Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Prévenir et traiter la tête plate du nourrisson


Publié le 14 novembre 2016 par Étoile

Petit Prince a eu une plagiocéphalie droite suite à un torticolis congénital. Rapidement, sa petite tête s’est déformée. Je t’avais déjà parlé de ma difficulté à me faire entendre par les pédiatres conventionnels sur le sujet.

Avant de te parler plus précisément du traitement de Petit Prince dans un prochain article, il me paraît judicieux de te parler de comment prévenir et traiter cette déformation en général, car je me suis pas mal documentée sur le sujet, qui me semble tabou au sein du corps médical. Non, la tête plate n’est pas une fatalité, et oui, c’est possible de l’éviter sans passer par une orthèse crânienne.

Origine et typologie

Pour résumer, le phénomène de tête plate est apparu depuis que nous faisons dormir bébé sur le dos dans nos sociétés afin de prévenir la mort subite du nourrisson (MSN). Or, ce n’est pas la position d’origine d’un bébé.

Pour lui, c’est difficile d’être sur le dos. Sa petite tête est très lourde par rapport à son corps, et c’est cette pression du crâne toujours posé de la même manière qui va créer une déformation crânienne lors des premiers mois de vie.

Il y a deux types de tête plate :

  • la brachycéphalie, lorsque la tête est plate à l’arrière du crâne : le crâne devient donc très plat à l’arrière et se déforme en hauteur (forme d’œuf).
  • la plagiocéphalie, lorsque la tête est plate uniquement d’un côté du crâne.

Petit Prince ayant eu ce dernier type de déformation, je peux en parler bien mieux que de la brachycéphalie. En plus d’une partie du crâne aplatie, ce type de déformation peut carrément déformer l’harmonie du visage de bébé.

Une bosse sur le front de bébé va se former du côté opposé à la plagiocéphalie. Par chance, elle était légère chez Petit Prince et ça n’a pas eu d’autre impact de face (comme par exemple, un œil plus petit que l’autre).

Une autre conséquence physique est un décalage des oreilles, qui ne sont pas face à face si on regarde le crâne de haut, et avant traitement chez Petit Prince, ce décalage était flagrant… et affolant, même (2cm de décalage quand même !).

Bien souvent, les gens ne voyaient pas de face la plagiocéphalie de Petit Prince. Je pense donc que ça a été plus facile à vivre pour nous, car les déformations étaient surtout visibles à l’arrière du crâne.

Attention, il existe d’autres pathologies beaucoup plus graves, liées à la fermeture trop précoce des fontanelles, qui peuvent impacter le crâne de bébé. Ainsi, si ton bébé souffre d’une déformation, il faut bien la faire diagnostiquer par ton pédiatre ! Mon article reste très généraliste et ne peut remplacer un vrai diagnostic.

Prévenir et détecter

La tête plate apparaît généralement de deux manières : soit il y a une cause mécanique, généralement un torticolis (souvent congénital !), ce qui a été le cas de Petit Prince (impossible pour lui de tourner totalement sa tête à gauche pendant de longs mois), soit bébé est toujours couché dans la même position.

Voici en gros comment l’on peut constater un torticolis chez un nourrisson (en tout cas dans notre cas !) :

FullSizeRender

Crédits photo : Dessin personnel

Je te demanderai un peu de bienveillance quant à mes dessins qui ont été faits très rapidement, sachant que je ne suis pas une grande dessinatrice !

Lorsqu’il y a une cause mécanique, encore faut-il qu’elle soit détectée ! Pour Petit Prince, elle a été officiellement détectée à 1 mois de vie, alors qu’à la maternité, j’avais déjà constaté que Petit Prince n’arrivait pas à téter d’un côté et que son cou semblait bloqué. Le temps de voir un kinésithérapeute, de corriger… les dégâts étaient déjà bien avancés pour mon petit cœur…

Eh oui, dans ce genre de situation, il faut aller très vite, car la tête se déforme très rapidement les trois premiers mois. Dans certains hôpitaux, le risque de tête plate lié à la position dans le ventre et/ou à l’accouchement est parfois évalué dès la naissance, car certains bébés sont plus concernés que d’autres, notamment les jumeaux ou ceux qui ont subi un accouchement par voie basse avec extraction instrumentale (exactement le cas de Petit Prince).

