Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Quand l’allaitement n’est pas une évidence


Publié le 17 mars 2017 par Madame Choux

Non non ne me tapez pas tout de suite! 😀

Pendant 9 mois, voir plus (pendant les essais bébés aussi en fait), je me suis posée la question de l’allaitement au sein ou au biberon. Suivant le moment, mes lectures et mes réflexions, je penchais tantôt pour l’un tantôt pour l’autre. Je voyais des avantages et des inconvénients pour les deux. L’allaitement n’a pas du tout été une évidence dès le début (ouh la mauvaise mère en puissance). Moi même bébé bibi, je ne voyais pas de problème là dedans!

De mon point de vue, pour l’allaitement au sein, je trouvais cela pratique de ne pas avoir de biberons à préparer, hop on déballe le matos et c’est prêt! L’argument du naturel et du parfait aliment pour bébé m’ont évidement aussi convaincue ainsi que le fait de lui fournir des anticorps. Par contre, l’argument du lien ne m’a pas trop touché, pour moi on peut faire du lien avec tout un tas d’autres trucs que le sein. L’inconvénient majeur pour moi était que je devais être celle qui se lève tout le temps la nuit pour nourrir bébé, difficile de déléguer un sein au papa. Et je dois dire que les désagréments physiques me gênaient aussi : crevasses et ses copines (même si je suis d’accord, c’est pas systématique). L’idée que bébé soit toujours pendu au sein me gênait un peu aussi (ahah la bonne blague, quand on sait que j’ai eu un bébé koala, elle était pas pendu au sein mais aux bras…).

Et du coté biberon, les argument massifs étaient donc le partage des taches avec le papa et pas de problèmes physiques possibles (outre la montée de lait à gérer mais ça dure pas des mois non plus). Et puis, je me suis dit que verser un peu d’eau et quelques cuillères de lait dans un biberon, ça prend pas 3 jours.

bebe-biberon

Crédit photo (creative common) : Mariagarzon

Je me suis documentée sur l’allaitement par des livres notamment (qu’une amie allaitante m’avais recommandé). J’ai pas vraiment aimé ce livre, il apportait clairement des informations intéressantes (biologie, comment ça fonctionne, des solutions aux désagréments…) mais il était parsemé de petites phrases te faisant comprendre que si tu allaitais pas ton bébé serait gros, diabétique, débile, malade et toi une demeurée qui fait pas le mieux pour lui. Bref ça m’a gonflé, un livre qui se voulait neutre ne l’était pas du tout.

Résultat des courses, la veille de l’accouchement, je ne savais toujours pas ce que je voulais faire. Je m’étais juste dit, que si c’était possible je tenterai la première tétée et qu’on verrait ensuite.

Et en pratique, avec un vrai bébé

Juste après la naissance (enfin une heure après plutôt), on m’a dont mis Chouquette sur moi, elle a commencé à ramper pour chercher le sein. C’est hallucinant d’ailleurs cette façon de faire! Une fois arrivée à sa cible, la miss s’est contenté de poser ses lèvres fermées sur le bout. On a attendu de voir si elle allait ouvrir la bouche. Hum ben visiblement non, elle se contentait du mode bisou. Une auxiliaire est arrivée pour voir comment cela se passait, elle a aussi constaté qu’on arrivait pas à lui faire prendre le sein. Bon ben pas grave, elle doit pas avoir faim (ça a faim tout de suite un bébé qui naît? ou c’est pour se rassurer qu’il tête tout de suite?). Visiblement aucun des deux pour elle, elle était bien comme ça. Soit.

Pendant les 4 jours à la maternité, à chaque repas, j’ai tenté de lui faire prendre le sein, comme en salle d’accouchement, elle était en mode bisou. Elle cherchait bien le bon endroit, se positionnait bien mais pas plus. Si elle ouvrait la bouche, elle la refermait trop vite sans rien attraper. J’ai essayé, avec différentes auxiliaires, pleins de techniques et de positions d’allaitement, rien a fonctionné. On lui a mis le colustrum dans la seringue pour pouvoir la mettre juste à coté du sein et l’appâter, de faire perler un peu pour lui faire ouvrir la bouche, de lui stimuler le menton pour qu’elle ouvre plus grand… Rien à faire. A chaque fois, au bout de 15-20 min elle s’énervait et je finissait de la nourrir avec du lait infantile à la seringue. J’avoue que faire ce cirque à 23h, puis 2h du mat puis à 5h, ça m’a gonflé… On m’a proposé le tire-lait, mais ce truc là pour moi était exclu, solution suivante.

