Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mes remèdes et alternatives naturelles pour soigner bébé – Partie 1


Publié le 7 juin 2017 par Freesia

Aujourd’hui, je viens te parler des bonnes vieilles méthodes de grand-mères qui ont fait leurs preuves dans le domaine des bébés et des enfants. Oui, aujourd’hui, parlons bio, parlons naturel, parlons alternatives, parlons homéopathie, phytothérapie et aromathérapie.

Je vais te donner mes conseils, mes astuces, mes alternatives. Je les ai testées pratiquement toutes mais j’ai aussi consulté mes recueils d’homéopathie et d’aromathérapie notamment pour être sûre de ne te donner que de bons conseils. Attention, en aucun cas, je ne conseille de se passer de médecin. Je vois d’ailleurs beaucoup mon médecin traitant et globalement, je suis ses conseils. Seulement, il y a souvent des tas de petits bobos et j’aime les soigner en auto-médication sans avoir recours automatiquement aux médicaments (et tous les trucs parfois néfastes de type perturbateurs endocriniens). Alors, aujourd’hui, plonge-toi avec moi dans le monde merveilleux des remèdes naturels !

L’érythème fessier

Grand classique chez les bébés ! Poussée dentaire, allergie, couche qui gratte… Les raisons peuvent être multiples. Et pourtant, ces fichues fesses rouges et irritées sont une vraie plaie (sans jeu de mot). Du coup, j’ai aussi plusieurs astuces pour y remédier !

L’huile de coco et l’huile de calendula sont recommandées dans ces cas-là. Elles réparent, apaisent et protègent la peau. Ce sont des huiles végétales que tu peux facilement trouver sur internet ou dans des magasins bio. Très pratiques, je les utilise pour plein de choses, tu verras.

Deuxième astuce : l’argile blanche, saupoudrée comme du talc, c’est aussi génial. Tu nettoies bien les fesses, tu sèches et tu saupoudres d’argile blanche.  Effet radical !

Côté homéo, la belladonna (5ch) peut être donnée après chaque change (5 granules). Elle va favoriser la reconstruction des chairs. Enfin, laisser bébé les fesses à l’air (tant pis pour le pipi sur le carrelage, ça se lave…) et utiliser des cotocouches (trouvables en parapharmacie et sur internet) aident bien aussi. Eviter le liniment en cas de gros érythème par contre. Un bon nettoyage à l’eau et on sèche correctement sans frotter.Le lait maternel peut également être utilisé au besoin.

Pour prévenir les érythèmes fessiers, je préfère le répéter mais rien ne vaut le lavage de fesses à chaque change. Au liniment ou à l’eau nettoyante. Et bien sur, on change les couches plusieurs fois par jour. Ca peut sembler stupide mais c’est pas forcément inné.

Crédit photo : photo personnelle 

Petite astuce pour avoir de l’argile blanche sous le coude près de ta table à langer : récupère un vieux flacon à épices ! 

Les piqûres d’insecte et les anti-moustiques

Mon remède miracle quand je suis piquée : l’hydrolat de lavande fine. C’est simple, je me fais piquer, ça me gratte, j’ai une grosse boufiolle, j’en applique dessus et automatiquement, ça m’apaise (en quelques heures, il n’y a plus rien). Bon, il y a la bonne vieille technique du vinaigre mais à choisir, niveau odeur, y’a pas photo.

En répulsif anti-moustique, tu as le choix entre plusieurs solutions. Je ne les ai pas toutes testées mais j’ai entendu du bien de chacune d’entre elles.

