma fille avant le déclenchement prévu le 29/01 sans succès. Mais je faisais un blocage je pense. Ma pepette est née le 30-01-15 et pendant 3/4 mois, je pensais « 4 février »

le 19/12/2016 à 00h27 | Répondre

Claire (voir son site)

Ah, mais quand est ce qu’on va savoir !
C’est vrai que moi aussi je pensais aussi accoucher en avance, parce que c’est toujours ce qu’on entend dire.
Mais après en avoir discuter dans mon entourage (donc à la fin du 9 ème mois) Bah en fait dans la famille beaucoup d’accouchement à terme ou après
Et du coup, j’ai accoucher 2 jours après terme après avoir rompu la poche des eaux. 🙂

le 17/12/2016 à 18h58 | Répondre

Freesia

Oui tu as raison, c’est surtout qu’on entend plus parler des naissances avant terme je pense 😛

Bientôt ! J’ai un dernier article parenthèses (oui, je fais tout le temps des parenthèses …) mais apres, c’est ZE révélation ! (Ahahahah)

le 18/12/2016 à 22h33 | Répondre

Madame Vélo

Oh la la ton titre me parle beaucoup, en ce moment 😉
Et en effet, qu’il a dû te paraître long !! Mais bon, au moins il a évité les dates fatidiques ce petit Cookie !

le 17/12/2016 à 20h47 | Répondre

Freesia

Oui, les dates ont été évitées !

Je pense fort à toi Mme Vélo ! Ca se rapproche ! <3

le 18/12/2016 à 22h31 | Répondre

Floconnette

Coucou!
Pour ma part j’ai eu de la chance, je devais être déclenchée pour mon premier à 39SA piles (pour pré éclempsie) et j’ai accouché…. la veille 😀 .
Pour mon deuxième, je devais être déclenchée courant 39ème SA, à 38 passées donc, et j’ai accouché 5j avant le jour du déclenchement donc vers 38SA. J’ai pas connu la looooooooongue fin du coup ! Pour le deuxième j’étais un peu triste d’avoir un déclenchement (pour diabète sous insuline cette fois) dès 38SA. Je n’avais pas envie d’aller jusqu’à 41SA surtout en été, mais j’étais quand même un peu déçue car c’était ma dernière grossesse et je voulais quand même en vivre le max . Du coup vu que c’est venu avant mais naturellement je suis moins déçue 🙂 . Je suis même contente car au final pas de vergeture, pas de grosse prise de poids, des bébés de 3,500 kg chaque fois même en avance, et plus de temps avec Bébé après la naissance. Donc tout bénèf 😀
Courage à toutes celles qui approchent les 40SA, la fin est toute proche!

le 18/12/2016 à 21h16 | Répondre

Freesia

Chanceuse pour les vergetures ! Rien que pour ca, j’aurai aime accoucher avant ! Vu que j’ai eu mes premières zébrures une dizaine de jours avant terme, ca m’aurait arrangé 😛 m’enfin, j’ai la trace visible que je suis maman :p

le 18/12/2016 à 22h31 | Répondre

Floconnette

Mais oui souvent les vergetures arrivent juste avant le terme donc qui sait ce que j’aurais eu à la fin? Surtout que mon ventre était déjà pas mal, malgré le «  » » »peu » » » » de kilos pris !
Et ce qui était vraiment bien, en effet, au vu de tes autes commentaires, c’est de ne pas avoir trop la pression sur les « alooooooooooors? il/elle est né(e)? » (« ben oui, j’ai juste pas eu envie de te le dire il y a 3 semaines haha lol ptdr »)
Du coup moi j’ai ménagé un peu l’effet de surprise surtout pour le deuxième, car je n’avais dit à presque personne que je devais être déclenchée le 27 juillet (DPA au 14 août) et encore moins que je faisais tout ce qu’il faut pour le faire naître avant (il est venu le 22 juillet). En plus comme c’était rapide, j’ai encore donné le change le 21 en allant chercher l’aîné chez la nounou, malgré qqes contractions douloureuses j’ai géré, ça commençait à peine. J’ai répondu à mes amis tranquillement ce jour-là,c omme d’hab, et vu que tout s’est fait de nuit personne n’a noté mon absence 😀 et pouf le lendemain matin, surpriiiiiiiiiiiiiiise !! 🙂

le 20/12/2016 à 18h05 | Répondre

Freesia

J’avoue, sur le coup : Surprise ! C’est génial 🙂 et pis, 3 semaines avant terme, c’est parfait ! 🙂

C’est ca le plus dur : tous les jours, devoir dire « non » … Ça te rappelle à la triste réalité du « l’étape montgolfière est sur le point de se terminer » mais que c’est pas encore le cas 😛

le 20/12/2016 à 18h34 | Répondre

Madame D

Tu n’envoie pas du tout du rêve là !!!! J’ai pas prevu d’aller au bout pour cette grossesse !!
Pareil que Melimélanie, je ne me souviens pas que ça t’es autant pesé sur la fin ! Bon en tout cas on s’est toute plantée sur la date !

le 19/12/2016 à 11h37 | Répondre

Freesia

J’espère que tu auras un bébé de mars alors 🙂

Hihi, peut être que c’est parce que ça fait 8 mois 😛 mais si on fait un retour sur mes micro réponses aux conversations de ce moment là… J’étais désespérée 😛 et je crois que j’appréhendais un accouchement non naturel en fait (cesa/déclenchement et tout le toutim)

le 20/12/2016 à 17h56 | Répondre

Mlle Mora

Je me souvenais plus que tu étais aussi frustré que Cookie n’arrive pas tout de suite ! Mais je comprends bien la frustration de la fin, on a tellement envie que bébé arriver, on a l’impression qu’un jour = 1 mois !

le 20/12/2016 à 15h27 | Répondre

Freesia

C’est ca Mlle Mora ! Ca te pèse littéralement 😛

(Et pis, tous les jours, y’a la famille ou les copines qui te demandent « ca y est? » « Noooooooooooon »)

le 20/12/2016 à 17h57 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?