Une amie ayant accouché de jumeaux dans un grand hôpital parisien a eu la chance de voir ses bébés examinés par un kinésithérapeute dès leur naissance afin de dépister tout problème. Suite à cet examen, l’un des jumeaux a été immédiatement traité et il n’a eu aucun problème ensuite. Comme quoi, le dépistage précoce est indéniablement un facteur-clé pour éviter ce type de déformation !

Lorsque la cause est liée au couchage, en prévention de la tête plate, il existe de bonnes habitudes, notamment varier la position de la tête de bébé (une nuit à gauche, une autre à droite et une autre au centre). Porter beaucoup bébé lors des sorties est aussi une bonne solution, car les transats et poussettes sont dévastateurs à ce niveau-là lors des premiers mois de vie.

Corriger et traiter

Avant toute chose, ces informations sont très générales : mes sources sont mes discussions avec le corps médical qui a suivi Petit Prince, ainsi que mes recherches effectuées sur la toile.

Si bébé a une tête plate légère, il est fort possible d’y remédier naturellement jusqu’à ses 6 mois, car la croissance du crâne est rapide. Il suffit de prendre quelques bonnes habitudes au coucher (comme je le disais précédemment), de stimuler bébé de chaque côté lors des temps de jeux et de le mettre quelques minutes par jour sur le ventre pour muscler son cou.

Il est également possible de s’aider éventuellement d’un kinésithérapeute si c’est un problème mécanique, de l’ostéopathie (d’après mon expérience, les résultats sont relativement bons), ou d’un petit coussin latéral (conçu spécialement pour les problèmes de tête plate) pour faire dormir bébé sur le côté. Ces moyens permettront d’améliorer une tête plate de légère à modérée, ou d’éviter que celle-ci ne s’accentue davantage.

Pour un deuxième bébé, j’appliquerai tout ça, et surtout, je le ferai dormir de côté avec le coussin spécial dont je t’ai parlé ci-dessus. Oui, parce que les autres coussins anti-tête plate, j’ai testé et je ne valide pas. C’est sans doute très bien lorsque la tête n’est pas encore déformée, je suppose.

Après 6 mois, c’est souvent trop tard lorsque la tête plate est sévère. J’ai testé toutes les solutions douces et elles ne peuvent pas corriger une déformation bien installée. Au mieux, elles arrêteront les dégâts. La dernière alternative reste l’orthèse crânienne, qu’entendons-nous bien, je ne conseillerais absolument pas pour une tête plate légère qui peut se corriger seule avec le temps (j’entends par là une asymétrie inférieure à 5mm).

C’est le traitement que nous avons choisi pour Petit Prince. Son torticolis a été traité beaucoup trop lentement et le mal était déjà fait. Avant de commencer le traitement, la déformation crânienne entre droite et gauche était de 2cm, ce qui classait la plagiocéphalie de mon bébé dans les déformations très sévères.

Voici en gros les différents niveaux de déformation (Petit Prince était donc au niveau le plus sévère) :

Degrés de tête plate

Crédits photo : Dessin personnel

Laisser faire la nature ?

Grand débat chez les pédiatres sur le traitement des têtes plates ! Sujet tabou, même, qui remet en cause la bonne pratique de faire dormir bébé sur le dos.

En France, l’orthèse crânienne n’est pas du tout reconnue, contrairement à ce qu’il se passe en Amérique du Nord ou dans d’autres pays européens, et la recommandation des différents pédiatres que nous avons vus avec mon mari était toujours la même : tourner la tête de bébé quant il dort et stimuler du côté opposé sur les temps d’éveil.

