Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Quand je suis trop chanceuse… FIV 1, TEC1, bilan


Publié le 28 novembre 2017 par Chaperon Rouge

Donc voilà, nous sommes le 30 juin, j’ai depuis 8 jours dans le ventre un petit blastocyte (un embryon de 5 jours au bon stade de développement cellulaire).  Tu connais ma patience légendaire et mes calculs d’apothicaires. Je sais que depuis quelques jours déjà, je pourrais faire une prise de sang qui m’annoncera le verdict. Mais je n’y crois pas tellement.. .toutes mes copines PMettes ont lancé bébé 2 avant moi, et ça a été un échec pour tout le monde. Alors bon. Autant se faire une raison.

 

Mais quand même ! Nous sommes le 30 juin 2017, et cela fait 5 ans, aujourd’hui, que Monsieur loup et moi sommes mariés ! Ca se fête, non ? Et puis, aujourd’hui, on fait le pot de départ de ma collègue, qui va en congé maternité.. on sort le champomy ! Autant que je sache si j’ai le droit de boire un verre de cidre… non?

Allez. Je vais donc au coin de la rue, munie de mon ordonnance qui stipule que je dois faire ce test seulement demain, mais personne ne m’en fait reproche.

A 15h, le verdict tombe: 56Ui à J13.

Je suis enceinte.

Je n’en reviens pas. Je suis complètement sonnée. Ca a marché… bon sang, ça a marché !!!Encore une fois ! Mais qu’est-ce qu’on a fait aux toutes puissances, Dieu(x), étoiles, destin, qu’a-t-on fait pour avoir ce droit, cette chance insolente? 100% de réussite sur une FIV? Vraiment?

Alors je m’arrête quelques instants dans mon récit. Parce que bon, tout ceci me transporte complètement, mais je ne t’oublie pas, toi, derrière ton écran, qui lis ça éberluée alors que tu en es à ta 3eme FIV, ton 5eme transfert, que sais-je. Oui, j’ai pensé à toi dès que j’ai eu ce résultat. Parce que quand tu comprend que tu dois passer par le chemin PMA, tu te dis que c’est pas juste. mais quand ce chemin se trouve bizarrement « facile », tu te rend compte de la chance que t’as, de celleux qui galèrent, et tu te dis que ça non plus, c’est pas juste. Alors juste, je ne te raconte pas tout ça pour te faire baver et que « nananère ». Je veux juste te dire que c’est comme ça. Y a pas de justice. Mais sans que tu saches comment, pouf, un jour ça te tombe sur le coin du nez et ça marche. Alors ne désespère pas: toi aussi, un jour, tu auras cette allégresse qui te fait t’envoler !

Crédits photo(creative commons) : Sebastian Voortman

Les annonces

Comme pour la Lueur, nous n’avons pas attendu les 3 mois pour faire part de notre bonheur à nos proches.

J’ai évidemment commencé par Monsieur Loup. J’ai imprimé les résultats, ait découpé le verdict en forme de coeur, ait tout plié et disposé dans une boîte à bijoux que je lui ai offert le soir même. Il a eu un moment de bug. Puis il m’a dit « ça a marché? » et enfin « c’était sur ! ». Monsieur Loup a trop confiance dans mes « compétences fertiles ». Je lui ai fait remarquer que ça n’était pas sensé, être « trop facile ». On s’en fiche. On est heureux.

Ma maman est toujours en cure, elle ne reviendra que mi juillet; je serai alors à un mois de grossesse, ça me semble terriblement long. Je veux absolument lui annoncer « en vrai », et donc à mon papa aussi évidemment.

Je l’annonce à ma meilleure amie, qui avait aussi lancé le projet « petit deuz » en mai. Pas de grande nouvelle chez elle, mais évidemment elle se réjouit de la notre ! Nous imaginons déjà la bande de gamins que formeront son fils, ma fille, le fils de notre 3eme copine, et les petits futurs à venir. Quel régal !

Mes copines Tribulettes sont bien sur rapidement mises au courant, nous sommes dans un « creux », il ne reste qu’une ou 2 grossesses en cours, je relance donc les « paris ». Mes copines PMettes, je leur annonce sur la pointe des pieds. On se parle tous les jours, évidemment qu’elles sont ravies. Je trouve dur d’afficher cette « chance insolente » alors que la plupart d’entre elles ont déjà écouler leurs TEC et doivent recommencer les FIV. On me répond que « c’était sur que ça marcherait ». Elles sont contentes quand même évidemment, et nous espérons toutes que cette bonne nouvelle donne de l’élan pour les suivantes.

