Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Quand la Lueur a bien grandi… Motricité et alimentation


Publié le 23 avril 2018 par Chaperon Rouge

Tu me suis peut-être depuis 2 ans maintenant. Tu as lu mes déboires avec la médecine, la réussite de ma FIV, et la magnifique petite fille qui en est issue. Tu as suivi ses 3 premiers trimestres de vie, et puis, silence radio. C’est qu’en fait, ça occupe drôlement, d’être maman…

Il s’en est passé des choses depuis ! Je reviens te faire un petit point « hors grossesse » sur l’évolution de ma Lueur, parce que je suis sure que tu te demandes toi aussi si c’est resté ce bébé « trop facile » qu’elle était dès le début.

La motricité

A 13 mois + 1 jour, Ellana faisait ses premiers pas. Elle a bizarrement mis du temps: vers 9 mois elle escaladait tout, elle se hissait dans son parc et tenait bien plantée sur ses deux pieds. Elle a très vite vadrouillé partout, d’abord en 3 pattes et demi (sur un genou et un pied), puis debout en se tenant aux murs ou aux meubles. Et d’un coup, elle a marché et 3 jours après elle courait. D’après les puer de la crèche, elle a bien pris le temps de comprendre comment ça marchait avant de se lancer, et ensuite c’était parti.

C’est assez fou parce que depuis, elle n’est jamais tombée. Les rares fois où c’est arrivé, c’est nous qui étions intervenu et avons donc interrompu son chemin, ou bien elle était ivre de fatigue et trébuchait. Bref, jamais de grosse gamelle. Et pourtant, on n’a jamais protégé la maison en mode « méga baby proof ». Les coins de tables sont restés des coins, et nos câbles d’ordinateurs traînent partout. Elle court, s’arrête devant, lève une jambe puis l’autre, et repart une fois l’obstacle franchi. Aujourd’hui à 26 mois, mes parents ont renoncé à dire « attention » quand elle entame l’ascension de l’accoudoir du fauteuil, du dossier du canapé, du parc de son cousin ou de sa chaise haute. Ma fille monte seule sur sa chaise, et quand elle veut atteindre quelque chose sur une étagère, ça fait déjà un moment qu’elle déplace un tabouret, une chaise ou un escabeau pour y parvenir. Elle a un équilibre impressionnant et du coup une sacré autonomie. Bon, le revers c’est qu’il ne faut rien de dangereux/fragile d’accessible même surélevé. On n’a jamais eu d’accident, mais elle pourrait passer des heures les mains sous l’eau de l’évier de la cuisine alors qu’il y a des couteaux dans celui-ci par exemple…

En terme de motricité fine, elle a très vite scotché les puer de la crèche aussi: à 18 mois elle pouvait passer 45min à jouer avec… des gommettes. Et pas les grosses épaisses fait pour cette âge, non, les petites pastilles colorées que tu as en maternelle ! Elle se débrouillait super bien pour les décoller de leur support et les coller sur une feuille. Puis les redécoller de la feuille etc. Bon aujourd’hui elle voue toujours une passion pour les « tommettes », mais les colle plus souvent sur son visage que sur le support adapté. Elle adore aussi la « pamolé », et surtout jouer avec les accessoires qui vont avec. On a fait la notre maison, ça lui a beaucoup plu de mélanger (elle fait souvent des ateliers cuisine à la crèche), elle a 3 couleurs qu’elle sort en même temps mais ne mélange jamais. Pareil, elle peut jouer 10 minutes ou 1h avec ça, c’est pratique pour l’occuper le temps d’étendre le linge ou autre.

La bouffe

Chez nous, ce sujet est important. Ben j’ai de la chance, contrairement à quelques tribulettes, et à d’autres copines, zero problèmes à table… On n’est pas à l’abri que ça arrive hein ! Mais en l’occurrence… jusque là, tout se passe tout à fait normalement. D’un point de vu évolution, ça a donné que vers 10 mois, en nous rendant au marché, on l’a trouvée un bout de fromage dans la bouche. En fait elle avait choppé depuis l’écharpe de portage un petit cube de comté en dégustation sur le comptoir de la fromagère. On a eu un instant de bug, on a vu que ça passait bien, elle a tendu la main pour en attraper un autre…  Et là on a eu la fromagère dans la poche: depuis, quand on arrive, elle prépare tout de suite 2 ou 3 grandes frites de comté qu’Ellana grignote pendant qu’on fait notre commande. Quelques semaines plus tard, c’est un bout de pain qu’elle nous réclame. c’est parti pour les morceaux, bien qu’elle n’ait qu’à peine une ou deux dents. On n’a pas vraiment fait de DME, mais très vite Ellana avait dans les mains tout ce qu’elle nous montrait. On mange une clémentine? Elle tend la main vers nous? Hop! un quartier tout nu ! (on enlevait la peau au début pour qu’elle ne mange que les suprêmes, mais en fait très vite on s’est rendu compte qu’elle était capable d’écraser seule le quartier entre ses gencives et de nous recracher l’enveloppe…) A 10 mois, la Lueur avait goûté plus d’aliments que ceux proposés dans le questionnaire de la crèche. Cru, cuit, mélangé, en morceaux ou en purée, tout ce qui entre fait ventre ! Et une curiosité vis à vis de la bouffe vraiment marrante. Elle a très vite adopté le poisson, elle raffole des crevettes, du crabe, les sardines au feu de bois ou à l’huile… tout passe, alors que la viande doit etre bien hachée pour être dégustée. Vers 18 mois elle se régale tout l’été de fruits… dont on n’enlève pas les noyaux. Oui, nous sommes des parents inconscients. Ou très confiants. Mais c’est trop marrant. On lui donne une cerise en lui disant « attention, il y a un noyau! » elle l’ouvre en deux, nous donne le « mayau » et mange la chaire. Du coup elle préfère presque la phase de dénoyottage à celle de la dégustation: avocat, abricot, mirabelle, prune… on dénoyautte et parfois on mange ! Aujourd’hui, Ellana mange seule avec une fourchette. Elle adore les pattes « papillons » ou « caonis » (les macaronis), la soupe… et il lui arrive de nous réclamer « a l’oeuf » et elle peut effectivement se faire un diner juste d’un oeuf au plat et un peu de pain. Elle se compose des repas dans sa tete « cahonis… avec la sauuuuuce, et pis la viaaaaande… » etc.

