Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

9 + 9 = autant de temps dehors que dedans ! (côté bébé et côté maman)


Publié le 21 juillet 2015 par Louna

Eh oui, ça fait maintenant neuf mois que notre petite fille est arrivée dans nos vies, qu’elle remplit nos cœurs et nos journées, qu’elle fait son petit chemin à son rythme, et qu’elle évolue tranquillement sous le regard énamouré de ses parents….

Bon, c’est bien beau tout ça, mais un bébé de 9 mois, ça fait quoi ? Ce n’est plus un nourrisson, pas vraiment encore un petit enfant qui parle et qui marche… Alors concrètement, c’est comment ?

Je te propose aujourd’hui un petit état des lieux de notre famille, des avancées de notre fille et des ajustements dans notre organisation.

Bébé 9 mois

Crédits photo (creative commons) : Donnie Ray Jones

Côté bébé

Motricité

Ce qui me frappe le plus quand je revois les photos ou les films des premiers mois de ma fille, ce sont les progrès qu’elle a faits côté motricité. J’ai beaucoup apprécié le récent article de Maman Poule sur les grandes étapes motrices jusqu’à la marche, qui rappelle que chaque bébé a un rythme qui lui est propre, qui fait partie de son histoire et qu’il ne sert à rien de vouloir lui faire griller les étapes ! Aujourd’hui, je te propose un instantané des acquis de ChérieChou.

À 9 mois, notre petite poupette maîtrise comme une pro le rampage en mode GIGN, mais ne semble pas comprendre l’intérêt du quatre pattes. Dès qu’elle voit une prise à sa hauteur (table basse, chaise, bibliothèque, lit, barre du four, etc… les tentations sont nombreuses !), elle cherche à se lever. D’abord sur les genoux puis, avec plus ou moins de réussite, sur ses pieds. De là-haut, elle semble à la fois fière et heureuse, et pour l’instant, elle ne cherche pas à se déplacer : ben oui, si elle a besoin d’aller quelque part, elle repasse au sol, c’est tellement plus pratique et rapide !! Nous la trouvons régulièrement debout dans son lit (qu’on a donc rapidement passé en position basse), et nous avons enfin compris l’intérêt de la gigoteuse !

Depuis quelques semaines, elle fait énormément de progrès sur la motricité fine. Un jour, nous l’avons retrouvée assise dans sa chambre, concentrée et consciencieuse, à essayer d’empiler de gros anneaux autour de la tige d’un jouet qu’elle avait délaissé jusque là. Depuis, c’est son jouet préféré et il peut l’occuper pendant plusieurs dizaines de minutes (c’est tellement pratique et précieux, pour la mère débordée et toujours pas organisée que je suis !).

Elle commence également à réussir à insérer les formes simples (cylindres, cubes) dans les trous associés. De la même manière, elle reste très concentrée jusqu’à y arriver, et elle est vraiment fière quand elle réussit enfin !

Par contre, elle refuse toujours de boire au biberon toute seule : je suis persuadée qu’elle saurait le faire, mais qu’elle préfère de loin que nous nous occupions d’elle, la petite coquine !

Interactions

Un autre grand changement par rapport aux premiers mois, c’est l’apparition de « vraies » interactions. Évidemment, un nourrisson qui s’apaise dans les bras de son papa, ou au contact du sein de sa maman, est sensible à ces interactions. Mais je trouve que ce n’est pas la même chose que les interactions conscientes du tout-petit qui tend son jouet ou qui montre du doigt quelque chose.

De notre côté, les principales interactions passent par le dialogue : nous avons fait une vraie pipelette ! Elle est sans arrêt en train de baragouiner, ses syllabes préférées étant « Mamamama » (eh oui, je suis une maman comblée !), puis « Papapa » et « Dadada ».

Elle chantonne tout le temps : quand je la mets dans sa poussette, quand elle joue, quand on la baigne, ou encore au milieu des repas où, entre deux bouchées, l’urgence de nous dire « Gagaga » se fait régulièrement sentir. C’est extrêmement rare de la voir silencieuse. Parfois, lorsque nous sommes en pleine discussion avec son papa, elle hausse même la voix pour être sûre de se faire entendre.

