Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mes traditions autour de la grossesse


Publié le 20 juin 2016 par Mme Indécise

Je suis quelqu’un de très attaché aux traditions. J’aime le fait qu’elles puissent nous inscrire dans une certaine continuité. J’aime leur incongruité. J’aime leur côté un peu vieux jeu. Elles me font souvent rire et font partie intégrante de qui je suis.

La grossesse, comme tout événement charnière dans la vie d’une famille, a aussi son lot de « traditions », ou de choses à faire ou à ne pas faire ! Je t’en livre quelques unes.

tradition

Crédits photo (creative commons) : Anouk Van Mars Bergen

Le secret des trois premiers mois

J’entends souvent débattre de la question de le dire ou ne pas le dire durant les trois premiers mois. Pour moi, la question ne s’est même pas posée. Je vois mes frères et sœurs en général cinq jours sur sept. Et mes cousins/cousines au minimum une fois par mois… On va donc dire que je suis proche de ma famille, voire très proche. Je ne sais pas qui de l’œuf ou de la poule, mais du coup, chez moi, on n’attend jamais trois mois !

Mon mari ne partageant absolument pas cette vision, il a fallu trouver un juste milieu. On l’a annoncé à nos parents et nos frères et sœurs. Pour les autres personnes, si elles devinaient, on ne leur mentirait pas, mais dans le cas contraire, on attendrait la fin du premier trimestre.

Autre chose : dans la culture de mes parents, on le dit très tôt. Pourquoi ? Parce que chez eux, la grossesse n’est pas une maladie, certes, mais une vraie période à risque. Donc si tu es enceinte, tu as interdiction formelle de lever le petit doigt. Une vie de pacha commence.

Heureuse tu seras en ne faisant rien

Chez moi, on dit qu’une femme enceinte augmente les risques de mort subite du nourrisson à chaque fois qu’elle pleure. Et de malformations à chaque fois qu’elle s’énerve. Hum ? Bon, OK, c’est peu crédible, mais c’est très utile pour que tout le monde autour de toi fasse ce que tu veux ! Très vite, je n’ai donc plus eu le droit de toucher à un balai ou à une casserole.

Avantages :

Ma grossesse ayant été pourrie de chez pourrie, j’ai eu la chance de pouvoir me reposer sur ma famille pour le ménage et les repas.

Inconvénients :

Gare à toi si tu déroges à la règle ! Je me suis fait passer un savon un jour où je m’étais aventurée à nettoyer les escaliers et où je me suis retrouvée à les dévaler. Et puis, ça fait bizarre de donner des ordres à sa mère pour le rangement ou les repas. Enfin, si ton mari ne partage pas ta culture, ça lui fera bizarre de passer neuf mois avec un paquet de gens chez lui qui font des aller-retour. Mais vu que c’était pour la bonne cause, l’homme n’a pas trop râlé.

Des mauvais esprits tu te préserveras

J’ai grandi dans une culture où on croit aux esprits et où on s’en préserve. Avec les années, j’ai appris à rationaliser beaucoup de choses, parce qu’il se cachait souvent des phénomènes bien concrets derrière des événements qualifiés de mystiques.

La grossesse est un des états où, semblerait-il, on est plus vulnérable à ces esprits. Du coup, on débarrasse ton environnement de tout ce qui pourrait être d’influence néfaste.

Avantages :

Une fois encore, tout le monde est aux petits soins avec toi. On se plie en quatre pour que tu vives dans un monde de licornes et de paillettes. (Ils ont eu du boulot, fin 2015 !)

Inconvénients :

Voir débouler ta mère pour une cérémonie de purification (avec des herbes brûlées qui puent) parce que la série télé que tu viens de regarder est pleine d’ondes néfastes (alors que tu n’as qu’une envie : dormir), ça n’a pas de prix !

Rien d’emprunté

Chez moi, la croyance populaire veut que prêter un vêtement (une enveloppe) ne soit pas anodin. Du coup, on ne met que des vêtements neufs au nouveau-né, dans l’idée de le laisser libre de se construire sans l’influence d’un autre qui aurait porté les vêtements précédemment.

Avantages :

Là encore, la famille est là pour offrir un maximum de trucs neufs à ton bébé.

Inconvénients :

Bah, faut quand même bien acheter le reste. Tu la vois, la facture ?

shoesmini

Crédits photo (creative commons) : sebajee

Pas toucher le ventre de la dame

Celle-là s’applique surtout aux autres, et plus particulièrement aux inconnus. Certaines règles de bienséance sont diamétralement opposées entre les pays.

Chez moi, c’est très mal vu de poser la main sur la tête d’un enfant. Et c’est pareil pour le ventre d’une femme : jamais au grand jamais, on ne posera la main sur ton ventre. C’est vraiment quelque chose de très occidental. Si tu le fais, c’est non seulement malpoli, mais en plus, on te traitera de sorcier.

