Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Je ne veux pas d’enfants rapprochés


Publié le 24 décembre 2016 par Urbanie

Pour les fêtes de fin d’année, Dans Ma Tribu et ses chroniqueuses prennent quelques jours de vacances… Nous serons de retour le 2 janvier avec de nouvelles chroniques et de nouveaux témoignages ! En attendant, nous t’avons concocté un petit best of des articles les plus vus de l’année 2016. Ce sont donc toutes tes chroniques préférées que tu retrouveras dans les jours à venir ! 🙂

Au tout début, je n’étais pas spécialement sûre de vouloir des enfants. Puis, quand l’envie est venue, je ne me suis jamais vue en mère de famille nombreuse : je pensais qu’un seul bébé me suffirait.

Aujourd’hui, après deux grossesses très éprouvantes et un bébé en parfaite santé, je réalise que je ne souhaite pas être mère à nouveau avant un petit moment.

Je crois bien cependant que je veux un jour que Kate ait un petit frère ou une petite sœur – du moins, si la vie nous offre cette opportunité (tu n’es pas sans savoir que les choses sont, de ce point de vue, parfois un peu compliquées pour nous). Et je vois tant de copines tomber enceintes ou planifier le second bébé moins de deux ans après le premier que j’en viens parfois à me demander si je suis bien sûre de mon choix.

Ne pas vouloir d'enfant rapprochés

Crédits photo (creative commons) : pixydust8605

Pourtant, quand je vois l’attention phénoménale que me demande Kate, je sais que je ne suis pas prête à avoir un autre bébé de sitôt. Certes, Kate est un bébé koala (même si ça va de mieux en mieux, au fur et à mesure qu’elle gagne en autonomie). Mais ce n’est pas seulement ça : Kate découvre le monde, jour après jour. Elle avance pas à pas, elle apprend à son rythme. Elle assimile tellement de choses en un temps tellement court que je suis la première stupéfaite de ses capacités !

Ses joies, ses chagrins sont de l’or brut : elle ne sait pas faire semblant, elle éprouve chaque sensation complètement. Et je ne me vois pas ne pas pouvoir venir la consoler lorsqu’elle tombe et se fait mal parce que je serai en train de pouponner un nouveau-né. Je ne m’imagine pas ne pas la bercer le soir parce que ma grossesse se passera à nouveau mal, et que je ne serai pas en état de me tenir debout pour la prendre dans mes bras.

Et puis, j’ai enchaîné deux grossesses : j’ai parfois le sentiment d’avoir mis deux ans de ma vie entre parenthèses. Moi qui cumule les diplômes et les activités, j’avoue que je ne vis pas toujours très bien cette perte de vitesse. Certes, je sais que la vie n’est pas une course, et je me sens incroyablement chanceuse d’avoir eu l’occasion de devenir maman. Je sais que toutes n’ont pas cette possibilité, je sais que la maternité est parfois un chemin semé d’embûches. Mais voilà : je veux retrouver ma vie. Je veux reprendre une carrière, je veux me retrouver, moi. Et avec un bébé, je ne te cache pas que mes journées n’ont plus assez d’heures à mon goût. Alors avec deux… je n’ose imaginer dans quel état je serais !

Il y a aussi le corps… J’ai terminé ma seconde grossesse avec vingt kilos de plus au compteur : deux grossesses en dix-huit mois, ça laisse des traces ! Je me suis laissé deux ans pour tout perdre (je ne suis pas maso !). Un an plus tard, il ne me reste « plus » que cinq kilos à perdre (les plus difficiles, si tu veux mon avis…). Je veux retrouver mon poids de forme, me sentir à l’aise dans mon corps, en profiter un peu aussi, avant de risquer de reprendre encore.

Ça te semble futile ? Pourtant, il me paraît essentiel d’être bien dans mes baskets, au sens propre comme au figuré, avant d’envisager une nouvelle grossesse. De pouvoir me plaire en me regardant dans le miroir avant de filer tout droit vers la quarantaine. Je sais déjà que je ne serai pas gaulée comme Halle Berry à 50 ans (HÉLAS !).

