Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

« C’est une fille ou un garçon ? »


Publié le 21 juillet 2016 par Freesia

Quand tes proches apprennent que tu es enceinte, la seule première chose qu’ils veulent savoir, c’est : « Alors, c’est une fille ou un garçon ? »

Tant que tu n’as pas atteint le stade ultime du cinquième mois (et donc le moment où normalement, tu sais), tu as droit à la variante : « Vous préféreriez quoi ? Vous saurez quand ? »

Mais une fois le cinquième mois passé, une fois que tu sais, tu as plusieurs possibilités :

  • tu l’annonces au monde entier,
  • tu l’annonces aux proches directement ou/puis aux personnes qui te demandent,
  • tu gardes le secret – au moins quelque temps. C’est ton moment : tu le sais, tu te caresses le ventre béatement, tu te projettes en bleu ou en rose (couleurs non contractuelles). Et ça embête bien tes proches qui ont hâte de savoir quelle couleur acheter.

Parfois, c’est un mélange de tout ça. Tu gardes le secret au sein du couple. Pendant quelque temps, tu souris (ou grimaces : on a le droit d’être déçue ou déroutée) en secret. Puis tu l’annonces progressivement, jusqu’à le crier au monde entier, à grand renfort de photos de chaussons bleus ou roses.

Parfois aussi, on ne sait pas. Bébé est mal placé, par exemple. Ou on ne souhaite pas savoir, justement. C’est notre cas. Et je vais te raconter tout ça !

En début de grossesse, on s’est posé LA question. Qu’est-ce qu’on préférerait ? Une petite fille ou un petit gars ? Pour l’amoureux, c’était clair et net : il adorerait avoir une petite princesse. (Je grimace à la mention du mot « princesse », mais passons.) Avoir une petite fille ne me dérangerait pas, loin de là : je sais comment fonctionne une petite fille (famille exclusivement de filles de mon côté), donc ce serait éventuellement plus facile. Mais je me dis qu’un petit garçon demande autant d’attention et de câlins qu’une petite fille.

Et comme je n’aime pas les éducations différenciées selon les sexes, ce n’est pas un problème ! Petite, je me souviens avoir commandé un garage de petites voitures au Père Noël, et avoir reçu une poupée à la place, sous prétexte que c’était un jouet pour mes cousins, pas pour moi. J’avais détesté ça, et je compte bien ne pas faire de stéréotypes (ou alors, pas sciemment) avec mes enfants. Bref, je m’égare.

Je n’ai donc aucune préférence, ni pour un petit garçon, ni pour une petite fille.

Toujours est-il qu’on a décidé au quatrième mois de ne pas demander à connaître le sexe du bébé. Techniquement, pendant l’écho du cinquième mois, après l’avoir annoncé à ma gynéco (que ça a étonné), j’ai juste eu à tourner la tête quand elle approchait de la « zone à risque ». Je n’ai donc rien su ce jour-là, mon amoureux non plus (il était absent), ni même ma gynéco (j’avais un bébé coopératif, qui refusait de décroiser les jambes).

13443197_10209411352221914_1888434282445724061_o

Crédits photo : Babyzoom

Et comment on gère la surprise, au fait ?

J’ai dû répéter à chaque examen que je ne savais pas le sexe et que je tenais à ne pas le savoir. Le corps médical a plus l’habitude des couples qui connaissent le sexe que des autres, donc ils peuvent faire des « gaffes » (dixit ma gynéco).

Mon sage-femme me motivait aussi (c’est le seul à connaître le sexe à l’heure où j’écris) et m’a même félicitée à la dernière écho d’un : « Et on ne connaît toujours pas le sexe ! Et puis, même si le jour de l’accouchement, vous ne voulez pas savoir, vous le saurez en changeant la couche ! » Oui, mais non, le jour J, je saurai ! Après tout, j’attends ma surprise depuis neuf mois !

Côté famille, la nouvelle a surpris, mais a été globalement bien prise. Ma mère a été un peu beaucoup embêtante embêtée et m’a fait quelques réflexions (« Je viens à ton écho, la gynéco me le dit, mais toi, tu ne sais pas ! », par exemple), mais ça n’a pas duré très longtemps, juste le temps qu’elle se rende compte qu’on ne lâcherait pas l’affaire.

La pilule a été plus difficile à avaler du côté de la famille de l’amoureux. Ils ont longtemps cru (le croient-ils encore ?) qu’on refusait seulement de le dire. Nous avons eu droit à de nombreuses tentatives de chantage, de prêche du faux pour savoir le vrai (comme le message de mon beau-frère il y a quinze jours : « Alors, il va bien, votre petit garçon ? »), de « Mais… c’est arriéré de ne pas vouloir savoir ! ».

À Noël, j’ai offert une carte (comme chaque année) à mes beaux-parents, et mon beau-père a été persuadé pendant trois minutes qu’on avait noté le sexe dedans : il tournait et retournait la carte, la relisait… Mais non. Rien. Heureusement, ma belle-sœur (enceinte elle aussi) lui a annoncé qu’il allait avoir une petite-fille, ce qui l’a réconforté !

Nos amis ont trouvé ça étrange, mais surtout très drôle. Chacun y allait de son petit commentaire et de son pronostic (je crois qu’on est actuellement à du 47% / 53%). Beaucoup nous ont demandé et redemandé si on le savait mais qu’on ne voulait pas le dire, ou si vraiment on ne savait rien.

Avant le septième mois, on avait surtout des remarques négatives ou d’incompréhension quant au fait de ne pas savoir (et de ne pas chercher à savoir). Les femmes enceintes ou déjà mamans me regardaient avec des yeux ronds : « Mais comment tu fais ? Je n’aurais pas pu survivre ! Dès que je suis tombée enceinte, j’ai voulu savoir ! » Mais plus tard, au fur et à mesure des semaines, on nous faisait plutôt des remarques positives (« C’est super ! C’est rare ! »), qui nous confortaient dans notre choix.

Je vais même te raconter une petite anecdote : quelques jours après avoir emménagé dans mon nouvel appartement, je me suis rendue à la boulangerie. J’ai papoté avec le boulanger, qui m’a demandé ce qu’il y avait dans mon bidou. Un peu beaucoup à l’ouest, j’ai répondu : « Un bébé. » Il a souri et m’a demandé le sexe, ce à quoi j’ai répondu que je l’ignorais. Il a pris un muffin sur son étal, me l’a tendu et a déclaré : « Vous êtes comme ce muffin, doux et sucré, et avec une surprise à l’intérieur ! » J’ai donc eu droit à un compliment ET à un muffin au cœur coulant chocolat en moins d’une minute. De quoi adorer mon nouveau boulanger !

Pour finir, je dois t’avouer quelque chose : ça embêtait l’amoureux au début. Il avait vraiment envie de savoir. Quand je lui demandais pourquoi, il n’en savait rien. Mais selon lui, puisqu’on avait la possibilité de savoir, pourquoi s’en priver ? (Est-ce que ça le frustrait ? L’empêchait de se projeter ?)