  • Option numéro 1 : la plante de la citronnelle ou les géraniums (citronnelle). Tu en places dans la chambre, ou sur le balcon et hop ! Sinon, l’huile essentielle de géranium bourbon, de citronnelle, de lavande et même de tea tree est répulsive. Attention à l’appliquer sur les tissus et pas sur la peau directement pour les bébés et jeunes enfants.
  • Option numéro 2 : pensons à la formidable, l’inévitable, à la fabuleuse … moustiquaire ! A placer sur toutes les fenêtres l’été, ça aide quand même pas mal.
  • Option numéro 3 : le citron vert coupé en deux avec du basilic et des clous de girofle plantés dedans; le tout placé au centre de la pièce à traiter. Ça fonctionne plutôt efficacement puisque les moustiques n’aiment pas vraiment l’odeur du citron et celle des clous de girofle; alors imagine les deux combinées !

Et si tu veux utiliser de l’homéopathie en prévoyance d’un petit voyage, je te conseille le ledum palustre (9ch), à raison de 5 granules par jour (il faudrait commencer une semaine avant le départ, puis un par jour pendant tout le séjour).

Les brulûres et les coups de soleil

Ca y est, on arrive à la période fatidique des coups de soleil et malgré toutes nos précautions (T-shirts, crème solaire, chapeau, lunettes et sortie aux heures les moins chaudes), un coup de soleil est apparu… Oups ! J’utilise l’hydrolat de lavande pour apaiser et favoriser la régénération. Vu qu’elle sort du frigo, ça fait du bien en plus (testé et approuvé le week-end dernier). Si le coup de soleil est plus sérieux, tu peux aussi utiliser du gel d’aloe vera (fait maison ou non). En cas de coup de soleil ou d’insolation,  là encore la belladonna (9ch) peut être utilisée (toutes les deux heures, 5 granules).

Crédit photo : photo personnelle – un morceau de feuille d’aloe vera et le gel obtenu à la fin.

Tuto DIY pour faire son propre gel d’aloe vera : rien de plus simple ! Commence par acheter une plante bio ou une simple feuille (elle se vend à l’unité en magasin bio). Garde la pulpe et enlève la peau. Mixe. Et c’est bon, tu as ton propre gel d’aloe vera ! Magique, non ? A conserver au réfrigérateur pendant une semaine maximum. Je le fais personnellement petit à petit en coupant la feuille en morceaux et en congelant la moitié. Comme ça, je décongèle les morceaux de feuille d’aloe vera au fur et à mesure et j’ai toujours du gel frais : hyper pratique.

Pour les brûlures, là encore, j’ai plusieurs alternatives naturelles. L’hydrolat de lavande sert, comme je disais, à apaiser et régénérer; l’aloe vera (pour son fort pouvoir cicatrisant); le beurre de karité (pour nourrir la peau) et  l’huile de rose musquée (pour atténuer les cicatrices – d’ailleurs, c’est aussi génial sur les vergetures…). Tu peux également appliquer , comme on le fait dans certains services de grands brulés, du miel de thym ou de manuka car ce miel a un fort pouvoir cicatrisant, régénérant et désinfectant naturel. Seulement, attention, on ne doit utiliser le miel qu’après l’âge d’un an à cause des risques de botulisme; c’est d’ailleurs valable en application internet et externe, cru ou cuit.

Crédit photo : photo personnelle

L’eczéma et les problèmes de peau (sèche, atopique…)

Ca, je connais bien malheureusement. J’ai commencé par adoucir l’eau du bain en mettant des flocons d’avoine (tout bête!) dans une chaussette (belle façon d’utiliser les solitaires), un petit pochon en organdi ou un vieux collant noué; je laisse tremper un peu de temps puis je presse pour extraire le lait. Une alternative aux flocons d’avoine est l’amidon de maïs (trouvable en pharmacie). Vous pouvez aussi mettre un peu de lait maternel (c’est comme ça que je « recycle » le surplus non bu) pour ses vertus hydratantes.

Etape numéro deux : hydrater. L’aloe vera (le gel pur, à faire soi même ou non), l’huile de coco, le beurre de karité ou l’hydrolat de calendula sont de bonnes sources fiables. Éventuellement l’huile d’amande douce mais attention aux allergies donc à tester en amont. L’hydrolat de camomille romaine régènère et purifie l’épiderme et l’hydrolat de fleur d’oranger régènère et apaise la peau (en vaporisation sur la peau). Tu peux, par exemple, en vaporiser à chaque change (et tu réserves les huiles ou l’aloé vera pour le coucher et/ou le lever).