Le 4ème jour, j’ai abandonné, elle ne veut pas le prendre, tant pis, on passe au bib! Je ne voulais pas continuer tout ça toute seule à la maison. Au final, elle descendait les biberons et mangeait sans soucis. J’ai d’ailleurs appris par la suite que ma mère avait abandonné pour moi pour la même raison, on est pas doué dans la famille de mère en fille donc 😀 Et le papa dans tout ça? Mr Pithiviers part du principe que c’est mes seins (oui je confirme) donc c’est moi qui choisit, il avait globalement les mêmes avantages et inconvénients des deux cotés que moi.

Au final, c’est donc bébé qui a choisi et résolu mon dilemne! 2 semaines après on a vu une ostéopathe (parce que Chouquette tournait sa tête que d’un coté), elle nous a dit au passage que sa mâchoire était un peu bloquée (des suites de l’accouchement) et donc qu’elle devait avoir du mal à prendre le sein… heu oui je confirme!

Et par la suite?

Chouquette n’a jamais eu de soucis pour manger ou finir ses biberons, c’est plutôt la version morfale que j’ai (team gigot coucou). Mais j’ai quand même culpabilisé quand elle a commencé à avoir des coliques et du reflux, forcément partout on nous dit que c’est limité ou évité chez les bébés allaités. Donc dans ma tête, c’était à cause de moi qu’elle avait mal au ventre, que j’aurai du plus insister, ou faire le tire-lait, ou re-tester après l’osteopathe. Puis après quelques autres renseignements, on s’aperçoit que le reflux existe aussi chez les bébés allaités et que toutes les causes du monde ne viennent pas de là.

J’ai eu aussi plusieurs fois la question :

  • « Et tu la nourris? »
  • Heu comment ça? Ses bonnes joues laissent penser qu’elle meure de faim?
  • « Ah mais tu lui donnes le biberon »

Mais heureusement, ce n’est pas allé plus loin, on m’a jamais reproché plus frontalement que ça de ne pas la nourrir au sein.

Du coup, on est toujours au bib, papa est content de pouvoir lui donner (bon ok sauf à 3h du matin 😀 Là d’un coup, il se dit que le sein c’est pas mal en fait.), ses grands parents sont contents de lui donner de temps en temps. Bref tout le monde est content!

Et vous, l’une ou l’autre solution a été une évidence ou vous avez hésité longtemps aussi? Comment avez-vous finalement choisi?

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit pour obtenir sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté cet été pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

36   Commentaires Laisser un commentaire ?

Titine

Haaaaa la fameuse question : sein ou bib ?
Pour mon ainée, c’était clair que c’était le sein. Ce fût compliqué, très compliqué et le sevrage a 3 mois car plus de lait a ete tres tres difficile. Bref, un allaitement compliqué. Quant bb2 est arrivé, la reflexion s’est de nouveau pose et apres les « soucis » rencontres les gens me faisait comprendre que j’étais un peu folle de vouloir recommencer. Mais l’état d’esprit etait différent.
Pour bb1, je m’étais mise la pression et je suis d’accord avec toi qu’on fait beaucoup culpabiliser les mamans qui n’allaitent pas. Comme c’est le 1er tu te mets une pression de dingue. Pour bb2, je m’étais dit que je tenterai. Si ça marche tant mieux sinon tant pis ce sera bib. Finalement bb2 a vite compris où etais le sein et comment ça fonctionnait.

Du coup, je pense qu’il faut s’écouter et ne pas se mettre la pression.
Il vaut mieux un un bib donné avec plaisir plutôt que le sein donné sans « motivation »

le 17/03/2017 à 07h38 | Répondre

Madame Choux

C’est tout à fait ça, je crois qu’il vaut mieux « faire comme ça vient, plutot que de s’imposer quelque chose de compliqué, qu’on vivrait pas très bien ».

le 17/03/2017 à 12h13 | Répondre

Madame Nounours

J’étais pareil que toi aussi niveau de l’allaitement. Je voulais essayé mais bon mon fils n’a pas été très motivé et du coup on est passés directement au biberon sans avoir de reproche de la part de l’équipe médicale (j’ai accouché dans une clinique qui n’est pas pro allaitement donc ça aide). Après comme je dis si allaiter est une galère plus qu’autre chose il vaut mieux ne pas s’enteter plutôt que ça ait un impact sur l’avenir. Par contre, il y a une chose qui m’énerve c’est les réflexions de certaines personnes, j’ai eu le droit d’une amie qui allaité que mon fils serait plus malade et d’autres choses que tu mentionné dans ton article (mon fils n’a pas été malade de tout l’hiver et il est très bien éveillé alors qu’il est au biberon depuis sa naissance ) mais bon je laisse couler.

