Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

J’ai testé pour toi : l’ostéopathie pendant la grossesse !


Publié le 19 octobre 2015 par Étoile

Autant te le dire tout de suite, je suis une convaincue de l’ostéopathie. Cette médecine douce a « sauvé » mon moral et ma santé lorsque j’étais étudiante.

Pour la petite histoire, j’ai eu la douce joie de faire un faux mouvement au niveau des côtes. C’est arrivé du jour au lendemain, et ça m’a causé des douleurs très désagréables. La médecine classique n’a pas réussi à me soigner, estimant que la cause était psychologique. Si j’avais écouté les médecins, j’aurais pris des anxiolytiques pour me détendre… Bref, c’est l’ostéopathie qui m’a soignée, qui m’a délivrée de cette douleur qui commençait vraiment à me taper sur le système.

Quand je vais à une séance, c’est un véritable moment de détente. En effet, j’ai continué les séances deux à trois fois par an après cette mésaventure, car ça me fait beaucoup de bien et détend certaines parties de mon corps impactées par ma posture au travail (le bonheur de travailler sur ordinateur). Mais alors, quel intérêt pendant la grossesse ?

Ostéopathie

Crédits photo (creative commons) : Karolina Kabat

L’ostéopathie pendant la grossesse : quelques précautions

Cette médecine douce ne m’a été déconseillée à aucun moment par mon gynécologue, du moment que je n’allais pas chez un ostéopathe qui faisait « craquer dans tous les sens ». Heureusement, de nombreux ostéopathes n’utilisent pas cette méthode, le travail se faisant principalement par étirements et massages en profondeur !

Si tu décides de te mettre à l’ostéopathie pendant la grossesse, il est important de t’orienter vers un praticien habitué à manipuler les femmes enceintes. En effet, le travail est beaucoup plus doux pendant la grossesse et un peu différent par rapport à une séance habituelle. N’hésite pas à demander un contact à la maternité qui te suit, ou lors de tes cours de préparation à la naissance. Le bouche à oreille est aussi une bonne solution.

Pour ma part, je n’ai pris aucun risque. Mon ostéopathe me suit depuis que je suis sur Paris. Elle est habituée à suivre les femmes enceintes, les nourrissons, et c’est une jeune maman, qui est tout à fait consciente des douleurs et maux spécifiques de la grossesse.

Par contre, je te déconseille d’y aller avant tes 3 mois de grossesse. C’est mieux d’avoir fait la première échographie avant le premier rendez-vous. Les manipulations ne se font JAMAIS au niveau du bébé et de ton ventre, mais un ostéopathe ne voudra pas s’occuper d’une femme enceinte sans l’assurance que tout aille bien. En effet, il faut être certain que le bébé et la maman soient en bonne santé avant toute manipulation.

Je ne dis pas que ces manipulations pourraient avoir un effet négatif, mais je crois que c’est une question de déontologie. Une douleur peut être liée à une infection ou autre, et l’ostéopathie n’a tout simplement pas vocation à remplacer la médecine conventionnelle !

C’est surtout un support et une aide face aux petits maux de la grossesse. Personnellement, je préfère une bonne séance d’ostéopathie plutôt que de prendre un médicament X pour soulager certains maux.

Quel intérêt d’aller chez l’ostéopathe pendant la grossesse ?

Je suis convaincue par cette médecine douce, donc pas forcément objective. Mais en résumé, l’ostéopathie rééquilibre le corps et permet de mieux vasculariser certains muscles et organes.

Il paraît même qu’une séance peut aider à la conception d’un bébé en favorisant la nidation (utérus mieux vascularisé). Ça reste à prouver, mais ça reste une piste pour préparer ses essais bébé.

Dans tous les cas, une séance est un super moment de détente (remboursé totalement ou partiellement par ta mutuelle, contrairement à un massage en institut).

Pour ma part, pendant ma grossesse, j’ai eu l’impression que mes séances jouaient principalement sur les points suivants :

  • Rééquilibrer le corps. Ton bébé peut préférer être à gauche ou à droite dans ton utérus. Pour compenser son poids, ton corps va devoir se déséquilibrer, et ça peut te créer des tensions, notamment dans le bas du dos. J’ai commencé à avoir pas mal de douleurs dorsales au sixième mois, lorsque mon ventre a grossi d’un coup !
  • Détendre des parties douloureuses liées spécifiquement à l’évolution de ton bébé. Je pense en particulier aux douleurs ligamentaires ou aux tensions au niveau du diaphragme (surtout quand bébé a la tête en bas, au troisième trimestre ! Je te laisse deviner où vont ses coups…).
  • Aider à la vascularisation et au bon fonctionnement de certains organes, en particulier l’intestin et l’estomac, qui sont compressés par bébé (bonjour la constipation et les aigreurs…).
  • Vous détendre bébé et toi. Mon bébé est comme un fou après une séance. Il saute partout dans mon ventre, car il sent que je suis détendue. Et surtout, après un rééquilibre du dos et du bassin, bébé a plus de place.
  • Préparer à l’accouchement. L’ostéopathe, via des étirements, va détendre les muscles du bassin, ce qui peut rendre l’accouchement un peu plus facile.