Donc non, pas la peine de guetter une annonce dans les mois qui viennent : je ne ferai pas partie de celles qui annoncent une nouvelle grossesse pour les 2 ans de leur bout de chou. Je crois qu’il va me falloir un peu plus de temps avant d’envisager de tomber enceinte à nouveau…

Et toi ? Envisages-tu de prendre un peu de temps pour faire un nouvel enfant ? Quelles sont tes raisons ? Ressens-tu une pression extérieure par rapport à tout ça ? Dis-nous !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

33   Commentaires Laisser un commentaire ?

Doupiou

Tu as tout à fait raison d’exprimer ton choix, ton ressenti. Je partage entièrement ton avis sur le fait qu’il faut être bien dans son corps et ses baskets avant d’entamer une nouvelle grossesse. Et puis les épreuves par lesquelles tu es passée sont autant de raisons légitimes.
Pour autant, j’ai l’impression que tu essaie de te justifier dans cet article. Comme si tu voulais t’excuser auprès des lectrices de ne pas vouloir annoncer une nouvelle grossesse rapidement. C’est ton corps, ton choix, ta décision. Tout cela n’appartient qu’à toi et je le respecte complètement.

le 27/10/2016 à 08h32 | Répondre

Urbanie

Coucou Doupiou,

Non, je n’essaie pas du tout de me justifier (je suis à l’aise avec mon choix). J’explique les raisons qui me poussent à faire ce choix, tout commes celles qui envisagent des enfants très rapprochés auront toujours plusieurs arguments à avancer. Mais c’est vrai qu’en me relisant, on dirait que je veux me justifier! 😀

le 27/10/2016 à 13h43 | Répondre

Camomille (voir son site)

Je suis tout à fait d’accord avec Doupiou. Et comme tu le dis si bien, la vie n’est pas une course. Le seul bon moment, c’est quand vous vous sentirez prêts !

le 27/10/2016 à 08h38 | Répondre

Weena (voir son site)

Je suis aussi d’accord avec les commentaires précédant : personne ne devrait justifier ses choix d’écart d’âge.
Perso, j’ai des grossesses faciles (qui m’ont permis de continuer à gérer aîné et travaux) et des enfants qui dorment (nerf de la guerre).
J’aurais presque envie d’envisager une troisième grossesse rapidement (PS: pour moi, une deuxième grossesse quand le précédant à 2 ans est un écart plutôt moyen, comme quoi le ressenti est très personnel) mais trois enfants avec moins de deux ans d’écart, j’ai peur que ce ne soit pas très raisonnable … on verra quand LutinCoquin aura 1 an, si on attend encore un peu ou pas ?

le 27/10/2016 à 09h07 | Répondre

Lisa

Je dérive un peu de cet article mais ça me plairait bien d’avoir un petit article, un petit témoignage pour que tu nous racontes ton quotidien avec tes petits en bas âge, si cela se passe bien, si ce n’est pas trop dur niveau organisation, si tu arrives à accorder assez de temps à chacun ? merci 😉

le 27/10/2016 à 09h26 | Répondre

Urbanie

ah oui, alors que pour moi c’est une grossesse plutôt rapprochée! Comme quoi!

le 27/10/2016 à 13h43 | Répondre

Lisa

Tu es parfaitement libre de choisir et il n’y a pas de bons ou mauvais choix. L’important est de se sentir prêt et de trouver le bon équilibre. C’est d’autant plus compréhensible que tu as menée deux grossesses en deux ans, des années très riches en émotions. Alors, tu as bien raison de vouloir prendre ton temps pour te retrouver, profiter de ta puce et de ta vie et de ne pas te mettre la pression pour avoir un deuxième enfant.

le 27/10/2016 à 09h21 | Répondre

Claudia

Mes enfants ont 3 puis 4 ans d’écart. Je n’aurais pas envisagé qu’il y ait moins de 3 ans de différence, pour pouvoir vraiment profiter du nouveau né, qu’il soit l’ainé ou le second, ou le 3ème. Que l’enfant immédiatement avant ait une certaine autonomie, et qu’il n’y en ait qu’un à la fois avec des couches était un point obligatoire pour moi. et m6eme si 7 ans entre l’ainée et le 3ème peut paraître beaucoup ne les a pas empêché d’être très complices.

le 27/10/2016 à 11h11 | Répondre

Urbanie

Merci Claudia, c’est rassurant de lire ton témoignage!