Pour notre part, on utilise la technique des flocons d’avoine, couplée à l’huile de coco/aloe vera bio/hydrolat de camomille romaine + huile de massage maison à base de calendula et … Ca marche ! Ca faisait des mois que Cookie s’arrachait la peau, on avait testé plusieurs médicaments, des gels, des pommades… Il n’y a que ça qui fonctionne. Pour ma mère, grande grande eczémateuse, ça a aussi grandement facilité la guérison. Par-fait !

Crédit photo : photo personnelle

Toutes les alternatives citées ci-dessus sont utilisables pour toute la famille. Tu remarqueras que j’utilise souvent ls mêmes produits et l’homéopathie. Néanmoins, je recommande toujours d’aller voir un médecin homéopathe près de chez-toi afin d’avoir des avis personnalisés à ton cas. Il conseillera des mélanges et le dosage adapté. En plus, sur ordonnance, l’homéopathie est remboursée ! Et je le répète, le naturel n’empêche pas d’aller chez le médecin et d’écouter leurs prescriptions !

Deuxième chose importante : les huiles essentielles sont à utiliser avec beaucoup BEAUCOUP de précautions avec les petits (même chose pour les femmes enceintes et allaitantes). C’est pour cela que j’en utilise très peu en ce moment. Du coup, j’ai dans mon réfrigérateur plusieurs petites bouteilles d’hydrolats (c’est, grosso modo, un dérivé d’huile essentielle moins concentré, qui s’apparente plus à de l’eau aromatique). Trouvables en magasin bio ou sur internet, elles sont à conserver au réfrigérateur dès leur ouverture. Globalement, investir dans quelques tubes d’homéopathie, quelques hydrolats et de l’aloé vera (entre autres) est assez peu onéreux donc ça peut être une bonne idée à avoir chez soi.

Voici mes quelques astuces pour tout ce qui concerne les problèmes de peau. La prochaine fois, je te parlerai de tout le reste : que ce soit la conjonctivite, les rhumes ou bien les poussées dentaires (entre autres), j’ai encore des solutions pour toi ! Contente, non ?

Sur ce, je te souhaite une bonne santé, à toi et à toute ta famille !

Et toi ? Est-ce que tu as des remèdes de grand-mère ? Ou bien es-tu sceptique ? As-tu connu des problèmes de peaux que rien ne pouvait guérir ? T’y connais-tu dans le domaine de l’aromathérapie ou autre médecine alternative ? Viens partager avec nous ton expérience !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

42   Commentaires Laisser un commentaire ?

Léa

Je vois que c’est la « partie 1 » de cet article mais je ne sais pas si tu en parles après donc je me permets de donner un remède naturel aux coliques. Il s’agit du julep gommeux a l’eau de chaux, qui se compose donc d’eau de chaux et de fleur d’oranger. À commander en pharmacie, c’est naturel et super efficace ! Il faut en donner 5ml avant chaque biberon et bye bye les coliques !

le 07/06/2017 à 07h18 | Répondre

Camille

Merci pour l’astuce du julep. Est-ce qu’un traitement de 10j suffit ou faut-il le poursuivre plus longuement ?

le 10/06/2017 à 17h36 | Répondre

Léa

De notre côté on a arrêté une fois que les coliques étaient passées. J’avais tenté de stopper au bout de 2 semaines mais c’était revenu, du coup on a continué. Étant donné que c’est naturel, ça ne m’a pas gênée de lui en donner pendant plusieurs semaines.

