Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Quand les choses se sont compliquées mais que je ne le savais pas encore…


Publié le 27 avril 2018 par Madame Vanille

Nous voila arrivés à la fameuse échographie du 2e trimestre, je suis à 22 SA. Je suis à la maison depuis peu.
Ce repos plus ou moins forcé me permet d’apprécier pleinement ma grossesse. Les nausées et les vomissements se sont enfin calmés.

Lors de l’échographie, tout se passe à merveille, la Petite va très bien. Chaque petit organe est parfait et au bon endroit. Tout va bien mais la Petite porte bien son nom, elle est petite, entre le 5e et le 10e percentile pour toutes les mesures. Rien d’alarmant, d’après la sage femme surtout que nous sommes, nous mêmes, pas très grands. Selon elle, la maternité lors de mon rendez-vous d’inscription programmera surement une échographie de croissance.

Crédits photo : Photo personnelle

Ce rendez-vous est prévu la semaine prochaine, j’ai choisi assez vite la maternité où je souhaitais accoucher, n’ayant pas beaucoup de possibilités. A cause de mon hémophilie, il me fallait une maternité de niveau 2B ou 3 qui peut réanimer et avec une banque de sang en cas d’hémorragie. J’ai choisi la plus proche du travail de mon mari, qui était aussi la plus facilement accessible de la maison et surtout la maternité était réputée et le bâtiment récent.

Lors de ce rendez-vous, j’apprends que je serais suivie par une gynécologue (plutôt qu’une sage femme) car ma grossesse le nécessite. Je rencontre d’abord une secrétaire qui scanne tous les documents qui seront dans mon dossier médical : échographies, dernier frottis, lettre de mon hématologue, etc…

Je vois ensuite une infirmière qui me pèse, prends ma tension, contrôle mes urines, etc…
Puis j’attends la gynécologue.
Après une heure et demie d’attente (heureusement que je suis venue accompagnée…), c’est mon tour. Ma gynécologue est jeune, dynamique et très sympathique, j’en oublie l’attente. On reprends ensemble mon dossier médical. Elle décide, comme prévu, de programmer deux échographies de croissance avant l’échographie du 3e trimestre. Une à quasiment 26 SA, et l’autre à 29 SA. Elle planifie aussi un rendez vous avec l’anesthésiste un peu plus tôt que la normale à 30 SA. Afin que ce dernier et mon hématologue, que je revois bientôt pour faire un bilan, puissent établir ensemble un protocole d’accouchement. Notamment, pour un accouchement voie basse, décider si j’aurais le droit à la péridurale, à une épisiotomie ou à l’utilisation d’instruments.

Jusqu’à ma prochaine échographie, tout se passe bien, je suis toujours arrêtée et je crois bien que je ne reprendrais pas du tout le travail… Je rencontre la sage femme libéral à coté de chez moi avec qui je vais faire la préparation à l’accouchement et du prénatal. J’ai hâte de commencer !

Le jour de cette fameuse échographie arrive enfin ! LE sage-femme est parfaitement à l’heure et super sympa. Il me met à l’aise directement et ça fait du bien ! Il commence l’écho et trouve tout de suite le problème. J’ai des notchs bilateraux. EUH? Quoi ? Jamais entendu parler de ça….
Il s’agit en fait d’une anomalie au niveau d’une ou des deux artères (les 2 pour moi donc) qui irriguent l’utérus.  Durant la grossesse, ce sont elles qui contribuent à la bonne croissance du bébé en alimentant le placenta avec les nutriments contenus dans le sang. La mauvaise irrigation placentaire peut affecter les échanges materno-fœtaux : le bébé ne bénéficie pas de tous les nutriments dont il aurait besoin. Cela peut se traduire par un retard de croissance intra utérin (RCIU), selon la gravité du ou des notchs.
La Petite est au 11e percentile. Ceci explique cela…

Bon, selon le sage-femme rien d’alarmant, nous allons juste surveiller la croissance du bébé lors de la prochaine écho et tout ira bien. Soit.

En attendant l’échographie suivante, tout va bien. Nous partons même une semaine en vacances dans le sud de la France. Je profite à fond de ma grossesse, je suis heureuse.

Crédit photo : Photo personnelle

Mais comme tout ne peut pas être parfait, je découvre la rétention d’eau et de nouvelles douleurs au dos. Je consulte mon ostéopathe (qui est aussi sage femme de formation) pour me remettre d’aplomb. Elle trouve que j’ai effectivement beaucoup gonflée au niveau du visage. Lors de la manipulation, elle n’arrive pas à décoincer une de mes douleurs qui selon elle correspond plutôt à une douleur au foie. Elle s’interroge… Par acquis de conscience, elle me prends ma tension, me fais faire une bandelette de test urinaire (qui sont normaux) et écrit un petit mot à ma gynécologue que je vois la semaine prochaine. Elle me dit de ne pas m’inquiéter, que tout va bien mais qu’il faudrait surveiller mon foie. Donc je ne m’inquiète pas.

