Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Nous ne voulons pas savoir le sexe de notre bébé


Publié le 1 décembre 2016 par Onedaymaybe

Nous avons décidé de garder le secret du sexe de notre bébé, et visiblement, c’est un choix qui provoque deux réactions opposées :

  • « Oh ! Vous avez raison ! C’est super ! » (Souvent suivi de : « Nous avons fait ça aussi pour notre premier ! »)
  • « Quoi ? Mais pourquoi ? » (Souvent suivi de : « Mais comment vous allez faire pour la chambre/les vêtements/le prénom… ? »)
Ne pas vouloir savoir le sexe du bébé

Crédits photo (creative commons) : regina_zulauf

Ce choix, nous l’avons fait en toute conscience il y a très longtemps de cela. Bien avant que nous n’envisagions réellement d’avoir des enfants, lorsque nous parlions de « l’idée » d’avoir un jour, éventuellement, un enfant.

Nous nous disions tout simplement qu’avoir un enfant, c’est en soi un petit miracle. C’est une vie qui se crée, et cette vie tient beaucoup du hasard (et des combinaisons génétiques) : hasard de la rencontre, du moment, de l’instant présent, de la décision (ou pas), de l’attente, des données médicales… bref, la venue d’un bébé, c’est un petit miracle de la nature.

Pour nous, l’idée, c’était que ce bébé, quand on déciderait de l’avoir, et qu’il déciderait de venir à nous, eh bien on le prendrait comme il viendrait. Un peu comme on rencontre quelqu’un par hasard dans la rue : on ne choisit pas cette personne selon son sexe pour créer un échange avec lui.

J’exagère un peu en disant qu’on le prendrait comme il viendrait, parce qu’il est vrai que la question de la santé, des malformations, du handicap, se pose également. Nous ne savons pas quelle réaction nous pourrions avoir face à un enfant porteur de handicap, ni quel choix nous pourrions faire. Ceci étant dit, tous les handicaps ne se décèlent pas pendant la grossesse, toutes les maladies non plus, donc faire un bébé, c’est aussi prendre le risque d’avoir un enfant différent, mais créer quand même une relation d’amour avec lui.

En tout cas, la question du sexe de notre enfant, elle, ne s’est pas posée. Nous voulons un enfant, cet enfant s’annonce : nous serons là pour le cajoler, l’aimer, l’accompagner, le gronder, sécher ses larmes, rire avec lui, peu importe que ce bébé soit une fille ou un garçon !

Il y a bien sûr la préférence. Pour ma part, je n’en ai pas, en revanche mon mari aimerait une petite fille. Je crois qu’on ne peut pas lutter contre ce genre d’idées, mais je ne doute pas que mon mari aimera autant notre enfant, qu’il soit fille ou garçon.

Pour ce qui est du choix de ne pas savoir, ça entraîne quelques « contraintes » qui, pour nous, n’en sont pas. Effectivement, la chambre de notre enfant ne sera ni rose bonbon, ni bleu layette. Les vêtements ne sont ni des petites robes, ni à motifs « camions de pompiers ». Rien de ce qui attend notre enfant dans ses premières semaines de vie ne sera « sexué » ou « genré ». C’est aussi notre choix.

Notre société est déjà pleine de stéréotypes et de carcans qui enserrent tant les hommes que les femmes, pourquoi imposer cela à un tout-petit ? Il est très probable qu’un jour, notre enfant soit particulièrement attiré par les princesses et les camions de pompiers, par le maquillage et par gratter la terre avec une pelle : mais pour quelles raisons certaines de ces choses seraient-elles interdites à un garçon ou une fille ?

Il/elle fera ses expériences, et il/elle affirmera ses choix. Tant que notre enfant est heureux, c’est l’essentiel ! Pourquoi vouloir lui imposer une norme sociale acceptable aux yeux de tous, quand on peut lui offrir la liberté d’être la personne qu’il/elle voudra être ?

Le seul vrai souci, en fait, c’est de se mettre d’accord sur un prénom de fille ET un prénom de garçon ! Mais ça, j’ai bien l’impression que c’est le lot commun de tous les futurs parents !

Et toi ? Tu as décidé de ne pas savoir le sexe de ton bébé ? Pourquoi ? As-tu fait face à des difficultés ? Des a priori ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

54   Commentaires Laisser un commentaire ?

Cicimel

Nous avons fait le choix de savoir mais surtout car j’avais du mal à réaliser, je voulais pouvoir l’appeler par son prénom et Monsieur Cicimel ne voulait pas choisir 2 prénoms. On avait pas de préférence si ce n’est comme toi, Monsieur avait une préférence pour une fille.

