Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Organisation des repas : comment nourrir ta famille sainement en peu de temps


Publié le 16 août 2017 par Anne Delacour

Dans Ma Tribu et ses chroniqueuses prennent quelques jours de vacances… Nous serons de retour le 28 août avec des nouvelles chroniques et de nouveaux témoignages ! En attendant, nous t’avons demandé sur les réseaux sociaux quelles chroniques tu aimerais relire… et nous t’avons donc concocté un best of de tes articles préférés pour ces deux semaines de pause ! Bel été à toi et à très bientôt ! 🙂

Il est 18h53, tu viens de rentrer de ton marathon boulot-métro-nounou-centre aéré avec tes deux enfants. Avec une main tu allumes le robinet de la baignoire pendant qu’avec l’autre tu déshabilles le grand. Avec ta 3ème main tu lances une lessive, pendant qu’avec ta 4ème tu découpe des champignons et qu’avec ta 5ème tu montes des oeufs en neige pour le soufflé au fromage. Reste plus qu’à mettre le couvert avec ta 6ème main et hop, à 19h02, vous passez tous à table, frais, propres et reposés.

Quoi c’est pas comme ça chez toi ? La bonne blague !

Belle source de stress que les repas qu’on sert à nos enfants, tiraillées que nous sommes entre le côté pratique qui dit qu’il faut faire vite vite toujours plus vite, et l’idéal de la mère nourricière qui fait des confitures au soleil le sourire aux lèvres.

Sans compter la pression qu’on se chope de l’extérieur, avec les pubs pour les 5 fruits et légumes et les couvertures de magazines sur l’obésité infantile qui grimpe.

Bref, comment faire à manger à peu près sainement à ses enfants quand on bosse et qu’on a peu de temps, tout en restant zen ?

cuisiner les légumes pour les enfants

Crédits photo (creative commons) : Enric Martinez

Lâcher du lest

Manger 5 fruits et légumes frais bio par jour, bien cuisinés et parfaitement présentés, c’est sûr, c’est l’idéal. Mais la vraie vie étant ce qu’elle est, parfois on rentre tard, parfois on est fatiguée, parfois on est malade, parfois on vient d’accoucher, parfois on a la flemme, parfois on déteste cuisiner…

Alors comme c’est bien dans la vraie vie qu’on fait à manger à nos enfants et pas dans un monde idéal, il faut savoir aussi revoir ses attentes d’un cran à la baisse.

Je pense notamment qu’il faut revenir à du bon sens en ce qui concerne la variété. Non, c’est vrai, ce n’est pas très diététique de manger des pâtes ou des patates à tous les repas. Mais quand j’entends des parents se plaindre auprès de la cantine parce qu’on a servi des betteraves à leurs enfants 2 fois dans le mois, j’ai du mal à comprendre.

Tu sais faire (et surtout, tu aimes faire !) une petite dizaine de plats raisonnablement sains ? C’est largement suffisant ! Le plaisir est une très bonne antidote au stress. Peu importe si vous mangez la même chose tous les lundis.

Accessoirement, ce genre de rituel peut être agréable pour les enfants. Moi-même, je me souviens avec bonheur et nostalgie du “flan du mardi” que faisait ma mère, une sorte de far breton sans pruneaux et presque sans sucre qu’elle nous servait chaque semaine comme plat unique. Elle était seule avec 3 enfants, elle avait lâché beaucoup de lest. Et nous, nous adorions !

Faire les bons choix pour le garde-manger

Quand il n’y a rien dans le frigo et qu’il reste 3 minutes pour préparer à manger, que les enfants chouinent de faim et de fatigue, que ton boss t’a tellement saoulée toute la journée que tu as juste envie de te poser dans le canapé et de dormir jusqu’à demain, la tentation est énorme de se diriger vers le fast food le plus proche ou de sortir illico une pizza du congélo.

Je connais bien cette tentation, pour y avoir longtemps cédé. Le problème, c’est qu’elle coûte cher et qu’elle n’est généralement pas diététique du tout. Au final, on se retrouve avec un ventre trop plein et un niveau de stress encore plus élevé.

Alors pour ce genre de soir, maintenant, je garde des bottes secrètes dans mon garde-manger et mon congélo :

  • dans le garde manger : boites de légumes (surtout ceux qui calent bien comme les petits pois) et de légumineuses, conserves de poisson (maquereau et sardine, notamment), bocaux de compotes
  • dans le congélateur : fruits surgelés, pain tranché surgelé à faire réchauffer au micro-onde ou au grille-pain.

