Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Minipuche devient Minipuchette – Résumé du deuxième trimestre


Publié le 5 février 2019 par Flash

Depuis notre voyage au Japon, il s’en est passé des choses, voici un petit résumé du deuxième trimestre : 

Un corps qui change

Avant notre voyage au Japon, je rentrais toujours dans mes jeans, je faisais toujours du vélo pour aller au boulot. Finalement, à part quelques nausées, et beaucoup de fatigue, une bonne dose de douleurs ligamentaires, une taille de soutien-gorge en plus… peu de choses avaient vraiment changé.

Crédits photos : Pixabay

 

A notre retour du Japon, plus moyen de mettre mes jeans, Minipuche n’est plus si mini. Une collègue et une cousine m’avaient prêté des jeans de grossesse et quelques hauts, Ouf !

Si comme moi, tu ne veux pas forcément investir des masses dans des fringues de grossesse voici mes quelques conseils :

  • Le prêt : il y a toujours quelqu’une dans ton entourage qui a des fringues de grossesse. La seule limitation pour cette solution sera la saison. Mes bienfaitrices ont été enceintes l’été, et moi mon gros ventre a commencé à pousser en automne et le terme est prévu en plein hiver… les basiques (jean, tops…), globalement ça marche mais bon faudrait quand même voir à ne pas attraper un rhume !
  • L’occasion : Le bon coin et Vinted sont tes amis ! Les vêtements de grossesse ne sont pas mis longtemps, ils sont donc globalement en bon état. Pour te donner un exemple, mon maillot de bain de grossesse m’a coûté 5euros, frais de livraison inclus alors qu’il faut 40euros dans un magasin de sport bien connu.
  • Le neuf : ce n’est pas parce qu’on veut faire quelques économies qu’il est interdit de se faire plaisir. Il y a donc quelques articles que j’ai acheté neufs sur Verbaudet, et BonPrix

Ma liste d’indispensables, qui n’engage que moi et donc s’applique à une nana du type : pas super fan de mode, qui bosse en jean/baskets mais qui ne dit pas non à un joli top féminin ou à une robe de temps en temps :

  • 2 jeans
  • 5 tops à ton gout
  • 2 à 3 soutien gorge qui sont à ta taille « grossesse »
  • 1 à 2 robes
  • 2 paires de leggings / collants
  • 1 pull / gilet (j’ai carrément trop chaud depuis que je suis enceinte…)

J’ai aussi arrêté le vélo. D’une part, à notre retour du Japon la luminosité avait pas mal baissé et cela stressait un peu le Doud de voir comment roulent les automobilistes et d’appréhender que Minipuche et moi puissions faire une mauvaise chute. D’autre part, je suis vraiment essoufflée depuis le début du 2eme trimestre, donc la petite côte au départ de chez nous… c’est juste pas possible. Globalement, la règle de ma sage-femme était : à partir du moment où votre équilibre change, il est plus prudent d’arrêter le vélo. Le bus est mon ami !

 

La deuxième écho

Notre retour du Japon a aussi été le moment de faire la deuxième écho de Minipuche. Et donc, on a appris que notre mini-peluche était… une fille !

Crédits photos : Pixabay

 

Globalement, tout le monde avait deviné. Ne me demande pas comment, ce n’est quand même pas une science !

Et tout le monde a été content (mais je pense que ça aurait aussi été le cas si on nous avait annoncé un petit gars, la seule chose importante était qu’on nous dise que tout allait bien), surtout le Papa. Déjà gaga de notre merveille, ça promet !

Une petite fille, plutôt pas haut sur les courbes mais bien dynamique et surtout en bonne santé, de quoi nous rassurer ! Tout va bien !

J’ai aussi découvert à cette occasion que le Doud était devenu échographe, là où moi je ne reconnais pas grand chose à part une petite bouille et des petites mains, lui est capable de reconnaître les ventricules du cœur, les vaisseaux du cordon ombilical. Trop fort ce Doud !

 

Un déplacement professionnel à l’étranger

Ce deuxième trimestre a aussi été l’occasion de passer la main, un peu, au boulot et de former un collègue sur une des activités qui me fait arpenter le monde et les aéroports.

Mon dernier déplacement a été européen et inquiétait le Doud, qui connait mon énergie débordante et ne savait pas si j’arriverais à me limiter. 5 jours à visiter une usine, 5 jours bien remplis et pas mal d’heures debout.

Du coup, mes quelques conseils et règles d’or :

  • Les bas de contention si tu restes debout longtemps, ça te change vraiment la vie et bien sûr si tu prends l’avion
  • La ceinture pour le bassin (type Physiomat) peut vraiment sauver ta journée si tu restes debout
  • Ne te force pas à aller plus vite que ce que tu peux. J’ai passé 5 jours en queue de peloton dans les visites d’atelier, là où d’habitude je suis devant… Personne n’a été choqué, le boulot a été fait aussi bien. Mais je ne vais pas courir alors que ça fait mal ou que je m’essouffle dans les escaliers, aux collègues de s’adapter à mon rythme à moi. Et comme ils sont chouettes, ils ont joué le jeu. Connais ton rythme, et impose le.
  • Les zones à risques, délègue ! Je me suis fait privée de certaines zones chimiques car risque d’émanation de vapeurs. OK, très bien, les autres s’en occuperont, et moi je vais leur prêter main forte sur d’autres sujets pendant ce temps là.