Par contre ses vêtements, la déco de sa chambre sont mixtes. On ne veut pas des stéréotypes dont tu parles.

Elle jouera à ce que bon lui semble.

Moi ma réponse au choix du secret c’est surtout « c’est une plus grande surprise à l’arrivée! »

le 01/12/2016 à 07h33 | Répondre

Onedaymaybe

Je comprends parfaitement ce besoin de savoir pour se projeter. Félicitations pour cette petite fille !
Et tu as raison, c’est une plus grande surprise le jour J !

le 01/12/2016 à 08h29 | Répondre

Cicimel

Merci 🙂

J’ai hâte de la voir, j’ai eu l’impression qu’elle avait le profil de son papa.

J’ai quand même toujours du mal à me projeter.

Beaucoup sont impatientes, sont pressées. Moi je cogite trop et j’ai peur de pas assurer. Donc qu’elle prenne bien son temps.

le 02/12/2016 à 08h47 | Répondre

Anne

Pour nous aussi c est la surprise… J adore ca met un peu plus de piment ! On a souhaité garder la surprise pour à peu prêt les mêmes raisons et parce qu on trouve ça marrant de ne pas savoir ! Et on a eu les mêmes questionnements de la part de nos proches ! On a aussi eu qq personnes persuadées qu on savait mais qu on ne voulait pas le dire, car ils ne comprennaient la démarche même après explications…
Pour les prénoms ça a été assez facile on est vite tombe d accord ! Heureusement…
Verdict dans les trois prochaines semaines…

le 01/12/2016 à 07h39 | Répondre

Onedaymaybe

Ah ah ! Nous aussi, certains proches sont persuadés que nous ne voulons pas leur dire !
3 semaines ! C’est bientôt ! Bon courage et belle rencontre!

le 01/12/2016 à 08h30 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

Chez nous aussi ce sera surprise, pour une très mauvaise raison au départ et une excellente par rebond : mon mari a déjà crié sur tous les toits le prénom de garçon et comme je tiens à la surprise du prénom pour nos proches, j’ai décidé/exigé qu’on ne révèle pas le sexe, et comme je suis sûre qu’on risquerait de faire une gaffe, ça voulait dire ne pas le connaitre non plus (=raison super bidon)
Mais en lisant des témoignages comme le tien, je me suis rendu compte de l’intérêt de ne pas recevoir de cadeau genrés et de s’éviter à soi-même les stéréotypes inconscients.
Et comme le dit Cicimel, ça fera une surprise de plus 🙂

le 01/12/2016 à 08h28 | Répondre

Onedaymaybe

On dirait que Monsieur est très content de votre choix de prénom de garçon! ? c’est chouette les surprises!
As tu remarqué à quel point, dans certaines boutiques/marques, il est très difficile de ne pas faire face à « rayon bébé fille » et « rayon bébé/garçon » ? Le mixte est parfois compliqué à trouver…

le 01/12/2016 à 08h33 | Répondre

Cicimel

Quasiment impossible même!

Après certains vêtements de garçons sont très neutres.

Mais c’est quand même effrayant. Quand on voit la quantité de rose chez les filles….

le 02/12/2016 à 08h50 | Répondre

pitch

Je suis dans la même logique que toi, on ne fait pas un enfant pour avoir un garcon ou une fille, on le fait pour d’autres raisons plus profondes et partant de ce principe le sexe n’est pas très important. Et je sais aussi que je ne voudrais pas savoir le sexe si enfant il y a un jour… maintenant je peux comprendre que certaines personnes ont besoin de se projeter. En fait j’ai envie de dire que chacun fasse bien comme il veut, mais le jugement / questionnement déplacé des autres n’a pas lieu d’être 🙂

le 01/12/2016 à 08h40 | Répondre

Ally

Hello
Je comprends qu on veuille garder la surprise, moi, je suis trop curieuse pour ca! Par contre le fait de connaître le sexe ne va pas dire que l on souhaite enfermer son enfant dans un stéréotype de genre.
J ai un petit garçon qui joue aussi bien aux voitures qu a la dinette, qui aime colorier avec du rose et du violet, qui trouve que maman a de jolies robes et chaussures et adore gratter la terre avec des bouts de bois… J attends notre 2ème, une petite fille. A la base j avais une préférence pour un 2ème garçon. Le fait de connaître le sexe m a permis de me projeter, de m imaginer avec cette petite fille et finalement, je ne changerais pour rien au monde si je le pouvais… Et ma fille pourra elle aussi faire comme bon il semble du foot, jouer avec ses doudoune, à la dinette ou aux petites voitures….