Ainsi, en 3 minutes max, je peux sortir de mon chapeau un repas de flageolets et de sardines, avec une compote de pomme en dessert. En 4 minutes, un repas de haricots verts avec une salade de lentilles et des abricots surgelés revenus dans du beurre avec un peu de sucre.
C’est bon, c’est sain et c’est même plus rapide que de faire préchauffer le four pour la pizza surgelée.

Préparer un maximum à l’avance

Tu as dû le remarquer, avec des enfants, le moment juste avant de dîner n’est en général pas le meilleur moment pour cuisiner. Tout le monde est fatigué, tout le monde a faim, il faut aussi faire le bain, les devoirs…

Je trouve qu’il est plus efficace (et surtout plus agréable) de faire le gros de la cuisine à un autre moment. Ça peut être le weekend, ou le soir après qu’ils soient couchés. Dans mon cas, puisque j’ai la chance de travailler de chez moi, c’est le matin. Une fois que j’ai déposé tout mon petit monde à l’école et chez la nounou, je passe une demi-heure ou une heure à prévoir et cuisiner les repas de la journée.

Eplucher et cuire les légumes frais, notamment, aide énormément au moment de la préparation du repas. J’aime bien manger des produits frais, je trouve que c’est meilleur, et j’adore cuisiner. Mais éplucher des carottes et émincer du chou avec un bébé morveux qui me tient la jambe en criant « mamô, mamô, mamô » en boucle, pendant que son frère me demande de l’aide pour un problème de maths qu’il ne comprend pas, et que sa sœur m’appelle depuis la salle de bain pour que je la sorte de la baignoire ? Une vraie corvée.

Je réserve donc un moment dans mon emploi du temps pour « dégommer les légumes », comme j’appelle ça, c’est-à-dire les éplucher, les couper en morceaux et si besoin les faire cuire à l’eau ou à la vapeur. En une demie-heure, je peux ainsi dégommer un chou en lamelles pour faire une salade et une potée au lard, une courge butternut en gros dés pour faire une purée et une soupe, un tas de carottes en tranches pour faire une poêlée, un kilo de patates avec leurs peaux pour manger telles quelles et quelques d’oignons en rondelles.

Je stocke ensuite au frigo dans des boîtes et au moment de faire à manger, il me suffira de quelques minutes pour réchauffer ou poêler tout ça, en ajoutant ici quelques oignons, là quelques lardons et là encore un peu de moutarde ou de crème fraîche.

Faire de grandes quantités

Avec la taille de ma famille, cette astuce devient de plus en plus difficile, sauf à passer à une cuisine industrielle avec les casseroles immenses qui vont avec. Mais si tu as une famille de taille plus raisonnable conventionnelle, tu peux facilement doubler ou tripler les quantités lorsque tu fais un plat de façon à avoir de quoi manger plusieurs jours.

Pour que cela fonctionne bien attention à :

  • ne faire ça que pour les recettes que tu maîtrises bien. Rien de plus frustrant que de gâcher 2 ou 3 fois plus de nourriture parce qu’on a fait un essai loupé.
  • ne pas tout apporter à table. Surtout si certains membres de ta famille sont du genre à manger tant qu’il en reste dans le plat ! Remplis tes tupperware avant de passer à table.

C’est parfait pour les plats en sauce, qui peuvent ensuite se congeler et se substituer à un plat industriel plus tard, mais cela fonctionne également très bien pour tout ce qui est gâteaux. Lorsque je fais un gâteau, je double la recette et je mets le surplus dans des petits moules à cupcakes en papier. Une fois pris au congélateur, je conserve dans des sacs de congélation. Ensuite, il me suffit de les sortir du congélo pour avoir des petits gâteaux faits-maison en quelques minutes de cuisson.

Trouver de l’aide

Les industriels de l’alimentation l’ont bien compris, c’est dur impossible de tout faire toute seule. Pas un jour ne passe sans qu’ils sortent une nouveauté pour aider les mamans (oui, surtout les mamans, pas les papas, étonnant, non ?) dans leur quotidien surchargé.

Mais il n’y a pas que vers messieurs Picards et Thiriet que tu peux te tourner.

