Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon début de grossesse gémellaire : choisir la maternité


Publié le 23 novembre 2015 par Madame Lucette

La dernière fois, je t’ai raconté à quel point il m’avait été difficile de me projeter dans cette grossesse les premières semaines.

Une échographie, deux échographies… Ça y est, il semble que la grossesse soit bien partie. J’en suis à 6 semaines, donc encore loin des 12 qu’on a coutume d’attendre avant de considérer que les risques majeurs de fausse-couche sont écartés.

Et pourtant, à peine rassurée sur l’évolutivité de ce début de grossesse, me voilà déjà en panique : internet me dit qu’à Paris, il faut s’inscrire à la maternité dès le premier mois de grossesse. Et une amie me dit qu’elle a dû postuler dans trois endroits différents pour être sûre d’accoucher quelque part ! Bref, je ne suis pas encore totalement sûre que tout ira bien, mais je dois déjà savoir où j’accoucherai !!

J’essaie de trouver des infos, mais je suis complètement perdue entre sage-femme, hôpital, gynéco… Qui suit, qui accouche, où ? J’aurais aimé être suivie par la personne qui pratiquera l’accouchement, mais comment la trouver ? Toutes les sages-femmes et gynécos ne pratiquent pas les accouchements. Je mets pas mal de temps à comprendre qui fait quoi exactement entre le suivi de grossesse, la préparation à l’accouchement et l’accouchement en lui-même.

Petit aparté : Tout ça étant très nouveau pour moi, je me suis sentie vraiment perdue. J’avoue que j’aurais aimé trouver un endroit où l’on me renseigne, où l’on m’explique tout ça en me disant ce qui est possible ou non, urgent ou non. Et en fait, cet endroit existe : c’est la PMI (Protection Maternelle et Infantile). Il ne faut pas hésiter à aller les voir dès le début de la grossesse, car ils en connaissent tous les aspects, aussi bien médicaux qu’administratifs !

Bon, puisque je dois choisir une maternité, je fais des recherches en ce sens, et on verra après qui me suivra et qui m’accouchera. Je m’oriente vers un hôpital public. Étant parisienne, j’hésite entre trois établissements :

  • Tenon, où nous étions suivis pour la PMA et qui peut suivre une grossesse,
  • Port Royal, la maternité de l’hôpital Cochin, de niveau III (le plus haut niveau de prise en charge pour les nouveaux-nés, en cas, par exemple, de grande prématurité) et spécialisée dans les grossesses multiples,
  • Bichat, le plus proche de chez moi (où, si j’ai bien compris, ils sont obligés de m’accepter si je m’inscris).

Bichat ne fournit aucune info concernant la maternité sur son site, et même pas le moindre numéro de téléphone pour s’inscrire. Ce n’est pas très engageant.

À Tenon, je connais les gens (ce sont, pour certains, les mêmes en PMA et en suivi de grossesse) et les lieux (ce qui n’est pas vraiment à leur avantage… mais heureusement, je sais qu’ils sont en cours de rénovation !). Et puis j’ai confiance en eux.

Je suis également assez tentée par Port Royal : leur site internet est bourré d’infos sur comment s’inscrire et sur les préparations à la naissance. Ça me rassure qu’ils proposent de l’auto-hypnose, de la sophrologie, etc. J’ai l’impression qu’ils ne sont pas dans le « tout médical ».

Le souci, c’est que ce n’est pas du tout à côté de chez moi. Je me vois déjà accoucher dans le taxi !

Nurserie

Crédits photo (creative commons) : Dave Herholz

Même si c’est beaucoup trop tôt, je me résous à en parler à une collègue qui, je le sais, saura rester discrète. Elle a accouché de jumeaux il y a dix-huit mois, et habitait près de chez moi au début de sa grossesse. Je lui demande donc son avis.

Celui-ci est clair et net : elle me conseille Port Royal.

Elle a accouché là-bas, ils sont niveau III, très compétents, spécialisés dans les grossesses multiples. Les locaux sont tops, rien à redire. Elle me prévient quand même : c’est un peu une « usine à bébés » (près de six mille accouchements par an : si tu cherches de l’artisanal et de la proximité avec le personnel, tu repasseras). De plus, il n’y a pas de nurserie : si tu es crevée, tu ne peux donc pas confier tes bébés une nuit pour te reposer. Enfin, elle ajoute que la distance importe peu : pour un premier accouchement, je devrais avoir laaaaargement le temps d’arriver !

J’avoue que je suis assez soulagée par ce qu’elle me dit : son avis confirme mon intuition première. Ma mère sera rassurée par le niveau III, mon mari aussi. C’est parti pour tenter de m’inscrire à Port Royal !

