Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Trois grossesses, deux bébés : je m’arrête là


Publié le 25 avril 2017 par Melimelanie

Holala Mélimélanie elle a perdu la tête. Elle n’a même pas encore fini sa grossesse qu’elle considère déjà ce bébé là et qu’elle affirme de façon péremptoire qu’elle n’en voudra plus jamais d’autres.

Alors je ne compte plus le nombre de fois ou on m’a répondu « On en reparle dans deux/cinq ans » quand j’affirme que c’est ma dernière grossesse. Mais déjà la plupart de ceux qui me répondent ça ne connaissent pas forcément mon passif (ma GEU a trois jours de mon mariage…) ou la façon dont je vis mes grossesses.

Moi et la grossesse

Parlons en justement de mes grossesses. Quand j’en parle de façon synthétique on me dit souvent que « je vends du rêve ».

« Une qui a failli me tuer, l’autre ou j’ai eu des nausées h24 presque jusqu’à mon alitement strict d’un mois, et la dernière ou on a encore réussi à me trouver une suspicion de toxoplasmose et qui n’est pas encore finie »

Et alors cette dernière grossesse… Après la suspicion de toxoplasmose j’ai redécouvert les joies des contractions trop précoces et du bébé porté bas. Du coup dès le début du septième mois je suis passée en « Menace légère d’accouchement prématuré » (et je n’ai pas encore fini ce septième mois au moment ou j’écris…).

On m’a donc demandé de limiter un maximum mes activités dans le but d’éviter l’hospitalisation et l’alitement strict… J’ai aussi gagné un rendez-vous hebdomadaire chez ma sage-femme (avec monitoring) et il n’est toujours pas exclu que mon suivi à la maternité soit géré par un gynécologue et non de façon classique par une sage-femme.

Bref je le dis haut et fort : je ne suis pas faite pour la grossesse!! J’adore mon fils et je suis sûr que j’aimerais autant son frère (je l’aime déjà). Les enfants c’est merveilleux (oui je tente l’auto-persuasion parce qu’en ce moment on en chie est fatigué Monsieur Génial et moi par le besoin d’indépendance de Petit Habitant) mais la grossesse et moi on n’est vraiment pas copines.

Source : Gauthier DELECROIX (Creative Commons)

Mais surtout mes désirs

Oui c’est égoïste mais j’ai aussi envie d’être autre chose que maman.

J’ai envie de pouvoir me consacrer à ma carrière sans avoir à devoir planifier une autre pause de 6 mois (minimum étant donné mes précédentes grossesses) dans mon évolution de carrière.

J’ai envie de pouvoir accepter un travail avec des déplacements sans avoir le cœur déchiré de laisser un bébé trop petit (ou même ne pas pouvoir partir car il serait encore allaité) ou l’angoisse d’être dans un état physique déplorable car enceinte.

J’ai envie de pouvoir retrouver mon couple et mon mari et de prévoir des moments à deux. Et ça nous ne le concevons qu’avec des enfants d’au moins 2 ans. C’est un choix totalement personnel mais, Monsieur Génial et moi, ne nous voyons pas confier un de nos fils plus de quelques heures s’il n’a pas plus de deux ans.

J’ai envie de pouvoir me programmer un week-end (voir une semaine de vacances) rien qu’avec Monsieur Génial pour nos cinq ans de mariage (et dix ans de couple).

Mais surtout, et c’est peut être là le plus important:

Nous avons envie de seulement deux enfants avec Monsieur Génial.

C’est comme ça que nous nous projetons.

Non je ne tenterai pas le troisième pour la fille. Tout simplement parce que nous voulions deux enfants et non un sexe en particulier. Et nous aimons si fort nos bébés que nous ne pouvons imaginer une famille différente.

Cette grossesse est la dernière

Je laisse ma place aux autres.

Honnêtement je donnerai ce que je peux pour permettre à d’autres femmes de vivre le bonheur d’être mère (si c’est ce qu’elles souhaitent bien évidemment).

Si je pouvais transmettre mon utérus je le ferais et je réfléchi sérieusement au don d’ovocyte (mais c’est une décision de couple, je trouve, donc je ne peux pas affirmer dans un article que je le ferais sans en avoir sérieusement parlé avec Monsieur Génial d’abord).

