Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

La première rencontre avec petit koala


Publié le 23 mai 2019 par Mère Renarde

Après avoir choisi l’obstétricien qui à première vue me suivrait pendant cette première grossesse, je prends rapidement rendez-vous avec lui, déjà pour m’assurer que je ne fais pas sans le savoir une grossesse ectopique, et aussi pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une grossesse gémellaire (il y a beaucoup de jumeaux de mon coté).

J’avais fait une prise de sang après le premier test théorique qui me situait à ce moment là entre 2 et 3 Semaines de grossesse, soit 3 à 4 SA. En se basant sur mes propres cycles, j’en étais plutôt à 6 SA, mais comme j’ai des cycles longs, cela ne correspondait pas à l’avancement de la grossesse.

J’ai pris rendez-vous pour la première semaine de novembre.
Au niveau de l’inconfort, j’étais déjà pas mal avancé. Les nausées étaient apparues quelques jours après l’annonce à Lhomme et s’intensifiaient un peu plus chaque jour. Les douleurs ligamentaires suivaient le même chemin et mes nuits étaient déjà bien chaotiques. Avec en plus une tension toujours basse, mon généraliste m’avait prescrit du Donormyl pour m’aider à récupérer au moins la nuit.

La rencontre avec le gynécologue

Début novembre, j’entame mon second mois de grossesse, et je rencontre pour la première fois mon gynécologue, monsieur B. Je suis accompagnée par Lhomme pour ce premier rendez-vous, et très anxieuse. C’est une anxiété qui ne me quittera plus jamais quand j’irai le voir, et ce même après la naissance du petit Koala.

Crédit: TryJimmy – Pixabay

Monsieur B. nous accueille avec une bonne demi-heure de retard. Nous sommes en clinique, cela ne me choque pas plus que ça. Il est jeune et souriant, nous met tout de suite à l’aise. En quelques minutes, je me sens en confiance face à lui et je pense que c’est bien la première fois que ça m’arrive.

On fait les présentations et il monte mon dossier. Il me demande quand j’ai fait mon test, et si j’ai des antécédents. Je précise que je suis diabétique, et j’oublie tout le reste. Heureusement que mon mari est là pour me corriger. Il énumère une assez longue liste de tous mes maux au quotidien, que monsieur B. note bien consciencieusement dans mon dossier.

A la fin, je ne peux pas m’empêcher de lui dire « je suis désolée, et je sais que mon surpoids va poser un gros problème », ce à quoi il me répond « pourquoi ? ». J’ai été surprise de cette réponse. Il m’a rassuré en me disant que ce n’était qu’un détail qui n’empêcherait absolument pas le bon déroulement de la grossesse, et que d’ailleurs ce n’était absolument pas sa principale préoccupation. Dès cet instant, j’ai su que j’aimerais monsieur B. du fond du cœur.

La partie administrative finie, il m’explique que pour s’assurer que la grossesse est évolutive, il faudrait faire une échographie, et que compte tenue de l’âge probable de la grossesse, elle se ferait par voix vaginale. Il me demande mon consentement oral puis m’invite à aller me déshabiller. Je suis déstabilisée à ce moment, entre la sidération d’être devant un professionnel si respectueux, et l’anxiété de ce qu’on va découvrir.

La rencontre avec petit koala

Je m’installe sur la table d’examen. Monsieur B. sent mon angoisse et m’encourage à me détendre. L’examen commence et très vite sur l’écran apparaît une image, avec une toute petite tache. monsieur B. lâche un « te voilà, tu es bien là », et ensuite il a un petit silence, avant de rajouter « oh ben, y en a 2 autres aussi ». QUOI? Lhomme et moi nous regardons perplexe. Monsieur B. rajoute rapidement « mais non, ne vous en faites pas, il y en a qu’un, parfaitement insérer où il faut et comme il faut ». Ça aura eu le mérite de nous faire rigoler derrière. Il effectue quelques mesures pour m’annoncer que la grossesse est plus récente que je le pensais (à ce stade, même 2 jours font toute la différence), mais que pour l’instant il était trop tôt pour pouvoir entendre le cœur battre.

A l’issue de l’échographie, on a une estimation théorique à un peu plus de 6 SA, mais pas de date prévu d’accouchement encore, juste un vague « fin juin ». Le temps de faire la pesée qui fera référence pour l’évaluation de ma prise de poids pendant toute la grossesse, puis une prise de tension, et on repart soulagés, avec un rendez-vous prévu pour 6 semaines plus tard pour l’échographie officielle du premier trimestre, et moi avec une batterie d’examen sanguin et une lettre pour ma diabétologue.

