Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Quand il faut nourrir le Lampion


Publié le 10 novembre 2018 par Chaperon Rouge

Je ne sais pas si tu te souviens, mais pour te la faire courte, j’ai allaité la Lueur 6 mois, tire-allaité de 3 a 6, et elle s’est sevrée seule avec l’arrivée des dents et la diversification. A ses 7 mois, la Lueur ne prenait plus du tout le sein.

Rebelote

Durant ma grossesse, je ne me suis pas posé la question de l’allaitement. Malgré les difficultés du début pour la Lueur, et le fait qu’elle ait toujours tété avec bout de sein, tout s’est très bien passé dans l’ensemble. Je débordais de lait en permanence, j’ai du prendre un complément sur la fin car la fatigue m’empêchait de produire suffisamment, bref rien de dramatique. Je partais du principe qu’on ferait tout pareil et que bon, hein, si ça foire, tant pis, on a des biberons sous le coude, on achètera du lait et puis voilà.

Le Lampion est né, et il a tété. Une de mes amies me demande souvent comment je fais pour avoir des bébés avec des crânes si ronds. Moi je me demande surtout comment je fais de petites choses si fortes et pleines de volonté. A peine quelques secondes de vie, ils viennent de passer d’un environnement chaud, sombre, parfait, où ils n’avaient à s’occuper de rien, à un bain de sensations pas toutes agréables. Et il faut en plus qu’ils se débrouillent pour se nourrir! Et moi, au lieu de leur mettre tout prêt dans le bec, je les ai regardé ramper vers mon sein, le saisir maladroitement, je les ai aidé à bien placer leur bouche et je les ai admiré tirer difficilement sur le téton, faire cet effort surhumain pour quelques gouttes de colostrum. J’ai guetté le bruit et le mouvement de mâchoire caractéristique de la déglutition et, rassurée, après 2/3 lampées, je me suis laissée engourdir par le sommeil.

Photo personnelle

La crainte

Tout s’est passé normalement à la maternité. Tétées presque régulières, colostrum et montée de lait pas trop douloureuses. Je redoutais les tranchées, ces fameuses contractions utérines un peu « violentes » lors de l’allaitement (une histoire d’hormones encore, mais c’est bien fichu. Grâce à l’allaitement, l’utérus se remet plus vite en place). Ça avait été  douloureux pour la Lueur, et les sages femmes d’alors avaient dit à ma voisine de chambre que plus on avait d’enfants, plus les « tranchées » étaient fortes (fatigue du muscle, quoi…). Et non, madame, on ne vous donnera pas de spa*fon, l’objectif est JUSTEMENT que votre utérus contracte, on ne va pas l’en empêcher !

J’avais expliqué à ma sage femme lors d’une séance d’auto hypnose (tient, je me rend compte que je ne t’ai pas parlé de ma  préparation à l’accouchement. Ça t’intéresse ?) que c’était ce qui me faisait le + peur, en fait. La douleur des tranchées. Elle avait été très déculpabilisante : « mettez une plaquette de spa*fon dans votre trousse de toilette. Je vous autorise à en prendre toutes les 4h si vous souffrez. Tant pis, l’utérus mettra un peu plus de temps à revenir en place… Mais il reviendra, ne vous inquiétez pas! »

A peine remontés en chambre, Monsieur Loup planquait consciencieusement ma petite plaquette dans la table de chevet. Je ne saurai même plus te dire où : je n’ai jamais eu à m’en servir. J’ai éprouvé de la gène 2x, et l’infirmière qui passait à ce moment là m’a donné du dolipr*ne, qui a suffit.

Photo personnelle

La routine

J’ai quand même ressorti les bouts de sein: le Lampion tétait très fort, ça abîmait mes tétons. Mais très vite j’ai pu faire sans, et tant mieux : l’embout était un peu large pour mon bébé, qui se trouvait perdu et remuait la tête dans tous les sens, la bouche ouverte contre mes seins. Finalement ce champion a su faire gentiment très rapidement.

Nous sommes sortis de la maternité avec les félicitations de l’équipe: les bébés sont sensé ressortir de là avec moins de 10% d’écart avec leur poids de naissance, et idéalement en ayant rattrapé celui-ci. Merwyn avait pris 40gr de + qu’espéré, et cela uniquement au sein. Je n’étais pas peu fière !

Autant la Lueur aurait pu m’inquiéter sur ma capacité d’allaitante (elle est restée en bas des courbes de poids et a fait ses nuits tôt), autant pour le Lampion, on n’a pas eu de doutes:

15 jours après sa naissance, il avait pris 1 kilo!!!

Photo personnelle

Finalement, ce coquin a été allaité exclusivement durant 4 mois (avec du lait tiré à partir de 2,5 mois puisque retour au travail). C’est un morfale. Il réclamait le sein très souvent, buvait parfois beaucoup parfois peu mais juste pour le plaisir, et s’endormait très souvent dans mes bras durant la tétée.