Au final, il a respecté mon envie, en se disant que de toute manière, il n’allait pas être présent à l’écho du cinquième mois (et qu’on pouvait toujours demander à savoir plus tard). Puis, au fil du temps, il s’est pris au jeu, et maintenant, il adore lui aussi « attendre la surprise ». Il me motive même les quelques fois où je me dis : « Ce serait quand même vachement plus simple si on savait, non ? » Parce que bon, on a attendu pendant huit mois, ce serait bête de craquer si proche du but, n’est-ce pas ?

Et puis, entre nous, ça a été de plus en plus facile. Les semaines passent, la deadline se rapproche. On sait qu’il y aura une fin, de plus en plus palpable. C’est un peu comme un super calendrier de l’Avent !

Les inconvénients à ne pas savoir le sexe de bébé

Il faut trouver au moins deux prénoms : un masculin et un féminin.

J’avoue, c’est deux fois plus de travail/de prises de tête. C’est même LA galère n°1, je dirais… On aimerait parfois connaître le sexe juste pour pouvoir se concentrer sur une seule des deux listes ! Autant, on a le prénom garçon presque depuis le début, autant on hésite toujours si c’est une fille.

On lui a quand même donné un surnom : Cookie. C’est comme ça qu’une amie l’a surnommé (par rapport à mon propre surnom, donné après une « glorieuse » soirée dont je tairai les détails…), et c’est resté. Après tout, ça va pour une fille comme pour un garçon. Et puis, comme mon bébé sera à coup sûr à croquer, c’est parfait !

Ça peut empêcher de se projeter dans la grossesse et dans la future vie de parents.

Pour nous, je ne pense pas que ça ait eu un vrai impact. Le fait de lui donner un surnom, de lui faire petit à petit une place dans nos vies, dans notre appartement, de meubler et de lui acheter quelques vêtements tout de même, ça nous permet de le « visualiser ».

Ça peut être compliqué pour meubler la chambre.

Pour la chambre, j’ai tout misé sur le neutre (ou pas, d’ailleurs). On y trouve du gris, du blanc, du vert, mais aussi du bleu ET du rose. Et toc ! On complétera (éventuellement) après la naissance, avec des objets plus personnalisés.

Ça peut être compliqué pour choisir ses vêtements.

Côté habillement, je l’ai pris comme un avantage : je n’aime pas vraiment les vêtements trop genrés (ou ceux qui ont TROP de couleurs et de motifs différents, mais c’est une autre histoire) et, le pire du pire, les bavoirs (ou autres) avec inscrit « Belle comme Maman » ou « Fort comme Papa ». Zut alors ! Si j’ai une fille, elle sera forte COMME MAMAN !

Plus sérieusement, les vêtements neutres (et beaux), au final, ce n’est pas si facile à trouver… Parfois, quand je croise, au détour d’un rayon, un pyjama trop mignon ou une robe trop chou, j’ai envie de l’acheter (surtout quand c’est en promo – ne nous le cachons pas), mais je résiste, et HOP, ça me fait des économies. On aura tout notre temps une fois bébé né(e) pour acheter des vêtements ou autres accessoires de déco !

En attendant, j’ai récupéré une tonne de vêtements qui appartenaient à mon neveu, et j’ai fait le tri : que ce soit une fille ou un garçon, les premiers mois, Cookie s’habillera donc de la même manière !

Ton entourage ne va pas apprécier.

Oui, le monde a BESOIN de savoir si tu portes la vie en rose ou en bleu ! Et c’est franchement plaisant de ne rien pouvoir dire ! Bon, après, si tu es toi-même une control-freak et que tu as besoin de savoir si ton petit ventre cache un garçon ou une fille, je le conçois !

Quelle que soit la tournure de ta phrase, les gens montent au créneau.

« Tu as dit il, c’est un garçon ! » Bah non, c’est un bébé…

Tu as droit à une multitude de devinettes et de superstitions.

Tu veux des exemples ?

  • « Tu manges plus salé ou plus sucré ? » (Apparemment, le sucré, c’est que pour les filles – mais moi, je ne suis pas fan des desserts, serais-je donc destinée à n’engendrer que des garçons ?)
  • « Tu vomis plutôt le matin ou le soir ? »
  • « Ton ventre est bas ? C’est donc un garçon ! » Ou une fille. Ça dépend des gens et des jours.
  • « Tu as des remontées acides ? C’est forcément une fille. »
  • « Ton ventre est pointu ? C’est une fille ! »
  • « Dans quelle position tu l’as conçu ? » (Euh ??? Quoi ?!)
  • Ou encore pire : « Tu as pris du plaisir quand tu l’as conçu ? » (Non, mais vous vous entendez ?!)

Sans compter le calendrier chinois, les phases de la lune, le pendule, les lignes de la main…

Les avantages à ne pas savoir le sexe de bébé

Savoir avant ne change pas son sexe.

Qu’on le sache à 5 mois ou plus tard, ça reste une « surprise » au final, sur laquelle on n’a aucune emprise.

On n’est pas déçus.

Bah oui, l’amoureux espère (plus ou moins secrètement) une fille. Si on lui dit pendant la grossesse que c’est un garçon, je sais qu’il sera déçu (ne serait-ce que pendant une minute). Alors que le jour de l’accouchement, il sera (normalement) tellement ému que fille ou garçon, bah… il s’en foutra !

Ça motive !

Je m’explique : on ne connaît le sexe qu’à l’accouchement, donc on a hâte d’y arriver ! Et hop, motivation ultime pour pousser jusqu’au bout !

C’est quand même une surprise magnifique.

Un bébé, c’est déjà un cadeau de la vie, un merveilleux cadeau. Je ne serais pas plus heureuse si je connaissais son sexe. J’ai tellement hâte d’avoir mon Cookie tout contre moi ! Fille ou garçon, s’il (bah oui, le bébé) est en bonne santé, ça suffira à mon bonheur.

13453329_10209412259044584_973540399_o

Crédits photo : Photo personnelle

Ce serait quoi, pour toi ?

En conclusion, connaître le sexe de son bébé, c’est surtout une affaire de couple : on veut ou on ne veut pas ! Et chacun fait comme il veut/peut. D’ailleurs, pour être honnête, je suis la première à demander à des futurs parents : « Et alors, c’est une petite fille ou un petit garçon ? »

Et toi ? Tu as voulu savoir le sexe de ton bébé ? Ou tu as préféré garder le secret ? Pourquoi ? Et quelles ont été les réactions de ton entourage ? Viens nous dire !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

83   Commentaires Laisser un commentaire ?

Marie Obrigada

Nous aussi nous avons gardé la surprise et nous avons heureusement été peu embêtés une fois que nous avons dit que nous avions choisi de ne pas savoir. Et il est déjà clair que nous redemanderons à ne pas savoir pour une prochaine grossesse.
Forte émotion de la découverte évidement. J’ai cru voir un pénis mais c’était le cordon ! ^^

le 21/07/2016 à 07h33 | Répondre

Freesia

C’est super de garder la surprise, ça a été un vrai petit plus à la découverte !
J’étais trop fière de l’annoncer à mon sage-femme même si lui, bah il le savait depuis longtemps 🙂

le 22/07/2016 à 17h09 | Répondre

Gwen

Contrairement à toi je suis impatiente d’être à l’écho du 5éme mois pour connaitre le sexe! Je commence actuellement mon 4éme mois et mon écho est le… 30 août, c’est longggg!! Par contre nous c’est pour le prénom qu’on a décidé de le garder pour nous jusqu’a la naissance et ma maman m’a gentiment dit que je faisais comme « dans l’ancien temps »! Fille ou garçon son prénom est déjà choisi et même si nous n’avons pas de préférence pour le sexe nous avons hâte de savoir! Ce n’est pas temps pour les couleurs pour la chambre ou les vêtements, c’est surtout pour pouvoir nous projeter avec une petite fille ou un ptit gars ? J’ai regardé sur ton calendrier chinois, pour moi aussi il prédit un garçon, je verrais ça le mois prochain!

