Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Les terreurs nocturnes, notre difficulté à calmer bébé et le cododo


Publié le 9 avril 2016 par Madame Chance

Depuis quelques semaines, nous avons un problème : Petite Chouette ne veut plus dormir dans son lit la nuit.

Petite Chouette a 9 mois. Depuis qu’elle a 1 mois, elle fait des nuits de sept à douze heures. Le rêve ! Mais depuis environ un mois, c’est devenu un cauchemar. Les fameuses terreurs nocturnes ont fait leur apparition !

D’abord, elle met beaucoup de temps à s’endormir. Elle qui s’endormait en moins de cinq minutes met plusieurs dizaines de minutes, voire plusieurs heures, pour s’endormir. Elle se débat, crie, hurle, pleure et les larmes inondent son matelas en moins de dix secondes. Et quand enfin, elle s’endort profondément, elle se réveille en hurlant. Toutes les nuits et toujours à la même heure fatidique : 2h du matin.

Et nous voici partis pour une heure de câlins, de chansons, de bercements, de paroles rassurantes. On change sa couche, on lui donne de l’eau, on la couvre un peu plus, on lui donne de l’homéopathie contre les douleurs dentaires, on la berce encore, on la câline jusqu’à ce qu’elle s’abandonne au sommeil. On la repose alors doucement dans son petit lit, heureux d’avoir vaincu cette crise.

Mais dès que nous nous recouchons et nous endormons enfin, Petite Chouette hurle de nouveau ! Un cri perçant, strident, qui me fait me lever dans la demi-seconde. Non, ce n’était pas un mauvais rêve. Il faut tout recommencer, et cela plusieurs fois par nuit. C’est épuisant ! Épuisant pour nous, bien sûr, mais encore plus pour Petite Chouette. On voit qu’elle est très fatiguée, mais qu’elle lutte pour ne pas se rendormir.

On a essayé de la laisser pleurer, mais je sens qu’elle est en détresse et je craque au bout d’une dizaine de minutes. Je suis allée chez l’homéopathe, aussi. Il m’a prescrit quelques granules à lui donner au coucher, mais je n’ai pas encore vu d’amélioration. Je crois même que c’est pire qu’avant.

Il paraît que ces terreurs passent au bout de quelque temps. En attendant, si tu as des solutions à me glisser à l’oreille pour aider Petite Chouette ou moi-même à passer ce mauvais moment, je suis preneuse !

Quoi qu’il en soit, ma fille ne voulant plus dormir dans son lit la nuit, nous n’avons trouvé qu’une solution pour que nous puissions tous dormir quelques heures : faire dormir Petite Chouette avec nous dans notre lit.

Avant toute chose, sache que je ne cherche pas la confrontation, ni le débat pour ou contre le cododo. Je souhaite juste t’apporter mon expérience, afin de t’aider à déculpabiliser si tu es dans ce cas.

Terreurs nocturnes cododo

Crédits photo (creative commons) : Jerry Lai

Quand Petite Chouette est née, j’ai décidé de l’allaiter. Afin de faciliter l’allaitement, nous avons fait du cododo avec Petite Chouette dès notre arrivée à la maison. J’ai arrêté d’allaiter assez rapidement, mais nous étions en période de forte chaleur. Nous avons donc continué de dormir avec Petite Chouette dans notre lit, pour que nous profitions tous les trois de la climatisation qui se situait dans notre chambre.

Malgré tous les conseils de la famille et des amis, qui nous assénaient qu’il ne fallait pas la faire dormir avec nous car elle allait prendre de mauvaises habitudes, nous avons continué. Ça me rassurait, car je pouvais avoir un œil sur elle, et j’étais sûre qu’elle n’avait ni trop chaud, ni trop froid.

Vers ses 4 mois, la forte chaleur s’est arrêtée. Nous avons donc pris la décision de la faire dormir dans son lit. Et tout s’est parfaitement bien passé. Elle a fait une nuit complète dans sa chambre sans être perturbée.

Ensuite, elle est passée par quelques moments un peu plus difficiles, notamment lors des poussées dentaires. Afin de la calmer, nous l’avons prise à nos côtés pour les nuits. Et dès que la dent avait percé, elle retournait dormir dans son lit sans aucun souci.

En ce moment, nous n’arrivons pas à la faire dormir correctement dans son lit la nuit, à cause des terreurs nocturnes. Elle ne fait des nuits complètes que dans nos bras ou dans notre lit. Nous ne voulons pas nous battre avec elle, car nous avons tous besoin de repos et d’être rassurés. Autant elle que nous.