Oui, mais comment faire quand la tête est vraiment bloquée ? La plupart des pédiatres pensent que la tête va se remettre toute seule et que ce n’est qu’un problème d’apparence : « Ne vous inquiétez pas, les cheveux vont pousser et cacher l’asymétrie. » Ha ha, rire jaune. Et je me souviendrai toujours de la fois où un pédiatre nous a limite disputés en nous disant que c’était de notre faute, que nous ne stimulions pas assez notre bébé… Ha ha, rire jaune again !

Ce n’est que mon avis, mais pour être maman d’un bébé ayant eu une plagiocéphalie sévère, le temps aurait peut-être amélioré un petit peu les choses, mais sans totalement les corriger, car dans notre situation, la plagiocéphalie provenait d’un torticolis. En fait, le torticolis entretient la plagiocéphalie, et vice-versa.

D’ailleurs, pour Petit Prince, le torticolis est parti un bon mois après le début du traitement par orthèse (mais ça, j’en reparlerai un peu plus tard) et après cinq mois de kinésithérapie à un rythme de deux séances par semaine, en plus de l’ostéopathie toutes les trois semaines.

Mon fils était totalement bloqué au niveau d’un muscle du cou, et du coup, une de ses épaules « remontait » pour soulager la contracture installée. Je suis persuadée qu’il avait déjà le torticolis dans mon ventre. Bébé était très très serré en fin de grossesse, et pour ne pas aider, l’accouchement a été très long avec un bébé bloqué nécessitant une aide instrumentale. Bref aucun facteur favorable !

Voilà, nous avons donc choisi un traitement par orthèse crânienne, car la tête de mon fils s’est vraiment déformée. Personnellement, je suis convaincue qu’une tête plate non traitée peut avoir des conséquences graves : certes il y a le regard des autres, mais aussi des risques de retards moteurs, de strabisme, de problèmes dentaires et de scoliose à l’âge adulte…

J’invite les jeunes mamans concernées à lire le livre du Dr Thierry Marck (qui a suivi Petit Prince, d’ailleurs !) et de Bernadette de Gasquet : Mon bébé n’aura pas la tête plate. Ce livre m’a beaucoup aidée et explique très bien cette problématique.

Et toi ? Tu as connu le souci de tête plate du nourrisson ? Comment s’est-il résolu ? As-tu des conseils à ajouter ? Dis-nous !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

21   Commentaires Laisser un commentaire ?

Die Franzoesin (voir son site)

Merci pour cet article ! Je regrette aussi de ne pas avoir été plus informée en amont sur tout ça. Ce sont de petits conseils presque simples à suivre et ils évitent beaucoup d’inquiétude pour la suite ! Or personne ne m’en avait parlé avant. J’ai heureusement eu la chance que le torticolis de mon fils soit détecté très tôt, à la maternité, et grâce à une prise en charge adaptée et rapide (kinésithérapeute et ostéopathe) tout s’est arrangé.

le 14/11/2016 à 07h40 | Répondre

Étoile (voir son site)

Ton fils a été bien dépisté. Tant mieux parce que franchement cela a été plusieurs mois de nombreux allers retours chez les praticiens. Bon en soit ce n’est pas si grave, mais cela reste des soucis 🙂

le 16/11/2016 à 22h02 | Répondre

Gretel

Oh lala je reconnais tellement ce que je vis !! Plagiocéphalie sévère (moins que celle de Petit Prince) pour mon bébé aussi. Il est suivi depuis ses 2 mois 2 fois par semaine par un super kiné-osthéo. Je me suis posé la question du casque aussi mais notre kiné à dit dès le début qu’on pourrait s’en sortir sans. Effectivement bébé a 9mois et demi : on commence à voir la fin. L’asymétrie faciale est résorbée, le torticolis aussi et le tourbillon de ses cheveux est en partie recentré. Nous avons aussi eu droit au pédiatre culpabilisant : il faut que vous le stimuliez ! Heureusement notre kiné est très rassurant et nous a bien dit qu’avec un bébé qui a un torticolis, on fait comme on peut pour la stimulation. La raison du torticolis est assez claire : bébé se présentait par le front et le corps médical s’est obstiné à tenter une voie basse…

le 14/11/2016 à 07h56 | Répondre

Étoile (voir son site)

