Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Tu n’es pas encore là


Publié le 20 février 2017 par Chacha d'avril

Cet article, j’ai envie de l’écrire depuis longtemps. Encore plus depuis que ma condition professionnelle a changé.

Je préfère prévenir dès le début : ce n’est pas une annonce de grossesse !!

Tu n’es pas là. Pas encore.

Tu ne viendras pas tout de suite. Pas aussi rapidement que je l’aurais voulu.

Je ne te connais pas, tu n’existes même pas encore. Et pourtant tu me manques. Terriblement.

Crédit photo (creative commons) : webdesignprof0

Je pense à toi depuis quelques mois maintenant.

Dans mes projets idéaux, ton père et moi préparerions ton arrivée vers les deux ans de ta sœur. Pour que tu arrives vers ses trois ans. Pourquoi ?

Parce que je ne veux pas avoir deux enfants en couches en même temps, parce que je ne veux pas avoir deux enfants qui dorment mal en même temps. Parce que je ne veux pas qu’il y ait trop d’écart non plus pour que vous soyez quand même assez proches dans les années qui suivront.

Si tout se passait comme prévu, tu arriverais quelques mois après l’entrée à l’école de ta sœur. Elle n’aurait pas ainsi l’impression d’avoir été chassée par son petit frère ou sa petite sœur.

Tu n’es pas encore là mais pourtant , tu fais partie de tous nos projets futurs (voyages, déménagement, activités,…).

Tu n’es pas encore là mais quand on pense à acheter ou préparer quelque chose, ce n’est pas seulement pour ta sœur Petite Fleur, c’est pour vous deux, pour nos enfants.

Tu n’es pas encore là mais on réfléchit déjà à la musique qu’on te fera écouter pendant la grossesse et dès que tu pleureras, comme pour Petite Fleur. Je réfléchis déjà à la comptine que je vais t’inventer, comme pour Petite Fleur.

Parce que tu fais partie intégrante du futur de notre famille. Notre famille ne sera pas complète tant que tu ne seras pas là.

Mais malgré notre envie de t’accueillir, il nous faut retarder ton arrivée. Parce qu’on vit dans un deux-pièces. On a laissé la chambre à ta sœur et on dort dans la salon. On ne peut pas être plus dans cet appartement, ou on va étouffer.

Et on ne peut pas quitter cet appartement pour l’instant, tu comprends, je suis au chômage. On ne peut pas acheter une maison, il faut que les deux parents aient un travail pour ça (oui c’est compliqué la vie d’adulte).

Et puis, le jour où je trouverais un travail, en espérant que ce soit un CDI (je t’expliquerais ce que c’est quand tu seras grand), il faudra attendre encore un peu. Qu’on trouve une maison et qu’on déménage. Et que je m’installe dans ce nouveau travail.

Je suis désolée mon tout-petit, mais tu ne nous rejoindras pas tout de suite. Et ça me rend triste.

J’ai tellement envie de cette famille à quatre, je vois tellement de mes copines tribulettes arriver à cette étape, que je n’atteindrais pas avant plusieurs années.

Mais je me fais une raison. Nous n’avons aucun problème de fécondité. Ta sœur nous rend très heureux. Cette attente ne rendra que meilleure ton arrivée. Et puis, une partie de toi est nichée en moi en attendant que la partie de ton papa la rejoigne.

Alors, je te dis à bientôt mon doux bébé.

Et toi, as tu des envies de bébé retardées par des éléments extérieurs ? Ou au contraire, tu te lances malgré la situation ? Raconte !

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !


Porte le bracelet Ava chaque nuit et obtiens sans effort des informations sur ton cycle, ta fertilité, ta grossesse et ta santé. Alors, pour mettre toutes les chances de ton côté pour avoir un petit bébé, je te propose 10% de réduction sur le bracelet Ava avec le code : DansMaTribuXAva ! Commande-le dès maintenant par ici !