Et ça va peut être te paraître bizarre mais ce discours je le tiens depuis plusieurs mois déjà.

Même quand on m’a mentionné les risque d’IMG lors de ma première prise de sang suspecte pour la toxoplasmose j’ai prévenu Monsieur Génial que je ne serais pas capable de retomber enceinte.

Je l’ai prévenu que peu importe la fin de cette grossesse (qui je l’espère sera bonne avec un bébé en bonne santé à la fin) je ne pourrais pas revivre tout ça. Les angoisses du test positif. Les multiples échographies pour vérifier que tout est bien positionné. Cette peur de mourir et de laisser mon fils (mes fils) sans maman.

Quand on était que tout les deux c’était différent. Mourir ne me faisais pas peur. Maintenant je ne peux pas m’imaginer laisser mon bébé.

La GEU était un coup de pas de chance, ou pas.

Impossible de savoir si je ne vais pas en refaire une. Et c’est un risque que je ne suis plus prête à prendre.

Et si je n’étais pas prête à le prendre pour faire ce deuxième enfant qu’on désire tant (rapport au fait que si cette grossesse finie mal je ne veux quand même pas retomber enceinte) je pense que pouvoir affirmer sans me tromper que rien ne pourra me motiver à le prendre pour un troisième enfant.

 

Alors voilà, c’est sûr, cette grossesse sera la dernière.

 

Tu comprends que je sois aussi sûre de mon choix? Toi aussi tu as su quand c’était la dernière? Tu penses que c’est illusoire de se dire qu’on ne changera pas d’avis? Viens tout me dire!


Guide accouchement


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Commentaires

28   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Nounours

Je comprends ton raisonnement. Bien que J’ai eu une première grossesse sans trop de soucis je me dit que deux enfants C’est très bien car bon J’aurai plus de 35 ans au moment d’une seconde grossesse et je ne me voit pas avoir un troisième enfant à presque 40 ans sauf si ma seconde grossesse est une grossesse gemellaire.

le 25/04/2017 à 07h59 | Répondre

Melimelanie

On a tous des visions différentes qui expliquent notre raisonnement.
Je pense que l’âge joue dans les réflexions des gens effectivement…

Je n’ai pas encore 30 ans donc certains se disent que j’ai commencé tôt pour pouvoir avoir le temps de continuer longtemps mais non pas du tout.

Ce qui compte c’est d’être en accord avec soi même et avec son conjoint. Les autres on s’en moque!

le 26/04/2017 à 10h13 | Répondre

Doupiou

Je comprends totalement ton choix et je trouve déplacé les gens qui se permettent des commentaires sur une éventuelle troisième grossesse. Surtout ceux qui connaissent ton passif. Pour moi on ne fait pas un enfant pour avoir un sexe et même si j’adorais avoir le choix du roi, je suis (presque) certaine de ne vouloir que 2 enfants. De toute façon je ne pourrais pas faire 5 bébés par césarienne !

le 25/04/2017 à 08h44 | Répondre

Melimelanie

Je pense que les gens se permettent des réflexions parce que « vous êtes encore jeunes » « Oui ok tu as fait une MAP (plutôt 2 même maintenant…) mais au final Petit Habitant est né à terme et en pleine forme. » « Tu as la chance de ne pas avoir de grosses complications rien ne t’obliges à t’arrêter là ».
J’ai parfois l’impression que d’avoir voulu mes enfants tôt et rapprochés m’a fait basculer du côté « poule pondeuse qui ne va pas s’arrêter de si tôt » et que peux importe mes raisons et mes choix dans la tête des gens j’ai cette étiquette…

le 26/04/2017 à 10h16 | Répondre

Chacha d'avril

Je comprends tes motivations, les miennes sont assez proches.Je ne veux que deux enfants et je ne pense pas avoir l’énergie pour vivre une troisième première année (tu vois, moi c’est pas la grossesse le souci).
Je te souhaite une fin de grossesse la plus sereine possible et un magnifique bébé2 en pleine santé !

le 25/04/2017 à 09h45 | Répondre

Melimelanie

Moi je ne me suis jamais projetée que dans une famille a 4. C’est très con mais Monsieur Génial ayant la même vision je ne vois pas en quoi les autres peuvent prétendre connaitre mieux que nous nos désirs!

