Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Être polie à trois ans et demi


Publié le 29 avril 2019 par Chacha d'avril

Petite Fleur approche maintenant des trois ans et demi bien tassés. Et elle est une enfant plutôt polie. En tout cas, sa politesse convient à mon niveau d’exigence. Niveau qui a varié avec le temps.

Au tout début, quand elle a commencé à parler, son papa et moi lui disions merci quand elle tendait un objet ou quand on lui en donnait un, pour qu’elle s’habitue au mot. Puis nous avons introduit le s’il te plait. Pour ce qui est de bonjour et au revoir, nous parions sur le mimétisme. Nous voir dire bonjour et au revoir dès que l’on croisait quelqu’un et lui demander de faire de même a suffit pour que ces bases soient intégrées.

C’est ainsi que Petite Fleur à deux ans disait « bonjou », « awa », « ci » et « plait » de façon systématique et toujours au bon moment.

Crédit photo (creative commons) : majorvols

Par contre, nous ne lui avions pas du tout appris à dire pardon en cas de pet ou rot. Pas aussi jeune en tout cas.

Puis elle a grandi et est rentrée à l’école. Et les choses se sont un peu compliquées. En grandissant son caractère s’affirmait et le mimétisme et l’effet de groupe induits par l’école  ont fait baisser la fréquence des mots de politesse.

En soi, ce n’est pas dramatique. Alors au début, on n’a pas trop relevé. Mais quand on s’est rendu compte qu’elle refusait de dire bonjour/au revoir et que le « s’il te plait » avait complétement disparu de son lexique (heureusement le « merci » est vraiment bien ancré), on s’est remis à travailler la politesse.

Pour ce qui est de bonjour et au revoir, il a suffit de lui rappeler quelques fois et leur utilisation est revenue facilement. Bien sûr, il y a des jours où elle boude (fait la tronche toute la journée) et il est alors trèèès compliqué d’obtenir quoi que ce soit d’elle. Dans ces cas là, la consigne est simple : « Tu n’es pas obligée de faire un bisou ou même de sourire, mais tu dois dire bonjour/au revoir ». Dans les plus mauvais jours, on obtient un marmonnement inintelligible mais généralement elle finit par saluer de façon compréhensible. (S’il te plaît, dis moi que je ne suis pas la seule à galérer).

Pardon a été introduit quelques semaines avant d’entrer à l’école. Elle l’utilise facilement quand elle pète ou rote parce qu’elle peut ainsi nous faire remarquer qu’elle a fait un bruit rigolo tout en étant félicitée pour sa politesse. Et en bonne petite fille de trois ans, les pets et les rots la font mourir de rire…

Crédit photo (creative commons) : Melissa Wiese

S’excuser quand elle fait une bêtise ou fait mal à quelqu’un est très vite rentré dans les mœurs et on n’a jamais vraiment eu de souci pour ça.

Par contre, le s’il te plaît est devenu un combat de tous les jours. Je ne sais pas trop si c’est par esprit de révolte ou parce qu’à l’école peu d’enfants le disent (franchement je ne sais vraiment pas si les autres enfants le disent ou non) mais en tout cas, il a complétement disparu du vocabulaire de Petite Fleur. Lui rappeler à chaque fois qu’elle demande quelque chose est devenu vraiment fatiguant.

Alors on use d’une méthode que je détestais quand j’étais enfant, mais qui est assez efficace : faire comme si on ne comprenait pas ce qu’elle dit, voire ne pas entendre tant qu’elle ne dit pas la « formule magique ». Parfois elle se reprend tout de suite, parfois elle s’énerve et répète dix fois avant de comprendre qu’il lui suffit de dire s’il te plaît.

Puisqu’il a fallu revenir sur les bases, autant vraiment tout reprendre à zéro. Actuellement, nous lui apprenons à complétement reformuler ses phrases. Elle dit « je veux ça ». Nous voulons entendre « je voudrais ça s’il te plaît ».

Ce n’est pas encore bien acquis mais on approche chaque jour un peu plus de ce que son père et moi espérons. Parfois, on oublie et on lui donne ce qu’elle demande quand elle dit je veux.

Nous sommes bien conscients qu’il y aura bien d’autres moments de relâchement au niveau de la politesse : après des vacances, à l’adolescence,… Et nous recadrerons en douceur comme actuellement. Nous mêmes ne sommes pas des modèles sans failles. Alors nous ne pouvons pas non plus trop lui en demander.

