Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Les mythes sur la grossesse et l’après grossesse


Publié le 16 décembre 2014 par Floconnette

On raconte tant de choses autour de la grossesse et des suites de couches… Mais toutes ne sont pas vraies pour toutes les mamans !

Pour ma part, j’ai demandé à ma maman ce qu’elle avait eu et n’avait pas eu, et j’ai eu la surprise d’avoir pas mal de points communs avec elle. Bien sûr, ça ne vaut pas pour toutes les femmes et leurs filles, mais dans mon cas, le schéma s’est reproduit.

Tu peux te renseigner sans problème, mais ne prends pas peur en lisant des articles sur des sites de santé style « 1000 inconvénients de la grossesse ». Chaque femme est différente, et rares sont celles qui rencontrent TOUS les désagréments possibles (heureusement) !

photo de grossesse nue

Crédits photo (creative commons) : Byron Wigfal

Petite récap’ de ce que tu as pu entendre :

« Enceinte, ta peau sera magnifique, ton teint éclatant et ta chevelure brillera de mille feux. »

Je me souviens d’une amie qui me disait que ses amis anglais lui disaient « you’ll be glowing ». L’expression m’avait amusée, et elle me demandait « mais c’est quand le glowing ? » au premier trimestre.

Oui, dans beaucoup de cas, les femmes enceintes ont un beau teint et une belle peau vers le 2ème trimestre. Mais au premier, j’en ai connu bon nombre qui avaient des soucis ! Boutons, peau grasse et j’en passe ! Ma peau était bien plus belle vers 5 mois que vers 2 mois, donc ne désespère pas si les débuts sont un peu difficiles. Pour les cheveux, j’ai vu une petite différence, il étaient en effet un peu plus brillants.

Par contre, pour la peau du visage, je n’avais jamais rien lu sur l’après accouchement. Et je me retrouve avec une peau sensible et desséchée.

J’avais la peau normale avant, ou même un peu mixte par périodes. Maintenant, elle me tire, rougit, chauffe… J’ai une sensation de brûlure permanente sur le visage. Je cherche encore la crème miracle, et l’hiver n’aide pas ! Cependant, il s’agit sûrement d’un effet secondaire rare, car aucune de mes amies mamans n’en souffre. Je le signale simplement, car je ne m’y attendais pas du tout !

« Après l’accouchement, les mamans perdent leur cheveux. »

Ça, ça m’a un peu gonflée. On me le répétait tout le temps ! « Profite, après tu les perdras ! ».

Alors OUI, ça arrive à des mamans, c’est vrai, mais pas à toutes. À quoi ça sert de nous faire angoisser avant ? Pour moi qui stressais beaucoup déjà des déformations physiques pouvant survenir, il était angoissant de penser à la perte de mes cheveux que j’adore porter longs et détachés.

Eh bien je fais partie des chanceuses : je n’ai rien perdu. J’ai juste recommencé à les perdre comme avant la grossesse, mais ils sont bien plus secs qu’avant. Ça ne me dérange pas, j’utilise simplement des soins adaptés, et franchement, la différence ne se voit pas. Ça me dérange bien moins que mon visage qui me démange et gratte !

« Arrête de manger, tu auras des vergetures ! »

Alors là, pitié, mais NON. J’ai des amies ayant pris plutôt 20 que 10 kg qui n’ont rien, et des amies très minces de base, qui n’ont pas fait d’excès et ont pris moins de 10 kg, qui en ont. Donc stop ! Évidemment que plus on prend, plus on « risque » les vergetures…  mais ça n’est pas obligatoire du tout. C’est la nature de la peau qui fait que ça craque ou pas.

Ne stresse pas si tu as eu des vergetures à l’adolescence : la peau est moins élastique pendant cette période, et craque donc souvent, ça ne veut pas dire que tu en auras enceinte (sauf si tu es une ado enceinte, là je ne sais pas !).

Cette fois encore, je dirais que c’est du 50/50 dans mon entourage. Pour ma part, je suis encore chanceuse sur ce coup-là : pas une vergeture au compteur (et j’en avais ado pourtant).

« Après une épisiotomie ou une déchirure, tu ne pourras plus t’assoir/marcher/vivre normalement pendant des semaines ! »

Évidemment on s’imagine bien qu’une coupure ou une déchirure à cet endroit ne doit pas être agréable. Cependant, certaines femmes souffrent énormément de la suite, d’autres moins.

Encore une fois, je suis chanceuse ! (Pitié, ne me déteste pas, relis mes articles grossesse si tu es fâchée, tu verras que j’ai un peu souffert quand même !)

J’ai eu beauuuuuuucoup de points pour ma déchirure, j’avais évidemment des douleurs, je prenais des anti-douleurs et je faisais doucement pour m’asseoir, mais c’était 100 fois moins horrible que tout ce que j’avais imaginé au travers de ce que j’avais entendu. Et pourtant, j’ai passé une bonne partie de ma grossesse à stresser car mon bébé était plutôt un bon gabarit sur les échographies… C’était vraiment l’une de mes hantises, et je me suis fait bien plus peur que je n’aurais dû !

« Normalement, on met environ 10h pour être à dilatation complète et 2h pour la descente du bébé, donc en gros au bout de 12h les mamans accouchent pour un premier. », et « Il faut attendre 2h de contractions toutes les 5min pour aller à la maternité. ».