J’appelle le lendemain. Je dis les mots magiques (« J’attends des jumeaux. ») et en dix minutes, je suis inscrite et j’ai mes trois premiers rendez-vous de grossesse et ma première écho de programmés ! Ça y est, je ne suis plus SAF (Sans Accouchement Fixe), je suis soulagée !

Nouvel aparté : au final, j’ai une amie qui a une grossesse simple, qui n’habite pas près de Port Royal et qui n’a eu aucun mal à s’inscrire là-bas. Comme quoi, même si tu lis sur internet que « oh mon Dieu il faut s’inscrire dès qu’on tombe enceinte », la réalité, c’est que ça doit dépendre où. Certains endroits privés sont peut-être pris d’assaut, mais en tout cas, à Port Royal, pas de souci d’après notre expérience !

Mais c’est vraiment très bizarre de savoir où on est censée accoucher à un stade où l’on se demande tous les jours si on est bien toujours enceinte, où l’on guette les symptômes (mes seins ne sont-ils pas un peu moins gros qu’hier ? Je n’ai pas eu de nausées aujourd’hui, qu’est-ce que ça veut dire ??) et où l’on n’en parle encore à personne.

On oscille sans cesse entre joie, enthousiasme, crainte, frayeur, soulagement, envie de se projeter, peur de se projeter… Bref, quand on sait que c’est quasi sa dernière chance et qu’on a vécu la désillusion de la fausse-couche, les trois premiers mois ne sont vraiment pas de tout repos !

Et toi ? À quel moment t’es-tu inscrite à la maternité ? As-tu, comme moi, trouvé que c’était hyper tôt ? As-tu pu t’inscrire où tu voulais ? Raconte-moi !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit pour obtenir sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté cet été pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

26   Commentaires Laisser un commentaire ?

Accalia

Peut-être que cela dépend de l’époque où on doit accoucher? Il doit y avoir des pics à certains moments et donc trop d’inscriptions? Ou ils veulent ainsi pouvoir « prévoir » environ les mois qui viennent?

Je ne sais pas. Je me suis inscrite aux Bluets vers le 4ième mois comme le site le demandait en fait, donc je n’ai pas eu de stress…j’espérais juste qu’ils allaient m’accepter, mais ayant eu au début une grossesse normale, il n’y avait pas de raison!
Très bonne maternité d’ailleurs, très basé naturel/ proximité / aide pour l’allaitement avec l’hôpital Trousseau dans l’immeuble d’à côté en cas de problème!

Mais j’imagine bien que des jumeaux, cela ouvre grand les portes! Et Port Royal a vraiment une excellente réputation, surtout pour son niveau 3!
Et c’est clair que pour la première grossesse, tu peux prendre ton temps, tu arriveras bien en avance de toute façon!

le 23/11/2015 à 08h55 | Répondre

Madame L

oui, ça doit dépendre des périodes ou bien en deux ans les naissances ont diminué à Paris ?

le 23/11/2015 à 13h32 | Répondre

issabill (voir son site)

Même combat à Lyon, pour accoucher dans le public : à l’hôpital mère-enfant, il faut s’y prendre avant 8SA. Et au téléphone, la secrétaire m’a sorti que j’étais bien pré-inscrite, et qu’il fallait que je rappelle pour confirmer à 3 mois si « je n’avais pas fait de fausse couche d’ici là ». Gloups.
C’est une usine à bébé également, mais finalement j’y ai été vraiment très très bien prise en charge, le personnel sait se montrer présent 🙂

le 23/11/2015 à 09h07 | Répondre

Madame Lucette

mmmmmh… délicate la secrétaire !!!
Comme je le dis dans l’artice, la gymnastique intellectuelle qui consiste à se projeter dans un accouchement tout en restant prudent à cause du risque de fausse couche m’a semblée vraiment difficile !

le 23/11/2015 à 13h34 | Répondre

Madame Nounours

J’ai une amie qui est enceinte de trois mois qui a découvert sa grossesse il y a quelques semaines (elle venait d’entamer son deuxième mois) et qui n’ayant pas de symptômes. Lorsqu’elle a voulu appelé l’hôpital dont issabill à Lyon, c’est vu refoulé par la secrétaire pour sa pré-inscription car tout est complet pour sa période d’accouchement!. Du coup, elle est obligé de se tourné vers une clinique privée qui est de niveau 1 mais qui se trouve dans sa ville, donc c’est pas trop problèmatique mais bon elle flippe car elle a lu des avis assez variés sur cette clinique mais bon elle peut s’inscrire plus tard via un obstrétricien accoucheur à cette clinique dans quelques mois. Néanmoins, je trouve que c’est hallucinant qu’il faille s’inscrire super tôt en maternité car bon quand on est enceinte, rien n’est jamais gagné jusqu’à la naissance de l’enfant même si je comprends aisément que les équipes ont besoin de s’organiser au vu des naissances selon la période de l’année.