Et toi, ton enfant est-il assez poli à tes yeux ? C’est difficile à mettre en place ? Ou tu t’en fiches ? Raconte


Nouveauté de cette rentrée 2019 : de nouvelles chroniques seront publiées tous les jours, du lundi au dimanche, à 7 heures sur Dans Ma Tribu. Ne manque pas le rendez-vous ! 🙂

Psst ! Tu souhaites nous rejoindre comme chroniqueuse ? Les candidatures sont actuellement ouvertes : clique par ici pour en savoir plus !


 

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Melimelanie

Quand Petit habitant était chez nounou on avait que des compliments sur la politesse de Petit Habitant. Au point que Nounou nous écrivait dans le carnet de vie que pendant les sorties avec les autres assistantes maternelles la politesse de Petit Habitant était complimenté par tous (fierté ultime).
Puis l’école est arrivée et pareil que toi c’est la débandade. Les formules de politesse disparaissent, le ton se fait colérique et exigeant. You’re not alone! Je me dis qu’à force de le reprendre ça va enfin rentrer dans sa petite tête!

le 29/04/2019 à 08h00 | Répondre

Chacha d'avril

Ouf ! Merci de me rassurer !
J’espère que nous arriverons à être plus fortes que l’influence de l’école, sur la politesse tout du moins.

le 29/04/2019 à 17h21 | Répondre

Eugénie

Ma fille a 2 ans. Elle dit merci depuis quelques mois et c’est plutôt bien ancré. S’il te plaît c’est déjà plus dur… on est parfois confronté à un NON bien senti quand on lui demande… alors elle n’a pas ce qu’elle veut tant qu’elle ne l’a pas dit… bonjour et au revoir, ça se passe bien envers les inconnus. Mais nous dire bonjour le matin et bonne nuit le soir, c’est la misère… pour le moment, à 2 ans, on ne s’inquiète pas trop. Si ça peut te rassurer, ma nièce de 5 ans a du mal avec le s’il vous plaît aussi. Du coup, chez ma soeur maintenant, si le s’il vous plaît n’est pas sorti de lui même sans rappel,c’est non… point barre.

le 29/04/2019 à 08h07 | Répondre

Chacha d'avril

J’ai l’impression que tous les enfants connaissent une baisse de la politesse avec l’école…
Merci de ton témoignage !

le 29/04/2019 à 17h22 | Répondre

Étoile (voir son site)

Malheureusement on rencontre aussi le même soucis sauf qu’ici, il se cache derrière moi pour ne pas dire bonjour le matin. On lui rappelle tous les jours devant la maitresse et son ATSEM en lui disant que c’est du respect et que c’est normal. Idem à la maison si le pardon, merci ou s’il te plait ne sont pas prononcés. On espère qu’avec de la persévérance, cela reviendra car cela ressemble à de la gène (du moins à l’école) ! Comme si ce n’était pas normal d’être poli… Bref je confirme que l’école n’aide pas… Il rapporte des comportements qu’on doit reprendre et expliqué. Par exemple, il crache, ce qui ne lui ressemble vraiment pas !? C’est un enfant qui a priori, n’est jamais puni (ou rarement alors) chez sa nounou ou à l’école. Il n’a pas vraiment de soucis de comportement, et on sait via les ATSEMs que c’est lui qui se fait craché dessus justement… Ah l’école… C’était prévisible…

le 29/04/2019 à 08h11 | Répondre

Chacha d'avril

Il crache ? Ici elle tape… Avant l’école ça n’était jamais arrivé maintenant c’est quasiment quotidien.
Heureusement que notre influence de parent est plus importante que celle de l’école, on arrive encore à corriger ces comportements.

le 29/04/2019 à 17h25 | Répondre

merle

vous me rassurez pas pour l’école ! On est sur les mêmes règles de politesse, comme vous on renforce le « s’il te plaît » par l’automatisation, surtout dans les périodes où elle est plus « pénible » (je veux, je boude et je fais des crises pour avoir tout et n’importe quoi). Et idem on essaie de faire glisser le je veux vers du je voudrais. Pour le bonjour c’est exactement la même règle, pas besoin de faire un bisou (berk) mais tu dis bonjour… les mauvais jours on a droit à un vague signe de la main. Généralement au bout de quelques min elle fini par se dérider à parler à la personne.
Par contre je me suis aperçue que l’éducation à la politesse chez ma fille avait changé mon comportement : je sors quasi systématiquement le « s’il te plaît » par réflexe quand je demande un truc à mes élèves (arrête de parler, retourne toi, pose les pieds de ta chaise par terre …) ^^

le 29/04/2019 à 08h48 | Répondre

Chacha d'avril

L’école apporte beaucoup de choses à nos enfants. De nouvelles connaissances et comportements. Mais parfois, ce n’est pas ce qu’on attend. la politesse en est l’exemple le plus frappant.
Je trouve ça génial que l’éducation que tu offres à ta fille ait déteint sur toi et t’ai rendu encore plus polie qu’avant. Cela vous est bénéfique à toutes les deux !