le 01/12/2016 à 08h56 | Répondre

Elodie

Je suis d’accord avec toi 😉
Je trouve que l’article évoque 2 choses différentes et que ça se mélange un peu! Ne pas savoir le sexe, ok c’est un choix, mais pour moi ça n’a rien à voir avec les stéréotypes..

le 03/12/2016 à 09h34 | Répondre

Marie B

Au départ je ne voulais pas savoir le sexe qd j’étais enceinte, puis j’ai craqué et on a su. Mais savoir le sexe ne veut pas nécessairement dire qu’on accepte pas l’enfant tel qu’il est, c’est juste avoir le fin mot de la surprise un peu plus tôt ! D’ailleurs la fille n’a eu que des pyjama et body mixtes jusqu’à 3 mois. Le petits habits trop sexué me sortent par les yeux ! Et à Noël elle va avoir des petits voitures et un vélo !

le 01/12/2016 à 09h34 | Répondre

Madame D

Mais pourquoi ???????????????? lol
Je comprend totalement la demarche. J’adore le coté surprise. Mais j’en suis totalement incapable. J’ai un besoin enorme de me projeter. De l’appeler par son prénom. De chercher la déco.
Et même si je suis d’accord pour les stéréotypes de genre, j’ai tendance a penser (mais ce n’est que mon avis) que la couleur que nous choisissons pour habiller ou décorer n’a pas d’impact. J’adore le rose, et je t’avoue que la chambre de ma fille et ses habits sont bien rose et violet ! Par contre depuis qu’elle a l’age de m’indiquer ce qu’elle aime (le jaune), je fait très attention a ne lui prendre que des choses qu’elle aime. Tu veux pas mettre de robe ? Pas grave. Tu veux des habits jaune et pas rose ? Ok. Je choisis la plupart des éléments avec elle. Et si j’ai un garcon pour le deuxieme, la déco sera dans les bleus car j’adore. Et dès qu’il aura envie de choisir je le laisserais le faire.
Par contre pour les jouets c’est différents. Poupée, voiture, dinette pour tout le monde !
Bon tout ça pour dire que j’adore le principe de ne pas savoir le sexe de bébé mais que j’en suis TOTALEMENT incapable !!!

le 01/12/2016 à 09h54 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je serais bien incapable de me projeter dans savoir le sexe. Du coup, on voudra savoir. Perso je voulais qu’on le garde pour nous mais mon mari n’en voit pas l’intérêt donc j’ai cédé non le diront. Pour autant peut m’importe pour les vêtements ma soeur m’a passé plein de trucs de son petit garçon qui sont plutôt mixtes donc on fera avec tout ça !

le 01/12/2016 à 09h57 | Répondre

Madame D

Tu diras merci a ton mari de ma part Mme Fleur !!! Comme ça tu me diras !!!!!!!!!!!!! Hiiiiiii

le 01/12/2016 à 10h00 | Répondre

Virginie

Pour notre part, nous avions besoin de savoir tout simplement pour le rendre plus réel, nous projeter… et aussi parce que, n’étant pas souvent d’accord, je ne nous voyais sincèrement pas réussir à nous mettre d’accord sur un prénom pour une fille ET un garçon. En plus, je voulais un garçon, d’ailleurs plus profondément que je ne l’imaginais à cause de nos histoires personnelles et intimes respectives. Du coup, j’ai mis un peu de temps à accepter que ce soit une fille 🙂 maintenant c’est fait mais je ne voulais pas vivre ça à la naissance, me laisser le temps de m’y faire, de me projeter, etc.
En revanche, je suis entièrement d’accord avec tous tes points : la chambre et les vêtements seront asexués, j’ai déjà mis les holà dans la famille, pas de froufrou, de rose bonbon et autre « horreur » tant qu’elle n’en fera pas elle-même la demande 😉

le 01/12/2016 à 10h29 | Répondre

Virginie

D’ailleurs, j’ai fait l’expérience avec mon mari car il ne comprenait pas ma réticence sur ces stéréotypes. Nous sommes allés au rayon bébé d’un grand supermarché. Croyez moi si vous le voulez mais le rayon n’était pas paré que de deux couleurs : rose et bleu. Il fallait fouiner pour trouver vaguement un truc taupe ou gris, l’en-fer !