Euuuuh ?! NON ! Pourquoi on nous ment et on nous fait de faux espoirs ! Soit on dit la vérité, soit on ne dit RIEN. On ne dit pas souvent que ça peut durer 25 ou 30h, sans avoir eu de déclenchement ou de souci préalable. Et je ne suis pas un cas isolé !

Et je connais des mamans qui ont failli accoucher dans la voiture, tellement c’est allé vite ! En 2h, bébé était là…

Donc pareil, ne projette rien, attends de voir. Tout peut se produire ! Un accouchement express ou un accouchement longue durée… Fie-toi à ton instinct si tu penses que ça va plus vite que prévu, et fonce !

« Le poids de grossesse, c’est super facile/difficile à perdre. »

Aucune des deux variantes n’est sympa à entendre. La première te met une pression de ouf une fois le moment venu, la seconde te désespère avant même d’avoir accouché. Chaque femme est différente ! Le mieux est de ne pas écouter les gens sur ce sujet.

Je pensais mettre beaucoup de temps à perdre, et en fin de compte c’est allé bien plus vite que prévu (mais pas en 2 semaines non plus… j’ai mis 6 mois). Et j’ai des amies qui sont très consciencieuses dans leur régime qui ne perdent pas vite.

À mon avis, le corps est programmé pour stocker « au cas où » pour nourrir le bébé, et chez certaines ça stocke plus longtemps avant d’ouvrir les vannes. Tu verras le moment venu, pas la peine de t’inquiéter… Je dis ça car ça m’a beaucoup angoissée, enceinte, cette pression des kilos à perdre… De toute façon, on y passera à un moment pour une bonne partie d’entre nous, autant voir ça le moment venu. Mais ce n’est pas une raison pour manger n’importe quoi enceinte !

« Le bébé c’est que du bonheur. »

Oui, évidemment que c’est du bonheur. Mais il arrive qu’on fasse un petit baby blues et ce n’est PAS GRAVE. Je répète : PAS GRAVE. Tu as le droit d’être fatiguée, mal dans ta peau, de ronchonner car tu as vécu un accouchement (ben oui quand même, tu es une warrior !), de râler à propos des nuits blanches, et que tu n’arrives pas à gérer tout de suite ton bébé !

Et tu l’aimes quand même ! Ne culpabilise pas, ça arrive à presque toutes les mamans à des degrés différents. Je ne dis pas forcément que j’ai fait un baby blues, mais que j’ai été émotionnellement instable les premiers jours. Je pleurais de joie et de fatigue, un rien me semblait une montagne. Quand j’avais envie de pleurer, je me laissais aller. Des fois, rien que regarder mon bébé me faisait pleurer de joie. Et hop, c’est passé.

Et quelques fois, ça ne passe pas. Ça peut même se prolonger en dépression. Si c’est ton cas, ne culpabilise pas : ça arrive. Il faut par contre en parler à temps, car plus tu es prise en charge tôt, plus facilement tu en sortiras.

« Tu garderas/perdras ta poitrine de grossesse/d’allaitement. »

Là encore, c’est du pipi de chat (pardonne-moi l’expression). J’ai vu de tout : des femmes qui ont moins qu’avant, des qui ont plus qu’avant, des qui ont comme avant. Et la nature étant ce qu’elle est, souvent, mes amies qui auraient voulu prendre ont moins qu’avant, et celles déjà généreusement dotées ont tout gardé à leur grand désarroi. Voilà. Et on ne peut pas prédire à l’avance.

« Ta vie intime sera inexistante et/ou douloureuse pendant longtemps. »

Faux ! Encore une fois, ça dépend des couples !

Pour ma part, elle n’a pas été inexistante longtemps du tout, ni douloureuse. Et ça, je dois l’admettre, c’était l’une de mes plus grandes craintes. Perdre l’intimité de mon couple. Ça na donc pas du tout été le cas.

Si ça te fait mal, dis-le à ta sage femme (souvent plus à l’écoute que le gynécologue, mais tu peux le dire à ton gynéco si tu préfères. Bref, parles-en à un pro.). J’avais quelques questions et j’ai profité de ma rééducation pour les poser. Sache que si tu as eu des points et que tu as mal, ce n’est pas une fatalité. Une opération existe pour tout arranger dans le cas extrême. Mais souvent, des massages suffisent à tout remettre dans l’ordre.

Après, côté vite intime, il y aura le manque de temps et de sommeil qui peut aussi jouer ! Mais ça, c’est une autre histoire…

« La ligne brune ne part pas une fois installée. »

J’en ai eu une légère à la fin, qui est partie au fil des mois. Ça dépend aussi des mamans, tu ne la garderas pas forcément si tu l’as eue. Ne t’angoisse pas si elle se révèle au courant de ta grossesse, c’est tout à fait possible qu’elle parte.

Après la naissance : mon ressenti

Comme beaucoup de mamans, j’ai eu un petit choc en passant du beau bidon rond au corps flasque et sans forme. Je n’entrais plus dans mes jeans d’avant évidemment, mais les habits de grossesse étaient larges. On apprivoise ces changements et quelques fois, ça fait mal. Il y a des changements qui ne sont pas partis. Et qui ne partiront pas, je pense. J’en ai pleuré. Maintenant, je l’accepte et je le vis bien.

Je faisais toujours la course aux kilos, je ne suis pas grosse, je ne suis pas maigre, je suis entre les deux, je fais un 38/40. Mais je voulais toujours 4 kg de moins. J’ai perdu mon poids de grossesse, je suis donc revenue à mon poids idéal + 4 kg (poids post voyage de noces), et je n’arrive plus à perdre un gramme de plus. Et tu sais quoi ? Je m’en fiche.

