Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Notre parcours d’adoption : les rdv avec l’assistante sociale


Publié le 29 juin 2018 par Mme Espoir

Un mois après avoir envoyé notre demande d’agrément nous avons reçu un courrier de l’assistante sociale fixant les 3 rendez-vous que nous aurions avec elle. Ils étaient espacés les uns des autres de 8 semaines environ et le dernier avait lieu 2 mois avant notre passage en commission d’agrément. Les deux premiers seraient à domicile, le troisième et celui avec Schtroumpfette au bureau de l’assistante sociale.

Avant même la rencontre

L’une des dates ne convenant pas j’ai dû appeler pour la modifier. Cette première conversation téléphonique m’a laissée une bonne impression. Elle a beau être eu courte elle a quand même duré plus que c’était nécessaire pour déplacer un simple rendez-vous. L’assistante sociale a une voix douce et assez plaisante, elle semble ouverte mais je réserve mon jugement.

Dans les 15 jours qui ont précédé le premier rendez-vous, M. Chéridamour et moi avons briqué la maison de fond en comble. Non pas que les choses soient sales mais la cuisine et la salle de bain par exemple méritaient un grand nettoyage de printemps même si nous étions en hiver. Nous avons tellement nettoyé, rangé, astiqué que la maison brillait comme un sou neuf ! J’avoue même avoir été mal à l’aise devant cette maison « trop bien rangée ». Ce n’était pas nous, on avait vraiment l’impression d’être dans une maison témoin. J’ai craqué 1h avant l’arrivée de l’assistante sociale en faisant traîner un ou deux livres (les livres, il y en a toujours partout chez nous : sur les tables, les meubles et les chaises…) afin de rendre notre maison plus naturelle et je me suis tout de suite sentie mieux.

Crédits photo (Creative Commons) : StockSnap

Première visite à domicile

A l’heure dite, l’assistante sociale est arrivée. Elle a aussitôt senti mon stress (palpable le stress, pour un peu on se serait cru dans une BD avec le personnage qui émet une espèce d’aura violette très inquiétante !) Elle a donc tout fait pour nous mettre à l’aise. Nous papotons sur beaucoup de sujets absolument pas en rapport avec l’adoption (notre passion pour le Japon, ses filles, notre amour des livres, son prochain voyage…) Cela lui permet je pense de « prendre le pouls » de notre couple. Nous faisons une visite très rapide de la maison durant laquelle elle ne fait que jeter un coup d’œil (non mais à quoi ça sert que Ducros il se décarcasse ? Elle n’a même pas vu qu’on avait lessivé le plafond !!) Ayant lu ici et là des témoignages d’assistantes sociales assez intrusives, je suis plutôt rassurée. L’entretien peut ensuite commencer.

Elle nous explique que les 3 rendez-vous seront bien distincts. Le premier servira à faire connaissance. Nous allons surtout parler de nous et de nos familles. Le second s’attardera sur notre couple, notre rencontre, notre envie d’être parents. Et le dernier sera consacré à notre projet d’adoption.

C’est donc parti pour 3h de questions sur nous, nos parents, notre enfance. Pas très à l’aise au début nous nous détendons petit à petit. M. Chéridamour fidèle à lui-même fait des blagues qui sont bienvenues car elles me décrispent. Nous racontons nos vacances, l’éducation que nous avons reçue, nos relations avec nos parents et nos frères et sœurs, parlons de leurs métiers, de nos études… M. Chéridamour décrit également sa vie avec son ex et l’arrivée de Schtroumpfette. En parlant, je redécouvre certaines choses sur M. Chéridamour, l’inverse est vrai également. Une fois l’assistante sociale partie nous échangeons nos impressions qui sont similaires. A moins d’être à côté de la plaque nous nous sentons confiants et il nous semble que le rendez-vous s’est bien passé. Nous avons ressenti une grande bienveillance de sa part.

Après avoir mangé je file au boulot. Pour être honnête je n’ai quasiment rien fait : je suis vidée, j’ai la tête en vrac et je n’arrive pas à me concentrer.

L’entretien de Schtroumpfette

L’assistante sociale a voulu rencontrer Schtroumpfette. C’est la procédure normale, les enfants d’un couple candidat à l’adoption sont entendus (s’ils sont assez grands bien sûr !) Il était important qu’elle puisse l’interroger sur notre démarche d’adoption car elle est partie prenante dans tout ça. Au premier rendez-vous elle nous avait demandé si elle était impressionnable, s’il y avait des précautions particulières à prendre pour lui parler et ne pas l’inquiéter.

