Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

On recommence ?


Publié le 31 mars 2017 par Doupiou

Tu te rappelles cet article où les sentiments contradictoires faisaient la samba dans ma tête ? Ce moment du « oui mais non » pour un deuxième enfant. Les choses ont bien évolué depuis (car je suis là à t’en parler !). Pendant ces sept mois de réflexion, de projections, Mme Envie est toujours là.

J’imaginais Mme Envie, assise en tailleur dans un petit coin de ma tête, attendant le moment propice pour montrer à nouveau le bout de son nez. Le moment propice. Mais quel moment propice ? Qu’est-ce qui a changé ?

Photo : Pexels

Bye bye Angoisse !

Mme Angoisse est venue avec moi lors de mon rendez-vous gynécologique fin novembre. Le but était de faire un contrôle annuel après la pose de mon DIU d’amour. Et puis j’ai évoqué l’idée d’une nouvelle grossesse. Mme Angoisse m’observait, assise sur le petit tabouret rond à côté de moi, un sourire en coin. Le gynécologue a vérifié la cicatrice de ma césarienne et m’a dit qu’elle était bien solide. Aucun souci pour une nouvelle grossesse, il m’a même demandé si je désirais retirer mon DIU maintenant. J’ai dis non.

Un sentiment étrange m’a parcouru à ce moment-là. Aucune décision n’était officiellement prise, je me renseignais juste sur un potentiel risque de commencer une nouvelle grossesse. Mais déjà, j’ai compris que j’avais fait un grand pas vers ce projet de deuxième enfant.

Je suis ressortie du cabinet, seule, Mme Angoisse étant restée assise sur le petit tabouret.

Peut-être reviendra-t-elle, peut-être pas. Pour le moment, je ne veux pas trop y penser et je me laisse aller à cette réflexion de plus en plus profonde. Je t’entends déjà dire : « Eh Doupiou ! Zen, tu ne vas pas t’engager pour un voyage sur Saturne là ! Il est juste question d’un deuxième enfant… ». Désolée, mon côté control freak est pesant parfois.

Et la Raison alors ?

Et bien, elle, c’est mon mari qui s’en est chargé. Nous voici devant notre série préférée quand un personnage secondaire accouche d’un petit bébé. Je n’ai jamais vu mon bourru de mari fondre devant un bébé à la télévision ! C’est qu’il deviendrait fleur bleue, le bougre ! Il me regarde discrètement du coin de l’œil et me dit tout bas « oh un petit bébé… ». Petite phrase très anodine, presque ridicule mais pleine de sens pour lui. J’ai l’impression que cette petite idée qui traverse nos pensées depuis tant de mois, va devenir concrète assez rapidement.

Jusque-là, nous évoquions un second enfant de manière projetée. Ce qui donnait : « eh tu t’imagine là avec deux enfants ? ou « quand on aura nos enfants, ils joueront ensemble ».

Et puis le dimanche soir on a parlé sérieusement dans le lit.

La chambre manquante ? Pas grave pour le moment. Entre le temps d’avoir un rendez-vous pour le retrait du DIU, le temps des essais et celui de la grossesse, on aurait bien le temps d’aménager la partie basse de l’appartement en chambre parentale.

Le travail ? Il ne reste que peu de mois avant que je fête mon anniversaire dans mon nouveau poste. Nous voulions attendre une année en poste avant d’envisager une deuxième grossesse. De toute façon mes employeurs se doutent bien qu’avec une petite fille de presque deux ans et étant dans ma vingt-septième année, le petit deuxième ne devrait pas tarder. Et puis ma témoin de mariage m’a très justement dit : tu ne seras peut-être pas dans ce poste toute ta vie, mais maman, oui !

Ce dimanche soir dans le lit, mon mari m’a tourné le dos pour que je me blottisse contre lui. Mme Raison aussi s’est retournée. Elle est passée de « raisons-pour-attendre » à « raisons-pour-commencer ».

Bienvenue Insouciance

Alors celle-là je ne l’attendais pas. J’avais terminé mon précédent article en disant que pour un deuxième enfant, on part moins la fleur au fusil que pour un premier.