le 10/06/2017 à 21h08 | Répondre

Freesia

Déjà, désolée du retard, mes deux dernières semaines ont été plutôt intenses et chargées … désolée !
Ensuite, merci pour cette astuce ! Je ne parle pas des coliques alors que j’en avais l’intention au départ (parce que sinon c’est 3 ou 4 articles qu’il m’aurait fallu). Et puis, comme Cookie n’a pas trop été sujet aux coliques (j’ai eu de la chance sur ce coup là), je n’avais aussi pas trop à dire. Donc MERCI pour cette astuce qui je pense, va être profitable à bien des parents !

le 18/06/2017 à 14h18 | Répondre

Doupiou

Au top cet article ! Merci beaucoup pour tes conseils et dosages. Je n’ai jamais essayé car j’avais toujours peur de me tromper !

le 07/06/2017 à 09h06 | Répondre

Freesia

Haha, pour etre honnête, je fais beaucoup au pif en avisant suivant les résultats 😛

le 18/06/2017 à 14h18 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Merci pour toutes ces idées c’est très intéressant !

le 07/06/2017 à 09h31 | Répondre

Croco

Merci pour ton partage d’expérience. Je vais tester le citron aux clous de girofle, nous sommes envahi par les moustiques et avec mes nausées, je ne supporte mal l’huile essentielle de citronnelle que j’utilise habituellement (en fait, j’évite d’ouvrir la moindre bouteille d’huile essentielle car même celles qui sont censées être anti-nauséeuse me soulèvent l’estomac).
Sinon, j’utilise moi aussi pas mal les huiles végétale et les hydrolats, et c’est vrai que je trouve que ça fonctionne plutôt bien pour un coût pas très élevé (surtout par rapport à certaines crèmes du commerce). D’habitude j’utilise également les huiles essentielles (j’ai même un livre spécial grossesse/allaitement, et un autre pour les bébés/enfants), mais là, je crois que je vais attendre encore un peu pour m’y remettre !

le 07/06/2017 à 10h58 | Répondre

Croco

J’ai testé le citron + clou de girofle (sans basilic, je n’en avais pas). Mon fils ne s’est pas fait piqué (alors qu’en principe, une nuit sans anti-moustique et tout le monde pense qu’il a la varicelle), mais mon mari et moi si ! Je vais quand même tester une nuit de plus sans anti-moustique (je n’aime pas les trucs chimiques, surtout enceinte) mais si ce n’est pas mieux, je chercherai une autre méthode… avec un peu de chance, bientôt, je supporterai de nouveau l’odeur de la citronnelle !

le 08/06/2017 à 13h49 | Répondre

Freesia

De rien 😛 Pour l’anti moustique, c’est déjà une bonne chose pour ton fils mais zut pour vous! Ici, le pied de citronelle sur le balcon a fait de l’effet et quand il y a trop, c’est citron/clou de girofle mais je crois qu’ils(enfin elles puisque ce sont les femelles qui piquent) passent entre les mailles du filet GRRRR

Je trouve aussi que les huiles végétales et les hydrolats sont un bon compromis. Pour l’instant, je n’utilise plus énormément les HE également. A part certaines dont je suis sure.

le 18/06/2017 à 14h22 | Répondre

Claire (voir son site)

Merci pour tes super conseils 🙂

le 07/06/2017 à 11h15 | Répondre

Freesia

de rien ! J’espère que ça va aider 😛

le 18/06/2017 à 14h23 | Répondre

Miss Chat

Bon laisse-moi te dire que je SURKIFFE ton article <3
Je retiens l'astuce des pots à épices pour les poudres, c'est du génie (rien que ça !) Par contre pour l'argile blanche, il me semblait qu'il valait mieux éviter de mettre une poudre "absorbante" de ce type sur les fesses car ça retenait l'humidité… j'imagine qu'il faut une balance entre cicatrisation et humidité mais je ne vois pas comment l'éviter ici ?
J'avais jamais pensé aux hydrolats pour remplacer les huiles essentielles, mince !
Pour l'hydratation j'utilise presque exclusivement du beurre de karité, c'est notre couteau suisse !
Je suis une grande adepte d'aromathérapie (quand je ne suis pas enceinte/allaitante) et on s'en sert énormément dans la famille : dans mes crèmes et gommages, contre les maladies de l'hiver, contre les insectes (j'ai une préparation qui tue pour ça !), pour calmer les poussées dentaires, etc. C'est sans fin 😉

Je pars du principe qu'à petits bobos, petits remèdes. Pour moi, les médecines alternatives valent la peine comme premier remède pour des petits maux avant de sortir l'artillerie lourde ; puis comme solution palliative (ou de la dernière chance) lorsque la médecine traditionnelle montre ses limites.