Oui on fait de la pensée positive pour que petit excité reste là ou il est encore un mois!!!

le 26/04/2017 à 10h21 | Répondre

Riverofsorrow

Je te comprends également. J’ai également fait une GEU en janvier après une première grossesse sans problème. Je viens d’apprendre que je suis de nouveau enceinte et je sais que si celle-ci n’aboutit pas favorablement, je n’aurais pas la force de recommencer. C’était trop dur en janvier et je suis sur-stressée.
En outre, si j’adore les grandes familles, je veux avoir du temps pour chacun de mes enfants, mon conjoint et « égoïstement », pour moi.

le 25/04/2017 à 11h05 | Répondre

Melimelanie

Désolée pour ta GEU en janvier mais je suis la preuve que les grossesses d’après peuvent très bien se passer et je te souhaite que cette grossesse se passe au mieux!

C’est difficile souvent pour les autres de comprendre ce qu’entraîne une GEU et notre façon de le gérer est très très personnel.

Ça rend quand même chaque début de nouvelle grossesse très anxiogène ( au moment ou en plus il faut « cacher notre état ») et il y a des choses qu’on est prêt a endurer à certaines périodes de nos vies mais plus après.

En tout cas je te souhaite une très belle grossesse.

le 26/04/2017 à 10h27 | Répondre

Hellodie

Je te comprends également entièrement! De toute façon, le choix d’avoir ou pas plus d’enfants est une décision de couple, qui ne regarde personne. Mais c’est vrai qu’il y a toujours des gens qui trouvent à redire ! Mais lorsque c’est compliqué, et que ca met la vie de famille entre parenthèse pour plusieurs mois, il faut une sacrée motivation. Je te souhaite de passer ta fin de grossesse de façon la plus agréable possible, et un bébé en pleine santé.

le 25/04/2017 à 11h14 | Répondre

Melimelanie

C’est fou comme le principe de « décision de couple » est souvent oublié par notre entourage!
Mais tu as bien raison!
Merci pour tes voeux!

le 26/04/2017 à 10h28 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Moi je ne sais pas encore… Enfin si, je sais que rationnellement je n ai que des arguments pour m arreter apres deux bebes. Mais au fond de mon coeur je ne veux pas encore l admettre parce que ca me rend triste… Alors je me dis qu on verra bien le moment venu, dans deux ou trois ans 🙂 .

le 25/04/2017 à 11h44 | Répondre

Melimelanie

L’important c’est que toi la décision te convienne. Parfois le cœur est meilleur conseillé que la raison.
<3 <3 <3

le 26/04/2017 à 10h30 | Répondre

Mlle Mora

Je pensais sincèrement ne vouloir « que » deux enfants mais j’ai le sentiment que notre famille n’est pas complète, comme tu as déjà le sentiment que la tienne est complète ! C’est vraiment personnel comme choix, et de toute façon, il y a toujours quelqu’un pour redire quelque chose : quand tu en as deux du même sexe, on va te tanner pour faire un 3ème, et quand tu en as 3, les gens trouvent que c’est « beaucoup »…
L’important c’est d’être en accord avec ses choix, c’est ce qui aide à rendre heureux nos enfants ! 🙂

le 25/04/2017 à 13h04 | Répondre

Melimelanie

Je n’exclu pas de connaitre la nostalgie du nourrisson. Et je peux comprendre qu’on ne sait pas vraiment si on se sent au complet ou pas.
Mais c’est une décision personnelle!
Comme tu dis on trouvera toujours quelqu’un qui aura a commenter nos choix…

le 26/04/2017 à 10h32 | Répondre

Charlotte aux petits pois (voir son site)