le 21/07/2016 à 08h16 | Répondre

Freesia

Tu viendras me dire si le calendrier a raison ou pas ! 🙂

Je conçois tout à fait la volonté de savoir mais c’est vrai que maintenant que cest fait, je ne regrette pas du tout !

le 22/07/2016 à 17h12 | Répondre

Freesia

Et oui, je trouve ca vraiment cool de garder le prénom secret. C’est un joli moment dans le couple, des regards et des messes basses. Et plus rationnellement …. Les gens se permettent moins de critiquer sils n’aiment pas une fois le bébé né.

le 22/07/2016 à 17h14 | Répondre

Banane

Je suis surprise de voir que le calendrier chinois donne parfois 3 fois plus de probabilité à un sexe qu’à l’autre, je pensais qu’ils ne se mouillaient pas en faisant du 50/50. 🙂
Pour nous, on a su pour le premier, pas pour la deuxième et demandé pour le 3eme. En résumé, j’avais besoin de ne pas savoir pour la 2eme, parce que j’avais une grosse préférence et que je ne voulais pas être déçue (sachant que je ne ne le serais pas le jour J) mais j’ai eu du mal à établir le lien après la naissance car je n’étais pas préparée finalement. Ah, et la naissance ne se passe pas toujours comme on l’imagine, du coup pour nous la surprise avait été un peu gâchée par d’autres urgences médicales.
Mais j’aime bien l’idée de la surprise, ça ne colle juste pas avec mon tempérament. 😉

le 21/07/2016 à 08h22 | Répondre

Freesia

Oui, c’est drôle pour les statistiques du calendrier chinois hein 🙂
Ca correspond pour tes enfants?
Et je suis d’accord, comme beaucoup de choses, c’est une histoire de couples – ca nous correspond ou non !

le 22/07/2016 à 17h17 | Répondre

Doupiou

Mon mari et moi avons voulu savoir le sexe pour une seule raison : le prénom ! C’était la Guerre Froide entre nous pour un prénom de garçon alors que le prénom de la fille était trouvé bien avant la grossesse ! Du coup on a été très content d’apprendre qu’on attendait une petite puce ! Nous l’avons aussi dit à toute notre famille (beau-papa et belle-maman étaient ravis avec déjà 3 petits-fils !).
Par contre pour un deuxième ça sera changement de décor : on veut savoir mais ça restera notre petit secret à nous deux. Je m’explique : avec une césarienne programmée nous saurons la date et l’heure même de l’accouchement. Alors on a fait le choix de garder une petite part de mystère en taisant le sexe, le prénom et autant que possible, la date de l’accouchement !

le 21/07/2016 à 08h41 | Répondre

Freesia

Ça se comprend ! Ce sera une chouette surprise 🙂

Et puis, je comprends pour le coup du prénom ! C’est vraiment LE point qui a manqué nous faire savoir plusieurs fois. On était tellement pas d’accord pour une petite fille qu’on voulait (presque) savoir si on se prenait la tête pour rien ou non 🙂

le 22/07/2016 à 17h19 | Répondre

madame fushia

Nous faisons parti des rares couple qui n’ont pas voulu savoir. Avant de tomber enceinte je disais à mon mari que je ne voudrais pas connaitre le sexe avant la naissance. Il était étonné car je suis toujours très impatiente dans la vie. Il se disait que une fois enceinte je changerai d’avis. Une fois enceinte la question c’est reposée. Et je lui ai dit on essaye d’attendre le plus longtemps possible ( secrètement faire enrager les gens nous fessait marrer).Et comme je ne sais pas tenir ma langue autant ne pas savoir. Et on file des examens on se disait on a fait le plus dur on ne vas pas craquer maintenant…. Du coup on a tenu jusqu’au bout aucune boulette.

D’ailleurs petite anecdote, en sortant de la dernière echo, au moment de payer la secrétaire nous dit c’est « la petite dernière » et là on se regarde tout les 2 genre elle vient pas de nous balancer le sexe la comme ça quand même….. Mais non elle parlait de la dernière echo. En sachant que c’était ma première grossesse, on était tellement en stress de savoir alors qu’on voulait pas lol !

Nous n’avions aucune préférence, mais par contre à partir de la 1er écho j’ai eu ce sentiment que je portais un petit garçon, ce sentiment ne m’a jamais quitté. Et quand à la naissance ils l’ont porté pour me dire c’est un garçon! la première chose que je me suis dit c’est  » bah oui évidement » !!!
C’était magique de ne pas savoir mais j’avoue que j’ai hâte de savoir quand c’est des copines qui attendent leurs enfants ! lol
Pour un prochain je ferrai tout pareil !

PS : je n’ai eu aucun soucis à me projeter nous l’appelions « notre tout petit » et pour les achats des vêtements j’avais pris beaucoup de pyjama neutre mais j’avoue que ce n’est pas toujours facile à trouver.
J’avais aussi acheter des vêtements en garçons ( j’étais persuadé d’avoir un baby boy rappel toi) mais qui aurais très bien été en fille. ( un vélo sur un tee shirt ne me gène pas pour une fille par exemple ) mais par contre je n’ai jamais rien trouvé au rayon fille qui pouvait aller au garçon.

La vie ne nous fait pas toujours des cadeaux , alors autant profiter de celui de la surprise jusqu’au bout !!!

le 21/07/2016 à 09h08 | Répondre

Freesia

J’aime beaucoup ta philosophie 🙂
Nous aussi à plusieurs moments, on s’est dit « non mais, il vient de faire une gaffe? » Mais en fait non 😀 trop top mon sage femme pour ca !

Pas de mal à se projeter à cause de la non connaissance du sexe, l’appeler « cookie » le rendait assez réel pour ca 🙂

Les vêtements mixtes, et pas moches, c’était difficile… J’ai récupéré beaucoup de vêtements de mon neveu, donc jai trié en me disant « est ce que ça irait à une petite fille » puis « est ce que c’est beau (selon moi? ». Si la réponse était oui, je gardais !

le 22/07/2016 à 17h24 | Répondre

Freesia

Moi aussi, j’ai adoré « torturé » nos proches en les faisant enrager !

le 22/07/2016 à 18h22 | Répondre

Laloutre

Ça a été la même chose pour nous, moi je voulais la surprise (j’adore les surprises) depuis le début mais mon chéri avait du mal à s’y faire.Finalement au fur et à mesure il a adoré. Et quelle émotion à la naissance!
Et puis je trouvais aussi que c’était ne pas mettre de « pression » en fantasmant sur le bébé dans des situations clichés, même malgré nous. On pouvait lui laisser 9 mois peinard non?
Par contre des vêtements mixtes, mais vous n’y pensez pas!! C’est rose-paillettes ou bleu-camion. La vraie vie quoi…

le 21/07/2016 à 09h14 | Répondre

Freesia

Mais oui, on se prend vite au jeu !