Ma maman rentre ENFIN de cure, et demande évidemment à ce qu’on vienne dîner chez eux, afin qu’elle puisse revoir sa petite fille. J’écris sur le ventre d’Ellana « future grande soeur ! » avec un crayon à maquillage, et nous partons donc chez ma maman avec comme objectif de lui faire changer la couche à un moment ou un autre. Mes parents nous accueillent à bras ouverts, la Lueur les adore et pique des fous rires dans leurs bras. ils s’amusent à lui faire des bisous sur le ventre mais ne soulèvent jamais bien haut le t shirt ou ne regardent pas où ils l’embrassent. Nous discutons, ma fille va jouer dans le jardin, et nous passons finalement à table. A la fin du repas, je lance à Ellana « Tu as fini? Mamie va te mettre en pyj’ et on y va? » elle se met debout dans sa chaise haute, maman lui fait des chatouilles et s’apprête à lui faire des « bisous qui pètent » sur le ventre. Elle soulève le tshirt et tombe en arrêt.

« Ben? Qu’est-ce que tu as fait à ton ventre? tu es toute sale?! » Monsieur Loupe et moi rions sous cape… avec toutes ces aventures, le message a un peu disparu. Mais mes parents s’appliquent et parviennent à déchiffrer le message, devant leur petite fille qui se marre. Ils sont ravis, n’en reviennent pas que ce soit allé si vite, que je leur ai caché, mentit, mais vraiment sont très heureux.

Le lendemain, Ellana lors d’un change à la crèche, a fait buggé la professionnelle qui la changeait. Malgré tout le soin qu’on avait mis à effacer le message, restait en très très clair et très estompé quelques vestiges de celui-ci. La professionnelle dit a Ellana « ben? qu’est ce que tu as ici? » et elle touche le message du doigt. Ellana montre son ventre et dit « maman ! Maman ! » Les référentes de la section d’Ellana sont donc appelées à la rescousses, et à 3 paires d’yeux parviennent à déchiffrer la nouvelle. Quand je viens la chercher le soir, on me dit « vous n’auriez pas une bonne nouvelle à nous annoncer? » et on me raconte l’aventure. Ca me fait rire de les imaginer en Sherlock Holmes à décrypter le ventre de ma fille.

Après toutes ces aventures, le reste des annonces s’en est suivi tranquillement, chacun son rythme et son « bon moment ». Mais surtout, depuis, dès qu’Ellana me voit écrire, elle soulève son tshirt et me dit « ici! bédou! » Pour que je lui dessine sur le ventre…

 

Et toi, qu’est-ce qui t’a traversé quand tu as su que « c’était bon »? Comment l’as tu annoncé autour de toi? Raconte moi !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

29   Commentaires Laisser un commentaire ?

Melinda

Félicitations !!! On s’en doutait hein mais quelle belle histoire !

le 28/11/2017 à 07h20 | Répondre

Chabadaba

Toutes mes félicitations pour cette merveilleuse nouvelle!
Et je trouve que tu as raison de souligner que vous avez eu énormément de chance… Trop de gens pensent encore qu’il « suffit » de faire une FIV…sauf que, malheureusement, ça ne marche pas à tous les coups, et que c’est un processus physique et émotionnel qui peut être très éprouvant. Sans en être passée par là, je trouve les femmes qui « luttent » en PMA tellement courageuses!! Mais ton histoire est aussi un immense message d’espoir! Encore toutes mes félicitations, j’ai hâte de connaître la suite…

le 28/11/2017 à 09h05 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci! Oui cest clair que la FIV parait souvent comme la « solution de simplicité », ca m a percuté en regardant un épisode de « scène de ménage » où Marion et Cédric commencent a envisager un bébé et qu elle part du principe qu’il est peut être stérile mais que « fiv » ca sonne bien, ils auront qu a faire ça, lol. Quand j entend ce genre de chose genre « ah bah maintenant que tu es en PMA, ca va venir vite », je me lance généralement dans un cours approfondis sur les techniques et les problèmes qui existent en PMA et surtout sur la part de « naturel » qui reste a la fécondation et/ou la grossesse, qui reste proche de celle d’un couple fertile. On se rend compte a ce stade généralement qu’une très grande proportion de gens ne savent pas vraiment comment on fait les bébés…

le 29/11/2017 à 08h05 | Répondre

Adeline

Félicitation !!!! Et Oui quelquefois on a la chance que ça marche du premier coup j ai eu aussi un transfert d embryon de 5j le 7 juin et Ca a marche je suis enceinte de 6 mois d une deuxième petite fille , la première je l ai eu grâce à une insémination !