Ce que je ne savais pas encore, c’est que je reverrai monsieur B. bien avant les 6 semaines, et ce plusieurs fois, mais je te le raconterai dans ma prochaine chronique.


Guide accouchement

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Marie B

il a l’air top ton gynéco!

le 23/05/2019 à 09h09 | Répondre

Mère Renarde

oui, il l’est. Et je crois que j’aurais beaucoup de mal à me faire suivre par un autre si on devait déménager.

le 23/05/2019 à 15h41 | Répondre

charlotte

je rejoins le commentaire précédent, ton gynéco a l’air top. je voudrais te demander où tu t’es faite suivre et si tu en es d’accord le nom de ton praticien. j’ai suivi ton mariage sur mademoiselle dentelle et nous habitons la même ville. j’ai vécu un très mauvaise expérience pour la naissance de ma fille il y a un an à l’hôpital public. aujourd’hui la question d’un autre enfant est très difficile pour moi. j’attends d’ailleurs avec impatience ta chronique sur comment on passe de l’envie d’un enfant unique à une fratrie (car j’ai peur d’être dans la démarche inverse à cause de mon mauvais vécu). s’il faut éviter de nommer les lieux et les personnes dans les commentaires, est-il possible de te contacter en privé ? Félicitations pour ta puce

le 23/05/2019 à 09h24 | Répondre

Jeanne

Bonjour Charlotte,
Je vis également dans la même ville et ai été suivi par une sage-femme adorable, très à l’écoute et respectueuse, si tu veux vraiment un gynéco je ne pourrais pas t’aider mais si le suivi avec une sage femme te tente je peux te redommander la mienne les yeux fermés !

le 23/05/2019 à 10h10 | Répondre

Mère Renarde

Bonjour Charlotte!

Je suis vraiment désolée de lire que ta première expérience a été si ratée. J’ai été (et je suis toujours) suivi à la clinique du val d’ouest, par le Dr Beaufils. Evidement je te le recommande les yeux fermés. Il y a aussi le Dr Barsan que je te recommande, qui est l’associé de mon gynéco et qui a pratiqué ma césarienne. Les 2 ont sauvé la vie de ma fille et m’ont traité dignement tout au long de ma grossesse.

le 23/05/2019 à 15h32 | Répondre

Amélie C.

Oh je suis contente pour toi ! Tu as l’air d’être tombé sur un gynécologue qui te correspond parfaitement ! Et il a l’air très bienveillant! C’est super de se sentir en confiance avec la personne de référence pendant notre grossesse!

le 23/05/2019 à 11h49 | Répondre

Mère Renarde

oui! et la suite des choses m’a prouvé que j’avais bien fait de le choisir. Meme aujourd’hui, il reste avec ma diabétologue (et mon hématologue quand j’étais enfant) les praticiens les plus a l’écoute que j’ai eu.

le 23/05/2019 à 15h41 | Répondre

charlotte

Bonjour Mère Renarde et bonjour Jeanne,
merci de vos réponses. je serais bien partante pour un SF en libéral (j’aimais beaucoup celle de la préparation à la naissance) mais elle ne faisait pas les écho… et un autre SF m’avait dit qu’il ne pouvait pas faire les dernières consultations, je devais aller à l’hôpital… donc si ta sf fait les écho et le suivi en entier je suis très intéressée. Mon suivi de grossesse avec un gyneco à l’hôpital s’est bien déroulé, j’ai eu une super grossesse. c’est juste la prise en charge de mon accouchement qui a été catastrophique selon moi. Médicalement pour eux c’était nickel, pour moi un cauchemar (très bien fini avec un bon souvenir de la rencontre mais pas de tout ce qui c’était passé avant). Merci de m’avoir donné le nom de ton gynéco au val d’ouest, je suis allée consulter un de ses confrères qu’on m’avait recommandé pour voir et ton article me fait vraiment hésiter à aller voir le tien.

le 24/05/2019 à 09h06 | Répondre

Maman Ours

Waouh, génial que tu sois tombée sur ce super gynéco !
J’avais moi aussi bugué la première fois qu’on m’avait demandé « l’autorisation » pour m’examiner… Ouf, depuis, c’est de plus en plus fréquent !

le 26/05/2019 à 20h51 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?