le 17/03/2017 à 08h09 | Répondre

Madame Choux

Pour le coup on ne m’a pas fait de reproches non plus, et puis j’ai du demander de l’aide à tout le service en fonction des heures donc elles ont bien vu que c’était compliqué! Elles étaient meme désolées pour moi parce que ça marchait pas 🙂

le 17/03/2017 à 12h17 | Répondre

Mme Lau

Ton témoignage me touche beaucoup parce que j’ai longuement hésité entre le sein et le biberon et au final ça a été biberon dès la naissance. C’est même la sage-femme qui m’a accouché qui me l’a conseillé si je n’étais pas sûre de moi, elle a bien vu que je ne savais pas trop et m’a conseillé. Et au final quand je vois que ma fille se porte super bien, n’a pas été malade (à part quelques petits rhumes) dans sa 1ère année malgré le fait que je ne lui ai pas passé mes anticorps ben je me dis que j’ai bien fait puisque comme ça le papa a pu lui donner aussi, c’est même lui qui lui a donné le 1er biberon en néonat.
Quelques jours-semaines après la naissance j’ai un peu culpabilisé en me disant que ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux pour elle et je me disais que pour le second j’allaiterai mais maintenant je suis à nouveau dans une phase de doute donc on verra bien quand le moment se présentera (bientôt j’espère…)

le 17/03/2017 à 08h27 | Répondre

Madame Choux

Oohhh c’est chou que le papa ait pu donner le premier biberon 🙂 C’est le gros avantage du bib ça quand même!
Bonne réflexion alors pour ptit deuz à venir 🙂

le 18/03/2017 à 08h19 | Répondre

Doupiou

J’aurais tellement pu écrire cet article !
Comme toi, je n’avais pris aucune décision jusqu’au jour de la naissance. Malheureusement, avec ma césarienne, la mise au sein s’est faite 4h après la naissance. ça s’est très mal passé et j’ai essayé de forcer. Je n’aurais jamais du car ça m’a dégouté de l’allaitement.
Contrairement à toi, j’ai trouvé mon allié dans le tire-lait, ce qui m’a permis de faire un allaitement mixte pendant 1 mois et demi avant de passer au 100% bib !

le 17/03/2017 à 08h38 | Répondre

Madame Choux

Ah bien joué l’allaitement mixte pendant 1 mois et demi, c’est déjà super si tu as pu allier les deux et que cela te convenait 🙂

le 18/03/2017 à 08h19 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Avec la question du sexe, je dirais que c’est la question que l’on me pose le plus souvent : est ce que tu comptes allaiter ?
Et comme toi, je vois des avantages et inconvénients dans les deux.
Donc je dirais que je vais tenter le coup, et si cela ne fonctionne pas ben tant pis. Je suis un bébé biberon et je me porte très bien. Je me suis comme toi renseignée pour le reflex, c’est peut être limité mais quand un bébé à un vrai reflux, ben l’allaitement n’aide pas toujours.

le 17/03/2017 à 09h06 | Répondre

Charlotte aux petits pois (voir son site)

Bien d’accord avec toi! L’important c’est de faire ce que l’on sent! Au niveau du reflux, ici bébé allaité et gros reflux quand meme… donc! 😉

le 17/03/2017 à 11h19 | Répondre

Madame Choux

Je crois que au final c’était très bien d’avoir pu tester et que je vois sur l’instant, au moins si ça ne marche pas ou que cela ne te convient pas tu es moins frustrée ou triste.
Je crois que de toute façon on trouverait toujours quelques chose à regretter « ah zut il a un rhume avec ci ou ça il l’aurait peut être pas eu » ou pas parce qu’au final ça ne se produira jamais donc on saura pas

le 18/03/2017 à 08h21 | Répondre

liliP

Merci pour cet article !! Même deux ans 1/2 après la naissance de mon enfant, ça me touche encore.
Bébé n’a pas voulu téter ici non plus, malgré de nombreux spécialistes vus, conseils, acharnements, il a toujours refusé le sein. « c’est rare quand même » qu’on me disait ! Alors merci d’en parler. Pas facile à assumer de nos jours.
Idem que toi pour chaque « soucis » classique de bébé ‘coliques’ ou autre je pensais que s’il avait eu mon lait ça aurait été différent, aujourd’hui ma belle soeur allaite et bébé souffre de coliques, elle me demande des conseils. Comme quoi, cet article servira à déculpabiliser pas mal de jeunes mamans déçues de ne pas réussir à allaiter…