le 27/10/2016 à 13h44 | Répondre

Madame D

Et puis tu sais il ne faut pas se pressé en fonction des moyennes. Finalement c’est quand tu le sens ! Avant d’avoir Princesse, je voulais avoir des enfants avec a peine 2 ans d’écart pas plus. Et finalement quand Princesse a eu un an et qu’il aurais fallu relancer la machine, on en avait pas du tout envie ! Il nous a fallu encore pas mal de temps et que Princesse grandisse bien pour l’envisager de nouveau !
Si ça se trouve t’aura une envie subite dans quelques semaines ou ça se trouve ça mettra plusieurs années ou peut être même jamais. Te prend pas la tête et vis !

le 27/10/2016 à 12h01 | Répondre

Urbanie

Bien d’accord!
Même si je suis à peu près certaine que d’ici quelques semaines l’envie ne sera toujours pas là. 😀

le 27/10/2016 à 13h45 | Répondre

Étoile (voir son site)

Merci !!!! Cela fait du bien de lire ton commentaire. Nous aussi, nous voulons prendre du temps pour bébé 2. Je comprends l’importance de retrouver ton corps, quant tu parles de perte de vitesse dans tes projets… Je ressens un besoin énorme d’avancer déjà pour nous, tous les trois… avant d’envisager bébé 2. Autour de moi, les couples sont plutôt pour bébé 2 rapproché et je me sens un peu moins seule avec ce que tu dis 🙂

le 27/10/2016 à 12h27 | Répondre

Urbanie

#TeamBébésPasRapprochés 😉

le 27/10/2016 à 13h45 | Répondre

Mlle Mora

Je voulais au moins 4 ans d’écart entre les deux… et finalement c’est 2 ans et demi car on en a eu envie plus tôt qu’on ne le pensait, et l’aînée est devenue autonome assez vite (même si elle n’est pas encore propre grrr !), alors finalement, on fait vraiment comme on le sent, ce sont nos corps qui parlent 🙂

le 27/10/2016 à 12h49 | Répondre

Urbanie

Ah oui, moi j’envisage aussi environ 4 ans (enfin, on verra aussi ce que mon corps en dit!)

le 27/10/2016 à 13h46 | Répondre

Floconnette

HAHA tout pareil, je voulais 3 à 4 ans, plutôt 4 ans, et MINIMUM 3 années scolaires ce qui correspondait à 3 ans vrais, vu que mon aîné est de février. HAHA on a vu ce que ça a donné hein!

Mais aujourd’hui, je suis RAVIE et j’aimerais même déjà retomber enceinte si je pouvais! Mais ce n’est pas raisonnable du TOUT ! hihi

le 27/10/2016 à 15h02 | Répondre

Weena (voir son site)

Comme toi Floconnette, je pensais viser 2 ans 1/2 ou 3 ans d’écart et finalement l’envie est revenu tout de suite … on a quand même attendu un an donc ils ont 20 mois d’écart ?
Et là, LutinCoquin est tellement facile à vivre (RGO mis à part) que j’aurais presque envie de remettre le couvert ?
Mais bon, la raison nous dit que 3 ans, ce serait plus raisonnable … tiendra t’ont jusque là, réponse dans quelques années.

le 27/10/2016 à 17h36 | Répondre

Au bout du voyage

Comme je te comprends… C’est exactement ce que je ressens. Surtout en ce moment, quand je vois autour de moi tellement de mamans qui sont enceintes du second après si peu d’écarts. Moi ça me terrifie, ça me terrifie tellement qu’en ce moment je n’arrête pas de répéter à mon mari : je n’en veux qu’un, je n’en veux qu’un, je n’en veux qu’un !
Sauf que j’en ai toujours voulu deux (trois ans d’écarts c’était l’idéal), et au fond de moi je suis triste de n’en vouloir qu’un… difficile de se sentir coupée en deux.
Je me dis : tu verras, avec le temps, petit N. n’a que 6 mois et demi après tout, laisse-toi du temps, des années. Mais plus le temps passe et plus c’est difficile de se remettre aux couches, non ?
Je n’ai pas une minute pour moi, je n’ai PLUS – c’est plus juste, et je suis heureuse de m’occuper de mon petit N., mais comme toi, je me dis : si un second était là, holala… et puis ma vie de femme me manque. Enfin tu as tout bien exprimé.

le 27/10/2016 à 14h18 | Répondre

Chacha d'avril

Je comprends ton raisonnement et je le partage.
Je n’envisage pas de retomber enceinte tout de suite, alors que Petite Fleur a déjà un an.
Prends ton temps, vis et un jour tu en auras envie, ou pas. Je trouve ça bête de diaboliser à ce point les familles comportant un seul enfant.