Je suis ravie de voir que les méthodes douces ont fonctionné ! C’est vraiment une bonne chose. C’est marrant pour le tourbillon. Je n’y ai jamais fait attention pour ma part. Ce qui me dérangeait plutôt, c’était vraiment de regarder sa tête d’en haut et de voir l’asymétrie réelle notamment au niveau des oreilles.

le 16/11/2016 à 22h04 | Répondre

Serrat

Bonjour, pouvez vous me communiquer les coordonnées de votre Kiné qui a permis de corriger ce désordre? Merci pour votre réponse

le 05/02/2018 à 05h28 | Répondre

Virginie

un grand Merci pour cet article ! j’ai déjà vaguement entendu parler de la tête plate parce que bébé dort sur le dos mais jamais de situations aussi alarmantes. Je te suis sur l’aspect conséquence de ce type de pathologie, ce n’est pas possible que le corps ne compense pas la mauvaise position de la tête avec les années… créant ainsi d’autres pathologie et ainsi de suite.
J’ai donc noté religieusement les conseils du quotidien : dodo droite, gauche, centre, quelques minutes sur le ventre chaque jour et surtout identifier au plus vite un éventuel torticolis. Si j’ai bien compris pour ce dernier point, la position à l’allaitement est une bonne alerte possible.
Bon rétablissement à petit prince 😉

le 14/11/2016 à 08h13 | Répondre

Étoile (voir son site)

Merci 🙂 Oui, ce sont des choses toutes simples, mais lorsqu’on ne connait pas, on n’y pense pas forcément ! Avec du recul, j’aurai du « moins me laisser marcher sur les pieds » par le corps médical aussi. Quand je pense qu’à la maternité, j’avais détecté quelque chose… Mais bon, au final, on a trouvé une solution acceptable et c’est le plus important 🙂

le 16/11/2016 à 22h06 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

Merci pour cet article, j’avais tout juste commencé à entendre parler des conséquences de la plagiocéphalie, je n’imaginais pas que ça pouvait prendre de telles proportions ! Tes petits schémas sont parfaits pour expliquer le problème.
Et ça me semble important de lutter contre la banalisation par certains pédiatres dont tu parles « les cheveux vont cacher tout ça » (sérieux !?!). Quand je constate combien de minuscules problèmes posturaux me donnent des céphalées régulières depuis que j’ai 5 ans, j’ai du mal à imaginer qu’une asymétrie lourde n’ait pas un tas de conséquences gênantes voire graves comme tu l’évoques.
Donc je retiens tous tes conseils, et vous souhaite que tout se termine bien pour ton Petit Prince

le 14/11/2016 à 08h32 | Répondre

Étoile (voir son site)

Oui, on a réagi à temps donc ça va. Les résultats dans un prochain article 😉

le 16/11/2016 à 22h07 | Répondre

Doupiou

Merci ! Avant de te connaître, je n’avais jamais entendu parler de la tête plate !
Par contre, la fille de ma directrice avait un torticolis congénital qui avait été déjà détecté dans le ventre (je te parle d’une grossesse d’il y a 20 ans). Du coup à sa naissance, elle a été rapidement prise en charge !