Je ne peux pas dire que ce soit forcément faux compte-tenu du temps de réflexion que j’ai eu. Mais par contre, à cet instant, Mme Insouciance a débarqué sans prévenir en mode : OSEF des nuits difficiles liées à la grossesse, de la fatigue ou du poids. Je me suis fait une raison, peut-être que cette nouvelle grossesse sera complètement différente de la première.

Autant il y avait des jours où je me disais qu’une grossesse serait la bienvenue maintenant ; autant d’autres jours je me répétais que ce n’était pas le moment.

Je m’étais monté tout un planning dans ma tête qui consistait à calculer un probable mois de début de grossesse, soit une probable fin de grossesse, soit une probable date de reprise de travail… C’est complètement débile, je sais. Peut-être que je serais enceinte rapidement comme pour PetitePerle, peut-être moins rapidement.

Comme tu as certainement pu le constater avec l’utilisation intempestive des « peut-être », Mme Insouciance m’a gentiment demandé de mettre mon côté control freak loin de moi.

Faut-il parler de PetitePerle ? Je ne crois pas. Si je me suis beaucoup demandé comment elle allait réagir, je suis certaine d’une chose : je ne peux pas le deviner ! Je laisserai les choses se faire au fil du temps et demanderai des conseils auprès des copines !

photo personnelle de l’application « My Calendar »

Et du coup ?

« -Centre Hospitalier, service gynécologie, bonjour.

– Bonjour c’est Madame Doupiou*, je voudrais prendre un rendez-vous avec le docteur Gynécologue.

-Oui, c’est pour quelle demande ?

-Faire retirer mon DIU. »

 

*ce n’est pas mon vrai nom hein !

 

Et toi ? Tu as autant réfléchis avant de faire un deuxième enfant ? Comment as-tu envisager une seconde grossesse ? Dis-moi tout !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

29   Commentaires Laisser un commentaire ?

Melimelanie

Ouiiiiiiii!!! Rejoins nous du côté obscur des bébés 2 😉 !!!

le 31/03/2017 à 07h39 | Répondre

Doupiou

Côté obscur ? Du coup j’ai plus trop envie finalement… !

le 31/03/2017 à 09h19 | Répondre

Melimelanie

On a des sabres laser rouge c’est quand même super mieux que bleu ou vert 😉

le 01/04/2017 à 13h02 | Répondre

Chaperon Rouge

Gogogo doupiouuuuuuu!!!!

le 31/03/2017 à 08h09 | Répondre

Doupiou

J’ai l’impression d’être un boxeur entrant dans le ring ! Super fan club !

le 31/03/2017 à 09h20 | Répondre

Camomille (voir son site)

Oui oui oui ! La babyboom DMT va continuer !

le 31/03/2017 à 08h14 | Répondre

Amand88

Hello Doupiou,

Ton article fait écho à ma propre situation.
J’aimerais vraiment un deuxième enfant mais voilà, dès que je me dis « allez, let’s go », il y a tout un tas de questions et de choses qui me viennent à l’esprit:
– Est-ce ma grossesse se passera aussi bien?
– Est-ce que mon accouchement se passera aussi bien?
– Et s’il y avait un problème?
– Et si le deuxième n’est pas aussi facile que le premier? (comment pourra-t-on s’empêcher de comparer?)
– On a eu tellement de chance d’avoir une petite merveille en bonne santé, est-ce sage de retenter la chance?
– Comment vais-je arriver à gérer les deux? (avec mon handicap)
– avoir un deuxième signifie que mon cher et tendre doit dire adieu à son bureau (SA pièce)
A tout cela s’ajoute que mon cher et tendre n’est pas spécialement chaud pour un deuxième. Il est enfant unique (alors qu’ils auraient dû être trois) et il a très bien vécu cela.
Et puis, je me dis que si j’en avais réellement envie et que j’étais réellement prête, je ne me poserais pas autant de questions…
Bref, pas simple comme choix…