le 27/10/2016 à 14h49 | Répondre

Jahanara

A l’heure actuelle, je me dis pareil alors qu’initialement c’était un projet un 2e enfant rapidement. J’ai toujours trouvé que mon frère et moi avons trop d’écart (3 ans et demi).
Au vu de la malformation de notre bout’chou on s’était dit qu’il vaudrait mieux que le 2e n’ait que 2 ans de moins pour que d’ici à l’opération de notre grand, le 2e soit autonome. Mais pour l’instant l’envie n’est pas là. Et si d’ici un an l’envie d’un 2e n’est pas là se posera certainement la question de savoir s’il y aura ou non un 2e.

le 27/10/2016 à 15h08 | Répondre

lespetitesm (voir son site)

Je comprends complètement. Au final, ce sont aussi les parcours de ie qui décident.
Ici 3 enfants rapprochés (heureusement que j’étais jeune) même si ça a de bons côtés, tu as raison de dire qu’il faut prendre le temps que chacun soit autonome, ils peuvent en souffrir plus tard.
Après c’est un peu notre histoire qui décide aussi 😉
Je ne regrette pas, mais je ne le referais pas 🙂
Bises

le 27/10/2016 à 15h11 | Répondre

Floconnette

Alors ici j’ai réitéré avant le 2ème anniversaire de mon fils, que j’ai passé enceinte de 3 mois. J’en suis ravie. Mon fils aîné est « difficile », dans le sens où il est très colérique et têtu, fait de grosses crises, et donc il faut le tempérer non stop. J’aurais attendu, je n’aurais sûrement pas eu envie de tomber enceinte parmi ce terrible 2/3 bien violent…. Et pour moi, ça aurait été dommage car quand je vois comme c’est génial d’en avoir 2 mtnt, je suis contente de ne pas m’être laissée influencée par les colères de l’aîné 🙂
Il faut faire à son rythme, si l’envie n’est pas là je pense que ça ne sert à rien de calculer des écarts. Comme dit plus haut je voulais 4 ans mais j’ai eu envie avant, et ben voilà, et c’est bien comme ça. Si je n’étais pas tombée enceinte l’an dernier je pense que j’aurais attendu l’an prochain, que mon aîné se pose un peu plus (espérons….) et ils auraient eu 4 ans / 4 ans et demi d’écart. Et ça aurait sûrement été génial aussi 😀

Après, à côté de son tempérament de feu, mon fils aîné est vraiment super, drôle, il parle super bien donc on a de vraies discussions, il s’intéresse à tout, écoute quand je lui explique une nouveauté, participe au ménage, à la cuisine, au rangement etc…. Il m’a vraiment donné envie d’avoir un autre enfant, et plus tard qu’ils puissent jouer ensemble (ou pas!).

Après, je reconnais que mon aîné était un bébé relativement facile (mis à part le RGO, il a fait ses nuits tôt et on l’emmenait partout très facilement). Et le deuxième…. c’est un rêve de bébé. Il est adorable, les gens n’en reviennent pas quand ils viennent me voir, ils oublient même qu’il y a un bébé. Franchement, ça ne m’aide pas à faire passer mon envie de troisième !!! Du coup ça se passe bien, je n’ai vraiment pas l’impression d’en léser un par rapport à l’autre, mon temps se partage facilement et instinctivement. Si cela peut faire peur, je trouve que quand le deuxième est là on s’adapte aisément car on n’a pas le choix!
Moi même je suis une deuxième et je n’ai pas eu le sentiment d’être lésée, et je suis aussi grande soeur et mon petit frère n’a (je crois!) pas trop souffert 🙂

le 27/10/2016 à 15h12 | Répondre

Claire (voir son site)

C’est vrai que c’est très personnel tout ça. Ma fille va avoir 2 ans et je sens bien que dans mon entourage l’annonce de la grossesse se fait attendre. Mais vu les nuits de ma fille, on va encore attendre un peu. En tout cas, je ne me serait pas vu avec des enfants de moins de 2 ans d’écart, je trouve que c’est trop difficile à gérer. Après, j’ai pas non plus envie qu’il y ait trop d’écart non plus. Bref, quand je me sentirais prête dans mon corps !
Heureusement que c’est pas toujours la tête qui décide 😉

le 27/10/2016 à 15h24 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Comme beaucoup de commentaires, je partage totalement ton sentiment.
Je n’ai pas encore d’enfant mais je sais déjà qu’ils auront au minimum 2 ans d’écart. Je sais qu’il serait difficile d’élever deux enfants en bas âge plus les frais engendrés en région parisienne. Ce n’est que mon avis et mon confort personnel bien évidemment.