Nos expériences passées nous ont montré qu’elle ne s’habituait pas à être avec nous. Elle dort facilement dans son lit après une période de cododo. Elle a juste besoin de sentir la présence de ses parents à ses côtés pendant les périodes un peu compliquées pour elle. Après tout, nous dormons bien avec nos chers et tendres la nuit, ça nous rassure. Pourquoi serait-ce différent pour les bébés ?

J’ai souvent culpabilisé de la laisser dormir avec nous, j’avais peur du qu’en-dira-t-on ! Mais en lisant différents témoignages, j’ai relativisé tout ça. Et puis, le cododo a de gros avantages : on se réveille tous les trois, on fait des câlins et on a droit à de grands sourires de notre Petite Chouette. C’est une belle façon de commencer la journée, non ?

Et toi ? Comment gères-tu les terreurs nocturnes ? As-tu des conseils, des astuces ? Es-tu adepte du cododo ? En quelles occasions ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Luce

On cododote depuis 9 mois, et j’ai décidé de ne pas m’en cacher. Étonnement j’ai ressenti très peu de jugement.
Il ne faut pas culpabiliser avec ça. L’anomalie, au regard de l’histoire de l’humanité, c’est plutôt de laisser dormir les bébés seuls, ce n’est pas, a priori, ce que la nature a prévu pour nos bébés.
Il appartient à chaque parent de trouver la solution de dodo qui convient à eux et à leur enfant. Personne ne devrait rien avoir à en redire tant que les conditions de sécurité sont réunies.
À part ça je pense que le cododo est bcp plus répandu que ce qu’on croit !

le 09/04/2016 à 07h33 | Répondre

Madame Chance

Je suis tout à fait d’accord. Mais malheureusement, beaucoup se permettent de juger sans connaître notre histoire.

le 09/04/2016 à 22h08 | Répondre

Azhenore

Elle doit être en plein dans l’angoisse de la séparation. Cette période peut hélas durer bien longtemps 🙁 mais en général elle passe effectivement en quelques semaines. De ce que j’avais compris les vraies terreurs nocturnes sont plutot vers l’âge de 2-3 ans.
Notre petit Thom a eu le même phase à 8 mois et La seule solution a été de dormir avec lui pendant 2 mois. Et depuis quelques semaines il dort de nouveau dans son lit et refait ses nuits.
Moi j’ai arrêté de culpabiliser et d’écouter les commentaires sur le fait de dormir avec bébé dans notre chambre ou dans notre lit. Il y est resté pendant 10 mois et il est super épanoui, et maintenant il dort super bien dans sa chambre.

le 09/04/2016 à 08h56 | Répondre

Madame Chance

Je suis rassurée de voir que Petite Chouette n’est pas la seule à avoir traversé ça. Elle dort de nouveau dans son lit depuis le jour de ses 9 mois sans hurlements. Elle dort encore quelques nuits avec nous quand les dents l’embêtent de trop mais cela devient de plus en plus rare. Nous avons essayé de l’aider à traverser cette période du mieux que nous pouvions.

le 09/04/2016 à 22h16 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

L’important c’est vraiment de faire comme tu le sens et ce qui rassure ta petite chouette. Si elle a besoin d’être rassurée dans ces moment en étant près de vous, cette solution est sans doute celle qui lui convient. J’espère que ces terreurs ne dureront pas trop longtemps.

le 09/04/2016 à 09h19 | Répondre

Madame Chance

Je pense que cela était la meilleure chose pour elle mais aussi pour nous. Cette periode a duré un peu plus d’un mois. Maintenant elle dort beaucoup mieux et de moins en moins avec nous.

le 09/04/2016 à 22h19 | Répondre

Lisa

Petit chou aussi se réveille bcp la nuit depuis sa naissance, il a besoin d’être bcp bercé pour s’endormir ou bien de s’endormir au sein. Il dort dans notre chambre, son lit est près du notre mais il arrive très souvent qu’il nous rejoigne lorsqu’il se réveille trop svt, tte les 2h voir tte les heures. Il ne le fait plus trop maintenant il a ses horaires de sommeil et se réveille 2 fois environ. Les bébés on parfois beaucoup besoin de se sentir rassures. Il faut faire en fonction de chaque enfant. Ici c’est vrai qu’il est normal que bebe dorme très vite dans sa chambre mais il n’y a pas encore si longtemps et dans beaucoup de pays et cultures les bébés partagent la chambre ou le lit parental. Il faut veiller à sa sécurité mais tu n’as pas besoin de culpabiliser ou de te mettre la pression. Le plus important je pense c’est de répondre au besoin de ton enfant, si elle se sent apaisee par votre présence, elle finira par être rassurés et en confiance et pourra retourner dans sa chambre lorsqu’elle sera prête. Et puis comme tu dis, quel bonheur de voir leur sourire d’être à nos côtés. Nous on s’était dit que bebe dormirait dans sa chambre lorsqu’il fera ses nuits et comme il ne les fait pas encore même si maintenant il fait plutôt des micro réveil et se rendort en moins d’une minute si je le prends ds mes bras et qu’il sent notre présence. J’appréhende un peu de savoir comment se passera l’adaptation dans sa chambre le moment voulu. Mais pour l’instant j’avoue que je ne suis pas encore prête. Apres j’ai remarqué aussi que lorsqu’on accepte la situation, qu’on lâche prise on ressent beaucoup moins la fatigue. Faites vous confiance et écoutez votre instinct de parents.