le 01/12/2016 à 10h31 | Répondre

Claudia

Pour mes 3 enfants, j’ai répondu oui quand le médecin m’a demandé si je voulais savoir. pas parce que nous tenions à savoir, mais je ne supportait pas l’idée que le médecin sache et pas nous. Après tout, nous étions les premiers concernés!

le 01/12/2016 à 10h37 | Répondre

Miss Chat

Je comprends tout à fait qu’on veuille ne pas connaître le sexe parce que ça pimente un peu plus la naissance ou parce qu’on n’a pas besoin de se projeter.
Par contre, connaître le sexe à l’avance ne veut pas du tout dire qu’on n’accepte pas l’enfant tel qu’il est. C’est un peu horrible de penser ça, je trouve. De toute façon, que tu l’apprennes à plus ou moins 4 mois de différence, je ne vois pas ce que ça peut changer.
Et ce que je ne comprends vraiment pas, c’est que tu penses que savoir à l’avance te force à utiliser des stéréotypes de genre. Personne ne force personne. Ceux-ci arriveront de toute façon dès la naissance et à moins d’avoir un entourage attentif et bienveillant, ton pitchou n’y échappera pas…

le 01/12/2016 à 10h41 | Répondre

Carla

Je suis tout à fait d’accord. J’ai été légèrement choquée en lisant l’article par le lien fait entre savoir le sexe et désirer qu’un type d’enfant ou se lancer dans les stéréotypes.
C’est quand même aller trop loin.

Ce que tu fais de l’information dépend de toi, pas du résultat de l’information.

le 01/12/2016 à 14h55 | Répondre

Onedaymaybe

Je n’ai jamais dit que ca ne permettrait pas d’accepter son enfant tel qu’il est, de savoir le sexe ! Pour autant, pour moi c’est avant tout une rencontre, avec une personne, peu importe son sexe.
En outre je sais que nous n’echapperons pas aux stéréotypes de genre, mais si nous pouvons un peu protéger notre enfant de tout cela, au moins avant sa naissance, ce sera déjà beaucoup. Ça m’evite aussi de devoir d’ores et déjà commencer la chasse aux remarques sexistes / aux commentaires genrés avant même que ce bébé ne soit venu au monde.

le 01/12/2016 à 15h18 | Répondre

Cicimel

Je confirme! Mon médecin traitant à dit « oh une pisseuse » quand il a su que c’était une fille. J’ai failli lui répondre « t’as pas encore explosé à force de te retenir ou tu pisses aussi c….? » Hum…

le 02/12/2016 à 08h54 | Répondre

Madame Lavande

Je crois que je comprends tout à fait ton choix ! Pour nous la question ne s’est pas posé une seconde, je suis très très trèeeees curieuse, donc tenir 9 mois de plus sans savoir je n’aurais jamais pu !
A 12SA on savait à 80% que ce serait une fille, et ça nous a été confirmé à 15SA 🙂
Pour la préférence même si dans l’absolu pour le premier nous n’avions pas de préférence, comme nous avions tous les deux envie d’avoir au moins une fille nous avons été ravis !
Par contre même si j’habille très souvent ma fille en robe (je suis moi même 95% du temps en jupe ou robe) je lui achète régulièrement des vêtements au rayon garçon, ses jouets sont mixtes ainsi que l’ensemble des accessoires de puériculture.
J’ai hâte de lire ta rencontre avec ton bout de chou !

le 01/12/2016 à 10h43 | Répondre

Madame Fushia

Nous aussi nous avons gardé la surprise ! certains proches pensait vraiment que l’on savait ! mais Non on ne voulait pas savoir ! Nous avons adoré nous imaginer avec une fille ou un garçon ! de toute façon peu importe nous l’aimerions à la folie.
Par contre au fond de moi je savais, que c’était un garçon, j’étais quasiment persuadée! je lui disait souvent tappe 2 coup si tu as un zizi ou juste une fois si tu es une fille. Et à chaque fois il donnais 2 coups ! Je disais toujours à mon mari »tu vois c’est un baby boy!  »
J’étais tellement sure de moi que quand dans un magasin je craquais pour une tenue garçon et que le rayon mixte était vide j’achetais la tenu. ( un pull avec un tracteur c’est chou pour une fille aussi).
Et comme toi je pense que donner la vie c’est un miracle et c’est tellement magique que je voulais me laisser toutes les surprises.

