Menu
A la une / Conseils

Comment organiser un baptême ou parrainage laïque

« Enceinte depuis presque deux mois, je réfléchis (déjà !) à une cérémonie d’accueil/de bienvenue /laïque pour mon futur enfant. Nous n’avons pas encore choisi de parrain/marraine/tuteurs/référents, mais je sais déjà que je souhaite d’eux qu’ils s’engagent envers leur « filleul » à « l’accompagner dans la vie ».

Quel déroulement puis-je imaginer pour une cérémonie de ce genre, qui permettra de présenter le petit à nos familles, de lui attribuer des parrains/marraines, de lui témoigner face à tous notre amour et de lui souhaiter la bienvenue ?« 

– Marine

Merci pour cette question, Marine ! Il est vrai qu’on voit de plus en plus de cérémonies laïques pour les mariages. Il y a quelques années, c’était assez confidentiel mais cela se fait bien plus fréquemment aujourd’hui et on trouve sur internet de nombreuses ressources pour organiser une telle cérémonie, y compris le livre que j’ai co-écrit avec Urielle Baubion.

Avec cette démocratisation des cérémonies de mariage laïques, je remarque que de nombreux couples voient dans ce genre de cérémonie, comme toi, une manière différente de célébrer l’arrivée de leur enfant dans leur famille et de lui souhaiter la bienvenue. Comme tu le sais peut-être, tu peux demander à ta mairie une cérémonie de parrainage civil, mais contrairement au mariage civil, le parrainage civil n’a pas de valeur légale et toutes les mairies ne font pas ce genre de cérémonie.

La cérémonie de baptême laïque permet de créer de toutes pièces une cérémonie aussi légère ou solennelle que tu le souhaites, avec les textes, rituels et chansons qui te parlent, à toi et à ta famille. C’est la solution parfaite pour les couples qui ne se reconnaissent dans aucune religion ou qui sont de religions différentes.

mère et fils photo rigolote

Crédits photo (creative commons) : abarefoot

Laetitia, qui a fait baptiser son fils Axel lorsqu’il avait 10 mois au cours d’une cérémonie laïque, raconte :

« Avec mon compagnon, nous souhaitions faire baptiser notre fils, mais nous ne voulions pas d’une cérémonie religieuse car ni l’un ni l’autre ne sommes pratiquants. Nous avons envie que notre enfant puisse être libre de choisir lui-même sa propre spiritualité ou religion et ne pas lui imposer. Pour autant, nous trouvons important qu’il ait un parrain et une marraine.

Nous avons opté pour une cérémonie civile à la mairie, mais nous voulions aussi quelque chose de plus personnalisé et de plus intime. Comme nous avions déjà célébré notre mariage lors d’une cérémonie laïque, nous nous sommes tout naturellement tournés vers Loïc, notre officiant de cérémonie de mariage issu de l’association 2L Festivités, pour nous aider à construire une nouvelle cérémonie pour le baptême d’Axel. »

A quoi ça ressemble ?

Urielle Baubion, officiante de cérémonie laïques, propose de prévoir la cérémonie de parrainage quand le bébé est en âge de participer (à partir d’un an environ), et de faire une cérémonie « à sa hauteur » avec des chansons qu’il aime et des lectures simples et courtes pour que l’enfant ne s’impatiente pas.

On peut également axer la cérémonie sur la place de l’enfant dans la famille élargie, ou encore sur le couple et son cheminement vers la parentalité.

Pour créer la cérémonie de baptême d’Axel, par exemple, Laetitia et son mari on choisit de revenir aux sources de cet enfant : comment s’était créé leur couple, comment était née leur envie d’enfant, comment s’étaient passées la grossesse et la naissance. Puis, ils ont enchainé avec ce qu’ils lui souhaitaient pour l’avenir proche et plus lointain.

Ensuite, ils ont expliqué à toute l’assistance pourquoi ils avaient choisi un parrain et une marraine et pourquoi ils avaient choisi ces personnes-là en particulier, ainsi que ce qu’ils attendaient d’eux.

Le parrain et la marraine ont chacun fait un petit discours, explicitant leur ressenti et comment ils voyaient leur place dans la famille leur filleul. Puis les grands-parents d’Axel ont pris la parole pour parler de leur fonction de grand-parents : un moment très touchant, d’après Laetitia.

Enfin, après un échange de cadeaux, la cérémonie s’est terminée par la signature d’un certificat de parrainage, signé par le parrain, la marraine, les parents ainsi qu’Axel.

Comment choisir son officiant ?

Avec l’essor des cérémonies de mariage laïques, de plus en plus d’officiants de cérémonie de mariage laïques professionnels ont vu le jour. La plupart font ou projettent de faire également des cérémonies de parrainage laïques, comme Nolwenn, de The Ceremonie :

« Une cérémonie de baptême laïque, c’est l’occasion de revenir sur les premiers mois de l’existence de l’enfant, et l’occasion aussi pour le parrain et la marraine de dire à l’enfant et à ses parents à quel point ils les aiment et ce à quoi ils s’engagent. Eh oui, être parrain et marraine, ce n’est pas rien ! »

Si tu choisis d’embaucher un professionnel, n’hésite pas à discuter longuement avec elle/lui pour vérifier que vous êtes sur la même longueur d’ondes. Un bon officiant ne doit pas imposer sa vision de la cérémonie mais être à l’écoute et te guider pour t’aider à créer une cérémonie qui a du sens pour toi, ton couple et ta famille.