Nous aussi après la naissance, on a eu de « jolies » très genres. C’est le jeu !

le 22/07/2016 à 17h28 | Répondre

Melimelanie

Moi je te trouve juste folle parce que je suis incapable de le faire!! Mais genre vraiment quoi. J’ai besoin de savoir tout de suite.

La marraine de mon fils fait le coup à chaque fois de pas vouloir savoir. Alors oui c’est une surprise de dingue! Mais quel courage de ne pas craquer et demander.

Je suis admirative car j’en suis incapable.

le 21/07/2016 à 09h30 | Répondre

Freesia

Mais… Je SUIS folle, tu ne savais pas ? 😛

le 22/07/2016 à 17h29 | Répondre

Lisa

Alors au départ, on ne voulait pas savoir, on s’était dit qu’on garderait la surprise. Mais on était beaucoup trop curieux et au moment de l’écho du cinquième mois, on a hésité, on s’est regardé et on a craqué, on voulait savoir. Mais on a gardé le secret pour nous jusqu’à l’accouchement. On était dans notre petite bulle et on trouvait sympa de faire la surprise à tous le monde. Bien sûr, l’entourage questionne, essaie de savoir alors lorsque l’on sait il faut faire attention de ne pas faire de gaffe.

le 21/07/2016 à 09h38 | Répondre

Freesia

Alors là, chapeau Lisa ! J’aurai jamais pu garder le secret si j’avais su !

le 22/07/2016 à 17h35 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

C est très intéressant ! J aimerais bien savoir du coup comment ca a ete a la naissance, est ce que ca a eu les effets escomptés sur ton chéri ? Est ce que ca ne fait pas trop d emotions d un coup de découvrir le visage et le sexe et le reste en meme temps 😉 ?

le 21/07/2016 à 09h53 | Répondre

Freesia

Ah bah l’amoureux était tout ému ! C’était beau à voir 🙂
J’avoue que je sais pas trop si ca a changé quelque chose de ne pas savoir mais c’est tellement plein d’émotions que c’est difficile à qualifier …

le 22/07/2016 à 17h37 | Répondre

Virginie

lol, dans notre groupe d’amis, les futurs parents étaient du genre à garder le secret. Du coup, on en venait chaque fois au pari entre nous ! C’est aussi l’occasion d’ouvrir une bouteille de champagne à la naissance, reste juste à savoir qui la paie 🙂 🙂 🙂
J’ai toujours trouvé ça bien. Même si je sais que j’aurais bien du mal à garder le secret, mon mari aussi, je respecte beaucoup cette démarche des futurs parents. Je vois bien les regards que le couple se lance à chaque fois quand ils rigolent parce que nous on ne sait pas mais qu’eux ils savent ! C’est beau, ça fait partie du truc.

En revanche, je ne connais aucun parent qui a tenu jusqu’à la naissance pour savoir 🙂 🙂 😉 Vous êtes super forts !

le 21/07/2016 à 09h54 | Répondre

Freesia

tiens, chez nous aussi il y a eu des paris au champagne ! Mais on en a pas vu la couleur 😉

Comme dirait ma soeur, c’est pas être fort, c’est être sadique ! (ah bah oui, envers les autres !) 😀 😀

le 22/07/2016 à 18h24 | Répondre

Sophia

Sujet d’actualité pour moi avec la deuxième écho dans 15 jours 😉 !
On s’est posé la question au début de la grossesse, mon mari ne voulait pas savoir, et pour moi c’était impensable de ne pas savoir ! Trop d’inconnues pour une première grossesse, je ne voulais pas en rajouter haha! Et ça me semble aussi plus simple pour se projeter et donner un début d’identité à ce petit être.
Mais finalement, je me suis surprise à ne pas être si impatiente que ça de savoir. Je suis plus pressée de savoir si tout va bien que de connaître le sexe. Nous avons commencé à acheter des petites choses et nous sommes ravis de ne pas être influencés par le sexe pour les choisir …
Nous allons tout de même demander parce que je reste sur l’idée que ça nous aidera à nous projeter, mais je crois que je ne serai pas si frustrée si il ou elle a les jambes croisées pendant l’écho !

le 21/07/2016 à 09h56 | Répondre

Freesia

Allez ! Vous pouvez ne pas demander ! C’est cool de ne pas savoir et ça n’empêche pas de se projeter. Et pis, il y a d’autres échos après si jamais vous en ressentez le besoin 😛 (comment ça je prêche pour ma paroisse ?)

le 22/07/2016 à 18h26 | Répondre

Lily

Idem ici : deux bébés, deux surprises, deux garçons 😉 Avec à chaque fois le bon pressentiment (je les portais haut, en plus, donc tout le monde abondait dans ce sens…)!
Le plus drôle c’est qu’à l’accouchement, connaître le sexe n’a pas vraiment d’importance : bébé est là, il va bien, le reste est presque accessoire (sauf pour la sage-femme qui doit noter le nom !) 😉
On aussi eu pas mal de remarques sur le fait de ne pas vouloir savoir… Je trouve paradoxal qu’aujourd’hui, alors qu’on nous rebat les oreilles des luttes féministes et des questions de genre, la société nous pousse autant à connaître le sexe avant la naissance 🙂 Eh, c’est un mini-humain qu’on a dans le ventre, pas seulement un futur mannequin à vêtements roses/bleus !
J’adore ton anecdote chez le boulanger 🙂 Mon mari aussi répondait « un bébé » à la question « C’est quoi ? » !! Moi je répondais « une surprise ».

le 21/07/2016 à 10h02 | Répondre

Freesia

aaaah, le fameux « tu le portes haut » . Quand je vois ma belle-soeur qui portait mon neveu ET ma nièce de la même manière, ça me fait bien rire 😀
Quant à moi, ça hangeait selon les semaines (est-ce que ça voulait dire que Cookie changeait de sexe ? Oh!)

sinon hiiiiii je suis tout à fait d’accord !

le 22/07/2016 à 18h28 | Répondre

Madame D

Non mais pour moi ce n’est même pas envisageable de ne pas savoir …
Par contre je suis vraiment admirative de ceux qui arrivent a ne pas demander !

le 21/07/2016 à 10h05 | Répondre

Madame Nounours

Étant très curieuse de nature, j’ai voulu connaître le sexe de mon bébé dès que ça été possible et c’est au quatrième mois que mon obstétricien me l’a dit avec la confirmation au cinquième mois avec la seconde échographie. J’avais une préférence pour un petit garçon et j’ai été ravie que j’attendait un garçon. Par contre mon mari ça lui était égal que ce soit un garçon ou une fille. Après je respecte les couples qui ne veulent pas savoir et avoir la surprise le jour J. On a plusieurs couples d’amis qui ont voulu attendre la naissance du bébé si c’était un garçon ou une fille. Mais c’est vrai que ça doit être plus compliqué pour les achats notamment pour les vêtements ainsi que pour le choix du prénom. Sinon je pense que même en connaissant le sexe du bébé il peut y avoir des mauvaises surprises et au final ça peut être encore plus rageant pour les parents. Pour ce qui est de l’entourage, là aussi c’est pas forcément facile à contenir car il y aura toujours des personnes pour faire des réflexions débiles.