 

Inscris ton email ci-dessous et reçois idées, conseils et témoignages directement dans ta boîte de réception !

Super ! Va vite confirmer ton inscription dans l'email que je viens de t'envoyer !

Commentaires

31   Commentaires Laisser un commentaire ?

Weena (voir son site)

Je suis désolée que les circonstances de la vie vous oblige à repousser vos plans …
Je ne sais pas du tout quels sont vos métiers, ni votre lieu de vie, mais il est parfois possible d’acheter une maison avec une seule personne du couple qui travaille : c’est notre cas, et celui d’un couple d’amis récemment. ^_^
Donc j’espère que de quelque manière que ce soit, vous allez pouvoir avancer prochainement dans votre projet de vie.

le 20/02/2017 à 07h34 | Répondre

Chacha d'avril

Merci Weena mais malheureusement mon homme n’a pas un salaire assez conséquent pour nous permettre d’acheter une maison sur un seul salaire…

le 21/02/2017 à 11h01 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Oh la la mais tu veux me faire pleurer de bon matin ?! Magnifique article ! Je ressens la même chose, cette conviction que, tant que nous ne serons pas 4, nous ne serons pas au complet. Courage pour cette attente, j’espère qu’elle prendra vite fin.

le 20/02/2017 à 08h00 | Répondre

Chacha d'avril

Oh mais non ne pleure pas !! Ce n’est pas si triste, c’est juste long, très long…
Merci beaucoup pour le compliment ^^

le 21/02/2017 à 11h02 | Répondre

Madame Nounours

Ton texte est jolie mais un peu tristounet. Après je comprends que ta situation n’est pas idyllique pour accueillir un nouveau bébé dans votre famille. C’est normal de vouloir avoir les meilleures conditions pour avoir un enfant. Je te souhaite de tout coeur que ta situation professionnelle s’arrange et que vous puissiez vous plonger dans le projet de bébé 2.

le 20/02/2017 à 08h04 | Répondre

Chacha d'avril

Merci !
Oui, effectivement, on veut toujours le meilleur pour ses enfants, meme si cela veut dire prendre son mal en patience.

le 21/02/2017 à 11h05 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

De mon côté, je m’interdis de parler à un « futur bébé », parce que ça me ferait trop mal. On a repoussé pendant des années à cause de ma santé et des histoires de sous, maintenant on est en phase d’essai mais sans résultats pour l’instant, et je me refuse très volontairement à parler à bébé, en me disant que ce ne sera pas la même personne selon le moment où il arrivera… Alors je me retrouve à encourager un hypothétique oeuf pendant 10 jours chaque mois, mais le reste du temps, c’est une abstraction.
J’espère que tu retrouveras vite du travail, comme l’a dit Weena, c’est parfois possible d’acheter sur une seule tête (nous aussi on l’a fait), et que vous pourrez avoir votre famille au complet bientôt.
Courage et patience, comme on dit…

le 20/02/2017 à 08h26 | Répondre

Chacha d'avril

Merci.
Je comprends ton raisonnement. À part à travers cet article, je ne parle pas régulièrement à mon hypothétique second enfant, mais je pense très souvent à lui.

le 21/02/2017 à 11h06 | Répondre

Doupiou

Merci beaucoup pour cet article plein d’émotion et de vérité. J’avais écris un article dans le même sens où je me posais des questions sur la terrible envie d’un deuxième enfant avec les problématiques « pratiques » que je rencontrais. C’était il y a 5 mois et maintenant, je dois attendre encore un peu ! Je te souhaite de pouvoir trouver une solution le plus rapidement possible et que ton souhait se réalise

le 20/02/2017 à 08h33 | Répondre

Chacha d'avril

Oui je me souviens de ton article !
Toi comme moi, nous nous encouragerons à patienter face à toutes ces futures mamans 😉

le 21/02/2017 à 11h08 | Répondre

Camomille (voir son site)