le 23/11/2015 à 09h32 | Répondre

Madame Lucette

La situation est très différente je pense en fonction des villes, du nombre d’hopitaux et de places.

le 23/11/2015 à 13h36 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Quand ma soeur était enceinte j’avais été assez dubitative quand elle m’avait dis devoir s’inscrire déjà dans une maternité à peine la grossesse constatée. Peut être qu’à Paris c’est comme ça. Je te remercie pour le conseil de la pmi, je n’y aurais pas forcément pensé.

le 23/11/2015 à 10h44 | Répondre

Madame Lucette

si si, ça peut fonctionner comme ça mais pas toujours, la preuve avec mes deux amies comme je le dis. Mais certaines maternités très réputées, ayant des protocoles un peu différents et qui plaisent aux futurs parents peuvent avoir en effet plus de demandes que de places.

le 23/11/2015 à 13h39 | Répondre

emma-chan

c est sur que des jumeaux c est particuliers et ça demande une prise en charge spéciale! de mon côté j ai bien aimé avoir la mater pas trop loin de chez moi. j ai eu deux fois des urgences pendant le we pendant la grossesse et c était très rassurant d avoir pu les traiter à la mater directe et c est vrai que les dernieres semaine tu y es fourrée tous les 3 jours pour des control de routine. autre question le papa peut il rester ds la chambre? parce que après une césarienne par exemple tu peux pas te lever du lit le premier jour et moi il m à fallu 48 h avant de pouvoir soulever la puce de son berceau
donc la pouponnière de nuit c est un peu indispensable à ce stade sauf si super papa dort avec toi 🙂

le 23/11/2015 à 11h18 | Répondre

Madame Lucette

alors à la maternité de Port-Royal il n’y a pas de nurserie. Mais oui, le papa peut dormir dans la chambre a priori.

le 23/11/2015 à 13h37 | Répondre

Miss Chat

Je n’avais jamais entendu que ça pouvait fonctionner comme ça ! Ca doit être stressant de se dire que peut-être on n’aura pas la maternité de son choix parce qu’on a essayé de s’inscrire « trop tard ».
Ici en Belgique en tout cas, c’est très rare d’avoir une maternité qui fonctionne comme ça. J’en connais une à Bruxelles où il faut s’inscrire tôt mais c’est tout…
Ma gynéco (que je voyais en cabinet) faisait les accouchements dans un seul hôpital donc pas le choix, je voulais que ce soit elle qui supervise mon accouchements. Je m’y suis inscrite un mois avant ma DPA, et encore, c’est parce que je m’inquiétais sinon je pouvais aussi ne le faire que 1-2 semaines avant le jour J. Tranquille, quoi…

le 23/11/2015 à 11h42 | Répondre

Madame Lucette

ah oui, tranquille, en effet 🙂
ici aussi, tu peux accoucher là où ton gynéco ou ta sage femme exercent et dans ce cas, peut être n’y a-t-il pas besoin de s’inscrire très tôt puisqu’ils n’ont aucun suivi à organiser, seulement le jour J.

le 23/11/2015 à 13h40 | Répondre

Ana

Bonjour Madame Lucette 🙂
Ton récit est très intéressant et m’apporte énormément, car je comprend tout à fait cette situation. Je suis aussi enceinte de jumeaux, ma première écho aura lieu jeudi à Port Royal. Pour une première grossesse j’aurais imaginé les choses un peu différemment mais la nature a voulu ainsi et j’en suis contente ! Mes bébés allaient bien il y a 15j, je ne sais pas encore de quelle type de grossesse gémellaire il s’agit.
Je suis preneuse d’infos sur Port Royal. Est-ce que tu es suivi par un gynéco spécialiste des grossesses gémellaires ?
Merci pour ton partage 🙂 et bonne grossesse à toi

le 08/12/2015 à 12h13 | Répondre

Madame Lucette

Bonjour Ana !
Ravie de retrouver ici une collègue de maternité !
je suis suivie par une gynéco spécialiste des jumeaux, une fois par mois. Depuis le 5e mois, je suis également suivie une fois par semaine par une sage-femme libérale (sur prescription de la gynéco de l’hôpital).