le 21/07/2016 à 10h42 | Répondre

Freesia

C’est surtout au niveau des prénoms que c’est embetant. Si on est d’accord pour un prénom fille et un garçon, ça va. Si on ne l’est pas, aie aie aie !
et pour les vetements, les seuls que j’ai achetés étaient blanc, gris principalement. J’aime les choses simples en regle générale donc il y avait des touches de couleurs pasjamais de color block.
J’ai aussi acheté des vetements avec du bleu et du rose indifféremment. Ca gène pas bébé 😛

le 22/07/2016 à 18h32 | Répondre

Mlle Mora

J’ai trouvé tellement long d’attendre de savoir pour bb2 que définitivement, non, je n’aurais pas pu ! Bravo d’avoir tenu le coup en tout cas, surtout face à la famille et les amis (en même temps quand on ne sait vraiment pas, c’est facile de ne rien dire !) – on est déjà tellement « harcelé » pour le prénom… 🙂

le 21/07/2016 à 10h56 | Répondre

Freesia

ahah c’est tellement ça ! C’est facile de ne rien dire quand on ne sait pas 😀

Pour le coup, les gens s’en fichait de son prénom. Une fois qu’ils avaient demandé, ils ne recommençaient pas. Par contre, une fois que Cookie est né, c’est fou le nombre de personne qui ont voulu savoir l’autre prénom ! 😛

le 22/07/2016 à 18h33 | Répondre

Louna

Surprise gardée pour nous aussi, et nous ne regrettons absolument pas ! 🙂

Et pourtant, avant d’être enceinte, je faisais moi aussi partie de celles qui répondaient bêtement « Annnnnnh mais je sais pas comment tu fais, moi je pourrais pas me retenir de demander le sexe ! ». Et voilà, une fois enceinte, ça m’a paru être la plus belle des façons de commencer à aimer mon enfant, qu’il soit fille ou garçon.

Bref, on recommencera pour une 2ème grossesse, malgré les pressions (belle-)familiale ! 😉
Et sereinement, tous les inconvénients que tu cites à ne pas savoir le sexe, moi j’y vois plutôt des avantages, notamment pour protéger dès le début ton bébé des stéréotypes de genre….

le 21/07/2016 à 11h23 | Répondre

Freesia

Bah moi aussi, ces inconvénients, je ne les ai pas vu en tant que tels. A part peut-être la galère du début pour trouver quelques vetements ou des prénoms (mais comme tous futurs parents en début de grossesse!). Mais au final, ça allait 🙂

le 22/07/2016 à 18h35 | Répondre

Nathalie

J’ai HORREUR qu’on dise d’un bébé fille que ce sera ou que c’est une princesse.

Pour d’autres termes (par exemple : « ma puce ») j’ai changé d’avis à la naissance (ben oui, une puce c’est quand même loin d’être mignon… mais je l’appelle quand même « ma puce », allez comprendre ^^) mais « princesse » j’y arrive vraiment pas !

Et je te rejoins aussi sur le fait que trouver des vêtements non genrés sympas c’est pas toujours facile. Souvent c’est rose, bleu, ou… gris. Parce que vert, orange, jaune, violet, rouge c’était trop compliqué ? H&M est pas trop mal là-dessus je trouve.

le 21/07/2016 à 12h03 | Répondre

Freesia

Oui, H&M a été une bonne source d’approvisionnement ! A la maternité, Cookie était habillé régulièrement avec leurs vetements 🙂

(aaaah ça me rassure ! Je ne suis pas la seule à frissonner au mot « princesse »!)

le 22/07/2016 à 18h37 | Répondre

Nilith lutine

Savoir le sexe de Pimprenelle m’a été nécessaire afin de réussir à me projeter. Cependant je pense que pour son petit frère ou sa petite sœur, on gardera la surprise (ou pas si difficulté à se projeter !). On a déjà choisi les prénoms, alors cet argument-là n’en est même pas un. 😀

On avait gardé un moment le secret du sexe quand on a su. À la base on voulait faire une baby shower-gender reveal party (coucou les mots et concepts américains 😆 ). On n’a pas pu et on a finalement envoyé un carton avec un petit jeu pour dévoiler que nous attendions une fille.
J’ai bien aimé cette période ou le sexe est resté notre secret.

Pour moi cela étant, le secret n’est pas quelque chose de si peu commun : mes deux sœurs avaient choisi de ne pas savoir, pour toutes leurs grossesses. (Et j’avais effectivement été très surprise à l’époque !)

le 21/07/2016 à 12h29 | Répondre

Freesia

Moi aussi je voulais faire une gender reveal party! Mais c’était avant de décider qu’on allait ignorer le sexe 😛
J’étais super déçue de ne pas POUVOIR la faire n’empêche !

le 22/07/2016 à 18h38 | Répondre

Chacha d'avril

Ohlala quel courage !! Je ne sais pas si j’aurais pu. Ca m’a beaucoup aidé à me projeter (et puis aussi on a eu beaucoup de mal à trouver le prénom alors s’il avait fallu en chercher deux !!!)
Mais d’un autre côté j’aimerai bien essayer pour le deuxième… Pas sûre que Monsieur soit du même avis. Il aurait trop peur d’être déçu à la naissance je pense.

Sinon nous on a révélé à tous le sexe mais on a gardé secret le prénom et la date (césarienne programmée, on connaissait donc sa date de naissance une semaine à l’avance).

le 21/07/2016 à 12h37 | Répondre

Freesia

Je pense sincerement que quoiqu’on préfère, le moment de la naissanc est tellement fort qu’on s’en f*ut royalement 😀

le 22/07/2016 à 18h39 | Répondre

stella

Impossible pour moi de ne pas savoir. Je suis trop impatiente! Je suis admirative des couples qui arrivent à tenir toute la grossesse sans savoir.
A la fameuse question un garçon ou une fille? Je répondais les deux. Mon interlocuteur ne savait généralement pas quoi répondre. ..réponse de ma part:des jumeaux.

le 21/07/2016 à 13h04 | Répondre

Freesia

ahah, j’aurais tellement été interloquée face à ta réponse 😀

le 22/07/2016 à 18h40 | Répondre

Ars Maëlle

Pour moi la grossesse est en projet, je ne sais pas comment ça se passera le moment venu, mais pour l’instant, je veux garder la surprise. Parce que mon mari a déjà clamé au monde entier le prénom de garçon qu’il souhaite, et que ce prénom me plaît, mais je tiens VRAIMENT à ce que ce soit une surprise, alors les gens ne doivent pas savoir à l’avance que c’est un garçon, et je suis persuadée d’être incapable d’éviter la gaffe si nous sommes au courant.
Et les commentaires de celles qui ont gardé la surprise me confortent dans cette envie, je trouve très beau de le découvrir en même temps que l’enfant, et d’avoir pu projeter un amour non genré (et une chambre et une garde-robe ;))
Après je comprends ceux qui ont besoin de savoir (les parents, pour les autres, franchement, j’hallucine des remarques que certaines ont reçues !) pour se projeter, et ça nous arrivera peut-être finalement… On verra 🙂
PS pour Nathalie : ma maman à moi m’appelle « ma puce », mais aussi « mon puceron », et j’adore !