Pour une flemmarde désorganisée comme moi, c’est quand même bien pratique d’avoir toujours sur soi de quoi nourrir cette petite créature, à toute heure et en tout lieu.

Aujourd’hui le Lampion a 6 mois et demi, il mange  à la cuiller et boit au verre avec grand appétit, boit du lait 2eme âge en bouteille sans sourciller… Et revient parfois au sein quand il est fatigué, énervé, inconsolable. Ce petit joufflu est un vrai bébé bouddha de plus de 8kgs, et j’ai eu plaisir tout au long de mon allaitement à entendre « eh ben, la cantine est bonne ! »

Alors oui, mon petit chat. C’est bon le lait. C’est bien le sein. Mais là, tu as assez de réserve… Alors si tu voulais bien DORMIR!!!

Et toi, tu as allaité ton 2eme? Ca a été différent du 1er? As tu senti les fameuses tranchées ? As tu vu une différence entre tes 2 enfants à ce sujet? Raconte moi! Et moi, je reviens bien vite te raconter comment on a calé ses nuits 🙂


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame l'Abeille

Beau bébé !!!
J ai allaité mes 2 enfants. Pour la deuxième les tétées étaient d emblée faciles et tout me semblait naturel, sans doute grâce à l’expérience du 1er. Je redoutais la montée de lait qui avait été costaud la 1ere fois, et finalement elle est passée très facilement. Par contre à l’inverse de mon aînée, dès la 1ere tétée j’ai eu des tranchées et j en garde un souvenir douloureux ! Pendant 2 jours à chaque fois qu’elle tétait j’avais l’impression d accoucher de nouveau tellement les contractions devaient être efficaces. Je me souviens en pleurer et devoir détacher ma fille du sein. Je me raccrochais à ce qu’une copine m’avait dit « au moins tu sais que les tétées sont efficaces « . Et effectivement comme ton fils, au bout de 3 jours elle avait pris 70g.

le 10/11/2018 à 07h41 | Répondre

Chaperon Rouge

ouille ouille, je suis bien contente de pas avoir eu droit à ca… et bon sang, j’espère que j’aurai pas non plus pour les suivants ! Mais oui, hein, on sait faire de beaux bébés bien joufflus, je ne pensais pas parvenir à « ça » après ma mini crevette qu’était la Lueur !

le 13/11/2018 à 21h25 | Répondre

Claire

J’ai vécu un allaitement super pour mon premier (10 mois quand même !) et j’ai hâte d’accoucher pour recommencer avec le 2ème, c’est veaiment une des meilleures expériences de ma vie.

J’ai eu des tranchées un peu douloureuses mais bien calmées par libuprofene (l’interdiction du spasfon c’est franchelent n’importe quoi, surtout que c’est un placebo un peu amélioré…)

le 10/11/2018 à 21h18 | Répondre

Chaperon Rouge

on est d’accord, c’est complètement con ! Heureusement, on finit par apprendre de chacune de ses grossesses… pour la Lueur, j’aurai suivi bêtement ce qu’on exigeait de moi !

le 13/11/2018 à 21h26 | Répondre

Tuchetuche

Cc moi maman de trois enfants eh oui j’ai été jusqu’à trois 😋 alors ma première ça été très difficile CR j’avais des crevasses et croûte c’était désagréable pourtant l’envie été la mais a un moment g du mettre un faux mamelons CR c’était un calvaire plutôt qu’un plaisir ,et je n’avais pas beaucoup de lait pourtant j’ai tt essayer a la pharmacie ( tisanes, graines,…).le deuxième un délice il tétée trop bien la c’était un plaisir mais c’est vrai il avait aussi l’expérience de la première en plus.mais toujours pas de lait 😥 j’ai désespéré j’ai tt essayer encore mais sans résultat .et la petite dernière pareil un délice elle tétée vraiment bien c’était un plaisir mais la aussi toujours pas de lait je me suis dit c’est que je leurs ai donné ce que j’avais.
Ah j’ai oublié la première trois mois ,le deuxième 4mois ,et la dernière 3/4 mois mais le dernier mois avc complement du biberon en plus ça ne suffisait plus.
Mais avc le recul j’ai vraiment pris plaisir à nourrir mes petits monstres ,on crée un lien avec eux des la naissance c’est exceptionnel .je le recommande a tte les mamans qu’ils voudraient le faire.

le 10/11/2018 à 21h35 | Répondre

Chaperon Rouge

Aïe, ma pauvre !!!! Ca n’avait pas l’air top, mais pour quelqu’un qui n’a « pas de lait », 4 mois d’allaitement c’est déjà super ^^ félciitations !

le 13/11/2018 à 21h28 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?