le 29/04/2019 à 17h28 | Répondre

Zoé (voir son site)

Moi je ne dis pas ces mots à chaque fois, exemple : « oh, j’en prends volontiers aussi un ! » en parlant de café par exemple. Du coup je n’essaie pas de l’inculquer à mon fils (2 ans). Je trouve que c’est le ton qui est important et le reste s’apprend tout seul en société, mais plus tard je pense… Pas de chantage formule magique ni d’insistance pour les salutations, et ça me facilite la vie à moi aussi.

le 29/04/2019 à 09h49 | Répondre

emma_chan

moi ma fille a un fort caractère et depuis ses deux ans et demi la politesse est un préalable (parce que sinon elle peut nous parler comme a des crottes et que ce n est juste pas possible). Aujoud’hui a 3 ans et demi je ne suis pas très exigeante sur le bonjour car elle a un gros moment de timidité mais par contre pas question que sa baby sitter de soir parte sans qu elle n’ait dit correctement en revoir, c est effectivement pour moi la base du respect dû à autrui.

le 29/04/2019 à 14h14 | Répondre

Chacha d'avril

Le ton est très important c’est vrai.
Si c’est plus important à tes yeux que les mots de politesse, tu as raison de lui inculquer cette façon de faire. Le plus important est qu’il apprenne les codes de la société pour y être à l’aise.

le 29/04/2019 à 17h32 | Répondre

MadameDeLaForêt

Article très intéressant qui rejoint grandement ce que nous vivons actuellement avec notre petit qui a le même âge que ta fille.
Une nouvelle interrogation s’ajoute : à partir de quand commencer à inculquer le vouvoiement ? L’autre jour à la sortie du centre aéré un petit garçon du même âge que lui s’est adressé à moi en me disant Vous, et j’ai alors réalisé que nous n’avions jamais évoqué le vouvoiement avec lui le pensant trop petit…

le 29/04/2019 à 10h14 | Répondre

Madame Irbis

On a déjà mis en place le vouvoiement (presque 3 ans et 4 ans) mais on l’utilise beaucoup dans la famille, donc ça aide !
Sinon, je me suis rendue compte comme toi, qu’on était « à la bourre », quand après un goûter à la maison avec des amis leur fils de 4 ans m’a dit en partant : « au revoir madame et merci ». Depuis, la politesse est redevenue notre cheval de bataille !

le 29/04/2019 à 10h24 | Répondre

Chacha d'avril

Oh, c’est vrai que je n’ai jamais pensé au vouvoiement….
Je ne sais pas du tout à quel âge les enfants sont capables de bien comprendre cette subtilité. J’espère que pour l’instant nous observer et nous imiter suffit.

le 29/04/2019 à 17h34 | Répondre

Madame Irbis

Nous sommes comme toi, assez à cheval sur la politesse. C’est une notion importante du bien vivre en société et en famille !
On galère avec mon aîné sur le bonjour, il a 4 ans et tout le monde nous dit qu’il est encore petit et qu’il a le temps. Sauf que non ! Ce n’est pas dans 2 / 3 ans, quand il aura bien pris l’habitude de ne pas dire bonjour qu’on pourra le faire changer. Alors on bosse dessus.
Et comme toi, on a souvent droit à des « de l’eau !!! », on leur demande de nous faire une phrase complète et ils reformulent sans soucis leur demande, avec formule de politesse et même un maman (ou papa) chéri d’amour à la fin ^^

le 29/04/2019 à 10h22 | Répondre

Chacha d'avril

Ahaha !!! Toi aussi tu as le droit à cette formule pour amadouer le parent ? Ici c’est « maman chérie adorée de mon coeur ».
Sinon, je suis assez d’accord avec toi. Il faut commencer assez tôt pour que ça devienne naturel. Les habitudes sont très vite ancrées et il est difficile de les chambouler une fois là.

le 29/04/2019 à 17h37 | Répondre

Maud - a Step to a Gentle Life (voir son site)