le 28/11/2017 à 10h01 | Répondre

Chaperon Rouge

Félicitations! On se suit de pas trop loin alors ^^

le 29/11/2017 à 08h06 | Répondre

Madeleine

Ah le rêve !! Ma Fiv 1 a marché, mais pour TEC 5 ! (heureusement qu on avait 5 embryons). Je n y croyais plus, j’étais déjà dans la projection de la FIV2. Ton récit sur la Lueur, a l époque, m avait beaucoup soutenue.
Comme on ne mettait qu un seul embryon à chaque fois, ça a fait 5 mois de piqûres…
Bébé a 3 mois !!😊😊😊😍😍 et on rêve déjà d’un petit frère ou d’une petite sœur…
Je vais rapidement refaire une stimulation et la congélation des embryons (en janvier) , mais on ne commencera les transferts qu’en septembre prochain. Donc presque dans un an… Pour pas que, si ça marche, nos loulous soient trop rapprochés, et parce qu avec ma césarienne, les médecins m ont dit d’attendre 1 an avant une nouvelle grossesse.
C est que j ai plus de 36 ans, alors on préfère que mes ovocytes soient les plus jeunes possibles…
Courage à toutes les mamans. C est bien aussi de pouvoir se dire que les FIV, parfois ça marche.
J espère que ta grossesse se passe au mieux.

le 28/11/2017 à 10h22 | Répondre

Chaperon Rouge

Mais ma pauvre cest fou qu’ils te demandent de te piquer pour chaque transfert! Cest tellement lourd a gérer physiquement et émotionnellement!!! Ici les patchs cest passé comme une lettre a la poste mais en meme temps je ne les ai portés que pour une TEC… Je pense qu’au bout d’un moment l espoir s amenuise et tt te soule… En tous cas ouf pour ce bébé (et bravo) et super que ton CECOS accepte un prélèvement anticipé des ovocytes, tes arguments sont tout a fait recevables!

le 29/11/2017 à 08h10 | Répondre

Chaperon Rouge

Ah oui, et j espère que le petit deuz sera moins difficile a s’implanter, que tu n auras pas besoin dune FIV2… Et je suis ravie que mes articles précédents t aient aidés a tenir le choc pour le p’tit premier!

le 29/11/2017 à 08h12 | Répondre

MmeExpat

Oui, clairement, vous avez eu une chance folle. Félicitations! Autour de moi, les parcours PMA sont soit très rapides (1e FIV ou 1e TEC qui fonctionnent) ou très galère.
On a eu la 2e version. 1e centre PMA: 1 FIV et 5 TEC, tous négatifs, aucune nidation. 2e centre, on fait des examens plus poussés pour comprendre (surtout que je suis déjà maman d’un grand né d’une autre relation). La 2e FIV fonctionne mais je fais une fausse couche à 9SA. La 3e et la 4e FIV sont negatives. C’est notre 6e TEC (et pour nous le tout dernier essai avant de tourner la page « agrandissement de la famille ») qui aura fonctionné. Je suis actuellement enceinte d’un bébé prévu pour début mars. Alors un parcours « rapide et simple » comme le tien, ça fait rêver et effectivement ça arrive. Mais les parcours PMA peuvent être nettement plus compliqués et coûteux (tous les pays ne prennent pas en charge comme c’est le cas en France) et c’est bien de le rappeler.

le 28/11/2017 à 11h20 | Répondre

Chaperon Rouge

Oh zut… Mais félicitations pour cette belle nouvelle! On a peut être 15 jours d écart ^^ cest « marrant » cest souvent lors du dernier dernier espoir que ça fini par marcher… Vous avez su pourquoi ça a été si compliqué pour finir?
En tous cas oui c’est certain qu’on a une chance folle d être dans un pays qui prend très bien en charge ces parcours pas toujours aussi rapide que ce qu’on aimerait…

le 29/11/2017 à 08h15 | Répondre

Mme Expat

Oui, je pense qu’on se suit de près. Ma DPA est le 11 mars.
Le deuxième centre a trouvé des pistes: système immunitaire un peu trop fort mais les « cellules tueuses » n’étaient pas particulièrement élevées alors j’ai eu droit à des perfusions d’hémoglobine ; un léger problème de coagulation donc j’ai pris de l’aspirine jusqu’à la 23e SA et je continue les piqûres d’héparine jusqu’au bout. Tout ça, c’était la grosse différence entre le 1e et le 2e centre. Pour le dernier essai, j’ai aussi fait un « scratching » au cycle précédant le TEC pour favoriser la nidation et on a commencé la progestérone plus tôt. Je suis allée voir un osthéopathe (deux séances). Au final, on ne saura probablement jamais ce qui aura été le déclencheur, peut-être un ensemble de choses et peut-être le fait de se dire que c’était le dernier essai et que c’était ok si cela ne fonctionnait pas. On était « en paix » mais le chemin a été long pour arriver à lâcher prise, cela ne se commande pas.