le 21/07/2016 à 13h12 | Répondre

Freesia

Oh oui, je comprends ton désir de ne pas le reveler dans ce cas là 🙂 et puis, au pire, si jamais tu craques et l’apprends, tu peux tout à fait NE RIEN DIRE A PERSONNE et donc faire la fameuse méchante diabolique ahahah

le 22/07/2016 à 18h41 | Répondre

Elo (voir son site)

Ah! Pour moi le calendrier chinois tombe juste! A voir pour un futur bb2! Concernant la surprise, je n’aurais pas pu attendre, je suis trop curieuse. Et puis, c’est marrant, mais quand j’étais enceinte, à partir de 3 mois de grossesse je dirai, j’ai eu très envie de m’habiller en rose, tout le temps… ce qui m’a fait penser que j’attendais une fille… et j’avais raison! Par contre j’aimerais bien garder le secret pour le reste du monde (sauf mon mari bien sûr!) pour une prochaine grossesse. On verra si c’est possible!!!

le 21/07/2016 à 13h24 | Répondre

Freesia

Je suis curieuse de savoir si ça tombe juste en majorité ou non tiens ! En même temps, y’a une chance sur 2 ahah

le 22/07/2016 à 18h42 | Répondre

Cécile

Pour tes statistiques : le calendrier chinois se trompait pour ma fille née en 2014 et se trompe aussi pour mon petit garçon à venir en 2016 😉

le 11/08/2016 à 10h49 | Répondre

Madame Breizh

De notre côté, je ne souhaitais pas connaître le sexe de notre bébé, mais mon mari, lui au contraire, voulait absolument le savoir lors de la 1ère échographie car il avait besoin de se projeter. Nous avons donc décidé de le demander mais ne pas le dévoiler au reste du monde. Ce serai notre secret… Et là surprise, notre bébé a respecté nos conditions (et ce à toutes les échographies, même les plus urgentes): mon homme a demandé comme convenu à l’échographiste et moi je n’ai jamais su son sexe : inconnu ! A chaque fois, le bébé avait son cordon ombilical qui lui passait entre les jambes et remontait dans son dos et avait systématiquement les jambes fermées et repliées sur son ventre… Bref, ce fut une surprise jusqu’au bout !

le 21/07/2016 à 13h33 | Répondre

Freesia

ahah ce bébé coquin ! J’ai eu la même chose jusqu’au 8ième mois 😀

le 22/07/2016 à 18h43 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Ne pas savoir me dérangerait
Par contre, j’aimerai bien si mon mari est d’accord garder la surprise du sexe et du prénom pour l’entourage. On verra si ce sera possible 🙂

le 21/07/2016 à 13h53 | Répondre

Freesia

Je suis super admirative des couples qui le savent mais le gardent secret. Ca doit être super difficile de ne pas faire de gaffe… En tout cas, je ne pourrais pas ! Je suis incapable de mentir; alors garder un secret comme ça : No Way ! Chapeau si vous y arrivez en temps et en heure.

le 22/07/2016 à 18h46 | Répondre

Claire Gezillig (voir son site)

Pour celles / ceux qui comme moi aiment demander à une femme enceinte mais veulent éviter d’avoir à insinuer qu’ils doivent le savoir et le dire, je ne dis pas « c’est une fille ou un garçon ? », je demande « est-ce que vous savez le sexe ? »
Et donc la personne peut répondre « non » ou « oui, c’est… » ou « oui mais on le garde secret » 😉

le 21/07/2016 à 13h54 | Répondre

Inno

On a choisi de ne pas connaître le sexe de notre bébé avant sa naissance aussi, sans aucunes remarques désagréables.
Le jour de l’accouchement, on m’a posé mon bébé sur le ventre, avec des draps pour lessuyer, du coup je ne savais pas son sexe. C’est mon mari qui a demandé rapidement « ms c’est une fille ou un garçon?  » Du coup, on nous l’a montré nue et c’est là qu’on a su que c’était une fille.

le 21/07/2016 à 14h17 | Répondre

Laloutre

Exactement pareil pour moi. Quand on a posé mon bébé sur moi, je n’y pensais plus, j’étais tellement heureuse de l’avoir. C’est mon chéri qui a demandé : mais, heu, c’est une fille ou un garçon?? Et les sages femmes nous ont laissé regarder.

le 21/07/2016 à 15h39 | Répondre

Freesia

Tout pareil pour nous au final ! J’ai accouché, on m’a posé Cookie sur moi et puis, au bout d’un moment, la puer (ou la sage femme ?) s’exclame « oh mais vous avez vu ce que c’était ? »
Bah naaaan. On y pensait même plus !

le 27/07/2016 à 12h06 | Répondre

Sophie

Trois grossesses et trois bébé surprise et c’est merveilleux de le découvrir à l’accouchement. Pour notre première, la sage femme allait l’emmener pour les soins sans nous avoir montrer son sexe tellement ils sont habitués que les parents connaissent déjà.
Pour moi ca m’a permis de profiter encore plus de ma grossesse qui est mon bonheur à moi c’est un peu égoïste mais mon bébé c’est après la naissance qu’il prend toute sa place. Pour notre troisième, on s’est posé la question de le savoir avant par rapport à ses grandes sœurs mais j’ai éprouvé une grande tristesse si je connaissais le sexe avant donc encore une surprise !
Les choix du prénom c’est clair que c’est plus dur mais comme on a eu trois filles, le prénom garçon est toujours en stock et en secret, au cas où ! Et pour les vêtements et autres ca limite bien et c’est tant mieux car on reçoit beaucoup de cadeaux. Après la naissance, le premier achat du papa a été des boudins roses et une brosse rose, on pouvait enfin se lâcher !!

le 21/07/2016 à 14h23 | Répondre

Freesia

J’avoue que moi aussi, après la naissance, (enfin, au bout d’un mois…), j’ai filé sur internet acheter cet ensemble qui m’avait tant tapé dans l’oeil (mais que je ne pouvais pas acheter avant faute de ne pas savoir l sexe)

le 27/07/2016 à 12h07 | Répondre

Camille

Bonjour,

Moi je ne voulais pas savoir et le papa m’a suivie ds mon idée 😉
Mais nous avons du faire une amniocentèse car j’avais une chance sur 5 d’avoir un enfant trisomique et ne sachant pas quelle serait notre décision finale au résultat de l’amnio, j’ai voulu savoir ce que nous attendions, j’en avais besoin. Puis ma maman étant malade et ne sachant pas l’issue, j’ai voulu qu’elle sache ainsi que les prénoms choisis. Nous avions deux prénoms pour chaque sexe et le papa avait été d’accord pour que nous choisissions le prénomà la naissance.
J’ai donc dérogé à ce que j’avais fixé mais la vie m’a indiquée que j’avais eu raison.
Si jamais, je faisais le second et que tout se passe bien, j’aurais la même envie… le savoir à la naissance 😀

le 21/07/2016 à 14h26 | Répondre

Freesia

C’est une jolie façon de voir la vie positivement que tu as 🙂 Et puis, oui, quand tout se passe bien, c’est une vraie boule d’émotion à la fin

le 27/07/2016 à 12h09 | Répondre

Claire (voir son site)