M. Chéridamour n’était pas certain de pouvoir être présent mais arrive finalement à se libérer in extremis. L’assistante sociale nous reçoit et explique à Schtroumpfette pourquoi elle est là et la rassure car elle la sent un peu nerveuse. Elle lui indique que le rendez-vous prendra le temps qu’il faut : si elle n’est pas bavarde ce sera 5 ou 10 minutes mais que ça peut durer aussi 20 minutes.

Elle s’adresse donc directement à Schtroumpfette et lui pose des questions sur elle : dans quel établissement est-elle, a-t-elle des copains/copines à l’école, ce qu’elle aime faire, la manière dont elle se décrirait, ses activités à la maison et ailleurs… La conversation est facile et détendue. Viennent ensuite les questions sur l’adoption : comment imagine-t-elle son futur petit frère/sa future petite sœur, ce qu’elle fera avec lui/elle, ce qu’on lui a dit à ce sujet… On discute de tout : voyages, corvées, téléphone portable, lecture (entre autres).

Au bout du compte la rencontre a duré… 1h !! Sans pour autant que ça paraisse pesant. Nous avons souvent ri (Schtroumpfette par exemple disant qu’elle ne sait pas qui est le plus sévère de son papa ou de moi avant de se trahir 10 minutes plus tard de manière fort drôle !) Il y a aussi eu de très jolis moments qui nous sont allés droit au cœur : l’assistante sociale qui demande à Schtroumpfette comment elle réagirait si les gens insinuaient que notre futur enfant et elle n’étaient pas de vrais frère et sœur car ils ne sont pas du même sang et n’ont pas la même couleur de peau. Il fallait voir comment Schtroumpfette était remontée et a défendu ce petit bout qui n’est même pas encore dans nos vies ! De même, à la question de savoir comment elle imaginait l’éducation du petit à venir, elle a répondu qu’elle pensait et espérait que ce serait la même que pour elle. Quand on est parents et qu’on doute tous les jours de la manière dont on doit agir, ce genre de choses vous donnent des ailes !

Pour ce qui est des 2 rendez-vous suivants… Il faudra attendre une prochaine fois !

—–

Et toi, as-tu eu à faire avec des travailleurs sociaux ? Comment cela s’est-il passé ?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

15   Commentaires Laisser un commentaire ?

Onedaymaybe

Tu m’as fait beaucoup rire avec le lessivage du plafond ! L’intrusion dans les maisons par l’assistante sociale c’est vraiment de plus en plus une légende urbaine : en 6 ans de metier, je ne suis jamais allée ouvrir un frigo ou regarder sous un lit ou dans un placard ! On s’attache plus à l’impression générale que dégage la maison, aux potentiels dangers (balcon sans rambarde, travaux pas finis…), et bien sûr à l’hygiène globale mais de manière « normale » (genre là j’ai dû reprendre la question de l’hygiène avec une personne parce qu’il y avait des crottes de souris dans le salon, que la table collait et qu’il y avait des restes et de la vaisselle de plusieurs jours dans l’évier…).
C’est chouette que vous vous soyez senti à l’aise en tous cas et que les échanges aient pu être riches pour tous !

le 29/06/2018 à 08h18 | Répondre

Mme Espoir

Je peux t’assurer que c’est mon mari qui m’a fait rire quand il s’est occupé de nettoyer le plafond ! (je ne sais pas d’où lui est venue cette idée !)

Les échanges avec notre assistante sociale ont toujours été très constructifs. Nous avons rencontré un autre couple qu’elle a suivi lors de leur agrément, ils ont le même ressenti que nous et elle les a beaucoup aidés à évoluer dans leur projet. C’est vraiment très appréciable, et je suis toujours désolée quand je lis ou j’entends des témoignages indiquant des couples pour lesquels les choses se sont mal passées…

le 29/06/2018 à 14h50 | Répondre

Olcalima

J’adore les réponses et réactions de Schtroumpfette. Surtout quand elle défend son petit frère / petite sœur qui n’est pas encore là, j’en ai eu la larme à l’oeil 😍.
Et au final, c’est qui le plus sévère ?

le 29/06/2018 à 12h36 | Répondre

Mme Espoir

Moi ! ^^ Ce n’est pas un secret mais Schtroumpfette n’a pas osé le dire d’emblée. L’assistante sociale lui a signalé qu’elle était maligne et finirait par savoir… ce qu’elle en effet réussi !