Je reste très partagée par certaines alternatives. Il y a celles auxquelles je prête absolument zéro crédit (ma belle-mère a le chic pour trouver des remèdes "à base d'ondes et d'images positives qui ont été chargées dans cette plaque en plastique venant de Russie"……..) Puis il y a l'homéopathie. Je ne crois pas tous les médecins sur parole, loin de là (je crois que ça déprime déjà notre nouvelle pédiatre), mais je me base beaucoup sur ce que la recherche scientifique dit. Et quand elle dit "l'homéopathie ne fonctionne pas au delà de l'effet placebo", hé bien j'ai tendance à la croire parce que ce n'est pas basé sur ta soeur ou le boulanger qui affirment avoir été guéris mais sur des études empiriques qui ont rassemblé de vraies cohortes et de vraies statistiques. A côté de ça, je vois bien que beaucoup de gens sont convaincus et satisfaits quoiqu'en dise "la Science". Alors effectivement, même si ce n'est que l'effet placebo, je pense que ça peut être intéressant à explorer. Même si pour l'instant, j'ai encore trop de méfiance 🙂

le 07/06/2017 à 11h38 | Répondre

Léa

Juste pour rebondir sur l’effet placebo de l’homéopathie : c’est sûrement vrai mais quoi qu’il en soit, quand j’en prends et que je vais mieux, que ce soit grâce à cet effet placebo ou grâce aux molécules des granules, ça m’est bien égal 😉

le 07/06/2017 à 13h49 | Répondre

Miss Chat

Et c’est bien normal ! Le but est d’aller mieux 😉 Personnellement l’homéopathie n’a jamais donné le moindre résultat. Par contre il n’y a pas réellement de molécule dans les granules, c’est le principe de l’homéopathie !

le 07/06/2017 à 14h29 | Répondre

Léa

Mais du coup, comment expliquer que cela fonctionne sur mon fils d’un an ? Cet hiver, il a traîné un rhume pendant 1 mois, et 2 jours après avoir commencé à lui donner des granules c’était fini !

le 07/06/2017 à 15h34 | Répondre

Merle

C’est l’évolution naturelle de la maladie sans granules ça aurait aussi fini. Si je prend de l’homéopathie après une semaine de rhume je vais aller mieux… simplement parce que la plupart des rhumes durent une semaine. Ton loulou n’a juste pas eu de chance d’avoir un rhum qui traîne autant !

le 07/06/2017 à 23h38 |

Lutine Chlorophylle

(Si, y’a des molécules de sucre. 😀 )

le 10/06/2017 à 18h09 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Plus que ça : la seule et unique étude qui aurait démontré la fameuse « mémoire de l’eau » sur laquelle TOUTE l’homéopathie est fondée a été commandée par… les laboratoires Boiron, qui détiennent la quasi totalité du marché de l’homéopathie. Tiens donc.
Des centaines de scientifiques indépendants ont tenté de reproduire cette expérience. Pour tous, le résultat fut le suivant : rien ne laisser supposer l’existence d’une « mémoire de l’eau » !