Tu me diras, il y a plein de femmes enceintes qui font des boulots bien plus actifs que le mien actuellement et sont debout toutes la journée et pas uniquement 5 jours dans le mois. Si c’est ton cas, n’hésite surtout pas à nous faire part de ton expérience je suis sûre que ça sera très précieux !

 

Minipuchette s’exprime

Ce deuxième trimestre a aussi été le début d’une interaction plus forte entre nous et notre crapouillette ! C’est qu’elle a bien grandit, et elle bouge pas mal. Nous n’avons pas encore réussi à déterminer si elle était plus danseuse que catcheuse (et si c’est une danseuse, je pense que clairement elle a mon sens du rythme et ma délicatesse… #IronieInside)… Mais voilà ce qu’on a pu remarquer entre le 4ème et le 7ème mois :

  • Minipuchette se calme au contact de son papa et ce même si elle est en pleine séance de sport ! Il suffit qu’il pose sa main et lui parle pour qu’elle bouge bien plus calmement. Et c’est tant mieux, car elle arrivait presque à me rendre malade parfois.
  • Minipuchette a ses heures : vers 5h, vers 14h et vers 21h c’est l’heure de la fiesta !
  • Minipuchette réagit à certaines voix, à certains bruits… notamment la voix d’un de mes chefs, ce qui nous fait beaucoup rire !

Crédits photos : Pixabay

 

Cette fripouille a décidé de se retourner vers 30 semaines. Mais comme elle a mon sens de l’orientation (en plus de mon sens du rythme… je te le dis moi, ça promet, elle n’a pas hérité de mes qualités apparemment mais plus de mon côté Pierre Richard), elle ne s’est pas tout à fait mise comme il fallait : positionnée en diagonale, les pieds dans mon foie. Aie ! Ce fut l’occasion d’un petit tour aux urgences pour voir si les douleurs étaient tout à fait normales ou non. Réponse : il vous faudrait un peu de repos et elle va se repositionner toute seule. Effectivement, 3 jours de calme et elle a trouvé sa place ! Ouf, merci choupette !

 

Petits maux de grossesse

Depuis le début de ma grossesse, je ne suis pas trop à plaindre : grosse fatigue mais peu de nausées au premier trimestre, douleurs ligamentaires mais jamais de problèmes au niveau du col, douleurs au nerf sciatiques, mais qui se règlent toujours assez facilement. Une vraie chance, je sais. (S’il te plait, ne me déteste pas)

Au deuxième trimestre, de nouveaux symptômes se sont ajoutés au tableau, mais toujours rien de bien grave… et d’autres ont même disparu :

  • Moins de fatigue. Youpi !!!
  • Moins de nausées. Re-Youpi !!!
  • Grosses douleurs au niveau de la symphyse… Aie… et pour le coup, il y a peu de choses qui soulagent. J’ai repris la piscine très doucement, pour essayer de remuscler tous les muscles qui soutiennent le bassin. C’est pas le miracle mais y a du mieux.
  • Remontées acides ! Aie… Celles-là ne sont pas cool, parce qu’elles arrivent même à me faire vomir. Du coup, j’ai trouvé la parade : eau froide citronnée. Ça aide, mais c’est pas dingue… C’est assez embêtant et la sage-femme a fini par me prescrire une petite cure pour que ça passe.
  • Retour veineux qui s’effondre… J’ai longtemps pensé que j’étais essoufflée car Minipuchette était sous mon diaphragme. Il n’en était rien, la puce étant placée relativement bas. C’est lorsque j’ai presque fait un malaise en étant allongée sur le dos que j’ai compris, la pression sur la veine cave est trop élevée. Résultat : je ne peux pas rester sur le dos, je suis mieux sur le côté ! Je suis essoufflée tout le temps, mon cœur monte parfois dans les tours, et j’ai des crampes de compet dans les jambes (souvent au milieu de la nuit, à hurler). Oh joie ! Les bas de contention sont donc mes amis.

 

Je reviens bientôt pour te raconter la suite : nos cadeaux de Noël pour une mini pas encore arrivée, le troisième trimestre et la préparation à la naissance et mon sujet du moment, à savoir la recherche de la Nounou Parfaite.

 

Et toi, des souvenirs de ton 2eme trimestre ? Ta liste d’indispensables pour les fringues de grossesse ? Tes petits maux de grossesse ou les plus gros ? Des règles d’or de femme enceinte super-active ? 

