Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le second trimestre : entre petits bobos et grands bonheurs


Publié le 22 octobre 2015 par Chacha d'avril

Me revoilà pour te raconter mon second trimestre de grossesse qui, au final, s’est très bien passé. L’adage qui veut que ce soit le meilleur trimestre s’est révélé vrai. Pour l’instant du moins, car j’en suis au tout début du troisième, que je n’ai donc pas encore complètement expérimenté.

Si tu te souviens bien, je t’expliquais que mon premier trimestre s’était plutôt bien déroulé en dehors de quelques problèmes digestifs et d’une fatigue très importante.

Cette fois, je te présenterai mon trimestre en te parlant d’abord de tout ce qui a été positif, puis de tout ce qui a été négatif… oui, il y en a tout de même eu, du négatif !

Le positif

En premier lieu, et je m’en suis tout de suite rendu compte : la disparition des petits maux digestifs. Plus d’odeurs qui me dégoûtent, plus de digestion difficile, plus d’aliments qui me rendent malade !! Un vrai bonheur. Je peux à nouveau manger ce que je veux (dans les limites du raisonnable, bien sûr : pas de cru ou de charcuterie) et c’est une vraie libération !!

Ensuite : la fatigue. Elle a disparu du jour au lendemain. Moi qui ne pouvais pas survivre sans mes onze heures de sommeil journalier, je pète la forme !! Je marche longuement, je me sens même capable de courir (mais j’évite quand même). Je sors de chez moi et ça fait du bien ! Par contre, même si la fatigue a disparu, il m’arrive toujours d’avoir un gros coup de pompe de temps en temps (une fois par semaine environ), et besoin d’une sieste sur le champ.

Je me sens bien dans ma peau. Et c’est énorme venant de moi. Mon ventre prend de plus en plus de place, mais ça ne me gène pas : je ne me sens pas lourde. Je n’ai pris que quatre kilos en six mois et je n’ai pas une seule vergeture (pour l’instant…).

Et le plus important : ma petite fille bouge !! Je l’ai sentie à la fin du quatrième mois. Au début, ce n’était que le soir en allant me coucher : je sentais quelques petits coups, mais vraiment peu perceptibles. Mais très vite, dès le cinquième mois, je l’ai sentie à toute heure de la journée. Il y a des jours où je la sens donner trois coups et c’est tout, et des jours où elle se déchaîne : je la sens toute la journée, avec des séries de quinze coups en moins de deux minutes.

Mais le meilleur et le plus beau, c’est lorsque mon mari vient coller sa main ou son visage sur mon ventre. Il sent les coups et les commente. Ça nous rend heureux tous les deux ! Notre fille vient à sa rencontre à chaque fois. Quand il touche mon ventre, elle vient toujours se lover dans sa main ou lui donner des coups, qu’elle soit calme ou non à ce moment-là, qu’il parle ou non. Elle reconnait son toucher et ça, c’est magique ! Notre fille est déjà folle de son papa !

Femme enceinte et futur papa

Crédits photo (creative commons) : David Salafia

Le négatif

Rien de bien important, mais il y a quand même quelques petites choses :

  • des fringales à tout moment de la journée (c’est pourquoi j’ai toujours un paquet de biscuits dans mes placards, ce qui n’était pas le cas avant),
  • une petite anémie qui nécessite que je prenne un comprimé de fer tous les jours,
  • la nécessité absolue de boire au moins deux litres d’eau par jour, au vu de ma quantité de liquide amniotique, et donc des aller-retour aux toilettes beaucoup plus fréquents.

Mais tout ça, ce n’est rien par rapport à la grande découverte de ce second trimestre : le colostrum ! Tu connais ? C’est un liquide jaune ou transparent, qui coule de tes seins, car ceux-ci se préparent doucement à la lactation. J’ai découvert ça dès 4 mois et demi de grossesse, et aujourd’hui, je suis obligée de garnir mon soutien-gorge de coussinets, sous peine de devoir me changer toutes les demi-heures. C’est vraiment le truc qui me pourrit la vie : ce n’est pas douloureux, mais la sensation d’humidité n’est pas très agréable.

Je t’en dirai plus sur le sujet prochainement, car je trouve que c’est un symptôme de grossesse complètement oublié, et pourtant, c’est mon quotidien aujourd’hui.

Mon sommeil est de plus en plus léger (et je suis pourtant moins fatiguée… paradoxal, non ?). J’ai parfois l’impression d’avoir juste les yeux fermés, car j’entends tout autour de moi, alors qu’avant la grossesse, on aurait pu faire éclater un ballon de baudruche juste à côté de moi sans que ça ne me réveille ! J’ai aussi de plus en plus de mal à trouver une bonne position pour dormir : je ne suis pas une adepte de la position sur le dos, qui commence pourtant à être ma seule alternative…

J’ai aussi expérimenté les crampes dans les mollets qui réveillent en pleine nuit… Ça fait mal !! Heureusement, je n’en ai eu que trois fois. Mais le pire du pire de l’horrible, ça a été une crampe fulgurante dans l’aine !!! Ça m’a réveillée en sursaut et je me suis demandé pendant plusieurs minutes ce qui m’arrivait, avant de comprendre et de réussir à la faire passer. Une vraie torture. J’espère que ça ne m’arrivera plus, et que tu ne connaîtras jamais ça.