Elle a également un cri bien particulier qu’elle réserve au chat (son grand amour depuis quelques mois déjà, bien que la terreur se lise dans les yeux du pauvre animal dès qu’il entend ce cri !).

Par contre, elle ne montre pas encore du doigt les objets qu’elle convoite, et d’ailleurs, lorsque l’on cherche à lui montrer quelque chose, elle regarde bêtement le bout de notre doigt, et non pas l’objet qu’il pointe !

Souvent, on dit qu’autour de 9 mois, certains enfants peuvent avoir conscience de l’éloignement d’avec leurs parents. Mais en ce qui nous concerne, nous n’avons rien remarqué de différent pour ChérieChou. Bien que nous ayons justement choisi cette période pour la laisser à garder à ses grands-parents plusieurs jours d’affilée, pour la première fois. Elle ne semble pas non plus montrer une plus grande sensibilité lorsqu’elle rencontre de nouvelles personnes adultes, même si on voit clairement quelques préférences apparaître !

Par contre, elle est beaucoup plus perturbée lorsqu’elle rencontre de nouveaux enfants. Autant elle adore ses cousins/cousines et leur sourit aux anges quand ils lui parlent et jouent avec elle (je me souviendrai toujours du regard d’adoratrice qu’elle a jeté à sa grande cousine quand elle a compris qu’elle la rejoignait dans la baignoire pour prendre le bain ensemble : le bonheur se lisait sur son visage !), autant elle a besoin de beaucoup plus de temps pour s’habituer aux autres enfants. Pour les compagnons habituels de la crèche, pas de souci, mais pour les enfants de nos amis qu’elle voit moins souvent, elle a besoin d’un temps d’observation avant de se sentir rassurée, ce qui n’était pas du tout le cas avant.

Sommeil

Depuis quelques semaines seulement (et enfin !), nos nuits ne sont plus hachées par les réveils-sucette, comme nous les avions affectueusement surnommés.

Entre 3 mois et 7-8 mois, bien que faisant sur le papier des nuits de 20h30 à 7h, notre fille continuait à se réveiller régulièrement et systématiquement la nuit. Elle poussait quelques petits cris entre deux phases de sommeil, qui pouvaient vite dégénérer en pleurs si elle ne retrouvait pas rapidement sa tétine. Un coup de main de papa ou maman (mais soyons honnête, bien plus souvent de papa quand même !) étant souvent nécessaire. Alors certes, une fois la chère tétine enfournée dans le bec, le rendormissement était instantané pour ChérieChou, mais il n’en allait pas forcément de même pour ses parents… Ce régime nous a bien usés pendant les quatre ou cinq mois qu’il a duré !

Heureusement, le coucher n’a jamais été difficile, ni pour la nuit, ni pour les siestes de journée, donc nous ne nous plaignions pas trop. C’est seulement maintenant, avec des nuits vraiment pleines, que nous réalisons que nous étions épuisés !

J’avoue que cette période a été assez difficile à vivre pour moi (pour nous), car l’entourage a souvent du mal à accepter qu’une jeune maman soit épuisée presque un an après la naissance. Je ne sais pas si c’est parce qu’ils oublient qu’un petit enfant (encore un bébé en fait !) a souvent un sommeil agité, ou si c’est parce que notre fille était particulièrement difficile, ou encore si c’est parce que nous sommes particulièrement sensibles au manque de sommeil, mais j’étais assez susceptible face aux remarques des collègues ou des amis (avec ou sans enfant, d’ailleurs !) qui s’étonnaient de me voir encore pas très en forme….

Côté maman

Bébé

Je suis toujours follement amoureuse de ma petite poupette, et je me sens vraiment maman, enfin ! Le fait de voir ma fille grandir, de voir son caractère s’affiner (ou plutôt s’affirmer !) de jour en jour me permet aussi de réaliser que ma fille est une personne différente de moi.

Ce sentiment est vraiment tout récent : en gagnant en autonomie, elle s’éloigne de moi et, malgré la fierté que j’éprouve, je ne peux m’empêcher d’avoir un léger pincement au cœur et de regretter nos premiers mois fusionnels. Je crois qu’il me faut du temps pour faire le deuil de cette période magique, de cette jolie parenthèse qu’a été mon congé mat.