le 29/06/2018 à 15h02 | Répondre

Burbaud Fanny

Bonjour,

Merci de nous raconter ce parours, je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours été fascinée par ces couples/ familles au grand coeur qui adopte. Là j’ai l’impression d’être avec vous, c’est un texte immersif ! Je vous trouve beaux, forts, humains, touchants dans votre démarche.
J’ai hâte de lire la suite, pas comme un feuilleton, mais parceque je suis en apnée pour vous là !!!!
Prenez soin de vous et bel été

le 29/06/2018 à 13h03 | Répondre

Mme Espoir

Merci pour ces gentilles paroles ! Je ne trouve pas qu’on soit une famille particulièrement « au grand coeur ». On est juste un couple qui veut faire famille et emprunte un chemin différent.

le 01/07/2018 à 21h36 | Répondre

Folie douce

C’est super que la première rencontre se soit si bien passée et on dirait même que ça vous a fait du bien de parler comme ça. Pour le ménage tu m’as fait rire, je pense que j’aurais fait pareil et pour les livres partout je comprends bien 😉 Je me demande s’il faut montrer une pièce vide pour la « future chambre » dès la 1ère visite? Schtroumpfette a l’air déjà bien investie, c’est mignon, je suis sûre qu’elle sera une super grande sœur (je vous le souhaite le plus tôt possible en tout cas).

le 29/06/2018 à 14h40 | Répondre

Mme Espoir

Visiblement, quasiment tous les couples passent par cette phase de nettoyage. En tout cas ça ne fait pas de mal !

Notre maison actuelle est trop petite et nous n’avons pas de chambre « en plus ». On avait peur que ça nous soit reproché. Mais on a signalé d’emblée qu’on était conscients qu’il fallait qu’on déménage et l’assistante sociale n’y a vu aucun problème. Depuis nous avons acheté une nouvelle maison avec l’espace suffisant pour accueillir un enfant. En attendant, ça sera la chambre d’amis.

Quant à Schtroumpfette, elle est déjà grande soeur du côté de sa maman. Et c’est effectivement une super grande soeur 🙂

le 29/06/2018 à 15h21 | Répondre

Folie douce

Oui j’imagine ^^ Ok je pensais qu’ils étaient plus « difficiles » pour une adoption, je suis contente pour vous que ça se soit bien passé ! Pour Schtroumpfette ça ne m’étonne pas à te lire, elle a l’air très investie dans l’ambiance familiale. J’ai hâte de lire la suite du parcours que je vous souhaite positive aussi!

le 29/06/2018 à 16h47 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je suis contente de lire que ces premiers entretiens se sont bien passés. Mine de rien, ça doit être pas mal d’émotions d’évoquer tous ces sujets. Même si on les connait, on les analyse d’une manière différente. Heureux ou non, ça doit pendre pas mal de place dans nos cœurs et nos têtes.
Je trouve que l’entretien avec Schtroumpfette a du être plein d’émotion. La voir réagir et se livrer ainsi, c’est si émouvant pour des (beaux)parents.
Hâte de lire tes prochaines chroniques!

le 29/06/2018 à 16h11 | Répondre

Mme Espoir

Le parcours d’agrément a eu ceci de positif qu’on a effectivement pu prendre du recul sur ce que nous avons traversé.

Schtroumpfette est du genre très câlin et écrire souvent des mots à son papa ou à moi. Je les garde d’ailleurs précieusement car ils sont toujours très émouvants. Mais c’est vrai que l’entendre de vive voix exprimer ce qu’elle pense de tout ça était génial.

le 01/07/2018 à 21h46 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Ce parcours peut être tellement intrusif et stressant. Un grand bravo pour votre self control et l’humour avec lequel vous racontez ces moments.

La spontanéité de Schtrumphette a du faire son petit effet 🙂

le 01/07/2018 à 19h44 | Répondre

Mme Espoir

Pour l’humour je suis à bonne école avec M. Chéridamour. L’assistante sociale a bien ri avec lui, et quand elle a rencontré Schtroumpfette elle a vu qu’elle était bien sa fille !

le 01/07/2018 à 21h50 | Répondre

Jess (voir son site)

C’est un peu voyeuriste mais j’adore suivre votre parcours que tu racontes si bien…. L’assistante sociale a vraiment l’air bien c’est chouette …. Quand je te lis, je me demande même si elle ne devrait pas passer chez toutes les familles avec un projet d’enfant, adoption ou pas

le 03/07/2018 à 09h14 | Répondre

Mme Espoir

Elle est vraiment très bien, j’ai adoré la manière dont elle nous a expliqué certaines choses, c’était très intéressant et ça me donnait envie de faire un cocon pour accueillir notre enfant. En fait, je trouve qu’elle ressemble un peu à ma belle-maman qui est elle aussi très calme et tout en douceur !

le 06/07/2018 à 11h44 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?