Moi je voulais vraiment savoir pour me projeter. Maintenant, je comprends que certains couple souhaite garder la surprise.
Nous, nous avons juste garder la surprise du prénom. En même temps, nous n’étions pas sûr jusqu’à la fin!
Du coup, si je suis ton calendrier chinois, ça s’est révélé exact pour nous!
Et alors, du coup, Fille ou Garçon?

le 21/07/2016 à 15h23 | Répondre

Freesia

Vous n’étiez pas surs ? Cmment ça ? (après, on est jamais surs à 100%)
Ahah tu verras dans un prochain article ! C’est dur de ne rien révéler maintenant que Cookie est né(e) 🙂

le 27/07/2016 à 12h10 | Répondre

Claire (voir son site)

Et non, pas sur car avec le papa, nous n’avions, comment dire pas tout a fait les mêmes goûts. Il y a avait bien un prénom qui nous plait a tous les deux mais pas de coup de coeur. Du coup, on a attendu jusqu’à la fin pour savoir si nous n’avions pas une révélation. Et puis j’avais besoin de voir mon bébé pour être sûr. Du coup, quand les sages femmes nous ont demandé le prénom quand on est arrivé, on a dit qu’on savait pas encore puis. Quand on l’a vu, on a su que la prénom qu’on lui avait choisi lui ira finalement à merveille.
Hâte de lire ton prochain article pour savoir. Tu laisse le suspense!

le 28/07/2016 à 12h02 | Répondre

Bibichu

Pas encore dans les essais bébés, mais chéri m’a déjà fait savoir qu’il voudrait connaitre le sexe du bébé, alors que moi je voudrais que ce soit une surprise… Du coup, compromis déjà pris: nous demanderons, mais ce sera un secret entre nous jusqu’au bout (quitte à dire aux autres qu’on ne sait pas pour cause de bébé non coopératif!)

le 21/07/2016 à 16h41 | Répondre

Freesia

Ohlala mais j’admire ! Je ne pourrais pas 😛 Mes amis et ma famille savent tous quand je mens !

le 27/07/2016 à 12h11 | Répondre

Madame Choux

Ah ah nous on voulait absolument savoir 😀 Juste un couple de gros gros curieux!
Je sais pas si c’est pour nous aider à nous projeter, ou parce qu’on avait un prénom fille trouvé et pas vraiment un garçon ou autre chose…

Et on l’a aussi dit à l’entourage, par contre, on garde le prénom secret. Déjà qu’on a plein de pressions de la part de ceux qui veulent connaitre le prénom mais si en plus on devait garder le sexe secret 😀
« Allez dis moi un indice pour le prénom? » « La première du prénom se trouve entre A et Z » 😀 ;D

Et pour le calendrier… il me donne le mauvais résultat 🙂

le 21/07/2016 à 17h00 | Répondre

Freesia

C’est fou cette pression pour tout savoir à l’avance, hein ?

Ahah … Le calendrier chinois n’est juste qu’à 50% de toute façon 😛

le 27/07/2016 à 12h12 | Répondre

Madame C

Helloo! Attention, nous ne voulions pas savoir. Echo des trois mois, nous disons à la gyneco : » nous ne voulons pas savoir » et là, elle nous répond  » je crois que c’est une fille ». Elle a essayé de se rattraper quand â vu notre mine déconfite. « la grossesse n’est pas assez avancée, je me trompe peut être ». Rébelote à l’écho des 7 mois :  » elle bouge bien, elle va bien »… On lui dit… Elle nous dit  » je pensais au couple d’avant ». Et lors de m dernière écho elle a du le marquer dans son dossier et nous â parlé du » petit père », du « ptit bonheur ». Au final, on a une magnifique petite fille. Demi surprise, mais surprise magnifique quand même!

le 21/07/2016 à 23h40 | Répondre

Freesia

ROOOO…. Ca m’aurait franchement saoulé si ma sage-femme ou gyneco ou autre membre du corps médical avait fait la gaffe. ZUT quoi ! Surtout quand on prévient à l’avance et à chaque fois !

le 27/07/2016 à 12h14 | Répondre

Sapparot

Voila un article qui me parle! Pour notre 1er enfant, je ne voulais absolument pas savoir le sexe mais mon mari y tenait beaucoup. Le compromis a ete le suivant: il a su et moi pas. Par contre il devait le garder pour lui. Hors de question que quelqu’un d’autre le sache avant moi. On avait deja trouve les prenoms donc ce ne fut pas un probleme par la suite. En ce qui concerne les affaires du bebe, vu que je n’aime pas les stereotypes, on a pris des affaires mixtes et ca ne nous a pose aucun probleme. Ma famille a ete tres respecteuse de notre choix. Ma belle famille a ete un peu plus frustree.
A la naissance, j’ai oublie de regarder ce que c’etait tant j’etais deja captivee par son visage et que je cherchais a le rassurer alors qu’il poussait son premier cri.
Nous sommes presentement 6mois dans notre 2ieme grossesse et rebelotte. Papa sait ce que c’est et moi pas. Mais cette fois ci, mon mari a eu droit de confier le secret a notre aine. Ce dernier a tout juste 1 an donc pas de souci du cote des gaffes, il n’en fera pas. 🙂

Pour finir, uand je felicite une future maman, je ne demande jamais si c’est un garcon ou une fille. Elle ne le partage que si elle en a envie

le 22/07/2016 à 01h42 | Répondre

Freesia

Ton mari a reussi a tenir ? A garder le secret ? WAHOU ! Il est super méga fort ton mari !

le 27/07/2016 à 12h15 | Répondre

Léna

Bonjour,
Pour grand bébé je ne voulais pas savoir, mais mon mari oui, j’ai cédé …
Du coup pour petit bébé on a fait à mon idée, a aucun moment l’homme n’a adhéré au principe. Il trouvait que ca l’empêchait de se projeter. Nos proches étaient plus ou moins sûrs qu’on savait.
Et puis le jour de la naissance, accouchement très rapide sans péri, il m’a fallut un bon moment genre 10 minutes avant de demander( Petit Bébé était sur moi mais sous les couvertures. Non pas que j’étais obnubilée par l’émerveillement mais plutôt en mode le calvaire est fini, ouf!

le 22/07/2016 à 15h08 | Répondre

Freesia

C’est drôle comme la plupart des couples « oublie » de demander le sexe une fois qu’ils peuvent ENFIN savoir !

le 27/07/2016 à 12h16 | Répondre

Aurore Chat

Je me vois tellement dans ta chronique… (j’en ai même la larme à l’oeil)
Mon mari aussi voulait absolument une petite fille « pour qu’elle soit amoureuse de » lui. Nous non plus n’avons pas voulu connaitte le sexe de notre bébé avant la naissance. Nous avons même demandé au gynécologue qui m’a accouchée de ne rien nous dire et de nous laisser découvrir cette surprise nous mêmes. Et nous avons eu tellement raison de faire ce choix… Neuf mois de critiques, remarques, pressions… envolées en un regard sur notre magnifique petit garçon !!
Je ne sais pas si nous recommençerons pour le deuxième (j’ai peur que notre premier ne se projette pas ou rejette le bébé a venir), mais en tout cas, cette grossesse qui a fait de nous des parents a eu une douce saveur grâce a ça… ?