Je ne fais pas d’effort pour perdre. Je mange tout ce que je veux. Je fais du sport 2 fois par semaine, et pour le plaisir, sans la contrainte « bouge-toi pour maigrir !!! » que je me mettais auparavant. Je suis heureuse avec mon corps de maman un peu changé, avec ma famille, avec mes activités sportives, avec mon alimentation, et surtout, avec mon poids. Ce poids, que je trouvais trop élevé avant, me va bien. Peut-être même que c’est celui-là, mon poids idéal, celui que je conserve sans faire d’effort.

Tout ça pour te dire que oui, la grossesse est un gros chamboulement, et qu’on en sort souvent avec quelques changements physiques (visibles ou non). Mais que l’important; c’est de s’aimer et de s’accepter. Je stressais de me trouver horrible après l’accouchement, et en fait, c’est la première fois que je suis en harmonie avec mon poids. Comme quoi…

J’espère te rassurer un peu sur la vision de toi que tu pourrais avoir après. Et surtout, par pitié, ne sois pas trop dure avec toi-même ! Après tout, tu es une super maman qui déchire et tu es belle ainsi !

Voilà! J’espère avoir un peu dédramatisé certains aspects de la grossesse (et ne pas en avoir trop dramatisé d’autres !).

Et toi ? Tu as des anecdotes à partager ? Tu vois des choses à ajouter dans la liste ?

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

35   Commentaires Laisser un commentaire ?

Raphie / Whats up in my happy days (voir son site)

Purée c’est vrai qu’on entend et qu’on lis des tonnes de trucs; Je n’ai pas encore d’enfants mais j’en veux plus que tout et donc je me renseigne. Je prépare le terrain et franchement la aussi sur l’envie et la conception t’en entends des trucs !! Genre je suis ronde alors c’est criminel dans mon cas de vouloir un enfant car à cause de ma graisse il ne va pas se développer correctement (quand c’est pas : il ne respirera pas ou il naitra obèse, etc…). Ou bien on nous dit souvent, à nous les obsédée du +++ sur la bandelette (^^) : ah bah c’est sur plus t’y penses moins ça marche ! Ok super ! mais ça serait bien d’avoir des solutions pour prendre du recul au lieu de nous culpabiliser et qu’on pleure tout les mois à cause du — qu’on constate ! Désolé c’est vrai que ce n’est pas franchement le même sujet mais je te rejoins… un peu ^^ 😉 Très bon article au demeurant 🙂

le 16/12/2014 à 08h39 | Répondre

Floconnette

Ah oui l’histoire de l’IMC je l’ai souvent entendu aussi.
j’aurais pu ajouter « enceinte tu ne DOIS prendre que 12 kg MAXI » alors que honnêtement, malgré un régime diabète à partir du 6ème mois, du sport jusqu’à 6 mois et une alimentation équilibrée, j’ai lutté pour ne prendre « que » 13 kg…. 12 ça met vraiment la pression :-/

le 16/12/2014 à 14h21 | Répondre

Claire (voir son site)

Merci pour cet article. Chaque grossesse est différente, et le ressenti de cette expérience est différent aussi.
Concernant les cheveux, les miens ont pris une nature bizarre en cours de grossesse, je n’arrivais plus à me coiffer. Leur chute naturelle s’est également ralentie et à la fin, j’avais une masse de cheveux vraiment étrange. On m’avait dit qu’ils tomberaient après l’accouchement, ce qui m’avait fait peur. En fait, ils ont mis plus de 6 mois à « tomber », c’est à dire que quand je me lavais les cheveux, il en restait un peu plus qu’à l’accoutumée dans le fond de la douche et dans ma brosse. Et au final, ils sont juste redevenus comme avant ! Pas la peine d’effrayer les femmes en leur faisant croire qu’elles vont devenir chauves 😉

le 16/12/2014 à 08h43 | Répondre

Floconnette

oui tout à fait! je me voyais déjà pelée! Il ne faut pas faire peur aux futures mamans 🙂

le 16/12/2014 à 14h22 | Répondre

Madame Trilingue

Oh merci pour ton bel article plein de sagesse Floconnette 🙂
Je suis dans le 2ème trimestre et les changements de mon corps se font davantage remarqués (peau sèche, qui gratte et tiraille). Je me masse à l huile d amande douce et prie pour que la peau ne strie pas…

le 16/12/2014 à 09h34 | Répondre

Floconnette

et bien, j’ai acheté de l’huile d’amande douce également. Je n’utilisais que ça, pas de crème hors de prix!
Et de l’huile d’avocat le soir (plus grasse)
Ne t’en fais pas, la plupart des changements est réversible 😉

le 16/12/2014 à 14h23 | Répondre

Madame trilingue

super le conseil de l’huile d’avocat, je vais essayer 🙂

le 18/12/2014 à 14h30 | Répondre

Mademoiselle Fleur

Bien que n’ayant jamais été enceinte, je trouve ton. Article plus qu’intéressant. Je pense qu’il est important de dédramatiser un certain nombre de choses. J’entends trop souvent des jeunes mamans se focaliser sur le négatif de leur expérience pour stresser les futures mamans ou les toutes nouvelles mamans. Je trouve ça assez effroyable. Mais je pense que c’est pour exorciser tout ce qui ne va pas dans leur nouvelle vie. Mais bon les chamboulements sont selon moi, suffisamment importants pour ne pas en rajouter.
Donc merci pour cet article très positif.