le 14/11/2016 à 08h43 | Répondre

Hellodie

Tout ce que tu expliques sera très utile aux jeunes mamans! Avec des jumeaux, grands premas et restés 6 semaines en neonat, chacun un torticolis congénital (c’est à dire acquis in utero), tous les facteurs était réunis pour une plagio bien sévère. Le manque d’écoute des différents pédiatres a été flagrant pour nous également, mais il y a eu plus grave… Comme rien n’est systématique pour la tete Plate en France, il n’existe aucun protocole national, et c’est bien là le problème (en plus du non remboursement des soins). Parfois, il ne s’agit pas d’une simple déformation position elle, mais d’une craniostenose, tres grave car elle engendre une compression du cerveau (le crâne grandit car le cerveau le pousse, si le crâne est bloqué, le cerveau continue à grandir et une surpression se forme, détruisant peu à peu celui-ci). C’est ce qui est arrivé à Mini 2. Mini 1 a été traité par casque, avec un très bon résultat, puis ce fut le tour de Mini 2, malgré mes alertes à ses différents médecins (et il en a!). Au retrait du casque, aucun résultat…. On voit le pédiatre dont tu parles, il nous dit qu’il n’obtiendra pas mieux avec un second casque… 7 mois apres mes premières inquiétudes, une interne en chirurgie maxillo-faciale a un doute, elle pense à la craniostenose…. A nous de nous battre pour ENFIN obtenir un scanner, qui confirmera la craniostenose. 6 mois plus tard, Mini 2 est enfin vu à necker…. Morale de l’histoire, certains hôpitaux proposent un scanner systématique avant la pose d’une orthese, ceci devrait être généralisé et obligatoire, mais pour cela il faut un protocole de l’assurance maladie. Au final, le Mini 2 a attendu une année entière entre mes doutes et le rdv, et maintenant il lui reste une irm pour savoir si l’on opere. La prochaine fois que l’on vous dit « les cheveux cacheront tous ca » armez vous de courage et passez à l’action !

le 14/11/2016 à 10h05 | Répondre

Bere

Si ton enfant présente vraiment cette pathologie, tu peux aller chercher du soutien auprès de l’association épi-têtes.
Ils ont un fb. Une de mes amies a été bien soutenue par cette association pour quand son fils a été traité.
Bon courage

le 14/11/2016 à 14h30 | Répondre

Hellodie

Oui, la cranio est bien confirmée, maintenant on est en attente de l’irm pour savoir si operation ou pas. Merci pour l’info, je connaissais cette asso de nom, mais impossible de trouver leur site, et je n’ai pas pensé à fb 😉 . Apres, je suis déjà dans plusieurs asso pour ces différentes pathologies, et je pense justement que la prochaine ce sera plutôt pour les petits patients avec problèmes multiples, c’est plus ce qui nous correspond en ce moment.

le 14/11/2016 à 16h20 | Répondre

Étoile (voir son site)

Hellodie, je suis à 300% d’accord avec toi et je pense que j’en parlerai dans un prochain article. J’aurai voulu que Petit Prince soit suivi par « plus » qu’un simple pédiatre. Au Québec, ce sont carrément des neuro-chirurgiens, il me semble. Je trouve que ce n’est pas assez encadré en France, et j’imagine que poser un casque alors que ce n’est pas « une vraie tête » plate, peut avoir des conséquences néfastes. En outre, nous avons eu quelques désagréments avec le casque en fin de traitement (qui se sont résorbées mais qui auraient pu être évitées peut-être avec un vrai suivi médical). On avait vraiment un peu peur de choisir le casque puisque l’encadrement médical reste quand même limité en France, mais nous sommes globalement heureux de l’avoir fait !

le 16/11/2016 à 22h10 | Répondre

Chacha d'avril

Je trouve que tu expliques tout cela très bien, ça sera sûrement utile à de nombreuses mamans.
Sur le coup ça a du être très dur à vivre. Vous avez géré ça comme des chefs et aujourd’hui Petit Prince est un magnifique petit garçon !

le 14/11/2016 à 11h00 | Répondre

Claire (voir son site)

Comme je l’avais déjà dit il me semble, ma fille a eu un torticolis congénital. Et effectivement il y avait un sein qu’elle avait plus de mal à téter. Sa plagio a été détecté à 1 mois et avec de l’osthéo, quelques séances de kiné et du portage intensif, ça s’est relativement rapidement résorbé.
Je me permet de remettre le lien vers un super site d’info pour ceux que ça intéresse :
http://association-plagiocephalie-info-et-soutien.fr/

le 14/11/2016 à 12h58 | Répondre

Merry in Brittany (voir son site)

