Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Quelques conseils pour bien voyager enceinte !


Publié le 27 juin 2016 par Albertine

Aujourd’hui, je viens te parler d’un sujet particulièrement d’actualité en cette période : les vacances. Pas les vacances avec bébé, non, mais les vacances enceinte ! Parce que ce n’est pas parce que tu ressembles à un (mini) baleineau que tu n’as pas le droit de prendre un peu de bon temps.

Avec L’Amoureux, nous sommes partis en Espagne lorsque j’étais à 6 mois de grossesse, et je peux te dire que c’était parfait, et que ça nous a fait un bien fou. Mais il faut quand même avoir en tête que voyager enceinte demande quelques petits ajustements. Alors voici quelques conseils tout à fait subjectifs !

Quand partir ?

La question fatidique.

L’organisation sera évidemment très différente si tu pars un weekend chez ta mamie en Normandie ou si tu optes pour un road trip dans la jungle amazonienne ! Mais finalement, la réponse à la question qui nous occupe sera la même : quand ton gynéco ou ta sage-femme te donnera le feu vert. Eh oui, avec la grossesse, plus question de partir sur un coup de tête ! Il vaut mieux faire un petit rendez-vous de contrôle avant le départ, pour être sûre que tout va bien. Et ça te permettra d’être pleinement rassurée.

On déconseille souvent de voyager au premier trimestre (à cause des risques de fausse-couche et de la fatigue) et au dernier trimestre (à cause de la fatigue de nouveau, mais aussi à cause du fait que la date de terme approche). Mais ce n’est pas toujours justifié, et ça dépend vraiment du ressenti et du déroulé de la grossesse de chacun.

Je pense que le plus important, c’est de s’écouter, et de ne pas se forcer à faire les choses. Tu as une pêche d’enfer et tu veux en profiter ? Alors go go go ! Tu n’es pas très sereine, et l’avion ou les pays étrangers t’inquiètent ? Un petit weekend en amoureux à deux heures de route peut aussi très bien faire l’affaire. Bref, écoute-toi ! (Personnellement, comme ma grossesse se passait vraiment très bien, j’ai bougé du deuxième mois de grossesse jusqu’au début du neuvième mois.)

Attention tout de même si tu prends l’avion, car certaines compagnies refusent de transporter les femmes enceintes à partir d’un certain nombre de semaines de grossesse. Et il te faudra peut-être un certificat médical (éventuellement traduit si tu pars à l’étranger), donc renseigne-toi bien avant le départ.

Où partir ?

Là encore, il faut être raisonnable ! Je te conseille d’éviter les pays où il fait trop chaud, où il faut faire bien attention à ce que tu manges, où il y a des épidémies, etc. Ce n’est que mon avis, mais tu risques de moins profiter de ton voyage si tu t’inquiètes tout le temps.

Mais pas de souci, il existe plein de destinations très sympas et tout à fait safe pour les femmes enceintes ! Un petit weekend en amoureux dans une capitale européenne. Un road trip aux États-Unis, au Japon, en Nouvelle-Zélande. Une semaine dans un coin sympa de la France. Et j’en passe ! Les possibilités sont multiples.

Pense à vérifier le climat habituel de l’époque où tu as prévu de partir, pour ne pas te retrouver en pleine canicule ou mousson. (Mais par exemple, pour la température, l’Andalousie au mois d’avril, c’est juste parfait !)

Crédits photo : Photo personnelle

Comment partir ?

Chaque moyen de transport à ses inconvénients et ses avantages.

La voiture est parfaite pour les petits trajets, mais risque de te donner des contractions si tu y es sensible. Et attention aux vibrations (tu peux prévoir un petit coussin pour mettre sous tes fesses : ma camarade chroniqueuse Madame Indécise recommande même une « balance disc », utilisée habituellement pour le pilate).

Le train est confortable pour les longs trajets, puisqu’il permet de se dégourdir les jambes facilement, mais il peut aussi faire mal au dos.

L’avion est très pratique, mais n’hésite pas à te faire prescrire des bas de contention, qui amélioreront ta circulation. Surtout s’il s’agit d’un long vol.

Quel que soit le mode de transport, pour des voyages longs, prévois des vêtements confortables, de l’eau et essaie d’avoir une place près des toilettes et/ou du couloir ! Et si tu as des correspondances, veille à avoir un temps assez conséquent entre chaque :  non, tu ne pourras pas traverser l’aéroport en courant avec ta (grosse) valise.

