Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Les coliques du nourrisson : les reconnaître et les apprivoiser


Publié le 27 avril 2016 par Étoile

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet qui concerne beaucoup de jeunes parents, surtout lorsqu’il s’agit de leur premier bébé (dixit le livre La première année de bébé pour les nuls) : les coliques du nourrisson.

Inattendues, déconcertantes… les coliques du nourrisson ne sont faciles à vivre ni pour bébé, ni pour nous les parents.

Quelques explications

Clairement, ce ne sont pas de vraies « coliques », comme lorsqu’on est malade. En fait, ce sont des douleurs intestinales, car l’intestin de bébé n’est pas mature à la naissance. Ces coliques peuvent avoir une cause physiologique, liée à l’immaturité de l’intestin, mais peuvent aussi être causées par ce que toi, la maman, tu manges lorsque tu allaites (comme le chou ou le jus d’orange, par exemple).

Mais, ce n’est pas tout ! En effet, les coliques seraient aussi corrélées aux angoisses du nourrisson. Toujours selon mon livre La première année de bébé pour les nuls, les coliques arriveraient davantage à un premier bébé, car les parents, plus angoissés à l’idée des pleurs du nourrisson, amplifieraient les coliques par leur inquiétude.

Très honnêtement, je ne suis pas à 100% convaincue, car je suis une maman plutôt zen (bon, le papa l’est un peu moins…). Bref, je ne sais pas trop pourquoi il en a eu, mais il en a eu !

Coliques du nourrisson

Crédits photo (creative commons) : Lisa Rosario Photography

Comment les reconnaître et quels sont leurs effets sur bébé ?

Les coliques du nourrisson apparaissent généralement dans le premier mois de vie et disparaissent lors du troisième mois. Pour notre petit bout, elles ont commencé lors de la troisième semaine de vie et ont totalement disparu vers la sixième ou septième semaine de vie.

Nous avons détecté les coliques de cette manière : notre bébé se tortillait dans tous les sens et pleurait de façon injustifiée… et bien sûr, il avait plein de gaz ! Les coliques revenaient de manière régulière : deux heures l’après-midi et deux heures le soir.

Conséquences : beaucoup de pleurs, un bébé qui dort très peu en journée, et qui n’arrive pas à s’endormir avant minuit/1h du matin… Je pense que ça a été les semaines les plus éprouvantes pour nous. Nous nous sommes sentis très impuissants.

Ceci dit, nous avons quand même eu quelques fous rires avec son papa. Entre les rots, les gaz… Eh oui, c’est pire qu’un adulte, parfois, un bébé !

Techniques de survie et disparition des coliques

Très honnêtement, il n’y a pas de remède universel. Le fameux médicament Calmosine n’a jamais fonctionné sur Petit Prince.

Nous alternions bercements et massages du ventre, qui avaient parfois une certaine efficacité pour soulager notre bébé. Mais tout ça ne prévient pas les crises de coliques. Comme j’allaitais, j’ai aussi changé mon alimentation. J’ai supprimé le jus d’orange, par exemple. Mais ça n’a, a priori, rien changé.

Bref, mon meilleur conseil, c’est de rester patiente et de rassurer ton bébé. Ça m’est arrivé d’être au bord des larmes plusieurs fois : j’avais tellement mal au cœur de le voir se tortiller dans tous les sens ! Mais je me suis vite reprise, pour lui. Certes, on se sent démunie, mais il faut passer outre, en se disant que ça va bien finir par s’arrêter.

Dans cette histoire, j’ai quand même trouvé un médicament plus ou moins « miracle », qui a atténué les coliques et les a fait passer progressivement. Mais peut-être aussi que le temps a joué en notre faveur, car nous avons eu ce médicament à 5 semaines de vie. Parallèlement, j’avais aussi changé de lait maternisé (pour rappel, j’étais en allaitement mixte).

Ce médicament, c’est le Babyfen, à base d’huile essentielle de carvi. Attention cependant : certains médecins sont méfiants, car ce médicament pourrait créer des allergies. Il faut donc l’utiliser le moins possible, même si les ingrédients sont naturels. Petit Prince, pour sa part, a très bien réagi. Il faut dire que nous ne le lui donnions pas systématiquement (uniquement pour les très grosses crises).

Bref, à 7 semaines, les coliques sont devenues un mauvais souvenir, et nous avons enfin découvert ce que nous percevions entre deux crises de coliques : un petit bébé heureux, plein de vie et très souriant. Bonus : la disparition des coliques a coïncidé avec les premières vraies nuits de six-sept heures d’affilée !

Comme quoi… les coliques sont peut-être anodines pour la santé de bébé, mais un vrai calvaire dans sa petite vie de nouveau-né.

Et toi ? Tu as connu les coliques du nourrisson ? Que faisais-tu pour les atténuer ? Comment as-tu vécu cette période ? Viens nous raconter…

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

14   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virginie

c’est super bon à savoir tout ça, je vais investir dans ton bouquin 😉

le 27/04/2016 à 08h26 | Répondre

Mlle Moizelle

La « légende » des coliques amplifiées par certains aliments mangés par la maman ferait dressait les cheveux sur la tête de ces mesdames de la Leche League! 😉 D’ailleurs, tu le dis toi-même: l’arrêt du jus d’orange n’a a priori rien changé…
En tout cas, je suis contente d’y voir un peu plus clair: qu’est-ce que c’est, est-ce que c’est continu -non, 2h le matin, 2 le soir pour ton Petit Prince, -combien de temps ça peut durer… Les « coliques du nourrisson » planent comme une ombre sur la tête des jeunes parents un peu angoissés… ^^

le 27/04/2016 à 08h34 | Répondre

Étoile (voir son site)

