Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le premier trimestre de ma grossesse : lucidité et petits maux


Publié le 21 septembre 2015 par Étoile

Je t’ai raconté, dans mon article précédent, l’annonce de ma grossesse, en particulier au travail. Eh oui, malheureusement, je ne fais pas partie de ces femmes qui n’ont aucun symptôme !

Pendant le premier trimestre, les premiers symptômes se sont déclenchés vers la sixième semaine de grossesse. En plus de ces symptômes, il a fallu déjà gérer mon état d’esprit.

Enceinte contre-jour

Crédits photo (creative commons) : Jerry Lai

La difficulté à se projeter totalement : la peur de la fausse-couche précoce

Je n’ai jamais pensé que cette grossesse était gagnée d’avance, même si ce bébé est arrivé très rapidement. J’ai vu mon bébé, ou plutôt mon petit embryon à un mois de grossesse, chez mon gynécologue. Celui-ci était bien installé. Mais, pour autant, les risques de fausse-couche n’était pas écarté pour moi, surtout quant on sait que 15 à 20% des grossesses aboutissent à une fausse-couche !

Eh oui, je suis une personne « trop » lucide. Je pense toujours au moindre risque. Peut-être que je ne devrais pas, car ça m’empêche d’apprécier pleinement certaines situations.

Cette façon de penser est clairement corrélée à mon histoire personnelle. Et puis, cette grossesse « à risque » a été planifiée et discutée avec les médecins un minimum en amont. Je pense que, dans ce contexte, c’est plus difficile d’être insouciante et de voir des petits cœurs partout !

Notre « petite frayeur » du premier trimestre

Je ne sais pas si c’est mon état d’esprit qui a pu provoquer ça, mais oui, nous avons bien eu le droit à une petite frayeur ! Attention, partie peu glamour.

J’ai eu ce qu’on appelle des « pertes un peu étranges » à 2 mois de grossesse. Je savais que, dans un cas sur deux, ça peut être synonyme de fausse-couche. Je n’en avais pas beaucoup et ça n’a duré que deux jours.

J’ai donc pris rapidement rendez-vous chez le gynécologue pour une petite échographie de contrôle… Ouf, bébé était bien là.

J’ai été cependant arrêtée pendant une semaine. Entre mes nausées, la fatigue, le travail… je n’arrivais plus à tout gérer. Je n’avais pas encore annoncé ma grossesse et je rentrais rarement avant 21 heures à la maison. Mon mari a énormément pris le relais à la maison pendant cette période.

Le soutien de mon mari et mon arrêt d’une semaine ont été bénéfiques. J’ai vécu cette frayeur comme un signe d’alerte. Bébé voulait vivre, mais il fallait que je prenne aussi soin de lui !

Ainsi, si tu es dans la même situation que moi, surtout ne panique pas ! Certaines manifestations ne sont pas forcément synonymes de quelque chose de négatif.

Les manifestations physiques pas très sympathiques

Physiquement, j’ai commencé rapidement à être très fatiguée, à avoir les seins douloureux et surtout à endurer des nausées abominables – vers 6 semaines. Comme je te l’expliquais dans mon article précédent, ça avait même mis la puce à l’oreille à mes supérieurs. Il est vrai que je suis une personne jamais fatiguée et très sportive.

Du jour au lendemain, j’étais « ailleurs », épuisée, absente… Je me suis mise aussi à détester tout ce que j’adorais : le thé, le jus d’orange et les légumes. En fait, je me suis principalement nourrie de fromage type kiri, de pain, de compotes, de pâtes, un peu de légumes quand ça passait… Jusqu’à la fin du troisième mois.

Eh oui, les nausées sont parties aussi rapidement qu’elles sont arrivées à 12 semaines d’aménorrhée ! Cette période a été fatale moralement et physiquement, car j’avais perdu la sensation de faim.

Les nausées, c’était matin, midi et soir. Mais le pire restait le matin. Le nombre de fois où je suis arrivée plus tard au travail, à cette période ! Toute belle, bien maquillée, les clés à la main pour partir… et puis non. Je ne rentrerai pas dans le détail, car ce n’est pas très sexy…

Je n’ai pas vraiment apprécié la grossesse à ce moment-là, même si j’étais heureuse d’être enceinte.