Chez nous le « stp » est le mot le plus difficile à sortir.
Dès le départ, nous avons parié sur le mimétisme et montrer l’exemple, ce qui fonctionne très bien. En même temps, pour moi, le mot « merci » doit être le mot que j’emploie le plus !
A 3 ans 1/2, notre fille nous sort des « merci Maman » et « de rien, je t’en prie » tout le temps !
Pour bonjour et au revoir, je lui demande de choisir la façon dont elle veut le dire. Et si elle refuse, je n’insiste pas, je préfère qu’elle le fasse parce qu’elle en a envie, et non par obligation au risque de la dégoûter plus tard. Et ça ne peut pas être du 100% parfait non plus. Nous même, ça nous arrive d’être dans nos pensées parfois et de nous louper ! En tout cas, politesse super importante pour moi mais peut être un peu too much alors je ne mets pas la bride pour elle. Je refuse par contre qu’elle nous parle mal. Je lui demande d’au moins reformuler sa phrase et lui explique pourquoi. Finalement, en montrant l’exemple, ça s’est fait facilement même s’il y a des périodes plus faciles que d’autres 😉

le 29/04/2019 à 10h33 | Répondre

Chacha d'avril

Je comprends ton point de vue et suis d’accord avec toi.
La politesse est importante mais je suis moi même faillible sur le sujet. Alors, je laisse passer parfois. Mon mari pas du tout.
Et quand elle parle méchamment (à l’instant : « je veux que tu me l’amène tout de suite » ) je la reprend et lui demande de reformuler en lui disant qu’on ne parle pas comme ça.

le 29/04/2019 à 17h41 | Répondre

Pauline

Le « s’il te plait » n’est pas évident chez nous mais est assez récent pour notre petite 2 ans et demi! On ne lui impose pas mais on essaye de lui démontrer que quand on veut quelque chose, il est préférable de l’accompagner d’un « stp ». Pour la fonctionne surtout quand elle demande du chocolat et des fraises 🙂
Le merci est pas trop mal installé mais à la rentrée prochaine peut être qu’il n’y survivra pas lol
Nous essayons également de lui apprendre a dire pardon lorsqu’elle bouscule notamment sa petite soeur mais c’est assez aléatoire. En revanche si elle se rend compte qu’elle a eu mal elle vient volontiers lui faire un bisou, ce qui est déjà pas mal de notre point de vue 🙂

le 29/04/2019 à 11h09 | Répondre

Chacha d'avril

Je trouve ça pas mal du tout pour deux ans et demi !
Elle a l’air adorable avec sa sœur et c’est super.

le 29/04/2019 à 17h43 | Répondre

Nala

Mes filles aînées ont respectivement 8 ans et demi et 7 ans. Pour toutes celles qui ont des enfants plus jeunes : je vous rassure (ou pas ! ^^) on rame parfois avec elles, encore aujourd’hui !!

Pour autant je ne m’inquiète pas outre mesure car je sais que mes enfants connaissent et utilisent les formules de politesse de base (celles que nous nous sommes efforcé de leur inculquer, avec leur père)… chez les autres ! Dès qu’elles reviennent de chez une copine ou même de chez mes beaux-parents, tout le monde me dit qu’elles ont été adorables, se sont bien tenu et on été très polies 🙂

A la maison, c’est autre chose et parfois nous galérons avec Chéri. Elles sont davantage en rébellion avec nous je pense.
Elles savent ce qu’elles ont à dire, mais parfois soit elles oublient soit elles ne font volontairement aucun effort pour marquer leur mécontentement par rapport à tout autre chose…

Mes filles sont relativement autonomes désormais et prennent de plus en plus l’habitude de faire les choses par elles-mêmes. Mais lorsqu’elles ont besoin de moi et omettent le « s’il te plait » par exemple, je me contente de les regarder droit dans les yeux sans bouger. Elles comprennent vite et se reprennent dans un sourire.