Fais également bien attention si tu prends une assurance annulation, car la grossesse ou les complications liées à la grossesse ne sont souvent pas prises en compte. Dommage quand tu viens de lâcher 2000€ dans les billets d’avion…

Que mettre dans ta valise ?

Eh bien, finalement, rien de très différent de d’habitude !

Des vêtements et des chaussures confortables. Et les protections solaires sont obligatoires, surtout si, comme moi, tu fais partie de la « team Blanche-Neige ».

De mon côté, je prévoyais beaucoup d’eau, car la grossesse me donnait très soif, et de quoi grignoter (fruits, compotes, etc.). Je glissais aussi dans mon sac ma ceinture physiologique, qui m’a permis de gambader comme un cabri même à 8 mois de grossesse. Et lorsque l’on partait en voiture, j’embarquais aussi mon coussin d’allaitement (j’ai essayé dans le train également, mais c’est vachement plus encombrant !). Tu peux enfin prendre un petit brumisateur pour te rafraîchir.

Si tu veux vraiment partir sereine, pense à prendre les coordonnées des hôpitaux qui se trouvent sur ton lieu de vacances.

Et si tu pars à l’étranger, n’hésite pas à noter quelques « mots-clés » au cas où (« nausées », « utérus », « crème anti-vergetures » ou « viande bien cuite »), car même si tu parles bien la langue, ce ne sont pas forcément des expressions que tu as l’habitude d’utiliser !

Pense également à prendre ton dossier médical avec toi, et ta carte européenne d’assurance maladie si tu pars en Europe. Et encore une fois, vérifie bien les conditions d’assurance en cas de soins médicaux, d’hospitalisation ou de rapatriement en urgence, car les conditions varient beaucoup d’une assurance à l’autre. On a tendance à l’oublier quand on vit en France, mais à l’étranger, les soins médicaux coûtent souvent très cher !

Avec tout ça, tu seras parée quoi qu’il arrive… Mais dis-toi qu’il y a quand même de grandes chances pour qu’il ne se passe absolument rien !

Et une fois sur place ?

Je pense qu’il faut bien garder en tête que, même si c’est les vacances et que tu es ultra motivée pour faire plein de choses… tu es enceinte ! Ne prévois donc pas un planning surchargé, avec dix heures de marche par jour, car tu risques d’être déçue de ne pas arriver à tout faire. Il faut accepter que les choses soient un peu différentes (ce qui n’a pas été facile pour moi, hyperactive que je suis).

En Espagne, j’ai alterné des journées où je marchais pendant huit heures sans souci, et d’autres où je devais m’arrêter toutes les heures tellement j’avais mal partout, pour finir par rentrer faire la sieste à l’appartement. (Mais ça tombe bien : en Espagne, la sieste est une institution.)

Dis-toi aussi que tu vas devenir une spécialiste des WC, et qu’à la fin de ton séjour, tu auras visité tous ceux de la ville. Bref ne force pas, ne culpabilise pas, et profite : ce sont les vacances, après tout !

Autre conseil tout à fait personnel : ne crie pas forcément sur tous les toits que tu pars à l’autre bout du monde. Alors que je ne partais « qu’en » Espagne, j’ai quand même eu droit à quelques remarques du type : « Tu es sûre que c’est une bonne idée ? », « Tu ne devrais pas partir dans ton état ! », « Ce n’est pas très prudent… », etc. Si comme moi, tu n’en fais qu’à ta tête, pas de souci. Mais sinon, tu prends le risque que l’inquiétude des autres rejaillisse sur toi…

Et surtout, surtout, préviens ton conjoint que non seulement, il va falloir faire des pauses pipi toutes les deux heures minimum, mais qu’en plus, c’est lui qui va devoir tout porter !!

porteur

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi ? Tu es déjà partie en vacances enceinte ? Comment ça s’est passé ? Tu as d’autres recommandations à faire ? Viens nous dire !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

23   Commentaires Laisser un commentaire ?

Julie

Le « 1er semestre » et le « dernier semestre » ? Ca fait pas un peu beaucoup, là ?

le 27/06/2016 à 08h52 | Répondre

Camille

Merci pour ta vigilance ! C’est corrigé 😉

le 27/06/2016 à 12h34 | Répondre

Albertine (voir son site)