Avantages :

Aucun. C’est comme ça, c’est tout !

Inconvénients :

C’est difficile à comprendre pour les autres, genre la belle-famille ou les amis.

Avec un pagne tu dormiras

Quand tu annonces ta grossesse, souvent, les femmes de la famille se mettent d’accord pour t’offrir un pagne (un tissu imprimé) avec lequel tu feras le plus de choses possible durant neuf mois. Le but étant qu’il garde ton odeur. Ce même pagne servira plus tard à emmailloter le bébé, ou à le porter si un jour tu t’absentes.

Avantages :

C’est top ! J’ai adoré avoir mon pagne doudou pendant neuf mois. Et vu qu’il est super long, j’en ai coupé un morceau pour faire de petits accessoires pour bébé.

Inconvénients :

Pour l’instant, je n’en vois pas.

Pour accoucher tu te cacheras

L’accouchement, aussi naturel soit-il, reste un événement à risque. Du fait probablement d’une mortalité élevée dans des temps où les connaissances obstétricales étaient maigres et certaines pratiques, plus délétères qu’autre chose, l’idée du secret autour de l’accouchement s’est fait une place.

Il était inconcevable pour mes parents que qui que ce soit (à part eux et mes beaux-parents) soit au courant que j’allais accoucher. Surtout que moi, je savais quand j’allais accoucher (j’avais la date et l’heure précises).

Ma mère a été très inquiète pour moi tout au long de ma grossesse. Je ne souhaitais nullement augmenter son degré d’anxiété (qui était déjà à son maximum !), alors je n’ai rien dit à personne avant l’arrivée du petit homme.

Avantages :

Au-delà du respect de la tradition, ma mère a été touchée de savoir que la raison pour laquelle nous le faisions était qu’on voulait la savoir sereine.

Inconvénients :

Difficile d’expliquer aux gens pourquoi, à partir de telle date, tu ne seras pas disponible sans leur dire que tu vas accoucher. Surtout qu’après cette date, tu risques de ne plus jamais l’être, disponible.

Le nom tu proclameras au huitième jour

Après ton accouchement, tu ne dois pas sortir de chez toi pendant huit jours. Avant, c’était le temps accordé au repos de la mère avant de pouvoir recevoir des visites. De plus, on considérait que ce temps était nécessaire à la nouvelle famille pour se consolider, avant d’affronter le monde extérieur. Et si tu as la malchance, comme moi, de ne sortir que très tard de la maternité, il te faudra attendre huit jours de plus.

Le huitième jour, quelqu’un du même sexe que ton enfant et né le même jour de la semaine que lui le fait sortir de la maison et le présente à la communauté. Il franchira ainsi sept fois le pas de la porte avec le nouveau-né, l’appellera par ses prénoms et énoncera ses liens de filiation. L’enfant est ensuite béni par toutes les personnes présentes.

Avantages :

La cérémonie était importante pour moi. Même si le rituel était totalement inconnu pour mon mari, on a adoré présenter notre enfant ainsi. Pour nous, ça représentait l’accueil que nos proches et nous-mêmes faisions à cet enfant.

Inconvénients :

La cérémonie se déroule à 6h du matin. Dois-je en dire plus ? Va expliquer à tes potes qu’il faut qu’ils viennent chez toi à 6h du mat’ un jour de semaine, pour voir exhiber ton bébé de quelques jours sur le perron ?

babyhand

Crédits photo (creative commons) : Jpedraza

Et pour finir, le prénom en lui-même !

Ah, le prénom, c’est un dilemme pour tous les parents. Mais quand la tradition s’en mêle, c’est encore plus ch… fatigant.

On avait déjà quelques desiderata personnels. Quelque chose de classique, dont la signification nous convienne, dont la sonorité s’accorde à notre nom de famille.

Mais en plus, traditionnellement, chez moi, les enfants portent un prénom associé à leur jour de naissance, et un en fonction de la tribu à laquelle ils appartiennent. Mes parents étant de deux tribus différentes, il fallait en choisir un dans chacune des langues. Pour finir, il lui en fallait un en fonction de son rôle dans la tribu (médecin, guerrier, devin, roi…).

Avantages :

C’est encore un moyen pour moi d’inscrire mon fils dans ma lignée. Chacun de ses prénoms est cher à mon cœur, et j’espère qu’il les portera avec fierté.

Inconvénients :

Bah, c’est long, et tu maudis tes parents quand tu as des papiers à remplir. Et à moins de vivre dans un pays où on en comprend l’utilité, c’est quasi ridicule.

Et toi ? Tu as dû respecter des traditions familiales pendant ta grossesse et les premiers jours de vie de ton enfant ? Comment les as-tu vécues ? Pour toi, tout ça, c’est fatigant, ou valorisant ? Raconte !