Ma fille a le deuxième type de crâne plat (elle est bien plate derrière)… C’est assez flagrant même si on ne se doute de rien en la voyant de face. Et bien évidemment son médecin traitant nous a sorti le coup des cheveux qui vont cacher la déformation… et plein d’autres personnes nous disent « tous les bébés ont la tête plate » (je n’ai pas du tout cette impression)… C’est à pleurer de rage. En constatant que nous n’arrivions pas à la mettre sur le côté ou sur le dos, nous avons été voir une super ostéopathe. Depuis elle arrive mieux à tourner la tête, c’est plus simple de la mettre sur le ventre, mais le chemin va sans doute être encore long car elle ne dort pas autrement que sur le dos, et refuse d’être portée en écharpe ou en porte bébé. Elle a beaucoup fait poussette/transat/tapis d’éveil, je regrette de ne pas avoir eu plus d’information sur ce sujet, j’aurais sans doute été bien plus attentive…. Nous devons retourner bientôt chez l’ostéo, j’espère tellement qu’elle sera optimiste sur ses chances de retrouver un petit crâne rond !

le 15/11/2016 à 21h24 | Répondre

Étoile (voir son site)

Ne t’inquiète pas, je crois que jusqu’aux 18 mois de l’enfant, les ostéo arrivent encore à assez bien récupérer une partie. Et cela va tout de suite s’améliorer lorsqu’elle se déplacera. Courage en tout cas 😉 Petit Prince continue à faire des rendez-vous « d’entretien » tous les trois mois et j’ai l’impression que cela fait du bien à son petit crâne encore et ce même après le port du casque.

le 16/11/2016 à 22h14 | Répondre

Snow

Toute jeune maman, j’étais au courant des têtes plates sans savoir que ça pouvait aller aussi loin !

Mon bébé est né avec un torticolis (du à sa sortie yeux vers le ciel) j’ai eu de la chance, ça a été vu après l’accouchement et 3 jours après sa naissance, un ostéo spécialisé en bébé (c’est important ça aussi ! ) est passé (il passe 2x par semaine à la maternité et s’occupe des bébés) et lui a « remis » son cou. C’était impressionnant à voir.
Depuis, il n’est plus coincé, mais à toujours une tendance à tourner la tête d’un côté plus que l’autre malgré des stimulations régulières.

Chez nous, la journée, bébé dort dans son coussin d’allaitement (qui fait transat ^^’) avec la tête calée « droite » mais n’est pas à plat et la nuit il a un petit coussin avec un creux (le fameux « anti tête plate »)
Je note que le fait de le porter peut aider à continuer à résoudre ce genre de chose, j’attends donc impatiemment mon écharpe 🙂 et je crois qu’on va continuer à faire des câlins contre nous pour sa petite tête 😛

le 30/11/2016 à 20h29 | Répondre

Bourgeon

Bonjour,
Je suis la maman de Tom âgé de presque 9 mois et qui a une plagiocephalie modéré. Apres moults séance ostéopathe et kinés sans succès , nous avons rencontré le dr Marck qui nous a recommandé lorthese cranienne. Tom porte son casque depuis le 30 mars. D’abord tres progressivement car il a mis un peu de temps à s’adapter mais depuis 2 semaines il le porte 22/24 h . Par contre on rencontre des petits soucis et je voulais savoir si des personnes avaient connu ca ? Les points de pression exerce une bosse sur le crâne de tom avec des rougeurs. Cest une bosse qui ne part pas meme quand on arrête de porter le casque. Le prothésiste dit que ce n’est pas grave que ca partira mais je ne suis pas rassurée! Avez vous eu cela ? Merci pour vos réponses

le 24/04/2017 à 22h36 | Répondre

Virginie

Bonjour,

Notre fils est atteint de brachycéphalie sévère et le pédiatre que tu mentionnes nous a conseillé le port d un casque et je viens de lire ton temoignage. Nous hésitons entre deux centres Lagarrigues et cranioform. Un avis sur la question? Merci Beaucoup pour votre aide

le 28/07/2017 à 16h01 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?