le 16/12/2014 à 10h19 | Répondre

Floconnette

Oui j’ai voulu dédramatiser car justement, je me suis beaucoup pris la tête pour finalement, pas grand chose… Et les rares choses que j’ai eues, je ne m’y attendais pas en fait.
Puis chaque femme est tellement différente, faire des généralités sur « tu auras ceci » ou « tu n’auras pas cela » ne rime à rien, selon moi.

le 16/12/2014 à 14h27 | Répondre

Chat-mille (voir son site)

C’est drôle, je ne m’étais pas tellement renseignée sur les mythes de cheveux, parce que ça me paraissait secondaire et déjà douteux 🙂 Mais je m’y retrouve quand même. Enceinte, j’avais de très beaux cheveux, très épais et qui semblaient ne jamais graisser (la contrepartie, c’est que j’avais aussi de magnifiques poils partout qui me faisaient ressembler à un yéti). Quelques temps après avoir accouché, je les ai perdus par poignées (heureusement j’en ai beaucoup à la base !), et je n’ai pas du tout apprécié de de les voir regraisser si vite (évidemment, c’est bien connu, c’est tellement plus facile de trouver du temps pour les laver avec un nourrisson dans les pattes !). Niveau peau, pas trop de soucis, mais j’ai une peau sympa à la base. Juste quelques boutons (surtout dans le dos) en début de grossesse.

Pas de vergetures et j’avais perdu tout le poids pris à la minute où j’ai accouché (mais entre la dépression, les dégoûts alimentaires et les vomissements, tout ce que je mangeais allait directement à mon bébé sans passer par la case maman). Par contre je pense que j’ai repris plus que mon dû car avec l’allaitement, je mange pour deux (mais ma balance n’a plus de pile… et je m’en fous, tant que je rentre dans -certains de- mes pantalons). Ma poitrine allaite toujours donc je ne peux pas dire, et la mini-ligne brune a bel et bien disparu !

Sinon j’ai eu un accouchement « standard », en douze heures (peut-être un poil plus, ça dépend si on prend à partir des petites ou des grosses contractions -les petites c’étaient devant Touche pas à mon poste et les grosses devant Master Chef -j’étais dans une chambre d’hôpital, à part la télé j’avais pas beaucoup de divertissement-, et j’ai accouché à 9h), mais avec rupture de la poche des eaux préalable, donc pas eu à me poser la question de l’espacement des contractions. Le post-accouchement, douloureux, mais pas tant que ça, j’oubliais une fois sur deux de prendre mon doliprane (ce sont surtout les premiers jours les pires et les hormones empirent la sensation d’être « détruite »).

Le bébé, que du bonheur, je me marre ! Le plus grand bonheur de ma vie, sans nul doute, mais au quotidien, le burn-out n’est parfois pas loin !

Je peux témoigner enfin qu’on n’a pas toujours la même grossesse que sa mère. Le mienne avait beaucoup de contractions pendant toute sa grossesse, pas de nausées et un accouchement très très long, déclenché, instrumenté, épisiotomé etc. Moi tout l’inverse. Du coup, j’ai eu plein de surprises, mauvaises… et bonnes aussi, heureusement !

(c’était la minute ma vie, mon œuvre, mon accouchement)

le 16/12/2014 à 12h30 | Répondre

Floconnette

ah tu fais partie des filles qui perdent tout après la naissance! Je les maudissais :-p
Je plaisante mais c’est frustrant quand il reste quelques kilos 😉
Finalement tu t’en sors bien et ton discours est plutôt rassurant pour les futures mamans!

le 16/12/2014 à 14h30 | Répondre

Chat-mille (voir son site)

Oui, je suis une chanceuse de l’accouchement (et du post-accouchement) et je peux être rassurante. Faut juste pas m’entendre parler de grossesse 😀 (mais ça tombe bien, je n’ai pas tant que ça l’occasion d’en parler, je suis bien contente que ce soit derrière moi)

le 16/12/2014 à 17h00 | Répondre

Madame Vélo

Merci pour cet article qui tombe à pic : je commence à m’intéresser à l’après accouchement. Une amie m’avait parlé des cheveux, mais de ce que j’ai compris c’est pas si dramatique : tu perds juste en quelques semaines ce que tu n’as pas perdu en 9 mois. Mais ceci dit c’est le même effet que sous pilule et quand tu l’arrête, donc déjà vécu par la plupart des femmes ! Je pense que s’il y a tant de « on dit » c’est qu’il y a tellement de données inconnues dans cette histoire !!
Moi ce qui m’inquiète le plus et ce sur quoi j’ai du mal à trouver des infos fiables c’est l’après accouchement version « peu ragoûtant » du style : la douleur de l’épisio/déchirure, la perte de sang, les hémorroïdes, etc.

le 16/12/2014 à 13h48 | Répondre

Floconnette

Madame Vélo, ne peux-tu pas parler de ça avec tes amies mamans? Les langues se délient souvent 🙂
C’est sûr que lorsque tu fais ton « petit » sac pour la maternité et que tu vois les paquets de protections post-accouchement ça fait…. flipper! Mais ne t’en fais pas, nous passons toutes par là, et personne n’en est traumatisée 🙂
Les lochies (pertes de sang) peuvent avoir une durée variable d’une femme à l’autre mais ils finissent toujours par s’arrêter.
J’ai eu une déchirure et je n’ai pas souffert outre mesure après la naissance de mon fils. Encore une fois, on voit de tout, des femmes ayant des difficultés à cicatriser et d’autres non. Mais dis toi que dans tous les cas, la douleur ne sera que temporaire.