le 09/04/2016 à 09h29 | Répondre

Madame Chance

Je pense aussi que si nous ne sommes pas prêtes à laisser nos bébés dormir dans leur chambre, ils le sentiront. Nous devons nous faire confiance. Et tout vient en son temps.

le 09/04/2016 à 22h22 | Répondre

Pelote

En effet, elle a besoin d’être rassurée. Le mieux c’est de répondre autant que possible à ces besoins et faire ce qu’il vous semble le mieux pour elle. elle est en pleine période d’angoisse de séparation, au plus vite elle se sentira rassurée au plus vite, tout rentrera dans l’ordre. Mon fils qui était un bébé très anxieux, nous a fait aussi passé par cette étape là. J’ai passé beaucoup de nuits à le câliner, le bercer, il est venu aussi dans notre lit. Mais pour ma part j’avais du mal à dormir quand il était à côté de moi, peur de l’écraser ou de le réveiller en bougeant…du coup, il fallait qu’il retourne dans son lit… La solution que nous avons trouvé ça a été le rituel du soir: de toujours faire tout dans le même ordre bain, pyjama, repas, petite histoire, petite chanson, câlins, calins à doudou, toujours à la même heure et en allumant les lampes plutôt que les lumières du plafond… Il a fallu une bonne semaine, le temps que les angoisses se dissipent un peu mais on est arrivé comme ça à l’apaiser pour la nuit. J’espère que ça pourra vous aider.

le 09/04/2016 à 11h50 | Répondre

Madame Chance

Merci pour ces conseils. Nous avons également instauré un rituel le soir. Mais cela n’a pas suffit. Cette mauvais période s’est terminée du jour au lendemain. Nous avons réussi à ma rassurer et je ne regrette absolument pas de l’avoir fait dormir avec nous autant qu’elle avait besoin.

le 09/04/2016 à 22h26 | Répondre

Mlle Moizelle

Oui, en fait, tu fais exactement ce qu’il faut! 😉 te délester des commentaires/jugements désobligeants, et faire COMME TU LE SENS et comme tu penses être le mieux.
Nous projetons de faire du cododo avec notre bébé/petit/bambin, et ce jusqu’à ce qu’on n’en ressente plus le besoin. 🙂
Comme tu dis Luce, je crois qu’en fait c’est beaucoup plus répandu qu’on ne le pense! Sinon, je n’ai pas de conseil pour les terreurs nocturnes, à part éventuellement un massage de tout le corps avant le couché pour évacuer les tensions de la journée et s’apaiser avant le sommeil… Courage en tout cas!

le 09/04/2016 à 13h25 | Répondre

Madame Chance

C’est tellement dommage que le cododo ne soit pas plus mis en avant pour le bien de nos enfants et le notre également. C’est important que toute la famille soit apaisée et se sente bien pour que bébé soit serein.

le 09/04/2016 à 22h32 | Répondre

LiLi Confetti (voir son site)

Coucou

ça ne ressemble pas à des terreurs nocturnes. Les terreurs contrairement aux cauchemars interviennent pendant la première phase du sommeil.
Comment les siestes se passent-elles ? A t’elle une tétine ou un doudou ?
Je n’ai pas de conseils particuliers car c’est à toi de sentir s’il s’agit de douleurs ou pour venir dormir avec vous.
Nous avons très rarement pris notre fille dans notre lit car 1- elle nous empêche de dormir car veut nous toucher, sauter dans le lit, prendre toute la place ! 2- nous sommes contre car notre lit est notre espace (nous partageons déjà la même chambre !)
Il m’est déjà arrivé de ne pas répondre à ses sollicitations et elle finissait par se rendormir seule dans son lit. Il m’est aussi arrivé d’aller la voir pour la calmer et il nous est arrivé de la prendre dans notre lit (surtout lorsqu’elle était malade).
Fais comme tu le sens 😉