De l’ostéopathie, oui, mais à quel rythme ?

Normalement, un bon ostéopathe va soulager les petits maux de la grossesse pendant plusieurs semaines. Pour ma part, j’y suis allée tous les deux mois : aux 3 mois, 5 mois et 7 mois de grossesse. Une séance supplémentaire est préconisée avant l’accouchement pour préparer et détendre le bassin.

En outre, mon ostéopathe m’a montré quelques étirements pouvant me soulager en dehors des séances. Ainsi, ça ne sert à rien d’y aller trop souvent. Il faut attendre que le corps change et évolue progressivement. Le travail de l’ostéopathe est global et ne cible pas qu’une seule zone, ce qui explique un soulagement relativement durable.

Bref, je suis vraiment convaincue par cette médecine douce, à condition de trouver un praticien que l’on apprécie. Les séances m’ont fait un bien fou physiquement, mais aussi moralement. Et puis, bébé est toujours réactif aux séances, ce qui me laisse penser que lui aussi apprécie. En même temps, c’est normal : il doit sentir que maman est bien et se détend.

J’envisage également de recourir à l’ostéopathie une fois mon bébé né si nécessaire, notamment en cas de régurgitations.

Et toi ? Tu es une adepte de l’ostéopathie ? L’envisages-tu pendant ta grossesse ? Y as-tu eu recours ? Viens nous dire !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Vélo

J’ai moi aussi été voir une ostéopathe pendant ma grossesse : au 6ème mois pour soulager les douleurs au dos et au 8ème mois pour ouvrir le bassin pour l’accouchement. Pour le dos ça a été vraiment bien, j’avais beaucoup moins de douleurs après la séance d’ostéopathie et je supportais plus facilement la position assise. J’y suis allée aussi 1 mois après l’accouchement, et ça m’a fait un bien fou également : elle a tout remis en place, tous les décalages que le corps avait supporté pour la grossesse et l’accouchement. Bref, je conseille aussi 🙂

le 19/10/2015 à 08h44 | Répondre

Charlotte

J’ai également été chez un ostéopathe suite à une crise de sciatique terrible…
En effet, mon nerf n’était plus qu’une inflammation et étant donné la grossesse, impossible de prendre des antiinflammatoires.
En 2 séances, l’ostéo m’avait remise sur pieds, moi qui ne savait plus me lever ni m’habiller seule.

J’y retourne trois semaines avant l’accouchement pour détendre ce qui doit l’être. 😉

le 19/10/2015 à 09h54 | Répondre

issabill (voir son site)

Je suis adepte de l’ostéopathie, même si je n’ai pas songé à y avoir recours au cours de ma grossesse. Et pourtant, j’ai eu tellement de douleurs ligamentaires, ça m’aurait sans doute fait du bien. Mais j’étais persuadée que c’était contre-indiqué! Je crois qu’en fait, mon ostéo ne traite pas les femmes enceinte et l’affiche clairement dans sa salle d’attente, j’ai donc cru que c’était valable pour tous!

Personnellement, l’ostéopathie a été un « miracle » pour moi. Toute mon enfance, on m’a seriné de me tenir droite, mais j’avais beau faire des efforts (non reconnus évidement), rien n’y faisait… Jusqu’à ce que je vois un ostéo quand j’étais ado, qui après 2 minutes, demande à ma mère si, par hasard, je n’avais pas chuté étant bébé : bingo, j’avais fait une chute de hauteur d’adulte, et depuis tout ce temps mes cervicales étaient décalée. Après quelques séances, je me tenais enfin droite!
L’ostéo a bien aidé mon bébé lorsqu’il souffrait de coliques, et l’a aussi bien « décoincé » le cou et les épaules (il est descendu très tôt pendant la grossesse, donc il a eu longtemps le épaules coincées dans mon bassin).