le 16/12/2014 à 14h33 | Répondre

Madame Vélo

Merci pour ta réponse Floconnette 🙂 En fait je fais partie des premières parmi mes amies à se lancer dans l’aventure bébé, donc pas beaucoup d’amies expérimentées avec qui en parler !
Je me doute bien que ça ne dure qu’un temps, ce qui m’inquiète c’est que ça se passe en même temps que la fatigue, les nuits courtes, l’allaitement (avec ses fatigues, crevasses, et autres éventuels problèmes), l’apprentissage de s’occuper d’un bébé… !!
Et j’ai du mal à imaginer que « cicatrisation » et « lochies » soient compatibles !! Mais bon, comme tout le reste et comme tu le dis si bien dans ton article, on ne peut pas faire de généralité et donc pas savoir comment ça va se passer !

le 17/12/2014 à 13h55 | Répondre

Mam' Agrume

Mh, effectivement les trucs peu ragoûtants sont aussi peu discutés 😀
Hémorroïdes : après l’accouchement ça va MIEUX ! Malgré la possible constipation de « j’ai peur de rompre mes points ».
Lochies : le Kumquat a 2 semaines et demi et j’évacue la fin, là. Je me rappelle pas que ça ait été si long pour Bergamote. Ça doit varier…
Cicatrice de déchirure : nickel. Faut que ça reste propre donc en gros douchée tous les jours, mais pas incompatible avec les lochies 😉
Et ce n’est pas très douloureux. Sauf si on frotte avec du papier. Vive la douuuuche !

Pour le reste, l’allaitement et tout, tu as plus de témoignages déjà 😉

le 18/12/2014 à 00h21 | Répondre

Mlle Mora

Très sympa ton article, c’est vrai qu’on en entend de belles pendant la grossesse !
Mes cheveux ont été superbes pendant la grossesse, ils ont bien poussé, mais ensuite, je ne les ai pas perdu, j’étais bien contente !
Pour les vergetures, je pensais que je serai comme ma maman qui n’en a pas eu… et bah nan, moi j’en ai…
Et comme tu dis sur le poids, c’est vraiment la pression : pas plus de 12kg, et il faudrait avoir tout reperdu en 9 mois…(le temps de la grossesse)… J’ai décidé de laisser faire mon corps, et tout seul comme un grand il est revenu au poids de départ (à peu près) et puis maintenant je suis maman, quelle leçon j’enseignerai à ma fille si elle me voyait sans arrêt au régime…?

le 16/12/2014 à 14h42 | Répondre

Floconnette

Pareil, en laissant faire, c’est parti doucement mais sûrement. 6 kg, 6 mois.
Parfait si tu n’as pas perdu tes cheveux! Pour les vergetures, elles devraient s’atténuer et blanchir, comme celles de l’adolescence, je suppose?

le 16/12/2014 à 15h03 | Répondre

Madame Violine

Mes vergetures ne sont pas toutes parties. Elle se sont un peu estompées mais pas devenues blanches – pas comme à l’adolescence hélas….
Mais bon, c’est comme tout, on apprend à vivre avec ! D’ailleurs, malgré la crème, j’en ai eu à chaque grossesse…Ces crèmes sont-elles vraiment efficaces ??

le 16/12/2014 à 16h07 | Répondre

Chat-mille (voir son site)

J’avais lu (ou entendu ?) que les crèmes n’avaient aucune efficacité prouvée contre les vergetures. Moi je n’ai rien mis (j’avais sans arrêt des échos à passer pour divers problèmes ou suspicions de problèmes et à chaque fois on me disait de ne pas mettre de crème sur mon ventre avant) et je n’en ai pas eues… mais comme j’ai pris très peu de poids, ça ne prouve sans doute pas grand chose. (ah si, j’en ai chopées deux-trois sur la poitrine en allaitant mais je m’en fiche, je les trouve presque jolies)

le 16/12/2014 à 17h06 | Répondre

Miss Chat

Il me semble que la seule chose efficace contre les vergetures soit l’hydratation de la peau : que ce soit avec des crèmes « spécial vergetures » ultra chères (et inutiles puisqu’il n’existe pas de réel produit capable de les empêcher) ou de simples produits hydratants, l’important est de permettre à la peau de s’étendre au maximum sans se craqueler (c’est le rôle de l’hydratation). Mais la capacité de la peau à se détendre, ben ya pas de miracle, ça dépend avant tout de la génétique, crème ou pas 😉 Il y a des peaux qui le font très bien, d’autres moins et d’autres pas du tout ! C’est une loterie en somme…