  • Ta mère adore cuisiner ? Demande-lui de doubler ses recettes et de te faire des plats à congeler.
  • Tu as une voisine retraitée qui s’ennuie. Elle sera peut-être ravie de venir t’aider à faire à manger le samedi matin pour profiter de ta compagnie !
  • Organise un échange de plats entre plusieurs familles : chacun fait un plat familial en grande quantité et l’échange contre d’autres plats faits maison. Cela permet d’avoir un peu de variété tout en ne cuisinant qu’un seul plat.
  • Les enfants aiment aussi cuisiner, juste pas à 18h42. Mais à un autre moment, ils peuvent être ravis d’écosser des petits pois ou d’équeuter des haricots verts. (Astuce : si tu en fais une course, ça marche bien !)
écosser les petits pois

(Je n’ai volontairement pas évoqué ton homme ici parce que je suis sûre qu’il participe déjà à la confection des repas à hauteur de la quantité de nourriture qu’il ingère. Évidemment. Comme tous les hommes. Même pas besoin de le mentionner, n’est-ce pas ?)

Bon et sinon, toi, comment tu fais pour manger sainement avec tes enfants sans tomber dans la pizza tous les jours ou le stress permanent ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

17   Commentaires Laisser un commentaire ?

Leaureine (voir son site)

Pas d’enfants chez nous, mais d’ores et déjà une organisation bien rôdée !
Nous mangeons tous les deux des gamelles le midi, donc nous préparons des repas que nous pouvons diviser pour en avoir le soir et le lendemain midi.
On fait le plein de légumes frais au marché, et j’en congèle un certain nombre (après les avoir fait blanchir). ça permet d’en avoir toujours sous la main…et de se faire de la soupe de courgettes en plein mois de décembre !
On fait aussi de grandes tartes (quiche, tarte au thon…) comme ça, ça peut nous faire deux soirs de suite.
Malgré tout, on s’autorise, une fois par semaine la junk food. Parce que de temps en temps, ça fait franchement du bien de ne pas faire à manger et de manger un truc gras (Mc Do, Kebab, Pizzas…).
Enfin, j’ajouterai que mon immense chance est d’avoir un compagnon qui aime autant que moi faire à manger donc, même si je rentre hyper tard, le repas du soir, et celui du lendemain sont prêts, il n’y a plus qu’à mettre les pieds sous la table !

le 15/09/2014 à 09h33 | Répondre

audrey

si si si on en parle de ces messieurs! Chez moi, c’est inconcevable qu’il ne file pas un coup de main ! (il faut dire que j’ai eu l’exemple depuis petite puisque mon père préparait tous les repas du midi, étendait le linge…). On ne peut pas être partout, encore moins si on a des enfants, donc hop hop hop, au boulot! J’ai la chance (on dit ça comme si c’était extraordinaire alors que ça devrait être normal) d’avoir un mari qui cuisine tous les soirs (je prends le relais le weekend), et qui fait sa part de tâches sans avoir besoin de le lui demander.

le 15/09/2014 à 10h16 | Répondre

Maelisa

Comme Leaureine, seulement deux à la maison, et une organisation à avoir, pour les dîners et les gamelles du midi en semaine.
Mon mari aimerait m’aider en cuisine, mais rentre toujours bien plus tard que moi, donc la question ne se pose pas : premier rentré, premier de corvée ^^ (mais il se rattrape sur le ménage ! 😀 )
Je cuisine parfois en quantité suffisante pour deux déjeuner de suite (boulettes de viande; ou grillades du dimanche dont une partie pour le lendemain); mais le plus souvent, je prépare viande+féculents pour la gamelle (rapide, et tient au corps de Monsieur qui a un travail physique), et crudités/légumes le soir, avec souvent quiche/cake/taret salée pour accompagner.
Tous les soirs, c’est facilement une heure en cuisine, donc j’ai vite perdu l’habitude de glandouiller sur l’ordi en arrivant…
Mais je me pose souvent la question de l’organisation pour « quand on aura des enfants »… Alors merci pour ces quelques conseils, notamment celui d’éplucher/découper les légumes en quantité et en avance. Je le fais toujours au fur et à mesure, mais hier soir, la grosse salade de crudités à préparer a été longue (salade verte à laver, chou à couper, céleri à éplucher+râper, tomates et concombre à détailler en dés… )
L’organisation est donc à revoir ^^

le 15/09/2014 à 11h10 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Merci pour ces bons conseils, valables avec ou sans enfants ! 🙂 Éplucher et couper les légumes à l’avance est une particulièrement bonne idée.
J’espère prochainement réussir à établir des menus à la semaine.
Pour l’instant on n’y est pas encore, mais depuis quelques temps on tend de plus en plus vers la réduction maximum des produits transformés. On y arrive bien, c’est sûr que ça prend plus de temps que d’ouvrir une pizza toute prête, de la mettre au four et de retourner devant l’ordi le temps que ça soit cuit… Mais on a désormais pris l’habitude d’y passer plus de temps et ça n’est plus une contrainte ! 🙂