Es-tu sur facebook ? si oui, tu peux me contacter : Lucette Dansmatribu si tu veux qu’on échange plus précisément !

le 08/12/2015 à 17h49 | Répondre

Mme Lau

Etant à Bourges je n’avais que deux choix pour accoucher : soit l’hôpital public de niveau 2 soit une clinique privée de niveau 1 et comme l’hôpital est à côté de chez moi le choix a été vite fait. Je n’ai pas spécialement besoin de m’inscrire, je crois que c’est ma sage-femme (libérale) qui le fait mais j’ai dû prendre rdv avec l’anesthésiste qui est prévu 2 mois avant la DPA.
Par contre ma soeur est enceinte de 3 mois de moins que moi et étant sur Paris (très proche banlieue) elle s’est rapidement inquiétée vu qu’elle voulait Robert Debré qui est aussi assez réputée mais grâce à du « pistonnage » elle a eu aucun souci pour une place.

le 23/11/2015 à 16h29 | Répondre

Madame Lucette

C’est vraiment très variable d’une ville à l’autre, d’une maternité à l’autre !!

le 08/12/2015 à 17h50 | Répondre

Madame D

C’est fou ça !!! Je le savais aussi alors je suis allé a la maternité (clinique niv 1) des mes 3 mois de grossesse pour m’inscrire. Ils m’ont rigolé au nez en me demandant de revenir vers 6/7 mois quand je prendrais rdv avec l’anestesiste.
Comme quoi …

le 23/11/2015 à 17h31 | Répondre

Madame Lucette

Oui, c’est à ne pas y comprendre grand chose 🙂

le 08/12/2015 à 17h51 | Répondre

Chaperon Rouge

C’est incroyable ce truc, et ca m’avait aussi foutu la pression. moi j’ai déménagé à 5 mois, il fallait donc trouver dans ma nouvelle vide (à 1h de route de l’ancienne) l’hopital et le personnel pour me suivre. heureusement, il y a une maternité ici, j’ai juste eu du mal à avoir un 1er rdv de suivi (qui n’a commencé que pour le 7eme mois, j’ai du voir mon généraliste pour le 6eme du coup) mais aucune difficulté pour l’inscription. Ca m’a fait tilter parce que de toutes façons, une maternité ne laissera pas une maman accoucher sur son paillasson. Si ton accouchement se met en route pendant tes vacances à 800km de chez toi, on s’en fout de si tu es inscrite ici! juste, c’est la merde parce qu’ils n’ont pas tes infos…

le 23/11/2015 à 18h34 | Répondre

Madame Lucette

C’est sûr que de toutes façons on t’accueillera forcément quelque part en urgence si tu es sur le point d’accoucher mais difficile de se dire ça à 3/4 mois de grossesse 😀
Et puis il y a le suivi obligatoire, faut bien le faire quelque part !

le 08/12/2015 à 17h53 | Répondre

Doupiou

Je me suis inscrite dans l’hôpital le plus proche de chez moi et j’avais demandé à me faire suivre par un gynéco histoire de n’avoir qu’un seul référent ; consultation/écho/accouchement.
Le jour-J, j’ai du aller dans l’autre antenne de cet hôpital 30km plus loin car il n’y avait plus de places ! Grosse surcharge, ils n’avaient même pas la place pour les mamans qui avait accouché la veille!

le 24/11/2015 à 16h33 | Répondre

Madame Lucette

Alors ça, en effet, c’est vraiment rude. C’est important de pouvoir anticiper le déroulement des choses, ça rassure de savoir qu’on connaîtra les lieux et/ou les gens. Alors j’imagine le stress de découvrir le jour J que bah non, finalement, rien ne va se passer comme prévu !
J’espère que ça a été quand même !

le 08/12/2015 à 17h54 | Répondre

stella

Je voulais juste souligner l’importance de la maternité niveau 3 avec une grossesse gémellaire du fait du risque de prématurité. ..si on ne veut pas être séparé de ses bébés dans des moments déjà très difficiles.
Bonne fin de grossesse à toi…repos reste le mot d’ordre.

le 24/11/2015 à 17h39 | Répondre

Madame Lucette

Oui, complètement ! et c’est bien ce qui a guidé notre choix au final.

le 08/12/2015 à 17h55 | Répondre

Hermy

J’avais choisi une maternité proche de chez moi de niveau 1 car super pratique pour les suivis et les urgences. Je m’étais inscrite dès que j’ai su que j’étais enceinte (conseil de mon généraliste mais à Paris en effet c’est normal) sauf qu’avec un accouchement à 35SA ben je n’ai pas eu d’autre choix que d’être transférée vers une autre maternité de niveau 3. Je l’ai assez mal vécue sur le moment même si la maternité était super. Je pense que pour le 2e je n’aurais pas d’autre choix que de prendre un niveau plus élevé.

le 25/11/2015 à 11h32 | Répondre

Madame Lucette

Oui, ça c’est une situation vraiment dificile : non seulement ton bébé arrive trop tôt mais en plus tu te retrouve dans un environnement totalement inconnu. Je suis heureuse que finalement tu aies trouvé l’endroit super mais en effet, quel stress !

le 08/12/2015 à 17h57 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?