le 20/12/2014 à 23h08 |

Madame Violine

D’accord avec toi sur tout !
Pour mon premier accouchement, les cours nous enseignaient : ça va durer au moins 8 à 12h….Quand je suis arrivée à la maternité (après 1h de contractions douloureuses), on m’a dit « ah, c’est un premier, on a le temps (j’étais pliée en deux de douleur…). Quand on m’a examinée, le discours a été très différent : ah finalement, on vous passe direct en salle, vous allez accoucher madame…1h après BB était là… J’ai beaucoup souffert…je ne savais pas ce qui m’arrivait car en effet, on nous dit un truc qui ne se passe pas et on n’est pas préparée. Autant, comme tu le dis, ne rien dire ou alors dire que tout peut arriver (moi, je ne l’ai entendu aucune fois pendant les cours !!!!). Bref…
Pour la ligne brune, entre mes 2 premiers enfants (4 ans de différence) elle s’est estompée mais pas partie totalement. Ma 3ème grossesse (7 ans plus tard que ma deuxième), elle venait de disparaître… Ce n’est pas moche, moi, je l’aime cette ligne (mais j’arrête les bébés, hein ! 3, ça suffit 😉 ).
« Ce n’est que du bonheur »….oui, bien sûr ! mais quand on nous le dit après 3 nuits sans sommeil, 3 jours à bercer etc etc…on a du mal à acquiescer 😉

le 16/12/2014 à 15h58 | Répondre

Mam' Agrume

Ah… je ne me suis pas du tout pris la tête, pendant mes grossesses, sauf pendant la première quand les vergetures ont commencé à apparaître (sic). Pendant la 2e elles se sont un peu allongées voire quelques unes en plus mais j’étais un peu en mode « boarf, de toute façon mon ventre était déjà foutu pour le belly dancing hein… »
Et pourtant je n’ai pris que 12 et 10 kg. Il faudrait que je me pèse pour voir si j’ai tout perdu (pas monté sur la balance depuis l’accouchement) mais le lendemain je rentrais dans mes jeans (la kraamverzorgster était bien surprise ^^)

Pour ma peau, ben vu que je me suis mariée pendant mon 2nd trimestre j’en ai aussi pris plus soin que d’habitude, donc qu’est-ce qui est dû à la grossesse et qu’est-ce qui est dû aux soins… Idem pour les cheveux !
Toujours est-il que post accouchement ma peau fait plus de points noirs et est un peu plus irrégulière. Ça va se réguler…
Et je ne m’en étais pas trop rendu compte au départ, mais j’ai bel et bien perdu des cheveux, car j’ai été bien ennuyée par les petits cheveux qui repoussaient pour me coiffer convenablement ! Les cheveux les plus fragiles tombant en premier, j’avais plein de petits cheveux repoussants au dessus des tempes (là où les hommes les perdent en 1er, les « crans »…)

Et je pensais être la cliente parfaite pour la dépression post-partum (plusieurs phases de déprime pendant la grossesse, non désirée par ailleurs…) moyennant quoi je pète la forme depuis la naissance (bon, avec 2 en bas âge j’ai quelques moments de fatigue quand même hein) et le lien s’est établi immédiatement et fortement avec mon bébé… comme quoi !

le 16/12/2014 à 19h13 | Répondre

Marie France

Jolie conclusion d’article 😉
Je me disais justement il y a quelques jours que je me sens bien mieux dans mon corps maintenant (bébé a 5 mois) qu’avant d’avoir un enfant.
Alors oui, j’ai perdu 5kg (vive l’allaitement :-D. Je peux encore en perdre 5 ou plus sans être sous-alimentée ;-)) mais je crois qu’être une maman épanouie, ça joue!

le 17/12/2014 à 17h30 | Répondre

Miss Chat

Je n’ai pas encore accouché donc je prends bonne note de vos différentes observations post-grossesse, on comparera en temps voulu 😀
Pour le moment, on m’a surtout fait remarquer que j’avais un beau teint, alors qu’en temps normal j’ai plutôt une vilaine peau mixte, difficile à entretenir (donc évidemment la différence se voit fort). Pour le reste, je ne vois pas de différence majeure pour l’instant. A voir…
Ayant eu des vergetures dans l’adolescence, j’ai pris les devants au cas où et je mets de la crème ou de l’huile d’amande douce depuis le début du 3e mois de grossesse (càd 2 mois avant que mon ventre ne commence à s’arrondir). Ca ne changera peut-être rien, ou bien justement si, ou bien ça atténuera, je verrai bien mais au moins j’aurai essayé !
L’entourage a fort tendance (je trouve) à dramatiser la situation alors qu’il est évident que chaque maman est différente et que chaque grossesse et accouchement apportent leur propre lot… Je ne comprends pas pourquoi certains continuent de faire des fausses généralités, on est au 21e siècle, avec les moyens de communication et la médecine actuelle, on sait que chaque cas est unique !

le 20/12/2014 à 23h21 | Répondre

SwaSwa

Bonjour Floconnette ! J’arrive après la bataille, plus de trois ans après la publication de ton excellent article. Mais je souhaitais réagir au sujet de cette histoire de peau du visage sèche, qui tire et rougit pour un rien… Je connais le même problème ! Je n’ai pas encore trouvé de remède pour l’appaiser (ça a commencé au 8eme mois de grossesse, ma petite fée à maintenant six semaines) et cela m’inquiète un peu, étant une adepte de sports nautiques (=soleil et vent, le must pour une peau sensible). Ma question est donc : est ce que ça a fini par se réguler chez toi ? Merci de ton retour, en espérant que tu suis toujours cette publication 🙂