Héhé je fais une grossesse qui dure 18 mois ^^

le 27/06/2016 à 18h24 | Répondre

Madame Vélo

Merci pour ces conseils ! Je rajouterais que tout dépend aussi du stade de la grossesse : ce n’est clairement pas la même chose à 3-4 mois de grossesse qu’à 6-7 mois ! A 6 mois je suis partie à la montagne : l’aller en voiture et le retour en train. Je pensais skier une demi-journée et au dernier moment je ne le sentais pas, j’en ai fait des cauchemars la nuit et j’ai finalement annulé. Ce qui était vraiment beaucoup plus raisonnable, avec le recul ! Par contre mon mari est tombé à ski, s’est démit l’épaule, et j’ai dû porter les bagages pour le retour en train (avec changement de gare à Paris) et ça m’a valu une semaine de repos car car mon col s’était ramollit. Donc précisez bien à votre conjoint de faire attention à lui aussi !!

le 27/06/2016 à 09h17 | Répondre

Albertine (voir son site)

Ho oui il faut préserver son conjoint ! J’ai une amie dont le mari s’est cassé la jambe une semaine avant l’accouchement… les premiers moments n’ont pas été évidents !

le 27/06/2016 à 18h25 | Répondre

Rana

Article qui tombe à pic! On part pour l’Espagne chez la famille de monsieur dans deux semaines et j’angoisse un peu.
Je connais bien les lieux, et j’ai réussi à négocier l’avion plutôt que les deux jours de trajet à cinq dans la voiture; mais je me pose plein de questions:
_Comment je vais faire pour boire dans l’avion moi qui avale 3L d’eau par jour? (On a pas le droit de ramener de liquide il me semble)
_Est-ce que je vais supporter la chaleur de juillet avec mes trois mois de grossesse? Alors que j’ai déjà du mal en temps normal et que j’ai déjà fait des malaises les années précédentes?
_Comment réussir à bien me protéger du soleil pendant les journées piscine?
_Et comment je vais réussir à tenir deux semaine sans toucher une tranche de carcuterie?!!!

Mais je garde en tête l’idée de ramener mon dossier de grossesse, avec les photocopies des échos, ça pourra être utile en cas de problème. J’ai également fait une carte européenne d’assurance maladie pour le remboursement des soins.

le 27/06/2016 à 09h24 | Répondre

Albertine (voir son site)

Pour l’avion ils sont (parfois) plus tolérants avec les femmes enceintes. Sinon tu peux acheter des bouteilles d’eau hors de prix une fois les contrôles passés et bien sur demander aux hôtesses ! Pour la chaleur… bon courage 🙁 Pour ma part je gère très mal ! Je dirai brumisateur et crème indice 50 toutes les 1/2 heure ^^ Enfin pour la charcuterie là c’est carrément de la torture 😀

le 27/06/2016 à 18h30 | Répondre

Madame Grenouille

Pour l’eau, ma solution est d’emporter une bouteille vide et de la remplir après avoir passé les contrôles avant de monter dans l’avion.

le 27/06/2016 à 20h55 | Répondre

SwissGirl

Pour la bouteille vide, ça se tente, mais il me semble qu’ils font jeter tous les contenants justement, au moment de passer la sécurité à l’aéroport… Du coup prends plutôt un verre 😉 lol, et à toi les A/R au lavabo !!!
Sinon renseigne-toi auprès de la compagnie, c’est vrai qu’il arrive qu’il y ait des tolérances pour les femmes enceintes.
Bon voyage !!