Si tu vois quelqu’un dans ton entourage qui serait un parfait maître de cérémonie, tu peux aussi lui demander. Dans l’idéal, cela doit être quelqu’un qui sait parler en public et surtout, quelqu’un qui partage (ou au moins qui comprend parfaitement) ta vision de ce parrainage. Effectivement, c’est ensuite elle/lui qui devra l’expliquer à l’assistance le jour J, y compris pourquoi tu ne souhaites pas de cérémonie religieuse.

Généralement, l’écriture de la trame de la cérémonie se fera en concertation avec l’officiant, mais l’écriture elle-même sera laissée au maître de cérémonie pour qu’il/elle puisse s’imprégner des mots et être plus à l’aise le jour J. Ceci est d’autant plus important s’il ne s’agit pas d’un professionnel : on est toujours plus à l’aise pour parler en public lorsqu’on dit les choses avec ses propres mots !

Quelques idées de textes, chansons et rituels

Au cours de la cérémonie, tu peux demander à quelques personnes choisies de venir lire un texte, soit un texte que cette personne aura écrit elle-même, soit un texte que vous aurez choisi ensemble.

Comme pour un mariage, choisir le ou les textes parfaits est un processus très personnel. L’absence de textes religieux ou de loi spécifiques peut être source d’une incroyable sensation de liberté, mais peut également faire un peu peur : il y en a tellement ! Parmi les milliers de textes que tu peux trouver sur internet, focalise-toi sur les textes qui veulent dire quelque chose pour toi et ta famille. N’hésite pas à puiser dans des livres ou des chansons pour enfants que tu affectionnes particulièrement.

Je ne vais pas transformer cet article en recueil de textes pour baptêmes parce qu’encore une fois, Google est ton ami, mais je ne résiste pas à l’envie de partager avec toi mon texte préféré de tous les temps. Ce texte de Khalil Gibran me donne des frissons à chaque fois que je le lis (c’est bien connu, les frissons à la lecture c’est THE signe que c’est le texte parfait) et me semble tout indiqué pour une cérémonie de baptême laïque.

Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie;
Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

(Frissons. Re-frissons.)

Au cours de la cérémonie, notamment lorsque les gens s’installent au début et pendant les moments de rituels, tu peux également jouer ou faire jouer des morceaux qui te parlent tout particulièrement. Voici pour t’aider une petite sélection de mes chansons préférées pour un baptême :

  • Prendre un enfant par la main, Yves Duteil
  • Millésime, Pascal Obispo
  • Je serai là, Teri Moïse
  • La tendresse, Marie Laforêt
  • Je lui dirai, Céline Dion
  • La bienvenue, Calogero
  • L’histoire de la vie, Debbie Davis (B.O. du Roi Lion)

(Mes yeux et mon clavier sont encore tous mouillés d’avoir fait cette petite sélection… Émotive, moi ? Naaaan !)

Et pour terminer, voici quelques idées de rituels à placer au cours de la cérémonie si tu le souhaites. Bien sûr, les rituels n’ont absolument rien d’obligatoire, mais ils permettent de symboliser autrement que par la parole l’engagement pris par le parrain et la marraine, l’amour que chacun se porte, la naissance et l’arrivée d’un nouveau membre de la famille ou encore le temps qui passera jusqu’à sa majorité.

  • Offrir un objet à l’enfant par le parrain et marraine. Cela peut être la traditionnelle médaille ou gourmette (pourquoi changer une équipe qui gagne, après tout), ou quelque chose de différent et plus personnel.
  • Planter un arbre. Et si en plus c’est dans le jardin de Papi, où a lieu la cérémonie, ce sera super de le voir grandir au fil des années en même temps que l’enfant !
  • Faire signer un certificat de baptême avec la main de ton enfant en empreinte, et tout autour, les empreintes de doigt des personnes présentes au baptême.
  • Allumer des bougies. Le père, la mère, le parrain et la marraine tiennent chacun une longue et fine bougie allumée et l’utilisent pour allumer ensemble une cinquième, plus grosse bougie.
  • Faire une empreinte des mains et/ou pieds du bébé. Il existe des kits tous prêts sur le marché ou tu peux demander à un ami bricoleur de s’en occuper.
  • Collecter les bons vœux des invités. On distribue de jolis galets dans l’assistance et chacun est invité à serrer le galet dans sa main pendant qu’il fait un vœu pour l’avenir de l’enfant. On collecte ensuite les galets dans un joli vase, que les parents pourront ensuite placer dans leur maison ou la chambre de l’enfant.
  • Laver les pieds de l’enfant. L’eau est un symbole utilisé largement dans de nombreuses religions mais peut être utilisé dans ce genre de cérémonie pour symboliser la source de la vie, tout simplement.
  • Faire une boîte à trésor. Collecter des objets datés du jour ou de l’année de naissance de l’enfant et les placer dans une boîte qui est ensuite scellée pour être ouverte le jour de ses 18 ou 21 ans.

N’hésite pas à adapter ces rituels pour qu’ils collent à ta vision des choses, ou à en créer de toutes pièces.

A propos de l’auteur

Je suis entrepreneur, auteur et fondatrice de plusieurs sites (dont celui-ci !). Je viens de quitter la région parisienne pour m'installer en Ardèche avec mon mari, nos 4 enfants et notre chien. J’adore recevoir, décorer et surtout cuisiner. Tellement, d'ailleurs, que j'ai aussi un blog cuisine où je propose des recettes crées avec des produits locaux et de saison.