le 17/03/2017 à 09h31 | Répondre

Madame Choux

Oui on entend souvent « mais c’est impossible qu’il ne sache pas faire » ah ben super merci de la culpabilité, donc soit je suis nulle soit il est raté… Mais en fait non, ca existe, des fois ça marche pas et voila.
Ah je suis contente (c’est pas gentil hein mais bon) d’entendre que des bébés allaités peuvent aussi avoir des coliques. Bon courage à elle par contre, parce que c’est la galère… et malheureusement hormis attendre j’ai pas trouvé de solution! Mais à 3 mois-3mois et demi, pfiou plus rien.

le 18/03/2017 à 08h25 | Répondre

CupCake

C’est fou ce qu’on trouve comme mauvaises informations sur l’allaitement sein maternel et biberon !
Alors, premier truc : le bébé a les anticorps de la mère pendant ses 3 premiers mois, même si il n’est pas allaité.
Donc pour faire bénéficier bébé des anticorps procurés par l’allaitement il faut allaiter plus que 3 mois.
Et l’OMS nous informe que à 3 mois plein du bébé, seules 20% des mères allaitent encore.
Donc bon, le côté médical toujours évoqué par la LLL ou tout autre site « j’allaite pour donner les anti-corps » n’a pas de valeur bien fondée si l’allaitement s’arrête à la fin du congé maternité.
Et on sait très bien que reprise du travail et allaitement au sein ne sont pas souvent compatibles, donc au lieu de culpabiliser les mères il faudrait un congé maternité plus long pour les femme souhaitant allaiter.
De toute façon chacun ses choix, et si il a été prouvé scientifiquement que le lait maternel est le plus adapté, le pourcentage de bébé allaités au sein et au biberon ayant des coliques ou des reflux est sensiblement égal. Donc pas de stress vis à vis de ça.
Chacun son choix !

le 17/03/2017 à 09h31 | Répondre

Madame Choux

Merci pour ces infos 🙂 Oui on passe énormément d’anticorps par le placenta, donc tout au long de la grossesse 🙂

Ah faudrait que je trouve des études sur les coliques/reflux en fonction du mode d’alimentation, j’avais pas pensé à chercher ça 🙂

le 18/03/2017 à 08h26 | Répondre

Lolo

N’importe quoi! Encore une fausse idée véhiculée sur l’allaitement. De nombreuses mères allaitent et travaillent, j’en fais parti! Oui ma fille de presque 10mois est toujours allaitée et je travaille, je tire mon lait le midi et elle tète à volonté les soirs et weekends.

le 18/03/2017 à 22h56 | Répondre

Miss Chat

CupCake a juste dit que ce n’était pas souvent compatible et elle a raison, désolée si ça te choque. La preuve en est : le faible nombre de mamans qui ne continuent pas à allaiter après leur reprise.
Tu as de la chance d’avoir les conditions réunies pour que cela fonctionne bien mais c’est loin d’être la majorité 😉

le 20/03/2017 à 11h06 | Répondre

Miss Pop

Pour mon 1er enfant, jétais indécise jusqu’au bout. Finalement, j’ai allaité et c’était un vrai calvaire. Très mal c onseillée à l’hopital. Bébé ne grossissait pas, avait toujours faim et les tétées duraient 45 min. J’avais mal en continu mais je culpabilisais trop de passer au bib: je voulais le meilleur! Finalement, j’ai abandonné au bout de 3 semaines et ç

le 17/03/2017 à 09h46 | Répondre

la grogniasse

euh… le bébé allaité qui n’a pas de colique ou de reflux, c’est totalement faux, hein…
J’ai allaité tant et plus, mais jusqu’à 3 ou 4 mois, c’était le calvaire pour mon petit avec des hurlements permanents et une impossibilité totale d’être allongé…

le 17/03/2017 à 09h47 | Répondre

Madame Choux

Ahhhh ça me rappelle de mauvais souvenirs ça les hurlements et l’impossibilité de l’allonger… J’en ai passé des journées à la tenir contre moi à la verticale pour qu’elle dorme!