le 30/06/2016 à 15h01 | Répondre

Laloutre

Je suis partie 2 semaines en Thaïlande au début de ma grossesse (un peu moins de 2 mois). Le voyage était prévu depuis longtemps et pour moi il était hors de question d’annuler. J’en ai bien sûr parlé à mon médecin (à 2 même) en craignant un peu les réactions du style « Vous n’y pensez pas! » mais les 2 médecins m’ont seulement dit « En Thaïlande, c’est super! Bonnes vacances! ». J’avoue que ça m’a bien rassurée.
Il faut dire aussi que je n’avais aucune nausée, mal nul part (bon dans l’avion j’ai quand même vomi tout ce que je pouvais mais bon…). Les seules choses qui ont changé pour moi dans le voyage c’est que je devais me passer d’une bonne bière fraîche en fin de journée et refuser tous les délicieux smoothies et fruits frais déjà coupés-prêts-à-manger qui pullulent en Thaïlande… petite frustration.
Sinon pour le risque de fausse-couche, j’en avais bien conscience, mais en restant en France aussi puisque c’était le tout début de la grossesse. J’ai eu une frayeur un soir où j’avais assez mal au ventre et on était sur une petite île perdue loin (très!) d’un hôpital qui puisse me sécuriser. Mais mon chéri a su me rassurer, et autour de nous je voyais plein de couples avec des jeunes bébés, qui ne s’inquiétaient pas plus que ça non plus… Dans l’avion du retour j’étais quand même bien claquée (j’ai saigné du nez, 1ère fois pour moi!) et j’ai promis à mon bébé de rester tranquille après ça et de prendre bien soin de moi et de lui.
Je connais un couple qui dans la même situation a préféré annuler. Pour moi c’était un super voyage, à refaire sans hésiter. En tout cas, il faut s’é-cou-ter.
Pardon pour le pavé!!

le 27/06/2016 à 10h01 | Répondre

Albertine (voir son site)

C’est super si tu as pu profiter du voyage malgré les petits ajustements ! Et oui je suis tout à fait d’accord avec ta conclusion : il faut s’écouter !!!

le 27/06/2016 à 18h39 | Répondre

Dubmel

Ma sage-femme m’a fait penser à autre chose en rapport avec le choix de la destination: qu’est-ce qu’il se passe en cas d’accouchement prématuré ? Du point de vue médical bien sûr, mais du point de vue logistique aussi. Peut-on passer plusieurs mois sur place sans se ruiner? Il y a peu de chances que ca arrive, mais ça arrive…

le 27/06/2016 à 10h32 | Répondre

Camomille (voir son site)

De mon côté, je n’avais fait qu’un gros week end enceinte de 5 mois… mais que de frustrations ! Visite de Prague. Comme tu le dis, il faut adapter. Je marchais toute la journée jusqu’à 17h. Moment où mon dos souffrait beaucoup trop, et je devais aller m’allonger 1h et me forçait à ressortir (en mode mamie) le soir. Du coup, en parlant de destinations, avec le recul, je conseillerai les destinations « farniente »

le 27/06/2016 à 13h08 | Répondre

Albertine (voir son site)

Oui je pense qu’il est important de s’adapter à son état pour éviter les frustrations 😉

le 27/06/2016 à 19h03 | Répondre

Croco

Au début de mon cinquième mois de grossesse nous avons fait une semaine de vacances itinérantes en Bretagne, et ça s’est super bien passé. Nous avions prévu des trajets de 4h maxi pour que je ne sois pas obligée de conduire, et j’ai fait une demi-heure de sieste presque tous les jours, mais on a fait plein de choses (y compris marcher tout un après-midi sous la pluie à Nantes).
En revanche, au début du 8ème mois (en août), j’ai choisi de faire des vacances tranquilles chez mes parents (avec la piscine de mes grands-parents à 500m, trop cool !). Mais ça ne m’a pas empêché d’aller à droite à gauche pour voir des amis ou de la famille, ou de faire les fêtes de villages (sans alcool évidement).

le 27/06/2016 à 13h57 | Répondre

Mlle Moizelle

Merci pour l’article! Jusqu’ici, je me suis dit qu’il valait mieux reporter les voyages et je n’imaginais même pas partir pendant ma grossesse. Bon, c’est vrai que je ne suis pas une grande voyageuse en temps normal, alors 9 mois d’attente c’est pas si long… Mais depuis peu j’ai une grande envie de voyage en Irlande (enfin faire découvrir le pays à M.Monsieur!) et comme on est en essai bébé, je me dit que ça sera pas pour tout de suite… Finalement, je vais peut-être me pencher sur la question quand même! 😉

le 28/06/2016 à 09h59 | Répondre

Albertine (voir son site)

Ouuuuh l’Irlande j’adore 🙂 Et je pense que c’est un pays qui se prête très bien à un voyage enceinte ! 🙂

le 30/06/2016 à 21h15 | Répondre

Gwénaëlle

Je suis d’accord avec le fait que chaque grossesse est unique et donc qu’il faut surtout le faire comme on le sent ! Mais il est aussi préférable que le Papa soit d’accord avec cette décision. S’il est stressé à l’idée de partir, il va forcément communiquer ses angoisses. Je préconise donc d’en parler d’abord à 2… avant d’avoir aussi l’accord du médecin ou de la sage-femme ! 🙂
Et, une fois en voyage, l’important est d’écouter son corps pour adapter le rythme à celui-ci. Perso, mon corps m’a rappelé à l’ordre lors d’un voyage à l’autre bout du Monde et enceinte de 5 mois ! J’ai su alors qu’il fallait que je lève le pied… et tout le reste s’est super bien passé ! 🙂

le 28/06/2016 à 15h50 | Répondre

Albertine (voir son site)