le 15/09/2014 à 11h27 | Répondre

Loulou

Ohlala! vaste sujet!
Je suis adepte du bio. Et je déteste jeter. Je suis abonnée à des paniers bio / locaux. Du coup, je les reçois les jeudi et je cuisine un minimum le we, le matin qd mon bébé de 7 mois fait sa sieste.
Ce que je voulais faire dans mon élan de maman parfaite: cuisiner tous les jours des repas sains à mon bout de chou pour la nounou, varier et innover de nouvelles recettes, et cuisiner en même temps des repas super équilibrés et délicieux pour le papa et moi même.

Ce qu’il s’est passé: à ma reprise du boulot mon bébé avait 4 mois et on a eu une grosse phase surgelés. Pour éviter les pizzas on a souvent des poelées de légumes toutes faites. Ou des plats de poissons et on fait du riz. Bon certes c’est pas le gastronomique mais ça dépanne.

Ce qu’il se passe maintenant: le loulou a 7 mois. Il mange des purées depuis ses 4 mois et demi et j’adore lui cuisiner des choses. Mais comme tu dis, jene maîtrise pas un million de recettes. DONC: dans mon panier bio, chaque semaine je prends de la variété mais un ou deux légumes et un ou deux fruits en plus grosse quantité. Ces aliments là j’en fais des purées que je congèle. Là je vais commencer à faire de même pour les portions de viandes.
Ainsi le chouchou n’a pas toujours la même chose. Par contre, il a des pots du commerce régulièrement pour compléter car je ne PEUX PAS tout faire: rentrer avant mon mari (il travaille à 1H15 de route, moi à 5 minutes), jouer avec mon fils qui est adorable et rieur mais très accaparant pour les jeux le soir, préparer son bib, laver ses bibs / pots de la journée pour le lendemain, faire les lessives (j’ai un fils qui a un gros RGO et vomit presque en permanence, et qui a des fuites de couches la nuit), préparer les 4 ou 5 tenues de rechange du lendemain, préparer un repas pour les adultes, ranger la maison, et faire du sport!

LOL j’ai choisi mon camp: quelques plats tous faits, une femme de ménage, le sport le midi au boulot, et le soir je décongèle ou cuisine vite fait. En effet ce n’es tpas pendant que j’éponge les régurgitations de mon fils que je peux mitonner une blaquette, et…. TANT PIS. Je préfère jouer avec lui et profiter de lui et c’est pas grave s’il mange un pot industriel parfois, ni nous si on mange du surgelé.

Le top? Depuis quelques semaines, une société de surgelés fait du porte à porte et je suis prévenue à l’avance de leur passage, donc y’a qu’à cocher et leur donner le papier! Avec mes paniers bio qui arrivent direct à mon CE, des fois on a pas trop de courses à faire. Et si on est débordés…. je dis vive le DRIVE! mon mari passe devant un DRIVE en rentrant et régulièrement je fais ma commande à midi et lui envoie un petit texto pour lui dire d’aller retirer tout ça. Et voilà 🙂

le 15/09/2014 à 16h34 | Répondre

Coco

Pas d’enfants à la maison. Nous avons une bonne organisation. La semaine, c’est steak grillé salades et/ou pdt en général et le weekend des plats un peu plus élaboré. Sinon, l’an passé, j’ai investi dans un Cookéo (de Moulinex) et cet ustensile m’a changé la vie! Je mets les ingrédients en vrac et je programme l’heure du dîner. Il fait tout tout seul et sonne quand c’est prêt! Un peu onéreux (250e) mais super pratique. Je l’utilise pour tout (cuire à la vapeur, les soupes, les plats en sauce…). 🙂

le 16/09/2014 à 07h38 | Répondre

Mlle Panda

Plutôt organisée également, même si je n’ai pas encore d’enfant !
Nous avons une gamelle tous les deux le midi aors ça oblige à cuisiner. On mange très léger le soir et j’aime que ce soit assez varié. J’ai la chance que nous cuisinions tous les deux et nous adorons cuisiner ! Je congèle beaucoup de légumes et fruits frais pour les soupes l’hiver et les compotes ou crumbles. Mon mari fait aussi des plats types lasagnes ou gratins de crozets en barquette pour les fois où personne n’a envi de cuisiner, ça arrive… Avec le temps on apprend à gagner du temps. Souvent, le dimanche (plutôt en hiver, en été on mange trop de salades…) je cuisine pour plusieurs jours pour être tranquille jusqu’au mercredi !