Depuis un moment maintenant elle mange comme nous. Parfois coupé en plus petit, mais on ne s’embête pas à hacher menu ou à lui faire un plat à part. Elle apprécie de voir qu’il y a la même chose dans toutes les assiettes. Au restaurant on hésite toujours à lui prendre un menu à elle car elle ne mange pas énormément non plus, mais elle prend grand plaisir à goûter dans les assiettes de tout le monde. Nous avons été surpris de la voir réclamer de goûter aux pâtes de son père: des linguine à l’encre de sèche, donc noires, avec une sauce aux coques et un beurre à l’ail. Elle a adoré ! Au restaurant japonais, elle mange les makis à l’avocat, et adore les gyosas. La soupe et la salade c’est variable, et les brochettes de poulet ne passent pas trop mal. Bref on s’inquiète rarement des repas quand on est en sortie: elle suit.

A la maison, elle mange seule le soir parce que Monsieur Loup rentre à l’heure de la coucher, mais le week-end nous mangeons ensemble le midi et c’est toujours une fête pour elle. Elle regarde nos assiettes, parle de ce qu’il y a dedans, dit « l’appetiiiit!!! » une fois qu’on est tous installés et « chini papa! » quand mon mari a fini son assiette. Quand on est d’apéros, elle adore évidemment les chips et autres crackers à la cacahuète, mais pique aussi volontiers les légumes crus à tremper dans la sauce, et surtout passe plus de temps à faire le service aux uns et aux autres qu’à manger des cochonneries ! Quand je la fais manger le soir, je ne me bat jamais: elle mange bien équilibré le midi à la crèche, quand ils me disent qu’elle n’a pas voulu la viande ou le poisson je m’arrange pour ajouter des protéines à son repas du soir. Souvent c’est une soupe ou une purée, ou des pates avec une sauce aux légumes, ou un reste de notre diner de la veille. Si elle mange la moitié de son bol au moins, elle a le droit à un bout de fromage ou un yahourt, puis un fruit ou une compote. Si elle me réclame du fromage mais a à peine touché sa soupe, c’est non. Parfois il suffit qu’elle retourne jouer  minutes et elle revient manger, parfois c’est fichu, rien ne passera. Je ne cède pas, elle ne meurt pas de faim: elle boit 250mL de lait au coucher, et s’endort donc rarement le ventre vide, mais c’est important pour nous qu’elle comprenne qu’il y a des choses qu’il FAUT manger en quantité dans la journée. Je crois que le repas, c’est la seule chose sur laquelle je négocie rarement, et de façon générale, c’est très rarement « la crise » donc on en est contents!

Ohlala mais je t’ai déjà tartiné tout ça ! Bon, va falloir que je me dépêche d’écrire la suite avant l’arrivée du p’tit frère.. sommeil, rythmes, sociabilité, communication, vocabulaire… j’ai tellement de choses à te raconter ! En tous les cas, je pense que tu l’as compris, sur ces 2 points, la Lueur est resté la petite fille « trop facile » que nous avons depuis le début 😉


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Espoir

De la pâte à modeler maison ? Je suis curieuse : comment la fais-tu ?

le 23/04/2018 à 09h17 | Répondre

Chaperon Rouge

Farine, sel,eau, maïzena et colorants alimentaires ! C’est super a faire. Par contre au bout dun moment ça devient méga collant et la faut jeter… Mais au moins c’est que du comestible 🙂

le 23/04/2018 à 15h34 | Répondre

Mme Espoir

Merci pour la recette ! Je retiens, ça me sera utile un jour ou l’autre !

le 23/04/2018 à 18h24 | Répondre

Mélinda

Cet article fait plaisir ! Vivement la suite 🙂

le 23/04/2018 à 10h56 | Répondre

Chaperon Rouge

Merci! Elle arrive vite 😉

le 23/04/2018 à 15h34 | Répondre

Caro - WonderMumBreizh (voir son site)

Tout roule comme sur des roulettes ! Hâte de lire la suite de l’aventure de Ellana et son petit frère 😀

le 23/04/2018 à 12h25 | Répondre

Chaperon Rouge

Pour l’instant, il dort et elle le regarde/caresse/bisouille.’. J’ai hâte aussi! 😉

le 23/04/2018 à 15h35 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?