Résultat : j’ai rapidement été anémiée et épuisée, moi qui avait une prise de sang parfaite au début de la grossesse. Mon anémie n’a jamais été totalement corrigée pendant la grossesse, mais rien d’alarmant pour les médecins.

En tout cas, le seul avantage, c’est que je n’ai pas pris de poids au premier trimestre. Bébé avait puissé dans mes réserves pour se développer. À la fin du premier trimestre, j’avais en fait repris le petit kilo et quelques, que j’avais perdu pendant le deuxième mois. Au moins quelque chose à mon avantage pour la suite de la grossesse !

Il est certain que mon bébé m’a bien fait sentir qu’il était là ! C’est sans doute pour ça que je n’ai pas trop paniqué lorsque nous avons eu notre petite frayeur. Il paraîtrait que les nausées sont synonymes de bon développement du bébé. Après, j’ai pu le constater autour de moi : chaque grossesse est différente, et certaines femmes n’ont vraiment aucun symptôme !

Prochain rendez-vous : l’échographie du troisième mois !

Et toi ? Quels ont été tes symptômes durant les trois premiers mois ? As-tu aussi ressenti les craintes d’une fausse-couche ? Raconte !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

19   Commentaires Laisser un commentaire ?

D'où pilou

j’ai l’impression de revivre le début de la grossesse à travers ton article! Sauf que je n’ai jamais eu peur de faire une fausse couche. Pour moi c’était inconcevable. Mais idem pour les nausées matin-midi-et-soir! J’adorais aussi le jus d’orange et j’ai du m’en passer jusqu’à mon accouchement! Et le pain et les pâtes étaient ma seule alimentation pendant 4mois!!

le 21/09/2015 à 08h52 | Répondre

Étoile (voir son site)

J’ai réussi à reprendre le jus d’orange en cours de grossesse, mais pas le thé alors que j’adorais cela ! Tu as de la chance de pas avoir songé à une fausse couche. J’avoue que cela ne permet pas d’apprécier totalement sa grossesse lorsqu’on se fait du soucis. J’ai quand même réussi globalement à prendre du recul, mais tu y songes toujours un peu…

le 21/09/2015 à 14h08 | Répondre

Nessendyl

C’est amusant, j’en suis à peu près au même stade que toi! J’ai mon écho du troisième mois cette semaine.
J’ai eu beaucoup de nausées, même si j’ai la chance qu’elles soient enfin passées, mais ça m’a également permis de perdre 1 kilo, doucement repris. Bref, je suis toujours à mon poids normal à cette fin de premier trimestre! Moi aussi je trouve que c’est un point qui fait plaisir 🙂

C’est stressant ce début de grossesse et je suis d’accord avec cette peur de la fausse-couche et de tous ces malheurs que l’on lit ici ou là. J’attends mon écho avec impatience, mais aussi du stress que quelque chose n’aille pas!

En tout cas, plein de bonnes choses pour ta grossesse et que tout se passe bien! 🙂

le 21/09/2015 à 11h26 | Répondre

Étoile (voir son site)

Merci pour tes encouragements. En fait, j’ai accouché il y a presque 10 jours maintenant. Le temps passe vite ! En tout cas, ne t’inquiète pas trop pour ton échographie. Normalement il n’y a pas de raisons 😉 Comme je le dis dans mon article, il parait que les nausées sont synonymes que bébé va bien (et oui, les hormones continuent à augmenter).

le 21/09/2015 à 14h05 | Répondre

Madame D

Est ce que cela aurait pu etre les regles anniversaire ? Perso j’ai pas eu mais j’en ai entendu parler.
Pas de chance pour ton début de grossesse. J’espere que la suite a été mieux.

le 21/09/2015 à 11h50 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je ne révèle pas la suite 😉 Très sincèrement, le premier trimestre a été le pire. Le dégoût de la nourriture, c’est très déroutant pour quelqu’un qui aime bien manger !