Ce qui est bien dommage, c’est que nombre de médecins (surtout les « anciens ») dévalorisent l’ostéopathie…
Bref, vive l’ostéopathie!

le 19/10/2015 à 11h11 | Répondre

virginie

L’othéo m’a été conseillée par une amie, migraineuse comme moi et ça a été une révélation. J’en ai beaucoup moins et surtout j’en connais l’origine = plus de prise d’antidouleur et autres en désespoir de cause, je prends le bon médhoc à temps et il est désormais rare qu’une migraine ait le temps de s’installer.
Lors de ce premier rendez-vous, évidemment on a fait le tour des douleurs, et il a également identifié la cause du fait que je ne supportais plus trop les talons haut et la grosseur de l’articulation de mon gros doigt de pied, je n’ai donc su qu’à 28 ans que j’avais les pieds en partie plat ! Ce qui entraînait une posture de confort et du coup de l’arthrose à l’articulation trop sollicitée. Je devrais me faire opérer jour mais, pour reculer l’échéance, soulager l’articulation et surtout préserver l’autre pied, il m’a orientée vers un podologue. Pareil, révélation : ah bon ? on peut marcher pendant des heures sans avoir mal à cet endroit ?
Du coup, je soutiens à fond, j’y vais une fois par an et j’ai converti mon mari. Je lui ai déjà parlé d’une future éventuelle grossesse suite aux articles de ma tribu et il s’occupe bien des femmes enceintes et des bébés ! 🙂

le 19/10/2015 à 22h16 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

J’ai recours à une ostéopathe deux fois par an (et pour bien faire, je devrais y aller tous les deux mois).
Tous les ostéopathes ne se valent pas (malheureusement) mais je suis convaincu des bienfaits. Je pense que j’irais en voir un pendant la grossesse ou même pour le bébé si le besoin s’en fait ressentir.

le 20/10/2015 à 08h59 | Répondre

Galeopsis

Vive l’ostéopathie ! J’ai commencé pendant la grossesse (je connaissais avant mais n’en avais jamais ressenti le besoin) et depuis je ne cesse de promouvoir cette médecine dans mon entourage !
Ça m’a fait un bien fou pendant la grossesse.
C’est également très important d’y aller après la naissance :
– pour le bébé, même s’il ne régurgite pas, il peut avoir des tensions liées à l’accouchement (notamment s’il a été long) qu’une séance d’ostéopathie pourra libérer, en plus généralement après une séance d’ostéo un nourrisson dort profondément plusieurs heures d’affilée pour récupérer, or une longue sieste de plusieurs heures, c’est tout bénèf pour des jeunes parents qui ont généralement des valises sous les yeux ! 😀
– je le conseille aussi pour la jeune maman : il est important de rééquilibrer le corps après la grossesse, d’un seul coup le corps se retrouve avec plusieurs kg en moins et ce n’est pas si anodin, donc une séance d’ostéo est vivement recommandée aussi pour prendre bien soin de son corps fragilisé par cet événement.

le 20/10/2015 à 11h03 | Répondre

Madame D

Alors moi pour le coup je n’avais absolument pas confiance dans les ostéopathes. C’est pas des médecins ni des kiné et je ne sais pas ce qu’ils font.
Enfin ca c’est ce que je disais jusqu’à que j’ai une horrible sciatique un peu avant mes 3 mois de grossesse … On m’a recommandé un ostéo. Mon gyneco aussi. Miracle. J’y suis allée 3 fois durant la grossesse pour préparer mon corps a l’accouchement. Puis j’y suis allée pour ma fille alors qu’elle n’avais que quelques jours. Elle n’avais rien. Mon mari trouvais ca « débile » ou « juste parce que c’est à la mode tu y vas ». La sceance l’a convaincu. L’ostéopathe a même débouché la glande lacrymal de ma fille. Dans ca elle aurais dû se faire opérer ! Je recommande à toute les futurs et jeune maman même si tout vas bien !!

le 22/10/2015 à 12h57 | Répondre

Melimelanie

Je ne vois pas d’ostéopathe mais un kiné spécialisé dans la posturologie et qui a un travail très proche de celui d’un ostéopathe. Et je revis. J’avais des douleurs aux genoux depuis des années et en 3 séances il a tout résolu (bon il a tendance a dire que les bénéfices ultra rapide que j’ai vécu sont en rapport avec les ligaments plus souples durant la grossesse mais quand même).

Il m’a permis de soulager immédiatement mon début de sciatique de grossesse et il prépare mon bassin a l’accouchement. Bref je ne peux qu’être d’accord avec toi sur les bienfaits de ce type de suivi médical!

le 22/10/2015 à 13h05 | Répondre

Nicolas

Bonjour, je suis ostéopathe également et il est vrai que se rendre chez un ostéopathe pendant une grossesse peut être nécessaire..

En effet, durant sa grossesse, la femme enceinte va subir 2 sortes de modifications importantes : physiologiques (principalement hormonales) et mécaniques (augmentation de la masse de l’utérus, modifications posturales, …). Pour l’accompagner (plus d’information ici: http://oosteo.com/blog/2015/09/les-6-raisons-de-consulter-un-osteopathe-quand-on-est-femme-enceinte/) pendant ses 9 mois de long périple, l’ostéopathe saura lui apporter attention, chaleur et écoute, rendant les consultations incontournables.

le 07/11/2017 à 17h17 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?