le 31/03/2017 à 09h03 | Répondre

Doupiou

Témoignages des autres chroniqueuses à l’appui : je me suis posée tout un tas de questions. Pendant plusieurs mois. Je t’invite à lire le premier article cité en introduction qui, je pense, devrait faire écho à ton ressenti puisqu’il semble similaire au mien il y a quelques semaines.
Je crois (par mon expérience toute fraîche), que toutes ces questions trouveront réponse ou du moins se mettront en stand-bye à un moment donné.
Concernant ton mari, je ne peux pas t’aider. Un bébé se fait forcément à deux et mon mari était très emballé dès que PetitePerle a fêté ses 1 an. Je ne me sentais pas prête et il a patiemment attendu que je sois décidée avant d’en reparler sérieusement (8 mois se sont écoulés).

Tu te poseras toujours des questions : je m’en pose encore actuellement. Mais je crois que la clé est de réfléchir, question par question, à ce que tu veux vraiment.

Tu as peur d’un « problème » ou que ton enfant ne soit pas « aussi facile que le premier ». Personne ne peut pas savoir ce genre de chose. Alors essaie de lâcher prise, de discuter avec ton mari et de trouver un compromis (peut-être ok pour un deuxième mais pas tout de suite?)

le 31/03/2017 à 09h31 | Répondre

Chacha d'avril

Quoi ??? Tu m’abandonnes chez les non enceintes et tu rejoins l’autre camp !!???
Et comme ça, sans prévenir !!!
Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii félicitations, je suis trop contente pour toi !!!

le 31/03/2017 à 09h11 | Répondre

Doupiou

Le côté obscur comme dirait Melimelanie !

le 31/03/2017 à 09h32 | Répondre

Sarabi

Ouaiiiiiiis!!! C’est quand même sacrément une sacré décision et c’est sacrément trop bien!!

le 31/03/2017 à 10h15 | Répondre

Doupiou

Je te remercie sacrément !

le 31/03/2017 à 11h27 | Répondre

Freesia

Bah moi je suis contente que ça bouge. C’est qu’on manque un peu de femmes enceintes et de bébés en ce moment !

le 31/03/2017 à 10h51 | Répondre

Doupiou

Ne serais-tu pas quelque peu ironique chère Freesia ? 😉

le 31/03/2017 à 11h27 | Répondre

Picou (voir son site)

Oh, oui, c’est un éternel recommencement…tu te dis « pas tout de suite, merci j’ai donné ». Tu as la fatigue, les nerfs, l’angoisse. Et puis un jour, l’idée recommence à faire son chemin, les bidons tout rond te font fondre, tu imagines ton petit avec un « copain »…Et l’envie croit! Vas y, fonces, c’est trop bien un 2ème. Moi l’envie repointe son nez pour un 3ème…mais encore beaucoup plus de questions à se poser alors!!

le 31/03/2017 à 11h22 | Répondre

Doupiou

Merci de ton enthousiasme ! C’est l’angoisse qui m’a fait le plus hésiter !

le 31/03/2017 à 11h37 | Répondre

Elo (voir son site)

Je pense que c’est plutôt normal et sain de se poser beaucoup de questions (mais il faut dire que je m’en pose toujours beaucoup de manière générale! lol). Donner la vie est une sacrée responsabilité et quand, en prime, on a déjà un enfant, on sait (plus ou moins) ce qui nous attend. Je trouve que l’insouciance est donc moins facile à retrouver que pour une première grossesse. Cela fait 8 mois que nous essayons d’avoir un deuxième bébé et c’est juste ce mois-ci où je commence à ne plus trop me poser de questions et en tout cas à ne plus stresser à l’idée passer de 3 à 4. Ce qui m’a beaucoup aidée et rassurée c’est de voir ma fille avec sa cousine âgée de 1 mois et demi. Elle est tellement gentille avec elle et pas du tout jalouse. Je me dis qu’elle ne devrait pas trop souffrir de l’arrivée d’un frère ou d’une sœur.

le 31/03/2017 à 12h29 | Répondre

Doupiou

C’est vrai qu’on a cet historique et même si chaque bébé et chaque grossesse sont différents, on sait plus ou moins ce qui nous attend!