Pssst ! Tu es une future maman ? Reviens sur le blog à 11h, ça pourrait t’intéresser 😉

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

29   Commentaires Laisser un commentaire ?

Melimelanie

J’ai beaucoup rigolé en lisant ton article. Tu as une façon de raconter certaines traditions très drôle. Mais on ressent aussi l’importance que ça a pour toi et je trouve ça top!!

C’est sympa de pouvoir avoir un « cadre » auquel se raccrocher pendant une étape comme ça. Même si ça peut aussi être pesant sans aucun doute!

le 20/06/2016 à 08h40 | Répondre

Mme Indécise

Ça peut vraiment être pesant hein! Mais c’est comme tout quand c’est fait en bonne intelligence, tout se passe bien. Mais je dis ça aussi parce que c’est ce que je connais, mon mari te dirai que ma mère est gentille mais elle a un grain!.

le 20/06/2016 à 22h41 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je suis bien contente de lire tout ça.
J’aime beaucoup connaître des traditions différentes et c’est bien que tu es pu avec ton mari les respecter toutes.

le 20/06/2016 à 08h41 | Répondre

Mme Indécise

Mon mari a pris énormément sur lui, je n’ai pas pu toutes les respecter parce qu’il était foncièrement contre certaines, mais on a fait un pas chacun, c’est déjà pas mal!

le 20/06/2016 à 22h42 | Répondre

virginie

Top cet article ! J’aime aussi les traditions parce que, même si on les trouves ridicules/contraignantes/obsolètes, elles sont généralement bienveillantes. En plus, pour une laïque comme moi, c’est rassurant de pouvoir s’appuyer de temps en temps sur une force supérieure même imaginaire. Le cérémonial quel qu’il soit inscrit le bébé/mariage dans une continuité, une histoire. C’est aussi pour cette raison que nous avons fait une cérémonie laïque à notre mariage.

En revanche, tu ne nous dis pas de quelle origine viennent tous ces petits rituels ?

le 20/06/2016 à 09h03 | Répondre

Mme Indécise

Oh zut j’avais pas vu ton com!
La plupart de ces traditions se retrouvent en Afrique de l’ouest. Et plus précisément Ghana, Togo, Bénin, Nigéria

le 31/08/2016 à 21h08 | Répondre

Camomille (voir son site)

J’ai beaucoup aimé ton article aussi. Par contre, toucher le ventre d’une femme enceinte, ce n’est pas occidental, c’est mal poli (excepté pour le papa) !

le 20/06/2016 à 09h22 | Répondre

Croco

Je suis assez d’accord avec Camomille, je suis toujours choquée quand j’entends des femmes enceintes dire que des inconnus se sont permis de toucher leur ventre, parfois sans même demander !

le 20/06/2016 à 13h48 | Répondre

Mme Indécise

De ce qui me restait de mes cours de socio de la naissance, c’était quand même un geste qui se trouvait principalement en occident. Les voix s’élèvent ouvertement contre cette intrusion dans ton intimité mais depuis peu finalement. Je trouve ça très malpoli aussi et j’ai été surprise d’apprendre qu’il y avait un combat à mener à ce niveau là. Dans mon ethnocentrisme, j’étais persuadé que tout le monde faisait comme moi, c’est à dire, pas toucher la dame.

le 20/06/2016 à 22h49 | Répondre

Sandra

Chez moi aussi, il y a pleins de traditions que je relèverai dans le calme et la bonne humeur quand je serai enceinte ! J’aime beaucoup ton article, sur le ton de la rigolade ça parait toujours plus acceptable !! Et c’est toujours bien de découvrir les traditions des autres 😉

le 20/06/2016 à 09h29 | Répondre

Mme Indécise

Ah il faut en rire, sinon des fois on s’arrache les cheveux!

le 20/06/2016 à 22h50 | Répondre

Albertine (voir son site)

Très chouette article ! J’adore ta façon de raconter ces traditions, j’ai beaucoup rigolé notamment le coup de la série TV et des herbes qui puent ^^ Dans ma famille aussi il y a pas mal de « règles » à respecter, ce ne sont pas vraiment des traditions mais plus des choses qu’on doit ou qu’on ne doit pas faire. Ma maman et ma grand-mère sont très superstitieuses par exemple et elles ne comprennent pas du tout que je puisse faire une babyshower ou acheter des choses avant la naissance parce que pour elles on ne fait rien tant que le bébé n’est pas là ! Ce qui est très pratique pour s’organiser 😉

le 20/06/2016 à 09h35 | Répondre

Mme Indécise

Ah mais je vous ai épargnés le coup de la baby-shower organisée en douce par mes copines. Ma mère a failli faire une attaque!

le 20/06/2016 à 22h51 | Répondre

Tamia (voir son site)