Bien sûr, je n’oublie pas les pleurs d’angoisse du soir, la fatigue chronique, la peur de ne pas faire comme il faut, mais avec le recul, je me rends compte qu’on ne retient finalement que les jolies choses. La vie est bien faite, sinon, beaucoup d’enfants seraient enfants uniques !

Santé

J’ai l’impression, depuis quelques semaines seulement, de maîtriser à nouveau mon corps. Il a enfin arrêté de me faire des blagues côté hormonal. J’ai fini par trouver la pilule qui me convient, car tout était bien chamboulé après mon retour de couches !

Quelques derniers kilos résiduels jouent les squatteurs et je sens qu’il va être difficile de s’en débarrasser avant l’été, mais bon, je commence à m’accepter dans ce nouveau corps. Pas tout à fait le même, pas si différent non plus.

Le moral est également revenu : je crois que les dernières semaines de nuits plus calmes et le retour du soleil jouent beaucoup. Le fait est que je passe moins de temps à ruminer, à stresser ou à me faire du souci pour l’avenir (de ma fille, de ma famille, de ma vie de femme), et ça, ça fait du bien !

Travail

Au travail aussi, la motivation est revenue. Les derniers mois ont été bien chargés : rien de tel pour retrouver une belle efficacité et le rythme d’enfer qui me plaisait tant avant ma grossesse.

Par contre, je ne suis plus prête à faire des heures sup. Quand arrive l’heure d’aller chercher ma fille à la crèche, je lâche sans un regard en arrière ce que j’étais en train de faire ! Heureusement que mon travail me permet cette souplesse, car sinon, ce surplus de charge de travail m’aurait bien pesé.

J’ai dû partir en déplacement à l’étranger pendant cinq jours à deux reprises. C’était la première vraie séparation d’avec ma fille, qui avait tout juste 8 mois à ce moment-là. J’avoue que j’avais le moral dans les chaussettes au moment de partir.

Mais son papa a tellement bien fait les choses que je n’ai finalement pas si mal vécu la séparation. Tous les soirs, en rentrant à l’hôtel, une série de photos de la journée m’attendait dans ma boîte mail, avec en légende des petits commentaires décrivant la journée. Quel baume au cœur !

Loisirs

Côté loisirs, je n’ai toujours pas réussi à reprendre mes activités trépidantes. Alors que, pour moi, avant la naissance, c’était un des points essentiels ! Je voulais me remettre rapidement à toutes ces activités (boxe, piano, claquettes, yoga) qui me définissaient et m’épanouissaient.

J’avoue que j’ai l’impression de tout juste reprendre le dessus, d’à peine sortir la tête de l’eau. Du coup, j’appréhende le rééquilibrage que nécessiterait la reprise d’une de mes activités. Même si ce point-là me laisse un petit goût amer, je me suis donné un peu de temps pour me (re)poser. J’espère avoir le courage de recommencer à la rentrée.

Par contre (eh oui, je classe ça dans les loisirs !), j’ai recommencé à faire du shopping pour moi. Là où, les premiers mois, je n’arrivais plus à prendre plaisir à m’habiller, parce que j’avais du mal avec mon corps et parce que la fatigue me minait. J’avais pris l’habitude de gâter ma fille avec les jolies petites tenues telllllllement tentantes qu’on trouve dans tous les magasins.

Mais j’ai remarqué qu’avec les beaux jours, l’envie me reprend de me sentir jolie moi aussi, juste pour moi, pour être en paix avec mon corps. Et au-delà de l’aspect un brin consumériste, je sais que ça fait partie d’un état d’esprit globalement plus positif !

La prochaine fois, je reviens te parler de comment ça se passe côté famille et côté couple, avec un bébé de 9 mois !