le 27/10/2016 à 16h03 | Répondre

Allychachoo - Famille en chantier (voir son site)

Tiens, je viens justement de publier un article sur l’envie du petit deuxième 😉 La question d’avoir des enfants rapprochés me taraudait dès la grossesse de mon fils, et après sa naissance je voulais retomber enceinte tout de suite ! La suite des événements ont fait qu’on a un peu attendu, pas tant que ça, et là ils auront 2 ans 1/2 d’écart… sauf que le petit deuxième arrive avec le petit troisième ! Du coup, quand j’y pense, 3 enfants de moins de 3 ans à la maison bientôt, je flippe :p On verra bien 😉 Mais dans cette histoire « d’écart entre les enfants », rien n’est idéal de toute façon, j’en suis persuadée ! Ce qui est important, c’est de le « sentir »… et ensuite on avance ! 🙂

le 27/10/2016 à 16h05 | Répondre

stella

Ahhh…je connais aussi le coup du passager clandestin!!!!
Pour ma part, je voulais des enfants d’âge rapproché, 18 mois d’écart. Je suis tombée enceinte à un âge déjà avancé et l’écart avec ma soeur (8 ans) me paraissait beaucoup trop au vu de mon expérience.
Mais ça, c’était avant l’expérience de la maternité et Madame nature m’a comblé. Mes enfants ont 1 minute d’écart.
L’avantage c’est qu’après nos débuts difficiles et notre absence de nuit complète depuis 20 mois, je ne pose pas toute ces questions. Car effectivement, je ne suis pas prête physiquement et psychologiquement à m’y remettre et après je serai trop âgée.
Je crois que le plus important c’est de s’ écouter pour vivre pleinement cette deuxième grossesse et cette nouvelle vie à 4 (ou plus…) sans se soucier de la pression sociale.

le 27/10/2016 à 22h07 | Répondre

stella

Ahhh…je connais aussi le coup du passager clandestin!!!!
Pour ma part, je voulais des enfants d’âge rapproché, 18 mois d’écart. Je suis tombée enceinte à un âge déjà avancé et l’écart avec ma soeur (8 ans) me paraissait beaucoup trop au vu de mon expérience.
Mais ça, c’était avant l’expérience de la maternité. Mais Madame nature m’a comblé bien au delà de mes espérances. Mes enfants ont 1 minute d’écart.
L’avantage c’est qu’après nos débuts difficiles et notre absence de nuit complète depuis 20 mois, je ne pose pas toute ces questions. Car effectivement, je ne suis pas prête physiquement et psychologiquement à m’y remettre et après je serai trop âgée.
Je crois que le plus important c’est de s’ écouter pour vivre pleinement cette deuxième grossesse et cette nouvelle vie à 4 (ou plus…) sans se soucier de la pression sociale.

le 27/10/2016 à 22h09 | Répondre

Keep calm and do your best

Très bel article. Et comme dit dans les précédents commentaires, le choix appartient à chacune, en fonction de son ressenti, de sa vie, de son degré de fatigue… Quand mon fils est né, j’avais vraiment en tête de ne pas précipiter l’arrivée du 2e enfant. Mon mari, ayant 3 ans d’écart, avec son frère, dont il est très proche, trouvait que 3 ans c’était bien. Perso, j’avais envie de vraiment profiter des 1eres années de mon fils, de ses découvertes, de ses progrès. Quand il a eu 18 mois- 2ans, certains membres de notre entourage ont commencé à gentiment mettre la pression. « comme ça ils pourront jouer ensemble ! » Puis à l’entrée à l’école, encore un peu plus… Moi je trouvais ça un peu moche de faire coïncider l’entrée à l’école avec l’arrivée d’un bébé, ce sont quand même de grands changements pour un enfant… J’avais envie d’y aller par étapes. Nous étions bien à 3 et nous avions d’autres projets, professionnels. Et ça m’a fait du bien d’avoir cette parenthèse « pour moi », plus axée sur ma carrière, mon développement. Ça m’a permis d’apprécier encore plus les moments avec mon fils. Cette étape close, l’envie de bébé est revenue naturellement… Et mes enfants ont 4 ans et demi d’écart. J’ai franchement apprécié d’avoir un aîné autonome et qui comprenait que Maman était fatiguée ou ne pouvait pas le porter. On a pu lui expliquer plus facilement mon séjour à la clinique que s’il avait eu 2 ans je pense. Depuis le début, il y a un lien très fort entre mon aîné et sa sœur et c’est juste super chouette de le voir prendre soin d’elle depuis qu’elle est toute petite. Après, pour nous, je ne te cache pas que ça a été un peu chaud, les nuits entrecoupées, les refus pour manger,… On avait un peu oublié que notre fils en est aussi passé par là, on s’est habitué aux vraies nuits, à son autonomie,au fait d’avoir un « grand ». L’important c’est d’être bien avec soi-même, que l’aîné ait 1 an ou 5 ans…