Et en plus, c’est mon pédiatre qui a traduit la version française 🙂 C’est bête mais vraiment le bouquin qui m’a le plus aidé jusqu’à présent lorsque je me posais des questions. En particulier sur la nécessité d’emmener bébé chez le médecin ou pas.

le 27/04/2016 à 08h36 | Répondre

Les Wikipodettes

Merci pour l’article et les références!
Chez nous aussi bébé a souffert de ces affreuses crises de coliques, plus longtemps que toi, mais il est né en avance sur le terme, (3 à 4 sem) alors, ca a décalé à mon sens les coliques d’autant!
Ici aussi calvaire pour lui et pour nous….
Ce sont les pires souvenirs des premiers mois de vie avec bébé, mais pour rassurer les futurs ou jeunes parents, on oublie (assez) vite dès que bébé gazouille et sourit à la vie!!!

Si je peux me permettre d’ajouter néanmoins une astuce: les petites bouillotes pour bébé à appliquer sur son pyjama l’ont beaucoup soulagé, à appliquer sans modération avant ou après massage, série de pout pout, bib etc…
Et ne le laissez pas constipé!
Bref, souvent passage obligé pour bébé, il faut oui le rassurer, le bercer énormément et lui faire faire la panthère sur votre bras pour évacuer ces fameux gaz…
Sur le coup on passe par toutes les cases de l’angoisse des jeunes parents et après on est fier de les avoir vaincues!!! Ah ah ah!!!!!
Comme si on y était pour quelque chose…!

le 27/04/2016 à 08h57 | Répondre

Mlle Moizelle

C’est quoi faire la panthère? 🙂

le 27/04/2016 à 09h30 | Répondre

Les Wikipodettes

C’est tenir ton bébé couché sur ton bras, sa tête dans ta main, comme si ton bras était la branche sur laquelle se repose une panthère!!
Et tu maintiens ton bras calé contre toi, comme ca bébé est aussi calé et sent ta chaleur.
Cela lui masse le ventre et permet d’évacuer certains gaz!
Ca ne marche pas à chaque fois mais ca a aidé à soulager quelques crises!

le 27/04/2016 à 09h36 | Répondre

Mlle Moizelle

Ok! j’aime bien porter les bébés comme ça, mais je ne savais pas qu’on appelait ça « faire la panthère »! 😉 C’est vrai que ça les calme bien en général comme posture.

le 27/04/2016 à 09h41 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je n’ai pas testé les bouillottes, car je ne connaissais pas l’astuce, mais en effet, le chaud peut aider et apaiser 🙂

le 01/05/2016 à 09h43 | Répondre

Hellodie

Ici, je ne sais toujours pas si les pleurs des minis étaient dues à des coliques ou bien si c’était des pleurs de décharge. A partir de 6 à 8 semaines, au sortir de la neonat, ils étaient inconsolables tous les jours, à partir de 19 h pour bien 2 h.
Les puéricultrices de neonat nous avaient parlé des pleurs de décharge le jour de notre sortie, nécessaires, car selon elles permettant à bébé de se défaire du stress de toute une journée, et qu’on ne peut qu’accompagner. Mais je dois reconnaître que je me posais tous les soirs la question : coliques ou décharge ?

le 27/04/2016 à 09h23 | Répondre

Doupiou

J’ai été assez bien lotie dans mon cas car les coliques ont duré une quinzaine de jours pour PetitePerle !
Elle avait surtout mal après les biberons et que ce soit du lait maternel ou artificiel n’y changeait rien !
Je lui donnais du BioGaia tous les jours puis j’ai progressivement arrêté dès que les coliques partaient

le 27/04/2016 à 09h27 | Répondre

Cécile

Chez nous on est en plein dedans ! Le Marmotton est arrivé avec 3 semaines d’avance et a aujourd’hui 5 semaines, ça a commencé en fin de la 3eme semaine, et certains soirs nous y échappons ! Hier c’est un petit biberon de camomille qui nous a sauvé tous les 3 ! Sinon on a aussi essayé de voir si ça pouvait venir de mon lait ou du lait artificiel ( allaitement mixte également chez nous) mais pas de lien ! Donc on l’aide à surmonter ces vilaines coliques mais que c’est frustrant …

le 27/04/2016 à 09h43 | Répondre

Chacha d'avril

Ici nous avons eu de la chance, Petite Fleur a eu quelques coliques mais elles étaient très rares (une fois par semaine, pendant une heure à une heure et demi).
Ca a du être très dur de voir ton bébé souffrir plusieurs fois par jour tous les jours !

le 27/04/2016 à 13h17 | Répondre

elodie

Pour mon fils j’avais couple de l’homéopathie cholosentys dans le biberon a une séance d’osteopathie. et les crises étaient grandement diminuées. l’eau de chaux peut être efficace aussi

le 10/05/2016 à 07h51 | Répondre

Madame Choux

On est en plein dedans et je confirme… c’est usant! Alors nous bizarrement c’est le soir qu’elle est le plus calme. En journée, impossible de la poser dans son lit ou le transat pour qu’elle dorme (alors qu’elle dormait sur moi 3 secondes avant), à partir de 18h par contre, on peut la poser sans soucis..
Nous le pic de pleurs est de 4h du mat à 10h environ.
ça a commencé à ses 2 semaines, j’espère que ça va pas mettre plus de 3mois a finir.

le 26/11/2016 à 12h07 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?