le 31/03/2017 à 14h25 | Répondre

Doupiou

Je te souhaite une nouvelle vie à 4 très vite !

le 31/03/2017 à 14h25 | Répondre

Madame Vélo

Si ça s’trouve t’es déjà enceinte et tu ne nous le dis pas 😉
Toujours bien écrit ton article, il retranscrit vraiment tes émotions !
(Ah mais moi j’croyais que tu t’appelais vraiment Doupiou lol !)

le 31/03/2017 à 13h54 | Répondre

Mlle Mora

Cette belle décision, je peux t’assurer que tu ne la regretteras pas ! Une nouvelle aventure familiale démarre !!! Youpi !!

le 31/03/2017 à 13h54 | Répondre

Madame D

Rejoins nous ! Tu verras c’est top !!!!!!

le 01/04/2017 à 13h53 | Répondre

Claire (voir son site)

Super ! J’aime beaucoup cet article, tout comme le précédent 😉
Vu qu’une grande partie des chroniqueuses sont soit enceinte ou viennent d’accoucher, il faut bien prendre la relève 😉

le 01/04/2017 à 22h26 | Répondre

Doupiou

Je veux bien mais il me faudra aussi des soutiens ! Pas toute seule hein !

le 05/04/2017 à 11h28 | Répondre

Floconnette

Coucou Doupiou,
c’est « marrant » car moi c’était l’inverse, une fois que j’ai eu envie du deuxième, j’en ai parlé tellement non stop que mon mari a été OK un peu plus tôt que « prévu ». Si on peut dire qu’on peut un jour « prévoir » ce genre de choses! J’avais toujours dit 3 à 4 ans d’écart, et après mon premier accouchement que j’ai très mal vécu, je disais même plutôt 4 ans. Et puis, mon « grand » a eu 1 an et d’ici ses 18 mois je voulais désespérément un deuxième bébé. Et je n’ai pas du tout été stressée comme au premier, on savait faire! La grossesse, l’accouchement, la maternité, tout a été plus simple. Et pourtant notre aîné était déjà plutôt facile, mais alors le deuxième, c’est un vraie crème. Je ne trouve presque pas plus difficile d’en avoir 2, au final, je suis plus fatiguée moralement de penser à tout, mais mon cerveau était déjà en mode « enfant » donc je ne trouve pas cela si compliqué de gérer un 3 ans et un 8 mois. Au point que là, je ferais bien un 3ème illico ! Je me dis que quitte à ce que ça soit le bazar à la maison, franchement, ça ne changera plus grand chose 😉
Et quand je dis bazar, je parle au sens propre, des jouets, du repassage qui s’entasse, de la purée qui tapisse la cuisine 😀 et non pas dans un sens négatif! La vie quotidienne quoi 🙂
Et niveau bonheur, joie, rires, c’est exceptionnel, je me trouve si chanceuse de connaître ces moments de bonheur. Quand je vois mes fils ensemble c’est vraiment le bonheur. Même si des fois ça ne se passe pas bien, c’est ponctuel et puis, ma foi, cela fait aussi partie de la vie. Bref moi je pousse au crime: avoir 2 enfants c’est super! Je trouve même que ce n’est pas assez! (mais bon c’est sûr, c’est facile à dire quand on a eu des bébés faisant leurs nuits à 10 et 6 semaines…).
Et aussi, je me suis bcp plsu vite remise de cette grossesse étant donné que je n’avais pas été alitée, j’ai perdu mes kilos en 6 mois comme pour le premier (mais c’est vrai que j’en avais pris 2 de moins) et je n’ai gardé aucune « séquelle ». Si ça en rassure certaines sur les discours comme quoi on garde plus longtemps les kilos du deuxième!

le 02/04/2017 à 14h20 | Répondre

Doupiou

ça me rassure pleinement ! Je me dis aussi qu’avec un premier enfant à géré, ma grossesse se passera peut-être plus en mode « automatique ». J’espère seulement être moins fatiguée que pour ma première !

le 05/04/2017 à 11h30 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?