Le choix du nombre est tellement personnel, et je trouve génial que tu puisses si clairement l’exprimer.
On en a déjà parlé par commentaires interposés (le miracle des copinautes ;-)); mais ici le choix et l’idée de départ c’est 4 avec des écarts d’âge pas trop réduit (car je déteste être enceinte et que je préfère retrouver un peu mon corps avant de me relancer). Et c’est aussi sujet à commentaires (du genre : « ha ben il est temps de remettre le couvert » alors ou « 4? mais t’as décidé de ne jamais retrouver un corps humain? »)
Chaque configuration familiale est géniale. Le nombre d’enfants et l’écart entre eux importent peu, pour autant que le couple soit bien avec ça.
De gros bisous à toi et ta belle famille… de 4! :-):-)

le 25/04/2017 à 13h27 | Répondre

Melimelanie

Ha ha oui toi et ton envie de 4 enfants! Il en faut pour tous et je sais qu’effectivement au dessus de 3 tu as des réflexions.
Mais c’est quand même fou de devoir se justifier pour quelques choses d’aussi intime.
On se permet de critiquer la politique de l’enfant unique qui a été mis en place en Chine plusieurs années mais au final est on mieux que les autres si on se permet d’avoir un avis sur le nombre d’enfants que doit avoir ou non une femme(/un couple)?

Des bisous a toi et à ta famille en cours de construction à votre rythme!

le 26/04/2017 à 10h41 | Répondre

Mathou

Je rêve de trois enfants mais cette fin de 2e grossesse difficile me laisse songeuse. Aurais-je le courage d’y replonger, de faire (re)vivre à mes filles les joies d’une maman alitée qui ne peut pas s’occuper d’elles, à ma mon mari et la famille la nécessité de m’aider voir de carrément m’assister? Et moi aurais-je le courage de replonger dans ces angoisses (fausse couches, malformations, prématurité…)?
Je me laisse le temps d’y réfléchir mais je sais que contrairement à toi le « deuil » du 3e s’il doit être fait sera douloureux…

le 25/04/2017 à 13h40 | Répondre

Melimelanie

J’aurai tendance a te dire que si le deuil est douloureux c’est qu’il est peut être a remettre en question…

Je vis actuellement ma deuxième Map ( officiellement depuis 2 jours…) et ça me conforte dans mon idée de m’arrêter là mais parce que je le voulais déjà avant.

J’ai récemment croisé la copine d’une amie qui a 5 frères et sœurs et sa mère a fait une MAP a chaque fois. Elle n’en ai pas traumatisée et au final ce ne sont que quelques mois dans la vie.

Je pense que tu dois te laisser le temps de laisser cette grossesse se finir et de la digérer. Et quand l’envie de bébé 3 reviendra tu pourras y repenser calmement.

le 26/04/2017 à 10h45 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

Comme je comprends ton choix. Je fais partie de celles qui trouvent la grossesse extrêmement angoissante (comme toi je ne suis pas gâtée par la nature entre les fausses couches et les contractions).
J’ai très envie d’un petit 2e mais pour l’instant je ne me sens pas de repartir sur une nouvelle grossesse. Et pourtant dans l’idéal avec Mister M. nous voudrions 3 enfants. Je n’ai pas changé d’avis, mais je compte prendre mon temps, je me dis que compte tenu de mon âge (30ans) j’ai encore 8-10ans devant moi pour faire 2 bébés, alors peut importe ce qu’en pensent les autres, on ira à notre rythme.
De toute façon, que ce soit pour l’écart entre 2 enfants ou le nombre d’enfants, ou le choix de ne pas en avoir du tout, il y aura toujours du monde qui trouvera que tu aurais du faire autrement !
Profite bien de ta fin de grossesse, garde ce petit pressé encore un peu au chaud 😉 ;-*

le 25/04/2017 à 14h15 | Répondre

Melimelanie

Tu as bien raison de faire à ton rythme. Les gens ont des remarques sur tout peu importe ce que ça concerne.
(On m’a sorti que mon col qui s’ouvrait c’était peut être un peu de ma faute à avoir voulu enchaîner deux grossesse aussi vite… Culpabilisation pour un truc totalement faux merci…)

L’important c’est d’être prête dans sa tête et dans son corps et de se dire qu’on repart pour une aventure imprévisible.