Oui c’est vrai que je n’ai pas mentionné le sentiment du papa mais c’est très important qu’il soit partant lui aussi car beaucoup de choses vont dépendre de lui notamment en cas d’urgence ! Et oui après s’écouter c’est vraiment essentiel !

le 30/06/2016 à 21h18 | Répondre

Sandrine

Super article ^^ je suis parfaitement d’accord avec toi, chaque grossesse est unique et il faut savoir s’écouter! Pour ma part, j’ai voyagé à 2 mois de grossesse au Japon 😀 voyage prévu avant la grossesse et essai bébé commencé naïvement avant de partir en se disant que ça prendrait du temps (moins de 3 mois… fail ^^). Ce voyage nous l’avons organisé nous même donc sur place on s’est adapté: sieste à l’appart ou l’hôtel qd j’étais fatigué, visite à mon rythme, pause régulière… à part quelques douleurs en cas d’effort physique trop intense (j’ai gravi de bonnes côtes) et des nausées +++ dans les transports on ne regrette pas une seconde notre voyage et mon futur bébé a déjà sa paire de baguette! Un peu de frustration avec les sushis mais les udons c’est trop bon aussi et Mr m’a soutenu! Pour nous rassurer, j’avais eu mon écho de datation avant de partir et mon écho T1 en rentrant, je suis partie avec mon dossier de grossesse, une appli pour expliquer que j’étais enceinte en japonais et tous les médocs nécessaire, un tensiomètre, un stétho (je suis pharmacien et mon mari médecin généraliste, ça aide pour partir serein). Fort de cette expérience et suite à un 2ème trimestre pour le moment idyllique, nous rentrons tout juste mon mari et moi d’une semaine en Crète à 5 mois de grossesse! Voyage réservé en dernière en dernière minute avec mon écho T2 RAS avec un col bien fermé et l’aval amusé de mon gynéco (babyboy a déjà parcouru 25 000 km en avion ^^). On a pris un hôtel all in et on a bougé la moitié du temps par nous même, sur des petites journées avec pauses, hydratation +++ et crème indice 50 (qui ne m’a pas empêcher de chopper des coup de soleil…) Super séjour très agréable! Quelques douleurs pelviennes depuis le retour hier mais je pense que c’est plus à cause du trajet de retour (qui fut long…) que le séjour en lui même. Je ne suis pas inquiète, je vois mon gynéco dans 2 jours, on verra le verdict! On est vraiment content mon mari et moi d’avoir pu faire ses « dernières » vacances avant l’arrivée de bébé et on a hâte maintenant de partager notre nouvelle passion des voyages avec notre fils. Maintenant repos avant la reprise du boulot. Mon conseil sera le même que dans les com précédents: écoute toi, écoute ton corps et fonce si il te le permet! Et vive les bas de contentions pour l’avion, c’est INDISPENSABLE!!!

le 28/06/2016 à 23h41 | Répondre

Albertine (voir son site)

Wahou c’est vraiment super tous ces voyages !!! On a fait le Japon aussi pendant deux semaines juste avant de lancer les essais bébé ! C’est vrai qu’avec vos métiers ça aide aussi à partir sereins 😉 Nous aussi on avait très envie de se faire des « dernières » vacances tous les deux avant bébé (même si nous continuerons à voyager quand il sera là).

le 30/06/2016 à 21h22 | Répondre

Mlle Mora

Bah il tombe à pic cet article, je pars en week-end copine à 8 mois de grossesse, je vais faire 5h de bus pour arriver à destination. Bon là, je fais la fière parce que ça va, mais ça va peut etre être plus crevant que je ne le crois… M’enfin à ma 1ère grossesse, je montais des meubles ikea à 1 semaine du terme alors… 🙂

le 29/06/2016 à 13h17 | Répondre

Albertine (voir son site)

Tu te feras dorloter par tes copines quand vous serez arrivées 😉

le 30/06/2016 à 21h23 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?