Et toi ? Tu as vu ton bébé grandir d’un coup ? Tu arrives à prendre plus de temps pour toi ? Dis-nous !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

17   Commentaires Laisser un commentaire ?

Die Franzoesin (voir son site)

Super intéressant cet état des lieux ! Je retrouve beaucoup de choses me concernant (bébé tout confort qui ne veut pas trop tenir son bib, maman qui ne fait plus de shopping pour elle, pincement au cœur de les voir devenir plus autonomes) et d’un autre côté je m’émerveille de voir comme chaque enfant est différent (le mien adore tous les enfants mais hurle dès que je quitte la pièce). Alors merci pour ton article !

le 21/07/2015 à 09h10 | Répondre

Louna

Hihi ! Oui, moi aussi j’adore traquer les différences et les points communs avec les autres couples maman-bébé qui m’entourent : je trouve ça tellement passionnant ! (D’où mon addiction aux blogs….!)

le 23/07/2015 à 16h58 | Répondre

Sweetday

Je me retrouve pas mal dans ce que tu dis ! Avant la naissance je me disais que je reprendrais vite mes activités, dont la course à pied, pour être une super maman en forme. En réalité j’ai mis au moins un an à rechausser des baskets, et la première séance n’était franchement pas glorieuse… Comme toi je me suis donné du temps pour reprendre une vie « normale », à cause de la fatigue accumulée cette première année, de mon corps que je n’aimais plus… En plus mon fils, qui est entré en crèche à 6 mois, est bien évidemment tombé malade régulièrement, ce qui a ajouté de la fatigue (car nous aussi nous tombions malades, et de façon bien plus forte que le bébé !). Et comme toi, le premier plaisir que je me suis accordé, c’était le shopping ! Bon après si tu n’as pas encore retrouvé ton poids de forme, je te conseille de ne pas trop acheter (ou bien des choses que tu pourras mettre avec + ou – 5kg en moins) car j’ai maintenant des fringues qui ne me vont plus après ! (genre des pantalons…)

le 21/07/2015 à 09h49 | Répondre

Louna

Oh ben tu vois, ça me rassure que d’autres mamans soient aussi passées par là. C’est fou, je dois être entourée de mamans warrior autour de moi, parce que le sentiment que j’ai, c’est qu’au bout de quelques mois, elles avaient toutes recommencé à trouver du temps pour elle, alors que moi je galérais encore entre les courtes nuits et les petites maladies d’hiver.
Bon après, c’est sûr qu’entre la réalité et ce qu’on voit de l’extérieur, il y a parfois une sacré marge….

Et pour les maladies de crèche, oui c’est fou comme c’est beaucoup plus violent pour les parents que pour les bébés ! Dans un sens, tant mieux, mais bon, s’occuper de son bébé en étant tous les deux malades, c’est la galère ! J’espère que le deuxième hiver est moins rude.

Est-ce que depuis, tu as pu recommencer la course à pieds ?

le 24/07/2015 à 09h06 | Répondre

Sweetday

Oui j’ai repris la course à pieds, avec mes collègues, un soir par semaine. Cette année ça a été mis de côté car avec le beau temps, mes allergies m’ont empêché de mettre le nez dehors de mars à juillet ! 🙁
J’avais négocié avec le papa pour qu’il rentre tôt du travail au moins une fois dans la semaine, et qu’il s’occupe de notre fils ce soir-là. D’habitude c’est lui le matin et moi le soir… Alors oui c’est vrai, je ne voyais pas mon petit gars un soir dans la semaine, ce qui me faisait mal au coeur, mais d’un autre côté cette sortie sportive me faisait le plus grand bien ! (et voir d’autres gens aussi hihi) Je vais reprendre le sport ce mois-ci car les allergies s’estompent. Mon objectif c’est le semi-marathon de Disneyland Paris l’année prochaine ! (Bon j’ai aussi un autre objectif : tomber enceinte à partir de cet hiver alors le premier objectif va peut-être passer à la trappe…)