x LiLi Confetti x

le 09/04/2016 à 15h54 | Répondre

Madame Chance

Les siestes se passaient à merveille et elle a toujours eu le même rituel, son doudou et ses repères. Je ne sais pas vraiment si c’était des terreurs mais ce dont je suis sûre c’est qu’elle avait grandement besoin de réconfort. J’ai essayé de la laisser pleurer mais cela ne s’arrêtait jamais. Et plus elle pleurait, plus nous nous énervions avec mon mari. L’ambiance était horrible. Le cododo nous a sauvé. Aujourd’hui nous continuons de la prendre si je sens que cela ne va pas. Mais cela devient de plus en plus rare.

le 09/04/2016 à 22h40 | Répondre

Chaperon Rouge

ici aussi, quand la Lueur refuse de se renbdormir la nuit, et que je dois me relever 3 x pour mettre la tétine… à la 4eme, j’abandonne, et la met dans notre lit. et là, on dort tous très bien! mais on fait ça vraiment rarement, elle supporte très bien son lit! 🙂

le 09/04/2016 à 18h31 | Répondre

Madame Chance

La fatigue nous fait parfois céder. La vie de jeune maman n’est pas de tout repos et un peu de répit durant un dodo tous ensemble fait du bien.

le 09/04/2016 à 22h43 | Répondre

Sooshi

Ta petite puce a beaucoup de chance que tu t’écoutes plutôt que de suivre les commentaires désobligeants… Je suis certaine que dormir avec son enfant quand il en exprime le besoin est la meilleure des façons de réagir. Après, on s’étonne d’avoir des enfants, puis ados et jeunes adultes stressés, en manque de repères et insécures… Bon courage !

le 09/04/2016 à 18h40 | Répondre

Madame Chance

Merci pour ton retour, cela fait du bien d’entendre cela. Et je partage complètement ton point de vue.

le 09/04/2016 à 22h45 | Répondre

Nilith lutine

Je n’ai pas de conseils quant aux terreurs nocturnes, je n’en ai pas (encore ?) connu l’expérience. Si la présence des parents est apaisante pour affronter cette période, ceci explique peut-être aussi cela : Pimprenelle, 9 mois aussi, dort toujours près de nous. 🙂 (Et ne fait toujours pas de nuits complètes, mais ceci est une autre histoire ! 😉 )

le 09/04/2016 à 19h04 | Répondre

Madame Chance

Comme quoi le cododo est peut être le remède à ces terreurs. J’espère que Pimprenelle ne passera pas par cette vilaine étape et qu’elle fera vite ses nuits!

le 09/04/2016 à 22h50 | Répondre

POPIE

Je crois que malgré les consignes donnés par le personnel médical ou les amis et la famille, il faut savoir s’écouter et écouter son bébé. Si elle ne dort pas dans son lit car elle est très angoissée c’est qu’elle a besoin d’être avec vous, et comme vous avez besoin de dormir aussi (ben oui quand même !), je pense que c’est ce qu’il faut faire. Je n’ai pas encore eu à vivre la même situation mais je pense que je ferai pareil dans le même cas.

le 09/04/2016 à 19h13 | Répondre

Madame Chance

Tu as raison sur le fait que nous devons nous écouter et savoir se faire confiance. Grâce à cela nous avons réussi à surmonter cette étape. J’espère que vous ne passerez pas par là!

le 09/04/2016 à 22h54 | Répondre

Virginie

si le cododo est la solution qui vous convient à tous les trois, à mon sens, il ne faut pas hésiter. En plus, d’après ce que tu racontes de votre expérience, il semble qu’effectivement, votre bébé ait parfois besoin de vous sentir proches.

Sinon, as-tu essayé les fleurs de bach ? Je ne sais pas à partir de quel âge on peut en prendre mais ma mère a essayé le pshitt dans le bouche lors d’une période de deuil très difficile à passer, elle a noté une réelle différence. Peut-être à essayer ?

le 10/04/2016 à 11h56 | Répondre

Miss Chat

Je rejoins le commentaire de Luce sur le côté naturel du co-dodo. Il y a d’ailleurs encore énormément de cultures qui pratiquent le co-dodo comme unique moyen pour faire dormir bébé.
Donc ne culpabilise pas et envoie bouler les mauvaises langues ! Si tu penses que c’est ce qu’il faut pour ton bébé, alors il ne faut pas hésiter, du moment que les ‘normes’ de sécurité pour co-dodo sont appliquées 😉 Tu es la mieux placée pour savoir ce dont ta fille a besoin.
Nous avons utilisé le co-dodo pendant quelques semaines après la naissance de ma fille car elle refusait de dormir ailleurs que dans nos bras. On a aussi subi les « elle va s’habituer » et douté du bien-fondé du co-dodo jusqu’à ce qu’un de mes cousins nous fasse déculpabiliser en nous expliquant que leurs deux enfants avaient dormi avec eux pendant plusieurs mois (et ils savent très bien dormir dans leur propre lit aujourd’hui).