@Léa : l’effet placebo fonctionne également par « ricochet ».
Ces études sont menées en double aveugle : ni la personne qui reçoit, ni celle qui le lui donne, ne doit savoir s’il s’agit du vrai produit ou d’un substitut. C’est ainsi qu’est démontré l’effet uniquement placebo – ou non.
Ainsi, être convaincu qu’on fait quelque chose qui permettra d’aider à la guérison peut permettre, en effet, d’aider à résoudre cette maladie. L’enfant peut se sentir rassuré parce que ses parents le sont.
(Sans parler de la simple évolution normale de la maladie, comme le souligne Merle !)

le 10/06/2017 à 18h04 | Répondre

Léa

Ah oui, super intéressant ! Je ne pensais pas qu’on pouvait autant influencer sur la guérison ou non d’une autre personne ! 😮

le 10/06/2017 à 21h04 | Répondre

Freesia

Pour l’argile, selon mon medecin qui m’a donné l’astuce, le talc est à proscrire pour cette raison mais l’argile n’absorbe pas en tant que tel, elle protège et cicatrise. Pour être honnête, t’en mets plus dans la couche que sur les fesses 😛 Et de toute façon, surtout en cas d’érythème, je change les couches très souvent pour éviter que ça « macère » (glam!).
Le beurre de karité, c’est magiiique. Ici aussi, c’est MON couteau suisse. Ca et l’huile de coco (parce qu’honnêtement, j’adooooooooore l’odeur!). D’ailleurs, je me suis fait un masque hier avec 😛

Comme je disais, je ne suis PAS DU TOUT contre la medecine conventionnelle. Je file chez le medecin au moindre pépin 😛 Et je suis ses conseils (et j’ai un medecin génial en plus, ça aide). Mais c’est vrai que pour les « bobos » cités ci-dessus, j’essaye d’autres alternatives. Sinon, je verrai le medecin tous les jours. AHAH

Pour l’homéopathie, je suis partagée. Je ne sais pas si ça fonctionne, si c’est placebo, si … A vrai dire, pour Cookie, à part l’arnica et un traitement donné par un homéopathe entre ses 7 mois et 10 mois, je crois qu’il n’en a pas pris. Enfin si, via les pipettes de camilia pour les douleurs dentaires. Mais globalement, que ce soit du placebo ou non, tant que ça fait pas de mal à Cookie… 😀

le 18/06/2017 à 14h31 | Répondre

Madame Vélo

Merci pour cet article !

le 07/06/2017 à 14h32 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

C’est très intéressant tout ça. Je garde sous le coude, surtout pour l’eczéma de ma puce!

le 07/06/2017 à 16h11 | Répondre

Freesia

Au plaisir. Oui, l’eczéma, c’est vraiment la plaie quoi… On voit de nettes différences maintenant. Et ça fait un bon mois qu’il n’a pas eu de grosses plaques. C’est des petits gestes quotidiens mais ça fait du bien …

le 18/06/2017 à 14h33 | Répondre

Merle

Article très intéressant sur les remèdes de phytothérapie, argile, aromathérapie. Par contre concernant l’homéopathie j’ai vraiment un soucis sur sa recommandation. Les granules (on ne peut pas appeler ça des médicaments) homéopathiques ne contiennent aucun principe actif (sur la composition il y a saccharose et lactose = des sucres). Le principe de l’homéopathie est de faire infuser le produit censé être responsable de la maladie dans de l’eau, puis tout vider, rincer, revider, rincer .. un certain nombre de fois (défini par le CH). Puis d’utiliser la dernière eau de rinçage pour faire les pilules. Concernant l’effet observé il correspond souvent à l’évolution « normale » de la maladie. On prend des pilules quand on se sent bien malade et donc naturellement on va mieux (mais on aurait eu la même amélioration sans rien). On est d’accord avec le fait qu’on ne risque rien à prendre ces médicaments. Le soucis est dans la publicité mensongère de trouver de l’homéopathie en pharmacie, et qu’ils soient remboursés en parti par la sécu. En plus de ça il y le soucis de la personne qui prescrit ce médicament. Un vrai médecin homéopathe est censé discuter longuement avec son patient, trouver la source du problème. Cette démarche s’apparente à celle d’un psychologue et a en soit un effet bénéfique, avoir une personne qui est en empathie face à votre douleur, qui en discute avec vous… Par contre le médecin, la sage-femme … qui prescrit de l’homéopathie simplement pour ajouter quelque chose sur l’ordonnance n’a pas cette démarche de discussion. Voilà désolée si mon commentaire est long, je trouve l’article extrêmement intéressant, plein de bonnes astuces.