La vie est parfois cruelle alors j’ai profité de ce super cadeau que de garder la surprise !

Que d’émotion quand il est sorti, et le gynéco a dit c’est un garçon! J’ai regardé mon mari et j’ai dit : ÉVIDEMENT…. vous vouliez que ça soit quoi?

Ps : par contre je trouve ça insoutenable quand les futurs parents font le même choix que nous ! J’ai trouvé ça plus facile de garder la surprise pour moi que pour les autres ! Ettonant non?

le 01/12/2016 à 11h15 | Répondre

Anne

Ah nous aussi on s’amuse à lui demander de taper un coup pour un baby boy deux coups pour une baby girl et ça change tout le temps ! mais qu’est ce qu on rigole à chaque fois….

le 01/12/2016 à 12h07 | Répondre

Laura (voir son site)

J’ai toujours été en admiration devant les parents qui ne veulent pas savoir, surtout parce que je savais que moi, je ne tiendrais pas. J’ai voulu savoir lorsque j’étais enceinte parce que je voulais pouvoir lui donner un prénom. Et puis on nous a dit une fille, et quelques semaines après un garçon, et j’ai été tellement déçue que pour le prochain, je ne voudrai pas savoir.
Reste à voir si mon mari sera d’accord ! 😀

le 01/12/2016 à 12h15 | Répondre

Onedaymaybe

Quel retournement de situation ! Je comprends que ce soit déstabilisant!

le 01/12/2016 à 15h13 | Répondre

Mlle Mora

Je comprends tout à fait qu’on puisse vouloir garder la surprise – mais perso j’étais tellement impatiente de savoir que ça ne m’est jamais venue à l’idée !
Pour les stéréotypes de genre, j’ai 2 filles et peu de rose dans la déco car euh… y a pas trop de déco dans leurs chambres en fait hihi.
Par contre pour les fringues, j’étais un peu genre « nan moi je les habillerai pas en rose… » mais en fait quand TOUT LE MONDE te dit « quel joli petit garçon », bah tu l’habilles en rose pour qu’on te dise enfin « quelle jolie fille ! » hihi ouais la première année sans les cheveux pour une fille c’est rude ! 😉

le 01/12/2016 à 12h16 | Répondre

Madame D

Un jour je me promenais avec Princesse, avec bandeau rose, et jouet en rose dans la poussette, on m’a demandé si c’était une fille ou un garçon …

le 01/12/2016 à 12h19 | Répondre

Flora (voir son site)

C’est sans doute la nullipare en moi qui parle mais je ne comprends pas pourquoi c’est gênant qu’on ne sache pas au premier regard si un bébé est garçon ou fille. Je trouve même que la nature est bien faite, un bébé fille ou garçon est un bébé ! As-t-on vraiment besoin de commencer à distinguer les sexes dès le maxi-cosi ?

le 02/12/2016 à 09h29 | Répondre

Madame D

Quand tu as envie d’entamer la conversation avec un parent c’est pas évident quand tu commence par une gaffe … ça n’a pas l’air comme ça mais en vrai c’est pas agréable quand les gens ne savent pas si ton enfant est une fille ou un garçon. Parce que pour toi la mère ça ce voit comme le nez au milieu de la figure.
Cette été alors qu’on se promenait sur la plage, un petit enfant de 1 an et demi (environ) est venu accosté Princesse pour jouer un peu avec elle. Tout naturellement j’ai commencé a discuté avec sa mère. Ne serait ce que pour demander le prénom et le dire a ma fille. Et voila la boulette, je croyais que c’était un garçon … J’ai bien vu au regard de la maman que je l’avais vexé …
Après je suis d’accord, dans les premiers mois ce n’est pas très important, mais j’avoue que si ça ne me dérange pas qu’on dise « il » en parlant du bébé que je porte même si c’est une fille, une fois née je ne supporte pas le « il ». C’est « elle ». Contrairement a l’anglais ou l’allemand (et sûrement d’autres langues que je ne connais pas », nous n’avons pas de mot pour designer les objets (comme « it » en anglais). En France on utilise « il ». Et du coup j’ai la désagréable impression que mon bébé est un objet et pas un être humain. Mais ce n’est que mon ressentit. Je pense que j’aurais moins le problème si j’avais eu un garçon.