le 10/04/2016 à 19h53 | Répondre

Hermy

Le choupi a eu une période « terreurs nocturnes » mais en plus soft que ta puce à priori. Nous le seul moyen de le calmer était de rester à côté et d’attendre que ca passe. Si on avait le malheur de le sortir de son lit, on empirait les choses. Au final ça lui est passé assez rapidement.

le 11/04/2016 à 10h15 | Répondre

Marie

Ah le sommeil … Pas toujours simple !
Je ne vais pas faire de répétition après tout ce qui a été dit par contre je plussoie : ce ne sont probablement pas des terreurs nocturnes.
Nous avons consulté il y a quelques mois pour notre fils de 4 ans qui en a fait c’était terrible ! Il était dans un état d’hystérie mais complètement endormi et toujours en début de nuit.

le 11/04/2016 à 20h51 | Répondre

Piso

J’aime beaucoup la façon dont tu as écris cet article. Tu as l’air d’être bien à l’écoute de ton bébé. Je pense que de ce fait vous êtes vraiment les plus à même de savoir ce dont à besoin votre bébé. C’est fou le nombre de gens qui pensent tout savoir mieux que tout le monde en termes d’enfants. Ils oublient un peu vite que chaque être humain est différent. En tout cas merci pour cet article.

le 15/04/2016 à 10h37 | Répondre

Claire (voir son site)

Le sommeil, c’est pas toujours facile. Ma fille a maintenant 15 mois. Jusqu’à ses 8 mois elle a dormi en cododo. On l’a ensuite installé dans sa chambre et quand ses réveils ma fatigue trop, je la reprend dans notre lit. Après, il y a des périodes. Ma fille a des poussée dentaires extrêmement douloureuses ce qui lui déclenche une otite purulente systématiquement. Pendant ces moment, elle peut se réveiller toute les heures, même en cododo. Mais après, ça va mieux et elle refait ses nuits dans son lit. Je pense qu’il faut s’écouter soi et son enfant. Et les autres, on les laisse parler.
J’espère pour toi que ces terreurs ne dureront pas trop longtemps. Après 9 mois, c’est aussi l’angoisse de séparation. Peut être ta fille a t elle simplement besoin d’être rassurée. Bon courage.

le 27/04/2016 à 14h22 | Répondre

Olivia

Salut ! En effet, c’est tout à fait normal à cet âge. Mon médecin m’avait dit à l’époque qu’il fallait tout simplement lui faire dormir dans mon lit. J’étais un peu réticente vu que ma mère disait qu’elle s’habituerait avec le temps. Mais bon, le conseil du médecin passe avant tout et puis voilà, aujourd’hui, elle a 4 ans et est en grande forme :).

le 28/04/2016 à 15h28 | Répondre

Julia

Alors,personnellement,j’ai 19 ans et je n’ai pas d’enfant,mais quand j’étais enfant je dormais très peu parce que j’étais,je pense,terrifiée,je n’ai pas beaucoup de souvenirs. Du coup,pour contrecarrer cela je ne dors plus que la lumière allumée et la porte close et vérifiée ( au cas où il y aurait un entrebaillement,même très leger ) ce qui est une solution comme un autre. Le problème est que en souvenir de cette époque qui dure au moins 5 ans je ne peux plus dormir sans le noir ou la porte ouverte. Pourtant ça ne pose problème à aucun de mes parents du moment que je dors bien. De plus je n’ai JAMAIS fait de cauchemars de route ma vie,assez courte bien sûr. Et en plus il m’arrivait très souvent de squatter sans vergogne et sans honte le lit de mes parents la nuit,et alors ! Tout ça pour dire que cocodo ou pas,tout le monde s’en fout de ce que pense les gens qui pensent que c’est une mauvaise chose. Si ça aide,on le fait et point. Le plus important c’est que ça marche. Je dormais très souvent avec mes parents ou ma soeur et je ne le fais plus et je dors très bien. S’accommoder c’est facile et rapide et se désaccomoder également. Ce qui compte c’est que vous dormiez tous bien.

le 26/08/2016 à 11h26 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?