Oh, Chacha d’Avril… j’espère que vous trouverez rapidement une solution à tout et que vous pourrez vous lancer dans la conception de Bébé 2. En attendant, profite bien de Petite Fleur !

le 20/02/2017 à 08h45 | Répondre

Chacha d'avril

Merci Camomille !
Je sais que je finirais par y arriver, ce n’est que retardé. Ce n’est pas non plus annulé, heureusement !

le 21/02/2017 à 11h10 | Répondre

Melimelanie

Qu’il est émouvant cet article…
Tu le sais je te souhaite de trouver au plus vite ce f*****g CDI et de pouvoir avancer dans ta vie comme tu le souhaites. On croise toutes les doigts pour toi.

le 20/02/2017 à 08h46 | Répondre

Chacha d'avril

Merci Melimelanie c’est adorable !!

le 21/02/2017 à 11h11 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris. Déjà parce que nous aussi nous avons fait le choix de donner notre chambre à ce bébé à venir plutôt que de déménager. La raison financière est la principale. Et même si le projet de bébé 2 ne sera pas pour tout de suite, si nous sommes toujours dans la situation actuelle (2 CDD) c’est une question qu’il faudra se poser.
Je vous souhaite de réaliser votre rêve dans les plus brefs délais et que le spectre du chômage s’éloigne aussi doucement que ton ventre s’arrondira.

le 20/02/2017 à 08h49 | Répondre

Chacha d'avril

Merci Madame Fleur !
Tu verras, abandonner sa chambre ce n’est pas facile mais c’est un tout petit sacrifice face au bonheur d’être parent.

le 21/02/2017 à 11h13 | Répondre

Hellodie

Ton texte est très touchant. Ton désir d’un deuxième est viscérale, émouvant. J’ai envie d’aller dans le sens opposé des autres commentaires… Et si tu n’étais pas raisonnable ? Et si tu le faisais ce petit 2 e? Vous avez une chambre, vous pouvez y mettre un lit bébé de plus, beaucoup d’enfants partagent une chambre (à commencer par les miens, qui sont à 2 et seront bientôt à 3;-)) Tu ne travailles pas, et bien soit, profites en pour t’occuper d’un petit bout, tu peux meme interrompre ton chômage au profit d’un congé parental (bien plus intéressant et rassurant pour l’employeur sur ton CV) lorsque tu reprendras, tu sera entièrement dispo pour ta carrière, et tu n’auras plus d’arrêt bébé prévu.

Ce sont les choix que j’ai fait en tout cas, cesser d’être raisonnable, l’important c’est l’amour et la santé, non? Bon, je dois avouer que les épreuves qu’à traversé Mini2 et sa force ont sans doute aidé à changer mon point de vu! Mais ça vaut le coût d’y penser, non?

le 20/02/2017 à 10h43 | Répondre

Chacha d'avril

On a déjà été déraisonnables pour le premier : j’étais au chômage. Pour le deuxieme, on ne s’en sent pas capables : je ne me vois vraiment pas faire dormir Petite Fleur avec un nouveau né qui se réveille toutes les 3 heures. Et on ne peut pas non plus le faire dormir dans le salon où on vit le soir

le 21/02/2017 à 11h22 | Répondre

Mlle Mora

Chacha d’Avril, tu me tires une larme… J’espère vraiment que tu vas vite retrouver du boulot et que tout s’enchainera bien plus vite que tu n’aurais pu l’espérer.
Je comprends bien ton sentiment, cette impression de ne pas avoir ta famille au complet tout en étant comblée par ce que tu as déjà au quotidien.
La vie est pleine de surprise, vous serez 4, c’est certain !

le 20/02/2017 à 13h07 | Répondre

Chacha d'avril

Merci beaucoup Mme Mora !
Tu as très bien résumé ce que je ressens en ce moment

le 21/02/2017 à 11h23 | Répondre

Étoile (voir son site)