 


Guide accouchement

Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame l'Abeille

J avais la même liste minimaliste de vêtements!
A propos du retour veineux : c’est sur la veine cave et pas sur l’aorte que l’utérus appuie lorsqu on est allongée sur le dos .
(Ne m’en veux pas de te corriger, c est en toute bienveillance 😊)

le 05/02/2019 à 09h22 | Répondre

Flash

Merci pour la correction. Ne t’inquiète pas, je préfère de loin que tu corrigés mes erreurs et approximations plutôt que tu me laissés raconter des bêtises. Et c’est fait avec bienveillance alors super ! Merci 🙂

le 07/02/2019 à 15h22 | Répondre

Gwénaëlle

Merci Madame l’Abeille ! Cette petite erreur est maintenant modifiée sur l’article 🙂

le 07/02/2019 à 15h54 | Répondre

Flash

Merci gwénaëlle 🙂 c’est top !

le 07/02/2019 à 19h26 | Répondre

Croco

Personnellement, pour l’aîné je suis allée au boulot en vélo jusqu’à la fin de 7ème mois (bon, je n’avais pas un gros ventre, heureusement car j’ai un VTT, donc je roule penchée vers l’avant). Je n’ai jamais eu l’impression d’avoir de problème d’équilibre, je pense parce que justement je prenais mon vélo toutes les semaines, donc les modifications ont été très progressives (mais je comprends tout à fait que ton chéri se soit inquiété de te voir rouler de nuit, certains automobilistes ne font vraiment pas attention, alors avec une visibilité réduite… Même sans être enceinte je n’aime pas trop rouler de nuit à certains endroits).
Pour les vêtements de grossesse, j’ajouterai que pour celles qui envisagent d’allaiter, acheter tout de suite des hauts grossesse-allaitement peut être intéressant, et qu’il y a plein de vêtements (robes, tuniques, pulls, manteaux…) qui ne sont pas prévus spécifiquement pour la grossesse mais qui vont très bien aussi.
Pour les crampes, j’ai testé l’homéopathie (Cuprum metallicum 5 CH) et j’ai eu l’impression que ça marchait plutôt bien (en plus des bas de contention et des massages des jambes le soir). Pourtant, je ne suis pas une adepte de l’homéopathie, mais quand on se fait réveiller plusieurs fois par nuit par des crampes violentes, je crois qu’on est prêt à tout essayer !

le 05/02/2019 à 10h02 | Répondre

Mélinda

Moi ce qui m’a aidé pour les crampes, c’est une cure de magnésium. Il y a pas mal de petits trucs à tenter 🙂

le 05/02/2019 à 15h54 | Répondre

Flash

Super dacoir pu continuer le vélo. J’aurai vraiment aimer, mais chacune son rythme et ses contraintes. Clairement pas possible ici, trop de côté, trop d’automobilistes fous et trop d’inquiétude du doud. Mais bravo d’avoir réussi à durer dans le temps 🙂

le 07/02/2019 à 15h24 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

Merci pour le petit truc pour les remontée acides ;). C’est ma 3e grossesse et je viens seulement d’apprendre que même in utero bébé avait des cycles plutôt réguliers.

Pour le peu d’investissement sur les vêtements de grossesse, je te suis. Je n’ai que 2 jeans et 5/6 hauts. J’ai tout acheté en soldes et ça me suffit largement. Mais pas de chance, celle fois-ci je vais devoir investir dans des tee-shirts à manches courtes.

le 05/02/2019 à 13h46 | Répondre

Flash

On en apprend toujours. Nous lors du monito d’accouchement (car oui spoiler mais la minipuchette est née) la sage femme nous expliquait ses cycles de sommeil et d’éveil en regardant le tracé. Moi qui croyais qu’elle était endormie tout le temps sauf quand je la sentais bouger ! Erreur, très dynamique en fait cette petite puce.

le 07/02/2019 à 19h28 | Répondre

Sofia

Pour les douleurs de la symphyse, l’acupuncture a pas trop mal marché sur moi, ça a sauvé ma fin de grossesse!

le 05/02/2019 à 19h57 | Répondre

Flash

Ça a l’air miraculeux l’acupuncture ! J’ai jamais essayé mais on en parlait l’autre jour et apparemment ça aide pour la version du bébé, pour les troubles digestifs… Cesr chouette je trouve qu’il y ait de plus en plus de sage femme qui soient formées à ces pratiques. Merci de l’astuce en tout cas, ça aidera surement quelqu’une qui lira ce post

le 07/02/2019 à 19h30 | Répondre

Claire Gezillig

J’ai fait du vélo jusqu’à la veille de mon accouchement !
J’avais juste arrêté au premier trimestre à cause de vertiges.
Après surtout sur la fin, je trouvais ça plus agréable que marcher et ne parlons pas des transports en commun surchauffés mais je pense que le plus important est de s’écouter et de faire ce qui nous paraît faisable sans appréhension

le 06/02/2019 à 08h45 | Répondre

Flash

Comme je te comprends… Je ne suis pas la plus grande fan de la ratp. Mais comme tu dis chacun fait comme il le sent… Chez nous entre les côtes et les automobilistes irrespectueux… Dur dur… Mais je suis contente de bientôt retrouver mon copain le vélo.

le 07/02/2019 à 19h32 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?