Sympa de partager avec nous les traditions autour de la grossesse et de la naissance ! Je trouve cela très intéressant. J’ai été frappée par l’accompagnement du couple par son entourage.

le 20/06/2016 à 12h20 | Répondre

Mme Indécise

Moi j’aime être entourée et ça m’a sauvé la vie après l’accouchement. Mon mari est plus solitaire, il a pris sur lui au début car pour lui c’était de l’intrusion pure et simple. Et puis le petit est arrivé, et il apprécie de pouvoir dormir pendant que ma mère nous fait des nuits.

le 20/06/2016 à 22h54 | Répondre

SwissGirl

C’est excellent tout ce soin dont tu peux bénéficier ! Et le pagne, c’est une super idée 🙂
Par contre oui, je comprends bien les contraintes qu’impliquent d’autres traditions, comme le secret autour de l’accouchement et après l’arrivée de bébé !!

le 20/06/2016 à 13h39 | Répondre

Mme Indécise

Oui j’ai eu beaucoup de chance!

le 20/06/2016 à 22h57 | Répondre

Mlle Mora

J’ai beaucoup aimé ton article, j’aime bien connaitre les traditions et coutumes d’autres cultures. Beaucoup de choses semblent pleines de bon sens, même si certaines sont plus faciles à suivre que d’autres ! C’est super que tu aies pu tout suivre et que ton mari ait suivi avec toi.

le 20/06/2016 à 13h50 | Répondre

Mme Indécise

Il a bien souvent râlé ou pouffé de rire aussi!

le 20/06/2016 à 22h57 | Répondre

Madame Vélo

J’aime beaucoup apprendre les différentes traditions qui existent dans d’autres pays, merci pour ton article ! Et oui, le pagne c’est une super idée !

le 20/06/2016 à 20h59 | Répondre

Mme Indécise

Oui vive le pagne, c’est vraiment ce que j’ai préférée!

le 20/06/2016 à 22h58 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

J’ai beaucoup aimé découvrir ces traditions et je trouve que beaucoup sont aussi du bon sens : faire dormir le bébé avec son odeur, ne pas toucher le ventre ou la tête (bon sang de bon soir !!), se reposer quand on est enceinte… En revanche pour les prénoms tu éveilles ma curiosité je serais ravie de tous les connaître !

le 20/06/2016 à 21h22 | Répondre

Mme Indécise

l’homme a du mal avec l’idée de mettre son nom en entier ici, je vais faire un sur deux. Mon fils s’appelle donc Philippe, Essenam, Yao. Entre autres… Mais il a aussi plein de blaz, dont haricot, bébé fat-joue, bébé Cortex….J’avais d’ailleurs pensé à faire un article sur les pauvres noms dont on l’affuble au quotidien.

le 21/06/2016 à 20h28 | Répondre

Chaperon Rouge

OH! mais cet article est TROP joli!!! j’adore les traditions, même celles qui ne sont pas les miennes (j’ai eu tout une période à l’adolescence où j’ai farfouillé dans toutes les traditions des arts et métiers, école dont venait mon papa ^^)

Dans celles que tu nous a présenté, j’aime beaucoup la tradition du pagne (et ce d’autant plus que j’ai acheté les grands langes et le doudou quelques semaines après la naissance de la lueur), et celle de la présentation même si je trouve ça un poil compliqué j’ai pas tout pigé (et 8 jours >SEULS après la sortie de l’hosto???aaaaaaaaaaah!!!!!) pour les prénoms j’ai encore moins compris >.<

le 20/06/2016 à 21h58 | Répondre

Mme Indécise

En fait dans l’idee, pendant les 6 premiers jours, vous ne sortez pas, et personne ne vient vous voir à part pour vous apporter à manger, faire du ménage, vous relayez avec le bébé etc…l’enfant est réellement présenté au matin du 7e jour.

le 21/06/2016 à 20h30 | Répondre

Mlle Moizelle

+1! J’ai beaucoup aimé te lire, certaines tradition sont top! (moi je ne suis un pacha que pour mon mari, mais ma famille c’est plutôt « bon t’es pas malade, tu bouges ton c**! :-/ ). Sinon, oui, le pagne, c’est super, je vous piquerai peut-être l’idée (mais du coup, je veux bien savoir d’où ça vient?) et je suis aussi curieuse pour les prénoms! :-p (c’est quoi votre bébé alors? un roi, un devin, un médecin? 🙂 )

le 21/06/2016 à 09h08 | Répondre

Mme Indécise

Mon haricot est un petit prince!

le 21/06/2016 à 23h53 | Répondre

Mlle Moizelle

Classe! 😉

le 22/06/2016 à 11h37 | Répondre

Doupiou

Oh il est extra cet article ! J’adore les histoires de traditions autour de la grossesse !

le 22/06/2016 à 19h59 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?