le 18/03/2017 à 08h27 | Répondre

Miss Pop

(fausse manip!) ça a été un vrai soulagement de passer au bib. Bébé a fait ses nuits quasi de suite après, il mangeait à sa faim et était enfin rassasié.
Du coup, pour bébé 2, j’ai donné la tétée d’accueil et je n’ai pas du tout retenté de donner le sein. Il a presque 2 mois, grandit et grossit bien et dort bien! Il n’a pas de coliques pour l’instant. Je vis beaucoup mieux, je suis tellement plus détendue que lors du 1er mois avec bébé 1!
Je pense vraiment que certaines femmes ne sont pas « faites » pour allaiter. Malgré les tisanes, l’eau que je buvais, je n’avais pas assez de lait. Et c’était pareil pour ma mère!

le 17/03/2017 à 09h49 | Répondre

Madame Choux

Ah oui 45min ça commence à faire long… surtout quand on recommence toutes les 3h environ!

Par contre ici il a fallu attendre les 3 mois et demi pour qu’elle fasse ses nuits! Donc le bib ne garantit pas non plus les nuits comme on peut le lire parfois…

le 18/03/2017 à 08h29 | Répondre

Weena (voir son site)

Euh … comme la grogniasse, je suis ravie d’apprendre que mon deuxième fils, allaité comme son frère, ne pouvait pas avoir de RGO … c’est bizarre, il a tous les symptômes et le traitement qui va avec …😥
Sein ou biberon, dans tout les cas, le système digestif est immature.
C’est dommage qu’à la maternité ils n’aient pousser plus avant pour comprendre pourquoi elle n’ouvrent pas bien la bouche, même si toi tu n’avais pas d’envie particulière, ça laisse en difficulté une femme qui aurait voulu allaiter.

le 17/03/2017 à 10h01 | Répondre

Madame Choux

Eh oui mais ça on le dit trop peu que oui un bebe allaité peut aussi avoir des coliques ou un RGO.
Et quelle galère ces RGO… Ici les traitements n’ont absolument rien changés… alors on attend que ça passe!

le 18/03/2017 à 08h31 | Répondre

Amand88

Merci pour ton témoignage! Ça fait vraiment du bien de savoir qu’il y a des maman qui ont aussi galéré pour allaiter leur bébé.

Pour ma part, Zoé tétait super bien dès ses premières minutes de vie. Mais très vite, elle n’a pas eu assez avec mon lait, il lui fallait un complément de lait maternisé en poudre qu’on lui donnait au gobelet. S’il est facile de donner cela quand on nous l’apporte tout fait à la maternité, c’est nettement moi drôle une fois rentré à la maison où la cuisine se trouve à l’autre bout de l’appartement par rapport à la chambre.
Et puis j’avoue que, pour moi, cela n’était pas vraiment l’extase que l’on décrit… J’avais mal et elle avait faim…
A la minute où elle a pris son premier biberon, elle a été apaisée.
J’ai continué pendant environ 15 jours à la mettre au sein de temps en temps et puis on est passé définitivement au biberon, qui avait l’avantage de faire participer tout le monde.

Zoé n’a jamais eu beaucoup de coliques et est loin d’être obèse aujourd’hui.
Donc au final, elle a eu le colostrum, et c’est le plus important, je trouve.

le 17/03/2017 à 10h13 | Répondre

Madame Choux

Au gobelet! Waou ça devait être un peu galère quand meme! C’est sur que tout seul à la maison, d’un coup ça change la donne!

C’est super si elle a pu avoir le collustrum deja.

le 18/03/2017 à 08h34 | Répondre

Melimelanie

Comme tu sais j’ai allaité petit habitant. Mais en revanche même si moi c’est ce qui m’a convenu avec lui (je ne dis pas que ça marchera aussi bien avec petit excité donc je ne m’avance pas sur mon futur allaitement) je comprends parfaitement ta démarche.
Honnêtement si j’avais du galèrer des jours et des jours j’aurai vite lâché…
Au final tu as fait comme tu le sentais et au mieux pour vous 2 (voir vous 3) et c’est bien la le principal!!
(Et oui les coliques bébé allaité au sein ou non ça ne change rien… )

le 17/03/2017 à 10h51 | Répondre

Madame Choux

Oui j’ai la version excitée du bebe aussi, ça va pas assez vite, elle mangeait rien, hop elle s’énervait au sein. Faut que ça déménage (j’ai peur de quand elle va se déplacer 😀 :D).