le 21/09/2015 à 14h06 | Répondre

Madame Vélo

C’est exactement comme ça que j’ai vécu mon premier trimestre aussi !! j’étais déprimée à cause de ce dégoût de la nourriture : ne plus AIMER manger et se nourrir par obligation, ça m’a donné un coup au moral ! et pareil pour le thé, je n’ai pu reprendre que 4 jours avant l’accouchement.

le 22/09/2015 à 09h22 | Répondre

Madame Tout-Doux

Ah premier trimestre! Pour le moment je n’en suis qu’à 8 semaines, mais moi aussi depuis le premier jour de la 6eme semaine j’ai des nausées 24h/24!
Après presque une semaine sans rien avaler, j’ai trouvé mon combo gagnant « kiri-pain-compote ». J’espère de tout cœur que ça s’arrêtera vers la 12ème semaine parce que pour bosser c’est un peu compliqué!
Bon courage à toutes celles qui en sont encore à ce stade… Même si effectivement, tant qu’on a des symptomes c’est que « bébé va bien »!

le 21/09/2015 à 16h12 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je comprends tout à fait ! Courage. Pour moi, ça a disparu pile après la 12ème SA.

le 22/09/2015 à 09h33 | Répondre

Louna

Coucou Étoile !
Moi aussi je me retrouve beaucoup dans tes impressions de début de grossesse, surtout en ce qui concerne l’angoisse latente de l’éventuelle fausse-couche. J’avais l’impression d’être angoissée non stop et ce pendant 3 bons mois. Et je ne sais pas pourquoi, l’écho des 12SA a été carrément magique et m’a enlevé toute cette angoisse ! La suite a été bien plus sereine, heureusement !
Toujours est-il que même en étant passé par là une première fois, je suis certaine d’être à nouveau tout autant angoissée pour une seconde grossesse, avec en plus une logique ridicule qui me souffle que si j’ai eu tant de chance la première fois, je devrais probablement le « payer » par la suite…. Idiot, non ?!
En tout cas merci pour ce témoignage si détaillé ! Et je suis contente de savoir que la suite s’est bien passé ! ?

le 21/09/2015 à 16h24 | Répondre

Étoile (voir son site)

Merci 🙂 Je crois qu’on se ressemble un peu sur nos réactions. Je risque de penser la même chose le jour où on songera à un deuxième… Comme dit ma famille, tu penses toujours au pire et finalement tout va bien. Et oui, on se refait pas !

le 22/09/2015 à 09h34 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

C’est marrant, j’ai l’impression de me reconnaitre dans ces paroles…
Je suis aujourd’hui à 21 SA, j’en suis donc à la moitié et pour le moment tout se passe bien et je ne trouve pas ça normal! Vous me direz, j’ai encore le temps d’avoir des soucis jusqu’en février… Mais c’est vrai que si tout se passe bien jusqu’au bout, je pense que moi aussi j’appréhenderai ma deuxième grosse en me disant que « tout le monde fait une fausse couche dans sa vie », « tout ne peut pas recommencer aussi bien »…

Sinon, idem, un premier trimestre (ou plutôt un deuxième mois) plein de fatigue, de nausées (mais heureusement pas de vomissement) et surtout de dégouts alimentaires.
Pour ce dernier point, ça continue et mon homme n’en peut plus. Je suis incapable de me projeter dans un repas plus d’1h avant. Je ne supporte plus les légumes cuits (je crois que je vais faire une cure de soupe cet hiver!!), n’apprécie plus tellement la viande et mangerai bien tout ce qui est régressif: pates, riz, semoule, purée, hachis, boulette, etc. Hummm qu’est-ce que c’est équilibré 😉

Félicitations Etoile pour ton petit bout et hâte de connaitre la suite de tes aventures 🙂

le 22/09/2015 à 10h54 | Répondre

Étoile (voir son site)

Merci 🙂 Je te rassure, j’ai eu la même alimentation un peu bizarre. J’adorai la soupe de légumes. Impossible pendant la grossesse. Même si les nausées sont passées, je n’ai pas réussi à manger « normalement » les trimestres suivants. Si cela peut te rassurer, je n’ai pas pris tellement de poids (moins de 10 kg) avec ce régime. Par contre, j’ai eu le droit à des compléments de fer. Rien d’alarmant ceci dit, aucune grosse carence !