Ton texte me fait écho, et je pensais à cela hier. La sensation que la famille « n’est pas terminée » et qu’il manque quelqu’un. Petit Prince est encore petit, mais je ne sais pas si nous arriverons à tenir les trois ans d’écart que nous aimerions. Nous ne voulons pas que ce deuxième enfant naisse à Paris… alors on prie très fort pour une bonne nouvelle bientôt ?

le 20/02/2017 à 13h31 | Répondre

Chacha d'avril

J’espère que pour toi aussi la situation s’améliorera et que votre famille s’agrandira dans les meilleures conditions possibles.

le 21/02/2017 à 11h36 | Répondre

Hermy

Quand j’ai lu ton article ce matin, je me suis dit que j’aurais pu écrire le même. Je meurs d’envie de lancer le bb2 depuis les 2 ans du Choupi et mon mari freine cette envie car il trouve que notre appartement est trop petit pour 4 (on a quand même 2 chambres) et qu’il veut qu’on achète.

le 20/02/2017 à 15h18 | Répondre

Chacha d'avril

Ah, Ca ne doit pas être facile quand les deux conjoints ne sont pas sur la même longueur d’ondes…
Vou pouvez envisager de cèder votre chambre au deuxieme ou alors de le garder dans votre chambre jusqu’à ce qu’il fasse ses nuits puis le mettre avec son frère ?

le 21/02/2017 à 12h00 | Répondre

Claire (voir son site)

Je trouve que ton texte est très beau.
Ici, on attends aussi que j’ai retrouvé du travail pour lancer le deuxième. Mais je pense que si ça se fait un peu trop attendre, ça sera à rediscuter avec chéri 😉

le 20/02/2017 à 21h43 | Répondre

Chacha d'avril

Merci beaucoup !
J’espère pour vous que la situation évoluera rapidement (que ce soit le boulot ou le bébé !)

le 21/02/2017 à 12h01 | Répondre

Marie Obrigada

Très touchant… On se lance malgré la situation (chômage de papa, autoconstruction de maison, déménagement dans un mobilhome), mais j’ai déjà repoussé par rapport à ce que j’avais idéalisé (pour le boulot aussi), et je ne suis pas encore enceinte. Et puis pour l’instant je ne visualise pas notre famille complète à 4 (plutôt à 5 ou 6).

le 20/02/2017 à 22h36 | Répondre

Chacha d'avril

Merci !
Si vous pensez que la situation le permet alors lancez vous !
Autant d’enfants ! Quand je vois le temps et l’énergie que prend un seul, je ne me sens pas capable d’en faire plus de deux.

le 21/02/2017 à 12h05 | Répondre

mamancafeaulait (voir son site)

c’est un article très beau mais on sent beaucoup de tristesse.c’est vrai ce que tu dis, entre ce que l’on veut et la vie réelle il y a parfois un grand fossé. Comme toi, nous avons attendu que notre fils ait 2 ans pour se lancer dans bébé 2 car nous voulions profitez du 1er bébé et financièrement deux enfants en bas âge avec tout ce que cela entraine en terme de coûts financier, ce n’est pas toujours évident.Si cela peut te rassurer une amie a eu ses deux premiers enfants dans leur deux-pièces.En tout cas je souhaite que votre situation évolue très vite vers le meilleur afin de pouvoir envisager cette vie à 4 sous les meilleurs auspices

le 21/02/2017 à 13h41 | Répondre

Chacha d'avril

Merci pour ton gentil commentaire.
Certaines personnes franchissent le pas malgré la situation mais pour nous, ce n’est vraiment pas envisageables dans ces conditions.

le 22/02/2017 à 14h47 | Répondre

Lo (voir son site)

Ooooh :/ je compatis car je nous reconnais à fond la dedans! l’envie puissante combinée au réalisme de la situation. Bonne patience!

le 23/02/2017 à 14h33 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?