le 24/07/2016 à 01h37 | Répondre

Freesia

Ah les princesses aux papas gateaux …. Toute une histoire ! 😀
Maintenant que j’ai accouché, je me suis posée la question « est-ce que pour un éventuel bébé 2, je garderai la surprise jusqu’à la fin » et notre réponse a été « oui ». Ca s’est tellement plutot bien passé, sans souci pour se projeter (du moins, à cause de ça) que je ne pense pas que ça pourrait arriver pour un bébé 2. Peut-être que je me trompe après ! Si tout s’est bien passé la première fois, ce n’est pas parce que ton bébé 2 a un grand frere que ça changera. Ce sera même plus facile à mon avis 😀

le 27/07/2016 à 12h20 | Répondre

Raphaelle

Hello! Belle décision de couple en effet 🙂 après je pense que les gens posent typiquement la question (ainsi que les autres questions du style : « il est prévu pour quand? » et une fois l’accouchement passé : « il pèse combien? »‘) parce qu’ils ne savent pas trop quoi dire quand on leur annonce une grossesse à part « félicitation ». ça donne quelque chose à discuter, des petites réflexions peuvent être partagées.. histoire de ne pas se retrouver à demander « pas trop peur de l’épisio? »

le 26/07/2016 à 10h40 | Répondre

Freesia

« pas trop peur d’être déchirée de partout? » : effectivement c’est moins glam ! 😀

C’est une question comme une autre pour entamer la conversation, tu as raison 🙂

le 27/07/2016 à 12h21 | Répondre

Hermy

On avait une nette préférence tous les deux pour un sexe et j’avais vraiment peur d’être ultra déçue et de ne pas pouvoir profiter des débuts avec bébé si ce n’était pas notre préférence.
Je pense que j’ai bien fait parce que Choupi n’était pas une fille et que j’ai déprimé pendant une semaine.
Que tout le monde se rassure, je m’y suis faite et je ne l’échangerais pour rien au monde. Pour un bb2 je pense qu’on fera pareil.

le 27/07/2016 à 10h11 | Répondre

Miss Chat

Oh je ne savais pas que tu avais vécu ça aussi ! Moi, ça a été exactement l’inverse : j’imaginais un garçon et on a eu une fille. Ca fait un choc dans un premier temps…

le 28/07/2016 à 12h17 | Répondre

Hermy

Si si, j’avais d’ailleurs lu un article sur le blog qui en parlait et cela m’avait fait du bien.
En y réfléchissant, je me suis rendue compte que j’avais surtout peur qu’un garçon soit moins aimé par mon mari (qui voulait une fille) et par mes parents (que j’avais toujours vu gaga devant les petites filles) mais en fait ils sont tout autant gaga du Choupi.

le 28/07/2016 à 12h28 | Répondre

Fleur bleue

Nous on a voulu savoir pour les deux. Et le calendrier chinois a vu juste les deux fois. Une fille, puis un garçon.

le 27/07/2016 à 17h52 | Répondre

Em

Ah, je ne connaissais pas le tableau chinois ! Pour notre 1er,je tenais à avoir la surprise et mon mari a accepté, on a fait un deal en se disant qu’on demanderait pour le 2e. Et puis finalement, au 2e,mon mari m’a dit qu’il préférait ne pas savoir, car il a trouvé sympa d’avoir la surprise. L’entourage n’a pas été trop pénible, ils étaient plutôt en mode pari ! J’ai eu droit au pendule, au ventre haut ou bas ou en pointe, aux coups des nausées (« c’est forcément une fille si tu es malade ! »)… Bref, c’était assez rigolo à vivre. On a eu plus de facilité à trouver des vêtements neutres il y a 5 ans pour le 1er que l’an dernier. Quand mon fils est né, nous étions tellement émus que nous n’avons pas tout de suite réagi, mais ce petit coquin à fait pipi et on a vite vu ! 😉 Pour ma fille, j’ai accouché très vite, sans péri, donc nous n’avions pas encore réalisé, nous la contemplions, c’était le portrait craché de son frère. Et puis la sage-femme nous a demandé comment nous allions appeler cette belle petite fille et là nous avons réalisé que nous n’avions même pas fait attention avant, tout à notre bonheur de tenir ce petit bébé ! D’ailleurs, je ne sais pas pour toi si c’était pareil, mais on a ressenti une telle fierté à nommer nos enfants pour la 1ère fois lors de la naissance ! C’était vraiment symbolique ! J’ai toujours eu un peu de mal avec le fait d’appeler le bébé par son prénom avant sa naissance, c’est très courant, mais ça me fait toujours un peu bizarre… En tout cas, le tableau chinois a vu juste dans les 2 cas pour nous ! Hâte de lire la suite pour savoir si Cookie est un petit garçon ou une petite fille !

le 29/07/2016 à 00h04 | Répondre

Bleue_

Je n’aurais pas tenu, je crois !
A la première écho, la gynéco a pronostiqué une fille à 80 %.
Ca a été super long d’attendre la confirmation un mois plus tard(j’avais très envie d’une fille, justement, et mon mari aussi.)
Alors jusqu’à la naissance… ^^

le 05/08/2016 à 20h13 | Répondre

Freesia

Honnêtement, si la gyneco m’avait dit « 80% sure que c’est une fille », je crois que je n’aurais jamais tenu ! 😛

le 05/08/2016 à 21h45 | Répondre

Lilou

Je me reconnaît pas mal dans ton post ! A l’exception faite que le futur papa et moi ne sommes pas du tout d’accord pour la surprise.
Il veut absolument savoir le sexe du bébé, il était déjà à demander à l’écho des 12 sa, tandis que je ne veux pas savoir pour pleins de raisons différentes :/
Tout d’abord mon passé qui fait que je redoute plus un sexe qu’un autre, par traumatisme de l’image de la famille que ça m’a construit. Je pense que je serai donc déçue malgré moi si je savais avant la naissance, tandis que comme tu dis, lorsque le bébé sera là je serai de toute façon trop contente et amoureuse pour m’en soucier encore !
Et ensuite la pression pas possible de ma belle famille… oh mon dieu, on en parle ? Du côté de mon chéri, il n’y a QUE des garçons ! Frères, oncles, cousins, neveux… boy power. Et évidement, tout le monde attend la « princesse » (grr) et me harcèle pour venir avec moi aux échos, pour savoir, pour faire les pronostiques (« la forme du crâne, c’est une fille »… ha).
Déjà, ça m’énerve, par ce que j’ai l’impression que si c’est un garçon, plus personne n’y portera d’intérêt. Le « oh encore un… » plein de déception que ma belle-mère a sortit quand sa fille a eu un petit gars, je sais que ça me blessera profondément.
Ensuite, je suis comme toi, je tiens au maximum à ne pas tomber dans les couleurs et l’éducation genrée qui me hérissent le poil rien que d’en parler ! Alors quand la belle famille prévoit déjà de lui acheter des tutus, robes à fleurs, poupées, et serre-tête… je me sens impuissante et frustrée quand mes négations ne sont pas prises au sérieux.

le 07/01/2018 à 14h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?