le 18/03/2017 à 08h36 | Répondre

Onedaymaybe

Ici bébé est allaité mais les débuts ont été compliqués. Pas de tétée d’accueil car bébé trop fatigué puis un bébé qui prenait le sein mais qui attendait que « ça coule tout seul ».
Au final allaitement réussi mais grâce aux téterelles en silicone dont on ne peut se passer.
En revanche pour moi ça a rien d’un moment d’extase de fusion ou autre que certaines peuvent décrire. C’est long, c’est fatiguant la nuit, c’est parfois douloureux, le papa ne participe pas… je suis heureuse de nourrir mon bebe mais je suis aussi heureuse que nous passions progressivement au biberon d’ici quelques semaines !

le 17/03/2017 à 10h55 | Répondre

Claire (voir son site)

Onedaymaybe, tu peux essayer de découper un peu le bout de ta téterelle pour agrandir le trou pour que ton bébé ai plus de contact avec ton mamelon. Si ça fonctionne, tu peux agrandir un peu le trou chaque jour, jusqu’à essayer de te passer des tèterelles. Enfin, c’est juste une piste si ça te dit. Car effectivement, ça doit pas être cool, de devoir toujours avoir ses téterelle à portée!

le 17/03/2017 à 13h22 | Répondre

Madame Choux

Ah ah c’est sur que s’il attend que ça vienne tout seul, c’est plus compliqué! En tout cas bravo pour ce début et la solution trouvée. Et dès le bib, hop tu pourras le refiler au papa pour dormir un peu plus la nuit (bonheur) 😀

le 18/03/2017 à 08h38 | Répondre

Claire (voir son site)

Le principal, c’est que ton choix te conviennent.
Dans certaines maternité, un ostéopathe passe le lendemain de l’accouchement. Ca vous aurais peut être aidé. On ne saura pas.

le 17/03/2017 à 13h19 | Répondre

Madame Choux

ça aurait été bien dans tous les cas, il aurait pu voir directement pour la tete qui tournait pas bien (bon meme si ça a pas eu de conséquences par la suite). Et puis de savoir plus rapidement que de toute façon elle pouvait pas y arriver, ça m’aurait évité la culpabilité de « je suis nulle, on sait pas faire » ou « j’aurai du essayer plus ».

le 18/03/2017 à 08h39 | Répondre

Louve

C’est marrant comment quelque soit le choix de la Maman, allaitement ou biberon nous sommes tout de même jugées… Petit T est allaité depuis sa naissance, exclusivement pendant 1 mois, pendant lequel j’ai faillit abandonné, trop dur pour toutes les raisons invoquées dans les commentaires puis suite à une grosse infection au sein nous sommes passés au mixte (1 tetee/1 biberon) et la parfait ! Rythme enfin trouvé, bébé a fait ses nuits, même pour ma reprise du travail nous sommes passés à une tétée matin / soir et toujours aujourd’hui à presque 5 mois. Mais quand je parle de mon allaitement autour de moi j’ai l’impression d’être un ovni ! « Quand vas tu arrêter ? Tu dois être épuisée tu devrais arrêter ! » Et autre.. comme quoi même si on allaite son bébé on est jugé alors que je pense que chaque Maman fait au mieux pour son bébé et chacune est différente !

le 18/03/2017 à 09h54 | Répondre

Miss Chat

Ah oui clairement, ça n’a pas été facile pour toi, dis donc :/ De toute façon, comme on a déjà dit plus haut, l’important est que ta fille mange assez et puis c’est tout !
J’ai allaité Croquette durant tout mon congé maternité (c’était mon objectif) mais j’ai trouvé l’allaitement incroyablement difficile à mettre en place. Je ne pourrais donc jamais pousser une jeune maman à le faire et encore moins la juger pour sa décision finale !

le 20/03/2017 à 11h19 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

J’ai été comme toi indécise jusqu’à l’accouchement. Après la césarienne, la Biscotte a eu sa première tétée au bout de 2h et elle a tout de suite bien tété. Donc évidement c’est plus facile quand ça se passe comme ça ! J’avoue que je ne sais pas trop si j’aurais persisté longtemps si ma fille avait mal pris le sein ou si j’avais eu des crevasses ou autre. J’ai eu la chance que ça roule, et de maman indécise je suis passée à un allaitement de 11 mois et demi, comme quoi il en faut parfois peu pour basculer au sein ou au bib mais dans tous les cas je trouve ça vraiment pénible que quoi que nous fassions nous soyons toujours jugées par les uns ou les autres !!

le 20/03/2017 à 16h53 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?