le 02/12/2016 à 09h53 | Répondre

Lisa

Alors ici on a un petit garçon et il arrive très souvent que l’on pense que c’est une petite fille.
On me dit que c’est parce qu’il a les traits fins et qu’il a les cheveux bouclés. C’est vrai aussi que je l’habille avec des couleurs mixtes, il porte aussi beaucoup de bleu marine qui est une couleur neutre. Je ne me vexe pas pour autant mais quand même à un mariage, alors qu’il était en bernuda, bretelle et chemise, une personne a mal entendu le prénom et l’a appelé par un prénom de fille.

le 02/12/2016 à 10h42 | Répondre

plop

Il est évident pour nous deux qu’on a envie d’attendre la naissance pour savoir.

Pour moi, la naissance est une première rencontre. J’ai envie de respecter le fait que je n’ai pas encore fait vraiment connaissance avec mon enfant jusqu’à ce moment là. Je trouve toujours un peu bizarre les futurs parents qui parlent de leur enfant en l’appelant par son prénom avant qu’il soit né. ça me semble intrusif vis à vis de l’enfant. J’ai l’impression que ça le force à exister plus vite dans notre monde. (et forcément si on connait le sexe, on connait aussi son futur prénom dès qu’il est décidé)

le 01/12/2016 à 12h29 | Répondre

Onedaymaybe

C’est très joliment dit et je partage ton point de vue !

le 01/12/2016 à 15h12 | Répondre

Carla

Je peux comprendre que tu veuilles garder la surprise.
Mais je ne comprends cet argument en particulier. Quand tu rencontres une nouvelle personne dans la vie, tu sais le plus souvent avant si c’est une fille ou un garçon. Mais ca n’empêche pas de profiter de la rencontre, non?Et généralement tu pourras en parler autour de toi: j’ai rendez-vous avec machin/machine.

Pour moi le bébé existe déjà même sans être né. On lui donne corps en lui parlant et en préparant sa venue (chambre, vêtements, médecins…). Le prénom ne change rien à l’affaire.
D’ailleurs les parents utilisent souvent un surnom (ridicule des fois) pour le désigner quand il n’y a pas de prénom connu. Donc il existe déjà.

Le principal reste de pouvoir choisir ce que l’on veut.

le 02/12/2016 à 12h44 | Répondre

MGRE

Je comprends tout à fait… après avoir vécu une MFIU, je me ficher ais bien de savoir de quel se e sera notre futur bébé. D’abord pour éviter de projeter mes angoisses (mon Dieu c’est encore un garçon et si ça recommençait ? Ou bien encore : mon Dieu ce n’est pas un garçon, alors que je m’étais tellement projeté lors de ma précédente grossesse)… je voudrais que mon esprit soit libre de tout ça (il y aura déjà beaucoup à faire) car je sais que le jour J, du moment qu’il ou elle sera en bonne santé, le reste n’aura aucune espèce d’importance !! ?

le 01/12/2016 à 12h58 | Répondre

Cricri2

J ai vécu un peu comme toi. Au départ on voulait la surprise nous aussi on a tenu 6 mois tres excités par ce suspense mais nous avons appris le sexe de notre fille dans ces conditions dramatiques. Donc le prochain je ne veux aucune aucune surprise le sexe y compris. Mais sinon oui J aurais voulu vivre cette surprise ca doit être tellement d émotion de le découvrir à la naissance

le 01/12/2016 à 14h53 | Répondre

Marie

Chouette si vous réussissez à attendre. Pour moi, c’est un peu particulier. Notre premier enfant est décédé, et j’ai un peu peur d’avoir de nouveau un petit garcon et de les comparer (même si c’est un peu irrationnel, je l’avoue). J’ai donc besoin de savoir, parce que je ne préfère pas avoir un coup à la naissance, mais prèfère me préparer petit à petit à la naissance de ce petit bout, que ce soit une fille ou un garcon. Apres cela, je ne pense franchement pas que je pourrais être décue à la naissance, que ce soit une fille ou un garcon, parce qu’une naissance, c’est un beau miracle!

le 01/12/2016 à 13h13 | Répondre

Onedaymaybe

Je comprends que ce soit nécessaire dans ta situation. Mon amie d’enfance a également perdu un petit garçon, et lors de sa grossesse suivante elle avait besoin de savoir le sexe pour se préparer…
Je te souhaite le meilleur pour la suite.