le 16/09/2014 à 11h12 | Répondre

isabelle95 (voir son site)

Des idées de repas hyper rapides à faire quand on a 4 enfants dans les pattes qui crèvent de faim à 18h57 :

plats :
– la polenta (avec sauce tomate et parmesan)
– les ravioles de Romans (1 min de cuisson, qui dit mieux ?)
– soupe en brique avec tartine de fromage ou sardines en boîte
– toutes les pâtes (certaines ont seulement 3 min de cuisson)

– crudités : concombre et carottes coupés en bâtonnets, tomates cerises

– desserts : compote de pommes, allégée en sucre, en pot de verre (prix imbattable chez Lidl), une banane ou une pomme coupée en 4.

– goûter : une baguette, ou pain congelé en tranches ou tartines, compote, biscuits sans sucre (Blévita, je les trouve uniquement en Suisse), parfois pâte à tartiner choco/noisettes bio (sans huile de palme et moins de sucre), des fruits frais en saison

le 16/09/2014 à 21h45 | Répondre

amel

Tout le monde se moque de moi parce que je suis super organiser, j’ai des fiches pour tout, mais cela me permet de gagner beaucoup de temps. En ce qui concerne les repas, comme toi, je cuisine en avance, j’augmente les doses, je surgèle.
Ma fille mange à la cantine et grâce au menu envoyé par l’école printemps/été et automne/hiver (qui couvre 4 semaines), je dois juste créer les repas du soir et donc j’essaye de faire un menu équilibré et simple et cela m’évite aussi d’entendre « qu’est ce qu’on mange ?!! » … le menu est affiché sur le frigo. Cela me fait économiser du temps quand je vais faire les courses (j’acheté le nécessaire) et de l’argent.

le 18/09/2014 à 16h34 | Répondre

sarah

Très bons conseils! Chez nous c’est un peu particulier car nous mangeons séparément… Du coup comme faire a manger pour une personne n’est pas très économique quand on veut du frais je congele beaucoup!

le 20/09/2014 à 08h36 | Répondre

Mam' Agrume

Je n’ai pas encore réussi à faire à l’avance… mais depuis déjà que je prévois les menus à l’avance c’est moins « à l’arrache » et « bon, qu’est-ce qu’il y a dans le frigo ! »
Et du coup, les recettes sont un peu plus travaillées aussi, sans être forcément moins rapides… Exemple : http://www.marmiton.org/recettes/recette_escalope-de-dinde-au-miel-abricots_225436.aspx (je ne sais pas si j’ai le droit de pointer vers d’autres sites en commentaire) délicieux et rapide à la fois !

Et ce qui m’a fait me mettre à la cuisine (alors qu’honnêtement je n’aime pas trop ça alors que M. Agrume si…) c’est ma volonté de réduire la viande : impossible de compter sur mon carnivore de mari pour trouver des recettes végé sympas !

le 27/09/2014 à 00h02 | Répondre

Nicolas (voir son site)

Moi j’ai fait le choix de prendre un 4/5 pour avoir du temps à la fois pour mes petits et pour gérer ce quotidien! Ça fait 2 semaines et c’est top ! Tout le monde y trouve son compte. Etant un homme, il arrive effectivement qu’une pizza vienne se glisser dans l’équation des repas de la semaine, mais une pizza maison 😀

le 07/10/2014 à 13h51 | Répondre

Nathalie

Je viens de découvrir ce blog et je me demande si qq1 pourrait m’aider dans ma problématique

Mon mari est allé voir une nutritionniste pour son régime et depuis je galère pour organiser des repas pour respecter son régime sans mettre toute la famille au régime!!!