le 07/06/2017 à 23h34 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Je ne savais pas qu’on pouvait acheter de l’aloe vera comme ça ! C’est bon à savoir.
Merci pour ce récapitulatif, je reviendrais y piocher au besoin. 🙂 (En omettant les parties « homéopathie » 😉 )

le 10/06/2017 à 18h15 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Zut, mon commentaire ne s’est pas mis au bon endroit !
Du coup j’en profite pour plussoyer le commentaire de Merle. 🙂
Cela étant sans doute que bon nombre de personnes qui prescrivent de l’homéopathie sont soit de bonne foi… soit n’ont pas envie de batailler avec leur patients pour leur expliquer que ça ne sert à rien. Le problème du coup c’est que ce soit un grain de sucre vendu à prix d’or et payé par la sécu… Après, tous les professionnels de santé sont sensé avoir une bonne partie d’écoute dans leur métier.
Pour l’homéopathie, un effet placebo fort découle de l’hyper-précision de la sélection du bon produit. Pour définir lequel serait le mieux adapté, il faut forcément beaucoup discuter (= écoute). Mais en plus, inconsciemment, on se dit qu’un truc aussi compliqué et précis doit forcément être efficace…

le 10/06/2017 à 18h24 | Répondre

Freesia

Globalement, je comprends tout à fait vos points de vue. Mais en même temps, Cookie a eu un traitement pour ses angoisses/pb de sommeil et je doute qu’à 7 mois, il ait été très receptif 😛 Seulement, est-ce ça ou autre chose, mais on a fini par voir de nettes améliorations. Alors, comme je disais plus haut, j’essaye tout ce que je peux et si ça fonctionne tant mieux, si ça fonctionne pas, tant pis mais tant que ça ne lui fait pas de mal, à vrai dire, je m’en moque. Je tente.

le 18/06/2017 à 14h36 | Répondre

Raphaelle

Trop cool cet article! Dis vu que tu as l’air de bien t’y connaitre, est-ce que tu as une idée de comment laver les dents d’un bébé/petit enfant de manière naturelle? Je me pose aussi la question pour la mère enceinte.. J’ai l’impression que tous les dentifrices ‘naturels » en vente contiennent des huiles essentielles…

le 08/06/2017 à 09h47 | Répondre

Freesia

Pour mon fils, j’utilise juste une brosse à dent de bébé et de l’eau. Rien d’autre. J’imagine qu’après ses 3 ans et sa première visite chez le dentiste, on prendra du « dentifrice » mais pour l’instant, je n’en utilise pas..

Le bicarbonate de soude + huile de coco fait un super dentifrice pour adultes si besoin !

le 18/06/2017 à 14h38 | Répondre

Plume

Merci pour ce super article ! Je le mets de côté pour plus tard (je débute tout juste ma grossesse) si tu as astuces pour la grossesse ça m’intéresse aussi ! Je note l’huile pour les vergetures, tu en mettais en prévention ?

le 08/06/2017 à 11h33 | Répondre

Croco

Oui, bien sur que tu peux utiliser l’huile de rose musquée en prévention des vergetures !
Mais comme elle coûte plutôt cher, tu peux aussi la mélanger avec une ou plusieurs autres huiles végétales : huile de germes de blé, huile d’avocat, huile de noix de Macadamia, huile d’amandes douce…
Attention quand même aux odeurs que tout le monde n’apprécie pas toujours (personnellement, je n’aime pas trop celle de la rose musquée même si je l’utilise quand même, et la noix de macadamia ne plait pas toujours non plus)