Sinon, tu connais le « pipitchoum » ? Ça fait beaucoup rire ton conjoint, mais toi, beaucoup moins. Imagine : tu marches dans la rue, tu éternues, et là, tu te retrouves avec les jambes trempées. Tu remercies le ciel d’avoir mis une jupe ce jour-là (je n’imagine même pas ce que ça aurait donné avec un pantalon) et tu rentres vite fait chez toi pour te changer et te laver, en traînant ton mari mort de rire sur tout le chemin…

Depuis peu, la petite grenouille s’est retournée et me donne maintenant des coups de pied dans les côtes. Ça ne fait pas mal, mais ça donne l’impression d’un point de côté fulgurant pendant quelques secondes. Et les jours où elle est déchaînée, c’est presque non-stop. Je prends mon mal en patience : mon bébé va bien et est parfait pour son âge, c’est le plus important.

Voilà, je résumerais ce second trimestre par ces quelques mots : que du bonheur… avec quelques petites aventures plus ou moins agréables.

Et toi ? Comment s’est passé ton deuxième trimestre ? Bien, moins bien ? As-tu eu les mêmes symptômes que moi ? Raconte !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Vélo

Ah j’ai pas eu le colostrum qui coule pendant la grossesse. Mais j’ai eu les crampes en pleine nuit, et je ne savais pas que c’était un symptome de grossesse à l’époque !
Par contre c’est génial que votre bébé réagisse aux caresses du papa. Chez nous c’était tout l’inverse, dès que mon mari posait sa main sur mon ventre, notre bébé se calmait et arrêtait de bouger. Du coup il ne l’a pas senti souvent, le pauvre !
Bon courage pour la suite 🙂

le 22/10/2015 à 09h07 | Répondre

Virginie

J’ai beau avoir beaucoup suivi les articles sur le blog, je ne me souviens ni des crampes ni du colostrum. Je vois bien le rapport colostrum/grossesse mais les crampes ? Quelqu’un a-t-il une explication ? Merci 🙂

le 22/10/2015 à 09h14 | Répondre

Louna

Bonjour Virginie,
Les crampes sont en effet un grand classique des petits maux de grossesse. Tu as raison, elles sont un peu oubliées, car en fait, on peut très facilement les apaiser. Si j’ai bien suivi les explications de ma sage-femme, ça correspond à une carence en magnésium. Quand j’ai commencé à en avoir d’aussi douloureuses que celles dont parle Chacha d’avril, ma sage-femme m’a prescrit une dose curative de magnésium et les crampes ont disparu du jour au lendemain.

le 22/10/2015 à 10h03 | Répondre

sunshine

les crampes peuvent tt simplement s’expliquer par une carence en magnésium.. tt à fait normal étant donné que bébé en utilise beaucoup pour faire pousser ces os à lui!
personnellement je souffre de crampe dès le début de la grossesse.. mais c’est normal, j’ai déjà tendance à être en carence sans être enceinte!
pour les diminuer, il suffit de bien prendre ses vitamines ou d’ajouter un petit complément en magnésium si besoin! au pire, si le corps en a de trop, il le rejette naturellement!

le 22/10/2015 à 10h05 | Répondre

Virginie

Je comprends mieux maintenant pourquoi je n’en ai jamais entendu parler, d’après ce que je lis vous avez toutes fini par les gérer assez facilement avec du magnésium. En tout cas, merci pour l’info 🙂

le 26/10/2015 à 08h35 | Répondre

Melimelanie

Je t’envie d’avoir vécu ce regain d’énergie que j’ai énormément attendu mais jamais connu pour ma part (j’ai écrit un article la dessus donc je ne rentre pas trop dans les détails).

Pour les crampes moi ça a été complément de magnésium très vite et ça a été miraculeux. Mais j’ai aussi été surprise de voir que c’était un symptôme de grossesse.

Pour le colostrum qui coule moi j’ai eu un peu plus de chance ça n’a commencé qu’au troisième trimestre et apparemment bien moins fort que toi. (Je dois juste nettoyer mes soutient gorges plus régulièrement).

le 22/10/2015 à 13h12 | Répondre

Madame D

Haha le colostrum …. Je connais …

le 22/10/2015 à 13h32 | Répondre

sophie

Ah le colostrum j’ai connu pour mes 3 grossesses et tres tot a chaque fois !

le 22/10/2015 à 16h32 | Répondre

Em

Ah les crampes nocturnes…. Pour mon 1er, la cure de magnésium était plutôt efficace. En revanche, pour ma fille, ça a commencé très tôt, au 1er trimestre, et les comprimés de magnésium n’ont pas été efficaces très longtemps. Je buvais de l’eau riche en magnésium aussi et j’ai essayé de diminuer (un peu) les produits laitiers. J’avais toujours mon Savon de Marseille dans le lit, ça marche assez bien. Et je buvais beaucoup d’eau dès que j’avais une crampe, j’avais remarqué que ça passait plus vite.

le 25/10/2015 à 23h13 | Répondre

elodie

si tu veux éviter le diabète gestationnel remplace les biscuits par des fruits secs

le 07/11/2015 à 21h41 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?