J’ai donné mes directives à ce deuxième petit pressé d’attendre le même terme que son frère pour sortir il n’a pas le choix :-p

le 26/04/2017 à 10h49 | Répondre

Démétra

Comme je peux comprendre !
A chacun le nombre idéal d’enfant(s) dans sa famille 😉
Chez nous, on s’arrête à une seule petite fille.
On n’a pas vécu de fausse couche ou GEU mais l’infetilité avec ICSI à la clef et on ne se sent pas prêt à remettre ça, ni même à essayer naturellement (de peur des échecs cuisants) mais ça n’empêche pas les gens de nous dire depuis 2 ans et demi « on en reparlera » mais non, toujours pas envie (même si ma grossesse s’est déroulée à merveille).
Bref, tout ça pour dire que chacun fait bien comme il veut.
Bon courage pour cette fin de grossesse 😀

le 25/04/2017 à 18h10 | Répondre

Melimelanie

Pardon mais les gens sont vraiment chiants!
Je ne vois pas en quoi ça les regarde si vous voulez vous arrêtez là.
Honnêtement je ne sais pas si j’aurai été capable de vivre un parcours PMA et je suis admirative de celles qui endurent tout ça. Et je pense que je serais très désagréable si après avoir eu un parcours compliqué pour avoir mes enfants on se permettait de me faire des réflexions sur le fait de nous arrêter là ou non…

Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ta jolie famille de trois et vivez pour vous!

le 26/04/2017 à 10h52 | Répondre

Madame Vélo

Je comprend tout à fait ton choix, surtout vu ton vécu, tes grossesses et toutes les difficultés que tu as dû surmonter. Et puis on a tous cette image de notre famille idéale qui se concilient (plus ou moins !) à nos envie professionnelles et personnelles. Ceci dit, si la maternité m’a appris quelque chose, c’est bien qu’il ne faut jamais dire jamais 🙂 Sans remettre en cause tes envies bien sûr, et parce que tu me demandes mon avis 😉

le 25/04/2017 à 20h04 | Répondre

Melimelanie

THE phrase de ma sage-femme « il ne faut jamais dire jamais ». Mais avec les récents évènements je pense que je peux le dire : je ne changerais pas d’avis. J’ai hâte de pouvoir faire autre chose de ma vie que de couver (parce que là honnêtement à rester au lit je ne fais que couver, c’est tout…)

J’ai hâte de pouvoir avoir ma famille au complet et de pouvoir commencer à prévoir des choses tous ensemble. Mais comme tu dis la vie étant ce qu’elle est on ne peut pas nier le côté imprévisible de certaines choses. Mais pour le moment je ne veux plus entendre parler de grossesse avant LOOOOOONNNGGGTEMPS

le 26/04/2017 à 10h59 | Répondre

Elodie

Comme les autres je comprends ton choix. Parfois, il y’a aussi nos désirs et la réalité de la vie 😉 Enceinte de mon premier bébé (6eme moi) après une fausse couche (mais les 2 fois je suis tombée rapidement enceinte) ma grossesse se passe bien malgré quelques nausées au départ, je suis sage-femme, je bosse comme une tarée (vraiment!) mais mon corps suit. Tout va bien donc, sauf que ben…je ne trouve pas ça euphorisant la grossesse, je me sens diminuée et moi qui rêvait d’une grande famille, j’y pense de moins en moins. De plus, mon mari ayant déjà deux petites filles, la réalité nous rattrape aussi: coût des études, des vacances etc avec déjà 3 enfants…à voir!

le 26/04/2017 à 06h36 | Répondre

Melimelanie

Comme je te comprends pour le côté « non euphorisant » de la grossesse!!
Effectivement il y a pleins de choses à prendre en compte quand on pense à faire un enfant et c’est à voir au moment ou on prend la décision a DEUX!
Je te souhaite une jolie fin de grossesse et pour les autres enfants tu verras en temps venu 😉

le 26/04/2017 à 11h51 | Répondre

Claire (voir son site)

C’est vrai que t’en a particulièrement bavé!
Je penserais certainement pareil à ta place 😉

le 26/04/2017 à 23h40 | Répondre

Melimelanie

Je ne sais pas si j’en ai particulièrement bavé. Certaines ont vécu des expériences bien plus difficiles. Mais il est sûr que mes grossesses ne sont pas une partie de plaisir.
Actuellement en train de vivre mon deuxième alitement je pense sincèrement ne pas être capable d’en vivre plus. Mais certaines vont vivre 6 alitements, beaucoup plus précoces que les miens (moi j’ai de la chance ils commencent a 32 sa a chaque fois) et ne pas avoir la même vision que moi!

le 02/05/2017 à 09h51 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?