La semaine suivante, je suis à 28SA et j’ai mon rendez-vous du 6e mois à l’hopital. Comme la dernière fois, je vois d’abord une infirmière pour les petits contrôles de routine. Elle reprends ma tension plusieurs fois car elle est un peu haute mais tout le reste est ok. Je raconte à ma gynécologue ce qui s’est passé chez mon ostéopathe et lui donne sa lettre. Elle me prescrit une prise de sang et une échographie du foie pour avoir le cœur net. Les résultats sont normaux, donc fausse alerte, mon foie va très bien.

Tellement de petits détails qui aurait pu nous mettre la puce à l’oreille, enfin mettre la puce à l’oreille au personnel médical plutôt… Mais non !

Prochain rendez-vous : la 2e échographie de croissance. Je te raconterai ça la prochaine fois !


Guide accouchement


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Commentaires

14   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Mon Dieu ! Heureusement qu’on sait que ça finit bien parce que là j’étais super inquiète en te lisant. Tu écris habituellement ? Tu sais faire monter la tension !

le 27/04/2018 à 08h10 | Répondre

Madame Vanille

Ahah non je n’ai pas l’habitude d’écrire mais j’apprécie le compliment 🙂

le 03/05/2018 à 15h21 | Répondre

Banane

Drôles de souvenirs pour moi en te lisant!
Je vois venir le mur qui t’attend, et de la même manière qu’il y a 11 ans pour nous, j’ai du mal à comprendre que les professionnels passent à côté des signaux d’alerte. Dans notre cas, note fils ayant 2 malformations, ils étaient plus concentrés sur le resultat de l’amniocentèse que le reste. Mais quand même…

le 27/04/2018 à 08h35 | Répondre

Madame Vanille

Je suis d’accord avec toi, il y avait quand même énormément de signaux pour que personne ne s’en rende compte…

le 03/05/2018 à 15h22 | Répondre

la comtesse Bleue (voir son site)

Heureusement que l’on connaît la fin et que l’on sait qu’elle est heureuse ! Je pense que vu tous les examens qu’ils t’ont fait faire ils avaient déjà un doute. Mais nos soignants sont juste humains (même s’ils l’oublient parfois dans leur relation aux patients mais c’est un autre sujet) et ils peuvent, malgré leur bonne volonté passer à côté… Ici je soupçonne une cholestase gravidique (heureusement pas grave…) qui n’a pas été détectée et une très mauvaise gestion du traitement de ma maladie génétique (heureusement sans conséquence grave non plus)… J’ai cette impression que hors des centres de références des maladies (relativement) rares, elles sont assez mal gérées/connues par les maternités… Bon maintenant, on attend la suite !!!

le 27/04/2018 à 09h27 | Répondre

Madame Vanille

c’est malheureusement vraie, il faut parfois se renseigner de son coté quand ça coince niveau professionnel de santé… Et c’est bien dommage !

le 03/05/2018 à 15h24 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Comme le autres on a beau connaître la fin la tension monte… Et j’ai hâte de savoir comment s’est passé ton accouchement.

le 27/04/2018 à 10h26 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je viens d’aller relire ton profil, ouf, tout va bien malgré quelques épreuves… J’ai hâte de connaitre la suite et je suis certaine que pleins de mamans qui ont connu ou non les même difficultés seront ravies de te lire!

le 27/04/2018 à 11h12 | Répondre

WorkingMutti (voir son site)

J’ai eu aussi des grossesses compliquées et je trouve ca vraiment super que tu arrives à profiter. 11e percentile on est pas encore dans le RCIU donc tu peux en effet souffler ;). De toute manière ces mesures ne sont pas d’une exactitude incroyable hein. Il faut le prendre comme une tendance, une indication générale.

Hate de connaitre la suite !

le 27/04/2018 à 12h10 | Répondre

Banane

Pour ce qui est des mesures, pour l’anecdote notre aîné a été évalué à 830g à la dernière écho. Il est né 10 jours plus tard et il faisait… 840g. J’aurais adoré qu’ils se soient un peu trompés. 😉
Bon après mon neveu était censé être un gros bébé et il faisait à peine 3kg, à terme.

le 28/04/2018 à 08h26 | Répondre

Madame Vanille

Je suis d’accord avec Banane, les estimations lors d’une echographie sont bonnes en général, ce sont les prévisions du poids à terme qui ne veulent rien dire… Ma fille a été estimé à 1.3kg 2 jours avant l’accouchement où elle faisait 1.2kg.

le 03/05/2018 à 15h21 | Répondre

Caro - WonderMumBreizh (voir son site)

Heureusement qu’on sait comment ca se finit ! Tu as les nerfs bien accrochés pour ne pas craquer lors de ces résultats assez alarmants quand même.

le 27/04/2018 à 12h51 | Répondre

Madame Yoga

Pffiouu que de souvenirs pour nous. Les fameux « notch » et les « il ne faut pas vous inquiéter dans la plupart des cas ils passent tout seul »… Malheureusement certaines femmes comme toi et moi font partie des autres… Je me dis juste qu’on a de la chance de vivre à notre époque pour avoir une fin heureuse et non dramatique.

le 27/04/2018 à 14h23 | Répondre

Madame Vanille

C’est ce que je me dis souvent, quelques dizaines d’années auparavant, ma fille et moi ne serions peut être plus de ce monde… alors merci la médecine !

le 03/05/2018 à 15h27 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?