le 07/08/2015 à 09h18 | Répondre

Mariounche

Très très intéressant, on voit bien que etre maman c’est aussi plein de sentiments contradictoires ! Je me retrouve bien dans le plaisir de voir son enfant grandir, changer chaque jour et en même temps ce petit pincement au cœur de la fin de la « fusion » avec son bébé. En même temps, mon fils de deux ans et demi est très câlin par exemple, du coup ça va et j’en profite car un jour il ne voudra plus faire de câlins à sa maman chérie ;-).
Mon fils n’a jamais eu d’angoisse de séparation, comme quoi chaque enfant est différent, on verra avec ma fille qui commence la nounou en septembre, elle aura 7mois. Pour le shopping comme je comprends, et moi j’ai encore du mal à en faire pour moi et pas pour les enfants depuis la naissance de mon premier…c’est grave, ton article me montre qu’il faut que je fasse attention à moi aussi :-)… Pour les activités, je vois combien c’est important pour toi, je pense que les choses vont reprendre petit à petit, peut-être pas aussi intense qu’avant mais un pas à la fois.
Et la papa est adorable avec les photos envoyées pendant tes déplacements, trop chouette ! Bonne continuation à vous 3 !

le 21/07/2015 à 10h04 | Répondre

Louna

Oh la chance, tu as un petit boy câlin ! La mienne commence tout juste à montrer des petits moments de calme et de tendresse dans nos bras, mais en général, elle est plutôt du genre tornade !

En tous cas, ton commentaire me rassure : j’ai longuement hésité avant de laisser ce petit paragraphe sur le shopping, parce que ça me paraissait vraiment futile et superficiel. Et puis après j’ai réalisé que finalement, c’était un signe comme un autre qui prouvait bien que je commençais à repenser à moi.
Et toi, comment tu t’y retrouves avec deux petits en bas âge ?

En ce qui concerne les activités, oui, tu as bien raison, il faut que j’y aille petit à petit, sinon je ne vais pas tenir et je me connais, le stress va prendre le dessus sur le plaisir et je vais me sentir débordée plus qu’épanouie.

le 24/07/2015 à 09h12 | Répondre

Mariounche

Oui je pense que le shopping est un signe qu’on pense à nouveau à soi… Je pense que j’ai commencé à en prendre conscience quand mon fils avait 18 mois mais j’étais alors déjà enceinte de ma fille, du coup je n’achetais rien vu que j’avais mon ventre de grossesse. Maintenant ma fille a 6 mois et je me dis qu’il serait temps de rafraîchir un peu la garde-robe ! Je compte beaucoup sur ma reprise du boulot avec ma pause le midi pour prendre du temps pour moi 🙂 ! car en étant tout le temps à la maison avec les deux, je ne me le permet pas actuellement.

le 25/07/2015 à 14h32 | Répondre

Madame D

J’aime toujours autant tes articles Louna !!!
Ici un peu pareil. Comme je suis resté à la maison m’occuper de ma fille jusqu’à ces 9 mois, je n’avais pas pris le temps de penser à moi. Et depuis, je prends plaisir à faire du shopping, d’avoir repris le sport, de sortir au ciné ou au resto avec mes copines. Comme toi j’ai même réussi à partir en déplacement 2 fois !

Et un truc que je trouve particulièrement juste dans ton récit c’est le fait que nous oublions les mauvais moments pour ne garder que les bons !
Ma fille a 19 mois et nous avons eu de la chance car à 2 mois elle faisait ses nuits. Mais pendant ces 2 mois il y a eu des nuits très très difficile. Mais en fait je ne m’en rappel même pas. Je sais qu’il y en a eu mais quand j’y repense je ne voie que les simples.
Du coup j’ai envie d’un deuxième bébé !

le 21/07/2015 à 10h36 | Répondre

Louna

Haha ! J’adore tes petits commentaires où, depuis maintenant quelques temps, on voit clairement pointer le désir de petit deuxième !! Mais je crois qu’il y a un mariage à finaliser, qui approche à grands pas ?!
En tous cas, j’espère que tu viendras nous raconter ton aventure avec ta deuxième grossesse et tes deux petits, le moment venu ! 😉

le 24/07/2015 à 09h16 | Répondre

Madame D

Vouiiiii ! Mariage en début septembre ! Ensuite reste a convaincre l’homme de pas attendre trop pour mettre en route petit 2

le 24/07/2015 à 11h59 | Répondre

Chaperon Rouge

C’est un très joli article, qui a du être passionnant à écrire… faire un tel saut en arrière pour s’apercevoir de l’évolution de son enfant c’est merveilleux 🙂 on ne les voit pas vraiment grandir, puisqu’ils sont sous nos yeux chaque jour, mais oui, ils progressent à une vitesse fulgurante, ces petits êtres!!!