le 01/12/2016 à 15h11 | Répondre

Nolwenn

Ici c’est aussi la suprise qui est en cours. Un vrai kinder suprise en somme 😀

Les gens me demandent toujours comment on peut faire pour tenir ou comment on va faire pour la chambre, bien évidemment.
Mais c’est pareil, nous ne sommes pas adeptes du rose fushia ou bleu garçon donc aucun problème.
Au départ moi ça ne m’aurait pas dérangé de savoir mais ce n’était pas non plus catégorique. Et puis Monsieur voulait la surprise. Je me suis dit pourquoi pas. mais c’est usant les commentaires des gens. Et c’est loin d’être fini en plus…

le 01/12/2016 à 13h51 | Répondre

Chacha d'avril

Franchement bravo !
J’en serais incapable je pense. Surtout pour le prénom. On a tellement galéré à trouver le prénom de Petite Fleur, s’il avait fallu en trouver deux, on y serait encore !
Sinon, je suis plutôt d’accord avec Miss Chat, savoir le sexe pendant la grossesse, ce n’est pas ça qui empêche les stéréotypes de genre. Tu peux très bien savoir que c’est une fille ou un garçon et tout de même n’acheter que des vêtements mixtes ou faire des projets non genrés.

le 01/12/2016 à 14h02 | Répondre

Onedaymaybe

Ce n’est pas tellement pour nous que se poserait le souci, mais plutôt pour nos proches…nombreux sont les membres de nos familles qui entretiennent les stéréotypes!
Nous n’y echapperons sans doute pas après la naissance mais au moins la periode d’attente nous permet d’expliquer notre point de vue.

le 01/12/2016 à 15h07 | Répondre

Madame Vélo

Pour le deuxième on a aussi fait le choix de ne pas savoir le sexe, et comme toi on a les 2 réactions ! D’ailleurs j’ai remarqué que ceux qui disent « ah c’est chouette de pas savoir, nous non plus on ne savait pas » sont souvent des parents de la génération précédente, tandis que ceux qui disent « oh la la mais quelle idée ! » sont plutôt des jeunes de notre génération !
Les premiers mois de grossesse j’étais persuadée que c’était une fille, et depuis qu’on a trouvé aussi le prénom de garçon j’ai plutôt l’impression que c’est un garçon ! Verdict en janvier 😉

le 01/12/2016 à 14h11 | Répondre

Onedaymaybe

Bientôt la découverte alors ! Ici, c’est monsieur qui est persuadé depuis quelques semaines que ce sera un garçon… alors qu’avant il pensait que c’était une fille !

le 01/12/2016 à 15h09 | Répondre

Lisa

Au début, on s’était dit que l’on garderait la surprise, mais à l’approche de la deuxième écho, on s’est regardé, on a sourit et la curiosité était plus forte. Lorsque le médecin nous a demandé si on voulait savoir, on a pas pu dire non. Par contre, on a décidé de le garder pour nous, c’était notre secret, on était dans notre petite bulle tous les 3 jusqu’à la naissance. Mais dans ce cas, c’est difficile de ne pas faire de gaffe en parlant à l’entourage. Pour le deuxième, j’ai encore plus envie de savoir, le besoin de me projeter davantage. J’imagine que la découverte à la naissance doit être un moment magique, très riche en émotions.

le 01/12/2016 à 15h05 | Répondre

Onedaymaybe

J’aurais trop peur de faire une gaffe moi !

le 01/12/2016 à 15h08 | Répondre

Mamalex

Je suis tout à fait pour ne pas connaître le sexe de son enfant à naître.
Pour Notre première, nous avons eu la surprise jusqu’au bout et la sage femme a été juste extra car elle nous a présenter le sexe du bébé sans rien dire. Que d’émotions !
Pour le 2eme, les jumeaux, nous l’avons su par « obligation » lors de la réception des papiers suite à l’IMG… c’était des garçons.
Je suis à nouveau enceinte et notre choix de ne pas connaître à nouveau le sexe de notre bébé fait grincer des dents mais on s’en fiche, n’ayant aucune préférence, nous auront la surprise le jour J.
Par contre, pour ce qui est des vêtements mixtes… bon courage ! pas évident ! je trouve cela bien dommage… mais on y arrive 🙂
je te souhaite de retomber enceinte en tout cas.

le 01/12/2016 à 15h34 | Répondre

Tamia (voir son site)