le 15/05/2017 à 16h34 | Répondre

Floconnette

Bonjour SwaSwa,
Alors j’espère ne pas te faire peur mais cela n’est jamais passé! Mon fils a 3 ans et 3 mois pourtant!!! Cependant j’ai eu un autre petit trésor entre temps, donc je ne sais pas si au bout de plus de temps cela peut se résorber :-/
Mon aîné n’avait pas 2 ans que j’étais déjà enceinte du deuxième, qui a 9 mois et demi.
J’ai TOUT essayé: les crèmes de grandes marques à l’eau thermale, à l’eau de raisin, les huiles…. J’admets que l’huile marche pas trop mal mais ça limite un peu la casse, ça ne m’apaise pas. Grosso modo, je mets une crème ou une huile sur mon visage, ça m’apaise 2 minutes et c’est fini. Pour tout te dire, récemment j’ai même totalement arrêté le maquillage du teint (je mettais de la BB Crème de bonne marque 1 ou 2 fois par semaine). Là je poudre parfois un chouia sinon je ne maquille plus que mes yeux. Je me démaquille à l’huile végétale pure (amande douce actuellement) et j’essaie de passer aux produits natures et bio puisque me ruiner en crèmes ne donne rien. J’ai acheté un beurre de karité pur et bio pour certains soirs, et depuis 3 jours je teste le gel d’aloé véra bio. Pour l’instant, j’ai toujours mal à la peau :'( et le dermato n’avait rien à me conseiller d’autre qu’une crème qui n’a pas donné de bons résultats.
J’ai aussi acheté la gamme Lipikar de LRP pour mon fils aîné qui a des démangeaisons permanentes sur les jambes, en me disant que peut être il avait la même chose, et je l’utilise pour moi.
Bref, j’espère ne pas t’effrayer… Espérons que quand mon deuxième aura 3 ou 4 ans ça sera du passé!!!

le 15/05/2017 à 21h05 | Répondre

SwaSwa

Floconnette,
Merci pour ton retour, et désolée pour cette réaction tardive ! En effet, ce n’est pas rassurant… pour ma part, idem : je ne supporte quasiment aucune crème, la moindre tentative se termine par un macaron rouge sur la zone testée… 🙁 Je dois avouer que cela fait partie des joies post-accouchement dont je me serais bien passée ! As-tu pensé que cela pouvait être une forme de rosacée ? (ce « truc » peut se déclarer n’importe quand et elle entraine un climat inflammatoire plus ou moins fort selon les personnes concernées –> http://dermato-info.fr/article/Couperose_et_rosacee)… Je vais voir ce que le dermato en pense… L’huile de Jojoba semble assez neutre dit-on, si tu ne l’as pas déjà testée. A moins que tu ne sois convaincue par l’aloé vera ! Bon courage à nous donc ;), et merci encore pour ton article !

le 24/05/2017 à 17h13 | Répondre

tagada21

Bonjour Swaswa,
je tombe par hasard sur votre conversation 🙂
Je souffre depuis bientôt un mois des mêmes symptômes aux joues (sensations de brûlures et plaques/petits boutons rouges) et ceci est apparu 6 semaines après mon accouchement, juste après avoir complètement passer bébé au biberon….
avez-vous toujours ce problème ? y a t il une solution ? je vois un dermato fin avril seulement… je n’ai pas pu avoir de rdv plus tôt…
j’aimerais savoir si cela s’arrange pour vous !
merci d’avance pour votre aide 😉

le 10/04/2018 à 15h20 | Répondre

SwaSwa

Bonjour Tagada21,
Ah, les joies des fluctuations hormonales post-grossesse ! Bon, je voudrais quand même vous rassurer, et Floconnette aussi au passage, pour qui cela va peut être mieux aussi ? Ma petite puce fête ses 1 an et, malgré une peau globalement plus sensible, c’est mieux qu’en fin de grossesse. La stabilisation des hormones y est certainement pour quelque chose, car tout cela s’est estompé doucement-doucement. J’ai fait plusieurs choses pour « accompagner le mouvement » : d’abord, ne plus nettoyer mon visage à l’eau, trop calcaire à Paris (et dans beaucoup d’autres régions de France). J’utilise de l’eau déminéralisée, celle qu’on achète en grande surface pour les fer à repasser ! 😉 Il faut un nettoyer avec un produit doux, adapté à son type de peau. Ensuite, j’ai complètement arrête T-O-U-T-E-S les crèmes. Ca a tiré pendant plusieurs semaines, mais j’ai tenu bon car c’était un conseil du dermato. Il a fallu, en quelque sorte, que la peau se « régénère » et réapprenne à vivre sans produits. Environ deux mois plus tard, j’ai commencé à appliquer le soir quelques goûtes d’huile de chanvre, qui a des bonnes vertus anti-inflammatoires. Ma peau s’est mise à beaucoup moins faire mal. Enfin, je mets de la crème solaire ou un chapeau si je dois rester trop longtemps sous le cagnard. Avec le temps, ma peau a beaucoup mieux résisté aux écarts de température et j’ai pu passer le cap de l’hiver sans grand souci. Après je n’oublie pas que j’ai une peau de rousse, sensible à beaucoup de facteurs, et qu’il faut que je dorlote en douceur (« less is more » !). Voilà. J’ai assez mal vécu cet épisode, pour tout dire, mais j’ai réalisé que la patience et quelques bons gestes pouvaient y être pour beaucoup, même si chacun est différent bien sûr. Ensuite, si tu en as le courage, pense à l’alimentation : pas trop de sucres raffinés, de produits gras, et éviter les produits laitiers, qui – il semblerait – sont source d’inflammation des tissus. Ce qui ne m’empêche pas de me faire plaisir quand même hein !
Voilà, c’était un peu long, mais j’espère que ce sera utile. Et bien sûr rien ne remplace l’avis d’un (ou plusieurs) dermato(s). Bien à vous – SwaSwa.