le 22/09/2015 à 18h39 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

La fausse couche précoce c’est je crois une des choses qui l’angoisse le plus et je ne suis pas encore enceinte. J’ai un peu peur pour la suite.
Comme toi j’ai tendance à anticiper les problèmes. Un peu trop sans doute, j’en deviens un peu trop flippée depuis quelques temps !

le 22/09/2015 à 11h52 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Et toutes mes plus sincères félicitations pour la naissance de ton bout de chou !!!

le 22/09/2015 à 11h53 | Répondre

Jessica

Ahahahah le combot kiri-pain-compote a été mon moyen de me nourir les 2 semaines dernières ! Et impossible de faire à manger, et surtout de boire un thé ou un café (les collègues n’ont pourtant rien captés pour le moment), j’appréhende tout de même la galette entre collègues vendredi prochain car pour le moment mes repas sont un petit peu améliorés mais ça reste à base de féculents alors que je suis une fan des bonnes salades de légumes, plats végétariens etc…
Raaaa les joies de la grossesse. C’est bon signe les filles car comme dis mon gyneco il est déjà très vigoureux ce petit bébé en devenir ! Le plus dur pour moi les odeurs diverses des gens qui t’entourent dans le métro bondé ou les différentes boulangeries ou resto… qui procurent un dégout immediat.
Et puis ça fait bizarre de ne pas avoir de changement physique,pris de poids ou ressenti dans le ventre au 1er trimestre mais ça va venir ?! Oui c’est mon 1er bébé ! Courage à tte les futures mamans!

le 13/01/2017 à 13h41 | Répondre

delphine

coucou étoile,

je me reconnais complètement dans tes paroles. mes sincères félicitation
moi j’en suis à 6 sa (2eme grossesse) j’ai déjà fait une fausse couche avant ma fille et effectivement j’ai passé une grossesse très stressante même si tout c’est bien passé et aujourd’hui 4ans après je suis encore plus stressée…mais bon je m’accroche aux symptômes bien présent, même me brosser les dents me file la nausée, je mange que des compotes et je dors debout toute la journée !!j’arrive en retard tout les matins, je vais finir au chômage si ça continue lol ce soir rdv du 2eme mois j’aurai droit à une petite écho, j’ai hâte j’espère que tout vas bien la dedans,
je suis souhaite une très belle grossesse à toute les futures mamans.
hâte de lire la suite …

le 17/01/2017 à 14h13 | Répondre

Maarion

à la lecture des commentaires et de l’article, je me sens un peu merdeuse à être arrêtée… depuis un mois et pour encore 15 jours !
Mes nausées sont comme pour toi interminables, sans pauses, même si c’est pire le soir… Impossible de me lever le matin si je ne mange pas un peu avant, et tout au long de la journée je suis obligée de manger toutes les 2 heures sinon je vomis (vomir du « rien » c’est horrible…), mais quand je mange j’ai aussi des nausées de fou et parfois tout ressort.
Là c’est un tout petit peu mieux mais de la 4ème semaine de grossesse à ce jour (12 SG) je suis toujours incapable de manger, pendant quelques semaines je n’arrivais pas à boire non plus (genre 2 verres d’eau dans la journée les bons jours). Pain et kiri sont mes amis, les coeurs de palmier aussi qu’on achète par 3 boîtes 😉 mais ça ne m’a pas empêchée de perdre 8 kg en 6 semaines.
C’est impressionnant les effets d’une si petite chose sur nos corps. Pendant longtemps je n’arrivais même pas à me réjouir d’être enceinte, mon copain a épongé de nombreuses crises de larmes/désespoir. Depuis l’écho du 1er trimestre qui nous a montré un bébé en pleine forme j’ai retrouvé le moral, j’ai même tenté de reprendre le boulot pour limite faire un malaise au bout d’1/2 journée, bref le médecin m’a re-arrêtée (j’avais d’abord insisté pour reprendre le travail…).
En tout cas c’est agréable de lire tous ces témoignages, et de voir que comme je le pensais l’industrie du kiri est porté par les femmes en début de grossesse !

le 05/04/2017 à 00h33 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?