On verra ce qu’il en sera au moment de l’adolescence ! 😛

le 29/04/2019 à 12h05 | Répondre

Chacha d'avril

Oh je crois que tous les enfants sont plus gentils/faciles avec les adultes qui ne sont pas leurs parents ! Mais ça prouve bien que la politesse est bien intégrée. Bravo à ton mari et toi pour ça.

le 29/04/2019 à 17h45 | Répondre

Sarah

Ma fille vient d’avoir 4 ans et depuis qu’elle va à l’école, on est souvent obligés de recadrer au niveau de la politesse. Le pire, c’est quand elle a commencé à mal nous parler et à répondre façon ado – réaction immédiate et ça va mieux mais on reste vigilants !

le 29/04/2019 à 12h12 | Répondre

Chacha d'avril

On y a droit aussi et c’est insupportable ! Je te souhaite beaucoup de courage face à ces débuts d’insolence.

le 29/04/2019 à 17h46 | Répondre

Croco

Mon fils aîné à 3 ans et demi et j’essaie de ne pas le reprendre systématiquement quand il ne dit pas s’il-te-plait ou bonjour (et c’est difficile car ce n’est pas comme ça que j’ai moi-même était éduquée). J’exige juste qu’il demande les choses gentiment (s’il dit « je veux » sur un ton autoritaire, j’attends qu’il reformule la demande sur un autre ton pour y répondre) et je rajoute les formules de politesses oubliées quand il s’adresse à une tierce personne. Mais j’essaie de garder en tête que les formules de politesse sont une norme sociale que les enfants ont du mal à appréhender avant 6 ans environ. S’ils nous voient faire, quand viendra le moment où l’appartenance au groupe prendra de l’importance pour eux, ils devraient s’y mettre naturellement !
(Et comme il va facilement faire un câlin ou un bisous à la personne qu’il a bousculée, je me dis que le pardon viendra aussi).

le 29/04/2019 à 12h47 | Répondre

Chacha d'avril

Tu as raison. La politesse est une norme sociale. Certaines sont à remettre en question mais celle-ci me semble fondamentale.
Le mimétisme est très important dans cet apprentissage et comme tu le dis, ça l’aidera à s’y mettre avec l’âge.

le 29/04/2019 à 17h50 | Répondre

Croco

Je suis d’accord avec toi sur le fait que la politesse n’est pas une norme sociale à remettre en question (même si on voit bien qu’il y a un glissement depuis des années déjà, le vouvoiement se fait plus rare, les « Madame » ou « Monsieur » après un « Bonjour » ou un « Merci » aussi). Simplement, quand on regarde ce que disent un certain nombre de spécialistes de l’évolution de l’enfant, on voit que beaucoup penses que le concept de norme social est incompréhensible pour eux avant un certain âge (ce qui veut aussi dire qu’ils n’ont pas encore besoin de s’habiller comme le voisin pour se sentir appartenir au groupe par exemple). Je me dis donc que quand il commenceront à vouloir appartenir au groupe, ils en adopteront volontairement les règles. Pour le moment, je trouve plus important de me concentrer sur les règles concernant leur sécurité et le respect physique des personnes et des biens (on ne frappe pas, on n’abîme pas le matériel commun, on ne traverse pas la rue sans regarder…) Çà m’épuise déjà suffisamment de rabâcher ces règles là !

le 30/04/2019 à 10h47 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

Je considère que la politesse est un code social de base pour s’intégrer dans un groupe en société et donc je suis assez intransigeante la dessus.

J’essaie de toujours leur dire s’il te plait lorsque je leur demande quelque chose, de leur répondre merci. J’insiste surtout sur le merci et sur bonjour en réponse lorsqu’on leur adresse la parole.

Avec l’école au contraire les choses se sont améliorées. Peut être une histoire de mimétisme ?

le 30/04/2019 à 10h51 | Répondre

Chacha d'avril

Tu as de la chance que l’école ait amélioré les choses, c’est peu courant dans ce sens.

le 30/04/2019 à 13h35 | Répondre

Marmotte

Ici le Marmot a 3 ans et on estime aussi que la politesse c’est la base ( à la maison comme à l’école… On est prof des écoles). Donc on est aussi parti sur le mimétisme et la systématisation. On a donc le bonjour/ au revoir et même on commence à introduire le « bonne journée / bon week-end /à bientôt » avec nos commerçants. Ici avec le « s’il te plaît » il y a aussi le « j’aimerai »! Et on ne donne pas complètement s’il n’y a pas le « merci ». On va 2 à 3 fois par an en Italie et on essaie d’introduire les formules de politesse en Italien également, il en fait un jeu… Bref pour l’instant ça semble assez facile… À voir en septembre si j’observe le même relâchement que vous avec l’entrée à l’école…

Par contre j’aimerai revenir sur le point école qui en fait me surprend. En classe comme à la maison je fonctionne de la même façon et généralement j’essaie même d’avoir un bonjour + petit mot à chaque enfant en début de journée et veille à la politesse !

le 01/05/2019 à 21h46 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?