le 27/10/2016 à 22h07 | Répondre

Aliénor

Moi je voulais 5 ans d’écart (j’ai eu mon fils très jeune). Finalement j’ai du passer par la pma pour avoir mon deuxième, là je suis enceinte et ils auront 10 ans d’écart. Je ne pense pas qu’il y ait d’écran idéal, on fait comme on veut et surtout comme on peut… L’avantage est que mon fils est bien autonome et qu’il est très heureux de cette grossesse.

le 28/10/2016 à 13h12 | Répondre

Marie Obrigada

Ma fille n’a pas encore 2 ans et j’espère tomber enceinte bientôt, mais comme toi j’essaye de lui donner toute l’attention qu’elle demande, la consoler vite, l’encourager, jouer avec elle, etc et du coup je m’interroge aussi sur ma capacité à poursuivre cela pendant une grossesse et avec un tout petit à qui j’aimerais aussi donner beaucoup de disponibilité. Je pense qu’il faut surtout accepter que l’on fait autrement quand un 2e enfant arrive, autant pour le nouveau bébé qu’avec l’ainé. Mais je rêve aussi d’une famille nombreuse, et j’ai déjà attendu plus longtemps que je ne l’imaginais au départ.
Bref, le cheminement de chaque couple et de chaque femme est unique. Merci d’avoir partagé le tien avec nous. 🙂

le 28/10/2016 à 13h35 | Répondre

Madame Bisounours

Et tu as bien raison ! (Et c’est une maman de deux loulous rapprochés qui te dit ça !)
Ma mère a mis 9 ans avant d’avoir envie d’une nouvelle grossesse, j’ai donc une seule petite sœur de 10 ans de moins et On le vit très bien ! Parce que c’est un argument que j’ai beaucoup entendu quand j’étais enceinte de la seconde :  » ah c’est bien, comme ça ils ne s’ennuieront pas et ils seront amis ! »
Je ne me suis jamais ennuyée et je connais des frères et sœurs proches qui ne s’entendent pas du tout !
Quant au choix de vouloir être bien dans ton corps avant de recommencer une grossesse, je ne le trouve pas futile du tout. Tu es la plus qualifiée pour savoir ce qui est bon pour toi !

le 30/10/2016 à 09h53 | Répondre

Maman débordée

Bonjour,
Je trouve votre point de vue très intéressant malgré que votre choix soit à l’opposé du mien. En effet, je suis tombée enceinte de mon second enfant lorsque le premier avait six mois. C’était une grossesse désirée et qui s’est heureusement très bien passée. Ma hantise était d’être alitée et de ne pas pouvoir m’occuper de mon premier garçon comme d’habitude.
En fin de compte, je ne regrette absolument rien (comment regretter un enfant de toute façon?) et, à refaire, je referai pareil. J’ai écris un article sur mon blog au sujet de mes journées, de mon organisation avec deux bébés rapprochés. Si ça peut intéresser quelqu’un, je mets le lien ici : http://astucesmamandebordee.blogspot.fr/2017/02/sorganiser-avec-deux-bebes-dages.html
Pour en revenir à ton choix, je connais énormément de parents qui ont fait le même, ou qui, en fin de compte, ont décidé qu’ils n’auraient qu’un seul enfant.
Je pense qu’il y a toujours des points positifs et des contraintes (je ne peux pas parler de points négatifs au sujet des enfants) quel que soit le choix. La relation entre les enfants varie totalement en fonction de l’écart.
Bonne continuation et plein de bonheur avec votre princesse.

le 02/02/2017 à 20h03 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?