le 12/04/2018 à 19h42 | Répondre

Guillon

Merci bcp pour ce retour hyper complet! Cela fait plaisir d’avoir une réponse et en plus, que cela se soit arrangé avec Le temps 😁
Oui je crois qu’il faut être patiente… c’est déjà moins rouge qu’il y a qq semaines. On y croit !💪🏻
Par contre je suis un peu inquiète pour cet été. j’ai une peau de blonde également, hyper sensible… (en étant brune c’est con 🙃)
J’espère donc que je ne vais pas avoir trop de mal à prendre soin de ma peau avec les chaleurs et que cela ira un peu mieux…
Le pire ce sont les tous petits vaisseaux qui petent. Je ne voudrais pas que ça empire d’ici la.
Je n’ai pas compris SwaSwa, il vaut mieux nettoyer avec un lait pour tout type de peau ou de l’eau demineralisee (ou les deux) ?
Merci bcp et puis si cela marche pour moi je reposterai qq chose ici! Ça peut tjs servir à qq par la suite 🙂

le 12/04/2018 à 21h38 | Répondre

SwaSwa

Tagada 21/Guillon,
En fait, bien qu’hyper sensible et sujette à fortes rougeurs en fin de grossesse, ma peau est grasse à l’origine. Donc j’utilise une crème nettoyante de LRP, faite pour peaux acnéiques sensibilisée par les traitements, avec de l’eau déminéralisée (même si je ne prends pas de traitement anti-acné, c’est juste que ça décape moins :)) Si tu as la peau sèche à l’origine, sans aucun point noir par exemple, les dermatos préconisent un nettoyage à l’eau miscellaire. Moi ça ne suffit pas et vraiment l’eau dématérialisée me convient mieux. S’agissant de l’huile de chanvre : la prendre vierge et pressée à froid, pour cosmétique, dans un petit flacon et la consommer rapidement car elle s’oxyde vite. Tiens nous au jus ! @ Floconnette, peut être que cela marchera avec ces petits trucs ? Meme si c’est vrai qu’une peau devenue atopique ce n’est pas facile, ton ainé a l’air de bien le savoir. Bien à toutes deux ! SwaSwa.

le 13/04/2018 à 22h21 | Répondre

Floconnette

Bonjour à toutes!
Alors me voilà 3 ans et demi après 🙂
Mon aîné a donc 4 ans et mon petit 20 mois.
Ma peau est toujours sèche et tire, et comble de malchance, mon aîné a une peau très réactive voire atopique. Il se gratte beaucoup et en saigne 🙁
Je n emets plus que des produits naturels , surtout la marque W*l*d*
Je prends la même crème que pour mes petits, celle pour bébé à la mauve, ou celle à l’amande pour moi. J’ai un savon naturel, j’évite les crèmes à outrance également.
Mes cheveux eux sont légèrement moins secs j’ai l’impression, je les ai très longs et ça va.
Ca me fait drôle de relire cet article longtemps après, et de voir où j’en suis maintenant 🙂

le 13/04/2018 à 10h46 | Répondre

Claire

Bonjour, j ai lu tous les commentaires avec attention et si ca peut aider, j ai testé le lanolhin (produit pour eviter les crevasses sur les seins) sur mes levres qui ete gercées en permanence apres la grossesse et ca marche !!! J ai lu que c etait une astuce de maquilleurs pro pour reparer rapidement. Ca soulage immédiatement et on peut aussi appliquer la creme sur les autres parties du corps tres sèches (mains, coudes, pieds …) voire tout le corps mais ca coute cher 🙁 Enfin si ca peut aider quelqu un. C est naturel et sans risque allergique je pense vu que les nourissons peuvent ingurgiter la crème. Bonne chance à toutes en tout cas 🙂

le 04/09/2018 à 06h38 | Répondre

Tagada21

Merci Claire pour le tuyau. Effectivement c’est super efficace sur les seins pendant l’allaitement !
En revanche pas sur le visage en cas de « rougeurs », c’est une crème qui est contre indiquée il me semble.
ces deniers mois, j’ai pu voir un Dermato et ce genre de rougeurs installées sont soit de la couperose soit de la rosacee/courperose. Autrement dit, il n’y a rien à faire pour en venir à bout, on peut simplement maîtriser ces pathologies. D’une car ce sont les vaisseaux qui ont « craqués » alors bon il n’y a pas Franchement de chance qu’ils redeviennent « blancs » et de deux, car en cas de Rosacee c’est une inflammation chronique. Je ne suis pas fan des antibios, je ne les prends pas et privilégie donc l’huile de chanvre et l’immortelle sur les vaisseaux, cela aide et c’est assez connu par les gens atteints de rosa ou couperose. En dernier recours je ferais certainement du laser, car avoir des flushs qui durent 2h durant la canicule c’est juste invivable (cela réduirait cet effet de 60% visiblement). Enfin, il y a bien un aspect psycho, plus on est ennervée ou anxieux, plus on rougit. Donc mon conseil, avec du recul sur ces derniers mois, prenez soin de vous (alimentation, sport et détente) et je pense que déjà cela jouera bcp sur l’aspect de la peau 🙂 sachant qu’une belle peau est avant tout une manifestation ‘un foie ou d’ intestins en bonne santé. bon courage à toutes !

le 05/09/2018 à 13h09 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?