On a fait le même choix que vous, ne pas savoir si ce petit serait une fille et un garçon. J’aime l’idée d’avoir une surprise supplémentaire le jour de la naissance !
Au départ mon mari était plutôt partisan de savoir, mais le jour où nous avons su que j’étais enceinte il m’a dit qu’en fait il ne voulait pas savoir !
Au niveau des réactions de l’entourage (ou des moins proches), comme pour toi, les gens qui comprennent et ceux qui ne comprennent pas : mais comment vous allez faire pour la déco, les vêtements, les jouets, le prénom. Et mon préféré : en fait vous savez, mais ne voulez pas le dire ! Donc, on laisse parler et on reste dans notre petite bulle !

le 01/12/2016 à 15h48 | Répondre

Tamia (voir son site)

« une fille OU un garçon » et non ET !!!! Olalala !

le 01/12/2016 à 15h48 | Répondre

Étoile (voir son site)

J’adore ton article, il est très bien écrit … Et ça me donnerait presque savoir pour bébé 2 le jour où on se décidera 🙂 je t’avoue qu’on était trop curieux pour Petit Prince. Volontairement j’ai créé une chambre neutre : base blanche avec des touches de couleurs (bleus, rouge, jaune et vert), et je me rends compte que pas mal de vêtements pourraient convenir à une fille. D’ailleurs mon fils a les traits fins et on le prend parfois pour une fille (et un prénom mixte en plus!). Bref entièrement d’accord en tout cas avec ton point de vue sur les stéréotypes et la liberté de choix 🙂

le 01/12/2016 à 18h11 | Répondre

Marmotte

Nous ne voulions pas savoir ! Comme des le début nous savions que la rencontre aurait lieu lors d’une cesa programmée nous avons voulu garder une part de mystère ! On a tout eu :  » ah mais comment on va faire si on veut vous faire des cadeaux ? » ,  » mais je vais tricoter quelle couleur ??? »,  » non mais en fait vous savez mais vous ne voulez pas le dire  » … Gonflant mais on pense que pour numéro deux on recommencera ! Au final jusqu’au bout j’ai cru que c’était une fille et finalement quand l’anesthésiste nous a dit  » c’est un beau petit garçon  » et que je l’ai eu tout contre moi ça m’importait peu … Il était là, beau comme tout, c’était tellement doux et tellement évident cette rencontre ! Savoure cette grossesse 😉

le 01/12/2016 à 19h34 | Répondre

Claudia

pour les tricots c’est facile: quand je tricote pour un futur bébé et que les parents ne m’ont pas dit le sexe, je tricote en jaune et rouge (bon, pas toujours, mais en mélange de couleurs vives). Et même quand je connais le sexe, j’évite les couleurs layettes et je mets une pointe des couleurs « de l’autre sexe (?) ». Je pense toujours aux futurs petits frères/sœurs, cousins/cousines, copains/copines qui vont récupérer les vêtements d’occasion. Autant que ça puisse servir à tout le monde.

le 02/12/2016 à 10h26 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je comprends très bien la démarche et je trouve ça génial! Personnellement, je ne le ferais pas par peur de « genrer » mon bébé mais plus pour garder la magie de la surprise à la fin. Je pense que même en connaissant le sexe, on peut faire en sorte de ne pas tomber dans le tout rose ou tout bleu.
Par contre, même si cette idée m’a traversé l’esprit 5 minutes, finalement, je préfère savoir. Car ça me permet d’avoir des bonnes nouvelles et surprises jusqu’à son arrivée et bien sûr de me projeter. Ainsi, j’ai la surprise du + après 15 mois d’attente, à 12SA, on m’annonce qu’il est bien vivant et qu’il va bien, à 22SA, ce sera une fille qui va bien, à 32SA, ce sera très probablement une crevette et à 40+2 SA, je découvre un petit être dans des conditions que je n’aurais jamais imaginé… Bref, ma grossesse a été une aventure du début à la fin, l’attente a été moins longue, j’ai eu la plus belle des surprises finales et ma petite fille porte quand même beaucoup de rose, rouge ou violet car on s’est rendu compte que ça lui allait beaucoup mieux au teint que le bleu à notre grand désespoir 😉
A toutes celles qui attentent, je vous souhaite une belle rencontre pleines de surprise.

le 02/12/2016 à 10h29 | Répondre

Laloutre

Onedaymaybe, je partage 100 fois ton point de vue, exactement!
On l’a vécu pour notre 1er enfant, que c’est beau!

le 02/12/2016 à 21h02 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?