le 29/11/2017 à 09h51 | Répondre

Chaperon Rouge

17 mars pour moi ^^ c’ets bien d’avoir des pistes je trouve, ne pas savoir pourquoi ca ne marche pas je pense que c’est la pire situation…

le 05/12/2017 à 11h12 | Répondre

Claire (voir son site)

Trop chouette! Je m’en doutais 🙂
Du coup, toute mes félicitations !
On a un mois de terme de différence alors 😉

le 28/11/2017 à 11h39 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci merci! On va découvrir ce qu est un bébé de printemps ^^

le 29/11/2017 à 08h16 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Quelle super nouvelle ! Félicitations 🙂
Je suis sure que ton article est un vrai message d’espoir pour d’autres !

le 28/11/2017 à 12h16 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci! J espère surtout que ça ne va pas être un message de « ca n arrive qu aux autres… »

le 29/11/2017 à 08h17 | Répondre

Mlle Mora

C’est vrai qu’on était dans un « creux » ! 😀

le 28/11/2017 à 13h16 | Répondre

Chaperon Rouge

Haha, oui, mais on a surtout fini par se rendre compte qu’il y a bcp de cachotières dans l équipe 😉

le 29/11/2017 à 08h19 | Répondre

Elo (voir son site)

Félicitations!!! C’est vraiment chouette de voir que parfois il suffit d’une seule FIV. Cela va donner de l’espoir à tous les couples qui sont dans cette situation. Et j’ai adoré l’idée du message sur le ventre de ta fille, c’est trop mignon comme annonce!

le 28/11/2017 à 14h07 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci! Oui c’est chouette mais ça le serait plus encore si ça pouvait marcher comme ça pr tt le monde… :/ en tous cas il nous reste un embryon au frais, on veut encore un bébé… Si tout se goupille aussi bien, ca veut dire que les prochaines piqures se feront sans pression, juste pour un don d ovocytes 🙂

le 29/11/2017 à 08h21 | Répondre

Mme Expat

Je suis française mais n’habite donc je ne dépend pas de la sécu française et clairement, les traitements sont chers. On a payé de notre poche 50% de chaque FIV, 100% de chaque TEC et une partie des médicaments qui n’était pas remboursés (je continue de payer l’héparine de ma poche et ce n’est pas donné).
Donc la sécu française qui prend autant en charge, c’est un luxe!

le 29/11/2017 à 09h58 | Répondre

Chaperon Rouge

non mais c’est clair. On peut raler tant q’on veut dans notre pays (‘est dans notre nature 😉 ) on a quand meme un certain nombre d’avantages non négligeables…

le 05/12/2017 à 11h13 | Répondre

Flora (voir son site)

Tu es une grande chanceuse en effet 😊 (et mon petit doigt avait raison).
Je suis rentrée en PMA en me disant que ça allait être facile vu qu’on est dans un cas d’infertilité masculine aussi, mais même si ça a été rapide nos statiques se rapprochent plus du parcours naturel que de ton impressionnant 100% ! Le transfert d’embryon frais n’a pas pris (c’est l’inverse qui m’aurait étonné vu l’état hormonal dans lequel j’étais avec une légère hyperstimulation) et la TEC1 a donné un bébé à naître bientôt sur 2 embryons transférés.
Notre chance à nous est qu’on a encore 5 embryons au frais, ce qui me donne de l’espoir qu’il n’y aura pas de FIV2 😉

le 29/11/2017 à 10h14 | Répondre

Chaperon Rouge

mais dis donc tu m’étonnes que tu as fait une hyperstim’ ! 2 transfert et encore 5 embryons en attente, t’as eu une sacré production !! je te souhaite aussi de pouvoir mener ton projet de famille au bout sans repasser par ces phases fatigantes de traitement et hospitalisation…

le 05/12/2017 à 11h14 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Félicitations pour cette bonne nouvelle et cette nouvelle aventure! Je suis trop sensible, je me retrouve encore les yeux embués en lisant ton billet 😉

le 29/11/2017 à 21h59 | Répondre

Chaperon Rouge

meuh non… c’est que du bonheur! 😉

le 05/12/2017 à 11h14 | Répondre

elodie

Félicitations! C’est positif de lire qu’il y’a aussi des « chanceuses » dans ce long parcours 😉

le 30/11/2017 à 02h13 | Répondre

Chaperon Rouge

merci !
oui, pour toutes celles qui entament juste le parcours, je pense que c’est important de savoir que ca peut aussi très bien se passer 🙂

le 05/12/2017 à 11h15 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?