le 09/06/2017 à 11h16 | Répondre

Freesia

je dirai aussi que n’importe quelle huile (et corpsgras) peut être utilisée en prévention. J’en ai utilisées plusieurs avant qu’on m’offre deux flacons d’huile machin bidule weleda.
Suivant les huiles végétales, tu auras diférentes propriétés associées. Et comme dit Croco, faut tester aussi pour les odeurs…. Je trouve personnellement que l’huile d’avocat a une odeur horrible par exemple 😛 Dans les magasins bio ou en parapharmacie, tu peux en trouver et donc les sentir. Sinon, tu en trouves pleiiiiin sur des sites internet. Tu peux regarder leurs propriétés sur internet aussi.

Sinon, à part ça et le fait de grignoter des amandes pendant 6 mois H24 pour éviter les nausées, j’ai plutôt eu une grossesse tranquille et donc pas eu besoin d’astuces particulières… Désolée ! Mais félicitations !

le 18/06/2017 à 14h43 | Répondre

Camomille (voir son site)

J’adore, merci pour toutes tes astuces ! J’avais peur que ce soit un article « médecine douce » mais pas du tout… tu me donnes envie de tester à peu près tout (sauf l’homéopathie, faut pas déconner non plus :p)

le 12/06/2017 à 17h36 | Répondre

Freesia

Contente que ça te donne envie de tester déjà 😀

le 18/06/2017 à 14h43 | Répondre

anthouard

Merci beaucoup pour tous ces conseils.
Peux-tu détailler la partie ou tu parles de L’huile de coco et l’huile de calendula, pour savoir en pratique comment procéder avec ces 2 huiles exactement ?!! Merci bcp ! Aurélia

le 15/06/2017 à 12h59 | Répondre

Freesia

Tu parles par rapport à l’eczéma etc ? L’huile de coco, je l’applique là où il a la peau « sèche » (derrière l’oreille, les membres, le tronc, le dos …). Je le fais quand j’y pense et j’y ai accès donc souvent pendant le change ou quand je l’habille.

L’huile de calendula, je le masse (de temps en temps) avec en sortie de bain. Donc j’en mets un peu dans ma main que je chauffe et je masse le haut du corps avec puis les membres inférieurs. Et comme il prend un bain tous les 3 jours environ, et qu’on ne le fait pas forcément tout le temps (sauf en cas de grosse crise/secheresse), on va dire qu’on le fait en moyenne 2 à 3 fois par mois.

le 18/06/2017 à 14h47 | Répondre

Mlle Moizelle

je le dis bien tard mais ton article est génial, je le mets en « favori ». Une question de maman-zèbre: l’huile de rose musquée, sur les vergetures, ça marche même longtemps après? quel dosage selon toi? Merci Freesia!

le 01/07/2017 à 11h38 | Répondre

Freesia

mieux vaut tard que jamais 😉 Merci !

Comme je disais plus haut, pour les vergetures, tu peux utiliser pas mal d’huiles différentes (amande douce par exemple. Mais aussi lavande, avocat, calendula ou macadamia). Tu peux en utiliser plusieurs en alternance ou seulement une. Renseigne toi eventuellement sur les propriétés propres à chaque huiles, comme ça tu peux l’utiliser pour d’autres vertus 😛 Et si tu peux, sens les d’abord. On sait tous qu’une femme enceinte peut être sensible à certaines odeurs et du coup, on a toutes des préférences pour tel ou telle odeur 😛

Tupeux en appliquer tant qu’elles ne sont pas cicatrisées. C’est à dire, tant qu’elles sont violettes/rosées et pas « blanches ». Un petit peu dans la paume. Tu en remets si tu penses que ça n’a pas assez hydrater mais franchement, c’est selon les zones à couvrir, les peaux et aussi notre propre sensibilité.

le 05/07/2017 à 13h23 | Répondre

Mlle Moizelle

Ok, merci beaucoup, je vais tester!

le 06/07/2017 à 15h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?