Il doit manger legumes à volonté + viande (sauf porc et agneau) le midi (jambon cuit autorisé
et poisson + légumes à volonté le soir. Sauf que entre les légumes qu’il n’aime pas et ceux qu’il ne peut manger, le choix est trés restreint : tomate salade radis concombre pour les crudités et poivrons, poireaux, haricots verts,oignon, choux fleur et tomate pour les légumes cuits… (pas de légumes secs, pomme de terre, carottes, artichaut, petits pois…)
Pour les féculents c’est riz ou pâtes complètes (quantité restreintes à 130g si pas de pain ou 65g si pain)

Sachant que j’ai 3 enfants dont une 18 mois qui est crevée à 18h30 (donc râle chouine s’accroche à mes jambes ) et que je ne peux décemment coucher sans la faire manger et 2 qui n’aiment pas les féculents complets mais aiment une quantité de légumes et autres produits interdits à monsieur, donc je ne veux pas les priver (genre carottes pommes de terre ou artichaut) et qui mangent au plus tard à 19h30, moi qui rentre du travail à 18h15 et qui ne peut me permettre de perdre des kilos.Sachant également, que je prépare le panier repas de mon mari (donc un peu différent du soir puisque viande) et de ma fille (qui ne peut pas manger non plus que du poisson!), bref, je galère….

Pour l’instant quand j’arrive, je fais réchauffer un truc qui reste pour la pitchounette ou je prépare un truc rapide pour les 3 enfants (genre pâtes jambon que j’agrémente de crudités) je la fais manger pendant que les grands se douchent, puis je prépare un truc vite fait pour les 2 grands ils mangent pendant que je prépare pour monsieur le repas du soir + je commence les repas du lendemain. On débarrasse, Je couche les garçons (je précise qu’il est donc 20h30 et que mon mari arrive vers ce moment là et ne peut donc pas m’aider avant). On met le couvert on mange chacun son repas ou le même mais pour moi une version non allégée on débarrasse, je fini les paniers repas pour le lendemain midi et généralement je m’écroule et n’ai pas le courage de préparer le repas pour le lendemain soir!!!!

Pouvez vous m’aider???? Car en plus du manque d’inspiration pour nourrir tout le monde selon ses besoins, je croule sous la quantité de poèle, casseroles… J’ai essayé de préparer des plats le week end pour congeler mais non seulement ce que j’avais prévu pour la semaine n’a duré que 3 jours (notion de quantité qu’il me manque) mais en plus j’y passe tout le week end et c’est pas glop!!

le 13/04/2016 à 13h58 | Répondre

Camille (voir son site)

Super article, vraiment intéressant et drôle.
On apprend plein d’astuces intéressantes 🙂

le 24/05/2016 à 12h53 | Répondre

Lilie

Mes bibles pr la cuisine au quotidien :
– le gd livre Marabout des légumes (tu cjercjes un légume, classé par ordre alphabétique et tu sais tt : cuisson, conservations, diverses recettes)
– Simplissime, le livre de cuisine le plus facile du monde. ( et le même principe ms «light» vient de sortir)
Vs DEVEZ avoir ces deux livres sur votre plan de travail au quotidien !!
Sinon, Picard est mon ami !!! (Pr ts les légumes «bruts» et j’ai un faible pr leurs salades ; en bol individuel c’est parfait au boulot le midi !)

le 03/08/2016 à 10h28 | Répondre

Lilie

Je suis tombée par hasard sur ce blog en cherchant désespérément des conseils pr reussir à éviter les produits transformés ds mes repas du quotidien. Alors merci pr cet article qui ns fait déculpabiliser, c’est tellement vrai tt ce que tu évoques ; le bain, les devoirs, le mari qui a faim qd il rentre du travail… Je n’ai pas encore testé au quotidien, ms voila mes intentions pr la rentrée : un planning de menus pr la semaine (juste le nb de repas, pas les jours imposés), Picard est mon ami pr ts les légumes «bruts» (en aparté : leurs salades st délicieuses ! En bol individuel pr le midi au boulot c’est parfait). Je «plussoie» le fait de faire un peu plus en quantité MAIS de mettre de côté une part avant de servir, sinon il y a tjrs qqn pr en reprendre «puisqu’il en reste»…
Nathalie, je peux juste te dire que j’avais testé le «je cuisine tt d’avance le week-end» qd ma fille était bébé et j’ai vite abandonné, l’horrreur !
Moi je cuisinerais pr ts pareil, plutôt qu’un régime c’est surtout une façon saine de manger. Et tu rajoutes une part de féculents pr les enfts (et toi). A la rigueur tu intervertis midi/soir deux fois par semaine pr que les enfts aient de la viande aussi. Ms s’ils mangent à la cantine, je pense que la ration de protéines est suffisante, ils n’ont pas besoin d’en remanger le soir.

le 03/08/2016 à 10h29 | Répondre

VIVINE

Superbe article, tellement vrai. Dans mon cas passer de 2 à 3 enfants a complètement changé l’organisation. Merci pour les idées !

le 22/07/2017 à 21h55 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?