le 22/07/2015 à 09h11 | Répondre

Louna

Oh oui, tu as tout à fait raison : ils poussent à toute vitesse et quand on jette un regard en arrière, on est effaré de voir tous les progrès accomplis !
Quand je me suis rendue compte que j’oubliais ses progrès à mesure que de nouveaux faisaient leur apparition, j’ai pris l’habitude de noter chaque jour (ou chaque semaine quand le temps me manque) les petits progrès observés. Souvent, ce n’est pas grand chose et c’est plutôt des petits souvenirs au quotidien que je rassemble, mais finalement, ça m’aide pour faire chaque mois un petit bilan plus complet.

Ça peut paraître un peu excessif, mais j’ai pris cette habitude au cœur de l’hiver, dans une période où j’avais un peu le moral dans les chaussettes, et noter ces petits bonheurs quotidiens me faisait beaucoup de bien. Maintenant je suis ravie de pouvoir relire tout ça !

le 24/07/2015 à 10h24 | Répondre

Madame Louli

joli bilan.
quelques points en communs avec ma fille qui a presque 11 mois. Elle rampe comme les militaires. On dit qu’elle part en mission commando d’ailleurs. Trop rigolo.
En ce qui me concerne, j’avais repris le travail à mi temps (congé parental à temps partiel) et j’avais repris mon activité sportive (le roller) jusqu’au jour où la fatigue a pris le dessus et je me suis fracturée l’humérus en tombant (en roller donc). Ma fille avait 6 mois. Et je n’ai pas pu m’occuper d’elle pendant 3 mois.
Alors si je peux te donner un conseil, reprends tes activités lorsque tu auras récupéré tes heures de sommeil manquant au compteur :p

le 22/07/2015 à 12h56 | Répondre

Louna

Oh merci pour ton commentaire, Madame Louli. Je suis navrée pour toi et pour cette mauvaise chute ! Quelle histoire : ça a dû être tellement frustrant pour toi d’être bloquée pendant 3 mois et de ne pas pouvoir t’occuper de ta petite….

Mais merci pour ton témoignage, parce qu’il me conforte bien dans l’idée qu’il faut que j’écoute plutôt mon corps qui me crie qu’il est fatigué, plutôt que mes envies !

le 24/07/2015 à 10h28 | Répondre

Mlle Mora

C’est tellement agréable de constater les progrès de nos bébés ! La mienne est plus « âgée », mais quand on regarde le chemin déjà parcouru, on se dit que c’est dingue tout ce qu’ils apprennent et assimilent en si peu de temps !
A 9 mois ta louloute aime bien jouer dans sa chambre ? La mienne de 18 moi, y a rien à faire, sa chambre, elle s’en fout royalement, elle veut toujours être près de nous même si elle fait autre chose…
Pour tes activités, t’inquiète, si tu en as vraiment envie, tu les reprendras, il faut laisser le temps à ta « nouvelle vie » de s’équilibrer !

le 23/07/2015 à 10h49 | Répondre

Louna

En fait, c’est plutôt nous qui aimons passer du temps dans sa chambre avec elle. Finalement, c’est une des seules pièces complètement sécurisée dans notre petit appartement, et c’est agréable de pouvoir la voir évoluer dans son environnement sans avoir à la mettre en garde sans arrêt contre tel ou tel danger.

Du coup, on a très tôt pris l’habitude de s’installer à côté d’elle, soit pour jouer avec elle, ou lui lire des histoires, soit pour bouquiner (ou flâner sur les blogs depuis mon portable…. hum hum !) pendant qu’elle joue tranquillement à côté. C’est peut-être pour ça qu’elle aime y passer du temps toute seule également ? Mais bon, je te rassure, quand on quitte la pièce, elle se rend rapidement compte que traîner dans nos jambes est franchement plus drôle que de jouer calmement ! 😉

Et oui, tu as raison, il faut que j’accepte de me laisser du temps pour trouver mon nouvel équilibre, mais la patience n’étant pas mon fort….

le 24/07/2015 à 10h34 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?